Archives du blog

5. La Babylone antique

Le deuxième ange : étude 5

Par John Thiel (étude en anglais)

Dans notre dernière étude « L’infiltration et la domination papale », nous avons vu que ce qui a eu lieu n’était pas seulement sur le plan politique ou organisationnel de l’Église, mais aussi sur le plan personnel. Il y a une nouvelle re-modélisation  de la cause. C’est comme cela que c’est arrivé dans l’Église primitive chrétienne. Et cela a encore été répété dans les Églises protestantes.

Pour s’assurer des convertis, la norme exaltée de la foi chrétienne fut rabaissée, et comme résultat, « une inondation païenne se répandant dans l’Église, amena avec elle ses coutumes, ses pratiques, et ses idoles. » … Alors que les fondateurs, ceux qui possédaient le véritable esprit de la réforme, rendent l’âme, leurs descendants s’avancent et remodèlent la cause. Tout en s’accrochant aveuglément au crédo de leurs pères et en refusant d’accepter toute vérité plus avancée que ce qu’ils avaient vu, les enfants des réformateurs s’écartent largement de leur exemple d’humilité, d’abnégation et de renoncement au monde. Ainsi « la première simplicité disparaît. » Une inondation païenne se répandant dans l’Église, amène « avec elle ses coutumes, ses pratiques, et ses idoles. » {Great Controversy 384.5,385.1 / Tragédie des Siècles 415.1,2} Lire la suite

6. Les pratiques anciennes et actuelles de Babylone

Le deuxième ange : étude 6

Par John Thiel (étude en anglais)

Sous le message du deuxième ange, Babylone s’applique toujours aux personnes ou à l’Église qui a autrefois été fidèle mais qui est devenue corrompue. Ce message s’applique  également aux personnes des temps modernes. La Babylone antique était la ville qui a ouvert la voie dans laquelle toutes les autres ont suivies. Aujourd’hui, Rome est encore affectée par les événements du passé, et de même pour l’avenir. La Babylone antique a affectée le monde tout au long de l’histoire, même jusqu’à maintenant.

« Leurs enfants, ensemble avec de nouveaux convertis, . . . s’avancèrent et remodelèrent la cause. » … Pour s’assurer des convertis, la norme exaltée de la foi chrétienne fut rabaissée, et comme résultat, « une inondation païenne se répandant dans l’Église, amena avec elle ses coutumes, ses pratiques, et ses idoles. » {Great Controversy 384.5 / Tragédie des Siècles 415.1} Lire la suite

7. Les lois du dimanche

Le deuxième ange : étude 7

Par John Thiel (étude en anglais)

Nous étudions ici la façon dont le dimanche a vu le jour comme un jour d’adoration, dans la Babylone antique et par la suite, et comment les Églises babyloniennes ont développées une ferme position selon laquelle ils feraient des lois en rapport avec le dimanche. Dans le message du troisième ange nous verrons comment ces lois du dimanche vont être adoptées dans les dernières scènes.

La Babylone, qui est mentionnée dans le message du deuxième ange, Babylone la grande est tombée, cette grande ville, comme nous l’avons apprécié dans les études précédentes, s’appliquait à l’Amérique protestante, aux États-Unis d’Amérique protestants. Cela ne s’appliquait pas à Rome parce qu’elle avait déjà été dans un état déchue depuis de nombreuses années. Quand le message du deuxième ange était annoncé et présenté, c’était parce que les gens de cette époque, l’époque du message du premier ange, avait rejeté le message du premier ange. C’est alors qu’ils sont devenus Babylone, qu’ils sont tombés. Lire la suite

8. Le spiritisme

Le deuxième ange : étude 8

Par John Thiel (étude en anglais)

Dans notre quête pour comprendre le deuxième ange, nous examinons maintenant le sujet du spiritisme. Le message du deuxième ange vous laisser perplexe quant à savoir où le spiritisme entre en jeu.

Apocalypse 14:8 Et un autre ange suivait, disant : Babylone est tombée, [elle] est tombée, cette grande ville, parce qu’elle a fait boire à toutes les nations du vin de la colère de sa fornication.

Où est le spiritisme dans ces termes ? Dans nos études précédentes sur le deuxième ange, nous avons vu que, quand il est dit : Babylone est tombée, cela concernait en particulier les États-Unis – le protestantisme apostat. Nous avons vu que ceux-ci (les États-Unis) sont alimentés par le catholicisme romain, et que le catholicisme romain a été alimenté par la Rome païenne, laquelle a été elle-même alimentée par Babylone, loin dans le passé, au temps de Nimrod. L’ingrédient du paganisme, c’est ce qui a nourri, soutenu et entretenu l’influence babylonienne par la suite. Le paganisme s’est infiltré. Lire la suite