2. Ainsi dit le Seigneur et les apparentes contradictions

Cette vidéo est sous-titrée

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

La confusion de face, 2e partie

Lecture biblique : Romains 3:3 Car qu’est-ce, si quelques-uns n’ont point cru ? leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu ? 4 Non sans doute ! Mais que Dieu soit véritable, et tout homme menteur ; selon qu’il est écrit : Afin que tu sois trouvé juste en tes paroles, et que tu aies gain de cause quand tu es jugé.

Je ne demande pas de rêve, ni d’extase de prophète,
Pas de déchirure soudaine du voile de glaise,
Pas d’ange visiteur, pas de ciel ouvert ;
Mais retire l’obscurité de mon âme.

Les anges visiteurs ont suscité l’écriture de la parole. Les anges visiteurs et le Saint Esprit, dans les temps passés, ont inspiré l’écriture de la parole. Aujourd’hui, nous sommes appelés à avoir un esprit lucide pour recevoir ce qui a été révélé. Nous voulons maintenant apprécier le message important pour ce temps – sortir de la confusion.

Pourquoi le peuple d’Israël était-il en captivité babylonienne ? Parce qu’ils n’avaient pas obéi aux paroles de Dieu. Et par conséquent, la prière de Daniel était : « À nous la confusion de face. » En ce qui nous concerne aujourd’hui, nous réalisons que nous habitons dans Babylone, et nous avons besoin d’obéir à un « Ainsi dit le Seigneur ». Quelle est la déclaration de Dieu pour nous aujourd’hui dans Laodicée ? « Ainsi dit le Seigneur : Tu ne connais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. »

Le Seigneur nous lance un appel aujourd’hui

Comme pour l’ancien Israël,

Zacharie 1:2 Le SEIGNEUR a été extrêmement indigné contre vos pères. 3 C’est pourquoi tu leur diras : Ainsi dit le SEIGNEUR des armées : Retournez-vous vers moi, dit le SEIGNEUR des armées, et je me retournerai vers vous, dit le SEIGNEUR des armées. 4 Ne soyez point comme vos pères, auxquels les premiers prophètes criaient, en disant : Ainsi dit le SEIGNEUR des armées : Détournez-vous maintenant de vos mauvaises voies, et de vos mauvaises actions ; mais ils n’ont pas écouté, et n’ont pas été attentifs à ce que je leur disais, dit le SEIGNEUR.

« Ainsi dit le Seigneur » est maintenant l’objet de notre étude, mais pouvoir s’y retrouver avec toutes les apparentes contradictions est une tâche difficile, parce que ces apparentes contradictions sont là à cause de la condition d’ivresse, la confusion de face. L’appel de notre Dieu ici, c’est : « Retournez-vous vers moi, dit le Seigneur des armées, et je me retournerai vers vous. Détournez-vous maintenant de vos mauvaises voies. Ne soyez pas comme vos pères qui ont entendu le même message et qui ne se sont pas retourner. » Notre seul espoir pour le salut, pour une vie de sens et de consolation, c’est un « Ainsi dit le Seigneur ».

Qu’est-ce que le véritable bonheur ? Êtes-vous heureux ? On dit : « Euh ouais, j’ai été heureux, mais j’ai été déçu. » Donc comment puis-je être heureux ?

Le véritable bonheur dans cette vie et dans la prochaine dépends de notre obéissance à un « Ainsi dit le Seigneur. » {Child Guidance 80.3}

Le véritable bonheur aujourd’hui et dans la prochaine vie dépend de notre obéissance à un « Ainsi dit le Seigneur ». Tous ceux qui voudraient être vraiment heureux dans le Seigneur ne peuvent l’obtenir que par une autodiscipline, une discipline où ils se soumettent à un « Ainsi dit le Seigneur ».

C’est une discipline d’esprit, une pureté du cœur et de la pensée dont nous avons besoin. Cela a plus de valeur que d’excellents talents, qu’un tact et une connaissance formidables. Un esprit ordinaire, formé à obéir à un « Ainsi dit le Seigneur, » est mieux qualifié pour l’œuvre de Dieu que ne le sont ceux qui, ayant des capacités, ne les emploient pas correctement. … Les hommes peuvent se vanter de leur connaissance des choses du monde, mais s’ils n’ont pas une connaissance du vrai Dieu, de Christ, le Chemin, la Vérité et la Vie, ils sont lamentablement ignorants, et leur connaissance périra avec eux. La connaissance séculière est une force, mais la connaissance de la Parole, qui a une influence transformatrice sur l’esprit humain, est impérissable. {Maranatha 63.6}

Donc si vous avez un esprit ordinaire, avez-vous l’impression que vous n’êtes pas un orateur très compétent ou un étudiant de la Bible très doué ? Vous n’avez qu’un esprit ordinaire. Il est écrit que l’esprit ordinaire formé à obéir à un « Ainsi dit le Seigneur » est mieux qualifié pour être un ouvrier pour le Seigneur. N’est-ce pas quelque chose de magnifique ? Qu’avez-vous à l’esprit tandis que nous nous approchons du Seigneur à cet instant ? Est-ce vous vous excusez en vous-mêmes parce que vous n’êtes pas aussi savants que d’autres ? Ne vous inquiétez pas. Soyez prêts à apprendre à vous soumettre à un « Ainsi dit le Seigneur. »

Allons à la parole de Dieu pour être guidés par elle. {Gospel Workers 310.1}

Pour quoi ? Pour être guidés par elle. Ne vous guidez pas vous-mêmes. Allez à la parole de Dieu.

Recherchons un « Ainsi dit le Seigneur. » Nous en avons eu assez des méthodes humaines. {Ibid.}

Ah oui ? Est-ce que nous en avons eu assez des méthodes humaines ? Tournez-vous vers un « Ainsi dit le Seigneur. » Allons à la parole de Dieu et trouvons cela. Nous voulons adorer le Seigneur et être guidés par Lui, pas par des méthodes humaines. Et pourtant, même ceux qui prétendent : « Oui, oui, je crois en un « Ainsi dit le Seigneur » ! » sont quand même dans la confusion. Ils lisent, mais quel est leur problème ? Ils veulent être guidés par le Seigneur. Et Dieu dit : « Je veux vous donner ce merveilleux repos, Je veux vous donner cette merveilleuse assurance. »

Ésaïe 28:12 Auquel il avait dit : C’est ici le repos, que vous donniez du repos à celui qui est las, et c’est ici le rafraîchissement ;

Vous vous souvenez de ce qu’ils ont fait à chaque fois ?

Ésaïe 28:12 … mais ils n’ont point voulu écouter.

Étrange. Dieu leur a donné la parole, mais ils n’ont pas voulu écouter. Mais comment était la parole de Dieu pour eux ?

Ésaïe 28:13 Mais la parole du SEIGNEUR a été pour eux précepte sur précepte, précepte sur précepte, ligne sur ligne, ligne sur ligne ; un peu ici, [et] un peu là ;

Dites-moi, les gens aiment-ils étudier la Bible comme ça aujourd’hui ? C’est trop laborieux. « La parole du Seigneur ne me parle pas franchement. Je veux juste que ça soit clair. Est-ce qu’il faut que j’aille d’un passage à l’autre, un peu ici et un peu là ? » C’est ça la parole du Seigneur pour eux, et ils n’ont pas voulu. Ils sont prêts à recevoir un « Ainsi dit le Seigneur », mais pas de cette manière compliquée. Elle était pour eux quelque chose de déroutant, et qu’est-ce qui leur est arrivé ? Qu’arrive-t-il aux gens ?

Ésaïe 28:13 … afin qu’ils aillent et tombent à la renverse, et qu’ils soient brisés, et qu’ils tombent dans le piège, et qu’ils soient pris.

Alors que nous prétendons vivre selon un « Ainsi dit le Seigneur », la confusion est toujours là et les gens continuent à tomber dans le piège et à être pris. C’est la triste réalité.

2 Pierre 3:15 Et croyez que la longue patience de notre Seigneur [est votre] salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous en a écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée ; 16 Comme aussi [il le fait] dans toutes [ses] épîtres, quand il y parle de ces choses ; parmi lesquelles il en est de difficiles à comprendre, que les ignorants et les mal-assurés tordent, comme aussi les autres écritures, à leur propre perdition.

Ceci est-il la réalité de l’expérience babylonienne d’aujourd’hui dans la doctrine de la parole et d’un « Ainsi dit le Seigneur » ? Les gens lisent les écrits de l’apôtre Paul, les gens croient : « Oui, c’est juste ! » Mais que font-ils ? Quel est leur danger d’après les paroles de Pierre ? Ils trouvent que certaines choses sont dures à comprendre, donc que font-ils ? Ils vont déformer, tordre les Écritures selon leur propre compréhension. Et que se passe-t-il ? Comme nous l’avons lu dans Ésaïe, il y a la confusion et la perdition, à la suite d’avoir lu un « Ainsi dit le Seigneur. » C’est sérieux.

Sœur White écrit très clairement que lire beaucoup la Bible, à moins qu’on reçoive celle-ci correctement, est en fait dangereux. C’est ce qui fait que certaines personnes fuient la lecture de la Bible.

Il y a de nombreuses choses apparemment difficiles ou obscures que Dieu rendra claires et simples pour ceux qui cherchent ainsi à les comprendre. {Steps to Christ 110.1 / Vers Jésus 169.1}

Dieu rendra cela net, clair et simple pour ceux qui cherchent une compréhension des Écritures.

Mais sans la conduite du Saint-Esprit, nous serons toujours enclins à tordre les Écritures ou à en donner une fausse interprétation. {Ibid.}

Nous serons toujours dans ce danger-là.

Beaucoup lisent la Bible sans profit, et dans de nombreux cas, à leur perte. Quand on ouvre la parole de Dieu sans révérence et sans prière, quand les pensées et les affections ne sont pas fixées sur Dieu ou ne sont pas en harmonie avec Sa volonté, l’entendement est obscurci par les doutes, {Ibid.}

La confusion. L’entendement est obscurci, il y a l’ivresse, parce qu’on n’étudie pas la Bible correctement. Il y en a certains qui disent : « Oui, nous devons prier. » Mais un petit instant, est-ce tout ce qui est écrit ? Lorsque je prie que le Seigneur me guide, il est écrit qu’il doit y avoir une révérence dans la lecture de la parole. Combien de fois nous approchons la parole avec insouciance ? « Bon, trouvons quelque chose à lire là … Euh, hmm, ouais, hmm, ouais Seigneur, s’il-te-plaît, aide-moi là » ; et nous ouvrons la parole avec une parfaite insouciance. Il doit y avoir une révérence, parce que le Dieu du ciel veut communiquer avec moi. Mes pensées et mes affections doivent être fixées sur Dieu si je veux la lire correctement, et je dois être en harmonie avec Sa volonté. Quand je lis la Bible je dois avoir une disposition à me soumettre volontairement. C’est ce qu’a dit Jésus aux pharisiens : « Si vous voulez faire Sa volonté, alors vous connaîtrez de la doctrine. »

L’ennemi prend le contrôle des pensées et suggère des interprétations qui ne sont pas correctes. {Ibid.}

Tandis que vous lisez, une pensée d’un passage en particulier vous viendra à l’esprit, et ce n’est en réalité pas correct.

Quand les hommes ne cherchent pas, par leurs paroles et par leurs actes à être en harmonie avec Dieu, alors, quelques savants qu’ils puissent être, ils sont enclins à errer dans leur compréhension des Écritures et il est dangereux de se fier à leurs explications. Ceux qui sondent les Écritures pour y trouver des incohérences n’ont pas de discernement spirituel. Avec leur vision déformée ils verront de nombreuses raisons de douter et de ne pas croire là où les choses sont en réalité simples et claires. Ils auront beau le dissimuler autant qu’ils le veulent, la vraie raison de leur doute et de leur scepticisme est, dans la plupart des cas, l’amour du péché. {Ibid.}

J’ai vécu un exercice très intéressant de ça récemment alors que j’essayai d’aider un jeune homme qui avait des problèmes. Il m’a dit : « Je sais que fumer de la beuh c’est mal, mais j’aime ça. Et je sais que je vais devoir y renoncer de force si je veux sortir de cette situation avec la loi dans laquelle je me trouve, mais j’aime ça. Et je sais que je ne devrais pas en prendre, mais j’aime ça. » Cette personne va-t-elle connaître un grand succès ? Nous devons être disposés et aimer la volonté de Dieu et la loi de Dieu si nous voulons nous rétablir. C’est comme dans Alcooliques Anonymes, il faut qu’ils aillent boire encore un peu plus, disent-ils, avant de réaliser à quel point c’est vraiment épouvantable, pour qu’ils n’aiment plus boire. Et c’est la même chose avec nous tous. À moins que nous ne haïssions le péché, nous allons embrouiller notre esprit.

Puisqu’elle prophétise du mal contre le pécheur, ils affirment trouver des choses douteuses et des contradictions dans la parole de Dieu. Tandis qu’ils prétendent être ouverts à la conviction, ils permettent aux préjugés de les influencer et ils refusent de voir la vérité que cette parole révèle. {Youth Instructor, 10 juin 1897 par. 3}

Nous voulons examiner de très près combien la parole de Dieu, dans ses apparentes contradictions, n’est en réalité pas contradictoire, si nous la lisons comme il faut.

Les dix vierges

Souvenez-vous de la parabole de Jésus : « En ce temps-là, le royaume du ciel sera semblable à dix vierges, les cinq sages, et les cinq folles. »

Proverbes 15:2 La langue des sages embellit la science ; mais la bouche des fous profère la folie.

Que fait la langue des sages ? Elle embellit la science. Les cinq vierges sages avaient de l’huile dans leurs lampes autant que les folles. Qu’est-ce que la lampe ? La Bible. « Ta parole est une lumière à mon sentier. » Quel est le problème des vierges folles ? Les vierges sages avaient de l’huile dans leurs vaisseaux, les folles n’en avaient pas. Le vaisseau est mon corps, mon cœur. Et les folles n’embelliront pas la parole. La connaissance de la parole de Dieu ne sera pas utilisée correctement, et par conséquent elles étaient dans un état de confusion quand le cortège nuptial leur est passé devant. Mais les sages avaient l’Esprit, l’huile, dans leurs vaisseaux ; elles avaient un respect sacré pour toute parole qui sort de la bouche de Dieu et n’en faisaient pas un mauvais usage. Les sages embellissent la science. Il y a beaucoup de connaissance dans la parole de Dieu, mais l’utilisation qu’on en fait est la source de la confusion dans le monde aujourd’hui. Que font ces vierges folles ? Elles ont peut-être leur Bible, mais les préjugés qu’elles nourrissent leur font refuser de voir la vérité que cette parole révèle. Elles trouvent des choses douteuses et des contradictions.

Donc examinons les apparentes contradictions et cherchons un « Ainsi veut dire le Seigneur dans ce qu’Il dit ». Cela vaudrait vraiment la peine pour nous d’approcher la parole avec un esprit ouvert et de voir si j’ai peut-être eu une mauvaise compréhension de certaines choses, pensant qu’il y avait là une contradiction alors qu’il n’y en avait pas du tout, même si cela en a tout l’air.

Des apparentes contradictions

La déclaration du passage suivant est-elle un « Ainsi dit le Seigneur »

Éxode 20:13 Tu ne tueras point.

Cela est-il un « Ainsi dit le Seigneur » ? La question ne se pose pas, bien sûr. Il l’a écrit de Son propre doigt, Il l’a prononcé depuis la montagne de Sinaï.

Et les paroles d’Éxode 32 sont-elles un « Ainsi dit le Seigneur » ?

Éxode 32:26 Alors Moïse se tint à la porte du camp, et dit : Qui [est] pour le SEIGNEUR ? [qu’il vienne] vers moi. Et tous les enfants de Lévi s’assemblèrent vers lui. 27 Et il leur dit : Ainsi dit le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Que chacun mette son épée à son côté, passez et repassez de porte en porte par le camp, et que chacun tue son frère, son ami, et son voisin.

Cela était-il un « Ainsi dit le Seigneur » ? Y-a-t-il une contradiction ici ? Le Seigneur a dit : « Tu ne tueras point » ; et maintenant le Seigneur a dit : « Va et tue ton voisin », etc. Voilà le genre de choses qui embrouille le lecteur.

Il y a une autre illustration de ce genre où Dieu avait ordonné de tuer, alors que Dieu avait dit : « Tu ne tueras point. » Nous voyons dans 1 Samuel quelque chose de très intéressant.

1 Samuel 15:1 Or Samuel dit à Saül : Le SEIGNEUR m’a envoyé pour t’oindre roi sur son peuple, sur Israël ; maintenant donc, écoute la voix des paroles du SEIGNEUR. 2 Ainsi dit le SEIGNEUR des armées : Je me souviens de ce qu’Amalek a fait à Israël, comment il s’opposa à lui sur le chemin, quand il montait d’Égypte. 3 Va maintenant, et frappe Amalek, et détruisez entièrement ce qui est à lui, et ne les épargne point ; mais fais mourir et les hommes et les femmes, et les jeunes enfants et ceux qui tètent, et les bœufs et les brebis, et les chameaux et les ânes.

Comment appelle-t-on cela en termes modernes ? Un génocide. Dieu a dit : « Allez et commettez un génocide. Tuez enfants, bébés, tous les Amalécites. »

1 Samuel 15:7 Et Saül frappa les Amalécites depuis Havila jusqu’à Shur, qui [est] vis-à-vis de l’Égypte ;

Et qu’a-t-il fait ?

1 Samuel 15:8 Et il prit vivant Agag, roi des Amalécites ; et il détruisit entièrement tout le peuple par le tranchant de l’épée. 9 Mais Saül et le peuple épargnèrent Agag, et les meilleures brebis, les [meilleurs] bœufs, les bêtes grasses, les agneaux, et tout ce qui était bon ; et ils ne voulurent point les détruire entièrement ; mais ils détruisirent entièrement tout ce qui était méprisable et chétif.

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Dieu avait donné à Saül l’ordre de tuer tout et tout le monde. Rien ni personne ne devait subsister. L’a-t-il fait ? D’après cela, non.

1 Samuel 15:10 Alors la parole du SEIGNEUR fut adressée à Samuel, en disant : 11 Je me repens d’avoir établi Saül pour roi ; car il s’est détourné de moi, et n’a point exécuté mes paroles. Et Samuel en fut fort attristé, et il cria au SEIGNEUR toute cette nuit-là. … 17 Et Samuel dit : Lorsque tu étais petit à tes yeux, n’as-tu pas été fait chef des tribus d’Israël, et le SEIGNEUR ne t’a-t-il pas oint pour roi sur Israël ?

Maintenant Il lui rappelle: « Quand tu étais petit à tes propres yeux, quand tu ne te sentais pas capable, tu obéissais à ce que Je disais. Maintenant que tu es là où tu es, que fais-tu ? » Vous vous souvenez de ce qu’on a lu avant ? Si vous avez l’impression que vous n’avez qu’un esprit ordinaire – vous êtes petits à vos propres yeux  – alors vous pouvez obéir à un « Ainsi dit le Seigneur ».

1 Samuel 15:18 Or le SEIGNEUR t’avait envoyé en expédition, et t’avait dit : Va, et détruis entièrement ces pécheurs, les Amalécites, et fais-leur la guerre, jusqu’à ce qu’ils soient consumés. 19 Et pourquoi n’as-tu pas obéi à la voix du SEIGNEUR, et t’es-tu jeté sur le butin, et as-tu fait ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR ?

N’estimons-nous pas que le génocide était mal ? Mais c’est le fait que Saül ai gardé une partie des bonnes brebis qui était mal aux yeux du Seigneur. Est-ce que ça ressemble à une contradiction ?

1 Samuel 15:22 Alors Samuel dit : Le Seigneur prend-il plaisir aux holocaustes et aux sacrifices, comme à ce qu’on obéisse à la voix du SEIGNEUR ? Voici, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, [et] se rendre attentif vaut mieux que la graisse des moutons ; 23 Car la rébellion est [autant que] le péché de divination, et la résistance [autant que] l’iniquité et l’idolâtrie. Parce [donc] que tu as rejeté la parole du SEIGNEUR, il t’a aussi rejeté, afin que tu ne sois plus roi.

Donc d’après ce que nous avons lu ici, quand Dieu a ordonné aux Lévites de tuer leurs voisins, comme Il a ordonné à Saül de tuer ces gens-là, s’ils ne l’avaient pas fait, qu’auraient-ils été en train de faire ? Ils auraient été en révolte, ils auraient fait preuve d’insubordination envers un « Ainsi dit le Seigneur ».

Quand nous lisons cette contradiction, où Dieu a dit : « Tu ne tueras point » et leur a malgré tout dit de tuer, est-ce à nous de résoudre cette contradiction ? Pouvez-vous la résoudre ? Vous ne pouvez pas la résoudre et ce n’est pas non plus à nous de résoudre cette contradiction. Dans les deux cas ils devaient obéir à un « Ainsi dit le Seigneur ». Et pour comprendre un « Ainsi dit le Seigneur » nous avons besoin de trouver un « Ainsi dit le Seigneur » pour décrire cette contradiction. Je ne dois pas me fier à mes propres observations pour expliquer un « Ainsi dit le Seigneur » qui ressemble à une contradiction.

A. G. Daniells

Il y a une personne qui l’a résolu tout seul, c’était A. G. Daniells, un président de la Conférence Générale de l’église Adventiste du Septième Jour. Dans le livre Protokkol, qui a été écrit par les adventistes, vous pouvez entendre les paroles qu’il a lui-même prononcées. Il parlait ici à la compagnie radiée, ceux qui n’avaient pas voulu combattre pendant la Première Guerre mondiale :

Nous croyons que vous vous trompez complètement dans les vues que vous représentez. Nous croyons au quatrième commandement tout autant que nous y avons toujours cru, mais nous ne pouvons partager l’interprétation que vous en faites. Qu’auriez-vous dit de Moïse si, après que la loi eut été proclamée depuis Sinaï, il vous avait ordonné quelques jours plus tard de tuer le roi de Basan ainsi que tous les hommes, femmes et enfants ? L’auriez-vous accusé de meurtre ? Mais Dieu lui avait ordonné de transgresser le sixième commandement. Vous voyez qu’il y a de nombreuses choses que l’on peut trouver dans l’interprétation des commandements, et nous devrions avoir la liberté de lire et comprendre les commandements, et ne pas être limité par la manière dont un petit groupe les interprète. {Protokkol 46.2}

Qu’a fait ce grand dirigeant de l’église adventiste ? Il venait de présenter une confusion à l’esprit des gens. Quel est un « Ainsi dit le Seigneur » en ce qui concerne cette apparente contradiction ? C’est très simple. C’est un « Ainsi dit le Seigneur » que nous trouvons dans Éxode 20. Une explication très simple. Voilà encore une fois les Dix Commandements, et quels étaient les premiers des Dix Commandements ?

Éxode 20:2 Je [suis] le SEIGNEUR ton Dieu, qui t’ai retiré du pays d’Égypte, de la maison de servitude. 3 Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face. … 5 Tu ne te prosterneras point devant [ces autres dieux], et tu ne les serviras point ; car moi, le SEIGNEUR ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, punissant l’iniquité des pères sur les enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, 6 Et faisant miséricorde jusqu’à mille [générations] à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

Quand Dieu a dit à Saül et aux Lévites : « Allez et tuez », quelle est la bonne interprétation ici ? Dieu a dit : « Vous ne devez pas avoir d’autres dieux que Moi ; et que suis-Je ? Je suis un Dieu jaloux, et Je punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération. » Voilà un « Ainsi dit le Seigneur » dans les commandements mêmes de Dieu. Et quand le Dieu des Dix Commandements, que nous adorons, dit : « Je vais maintenant punir l’iniquité des méchants qui ne m’aiment pas, Je vais punir leur iniquité et Je veux que vous exerciez cette punition » ; est-ce qu’ils enfreignent un seul commandement ? Pouvez-vous voir la bonne interprétation par Dieu Lui-même ? Pour obéir à ce commandement que Dieu leur avait donné, Saül était chargé de faire ce que Dieu avait dit. Et les quatre premiers commandements sont la première responsabilité de ces commandements. Dieu est celui que nous adorons, celui qui détruit la méchanceté et le péché.

Si vous lisez l’histoire de ce que Dieu a dit à Abraham, Il a dit que les Amoréens et le peuple méchant de Canaan n’avaient pas encore rempli la coupe de leur iniquité, donc pendant quatre cent ans les enfants d’Israël demeureraient en Égypte. Et après les quatre cent ans, quand la coupe de leur iniquité serait pleine, ils iraient dans le pays de Canaan et le peuple méchant serait alors complètement extirpé du pays. Et il y avait là le roi de Basan, qui devait être abattu avec sa nation toute entière, parce qu’ils avaient rempli la coupe de leur iniquité, et ça c’était la prérogative de Dieu parce que l’iniquité devait être éradiquée de ce pays.

Quand le Seigneur ramena Son peuple pour le seconde fois aux frontières de Canaan, des preuves supplémentaires de Sa puissance furent accordées à ces nations païennes. Elles virent que Dieu était avec Israël dans la victoire obtenue sur le roi Arad et sur les Cananéens, et dans le miracle qui avait été accompli pour sauver ceux qui périssaient par le venin des serpents. Quoique les Israélites s’étaient vu refuser un passage par le pays d’Édom, étant ainsi obligés de prendre la route longue et difficile de la mer Rouge, cependant, pendant tous leurs pèlerinages et leurs campements le long d’Édom, de Moab et d’Ammon, ils n’avaient manifesté aucune hostilité, ni fait aucun tort au peuple ou à leurs biens. Arrivés à la frontière des Amoréens, Israël n’avait demandé que la permission de traverser le pays, promettant d’observer les mêmes règles qui avait dicté leur conduite à l’égard des autres nations. Lorsque le roi amoréen refusa cette requête courtoise, et, dans sa résistance, mobilisa ses troupes pour la bataille, leur coupe d’iniquité était pleine, et Dieu exercerait désormais Sa puissance pour les renverser. {Patriarchs and Prophets 434.3 / Patriarches et prophètes 415.1}

Puis l’histoire continue, et ces faibles Israélites non-violents ont obtenu la victoire sur ces Amoréens guerriers. C’était parce que Dieu était parmi eux et leur donnait la victoire. De nombreuses interventions miraculeuses ont eu lieues. C’était Dieu qui leur faisait subir la coupe de leur iniquité. C’est ce qui est arrivé avec le roi de Basan.

Mais le Seigneur envoya Son serviteur avec un autre message à Saül. … Pour que le monarque réalise l’importance de son obéissance au commandement, Samuel déclara expressément qu’il parlait sur ordre divin, par la même autorité qui avait appelé Saül au trône. … Les Amalécites avaient été les premiers à faire la guerre à Israël dans le désert. Pour ce péché, comme pour leur insolence envers Dieu et leur idolâtrie avilissante, le Seigneur avait prononcé contre eux une sentence [de destruction] par l’intermédiaire de Moïse. L’histoire de leur cruauté envers Israël avait été conservée par écrit sur ordre divin, avec l’injonction [suivante] : « Tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous les cieux ; ne l’oublie point. » Deutéronome 25:19. Pendant quatre cent ans l’exécution de cette sentence avait été différée, mais les Amalécites ne s’étaient pas détournés de leur péchés. Le Seigneur savait que si c’eût été en leur pouvoir, ces habitants méchants eussent rayé Son peuple et Son culte de dessus la terre. {Ibid. 627.3 / 613.2-3}

Si on les épargnait, ils rayeraient le peuple de Dieu et Son culte de dessus la terre. Donc,

Le temps était maintenant venu de mettre à exécution la sentence si longtemps différée. {Ibid.}

La patience dont Dieu fait preuve envers le méchant endurcit les hommes dans le crime ; mais leur châtiment n’en sera que plus certain et terrible pour avoir été longtemps retardé. {Ibid. 628.1 / 613.4}

Dieu prend Son temps. Il veut que les gens changent d’avis, mais à mesure qu’ils s’endurcissent de plus en plus et qu’ils deviennent de plus en plus obstinés, Il finit par punir l’iniquité. C’est ce qu’Il avait chargé Saül de faire. Dieu a ordonné à Saül de faire ce qu’Il avait le droit de faire. Donc il n’y a aucune contradiction. Qu’a ordonné Dieu aujourd’hui par Sa parole ? Quand les anges chantaient à la naissance de Jésus, que chantaient-ils ? « Paix et bonne volonté envers tous les hommes. »

Le conseil du Seigneur

Quand les soldats sont venus à Jean-Baptiste et lui ont dit : « Que devons-nous faire ? » quelle était sa réponse ? Quel était le conseil du Seigneur à cette occasion ? Exactement ce que les anges avaient chanté.

Luc 3:14 Et les soldats lui demandèrent aussi, disant : Et nous, que ferons-nous ? Il leur dit : N’usez point de violence, ni de fraude contre personne, mais contentez-vous de votre paye.

Quoi ? N’usez point de violence contre personne… Comment est-ce qu’un soldat peut n’user de violence contre personne ? Quel était un « Ainsi dit le Seigneur » pour tous les soldats des royaumes terrestres, qui voulaient être des disciples du royaume de Dieu, du royaume du ciel ? Jésus a dit : « N’usez point de violence contre personne. » Quand la guerre éclate, désolé, le conseil du Seigneur c’est : « Vous ne devez pas combattre. » Et Jésus l’a dit à Pilate : « Mes serviteurs ne combattent pas, parce que Mon royaume n’est pas de ce monde. » Voilà le « Ainsi dit le Seigneur. »

Romains 12:19 Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez [plutôt] agir la colère ; car il est écrit : À moi la vengeance ; je [le] rendrai, dit le Seigneur. 20 Si donc ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; car en faisant cela, tu amasseras des charbons de feu sur sa tête. 21 Ne sois point surmonté par le mal, mais surmonte le mal par le bien.

Cela est-il un « Ainsi dit le Seigneur » ? Ceci est un « Ainsi dit le Seigneur » pour nous aujourd’hui. Mais du temps de l’Israël national Dieu leur avait ordonné de servir d’instruments pour exercer la destruction du péché et des pécheurs à cette époque-là. C’était Sa vengeance et Il se servait d’eux.

Ceci n’est qu’un exemple d’une contradiction. Vous verrez ce principe d’apparentes contradictions dans toute la Bible, ce qui nous montre quelque chose. Que voyons-nous après avoir contemplé ce scénario ? Il y a un « Ainsi dit le Seigneur » qui est pour des situations bien précises et qui est exprimé par Dieu pour cette situation donnée, et il y a un « Ainsi dit le Seigneur » dans un principe général, comme nous le lisons dans les Écritures, auquel je dois obéir. N’utilisez pas un temps et un lieu précis, des circonstances spécifiques, comme critère de la parole de Dieu pour des situations qui n’ont aucun rapport. Est-ce que vous avez remarqué que c’est ce qu’A. G. Daniells a fait ? Il a utilisé une situation qui n’avait aucun rapport pour déterminer si les réformateurs avaient eu raison de ne pas combattre. Voilà à quel point l’interprétation était confuse. L’ordre du Nouveau Testament c’est qu’il ne devrait pas y avoir de guerre de la part de la nation de Dieu contre le peuple. Cela ne doit pas exister. Jésus a été très clair à ce sujet. Il n’y a aucun Amalécite aujourd’hui. Et le roi d’Israël ne fait pas non plus partie aujourd’hui d’une nation politique. Le peuple de Dieu ne doit pas avoir de roi. Ça c’est la parole de Dieu. Il n’y en a qu’un seul qui est roi et c’est le Dieu du ciel. Donc nous ne pouvons pas participer à une guerre, parce que le Roi du ciel nous l’a interdit ; mais à l’époque Il l’avait demandé.

Ensuite il y a une autre apparente contradiction que nous voulons examiner dans l’Ancien Testament.

Proverbes 20:1 Le vin [est] moqueur, et la boisson forte [est] tumultueuse ; et quiconque s’y égare n’est pas sage.

Est-ce un « Ainsi dit le Seigneur »? Oui.

Proverbes 31:4 Ce n’est point aux rois, Lémuel, ce n’est point aux rois de boire le vin, ni aux princes de boire la boisson forte ; 5 De peur qu’ayant bu, ils n’oublient la loi, et qu’ils n’altèrent le droit de tous les pauvres affligés. 6 Donnez de la boisson forte à celui qui s’en va périr, et du vin à ceux qui sont dans l’amertume de cœur. 7 Qu’il boive, et qu’il oublie sa pauvreté, et ne se souvienne plus de sa peine.

Ceci est-il un « Ainsi dit le Seigneur » ? Absolument.

Des instructions pour le peuple hébreu en Canaan

Deutéronome 14:22 Tu ne manqueras point de donner la dîme de tout le rapport de ce que tu auras semé, qui sortira de ton champ, chaque année. 23 Et tu mangeras devant le SEIGNEUR ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi pour y faire habiter son nom, la dîme de ton froment, de ton vin, de ton huile, et les premiers-nés de ton gros et menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours le SEIGNEUR ton Dieu. 24 Mais si le chemin est trop long pour toi, en sorte que tu ne les puisses porter, [ou] si le lieu que le SEIGNEUR ton Dieu aura choisi pour y mettre son nom, est trop loin de toi, lorsque le SEIGNEUR ton Dieu t’aura béni, 25 Alors tu les convertiras en argent, et tu serreras l’argent en ta main ; et tu iras au lieu que le SEIGNEUR ton Dieu aura choisi, 26 Et tu donneras l’argent en échange de tout ce que ton âme désirera, des bœufs, des brebis, du vin ou des boissons fortes, ou tout ce que ton âme souhaitera ; et tu le mangeras là, devant le SEIGNEUR ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille.

Y-a-t-il une contradiction ici ? À qui a-t-Il dit que la boisson forte était destinée ? À ceux qui sont dans l’amertume de cœur, qui sont prêts à périr. Mais ici Il dit : « Quand tu vas à un endroit pour manger devant le Seigneur, va et achète tout ce que ton cœur désire, même du vin et de la boisson forte, et réjouis-toi là devant le Seigneur. » Une contradiction ? Encore une fois, nous devons répondre à cette contradiction par un « Ainsi dit le Seigneur ».

Une autre contradiction

Il y a une autre contradiction qui est semblable à celle-ci, dans Ézéchiel. Nous avons besoin de trouver un « Ainsi dit le Seigneur » en ce qui concerne la question du divorce et du remariage. Voilà une autre contradiction qui se présente à de nombreuses personnes, et ils en ont malheureusement donné une fausse interprétation.

Ézéchiel 20:16 Parce qu’ils avaient méprisé mes ordonnances, qu’ils n’avaient point marché dans mes statuts, et qu’ils avaient profané mes sabbats ; car leur cœur marchait après leurs idoles. 17 Toutefois mon œil les épargna pour ne point les détruire, et je ne les consommai point entièrement au désert. 18 Mais je dis à leurs enfants au désert : Ne marchez point dans les statuts de vos pères, et ne gardez point leur ordonnances, et ne vous souillez point par leurs idoles. 19 Je [suis] le SEIGNEUR votre Dieu ; marchez dans mes statuts, et gardez mes ordonnances, et les faites. 20 Sanctifiez mes sabbats, et ils seront un signe entre moi et vous, afin que vous connaissiez que je suis le SEIGNEUR votre Dieu. 21 Mais les enfants se rebellèrent contre moi ; ils ne marchèrent point dans mes statuts, et ne gardèrent point mes ordonnances pour les faire, lesquelles [si] l’homme accomplit, il vivra par elles ; et ils profanèrent mes sabbats ; c’est pourquoi je dis que je répandrais ma fureur sur eux, [et] que je consommerais ma colère sur eux au désert.

Il voulait les punir,

Ézéchiel 20:22 Toutefois je retirai ma main, et je le fis pour l’amour de mon nom, afin qu’il ne fût point profané aux yeux des païens, en la présence desquels je les avais tirés [d’Égypte]. 23 Je leur levai aussi ma main dans le désert, que je les disperserais parmi les païens, et que je les répandrais dans les pays, 24 Parce qu’ils n’avaient point accompli mes ordonnances, et qu’ils avaient méprisé mes statuts, et profané mes sabbats, et que leurs yeux étaient attachés aux idoles de leurs pères.

Ils voulaient les choses de leurs idoles. Donc qu’a-t-Il fait ?

Ézéchiel 20:25 À cause de cela je leur ai donné des statuts [qui n’étaient] pas bons, et des ordonnances par lesquelles ils ne devaient pas vivre.

C’est ce que Jésus a expliqué par rapport à la question du mariage, dans Matthieu 19:7-8, quand ils Lui ont demandé : « Pourquoi Moïse nous a-t-il donné une lettre de divorce ? » Il a répondu : « C’est à cause de la dureté de votre cœur. » Vous vous souvenez de ce qu’on a lu avant ? À ceux qui désiraient fortement quelque chose Il avait dit : « Vous pouvez acheter tout ce que vous désirez et venir manger devant le Seigneur » ; et Dieu leur a donnés cette ordonnance et ce statut, pourquoi ? Pareil que pour le mariage. À cause des idoles dans leurs cœurs. Si quelqu’un a un désir vraiment fort d’alcool ou de boisson forte, Dieu dit : « Eh bien d’accord, le voilà. » Il leur a donné un roi quand ils voulaient un roi. « Voilà pour vous. » Et le roi a reçu pour ordre de faire les choses qu’Il n’avait jamais eu l’intention que Son peuple fasse. Donc nous avons l’explication d’un « Ainsi dit le Seigneur » pour chaque apparente contradiction.

Le témoignage de Christ

Est-ce que l’on trouve un « Ainsi dit le Seigneur » seulement dans la Bible ? Est-ce que cela vient seulement des écrivains de la Bible ? Dans une histoire de l’Ancien Testament (1 Rois 13), il y a un prophète qui n’avait jamais été identifié comme prophète, et il est venu à Jéroboam à l’autel, et il a dit : « Ainsi dit le Seigneur, l’autel sur lequel tu sacrifie aujourd’hui va être fendu en deux, » et ainsi de suite. Et quand le roi s’est retourné pour dire : « Attrapez-le ! » sa main est devenu sèche. Puis il a imploré l’homme : « Je t’en prie, supplie le Seigneur qu’Il rétablisse ma main ; » et Il l’a fait. Cet homme n’a jamais rien écrit dans la Bible, mais Il a dit : « Ainsi dit le Seigneur ! » Il y a à travers les temps scripturaires et les temps modernes des personnes qui peuvent proclamer un « Ainsi dit le Seigneur ».

Et il arrivera, après cela, que je répandrai mon esprit sur toute chair ; et vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillard songeront des songes, et vos jeunes gens verront des visions. Joël 2:28.

Dans Sa parole Dieu a remis aux hommes la connaissance nécessaire pour le salut. Les Saintes Écritures doivent être acceptées comme une révélation autoritaire et infaillible de Sa volonté. Elles sont la norme de caractère, elles révèlent les doctrines et elles éprouvent l’expérience.

Toutefois, le fait que Dieu ai révélé Sa volonté aux hommes par Sa Parole n’a pas rendu inutile la présence et la direction continue du Saint-Esprit.

Pendant les siècles où les Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament étaient transmises, le Saint-Esprit n’a pas [pour autant] cessé de communiquer [Sa] lumière à certaines personnes individuellement, outre les révélations qui constitueraient le canon sacré. {The Faith I Live By 293.1-4}

La Bible que nous avons, avec tous ses livres.

Et il est fait mention de certains prophètes, en différentes périodes, dont les paroles ne sont pas du tout relatées. De la même manière, après la conclusion du canon de l’Écriture, le Saint-Esprit devait encore poursuivre Son œuvre pour illuminer, avertir et consoler les enfants de Dieu. {Ibid.}

Dieu a . . . promis de donner des visions dans les « derniers jours, » non pas pour révéler une nouvelle règle de foi, mais pour consoler Son peuple et reprendre ceux qui s’éloignent de la vérité biblique. {Ibid. 293.5}

Le passage écrit pour notre temps est celui de 1 Corinthiens :

1 Corinthiens 1:6 Selon que le témoignage de Christ a été confirmé en vous ;

Qu’est-ce que le témoignage de Christ ? Qu’est-ce que le témoignage de Jésus ? L’Esprit de prophétie, Apocalypse chapitre 19.

1 Corinthiens 1:7 De sorte qu’il ne vous manque aucun don, en attendant la venue de notre Seigneur Jésus Christ,

Est-ce notre expérience, attendant la venue du Seigneur ?

1 Corinthiens 1:8 Qui aussi vous affermira jusqu’à la fin, [pour que vous soyez] irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

Nous vivons aujourd’hui au milieu de circonstances et de situations modernes pour lesquelles la Bible n’a pas de « Ainsi dit le Seigneur » franc. En principe elle en a, mais pas franc. Et aujourd’hui, alors que l’habillement de l’humanité est vraiment dérangé par le style babylonien, il y a un « Ainsi dit le Seigneur » qui est tracé dans les écrits d’un autre écrivain que ceux de la Bible.

Tôt dans ma jeunesse, on m’a demandé plusieurs fois : Êtes-vous une prophétesse ? {Selected Messages Book 1 32.2 / Messages choisis vol. 1 36.3}

Et elle a dit : « Je suis plus qu’une prophétesse, je suis une messagère du Seigneur. »

Mon Sauveur m’a déclaré que je suis Sa messagère. « Ton œuvre, » m’a-t-Il informé, « est de porter Ma parole. {Ibid.}

« Ne crains pas l’homme, car Mon bouclier te protègera. Ce n’est pas toi qui parle, c’est le Seigneur qui donne les messages d’avertissement et de réprimande. Ne dévie jamais de la vérité quelles que soient les circonstances. Donne la lumière que Je te donnerai. Les messages pour ces derniers jours seront écrits dans des livres, et se tiendront immortalisés, pour témoigner contre ceux qui se sont autrefois réjoui dans la lumière, mais qui ont été amenés à l’abandonner à cause des influences séductrices du mal. » {Ibid. 32.3 / 36.4}

Donc quand vous lisez ce qui est écrit dans ces livres, une question : Les choses écrites dans ces livres sont-elles un « Ainsi dit le Seigneur » ? D’après ce qui est écrit ici, Dieu dit à Sœur White : « Ce n’est pas toi qui parle, c’est Moi, le Seigneur. Et ce qui est écrit dans ces livres c’est ce que J’ai dit, et ce doit être mis à l’écrit pour demeurer et témoigner contre ceux qui se sont autrefois réjoui dans la lumière, mais qui ont été amenés à l’abandonner par les influences séductrices du mal. » Dieu, dans Sa miséricorde, a envoyé l’Esprit de prophétie, les paroles de Jésus, le témoignage de Jésus.

L’Esprit de Dieu ayant ouvert à mon esprit les grandes vérités de Sa Parole et les scènes du passé et du futur, j’ai été sommé de faire connaître aux autres ce qui m’a été ainsi révélé. {The Faith I Live By 293.6}

Qu’est-ce que Sœur White dit toujours quand elle écrit ? « Il m’a été montré », « J’ai vu ».

Il en est certains qui seront heureux de vous bercer dans votre sécurité charnelle, mais j’ai une œuvre différente. Mon message est censé vous alarmer, vous appeler à réformer vos vies et à mettre fin à votre rébellion contre le Dieu de l’univers. Prenez la Parole de Dieu, et voyez si vous êtes en harmonie avec elle. Votre caractère est-il en mesure de supporter l’examen minutieux de l’enquête céleste ? {Ibid. 293.7}

L’Esprit de prophétie, les écrits d’E. G. White, sont aussi un « Ainsi dit le Seigneur ». Mais le problème c’est que ce que les gens font avec la Bible, ils le font aussi avec ses écrits.

Il y a une grande variété d’esprits. {Selected Messages Book 1 19.1 / Messages choisis vol. 1 21.3}

Nos cerveaux sont différents. Nous ne voyons pas toujours la même chose.

Pour des esprits d’une éducation et d’une pensée différente, les même mots font une impression différente, et il est difficile pour quelqu’un de communiquer par le langage à une autre personne de tempérament, d’éducation et d’habitudes mentales différents exactement l’idée qui lui semble claire et distincte. Néanmoins, s’il s’adresse à des hommes honnêtes et droits, il peut s’exprimer avec assez de simplicité et de clarté pour qu’on le comprenne pour tout usage pratique. Si l’homme avec qui il parle n’est pas honnête, et ne veut pas voir ni comprendre la vérité, il tordra systématiquement ses paroles et son langage pour convenir à ses propres désirs. Il donnera une fausse interprétation de ses paroles, fera jouer sa propre imagination, dénaturera leur sens véritable, puis se retranchera dans l’incrédulité, prétendant que toutes [ces] idées sont fausses. {Ibid.}

Voilà comment mes écrits sont traités par ceux qui souhaitent les pervertir et leur donner une fausse interprétation. Ils changent la vérité de Dieu en mensonge. Et tout comme ceux-ci traitent les écrits contenus dans mes articles et mes livres, les sceptiques et les infidèles traitent la Bible de la même manière. {Ibid. 19.2 / 21.4}

Sœur White écrit très clairement que lorsque vous lisez ses écrits, le principe même que nous venons d’indiquer comme un « Ainsi dit le Seigneur » dans l’Ancien Testament pour des situations bien précises s’applique aussi à ce qu’elle a écrit. Quand elle donne un « Ainsi dit le Seigneur » par rapport à une situation particulière à un moment donné, ce ne doit pas toujours être pris pour tout le monde ; et ceci étant dit, il y a d’autres choses qui doivent être prises pour tout le monde. Nous avons des exemples, comme les déclarations selon lesquelles l’église Adventiste du Septième Jour n’est pas Babylone. Elle dit : « Souvenez-vous, quand vous lisez mes écrits, gardez à l’esprit les temps et les lieux », comme nous l’avons vu dans le principe. Donc quand l’église Adventiste du Septième Jour était fidèle à la loi de Dieu et la proclamait dans toute sa pureté, y-avait-il quelqu’un qui affirmait que l’église adventiste était effectivement Babylone ? Non, elle a dit : « N’appelez pas l’église Babylone, parce que c’est la seule église sur la terre qui peut donner le véritable message aujourd’hui, à cette époque. » Mais remarquez ce qu’elle dit d’autre. Il y a peut-être une contradiction ici.

Nous courrons le risque de devenir une sœur de la Babylone déchue, de permettre que nos églises se corrompent, se remplissent de tout esprit immonde et deviennent une cage pour tout oiseau impur et détestable. Et serons-nous innocents si nous ne mettons pas en œuvre des actions décidées pour réparer le mal existant ? {Testimonies on Sexual Behavior 188.3}

Y-a-t-il une contradiction ici ? Pas si vous comprenez les temps et les lieux. Et quiconque lit cette déclaration aujourd’hui doit reconnaître : « Oh là là, l’église Adventiste du Septième Jour a-t-elle arrêté sa spirale descendante ? » Et donc elle court le risque de devenir une sœur de la Babylone déchue. Et une sœur de la Babylone déchue, qu’est-ce que ça fait d’elle ?

Le mariage

Puis vient la question ancestrale alors que les déclarations de Sœur White sont utilisées dans la question du mariage. Elle dit :

J’ai vu que, jusqu’à présent, Sœur _____ n’a aucun droit d’épouser un autre homme ; mais si elle, ou toute autre femme, peut obtenir légalement le divorce pour cause d’adultère de la part de son mari, alors elle est libre d’épouser qui elle veut. {Adventist Home 344.3 / Foyer chrétien 330.6}

Et pourtant dans Testimonies Vol. 4,  elle dit :

Ce vœu [de mariage] lie le destin des deux individus par des liens que seule la main de la mort peut rompre. {Testimonies for the Church Vol. 4 506.3}

Une contradiction ? La même chose que dans la Bible. Il doit y avoir un « Ainsi dit le Seigneur » pour toute apparente contradiction. Nous avons besoin de savoir que là où il semble y avoir une contradiction, c’est parce que nos esprits embrumés tirent des conclusions qui ne sont pas un « Ainsi dit le Seigneur ». Cherchez un « Ainsi dit le Seigneur » pour faire face à toute apparente contradiction. Vous le trouverez certainement. Que ces apparentes contradictions ne soient pas la cause de l’ivresse dans l’église aujourd’hui, parce qu’elle parle, de manière interactive, de cas spécifiques, et malgré tout de principes généraux. Nous remercions Dieu que notre Seigneur Jésus Christ qui est mort pour nous sur la croix, qui a donné Sa vie pour notre salut, ne change pas ; et tout ce qui est écrit est là pour notre étude, afin que nous suivions notre Seigneur Jésus Christ comme Il veut que nous le suivions.

Dieu merci pour Sa parole et pour l’assurance que nous pouvons nous fier à l’explication qu’elle donne d’elle-même. Je me réjouis de vivre dans cette parole et de venir au Seigneur pour le pardon de Sa grâce, parce qu’Il dit qu’Il est prêt à pardonner le péché, l’iniquité et la transgression ; mais Il ne tiendra nullement le coupable pour innocent. C’est le Dieu que nous adorons. Adorons-le sans cesse en esprit et en vérité.

Amen.

Publié le 25/10/2016, dans Sermons, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s