Archives du blog

La première étape

Nous reproduisons ici un extrait de l’ouvrage de référence des Alcooliques Anonymes, dans lequel sont donnés à l’alcoolique des conseils qui ressemblent fortement aux choses que Dieu essaie de communiquer au pécheur. Nous vivons aujourd’hui dans un monde où tous, hommes et femmes, vivent dans un état de dépendance. Nombreux sont ceux qui jugent l’homme détruit par la boisson et qui se disent : « Voilà un être bien dépravé, » mais combien pire est le cas de l’homme qui, croyant n’être dans une condition pas si mauvaise, est en réalité aux yeux de Dieu comme l’alcoolique.

C’est suite à l’étude « La confusion de face » que nous avons été surpris de trouver en-dehors du monde chrétien des conseils qui feraient du chrétien, s’il les adoptait dans son christianisme de tous les jours, un véritable pécheur en voie de rétablissement. C’est notre prière que nous puissions à travers ces quelques lignes mieux comprendre les paroles de notre Sauveur quand, contemplant les œuvres des hommes du monde, Il déplorait le manque de discernement de Ses enfants et disciples : « Les enfants de ce siècle sont plus prudents en leur génération, que les enfants de lumière. » Puissions-nous apprendre aux pieds du Maître à admettre que, malgré nos idées de nous-mêmes, nous ne sommes pas meilleurs que le pire des alcooliques. Puissions-nous livrer à Celui qui seul connait la valeur de l’âme notre cœur tout entier, aussi mauvais, souillé et impur qu’il soit, puissions-nous apprendre à tout donner, même quand nous pensions avoir déjà tout donné, apprendre à comprendre enfin le cœur de Dieu.
Lire la suite

5. La Babylone antique

Le deuxième ange : étude 5

Par John Thiel (étude en anglais)

Dans notre dernière étude « L’infiltration et la domination papale », nous avons vu que ce qui a eu lieu n’était pas seulement sur le plan politique ou organisationnel de l’Église, mais aussi sur le plan personnel. Il y a une nouvelle re-modélisation  de la cause. C’est comme cela que c’est arrivé dans l’Église primitive chrétienne. Et cela a encore été répété dans les Églises protestantes.

Pour s’assurer des convertis, la norme exaltée de la foi chrétienne fut rabaissée, et comme résultat, « une inondation païenne se répandant dans l’Église, amena avec elle ses coutumes, ses pratiques, et ses idoles. » … Alors que les fondateurs, ceux qui possédaient le véritable esprit de la réforme, rendent l’âme, leurs descendants s’avancent et remodèlent la cause. Tout en s’accrochant aveuglément au crédo de leurs pères et en refusant d’accepter toute vérité plus avancée que ce qu’ils avaient vu, les enfants des réformateurs s’écartent largement de leur exemple d’humilité, d’abnégation et de renoncement au monde. Ainsi « la première simplicité disparaît. » Une inondation païenne se répandant dans l’Église, amène « avec elle ses coutumes, ses pratiques, et ses idoles. » {Great Controversy 384.5,385.1 / Tragédie des Siècles 415.1,2} Lire la suite