Archives du blog

Le chrétien devrait-il voter ?

« Mais ces choses qui m’étaient un gain, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. » Philippiens 3:7. (pdf)

Notre attitude à l’égard des autorités civiles et de la loi

L’apôtre a clairement indiqué l’attitude que les croyants devraient observer envers les autorités civiles : « Soyez donc soumis à toute institution humaine, à cause du Seigneur ; soit au roi, comme à celui qui est au-dessus des autres ; soit aux gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir ceux qui font le mal et pour approuver ceux qui font bien. Car ceci est la volonté de Dieu, qu’en faisant bien vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes dépourvus de sens ; comme étant libres, non pour vous servir de la liberté comme d’un voile pour la malice ; mais comme des serviteurs de Dieu. Honorez tous les hommes. Aimez les frères. Craignez Dieu. Honorez le roi. » 1 Pierre 2:13-17.
Lire la suite

Le royaume de Christ n’est pas de ce monde

(A. T. Jones, The American Sentinel, 24 oct. 1895*, pdf)

C’est une vérité qu’a clairement exprimé Christ lorsqu’il se tenait devant Ponce Pilate pour répondre aux accusations des Juifs. Jean 18:36. Et pourtant, chose étrange, parmi les plus éminents et les plus influents de ceux qui se disent les serviteurs de Christ, nous en voyons beaucoup aujourd’hui qui s’engagent avec zèle dans des mouvements visant à faire Christ roi de ce monde.

Le langage du Sauveur à cette occasion n’était pas ambigu. Il ne laisse aucune place pour supposer, comme certains chrétiens aujourd’hui l’affirment, que le royaume de Christ n’est pas de ce monde seulement dans le sens que ses éléments ne sont pas mondains dans leur nature. Le Sauveur a dit : « Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse point livré aux Juifs. » Un royaume qui serait de ce monde, ou qui dominerait dans les affaires terrestres, et qui ne combattrait ni n’aurait recours à la force pour sauver son roi de la mort, serait effectivement une anomalie. De toute évidence, le royaume de Christ n’appartient pas à ce genre-là. Il n’est pas « de ce monde » dans tous les sens où cette expression peut trouver une application.
Lire la suite

Citoyens et étrangers

(E. J. Waggoner, The Present Truth [UK], 27 juillet 1893*, pdf)

« Seulement conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile de Christ. » Phi. 1:27. … Dans le passage devant nous, nous avons cette idée davantage mise en avant par l’autre traduction donnée dans la note de marge : « conduisez-vous comme des citoyens dignes. » Ainsi, l’apôtre Paul exhortait les Philippiens, et nous à travers eux, à se conduire comme des citoyens dignes.

De quel pays l’apôtre nous exhorte-t-il à être des citoyens dignes ? Il nous le fait lui-même savoir dans la même épître, où il dit : « Pour nous, nous sommes citoyens des cieux. » Phil. 3:20. … L’apôtre ne se préoccupait pas de parler aux chrétiens de leur devoir de voter ou de la manière dont ils se devaient de façonner le monde politique, comme tant de prédicateurs commencent à le faire. Il savait que si les disciples de Christ se comportaient comme il convient à des citoyens de la patrie céleste, ils s’acquitteraient de leur devoir envers les dirigeants de la terre.
Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :