Archives de Catégorie: Articles

Le chrétien devrait-il voter ?

« Mais ces choses qui m’étaient un gain, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. » Philippiens 3:7. (pdf)

Notre attitude à l’égard des autorités civiles et de la loi

L’apôtre a clairement indiqué l’attitude que les croyants devraient observer envers les autorités civiles : « Soyez donc soumis à toute institution humaine, à cause du Seigneur ; soit au roi, comme à celui qui est au-dessus des autres ; soit aux gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir ceux qui font le mal et pour approuver ceux qui font bien. Car ceci est la volonté de Dieu, qu’en faisant bien vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes dépourvus de sens ; comme étant libres, non pour vous servir de la liberté comme d’un voile pour la malice ; mais comme des serviteurs de Dieu. Honorez tous les hommes. Aimez les frères. Craignez Dieu. Honorez le roi. » 1 Pierre 2:13-17.
Lire la suite

Le royaume de Christ n’est pas de ce monde

(A. T. Jones, The American Sentinel, 24 oct. 1895*, pdf)

C’est une vérité qu’a clairement exprimé Christ lorsqu’il se tenait devant Ponce Pilate pour répondre aux accusations des Juifs. Jean 18:36. Et pourtant, chose étrange, parmi les plus éminents et les plus influents de ceux qui se disent les serviteurs de Christ, nous en voyons beaucoup aujourd’hui qui s’engagent avec zèle dans des mouvements visant à faire Christ roi de ce monde.

Le langage du Sauveur à cette occasion n’était pas ambigu. Il ne laisse aucune place pour supposer, comme certains chrétiens aujourd’hui l’affirment, que le royaume de Christ n’est pas de ce monde seulement dans le sens que ses éléments ne sont pas mondains dans leur nature. Le Sauveur a dit : « Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse point livré aux Juifs. » Un royaume qui serait de ce monde, ou qui dominerait dans les affaires terrestres, et qui ne combattrait ni n’aurait recours à la force pour sauver son roi de la mort, serait effectivement une anomalie. De toute évidence, le royaume de Christ n’appartient pas à ce genre-là. Il n’est pas « de ce monde » dans tous les sens où cette expression peut trouver une application.
Lire la suite

Citoyens et étrangers

(E. J. Waggoner, The Present Truth [UK], 27 juillet 1893*, pdf)

« Seulement conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile de Christ. » Phi. 1:27. … Dans le passage devant nous, nous avons cette idée davantage mise en avant par l’autre traduction donnée dans la note de marge : « conduisez-vous comme des citoyens dignes. » Ainsi, l’apôtre Paul exhortait les Philippiens, et nous à travers eux, à se conduire comme des citoyens dignes.

De quel pays l’apôtre nous exhorte-t-il à être des citoyens dignes ? Il nous le fait lui-même savoir dans la même épître, où il dit : « Pour nous, nous sommes citoyens des cieux. » Phil. 3:20. … L’apôtre ne se préoccupait pas de parler aux chrétiens de leur devoir de voter ou de la manière dont ils se devaient de façonner le monde politique, comme tant de prédicateurs commencent à le faire. Il savait que si les disciples de Christ se comportaient comme il convient à des citoyens de la patrie céleste, ils s’acquitteraient de leur devoir envers les dirigeants de la terre.
Lire la suite

Une prophétie pour notre temps, 2e partie

(pdf)

Dans l’histoire il est des évènements dont on ne peut pas dire qu’ils auront forcément un impact sur le reste de la scène internationale. Souvent, nous restons parfaitement ignorants de l’évolution de certaines nations, car ce qui les concerne ne nous touche pas particulièrement. Mais le Dieu omniscient de la Bible a la particularité de ne mentionner que les choses qu’il est dans notre intérêt de savoir, et dont nous ne pouvons nous passer. C’est à la lumière de cela que nous voulons poursuivre notre étude du chapitre treize d’Apocalypse, car les informations qu’il renferme et la manière dont nous y réagissons détermineront le futur de notre existence.

Notre première étude nous a permis de voir la Rome antique donner à la Rome papale son pouvoir ; nous avons considéré le caractère de cette Église, son antagonisme profond vis-à-vis de Dieu, et ses persécutions des fidèles disciples de Jésus Christ à travers les âges, dont l’histoire est remplie. Et à la fin de la première partie de la prophétie, ces paroles sont prononcées :
Lire la suite

Une prophétie pour notre temps, 1ère partie

(pdf)

Nous vivons aujourd’hui des temps sans précédent dans l’histoire de la terre. Les évènements qui sont sur le point d’avoir lieu changeront à jamais l’existence de ses habitants. Mais Dieu, dans Son grand amour, nous a fourni la connaissance nécessaire à notre préparation pour la crise finale.

Le chapitre treize du livre de l’Apocalypse renferme une prophétie lourde de sens pour ceux qui vivent à cette époque, et c’est sur cette prophétie que nous voulons ici attirer l’attention du lecteur. L’apôtre Jean, sur l’île de Patmos, a reçu une vision et voilà ce qu’il a vu :

Et je me tins sur le sable de la mer, et je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes un nom de blasphème. Et la bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme les pieds d’un ours ; sa gueule comme la gueule d’un lion ; et le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. Versets 1-2
Lire la suite

Ambassadeurs du Roi

Dès sa conversion le chrétien devient ambassadeur. Il est fait par sa foi en Jésus Christ ambassadeur, représentant du royaume de Dieu. C’est une responsabilité solennelle.

Mais dans la société d’aujourd’hui, celui qui occupe un tel rôle n’est pas nécessairement regardé avec un grand respect. Nous en avons une illustration dans le monde : quand le dirigeant d’un pays est considéré comme un dictateur par le reste de la communauté internationale, les représentants de ce pays-là sont rarement tenus en estime ; on leur accorde peu de crédibilité. C’est particulièrement vrai dans l’époque à laquelle nous vivons, concernant laquelle on lit que « les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra. » Et dans de telles circonstances, est-ce étonnant d’apprendre que « parce que l’iniquité abondera, l’amour de plusieurs se refroidira » ? Ce sont là les difficultés pour ceux qui ont été faits, et qui décident de rester ambassadeurs de Christ.
Lire la suite

Des réflexions sur Noël

(E. J. Waggoner, The Present Truth [UK], 20 déc. 1894*, pdf)

 christmasthoughts3

La grande fête ecclésiale de l’année approche, et il est naturel que cette période suscite certaines pensées vis-à-vis d’une coutume qui est observée de manière si générale dans toute la chrétienté. Il y a peu de choses où l’influence de « l’église » est aussi remarquablement manifeste que dans l’observation générale de ce jour de fête par tant de personnes qui ne prétendent pas être chrétiennes. Puisque des êtres doués de raison souhaitent connaître la raison des choses qu’on leur demande de faire, il semble des plus naturels que nous commencions tout d’abord par considérer
Lire la suite

La première étape

Nous reproduisons ici un extrait de l’ouvrage de référence des Alcooliques Anonymes, dans lequel sont donnés à l’alcoolique des conseils qui ressemblent fortement aux choses que Dieu essaie de communiquer au pécheur. Nous vivons aujourd’hui dans un monde où tous, hommes et femmes, vivent dans un état de dépendance. Nombreux sont ceux qui jugent l’homme détruit par la boisson et qui se disent : « Voilà un être bien dépravé, » mais combien pire est le cas de l’homme qui, croyant n’être dans une condition pas si mauvaise, est en réalité aux yeux de Dieu comme l’alcoolique.

C’est suite à l’étude « La confusion de face » que nous avons été surpris de trouver en-dehors du monde chrétien des conseils qui feraient du chrétien, s’il les adoptait dans son christianisme de tous les jours, un véritable pécheur en voie de rétablissement. C’est notre prière que nous puissions à travers ces quelques lignes mieux comprendre les paroles de notre Sauveur quand, contemplant les œuvres des hommes du monde, Il déplorait le manque de discernement de Ses enfants et disciples : « Les enfants de ce siècle sont plus prudents en leur génération, que les enfants de lumière. » Puissions-nous apprendre aux pieds du Maître à admettre que, malgré nos idées de nous-mêmes, nous ne sommes pas meilleurs que le pire des alcooliques. Puissions-nous livrer à Celui qui seul connait la valeur de l’âme notre cœur tout entier, aussi mauvais, souillé et impur qu’il soit, puissions-nous apprendre à tout donner, même quand nous pensions avoir déjà tout donné, apprendre à comprendre enfin le cœur de Dieu.
Lire la suite

Les révélations de Dieu sur l’Israël moderne

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Il y a un débat constant parmi les croyants de la foi adventiste sur l’organisation principale. Certains disent que l’on ne doit pas appeler l’Église Adventiste du Septième Jour Babylone. Ils citent des déclarations de l’Esprit de prophétie qui s’appliquent à l’organisation du temps où Ellen White en était membre. D’autres encore affirment qu’aujourd’hui l’organisation est déchue et qu’on peut donc l’appeler Babylone. C’est l’objet de cet article de sonder la parole de Dieu et de trouver l’avis de Dieu sur la question. Lui arrive-t-Il d’inspirer ses écrivains à nommer l’organisation Adventiste du Septième Jour par le terme Babylone quand Il envoie des messages concernant sa condition morale ? Le terme appliqué à l’organisation Adventiste du Septième Jour du temps de Sœur White peut être trouvé dans de nombreux écrits.
Lire la suite

Le Témoin véritable témoigne

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Nous reconnaissons tous que JÉSUS est le chef de Son église visible. Alors que nous vivons aujourd’hui dans une époque de confusion sans précédente vis-à-vis des organisations religieuses qui prétendent être l’église visible de Dieu, est-ce convenable pour nous si nous entrons vraiment dans l’arène des prétendants à ce titre ? Comment le Chef de l’église nous apprend-t-Il à penser ?

« Si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai. » Jean 5:31, 32
Lire la suite