Ressources des pionniers adventistes

Le temps qui nous reste pour former des caractères à l’image de Dieu devenant chaque jour plus court, et réalisant le besoin qu’ont les croyants sincères au message des trois anges d’avoir à leur disposition tous les outils possibles pour leur préparation, nous avons finalement décidé de fournir une liste des traductions déjà disponibles de certains des ouvrages des pionniers adventistes.

Ces traductions ayant été produites par d’autres individus et groupes, nous ne pouvons malheureusement pas nous en porter entièrement garants, mais nous désirons malgré tout les recommander au discernement et à la sagesse des lecteurs, en priant et en espérant qu’elles puissent servir à leur édification, leur éducation et leur sanctification, « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus, dans l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’un homme parfait, à la mesure de la parfaite stature de Christ ».

Accéder à la page

Publié le 06/04/2018, dans Adventisme primitif, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bonjour cher frère,

    Désolée pour cette « absence » qui était due à un mal d’estomac.

    Mais j’ai bien lu les articles publiés récemment et je suis émerveillée (et le mot est vraiment faible face à ce que je ressens).
    Celui-ci, « Ressources des pionniers adventistes », est une réponse à une prière.
    Je souhaitais voir certains points avec vous, et parmi ceux-ci j’avais l’intention de vous demander si vous n’aviez pas certains écrits du mouvement adventiste à ses débuts, des traductions notamment sur les écrits d’Ellen White, etc?

    Et là, vous apportez des éléments de réponses, même ceux auxquels je n’avais pas pensé.

    Merci, merci beaucoup et que le Seigneur vous bénisse sur tous les aspects de votre vie.

    Y aurait-il une traduction de la grande controverse tel qu’édité à l’origine ?

    Par ailleurs, j’ai lu une traduction de Quarante ans dans le désert de Taylor G. Bunch, l’avez-vous déjà parcouru ? Très instructif.

    Je vous souhaite d’ores et déjà Bonne préparation de sabbat et agréable sabbat dans la présence du Très-Haut, notre Créateur.

    Salutations à tous nos frères et sœurs dans la foi en Jésus-Christ !

    Bien à vous

    Votre sœur M.N.

    • Le traducteur

      Ma très chère sœur Nathalie,
      C’est avec plaisir que je vous lis de nouveau, et aussi que j’apprends que ces ressources vous viennent en aide et comblent un manque. C’est exactement leur but. Votre zèle infatigable dans la recherche de Sa vérité nous réchauffe le cœur. Nous en rendons grâces au Seigneur.

      Concernant une traduction de The Great Controversy plus ancienne que La tragédie des siècles, il y en a bien une en effet. Elle ne semble plus être éditée en ce moment, mais il est possible d’en trouver un exemplaire d’occasion à prix abordable : en voici un exemple. Il est même possible d’obtenir des occasions de la traduction publiée en 1892, moyennant un peu d’argent (cela reste des prix très acceptables) : en voilà une.

      Je me réjouis de ce que vous avez pu glaner quelques perles de vérité dans l’ouvrage de Taylor G. Bunch. Cependant, je me dois de vous mettre en garde pour ne laisser aucun malentendu : Comme de nombreux ouvrages adventistes écrits après 1920, celui de Taylor G. Bunch (publié en 1927) contient des graines de futurisme qui ne peuvent que produire une récolte d’erreur et de confusion. Nous ramassons aujourd’hui les fruits de ce genre de semailles. Le fait est qu’en 1914, la séparation qui a eu lieu en Europe au sein des rangs adventistes était la conséquence directe du fossé qui s’était déjà creusé par le message de 1888. Essayer de donner du sens au message de 1888 sans considérer de très près les tenants et aboutissants de l’apostasie qui a alors commencé avec les dirigeants de l’Église en Europe, et qui s’est ensuite répandue dans ceux de la Conférence Générale, c’est jouer entre les mains de l’ennemi.

      Nous ne pouvons juger les intentions d’auteur tels que Bunch, d’autant plus que les dirigeants à cette époque ont tout fait pour étouffer le bruit de la séparation qui avait commencé en 1914. Mais ces choses demeurent claires. Nous regrettons que vous ne parliez pas la langue anglaise, mais je vous avais communiqué le lien vers la traduction des deux premiers chapitre du livre History of the S.D.A. Reform Movement. Je tiens à souligner de nouveau l’importance de ces éléments.

      Après avoir envoyé de nombreux appels à la Conférence Générale dans lesquels ils demandaient à ce que ces questions d’apostasie soient attentivement considérées, finalement, en 1922, les représentants de l’Association Missionnaire Internationale des Adventistes du Septième Jour, Mouvement de Réforme (International Missionary Society of Seventh-day Adventists, Reform Movement) se sont présentés en personne à la session de la conférence générale à San Francisco, Californie. Ils ont remis en mains propres leur appel à A. G. Daniells (alors président de la C. G.). Cet appel a été ignoré (aucune réponse). Ils ont ensuite écrit un second appel et l’ont envoyé à tous les membres du comité de la Conférence Générale, avec une copie du premier appel. Cet appel est resté sans réponse. Un troisième appel a été rédigé où le Frère Otto Welp, dont le coeur se brisait déjà face à l’indifférence cruelle dont ils faisaient l’objet, disait :
      « ..nous prenons à cette heure la liberté de VOUS demander d’être suffisamment aimables pour AU MOINS donner à nos nombreux appels la réponse d’un OUI ou d’un NON. » Ce troisième appel a reçu le même accueil.

      Comprenez-vous pourquoi une étude de 1888 sans cet élément clé est vaine ? Toute la puissance du message de 1888 a explosé lors de la Première Guerre mondiale. Ces frères savaient ce qu’était la piété pratique, et ils ont souffert en conséquence l’impiété des membres froids qui avaient perdu Jésus de vue et qui décidaient d’apostasier complètement du message des trois anges plutôt que d’endurer la persécution.

      Le message de réveil, la pluie de l’arrière-saison, le grand cri – voilà toutes les choses que les adventistes attendent. Mais elles sont derrière nous ! et nous sommes aussi en plein dedans. Dans la série du troisième ange ces choses sont mises en lumière.

      En espérant et priant que le Seigneur vous communique Son onction spéciale pour discerner toutes ces choses et que nous puissions ensemble être affranchis par Sa vérité en ces temps d’erreur,
      Je demeure votre frère dans l’amour du Seigneur,
      Sincèrement,
      Victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s