Un fondement intelligent

Par John Thiel (étude en anglais)

Jean 4:23 Mais l’heure vient, et [elle] est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père en cherche de tels qui l’adorent. 24 Dieu [est] un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité.

La Bible contient un fondement intelligent, et pourtant, l’âge actuel dans lequel nous vivons, à la fois dans les cercles religieux et dans les cercles sociaux, est un temps d’incertitude. Rien n’est certain. Ce qu’on a cru dans la génération passée n’est plus si distinctement maintenu comme une croyance. D’ailleurs, ils nous disent que nous devons vivre avec notre temps. La foi est maintenue comme un genre d’opinion. Chaque dénomination et chaque organisation du christianisme a une certaine catégorie de foi, une certaine catégorie d’opinion. Le grand nombre d’organisations prétendant être l’église de Dieu déconcerte l’esprit intelligent. Les impressions, les opinions, les imaginations, les sentiments, et les notions gouvernent les convictions. Une personne est convaincue par ses propres impressions, ses opinions, ses sentiments, et ses notions. Elle les considère comme faisant partie de ses convictions. Aujourd’hui, le christianisme dépend de cette nébuleuse pour sa propre justification. C’est une nébuleuse d’euphorie qui n’a aucune force tangible pour vous garder si vous êtes une personne faisant preuve d’intelligence et de discernement. Je veux explorer dans ce message le Dieu et le christianisme de la Bible qui fournissent un fondement bien plus ferme et solide sur lequel baser notre conviction. Jésus Christ était et est encore aujourd’hui un fondamentaliste.

Jean 8:31 Puis Jésus dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous persistez dans ma parole, [alors] vous êtes véritablement mes disciples. 32 Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

La vérité est-elle relative ? La vérité est fondamentale, elle est inchangeable. C’est la vérité. Et Jésus dit : Si vous me suivez, vous connaîtrez la vérité, et il n’y a pas d’endroits obscurs dans la vérité, c’est absolu. C’est la vérité. Quand Jésus a été interrogé par Pilate, voilà quelle était Son expression fondamentaliste :

Jean 18:37 Pilate donc lui dit : Es-tu donc roi ? Jésus répondit : Tu [le] dis, que je suis roi. Je suis né pour cela, et c’est pour cela je suis venu dans le monde, afin que je rende témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité entend ma voix.

Remarquez comment Pilate a réagi :

Jean 18:38 Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? Et après qu’il eut dit cela, il sortit de nouveau vers les Juifs, et leur dit : Je ne trouve [aucune] faute en lui.

En d’autres termes, il avait à son époque exactement le même problème qu’ont les gens aujourd’hui. « Qu’est-ce que la vérité ? » Toutes les différentes inventions de doctrines qui existaient parmi les Juifs en ce temps-là, parmi les pharisiens, les saducéens, et toutes les différents compagnies existant au sein du Judaïsme, embrouillaient le chercheur sincère de vérité ; mais Jésus a dit : Je suis Celui qui maintient la vérité, Je suis le Roi de la vérité. Et ce dilemme du fondamentalisme avec lequel Pilate avait des difficultés existe aussi aujourd’hui. Voilà un exercice d’esprit très fondamental auquel nous ne pouvons pas échapper si nous voulons être des disciples de Christ :

Les Samaritains

La femme samaritaine parlait avec Jésus :

Jean 4:20 Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous dites qu’à Jérusalem est le lieu où il faut adorer. 21 Jésus lui dit : Femme, crois-moi, l’heure vient que vous n’adorerez le Père, ni sur cette montagne, ni à Jérusalem. 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous savons ce que nous adorons ; car le salut vient des Juifs. 23 Mais l’heure vient, et [elle] est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père en cherche de tels qui l’adorent. 24 Dieu [est] un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité.

Examinons la profondeur de ces paroles exprimées par Jésus. Nous avons besoin de réaliser ce qu’Il faisait par rapport à certains adorateurs, les samaritains. C’était une église et ils adoraient en Samarie conformément à une certaine croyance religieuse. Il dit très clairement à la femme samaritaine : « Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas. » Est-ce que cela vous plairait si quelqu’un vous parlait comme ça ? « Vous pensez que vous adorez comme il faut, mais vous ne savez même pas ce que vous adorez. » Quelle mentalité fondamentaliste. Quelle mentalité exclusive ! Ce n’est pas vraiment toléré aujourd’hui, si ? Mais Il dit : « L’heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, sur aucune des deux montagnes. » Même les Juifs, avec toutes leurs différents croyances, n’adorent pas correctement, parce que c’est maintenant que le Seigneur cherche des gens qui l’adorent en esprit et en vérité. À quoi Jésus faisait-t-Il référence quand Il a dit que : Dieu est un esprit ? Que veut-Il dire quand Il dit qu’Il est un esprit et que nous devons l’adorer en esprit et en vérité ?

1 Corinthiens 2:10 Mais Dieu nous [les] a révélées par son Esprit ; car l’Esprit sonde toutes choses, oui, les choses profondes de Dieu. 11 Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi, personne ne connaît les choses de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.

Quand Il parlait de Dieu étant un esprit, à quoi faisait-Il référence ? Dieu est un esprit qui connait. Il connait les choses profondes, les réalités intelligentes qui sont par-delà l’univers, tout comme chaque être humain est un esprit. « Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? » Quand il est fait mention ici de l’esprit, la Bible parle de l’entité intelligente qui connait, qui est consciente des choses. Dieu est une entité intelligente, un esprit, et en l’adorant il nous faut comprendre cela.

1 Corinthiens 2:12 Or nous avons reçu, non l’esprit du monde, mais l’esprit qui est de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous sont librement données de Dieu ;

Dieu veut que nous connaissions ce qu’Il connait.

1 Corinthiens 2:13 Lesquelles choses aussi nous parlons, non pas en paroles qu’enseigne la sagesse humaine, mais [avec celles] qu’enseigne l’Esprit Saint, comparant les choses spirituelles avec [les choses] spirituelles.

Pouvez-vous voir de quoi cela s’agit ? Cela parle de connaissance, du fait d’enseigner, de comprendre et de parler les choses qui ne sont pas la sagesse humaine, mais la sagesse de Dieu.

1 Corinthiens 2:14 Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles lui sont une folie ; et il ne peut [les] connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement.

Adorer Dieu en esprit et en vérité veut dire : discerner spirituellement. Voilà maintenant la partie essentielle :

1 Corinthiens 2:15 Mais celui qui est spirituel juge toutes choses, et il n’est lui-même jugé de personne. 16 Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour le pouvoir instruire ? Mais nous avons la pensée de Christ.

Dieu est une entité intelligente. C’est une pensée, c’est un esprit. Adorer Dieu en esprit et en vérité veut dire adorer Dieu comme une entité intelligente, cela veut dire l’adorer avec une pensée qui reçoit la pensée de Dieu et tout ce qu’Il veut révéler à notre pensée. L’adorer veut dire le faire en accord avec le verset 16 : « nous avons la pensée de Christ. » Jésus fait référence à ce genre d’adoration :

Matthieu 22:37 Jésus lui dit : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le premier et grand commandement.

Adorer Dieu c’est l’aimer de tout notre cœur, notre âme et notre pensée. Votre cœur, le siège de vos émotions ; votre pensée, l’intellect ; votre âme, le corps et l’être tout entier ; voilà ce que cela veut dire d’adorer Dieu en esprit et en vérité. La pensée, la partie intelligente de nous-mêmes, doit être renouvelée par l’évangile de Jésus Christ.

Romains 12:2 Et ne vous conformez pas à ce monde, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin que vous éprouviez quelle [est] cette volonté de Dieu, bonne, et acceptable, et parfaite.

Ô combien cette déclaration est importante. L’esprit doit être renouvelé, renouvelé selon l’image de Celui qui nous a créés. « Ne vous conformez pas à ce monde. » « L’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu. » L’adorer en esprit et en vérité, c’est avoir une pensée qui est en harmonie avec Sa pensée.

Colossiens 3:9 Ne mentez pas l’un à l’autre, puisque vous avez dépouillé le vieil homme avec ses œuvres, 10 Et avez revêtu le nouvel [homme], qui est renouvelé en connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

Dieu est un esprit, et Il nous a créé à Son image ; et nous devons maintenant être renouvelés en connaissance selon l’image de Celui qui nous a créé. Dieu est un esprit, et notre adoration doit être confirmée par la pensée et l’intelligence de Dieu. Nous devons avoir une base intelligente pour notre adoration. C’est cette pensée que Dieu nous a donnée qui doit être le facteur gouvernant dans notre personne. Nous devons comprendre qu’il y a un esprit en moi qui est une entité intelligente qui doit gouverner mon être tout entier.

Celui qui est tenté doit comprendre la véritable force de la volonté. C’est là la puissance gouvernante dans la nature de l’homme, le pouvoir de décision, de choix. Tout dépend de la bonne action de la volonté. {Ministry of Healing 176.1 / Ministère de la guérison 148.2}

Quel que soit votre futur, quoi vous allez faire dans la vie, tout dépend de votre volonté.

Les désirs de bonté et de pureté sont justes en eux-mêmes ; mais si nous nous arrêtons là, ils ne servent à rien. Beaucoup iront à leur ruine tout en espérant et en désirant vaincre leurs propensions au mal. Ils n’abandonnent pas la volonté à Dieu. Ils ne choisissent pas de le servir. {Ibid.}

Dieu nous a donné le pouvoir du choix, c’est à nous de l’exercer. Nous ne pouvons pas changer nos cœurs, nous ne pouvons pas contrôler nos pensées, nos impulsions, nos affections. Nous ne pouvons pas de nous-mêmes nous rendre purs, dignes du service de Dieu. Mais nous pouvons choisir de servir Dieu, nous pouvons Lui donner notre volonté ; alors Il produira en nous le vouloir et le faire selon Son bon plaisir. Ainsi, notre nature toute entière sera placée sous le contrôle de Christ. {Ministry of Healing 176.2 / Ministère de la guérison 148.3}

Remarquez-vous que la force gouvernante qui fait la différence dans notre vie, c’est la force gouvernante de notre volonté ? Elle doit être intelligemment exercée quel que soit le sentier où je choisis de marcher. Si nous voulons adorer Dieu en esprit et en vérité, et avoir une assurance que notre esprit est bien équilibré, alors notre volonté doit être soumise à cette volonté intelligente de Dieu.

Un changement total peut être accompli dans la vie par un exercice correct de la volonté. En abandonnant la volonté à Christ, nous nous allions à la puissance divine. Nous recevons une force d’en haut pour nous tenir fermes. Une vie pure et noble, une vie de victoire sur l’appétit et la convoitise, est possible à quiconque unira sa volonté humaine, faible et vacillante à la volonté omnipotente et inébranlable de Dieu. {Ministry of Healing 176.3 / Ministère de la guérison 148.4}

Voilà la réponse à tous nos problèmes. Quel que soit le problème, voilà la réponse. Je suis stupéfait de voir que les âmes trouvent cela si difficile de comprendre le vrai christianisme. Avec cette pensée qui est liée par le pouvoir du choix à la pensée de Dieu, nous sommes rendus capables de penser Ses pensées après Lui, et ainsi de l’adorer en esprit et en vérité (« Ce n’est que sous la direction de l’Omniscient que nous pourrons, dans l’étude de Ses œuvres, penser Ses pensées après Lui. » Education, p. 134 / p. 152). Les disciples ont fait cela, et c’est pour cela que le vrai disciple de Jésus est un fondamentaliste dans un monde d’opinions mentales divergentes. Il y a une vérité qui est inflexible et avec laquelle nous devons être en harmonie si nous voulons trouver la santé d’esprit, une base émotionnelle sûre pour nos vies. L’apôtre et disciple a identifié ce concept d’esprit. Après avoir parlé de la connaissance qui vient par les choses profondes de Dieu, il dit :

1 Corinthiens 2:13 Lesquelles choses aussi nous parlons, non pas en paroles qu’enseigne la sagesse humaine, mais [avec celles] qu’enseigne l’Esprit Saint, comparant les choses spirituelles avec [les choses] spirituelles.

L’apôtre Paul dit : Il n’y a aucune déviation, pas de peut-êtres, nous parlons d’une réalité fondamentale, des choses de l’Esprit de Dieu.

1 Corinthiens 2:4 Et mon discours et ma prédication [n’a] pas [été] en paroles persuasives de la sagesse humaine, mais en démonstration de l’Esprit et de puissance ;

Qu’est-ce que l’apôtre est en train de dire ? « Il y a une vérité fondamentale, une pratique de vie qui est inaltérable, et je vous la présente. Ce n’est pas l’opinion des hommes, ce ne sont pas les méthodes persuasives de l’homme, c’est l’assurance qu’il y a ici la vérité à l’état pur. » C’est ce que tous les apôtres disaient. C’est une réalité inflexible.

1 Jean 1:1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, et que nos mains ont touché de la Parole de vie ; 2 (Car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue, et nous rendons témoignage, et nous vous faisons connaître la vie éternelle, qui était avec le Père, et [qui] nous a été manifestée) ; 3 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous le déclarons, afin que vous ayez aussi communion avec nous ; et en vérité notre communion [est] avec le Père, et avec son Fils Jésus Christ.

La communion de la pure vérité

« Nous savons ce que nous croyons, nous avons l’avons touché de nos propres mains. » L’Apôtre Pierre a dit exactement la même chose : Nous l’avons vu, mais vous avez une parole prophétique encore plus certaine, qui est aussi une très grande assurance intelligente qu’il y a ici la prophétie à l’état pur, qui est la lumière brillant dans l’obscurité afin que l’étoile du matin se lève dans votre cœur. L’Apôtre Paul vient ensuite avec cette déclaration très forte dans un monde de diversité d’opinions chrétiennes :

Galates 1:8 Mais si nous-mêmes, ou un ange du ciel vous prêche un autre évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit maudit.

Si quelqu’un diffère de ce que nous vous avons enseigné, il est maudit. Est-ce que ça passe bien ça dans la mentalité d’aujourd’hui ? « Qui êtes-vous ? Qui croyez-vous être ? » C’est ce qui vous est jeté à la figure quand vous maintenez une doctrine ferme et distincte qui est inflexible. Vous êtes considéré comme un extrémiste et un fondamentaliste, et vous n’êtes pas un chrétien aimant et aimable. « Qu’il soit maudit. »

Galates 1:9 Comme nous l’avons déjà dit, je le dis encore maintenant : Si quelqu’un vous prêche un autre évangile que celui vous avez reçu, qu’il soit maudit. 10 Car maintenant, est-ce que je persuade les hommes, ou Dieu ? Ou est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Car si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas le serviteur de Christ.

Vous et moi aujourd’hui sommes avertis par Jésus. Il y a beaucoup de gens qui croient vraiment que Jésus est leur Seigneur. Beaucoup. Et ils font beaucoup de choses magnifiques au nom du Seigneur. Que dit Jésus ?

Matthieu 7:21 [Ce n’est] pas tout homme qui me dit : Seigneur, Seigneur, qui entrera dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux. 22 Plusieurs me diront en ce jour-là :

Et je crois que c’est maintenant le jour, parce que nous vivons au temps du jugement du peuple de Dieu.

Matthieu 7:22 … Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? et [n’avons-nous pas] chassé les démons en ton nom ? et [n’avons-nous pas] fait beaucoup d’œuvres merveilleuses en ton nom ? 23 Et alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l’iniquité.

Pouvez-vous vous fier à vos émotions chaleureuses envers Dieu ? Pouvez-vous vous fier à votre opinion, à vos émotions, à vos sentiments, à vos pensées imaginaires de Dieu qui se déclare être votre Dieu ? Pouvez-vous vous fier à cela ?

Il est dangereux de se fier aux sentiments ou aux impressions ; ce sont des guides qui ne sont pas fiables. La loi de Dieu est la seule norme de sainteté correcte. C’est par cette loi que le caractère va être jugé. Si quelqu’un cherchant à s’informer sur le salut demandait : « Que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? » les docteurs modernes de la sanctification répondraient : « Croyez seulement que Jésus vous sauve. » Mais lorsque Christ se vit poser la question, Il dit : « Qu’est-il écrit dans la loi ? comment lis-tu ? » Et quand l’interrogateur répondit : « Tu aimerais le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, … et ton prochain comme toi-même », Jésus dit : « Tu as bien répondu ; fais cela, et tu vivras. » Luc 10:26-28. {The Faith I Live By 217.2}

Aucune valeur n’est attachée à une simple profession de foi en Christ ; seul l’amour qui est démontré par des œuvres est considéré comme authentique. Et pourtant, c’est l’amour seul qui aux yeux du Ciel donne à quelque acte de la valeur. . . . {The Faith I Live By 217.3}

Il y a beaucoup de déclarations dans l’Esprit de Prophétie qui montrent clairement que notre foi n’est pas une foi émotionnelle. C’est une foi qui dépend d’un « Ainsi dit le Seigneur », et rien de moins. Peu importe combien je crois en Jésus, si ma croyance n’est pas en harmonie avec un « Ainsi dit le Seigneur », Il ne me connait pas. Quelqu’un va peut-être dire : « John, tu es en train de promouvoir le légalisme. » Mais quand il est dit que nous devons dépendre de la loi et de la volonté de Dieu, cela n’anéantit pas le précieux évangile de Jésus Christ, parce que la foi en Jésus signifie que je dois même pratiquer ce qui est écrit par rapport à mon abandon à Lui à la belle croix de Jésus. Si cela n’est pas fait de la manière que Dieu l’a révélé dans Sa parole, alors cela n’a pas non plus de valeur.

C’est là que se trouve la sécurité et le fondement intelligent sur lequel vous pouvez sans risque reposer vos émotions. J’ai présenté devant nous un fondement sur lequel nos émotions peuvent reposer. Si mes émotions reposent sur quoi que ce soit d’autre que le fondement intelligent d’un « Ainsi dit le Seigneur », quel qu’en soit l’objet, alors mes émotions sont complètement hors sujet. Qu’est-ce que la vérité, la vérité fondamentale qui est engagée dans la précieuse consolation du salut ? Quand j’ai lu la déclaration suivante pour la première fois, j’ai pensé que je devais l’écrire et la mettre dans mon portefeuille pour me rappeler encore et encore. Lisez très attentivement cette activité intelligente qui est requise pour que vous et moi soyons sauvés :

Heureuse l’âme qui peut dire : « Je suis coupable devant Dieu, mais Jésus est mon Avocat. J’ai transgressé Sa loi. Je ne peux pas me sauver moi-même ; mais je fais du sang précieux qui a été versé au Calvaire toute ma requête. Je suis perdu en Adam, mais rétabli en Christ. Dieu, qui a tant aimé le monde qu’Il a donné Son seul Fils engendré pour mourir, ne me laissera pas périr dans la repentance et la contrition de l’âme. Il ne me regardera pas, car je suis entièrement indigne ; mais Il regardera la face de Son Oint, Il regardera mon Substitut et ma Sûreté, et Il écoutera la requête de mon Avocat, qui est mort pour mon péché, afin que je sois fait la justice de Dieu en Lui. En le contemplant, je serai changé en Son image. Je ne peux pas changer mon caractère, si ce n’est en prenant part à la grâce de Celui qui n’est que bonté, justice, miséricorde et vérité. Mais en le contemplant, je saisirai Son esprit, et je serai transformé en Sa ressemblance. . . . » Le cœur qui est rempli de la grâce de Dieu sera manifesté par sa paix et sa joie ; et là où Christ demeure, le caractère sera purifié, élevé, ennobli, et glorifié. {Sons and Daughters of God 120.2}

Voyez-vous ici l’intelligence ? Voyez-vous un fondement intelligent ? Il y a ici une reconnaissance intelligente du fait que : Je suis entièrement perdu, et entièrement coupable. Aucun esprit humain naturel n’est prêt à dire cela. Nous cherchons toujours quelque chose qui nous fait nous sentir bien au-dedans de nous-mêmes. L’égocentrisme c’est l’homme naturel. Pour que vous soyez capable de dire une telle chose, il faut que l’esprit intelligent ai été en harmonie avec l’esprit de Dieu. L’esprit de Dieu en moi est actif et il dit : Je suis un transgresseur de Sa loi, je ne peux pas me sauver. Mais mon esprit intelligent a saisi les réalités précieuses du sang versé au Calvaire. Il a suivi intelligemment la présentation de Jésus, de Gethsémané jusqu’à la résurrection. Et l’esprit intelligent dit : Je suis perdu en Adam, entièrement perdu, mais je suis rétabli en Christ. « Dieu, qui a tant aimé le monde qu’Il a donné Son seul Fils engendré pour mourir, ne me laissera pas périr dans la repentance et la contrition de l’âme. » Pouvez-vous voir la sécurité intelligente qui est exprimée ici ? Mais cela ne s’arrête pas là, comme beaucoup de gens le font.

« Il ne me regardera pas, car je suis entièrement indigne. » Est-ce que c’est réconfortant ça ? Il ne me regardera pas. Je comprends que s’Il me regardait Il verrait tant de corruption qu’Il ne m’accepterait pas, « mais Il regardera la face de Son Oint, Il regardera mon Substitut et ma Sûreté, et Il écoutera la requête de mon Avocat, qui est mort pour mon péché, afin que je sois fait la justice de Dieu en Lui. » Il y a un esprit intelligent qui est opérationnel ici. Puis l’esprit intelligent réalise la magnifique assurance de n’avoir aucune condamnation. Mais cela ne s’arrête pas là.

L’esprit intelligent continue à contempler quelque chose à propos de Dieu qui bouleverse son esprit : la pureté et la justice de Dieu ; et tandis qu’il continue à regarder fixement l’intelligente représentation de la parole de Dieu, il dit : Je dois changer, je ne peux pas aller au ciel comme je suis. « Je ne peux pas changer mon caractère, » c’est une impossibilité, je ne peux pas changer, « si ce n’est en prenant part à la grâce de Celui qui n’est que bonté, justice, miséricorde et vérité. Mais en le contemplant, je saisirai Son esprit, et je serai transformé en Sa ressemblance. » Quelle merveilleuse et intelligente vérité. Je ne vais pas m’asseoir sans rien faire et penser que je vais être sauvé peu importe ce que j’ai fait ou que je suis en train de faire. Mon caractère est horrible. Intelligemment vous savez cela. Et quand vous découvrez votre horrible caractère, vous réalisez que : Je dois détourner mon regard de mon caractère, et le regarder Lui, et Son magnifique caractère, et je sais que je vais être transformé tant que j’occupe mon esprit avec cela.

« Le cœur qui est rempli de la grâce de Dieu se manifestera par sa paix et sa joie ; et là où Christ demeure, le caractère sera purifié, élevé, ennobli, et glorifié. » Cette connaissance, ce fondement intelligent, nous changera et nous donnera une telle sécurité que nous ne changerons pas notre chemin au fur et à mesure que nous continuons sur le sentier de la sanctification. Peu importe à quel point je me sens mal, peu importe combien d’erreurs nous faisons sur le chemin, nous continuons de contempler l’amour magnifique de Dieu, et le cœur continue à se briser et à fondre sous le merveilleux esprit de la personnalité de Dieu, et cela me transformera. Il y aura une paix et une joie, et ceci produira un peuple de gens qui seront si constants et fondamentaux que ceux qui n’ont pas cela les jugeront à tort.

Vous et moi, nous avons une sécurité fondamentale, un fondement intelligent dans la parole de Dieu, et à moins que nous ne l’embrassions, nous ne nous serons pas les témoins de la pure vérité de Dieu. Nous sommes appelés à la poursuivre intelligemment, comme nous l’avons lu de manière si forte dans la déclaration du livre Sons and Daughters of God, ci-dessus.

La sécurité que nous offrons à ceux qui observent

La déclaration qui suit parle du test que nous subirons, et que nous subissons déjà, par rapport à la violation du Sabbat, quand le pouvoir despotique cherchera à nous obliger à violer le commandement :

Bien que nous ne violerons pas le Sabbat, ce qu’un pouvoir despotique cherchera à nous obliger à faire, nous serons sages en Christ, dans la sagesse de Christ, et pas dans notre propre esprit. Un chrétien constant, substantiel et aimable est un argument puissant pour la vérité. {Christ Triumphant 329.3}

Un quoi ? « Un chrétien constant, substantiel et aimable. » Seul un esprit intelligent et qui est opérationnel dans son attachement à l’esprit intelligent de Dieu sera constant dans sa ténacité pour s’accrocher à la miséricorde et à la grâce de Dieu. Il sera constant dans sa ténacité pour suivre le caractère de Dieu et les changements nécessaires. Il aura une foi qui est la substance des choses qu’on espère, une foi substantielle, réelle. Il est tellement submergé par la magnifique puissance de l’amour de Dieu dans son cœur qu’il devient un tel chrétien aimable que personne, peu importe à quel point ils peuvent être affreux, ne sera maltraité par lui. Cela sera un argument puissant pour la vérité inchangeable et fondamentale.

Nous ne devons dire aucune parole qui nous ferait du mal, car ce serait suffisamment grave, mais quand nos disons des paroles, et que nous faisons des choses présomptueuses qui mettent en danger la cause de Dieu, nous accomplissons une œuvre cruelle, car nous donnons à Satan l’avantage. Nous ne devons pas être irréfléchis et impétueux, mais [nous devons] toujours apprendre de Jésus et comment agir dans Son Esprit, en présentant la vérité telle qu’elle est en Jésus. . . . {Ibid.}

Pouvez-vous vous fier à quelque chose, à un esprit qui parle différemment de vos impressions, de vos notions, de vos sentiments et de vos opinions ? Avez-vous appris à faire cela ? Avez-vous appris à vous fier à un esprit qui parle différemment de vos impressions, de vos notions, de vos sentiments et de vos opinions ? Pouvez-vous le faire ? Dieu a prouvé qu’on peut Lui faire confiance, et c’est certainement l’exercice pour chacun de nous de dépendre chaque jour de l’intelligence qui est différente de mon opinion, de mes sentiments, de mes impressions et de mes émotions.

C’est ma prière que nous puissions reposer tout notre être sur Celui qui, dans sa grâce, nous a donné cette vérité intelligente, que j’ai lue comme la grande expiation qui a été faite pour moi en Jésus Christ. Puisse Dieu nous bénir afin de cimenter et confirmer notre emprise sur ce fondement intelligent.

Amen.

Publié le 16/12/2014, dans Sermons, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Ce n’est pas un commentaire.
    Je voudrais faire une demande: je recherche 1 sermon du Psaumes 23

    • le traducteur

      Bonjour Villette,
      Nous n’avons pas d’étude sur le psaume 23. Mais si vous cherchez une étude sur une expérience en particulier, nous pourrons peut-être vous diriger vers quelque chose d’approprié.
      Sincèrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s