Lorsque le fleuve tarit

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : Apocalypse 16:15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et [qui] garde ses vêtements, afin qu’il ne marche point nu, et qu’on ne voie point sa honte.

Cette déclaration est donnée au milieu des paroles de la sixième plaie d’Apocalypse 16. Voilà le déversement de la sixième plaie :

Apocalypse 16:12 Puis le sixième ange versa sa coupe sur le grand fleuve de l’Euphrate ; et son eau tarit, afin que la voie des rois de l’Orient fût préparée.

Nous avons ici la description de quelque chose qui tarit. Il y a quelque chose à comprendre ici, parce qu’au verset 15 une bénédiction est prononcée sur ceux qui veillent et qui gardent leurs vêtements, afin qu’ils ne marchent point nus, et qu’on ne voie point leur honte. Notre compréhension de ce sujet est directement liée à notre salut. C’est un sujet important. Jésus le rend important en disant ces paroles par rapport au sujet de la sixième plaie – la plaie du verset 16 :

Apocalypse 16:16 Et on les rassembla dans le lieu qui s’appelle en hébreu : Armageddon.

Le but de ce message, c’est :

  1. D’obtenir une compréhension claire de ce que signifie l’assèchement du fleuve de l’Euphrate (ce qui met en avant la compréhension d’Armageddon),
  2. De savoir en quoi cela est lié à notre spiritualité.

Il existe aujourd’hui une opinion répandue dans l’adventisme moderne qui est différente de la croyance qui était maintenue dans l’adventisme primitif ; je lui donnerai donc le nom d’erreur. Mais nous regarderons tout de même un bref aperçu de ce qu’est cette erreur pour pouvoir la mettre en contraste avec la vérité qui était autrefois enseignée.

Le sujet de l’assèchement du fleuve de l’Euphrate a été récemment interprété de cette manière : Le fleuve de l’Euphrate traverse Babylone, la ville de Babylone (et c’est effectivement vrai, il traverse bel et bien la ville. Et à un moment donné, le fleuve avait même été drainé pour que Cyrus, le roi de Perse, et son armée, puissent passer sous les murs de Babylone ; c’était ça le fleuve de l’Euphrate) ; et l’observation qui est faite c’est que, si ça c’était le fleuve qui traversait Babylone, et Babylone est un symbole appliqué à l’Église papale, alors l’assèchement du fleuve de l’Euphrate qui traverse Babylone, représente l’assèchement de la puissance de la papauté. Donc la compréhension d’Armageddon et de l’assèchement du fleuve de l’Euphrate a été présentée, en ces temps modernes, comme étant l’assèchement de la puissance papale lorsqu’ils cherchent à imposer leur autorité sur le peuple de Dieu. Et l’exercice de leur autorité sur le peuple de Dieu est interprété comme étant Armageddon. Voilà l’enseignement moderne du sujet du fleuve de l’Euphrate et d’Armageddon. C’est plus complexe que cela encore, mais je viens juste de vous donner un aperçu rapide.

Mais lorsque nous nous tournons vers la prophétie, les eaux d’un fleuve, comme les eaux de la mer, représentent une nation ou un peuple. Les eaux de la mer représentent des multitudes, des nations, des langues et des peuples (cf. Apoc. 17:15). Mais un fleuve c’est quelque chose de plus spécifique. Ce n’est pas une foule de nations, ce sont seulement les nations que ce fleuve traverse. Nous avons une représentation très claire de cela par rapport au roi d’Assyrie, l’empire qui est plus tard devenu Babylone.

Ésaïe 8:7 À cause de cela, voici, le Seigneur va faire venir sur eux les eaux du fleuve, grandes et fortes, [savoir] le roi d’Assyrie, et toute sa gloire ; il s’élèvera partout au-dessus de son lit, et se répandra par-dessus toutes ses rives. 8 Et il passera sur Juda ; il débordera, il inondera, il atteindra jusqu’au cou ; et les étendues de ses ailes rempliront la largeur de ton pays, ô Emmanuel !

Dans cette prophétie un fleuve représente une puissance bien précise qui vient pour conquérir ; et tandis qu’elle inonde, elle vainc Israël. C’était le roi d’Assyrie. C’est comme cela que les premiers adventistes lisaient leurs Bibles. Ils comprenaient, à juste titre, que les mers représentent des peuples, des nations et des langues, et qu’un fleuve représente la nation qu’il traverse. C’est ce que Stephen. H. Haskell, l’un des pionniers de l’adventisme, disait dans son livre Bible Handbook :

Un fleuve traversant un pays est donné comme le type de ce pays ; ainsi, l’assèchement de l’Euphrate indiquerait l’assèchement de l’Empire turc pendant la sixième plaie. {Stephen N. Haskell, Bible Handbook, p. 27}

À l’époque où ceci a été écrit, L’Empire turc c’était l’Empire ottoman, qui était l’empire de toutes les nations musulmanes qui vivaient en fait autour de ce fleuve. Lorsque vous regardez sur une carte, vous voyez que le fleuve de l’Euphrate a sa source en Turquie et s’écoule à travers le monde arabe. C’est donc la Turquie, avec toute sa coalition, qui est désignée par le fleuve de l’Euphrate. L’histoire nous montre que c’était l’Empire ottoman ; et la Turquie était le quartier général de cet empire, tout comme c’est la source du fleuve de l’Euphrate.

Le fleuve d’Apocalypse 9

Les prophéties d’Apocalypse 9, les sept trompettes, sont l’histoire de la chute de l’Empire romain au fil des années jusqu’à notre époque. Le fleuve de l’Euphrate dans cette prophétie représentait exactement ce que vous venons de voir par rapport au chapitre 16.

Apocalypse 9:13 Alors le sixième ange sonna [de la trompette] ; et j’entendis une voix [venant] des quatre cornes de l’autel d’or, qui est devant Dieu, 14 Disant au sixième ange qui avait la trompette : Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l’Euphrate. 15 Et les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois, et l’année, furent déliés, afin de tuer la troisième partie des hommes. 16 Et le nombre des cavaliers de cette armée [était] de deux cent millions ; car j’en entendis le nombre.

Nous voyons ici très clairement que les trompettes représentent les guerres qui ont été déclenchées pour démolir l’Empire romain, d’abord l’Empire romain d’Occident, et ensuite l’Empire romain d’Orient. Cela a été accompli dans l’Empire romain d’Orient par les Sarrasins – le monde arabe. Et la prophétie parle ici du fleuve de l’Euphrate et des quatre anges qui y sont liés, les quatre messagers, les quatre forces dirigeantes dans le fleuve de l’Euphrate. Voilà ce qu’Uriah Smith disait, dans son livre Daniel and the Revelation, à propos de ces quatre anges :

[Ces quatre anges] étaient les quatre principaux sultans [ou sultanats] qui composaient l’Empire ottoman, situés dans la région arrosée par le grand fleuve de l’Euphrate. Ces sultans étaient situés à Alep, Iconium, Damas, et Bagdad. {Uriah Smith, Daniel and the Revelation, édition 1897, p. 508}

Ce sont des noms bien connus aujourd’hui, n’est-ce pas ? Alep, c’est tellement connu aujourd’hui.

Jusqu’alors, ils avaient été contenus ; mais Dieu donna l’ordre, et ils furent lâchés. {Ibid.}

Pendant combien de temps furent-ils relâchés ?

Les quatre anges furent déliés pour l’heure, le jour, le mois, et l’année, afin de tuer la troisième partie des hommes. Cette période durant laquelle la suprématie ottomane devait s’exercer à Constantinople, est [selon la compréhension prophétique du temps] de trois cents quatre-vingt-onze ans et quinze jours. On arrive à cette conclusion de cette manière : Une année prophétique est égale à trois cents soixante jours, ou trois cents soixante ans littéraux ; un mois prophétique, soit trente jours prophétiques, correspond à trente ans littéraux ; un jour prophétique représente une année littérale ; et une heure, soit la vingt-quatrième partie d’un jour prophétique, équivaut à la vingt-quatrième partie d’une année littérale, soit quinze jours ; ce qui nous amène au total de trois cents quatre-vingt-onze ans et quinze jours. {Ibid.}

Il y avait là une prophétie selon laquelle l’Empire ottoman, situé le long du fleuve de l’Euphrate, exercerait sa domination sur le côté est de l’Europe et sur le monde arabe.

Cette prophétie était-elle vraie, depuis le temps où elle a démarré jusqu’au moment où ils ont commencé à faiblir ? Nous avons les paroles de l’Esprit de prophétie pour vérifier cela sous l’inspiration du Saint-Esprit. Alors que la proclamation du message du premier ange avait lieu et que les gens s’attendaient au retour de Jésus,

En 1840, un autre accomplissement exceptionnel des prophéties suscita l’intérêt général. Deux ans auparavant, Josiah Litch, l’un des principaux ministres qui prêchait le second avènement, avait publié une explication du neuvième chapitre de l’Apocalypse où est prédite la chute de l’Empire ottoman. Selon ses calculs, cette puissance devait être renversée « en 1840 apr. J.-C., dans le courant du mois d’août ». Et quelques jours seulement avant cette date, il écrivait encore : « En admettant que la première période, celle de 150 ans, se soit accomplie exactement avant l’accession au trône de Dragasès par l’autorisation des Turcs, et que les trois cent quatre-vingt-onze ans et quinze jours aient commencé à la fin de cette première période, elle finira le 11 août 1840, date à laquelle on peut s’attendre à la chute de la puissance ottomane à Constantinople. Or, je crois que ce sera réellement le cas. » {Great Controversy 334.4 / Tragédie des siècles 361.4}

Sœur White écrit ensuite :

À la date spécifiée, la Turquie, par ses ambassadeurs, acceptait la protection des puissances alliées européennes, et se plaçait ainsi sous la tutelle des nations chrétiennes. Cet événement accomplissait exactement la prédiction. Quand la chose fut connue, des foules furent convaincues de l’exactitude des principes d’interprétation prophétique adoptés par Miller et ses collaborateurs, ce qui donna au mouvement adventiste une impulsion merveilleuse. Des hommes instruits et influents s’unirent à Miller pour prêcher et publier ses convictions. Aussi, de 1840 à 1844, l’œuvre fit-elle de rapides progrès. {Ibid. 335.1 / 362.1}

L’interprétation correcte du fleuve de l’Euphrate, comme nous venons de la décrire jusqu’ici, est donc confirmée ici sous inspiration comme étant belle et bien la vérité. Le fleuve de l’Euphrate dans Apocalypse 9 s’appliquait, non pas à la papauté, mais au monde arabe, l’Empire ottoman, la Turquie, qui est la source de ce fleuve.

Depuis 1840, ce fleuve a commencé à être ralenti. Avant cela, il avait un gros débit, mais depuis ce temps-là, les eaux de ce fleuve ont été ralenties. Les eaux étaient encore là, mais elles étaient ralenties, elles ne débordaient plus. Et depuis ce temps-là, la coalition des nations liées par la foi islamique a commencé à s’affaiblir. Quand nous regardons la Première Guerre mondiale, ils étaient là dans la baie ANZAC, se battant pour défendre, et essayant de maintenir une puissance en déclin. Pendant un certain temps on aurait dit qu’ils allaient remporter la victoire, mais ils ont fini par être vaincus. Donc les eaux du fleuve se retiraient, jusqu’à ce que, lorsque nous arrivons aux sept dernières plaies, le fleuve qui représentait l’Empire islamique (qui aujourd’hui s’efforce avec toute sa force de se reconstruire) va s’assécher complètement.

L’interprétation biblique correcte

Apocalypse 16:12 Puis le sixième ange versa sa coupe sur le grand fleuve de l’Euphrate ;

Une comparaison biblique correcte veut que le fleuve de l’Euphrate du chapitre 9 soit le même fleuve de l’Euphrate du chapitre 16. Cela n’a aucun sens si cela s’applique à quoi que ce soit d’autre.

Apocalypse 16:12 … et son eau tarit, afin que la voie des rois de l’Orient fût préparée [en vue du rassemblement des nations pour Armageddon].

Dans les sept dernières plaies, il y aura un exercice militaire sur la planète qui entrainera un combat militaire. La puissance d’une coalition de nations toutes liées ensemble sous un contrôle musulman est directement liée au fleuve de l’Euphrate. La Turquie, avec tout le monde musulman, est le fleuve de l’Euphrate. C’est évident. Et cette coalition de pouvoirs viendra à sa fin, tarira. Y-a-t-il d’autres passages qui décrivent cela ?

Dans l’étude de Daniel 11, on en revient toujours à la description du roi du nord, le nord d’Israël. La Turquie est au nord. Et puis directement au nord d’Israël nous avons aussi la Syrie, en guerre à l’heure même. Voilà le roi du nord :

Daniel 11:45 Et il plantera les tentes de son palais entre les mers, sur la montagne glorieuse et sainte; mais il viendra à sa fin, et personne ne lui donnera de secours.

Le roi du nord, le fleuve de l’Euphrate, viendra à sa fin. Il s’assèchera, et personne ne lui donnera de secours. Pour clarifier davantage que nous ne faisons ici aucune erreur, nous nous tourons vers une allusion intéressante à l’assèchement, ou la fin de cette puissance.

Kédar prendra fin

Ésaïe 21:16 Car ainsi m’a dit le Seigneur : Encore une année, comme les années d’un mercenaire, et toute la gloire de Kédar prendra fin ; 17 Et le reste du nombre des forts archers des enfants de Kédar sera diminué ; car le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël, a parlé.

Vous pouvez voir ici que Kédar est une nation puissante ; mais toute sa gloire va venir à sa fin et périr. Tout cela en une année, comme les années d’un mercenaire. Pas comme dans les prophéties bibliques, mais comme l’année d’un mercenaire, qui est l’année des Gentils qui ne sont pas le peuple de Dieu. Ça c’est une année littérale. Quand vous étudiez les plaies, on nous dit dans l’Apocalypse qu’elles viennent toutes en un seul jour (Apoc. 18:8), ce qui en temps prophétique équivaut à un an. Donc en une année, une année littérale, on assisterait à l’assèchement total de la gloire de Kédar. Maintenant vous posez la question : Qui est Kédar ? Découvrons-le.

Genèse 25:13 Et ce [sont] ici les noms des fils d’Ismaël, par leurs noms, selon leurs générations : le premier-né d’Ismaël, Nébajoth ; puis Kédar, Abdéel, Mibsam,

Qui est Kédar ? Le fils d’Ismaël, qui était le fils d’Abraham par la servante égyptienne. Et qui sont-ils ? Le monde musulman tout entier ne porte-t-il pas son attention vers Mohammed qui prétendait être un descendant direct d’Ismaël ? C’est le monde musulman tout entier, le monde arabe, qui est identifié ici comme Kédar. Si vous regardez une ancienne carte pour trouver où se trouve Kédar, vous le verrez exactement là à côté du fleuve de l’Euphrate.

Nous arrivons maintenant au combat et au conflit que Kédar a toujours eu avec le peuple Juif, et que nous voyons même aujourd’hui. Le roi David disait :

Psaume 120:5 Malheureux que je suis de séjourner en Méshec, de demeurer parmi les tentes de Kédar ! 6 Trop longtemps mon âme a demeuré avec celui qui hait la paix. 7 Je [suis pour] la paix ; mais dès que je parle, ils [sont] pour la guerre.

Comme c’est vrai aujourd’hui aussi. Vous avez ici deux noms : Méshec et Kédar, qui forment à eux deux une coalition contre le roi David. Encore une fois, vous regardez sur une ancienne carte et où trouvez-vous Méshec ? Méshec c’est la Turquie, la source du fleuve de l’Euphrate, et Kédar ce sont les nations arabes en-dessous.

Que lisons-nous ? Toute la gloire de Kédar sera diminuée en une année. Ce sont les plaies. Considérez en prière les évènements liés à l’assèchement de cette puissance. Quand nous observons le monde autour de nous aujourd’hui et que nous voyons les conflits au Moyen-Orient, ils sont tous alimentés par le conflit entre Israël et le monde arabe. C’est ce que vous voyez aujourd’hui. C’est exactement ce que disait le roi David. J’écoutais il y a pas si longtemps un homme du nom de Shimon Peres ; il avait toujours recherché la paix avec le monde arabe, et il avait fait de grand progrès ; mais ensuite ça s’est effondré de nouveau. C’est l’histoire de ce qui a lieu depuis des millénaires.

L’impact sur le monde

Cette situation de l’assèchement du fleuve de l’Euphrate est-elle liée aux choses que nous ne pouvons éviter dans notre vie aujourd’hui. Quel est son impact sur toute l’histoire du monde en ces derniers jours ?

Apocalypse 16:12 Puis le sixième ange versa sa coupe sur le grand fleuve de l’Euphrate ; et son eau tarit, afin que la voie des rois de l’Orient fût préparée.

Que se passera-t-il si le fleuve tarit ? Les rois de l’Orient viendront. Pour faire quoi ?

Apocalypse 16:13 Et je vis sortir de la gueule du dragon, et de la gueule de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. 14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, [et qui] s’en vont vers les rois de la terre et du monde entier, pour les rassembler pour la bataille de ce grand jour du Dieu Tout-Puissant.

Voilà maintenant l’avertissement pour nous :

Apocalypse 16:15 Voici, je viens comme un voleur.

Vous voyez, nous sommes tous concernés par cette compréhension.

Apocalypse 16:15 … Heureux celui qui veille, et [qui] garde ses vêtements, afin qu’il ne marche point nu, et qu’on ne voie point sa honte. 16 Et on les rassembla dans le lieu qui s’appelle en hébreu : Armageddon.

Lorsque l’assèchement du fleuve de l’Euphrate a lieu comme un évènement final de ces plaies, il prépare la voie pour l’œuvre de ces trois esprits impurs, le rassemblement des nations du monde pour la bataille du grand jour du Dieu Tout-Puissant, une bataille aux proportions gigantesques dans laquelle les gens seront massacrés – une plaie d’une confrontation militaire.

Avez-vous remarqué ce qui est écrit ? « On les rassembla dans le lieu qui s’appelle … Armageddon. » Voilà une prophétie dans Joël qui parle exactement du même évènement :

Joël 3:9 Publiez ceci parmi les Gentils : Préparez la guerre, réveillez les hommes forts, que tous les hommes de guerre s’approchent, et qu’ils montent ! 10 Forgez de vos socs des épées, et de vos serpes, des lances. Que le faible dise : Je [suis] fort ! 11 Hâtez-vous, et venez, vous toutes les nations, et rassemblez-vous.

Ils seront rassemblés par les trois esprits impurs. Que leur dit-on de faire ? De changer leurs socs en épées, et leurs serpes en lances. Les Nations Unies ont le symbole d’un soc de charrue devant leur bâtiment pour dire : « Nous avons changé nos armes en socs. » (la statue Changez les Épées en Socs de Charrue). Ils ne veulent pas la guerre ; c’est la raison d’être des Nations Unies. Mais maintenant, Dieu dit : « Non, non, vous allez changer vos socs en épées. Hâtez-vous, rassemblez-vous. »

Joël 3:11 … Là, ô SEIGNEUR, fais descendre tes hommes forts ! 12 Que les nations se réveillent, et qu’elles montent à la vallée de Josaphat ; car là je siégerai pour juger toutes les nations d’alentour. 13 Mettez la faucille, car la moisson est mûre ; venez, et descendez, car le pressoir est plein ; les cuves regorgent, car leur malice [est] grande. 14 Des multitudes, des multitudes dans la vallée de décision ; car le jour du SEIGNEUR [est] proche dans la vallée de décision.

Nous avons ici une prophétie qui parle directement du rassemblement des nations, dans lequel Dieu va juger les méchants par leur propre activité – une plaie aux proportions militaires, où les nations se rassembleront. Cela est-il aussi écrit dans d’autres prophéties ? Jérémie nous donne une description très claire du déversement des plaies de la colère de Dieu :

Jérémie 25:15 Car ainsi m’a dit le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Prends de ma main cette coupe du vin de ma fureur, et fais-la boire à toutes les nations auxquelles je t’envoie. 16 Elles boiront, et elles chancelleront, et elles seront [comme] folles, à cause de l’épée que j’enverrai parmi elles.

Vous voyez ici dans les coupes de la colère de Dieu le rassemblement des nations dans une fureur militaire, des nations folles. Il mentionne ensuite toutes les nations qui seront rassemblées, y compris Israël, et Il dit :

Jérémie 25:29 Car voici, je commence à envoyer du mal sur la ville sur laquelle mon nom est invoqué, et vous, resterez-vous entièrement impunis ? Vous ne resterez pas impunis ; car je vais appeler l’épée sur tous les habitants de la terre, dit le SEIGNEUR des armées. 30 Et toi, prophétises donc contre eux toutes ces choses, et dis-leur : Le SEIGNEUR rugira d’en haut, et fera entendre sa voix de sa sainte demeure ; il rugira d’une façon épouvantable contre son habitation ; il poussera un cri, comme ceux qui foulent au pressoir, contre tous les habitants de la terre.

Vous souvenez-vous des paroles de Joël ? « Venez, et descendez, car le pressoir est plein. » C’est un pressoir. Et quel est ce pressoir ?

Jérémie 25:31 Un bruit retentira jusqu’aux extrémités de la terre ; car le SEIGNEUR est en procès avec les nations, il entrera en jugement contre toute chair ; il livrera les méchants à l’épée, dit le SEIGNEUR. 32 Ainsi dit le SEIGNEUR des armées : Voici, le mal s’en ira de nation à nation, et un grand tourbillon se lèvera des extrémités de la terre. 33 Et ceux que le SEIGNEUR aura tués en ce jour-là seront [étendus] depuis un bout de la terre, jusqu’à l’autre bout ; ils ne seront ni pleurés, ni recueillis, ni enterrés ; ils seront [comme] du fumier sur la face de la terre.

C’est cela le rassemblement dans le pressoir de la colère de Dieu, une activité militaire. Souvenez-vous, dans Joël il est écrit : « Mettez la faucille, car la moisson est mûre. » Et dans Apocalypse 14 c’est exactement le même langage qui est employé, par quoi nous pouvons clairement y voir le pressoir de la colère de Dieu.

Apocalypse 14:18 Et un autre ange sortit de l’autel, qui avait pouvoir sur le feu ; et il cria, d’un grand cri, à celui qui avait la faucille tranchante, et lui dit : Jette ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre ; car ses raisins sont mûrs. 19 Et l’ange jeta sa faucille sur la terre, et vendangea la vigne de la terre, et jeta [la vendange] dans la grande cuve de la colère de Dieu.

Tout cela nous ramène à Joël et à Jérémie. C’est tout exactement pareil.

Apocalypse 14:20 Et la cuve fut foulée hors de la ville ; et il sortir de la cuve du sang, jusqu’aux mors des chevaux, sur l’espace de mille six cents stades.

Nous avons ici montré par l’Écriture l’aboutissement de toute la rétribution des empires méchants et belligérants qui ont existé tout au long de l’histoire. Dans toute l’histoire, chaque empire s’est vu offert son privilège et son occasion de recevoir les conseils de Dieu. Mais chacun d’entre eux a échoué à l’examen, et ils ont été gardés pour ce grand jugement final. C’est maintenant que nous tournons notre attention vers un autre aspect pour comprendre que l’assèchement du fleuve de l’Euphrate nous concerne également. Nous pouvons voir le lien que lorsque quelque chose tarit, cela entraine la colère et le déversement des plaies de Dieu.

La force des nations et des individus ne réside pas dans les occasions et les facilités qui semblent les rendre invincibles, ni dans leur grandeur tant vantée. Ce qui seul peut les rendre grands ou forts, c’est la puissance de Dieu. Ils décident eux-mêmes de leur destinée par leur attitude envers Ses desseins. {Sons and Daughters of God 338.2}

Avez-vous saisi quelque chose ici ? La gloire de Kédar, la puissance qui le rend invincible, la force des nations et des individus ne réside pas dans les occasions et les facilités qui semblent les rendre invincibles, ni dans leur grandeur tant vantée. Lorsque quelque chose tarit, qu’est-ce qui tarit ? C’est la gloire de l’homme. Et lorsque que cela tarit, les gens décident de leur destinée par la raison pour laquelle ils se sont desséchés.

Lorsque quelque chose tarit

Il a été concédé une place à toute nation qui a fait son apparition sur la scène de ce monde, afin qu’on puisse voir si elle accomplirait la volonté du « Veillant » et du « Saint ». La prophétie a annoncé la naissance et la décadence des grands empires mondiaux—Babylone, la Médo-Perse, la Grèce et Rome. Pour chacun d’eux, comme pour les nations moins puissantes, l’histoire se répéta. Tous eurent une période d’épreuve, tous échouèrent ; leur gloire passa, leur puissance s’évanouit, une autre les remplaça. {Education 176.7 / 203.2}

Cela concerne les nations ainsi que les individus. Ils ne réalisent pas que, bien que chaque personne et chaque nation recherche sa propre gloire, cette gloire passera, cet assèchement aura lieu, comme il aura lieu avec le fleuve de l’Euphrate, le monde arabe, dans ses scènes finales. Tous les autres empires qui ont continué d’exister en tant que nations arrivent maintenant à leur destruction finale.

L’histoire des nations qui l’une après l’autre ont pris la place qui leur était assignée dans le temps et l’espace, témoins inconscients d’une vérité dont elles ne connaissaient pas elles-mêmes le sens, nous parle. À chaque nation et à chaque homme d’aujourd’hui, Dieu a donné une place précise dans Son grand plan. Aujourd’hui, les hommes et les nations sont mesurés par le niveau dans la main de Celui qui ne se trompe pas. Tous décident eux-mêmes, par leur choix, de leur destinée, et Dieu dirige toutes choses pour l’accomplissement de Ses desseins. {Ibid. 178.2 / 204.2}

Il vous faut méditer sur ces déclarations en application de tout ce message. Le privilège que Dieu donne à chaque nation, à chaque empire et à chaque individu, c’est qu’ils puissent réussir à l’examen de ce qu’Il voulait leur donner. Mais s’ils échouent à cet examen, la destinée de cet échec va être la destruction, comme nous le verrons avec les nations lorsqu’elles se livreront à leur dernière guerre dans les plaies.

Qu’est-ce que cela veut donc dire quand des individus et des nations se dessèchent ? Il se peut que vous et moi nous soyons aussi desséchés. Qu’est-ce qui provoque cela ? Qu’est-ce qui provoque un assèchement, comme celui représenté dans l’assèchement du fleuve de l’Euphrate ? Ce sujet que je vous partage ici est d’une importance vitale. Que va déclencher cet assèchement ?

Les pensées et les sentiments égoïstes ont desséché vos âmes. L’humidité du ciel manque à nombreux d’entre vous. Vous êtes aussi secs que les collines de Guilboa, qui ne recevaient ni rosée ni pluie. Vous perdez de merveilleuses occasions, vous êtes flétris, et vous mourrez spirituellement par non-usage de vos talents. Vous ne pouvez vous acquittez de vos responsabilités solennelles envers Dieu à moins que vos caractères soient transformés. {Signs of the Times, 8 février 1892 par. 4}

Qu’est-ce qui cause cet assèchement ? L’égoïsme, l’esprit d’accusation contre ceux que nous considérons être nos ennemis, comme le font les nations. En tant qu’individus et en tant que nations, ils se plongent dans des pensées et des sentiments égoïstes, ils exaltent leur propre gloire ; mais que se passera-t-il ? Cette gloire se dessèchera, elle se tarira. Et quel est le résultat, à la fois pour les nations et pour les individus ?

Qu’arrive-t-il à la beauté de ce que Dieu a donné aux nations et aux individus ? Souvenez-vous de Nébucadnetsar. Dieu l’avait guidé jusqu’au point où il a fini par recevoir la gloire de Dieu et être racheté. Lui il a réussi à l’examen ; mais en tant que nation, par la suite, avec Belshatsar, Babylone s’est desséchée. Et c’est ce qui est arrivé avec chaque empire suivant.

Galates 5:13 Car, mes frères, vous avez été appelés à la liberté ; seulement ne [prenez] pas prétexte de [cette] liberté pour vivre selon la chair, mais, par amour, assujettissez-vous les uns aux autres.

C’est le contraire même de l’égoïsme.

Galates 5:14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, en celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez consumés les uns par les autres. 16 Je [vous] dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez point les désirs de la chair.

Si vous ne marchez pas selon l’Esprit, mais que vous marchez selon votre égoïsme, l’Esprit s’évaporera de votre vie. L’humidité spirituelle s’évaporera. Et quand cette humidité spirituelle s’évapore, l’amour s’évapore ; et que se passera-t-il ? Vous vous consumerez les uns les autres. C’est ce qui se passera très bientôt dans les plaies. Les gens se consumeront les uns les autres, les individus aussi bien que les nations. Cela fait partie des plaies, le jugement final de Dieu.

Après que les individus et les nations aient poursuivi leur égoïsme impie, l’assèchement final d’un empire déclenche la guerre, une guerre où les gens se consument les uns les autres. N’est-ce pas là l’essence même d’Armageddon ? Ils se consumeront les uns les autres. Vous et moi qui ne comprenons pas ce sujet, nous serons impliqués dans cette consumation les uns des autres, que nous croyions à la guerre ou pas ; parce que l’esprit d’égoïsme, de condamnation et de jugement est l’esprit qui finira par consumer et détruire les uns les autres, par dévorer les uns les autres.

L’Esprit de prophétie nous dit concernant le châtiment de Dieu qui reposera sur les nations :

Ceci n’est pas un acte arbitraire de la part de Dieu. Ceux qui rejettent Sa grâce moissonnent ce qu’ils ont semé. Dieu est la source de la vie ; lorsque quelqu’un choisit le service du péché, il se sépare de Dieu et se prive ainsi de la vie. Il devient « étranger à la vie de Dieu ». Christ dit : « Tous ceux qui me haïssent aiment la mort. » Éphésiens 4:18 ; Proverbes 8:36. {Desire of Ages 764.1 / Jésus-Christ 769.2}

C’est ce que nous voyons se dérouler dans l’histoire mondiale des nations et des individus.

Dieu leur accorde l’existence, pendant un certain temps, afin de leur donner l’occasion de former leur caractère et de révéler leurs principes. Une fois ce but atteint, ils reçoivent les conséquences de leur choix. Satan, ainsi que tous ceux qui s’unissent à lui, se trouvent, après une vie de rébellion, si peu en harmonie avec Dieu, que Sa présence seule est, pour eux, un feu consumant. Ils seront détruits par la gloire de Celui qui est amour. {Ibid.}

Tout cela doit encore se dérouler dans son grand final, mais nous avons besoin de comprendre le message de cette heure. Tandis que les nations du monde ont pris leurs décisions de ne pas suivre Dieu comme Nébucadnetsar l’avait fait, on leur a donné du temps pour former leur caractère, et maintenant elles arrivent au grand final de l’assèchement de toute spiritualité dans leurs nations, et elles finiront par avoir une guerre où elles se dévoreront les unes les autres. C’est le déversement des plaies de Dieu.

Heureux celui qui veille

L’avertissement d’Apocalypse 16:15 est maintenant très clair à notre esprit. Le sujet d’Armageddon c’est le pressoir de la colère de Dieu. Et si c’est un pressoir, devriez-vous y être si vous êtes un véritable disciple de Jésus ?

Dans Matthieu 24 nous avons une description des serviteurs de Dieu, certains fidèles et certains infidèles. Le serviteur fidèle et sage, qui donne la nourriture au temps convenable, n’est pas égoïste, il nourrit le troupeau comme il faut. Mais ensuite nous lisons :

Matthieu 24:48 Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; 49 Et qu’il se mette à battre [ses] compagnons de service,

Que fait-il ? Il dévore son compagnon de service, parce qu’il dit : Mon Seigneur tarde à venir. Et si ce serviteur commence à faire cela,

Matthieu 24:49 … et à manger et à boire avec les ivrognes ; 50 Le seigneur de ce serviteur viendra au jour qu’il ne l’attend point, et à l’heure qu’il ne sait point ; 51 Et il le mettra en pièces, et lui donnera [sa] part avec les hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents.

C’est là une déclaration intéressante, parce qu’en ce temps du déversement de la colère de Dieu, il y a quelque chose qui se produira, comme nous pouvons le lire dans Jérémie. Au moment où « ceux que le Seigneur aura tués … seront étendus depuis un bout de la terre, jusqu’à l’autre bout », voilà quelle sera la réalité pour le méchant serviteur :

Jérémie 25:34 Gémissez, pasteurs, et criez ! Roulez-vous [dans la cendre], conducteurs du troupeau ! Car les jours où vous devez être égorgés et dispersés sont venus ; et vous tomberez comme un vase de prix. 35 Et les pasteurs n’auront aucun moyen de fuir, ni les conducteurs du troupeau d’échapper. 36 [On entendra] une voix du cri des pasteurs, et un hurlement des conducteurs du troupeau ; car le SEIGNEUR a ravagé leur pâturage, 37 Et les habitations paisibles sont abattues, à cause de la colère ardente du SEIGNEUR. 38 Il a abandonné sa demeure, comme le lion ; car leur pays est mis en désolation, à cause de la fureur du destructeur, à cause de l’ardeur de sa colère.

La Bible nous explique tout dans le détail. Nous devons faire le choix de ne pas être parmi ceux qui grinceront leurs dents à cause de ce qui arrive, les bergers, les faux bergers, ceux qui dévorent le serviteur fidèle. Et le serviteur fidèle qui, comme Abel, n’a pas recours à la force, qui laisse simplement les choses suivre leur cours, celui-là sera protégé, tandis que les autres se consumeront les uns les autres, y compris les bergers, y compris leurs membres.

Quand la Première Guerre mondiale a éclaté, les adventistes du septième jour fidèles ont refusé de participer à la guerre, et ils ont été radiés de l’Église Adventiste du Septième Jour. Pourquoi n’ont-ils pas participé à la guerre ? Parce qu’ils savaient que la guerre dans les derniers jours, comme la guerre en tous temps, c’est la chute de ceux qui ont été mis à l’épreuve par Dieu et qui ont échoué à l’examen. Mais alors que le peuple de Dieu est mis à l’épreuve, en tant que croyants fidèles, ils réussiront à l’examen et n’iront pas se faire détruire par l’égoïsme des nations et l’orgueil de l’homme qui sera desséché pour leur destruction finale.

Puisse Dieu nous enseigner cela, et puissions-nous réaliser que ce que nous avons vu ici c’est la vérité qui a été proclamée par l’adventisme primitif, que la guerre physique fait partie des plaies, qu’elle est Armageddon, et que nous n’avons rien à y faire, parce que c’est sur la gloire de Dieu que nous nous concentrons, et cette gloire ne se tarira jamais.

Amen.

 

—–

« Malheureusement, nous, les musulmans, nous avons perdu notre objectif de nous diriger vers Jérusalem. L’eau de nos yeux a gelé et nous a rendu aveugles, et nos cœurs, qui étaient destinés à battre pour Jérusalem, sont maintenant conditionnés par les rivalités, et nous sommes dans un état de guerre les uns avec les autres. »

Le président turc a appelé les citoyens à « lever les mains en signe de supplication pour cette future nuit bénie pour Allah où la mosquée Al-Aqsa [Jérusalem] sera redétenue par les musulmans, ce qui supprimera la brume de leurs yeux, et leur permettra de ‘voir Jérusalem dans leur mains’ à chaque instant et à chaque occasion. » –Erdogan promet de conquérir l’Espagne et Jérusalem, 16 mai 2015, Dreuz.info.

« Safwat Higazi : La capitale du califat – la capitale des États-Unis des Arabes – sera Jérusalem, si Allah le veut. … Notre capitale ne doit pas être le Caire, La Mecque ou Médine. Ce sera Jérusalem, si Allah le veut. Notre appel sera : « Des millions de martyrs marchent en direction de Jérusalem. Des millions de martyrs marchent vers Jérusalem. » … En effet, tous les amoureux du martyre sont du Hamas. Je dis depuis cette tribune, depuis Al-Mahalla, depuis le cœur du Delta, cœur de l’Egypte, afin que le monde entier puisse entendre… Nous disons haut et fort : Oui, Jérusalem est notre objectif. Nous prierons à Jérusalem, ou nous mourrons en martyrs sur son seuil.

Des millions de martyrs marchent vers Jérusalem.

La foule : Des millions de martyrs marchent en direction de Jérusalem. » –Lancement de la campagne du Frère Musulman Mohammed Mursi, 10 mai 2012, MEMRI.

« Les gens demandent souvent pourquoi l’avenir de la Palestine présentent tant de difficultés. La raison est simplement que Jérusalem – vous ne pouvez séparer Jérusalem de la Palestine – est la ville sainte de tant de croyances et de confessions. Elle est non seulement le lieu saint de toutes les Église chrétiennes – et deux d’entre elles, les Grecs et les Latins, se la disputent amèrement – mais elle est aussi l’un des lieux les plus sacrés du monde mahométan. La Mecque et Médine ne sont guère plus sacrés que la mosquée d’Omar [le dôme du Rocher]. Ceci est un fait souvent ignoré par les Européens, qui oublient qu’expulser les mahométans de l’enceinte du temple ce serait bouleverser tout le monde musulman, des Établissements des détroits jusqu’en Albanie. Nous ne devons jamais oublier que des pèlerins mahométans viennent d’Inde jusqu’à Jérusalem, tout comme les pèlerins chrétiens d’Europe la visite. Pour finir, Jérusalem est profondément sacrée aux yeux des Juifs, et les Juifs commencent à être nombreux et influents dans la région. Vraiment, il ne manque aucun élément de difficulté au problème de l’avenir de la Palestine. » –W. A. Spicer, Our Day in Prophecy (1917), p. 345.

Publié le 10/05/2018, dans Le roi du nord, Sermons, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    • Le traducteur

      Bonjour Angelilie,
      Je m’excuse du gros retard. Merci de nous avoir écrit. En espérant que tu pourras trouver des réponses ici.

      Sincèrement,
      Victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s