Archives du blog

Le royaume de Christ n’est pas de ce monde

(A. T. Jones, The American Sentinel, 24 oct. 1895*, pdf)

C’est une vérité qu’a clairement exprimé Christ lorsqu’il se tenait devant Ponce Pilate pour répondre aux accusations des Juifs. Jean 18:36. Et pourtant, chose étrange, parmi les plus éminents et les plus influents de ceux qui se disent les serviteurs de Christ, nous en voyons beaucoup aujourd’hui qui s’engagent avec zèle dans des mouvements visant à faire Christ roi de ce monde.

Le langage du Sauveur à cette occasion n’était pas ambigu. Il ne laisse aucune place pour supposer, comme certains chrétiens aujourd’hui l’affirment, que le royaume de Christ n’est pas de ce monde seulement dans le sens que ses éléments ne sont pas mondains dans leur nature. Le Sauveur a dit : « Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse point livré aux Juifs. » Un royaume qui serait de ce monde, ou qui dominerait dans les affaires terrestres, et qui ne combattrait ni n’aurait recours à la force pour sauver son roi de la mort, serait effectivement une anomalie. De toute évidence, le royaume de Christ n’appartient pas à ce genre-là. Il n’est pas « de ce monde » dans tous les sens où cette expression peut trouver une application.
Lire la suite

1. L’introduction de Daniel 11

Daniel 11 – étude 1

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Ceci est une étude du livre de Daniel chapitre 11 et le but de cette étude est d’explorer la vision toute entière de cette prophétie, qui est d’ailleurs un sujet très controversé. Pour commencer cette série d’études, je tiens à être bien clair sur un point : le véritable dessein de l’inspiration dans les détails prophétiques qui sont donnés, c’est quelque chose de plus que de simplement faire comprendre les évènements futurs. C’est quelque chose dont l’apôtre Pierre parle de manière très claire. Voilà le réel dessein de l’étude biblique des prophéties :

2 Pierre 1:16 Car ce n’est point en suivant des fables composées avec artifice, que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ ; mais comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. 17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque cette voix lui a été adressée [du sein] de la gloire magnifique : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je prends plaisir. 18 Et nous avons entendu cette voix venue du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne. 19 Nous avons aussi une parole prophétique d’autant plus certaine, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lumière qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour resplendisse, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ;
Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :