Archives d’Auteur: Le traducteur

4. Le véritable grand cri

Le peuple du grand cri – étude 4

Par John Thiel (étude en anglaispdf)

Le grand cri est différent des attentes humaines. Et dans nos efforts pour proclamer la parole de Dieu avec puissance, nous devons considérer les paroles suivantes :

La religion de la Bible ne doit pas être paradée avec vantardise, mais pratiquée calmement par de bonnes paroles et de bonnes œuvres. {Voice in Speech and Song 30.3}

Ceux qui sont prudents seront silencieux en ce temps-là. Les trois Hébreux étaient silencieux, ils ne paradaient pas avec vantardise, mais ils pratiquaient calmement des bonnes paroles et des bonnes œuvres. Considérez maintenant la nature de ce grand cri. Souvenez-vous, il est écrit : Sortez du milieu de Babylone, Mon peuple. Cela vous fait penser à Babylone au temps de Daniel, Shadrac, Méshac et Abed-Négo – la fournaise ardente. Vavez ici le tableau symbolique de la leçon pour nous aujourd’hui :
Lire la suite

3. Le processus qui les exposera au monde

Le peuple du grand cri – étude 3

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : Ésaïe 59:14 Aussi le jugement s’est retiré en arrière, et la justice se tient éloignée ; car la vérité est tombée par les rues, et l’équité ne peut entrer. 15 Oui, la vérité fait défaut, et quiconque se retire du mal est exposé en proie. Le Seigneur l’a vu, et cela lui a déplu qu’il n’y ait point de justice.

Dieu veut que nous le comprenions. Il prend plaisir à ceux qui le connaissent. C’est toute l’essence de l’adoration de Dieu. Dans le passage suivant, il y a quelque chose au sujet de Dieu que nous avons besoin de comprendre et de savoir. Dieu nous révèle ici quelque chose de très profond sur Lui-même :
Lire la suite

2. Acquérir cette nature

Le peuple du grand cri – étude 2

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Le peuple du grand cri, nous voulons être ces gens ; et nous avons donc une mission. Mais c’est une mission d’un genre différent de ce que de nombreuses Églises croient que ce sera. La mission à l’heure actuelle est d’acquérir une nature qui répondra aux attentes que Dieu a pour le peuple qui doit proclamer le grand cri. Comme nous l’avons vu, c’est un peuple peu nombreux et obscur, et il leur faut satisfaire aux exigences du grand cri tel qu’il est révélé dans Apocalypse 18.

Apocalypse 18:1 Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant une grande puissance ; et la terre fut illuminée de sa gloire. 2 Et il cria avec force et à grande voix, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, et elle est devenue la demeure des démons, et le repaire de tout esprit immonde, et une cage de tout oiseau impur et détestable. 3 Car toutes les nations ont bu du vin de la colère de sa fornication, et les rois de la terre ont commis fornication avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis de l’abondance de son luxe. 4 Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous ne receviez point de ses plaies ;
Lire la suite

1. La nature de ce peuple

Le peuple du grand cri – étude 1

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : Jérémie 9:23 Ainsi dit le Seigneur : Que le sage ne se glorifie point dans sa sagesse ; que le fort ne se glorifie point dans sa force, et que le riche ne se glorifie point dans ses richesses ; 24 Mais que celui qui se glorifie, se glorifie en ceci, qu’il a de l’intelligence, et qu’il me connaît, [et qu’il sait] que je suis le Seigneur qui exerce la miséricorde, le droit et la justice sur la terre ; car c’est en ces choses que je prends plaisir, dit le Seigneur.

Ces paroles révèlent un défi pour tous ceux qui font une profession dont ils peuvent être fiers, d’être le peuple de Dieu, d’être sages. Nous vivons à l’heure actuelle dans une culture de prééminence au sein du monde religieux. Les Églises et les compagnies qui existent aujourd’hui, particulièrement au sein de l’adventisme, font étalage de leur prééminence. « Nous défendons la pure vérité, c’est nous les vrais. Nous sommes les vrais représentants de la vérité de Dieu» C’est ce que vous voyez partout sur cette planète en ce moment.
Lire la suite

Les choses qui éteignent notre amour

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Cette série de messages porte sur le fait de tomber amoureux du Créateur de l’univers, de Jésus. Toute la religion du christianisme est dans ce but-là, que nous aimions Dieu ; mais pour l’aimer nous avons besoin d’apprendre à le connaître. Et quand vous le connaissez vraiment, vous ne pourrez pas retenir votre amour pour Lui, à moins que vous le repoussiez. C’est là notre sujet maintenant, qu’il y a en fait des gens qui rejettent l’amour de Dieu. Donc nous voulons comprendre les choses qui éteignent notre amour.
Lire la suite

Un spectacle pour Celui que j’aime

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Avez-vous déjà entendu un parent qui avait honte de son enfant et qui s’écriait avec ce genre de paroles : « Marie ! Arrête de te donner en spectacle ! » ? Comment est-ce que quelqu’un se donne en spectacle, se fait remarquer ? Quand est-ce que le parent parle comme ça ? N’est-ce pas quand l’enfant fait quelque chose en dehors du code acceptable de bonne conduite ? N’est-ce pas quelque chose qu’il fait qui attire l’attention de tout le monde sur lui ? Ou cela peut être aussi faire quelque chose d’excentrique, quelque chose de bizarre pour nous donner en spectacle. Le mot « spectacle » peut aussi être utilisé s’il y a quelque chose de particulièrement beau. Nous voulons comprendre comment ceux qui sont occupés par l’amour de Dieu sont donnés en spectacle au monde.

1 Corinthiens 4:9 … car nous sommes donnés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes.
Lire la suite

Le chrétien devrait-il voter ?

« Mais ces choses qui m’étaient un gain, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. » Philippiens 3:7. (pdf)

Notre attitude à l’égard des autorités civiles et de la loi

L’apôtre a clairement indiqué l’attitude que les croyants devraient observer envers les autorités civiles : « Soyez donc soumis à toute institution humaine, à cause du Seigneur ; soit au roi, comme à celui qui est au-dessus des autres ; soit aux gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir ceux qui font le mal et pour approuver ceux qui font bien. Car ceci est la volonté de Dieu, qu’en faisant bien vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes dépourvus de sens ; comme étant libres, non pour vous servir de la liberté comme d’un voile pour la malice ; mais comme des serviteurs de Dieu. Honorez tous les hommes. Aimez les frères. Craignez Dieu. Honorez le roi. » 1 Pierre 2:13-17.
Lire la suite

Le royaume de Christ n’est pas de ce monde

(A. T. Jones, The American Sentinel, 24 oct. 1895*, pdf)

C’est une vérité qu’a clairement exprimé Christ lorsqu’il se tenait devant Ponce Pilate pour répondre aux accusations des Juifs. Jean 18:36. Et pourtant, chose étrange, parmi les plus éminents et les plus influents de ceux qui se disent les serviteurs de Christ, nous en voyons beaucoup aujourd’hui qui s’engagent avec zèle dans des mouvements visant à faire Christ roi de ce monde.

Le langage du Sauveur à cette occasion n’était pas ambigu. Il ne laisse aucune place pour supposer, comme certains chrétiens aujourd’hui l’affirment, que le royaume de Christ n’est pas de ce monde seulement dans le sens que ses éléments ne sont pas mondains dans leur nature. Le Sauveur a dit : « Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse point livré aux Juifs. » Un royaume qui serait de ce monde, ou qui dominerait dans les affaires terrestres, et qui ne combattrait ni n’aurait recours à la force pour sauver son roi de la mort, serait effectivement une anomalie. De toute évidence, le royaume de Christ n’appartient pas à ce genre-là. Il n’est pas « de ce monde » dans tous les sens où cette expression peut trouver une application.
Lire la suite

Citoyens et étrangers

(E. J. Waggoner, The Present Truth [UK], 27 juillet 1893*, pdf)

« Seulement conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile de Christ. » Phi. 1:27. … Dans le passage devant nous, nous avons cette idée davantage mise en avant par l’autre traduction donnée dans la note de marge : « conduisez-vous comme des citoyens dignes. » Ainsi, l’apôtre Paul exhortait les Philippiens, et nous à travers eux, à se conduire comme des citoyens dignes.

De quel pays l’apôtre nous exhorte-t-il à être des citoyens dignes ? Il nous le fait lui-même savoir dans la même épître, où il dit : « Pour nous, nous sommes citoyens des cieux. » Phil. 3:20. … L’apôtre ne se préoccupait pas de parler aux chrétiens de leur devoir de voter ou de la manière dont ils se devaient de façonner le monde politique, comme tant de prédicateurs commencent à le faire. Il savait que si les disciples de Christ se comportaient comme il convient à des citoyens de la patrie céleste, ils s’acquitteraient de leur devoir envers les dirigeants de la terre.
Lire la suite

Le vêtement souillé par la chair

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Les Écritures disent que nous devons être lavés par l’eau et par la parole. Être lavés, cela veut dire que nous allons prendre la parole de Dieu et lui permettre de nous purifier des idées erronées, des corruptions, des taches et des rides dans notre caractère.

Nous cherchons maintenant à comprendre les paroles de Jude :

Jude 1:17 Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des paroles qui ont été dites auparavant par les apôtres de notre Seigneur Jésus Christ ; 18 Et comment ils vous disaient qu’au dernier temps, il y aurait des moqueurs, qui marcheraient selon leurs convoitises impies. 19 Ce sont ceux qui se séparent eux-mêmes, des [gens] sensuels, n’ayant point l’Esprit. 20 Mais vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, priant par l’Esprit Saint, 21 Conservez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. 22 Et ayez compassion des uns en usant de discrétion ; 23 Et sauvez les autres avec crainte, [les] arrachant hors du feu, haïssant jusqu’au vêtement souillé par la chair.
Lire la suite

Ma foi a trouvé un appui

La mort de Christ prouve l’immense amour de Dieu envers l’homme. C’est notre gage de salut. Enlever la croix au chrétien, ce serait comme supprimer le soleil du ciel. La croix nous rapproche de Dieu, nous réconciliant à Lui. Avec la tendre compassion d’un père, Jéhovah se penche sur les souffrances que Son Fils a endurées afin de sauver la race humaine de la mort éternelle, et Il nous accepte dans le Bien-aimé. Lire la suite

Dis tout à Jésus

Dans la soif de votre âme, implorez Dieu avec sincérité. Luttez avec les agents célestes jusqu’à ce que vous obteniez la victoire. Placez tout votre être entre les mains de Dieu – âme, corps et esprit – et prenez la décision d’être Son agent affectueux et consacré, mû par sa volonté, contrôlé et inspiré par Son Esprit. Lire la suite

Son oeil est sur le passereau

Si seulement nous écoutons, les œuvres de la création de Dieu nous enseignerons de précieuses leçons de confiance et d’obéissance. Depuis les étoiles, qui suivent de siècle en siècle dans leur vaste parcours de l’espace la voie qui leur a été tracée, jusqu’au plus petit atome, les choses de la nature obéissent à la volonté de Dieu. Et Dieu maintient et prend soin de tout ce qu’Il a créé. Celui qui soutient les innombrables mondes à travers l’immensité pourvoit aussi aux besoins du petit passereau qui fait entendre son humble chant sans crainte. Quand les hommes s’en vont à leur travail quotidien ; quand ils prient ; quand ils se couchent le soir, et quand ils se lèvent le matin ; quand le riche donne des festins dans son palace, ou quand le pauvre rassemble ses enfants autour de son frugal repas, le Père céleste veille avec tendresse sur chacun d’eux. Il ne coule aucune larme qui échappe au regard de Dieu. Il n’est pas de sourire qu’Il ne remarque. Lire la suite

Êtes-vous en train d’être marqués par la bête ?

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : 1 Jean 5:2 À ceci nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous gardons ses commandements. 3 Car c’est ici l’amour de Dieu, que nous gardions ses commandements ; et ses commandements ne sont point pénibles. 4 Car tout ce qui est né de Dieu, est victorieux du monde ; et c’est ici la victoire qui est victorieuse du monde, [savoir], notre foi. 5 Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

Il y en a beaucoup qui croient que lorsque la marque de la bête d’Apocalypse 13 est appliquée, c’est à ce moment-là que nous serons mis à l’épreuve par la marque de la bête. Mais êtes-vous aujourd’hui en train d’être marqués par la bête ?
Lire la suite

Une prophétie pour notre temps, 2e partie

(pdf)

Dans l’histoire il est des évènements dont on ne peut pas dire qu’ils auront forcément un impact sur le reste de la scène internationale. Souvent, nous restons parfaitement ignorants de l’évolution de certaines nations, car ce qui les concerne ne nous touche pas particulièrement. Mais le Dieu omniscient de la Bible a la particularité de ne mentionner que les choses qu’il est dans notre intérêt de savoir, et dont nous ne pouvons nous passer. C’est à la lumière de cela que nous voulons poursuivre notre étude du chapitre treize d’Apocalypse, car les informations qu’il renferme et la manière dont nous y réagissons détermineront le futur de notre existence.

Notre première étude nous a permis de voir la Rome antique donner à la Rome papale son pouvoir ; nous avons considéré le caractère de cette Église, son antagonisme profond vis-à-vis de Dieu, et ses persécutions des fidèles disciples de Jésus Christ à travers les âges, dont l’histoire est remplie. Et à la fin de la première partie de la prophétie, ces paroles sont prononcées :
Lire la suite