1. La confusion de face

Cette vidéo est sous-titrée

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Daniel priait au sujet de la condition de Juda et de sa captivité à Babylone.

Daniel 9:6 Et nous n’avons point écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères, et à tout le peuple du pays. 7 Ô Seigneur, à toi [est] la justice, mais à nous la confusion de face, comme [c’est le cas] aujourd’hui, aux hommes de Juda, aux habitants de Jérusalem et à tout Israël, [à ceux qui sont] près et [à ceux qui sont] loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause de leur forfait qu’ils ont commis contre toi. 8 Ô Seigneur, à nous est la confusion de face, à nos rois, à nos chefs et à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. 9 Au Seigneur notre Dieu les compassions et les pardons, bien que nous nous soyons rebellés contre lui. 10 Et nous n’avons point obéi à la voix du SEIGNEUR notre Dieu pour marcher dans ses lois, qu’il a mises devant nous par le moyen de ses serviteurs, les prophètes.

Voilà le cri plaintif d’un homme qui avait été extrêmement honoré de Dieu, et il l’exprime en s’incluant dans la confusion de face qui appartient à ces gens-là. Juda était le peuple avoué de Dieu, et effectivement, Dieu se souciait encore d’eux. Mais pourquoi se sont-ils retrouvés dans Babylone ? Parce qu’ils n’avaient pas écouté les prophètes et les messages qui leur étaient communiqués. Ils se retrouvent dans Babylone, avec leur ville et la maison de Dieu en ruines.

Jérémie exprimait la raison de leur déchéance, et malgré tout le Seigneur était encore miséricordieux.

Jérémie 25:4 Et le SEIGNEUR vous a envoyé tous ses serviteurs, les prophètes, se levant dès le matin, et les envoyant ; mais vous n’avez point écouté, vous n’avez point prêté l’oreille pour entendre. … 8 C’est pourquoi, ainsi dit le SEIGNEUR des armées : Parce que vous n’avez point écouté mes paroles, 9 Voici, j’enverrai, et je prendrai toutes les familles du nord,

Et ensuite la description de la captivité continuait. Pourquoi étaient-ils dans Babylone ? « Parce que vous n’avez pas écouté Mes paroles. »

Jérémie 29:19 Parce qu’ils n’ont point écouté mes paroles, dit le SEIGNEUR, que je leur ai envoyé par mes serviteurs, les prophètes, en me levant dès le matin, et les envoyant ; mais vous n’écoutiez pas, dit le SEIGNEUR.

Pourquoi étaient-ils en captivité babylonienne ? Parce que Dieu leur avait envoyé message après message après message, et avec tout ce qu’ils avaient entendu, ils ne le pratiquaient toujours pas. Et cela était considéré comme ne pas entendre, bien qu’ils aient entendu.

Si nous ne voulons pas la confusion de face, comme Daniel avait dit que c’était le problème, alors on nous donne dans Proverbes une réponse simple pour éviter la confusion.

Proverbes 3:21 Mon fils, qu’elles ne s’écartent point de devant tes yeux ; garde la sagesse et la prudence, 22 Et elles seront la vie de ton âme, et l’ornement de ton cou. 23 Alors tu marcheras en sécurité sur ton chemin, et ton pied ne heurtera point. 24 Quand tu te couches, tu n’auras point de frayeur ; et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux.

Est-ce que cela vous arrive de vous coucher et vous êtes tellement déconcertés par vos pensées que vous ne pouvez pas dormir ? Tellement perdus à cause de tout ce qui se passe ? Ça ne sera pas le cas.

Proverbes 3:25 Ne crains point la frayeur soudaine, ni la ruine des méchants, quand elle arrivera. 26 Car le SEIGNEUR sera ton assurance, et il gardera ton pied d’être pris.

Est-ce que vous aimez être dans un état de confusion mentale ? Pas moi. Est-ce que vous avez des phases dans ce genre confusion ? Et est-ce que vous évitez la phase de confusion en la mettant de côté parce que cela vous énerve tellement ? Nous voulons comprendre où nous nous situons, et ce qui est possible pour nous afin que nous ne soyons pas dans un état de confusion et que nous ne trébuchions à cause de ça.

Aujourd’hui, le christianisme se trouve exactement dans la même situation que celle de Juda. Où sont-ils ? Le christianisme est là où se trouvait Juda du temps de Daniel – dans Babylone. À eux est la confusion de face. Le livre de Daniel est un livre qui a été écrit spécifiquement pour nous ; pas seulement les prophéties. Le livre tout entier de Daniel est mentionné ici dans Daniel chapitre 12 :

Daniel 12:4 Mais toi, Daniel, ferme les paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin ; plusieurs courront çà et là, et la connaissance sera augmentée.

C’est notre cas, et le livre de Daniel était fermé. Bien qu’il pouvait être lu, la compréhension du livre était fermée jusqu’au temps de la fin.

Daniel 12:9 Et il dit : Va, Daniel, car ces paroles [sont] closes et scellées jusqu’au temps de la fin. … 13 Mais toi, va jusqu’à la fin ; car tu te reposeras, et tu seras debout pour ton lot, à la fin des jours.

Daniel lui-même, dans sa représentation de ce qu’il a vécu dans ce livre, va être debout pour son lot à la fin des jours. Donc même si la prière de Daniel 9 s’applique à leur époque, elle a été écrite pour et elle s’applique à nous, parce que le christianisme aujourd’hui se trouve exactement dans la même situation par rapport à Babylone.

Le peuple de Dieu est encore dans Babylone

Apocalypse 18 est le message même de l’ange pour notre temps depuis 1888.

Apocalypse 18:1 Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant une grande puissance ; et la terre fut illuminée de sa gloire. 2 Et il cria avec force et à haute voix, disant : Babylone la grande est tombée, [elle] est tombée, et est devenue la demeure des démons, et le repaire de tout esprit immonde, et une cage de tout oiseau impur et détestable. 3 Car toutes les nations ont bu du vin de la colère de sa fornication,

Qui a bu ? Toutes les nations, comme du temps de Daniel.

Apocalypse 18:3 … et les rois de la terre ont commis fornication avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis par l’abondance de son luxe. 4 Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, mon peuple,

Qui ? Mon peuple. Daniel était un fils de Dieu, et ses amis étaient le peuple de Dieu. Et où était-il ? À Babylone, un captif. Aujourd’hui ces réalités sont écrites pour nous pour que nous en prenions conscience. Le peuple de Dieu est dans Babylone. Ils doivent sortir de Babylone.

Apocalypse 18:3 … afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous ne receviez point de ses plaies ;

Comment le christianisme en est-il arrivé là ? Comment est-ce que le peuple de Dieu s’est retrouvé dans Babylone ? Si vous étudiez attentivement les sept églises, vous aurez la réponse. Le peuple de Dieu, la compagnie chrétienne, se voit adressée dans les sept églises d’Apocalypse chapitre 2 et 3. D’ailleurs, le livre tout entier d’Apocalypse est écrit pour elles.

Thyatire

Si vous observez Apocalypse chapitre 2, vous verrez que l’église primitive chrétienne a fini par se retrouver dans Babylone. C’est ici l’église de Thyatire. Voilà maintenant la situation.

Apocalypse 2:20 Cependant, j’ai quelque peu de chose contre toi [Mon peuple], parce que tu souffres que cette femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les porter à la fornication, et [leur faire] manger des choses sacrifiées aux idoles. 21 Et je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît de sa fornication ; et elle ne s’est point repentie. 22 Voici, je la jetterai sur un lit, et ceux qui commettent adultère avec elle, dans une grande tribulation, à moins qu’ils ne se repentent de leurs œuvres. 23 Et je ferais mourir de mort ses enfants ; et toutes les églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs ; et je rendrai à chacun de vous selon vos œuvres.

La période de Thyatire est la période du Moyen-Âge, les 1260 années. Le christianisme s’est retrouvé dans Babylone, et cela s’était déroulé durant les quatre premières églises : Éphèse, Smyrne, Pergame, et maintenant Thyatire. Le déclin avait eu lieu et au milieu du déclin de l’église il y avait un peuple fidèle, comme Daniel, qui s’est retrouvé dans l’obscurité de Babylone. Et Dieu, dans Son amour et Sa miséricorde, continue de lui parler. Qu’est-ce que cette Jézabel, Babylone, qui était à Thyatire et qui interagissait avec le peuple fidèle de Dieu fait depuis ce temps-là ? Qu’avons-nous lu dans Apocalypse 18:3 ? Que fait-elle ? Qu’a-t-elle fait pour en arriver à notre temps aujourd’hui ?

Apocalypse 18:3 Car toutes les nations ont bu du vin de la colère de sa fornication,

Toutes les nations ont bu du vin de sa fornication. Elle a forniquée. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez lire à ce sujet :

Ésaïe 1:21 Comment la cité fidèle est-elle devenue une prostituée !

Pourquoi ? Le même message qu’Ésaïe avait écrit pour les gens de son époque est l’histoire de l’église de Dieu qui est devenu une prostituée, et il ne reste que quelques fidèles. Qu’est-ce qu’ils ont bu pour devenir aussi désorientés, ivres ? Les détails de cela se trouvent entre les deux versets suivants, en termes de ce qu’ils ont fait avec la parole de Dieu. Ils ne voulaient pas la prendre pour la lire et la pratiquer.

Ésaïe 29:9 Arrêtez-vous …

Attendez un peu, vous commencez à tituber.

Ésaïe 29:9 Arrêtez-vous, et vous étonnez ; écriez-vous, et criez ; ils se sont enivrés, mais non pas de vin ; ils chancellent, mais non par la boisson forte.

Alors pourquoi est-ce qu’ils chancellent ?

Ésaïe 29:13 C’est pourquoi le Seigneur a dit : Puisque ce peuple s’approche de moi de sa bouche, et qu’ils m’honorent de leurs lèvres, mais qu’ils ont éloigné leur cœur de moi, et puisque que la crainte qu’ils ont de moi est un commandement enseigné par les hommes ;

La Bible est trop dure à comprendre, et donc les hommes interprètent la Bible, traduite par toutes les différentes traductions d’aujourd’hui, parce que la vieille version King James est trop dure à comprendre [L’équivalent le plus proche de la Bible King James en français est la Bible Martin]. C’est ce qui est écrit entre ces deux passages. « On ne peut pas la lire, on ne peut pas la comprendre. » Et ceux qui savent quelque chose disent : « Oh, c’est un livre scellé, ne vous inquiétez pas. » Et donc ce qui est enseigné, d’une manière ou d’une autre, ce sont les enseignements et les commandements des hommes. Ils enseignent des doctrines qui sont des commandements d’hommes.

Donc en effet, l’ivresse est là. Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’est-ce que l’ivresse ? Lorsque quelqu’un est ivre, qu’est-il ? Désorienté. Il ne voit plus très bien. Son cerveau est embrumé et tout est délavé. En ces derniers jours, nous sommes tous sortis d’églises de ce genre. Comment est-ce que je le sais ? Parce que la parole de Dieu nous le dit. Dans Matthieu 24 Jésus dit : « Dans les derniers jours, faites attention ! Vous allez être en danger, veillez. » Et il parle du serviteur fidèle et sage, que son Seigneur a établi sur sa maison, pour leur donner la nourriture au temps convenable.

Matthieu 24:46 Heureux ce serviteur que son seigneur, quand il viendra, trouvera faisant ainsi. 47 En vérité, je vous dis qu’il l’établira sur tous ses biens. 48 Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; 49 Et qu’il se mette à battre [ses] compagnons de service, et à manger et à boire …

Avec qui ? Avec les ivrognes.

Matthieu 24:50 Le seigneur de ce serviteur viendra en un jour qu’il ne l’attend point, et à une heure qu’il ne sait point ;

Et c’est pour ça que Jésus a dit : « Veillez donc ; car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur vient. »

Il y a un méchant serviteur qui dit dans son cœur – pas ouvertement, pas publiquement ; ce sont des adventistes, mais dans leur cœur que font-ils ? Dans leur cœur ils disent : « Mon Seigneur tarde à venir. » Et donc que font-ils ? Au lieu de suivre avec diligence toute parole de Dieu et de rechercher à la comprendre, ils mangeant et boivent avec les ivrognes – Babylone. Ils sont dans Babylone. Et si vous y réfléchissez, Daniel et ses trois amis étaient dans Babylone, et il y avait aussi Ézéchiel ; et ces hommes de Dieu, peu nombreux qu’ils étaient, étaient les seuls à apparaître dans la vision du livre de Daniel. Lorsque ces multitudes se sont prosternées devant la statue, y-avait-il des gens de la nation de Dieu parmi eux ? Oui, ils étaient tous là, un grand nombre d’entre eux. Mais qui sont ceux qui se sont levés et qui ont refusé de se prosterner ? La raison pour laquelle Daniel n’était pas là c’est qu’il se trouvait à un autre endroit à ce moment-là, mais au milieu de la grande multitude autour de cette statue il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup de Juifs captifs, et ils se sont tous couchés devant la statue. Et seulement trois hommes se tenaient debout. Ceci est révélé pour notre temps. Ils mangent et boivent avec les ivrognes.

Sardes

C’est la même chose quand vous suivez cela au fil des sept églises. Le Moyen-Âge s’est terminé en 1798, et pendant le Moyen-Âge les Réformateurs fidèles qui étaient dans Babylone et qui étaient eux-mêmes influencés par les idées babyloniennes, essayaient d’en sortir. C’étaient les protestants – Martin Luther et les autres comme lui. Puis les protestants arrivent en 1798, et dans Apocalypse 3 qu’est-ce qui est écrit au sujet de Sardes, cette compagnie de protestants ? Sont-ils toujours perdus ?

Apocalypse 3:1 Et à l’ange de l’église qui est à Sardes, écris : Voici ce que dit celui qui a les sept Esprits de Dieu, et les sept étoiles : Je connais tes œuvres, que tu as un nom que tu es vivant, et tu es mort.

Mais Il leur donne quand même un peu d’espoir.

Apocalypse 3:2 Sois vigilant, et affermis les choses qui restent, qui sont prêtes à mourir ; car je n’ai point trouvé tes œuvres parfaites devant Dieu.

Les églises protestantes dans cette représentation de 1798 à 1833 sont-elles dans un état de confusion babylonienne ? « Vous dites que vous êtes vivants, mais vous êtes morts. » Est-ce que vous pouvez être plus perdus que ça ? « Je ne suis pas soûl. » « Je suis vivant, je suis brûlant pour le Seigneur ! » N’est-ce pas ce que dit une personne ivre ? « Je ne suis pas soûl, j’ai toutes mes facultés avec moi », et ils parlent avec la langue lourde. C’est exactement comme ça que parle une personne ivre. « Vous dites que vous êtes vivants, mais vous êtes morts. » Désolé, c’est Celui qui sait qui le dit.

Philadelphie : 1833 – 1844

Puis vient l’église de Philadelphie, de 1833 à 1844, et que leur dit Jésus ?

Apocalypse 3:8 Je connais tes œuvres : voici, j’ai ouvert une porte devant toi, et personne ne peut la fermer ; parce que tu as peu de force, que tu as gardé ma parole, et que tu n’as point renié mon nom.

Voilà une petite compagnie qui est dans la confusion babylonienne. Souvenez-vous, ils avaient fait une erreur dans la date de 1844. Ils étaient eux-mêmes sous l’influence de la croyance babylonienne selon laquelle le sanctuaire était la terre, la planète. Ils étaient désorientés, et à cause de leur confusion, bien qu’ils voulaient obéir exactement à ce que Dieu disait, ils avaient peu de force. Une personne qui sort de son ivresse a vraiment la gueule de bois. Ils ont la gueule de bois. Ils sont très faibles. « Tu as peu de force, mais tu t’es efforcé de garder Ma parole ; Je t’honore. » Et Il n’a rien à dire contre eux. La période de Philadelphie n’a duré que dix ans ; c’est pendant cette période qu’ils sortaient de la Sardes babylonienne.

Laodicée

Apocalypse 3:15 Je connais tes œuvres, que tu n’es ni froid ni bouillant ; ô si tu étais froid, ou bouillant ! 16 Ainsi, parce que tu es tiède, et ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, et enrichi de biens, et je n’ai besoin de rien ; et tu ne sais pas …

Et tu ne sais pas que tu es bourré. Tu ne sais pas que tu es « malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. »

L’ivrogne dit : « Je vais bien… » « Si seulement tu étais complètement ivre ou pas ivre du tout ; mais tu es dans un état de telle illusion que tu ne sais pas que tu es vraiment en état d’ébriété. » Ni sobre ni complètement ivre. Vous avez bu le vin de Babylone, vous avez mangé et bu avec les ivrognes. Suffisamment soûls pour être inconscients de votre véritable condition. Et comment est-ce arrivé après Philadelphie ? De la même manière qu’avec Juda. Les premiers chrétiens, Sardes, les Réformateurs, le même scénario. Les premiers chrétiens ont sombré dans Pergame et Thyatire. Sardes, les Réformateurs, ont sombré dans Babylone.

Quelle était l’origine de la grande apostasie ? {Great Controversy 384.5 / Tragédie des Siècles 415.1}

Quelle était l’origine de cette ivresse ?

Comment l’église s’est-elle pour la première fois éloignée de la simplicité de l’évangile ? En se conformant aux pratiques du paganisme, pour faciliter l’acceptation du christianisme par les païens. {Ibid.}

En mélangeant la pure vérité au mensonge. Que devient le pur jus de raisin quand il a été fermenté ? Cela devient du vin, n’est-ce pas ? C’est contaminé. Le christianisme a été contaminé. Comment ?

L’apôtre Paul déclara, même à son époque : « Le mystère de l’iniquité opère déjà. » 2 Thessaloniciens 2:7. Pendant la vie des apôtres l’église resta relativement pure. Mais « vers la fin du deuxième siècle, la plupart des églises prirent une nouvelle forme ; la première simplicité disparu, et insensiblement, alors que les disciples se retiraient à leurs tombes, leurs enfants, avec de nouveaux convertis, . . . s’avancèrent et remodelèrent la cause. »– Robert Robinson, Ecclesiastical Researches, ch. 6, par. 17, p. 51. Pour s’assurer des convertis, la norme exaltée de la foi chrétienne fut rabaissée, et comme résultat, « une inondation païenne se répandant dans l’église, amena avec elle ses coutumes, ses pratiques et ses idoles. » – Gavazzi, Lectures, page 278. À mesure que la religion chrétienne obtint la faveur et le soutien des pouvoirs laïques, elle fut nominalement acceptée par les multitudes ; mais tandis qu’ils étaient en apparence chrétiens, beaucoup « restaient en substance païens, adorant surtout leurs idoles en secret. » – Ibid., page 278. {Ibid.}

Avez-vous déjà entendu parler de l’abus de substances toxiques ? En substance ils abusaient des substances. Ils mélangeaient les substances du paganisme à la pure substance divine de la vérité.

En état d’ébriété

Le même processus ne s’est-il pas répété dans presque toutes les églises se faisant appeler protestantes ? À mesure que les fondateurs, ceux qui possédaient le véritable esprit de réforme, rendent l’âme, leurs descendants s’avancent et « remodèlent la cause. » Tout en s’accrochant aveuglément au crédo de leurs pères et en refusant d’accepter toute vérité plus avancée que ce qu’ils avaient vu, les enfants des réformateurs s’éloignent largement de leur exemple d’humilité, d’abnégation et de renoncement au monde. Ainsi « la première simplicité disparaît. » Un déluge païen se répands dans l’église et apporte « avec lui ses coutumes, ses pratiques et ses idoles. » » {Ibid. 385.1 / 415.2}

Ceci est-il vrai pour l’adventisme du septième jour aujourd’hui ? La première foi adventiste est-elle encore fidèlement représentée par les organisations adventistes, par les organisations du Mouvement de Réforme ? Tout est-il là ? Ou ont-ils tous abusé des substances toxiques ?

Hélas, dans quelle mesure cette amitié du monde qui est inimitié contre Dieu est-elle maintenant nourrie parmi les prétendus disciples de Christ ! Dans quelle ampleur les églises populaires dans toute la chrétienté ont-elles quittées la norme biblique de l’humilité, du renoncement, de la simplicité et de la piété ! {Ibid. 385.2 / 416.1}

Tous ceux qui prétendent être le peuple de Dieu, les enseignants de la vérité, les serviteurs de Dieu, toutes les organisations sous le message adventiste d’aujourd’hui, que ce soit l’église adventiste, les organisations du Mouvement de Réforme ou les différentes compagnies indépendantes qui prétendent avoir le vrai message – dans quoi avons-nous, vous et moi, grandi ? La confusion de face ? Que s’est-il passé à Babylone ? Que s’est-il passé à Babel ? Dieu a confondu leur langage. C’est la même chose dans Babylone. Et le peuple de Dieu est aujourd’hui dans Babylone. Les rangs adventistes ne veulent pas savoir cela. Voulez-vous le savoir ? « Nous sommes le peuple de Dieu ! » Il y a vraiment des contradictions parmi le peuple de Dieu aujourd’hui, parce qu’ils sont atteints par la confusion du vin de Babylone.

Sommes-nous prêts, vous et moi, à dire : « Je suis désorienté » ? Êtes-vous prêts à le dire ? Que dit Celui qui est le Témoin véritable ? « Tu dis que tu es enrichi de biens, et que tu n’as besoin de rien, mais tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle, et nu. »

Un esprit qui est affecté par l’abus de substance toxiques doit céder ses perceptions aux conseils d’un esprit qui est lucide. C’est ce que l’on fait avec les personnes qui prennent de la drogue. Ils ne peuvent pas discerner correctement ; ils croient pouvoir, ils ont vraiment une sensibilité aigüe, un grand discernement, et ils se disent : « Euh, je ne vois pas bien… mais si c’est bon. » C’est une condition affreuse. Et ça c’est en ce qui concerne l’abus physique de substances toxiques. Toutefois nous parlons ici de vin spirituel – les doctrines et les pratiques du paganisme qui sont vues comme parfaitement normales dans la société chrétienne d’aujourd’hui.

Un esprit qui est affecté par l’abus de substances toxiques doit céder ses perceptions aux conseils d’un esprit qui est lucide. Quel esprit est lucide aujourd’hui ? Notre Seigneur et Sauveur.

Apocalypse 3:14 Et à l’ange de l’église des Laodicéens, écris : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu ;

« Je sais comment vous êtes, Mon esprit est lucide, » dit-Il, « Je suis un témoin fidèle et véritable de ceux qui sont le peuple de Dieu dans Babylone. » Il sait que l’ange de l’église de Laodicée est ivre et qu’ils ne le savent pas. Les gens qui ont grandi sous l’influence de ce genre de ministère sont ivres et ils ne le savent pas, mais ils trébuchent, et ils continuent de réaliser le fait qu’il y a toutes ces bêtises autour de moi et je regarde les absurdités des autres personnes autour de moi et je pense : « Je peux voir, ils ont tort et moi j’ai raison ! » Est-ce que vous l’avez déjà fait ? Désolé. Les autres vous regardent et disent : « J’ai raison et il a tort ! » Et tout le monde est perdu. Nous avons tous raison, mais nous avons tous tort. C’est une condition affreuse, et je le vois autour de moi, et je le vois en moi-même, et je dois reconnaître que : Oui, Jésus, je ne sais pas que je suis malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.

Les choses ne sont pas comme elles paraissent. Les hommes ressemblent à des arbres qui marchent. Et ayant grandi, nous croyons que les arbres qui marchent sont des hommes. Nous avons grandi dans ce que nous considérons comme normal, mais ce sont de parfaites stupidités. Toutes nos perceptions ne sont que des stupidités. Je n’oublierai jamais quand celui qui est avec nous aujourd’hui est venu à moi sous l’effet des drogues et m’a dit : « Mon cerveau est tout en bouillie, et il faut que je redémarre tout à zéro. » Je loue le Seigneur. Mais c’est si facile de sortir de la bouillie que je peux voir, mais c’est plus dur de sortir de la bouillie que je ne vois pas.

Notre état de confusion totale

Cela se verra certainement parmi le peuple de Dieu, {Evangelism 593.1 / Évangéliser 531.3}

Cette confusion que nous venons d’étudier se verra certainement. Parmi qui ? Parmi le peuple de Dieu.

… et il y aura ceux qui sont incapables de discerner les vérités les plus merveilleuses et les plus importantes pour ce temps, des vérités qui sont essentielles pour leur sécurité et leur salut, tandis qu’ils s’attardent sur des questions qui sont en comparaison comme des atomes minuscules, des questions où il y a à peine un grain de vérité, et celles-ci sont agrandies par la puissance de Satan jusqu’à paraître de la plus haute importance. {Ibid.}

Pouvez-vous voir l’état de confusion ? Je fais toute une montagne de choses qui ont si peu à voir avec mon salut éternel.

La perception morale de ces hommes est déficiente ; ils ne ressentent pas leur besoin de l’onction céleste pour pouvoir discerner les choses spirituelles. Ils se croient trop sages pour se tromper. Les hommes qui n’ont pas tous les jours une expérience dans les choses de Dieu n’agiront pas avec sagesse en matière de responsabilités sacrées. Ils confondront la lumière avec des erreurs et déclareront des erreurs spécieuses lumière. Ils prendront des fantômes pour des réalités et des réalités pour des fantômes. Ils appelleront un monde un atome et un atome un monde. Ils seront victimes des tromperies et des illusions que Satan a préparé comme des filets dissimulés pour enchevêtrer les pieds de ceux qui croient pouvoir marcher dans leur sagesse humaine sans la grâce spéciale de Christ. Jésus veut que l’homme voit, non pas des hommes comme des arbres qui marchent, mais toutes choses clairement. Il n’existe qu’un seul remède pour l’âme pécheresse, et à moins qu’ils ne le reçoivent, les hommes accepteront une illusion après une autre, jusqu’à ce que leurs sens soient pervertis. {Ibid. 593.2 / 532.1}

Je remercie Dieu pour la clarté de l’Esprit de prophétie.

Des hommes comme des arbres qui marchent

Souvenez-vous de l’expression « des hommes comme des arbres qui marchent. »

« Depuis que l’article sur la robe a paru dans [le livre] How to Live, il y a eu avec certains un malentendu concernant l’idée que je souhaitais communiquer. {Testimonies for the Church Vol. 1 462.3}

Suivez ceci très attentivement. Sœur White a écrit quelque chose, et l’esprit enivré n’a pas saisi ce qu’elle voulait vraiment dire.

Ils ont pris le sens extrême de ce que j’ai écrit au sujet de la longueur de la robe, et ils ont à l’évidence eu beaucoup de mal sur la question. Avec leurs vues déformées de la question, ils ont discuté le sujet de raccourcir la robe, jusqu’à ce que leur vision spirituelle soit devenue si confuse qu’ils ne peuvent plus voir que des hommes comme des arbres qui marchent. Ils ont pensé voir une contradiction dans mon article sur la robe, récemment publié dans How to Live, et [dans] cet [autre] article sur le même sujet, inclus dans Testimony for the Church, n° 10. Je tiens à soutenir que je suis la meilleure juge des choses qui m’ont été présentées en vision ; et nul n’a à craindre que je contredirai mon propre témoignage par ma vie, ou que je manquerai de remarquer quelque contradiction dans les vues qui m’ont été données. {Ibid.}

Ceci est une piste très importante à la compréhension du sujet de mon prochain message. Qu’est-ce que c’est ? Un « Ainsi dit le Seigneur » sur le sujet de la robe ; et les gens le lisaient et ont embrouillé le sujet, parce que le cerveau est sous l’influence du vin spirituel. Ils acceptent pour commandements les doctrines des hommes, et c’est ça notre dilemme. C’est le cas dans la réforme sanitaire et c’est le cas dans nos interactivités spirituelles les uns avec les autres. Tout est détaillé et notre esprit relève l’information sous l’influence. Comment est-ce que vous débarrassez d’une telle condition ?

Alcooliques Anonymes : Admettez que vous avez tort

Nous devons admettre que Dieu a raison et que j’ai tort. Quelle est la première étape chez les Alcooliques Anonymes ? « Admettez que vous êtes un alcoolique. » Admettre que je suis un alcoolique. C’est cela la première étape chez les Alcooliques Anonymes. Admettre ce qu’a dit Daniel dans Daniel 9:6-9 : « Ô Seigneur, à nous la confusion de face, mais à Toi la miséricorde, la vérité et la justice. » « Je suis un alcoolique ; je ne le sais pas, mais j’en suis un. »

Sœur White écrit ici à ces auteurs qui sont en état d’ébriété :

J’ai lu vos articles dans l’Educator, et je suis étonnée de ce qu’ils présentent. Vos esprits ne voient pas tout clairement. Vous voyez les hommes comme des arbres qui marchent. Vous comprenez et défendez certaines vérités, tandis que dans le même article vous présentez ce qui contredit même vos déclarations. {Manuscript Releases Vol. 20 194.1}

Pouvez-vous être plus ivres que ça ? Vous prenez certaines vérités et puis vous écrivez quelque chose qui embrouille le sujet. Vous voyez les hommes comme des arbres qui marchent.

Ne serait-il pas préférable pour vous de sortir du brouillard de votre éducation passée … ? {Ibid.}

Comment pouvez-vous sortir de cela ? Sortez du brouillard de votre éducation passée reçue sous l’égide d’enseignants eux-mêmes embrumés.

Cette éducation n’a pas été pure et exempte d’erreur. Si j’écris pour l’Educator, comme je l’ai fait et comme je le fais maintenant, mes articles seraient en contradiction directe avec votre philosophie humaine. {Ibid.}

Ne voyez-vous pas ce que les gens ont fait avec les écrits d’E. G. White ? Ils ont pris ses écrits et les ont associées à leurs propres idées, et c’est exactement ce que Sœur White dit ici. Sortez de ce système éducatif.

Sera-ce un oui et non qui est présenté dans l’Educator ? Ou serai-je tenue de publier un journal sur la véritable éducation, qui ne renfermera pas un seul brin qui déshonorerait notre Père céleste ? {Ibid.}

Cela vous donne envie de ne plus jamais écrire de livre, n’est-ce pas ? Parce que nous devons sortir de dessous l’éducation qui est dans Babylone. Le peuple de Dieu dans Babylone doit prendre l’Esprit de prophétie et le lire correctement. Ne vous fiez pas à vos sens et à vos perceptions. C’est ça la réponse à notre problème. Je suis ivre, je ne peux pas me fier à mes sens et à mes perceptions. Si j’admets que je suis ivre, alors j’ai de l’espoir – je ne me fierai pas à mes sens et à mes perceptions. J’ouvrirai mon cœur à Celui qui est lucide dans Son esprit. C’est le Témoin véritable.

Jérémie 24:5 Ainsi dit le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Comme ces bonnes figues, ainsi je me souviendrai, pour leur faire du bien, de ceux qui ont été transportés de Juda, que j’ai envoyés hors de ce lieu au pays des Chaldéens. 6 Et je mettrai mes yeux sur eux pour leur faire du bien, et je les ferai retourner en ce pays ; je les rebâtirai, et je ne les détruirai plus ; je les planterai, et je ne les arracherai point. 7 Et je leur donnerai un cœur pour me connaître, [pour connaître, dis-je], que je [suis] le SEIGNEUR ; et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu ; car ils reviendront à moi de tout leur cœur.

Lorsque vous êtes en captivité babylonienne, vous sentez qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Nous ne sommes pas chez nous. Et n’est-ce pas ce que les gens ressentent ? « Je veux rentrez chez moi. Je veux trouver ma sécurité. » Et les gens ne savent pas ce qu’est leur sécurité. Mais voilà. Le Seigneur dit : « Bien que je te vois dans cette condition, je veux te sortir de cette condition. Sors du milieu de Babylone, Mon peuple. » Comment ? Il a dit qu’Il le ferait. Voilà les paroles de Celui qui connait notre condition, dont nous sommes nous-mêmes inconscients.

Ésaïe 44:21 Souviens-toi de ces [choses], ô Jacob et Israël ! car tu [es] mon serviteur ; je t’ai formé, tu [es] mon serviteur ; ô Israël, je ne te mettrai point en oubli. 22 J’ai effacé tes transgressions comme une nuée épaisse, et tes péchés comme une nuée ; reviens à moi, car je t’ai racheté.

Revenez à l’esprit de Celui qui connait notre condition. Revenir à Lui, cela veut dire obéir à un « Ainsi dit le Seigneur. » Mais maintenant que nous revenons à Lui et que nous sommes appelés à nous soumettre à un « Ainsi dit le Seigneur », méfiez-vous, parce que nos sens enivrés brouilleront même cela. Je sais que c’est la réalité. Nous le verrons dans notre prochain message, et ce sera à nous d’examiner cette situation, lorsque nous nous penchons sur « un Ainsi dit le Seigneur et les contradictions apparentes. » Il semble y avoir des contradictions pour l’esprit soûl, mais il n’y a aucune contradiction à un « Ainsi dit le Seigneur. » Mais vous lirez un « Ainsi dit le Seigneur » ici et un « Ainsi dit le Seigneur » là et vous verrez une contradiction, parce l’esprit est désorienté. Que déclare Jésus à ceux qui se fient entièrement à Lui et qui Lui disent : « Seigneur, je t’en prie, j’ai besoin d’un esprit clair » ? Que dit-Il à ceux qui sont prêts à admettre qu’ils sont des alcooliques spirituels, qui sont prêts à dire : « Je ne peux pas me fier à mes propres sens » ?

Jean 8:12 Et Jésus leur parla encore, en disant : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Ils ne verront pas des hommes comme des arbres qui marchent. C’est Lui le Témoin véritable à qui je dois ouvrir mon cœur en parfaite contrition et en reconnaissant entièrement ma condition. Jésus nous aidera, vous et moi, à voir clair. Puisse Dieu faire cela pour nous tandis que nous continuons à obéir à l’appel : « Sortez de Babylone, Mon peuple. »

Amen.

Publié le 25/08/2016, dans Sermons, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Soyons pratiques! À qui dois-je donner ma dîme maintenant?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s