La mort de Jésus dont je dois mourir, la mort de Jésus que je dois vivre

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Où est-ce que l’étape de la conversion va plus loin qu’un exercice purement intellectuel, et comment est-ce que Jésus entre en réalité en nous ? Le processus par lequel Jésus entre en nous, qu’est-ce que c’est en réalité ? Il y a beaucoup de gens qui disent : « Jésus est entré dans mon cœur », mais c’est un cliché. Certaines personnes ont une expérience émotionnelle et elles pensent que c’est Jésus qui entre dans leur cœur. Nous voulons comprendre la science de Jean 3:16.

Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jésus nous a été donné afin que nous puissions avoir la vie éternelle. Explorons la science de la vie éternelle. Comment ?

1 Jean 5:11 Et c’est ici le témoignage, [savoir] que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son Fils. 12 Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a point le Fils de Dieu n’a point la vie.

Ceci est un passage explicite qui aide les gens à se réveiller et à réaliser : « J’ai besoin de Jésus en moi pour avoir la vie éternelle. » La seule personne qui a la vie éternelle c’est celui qui a Jésus à l’intérieur de lui. C’est quelque chose que nous devons considérer – comment nous pouvons l’avoir à l’intérieur de nous-mêmes. Pour que nous puissions bénéficier de Jésus, nous avons la révélation suivante :

Jésus s’est donné pour nous

Tite 2:14 Qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de purifier pour lui-même un peuple particulier, zélé pour les bonnes œuvres.

Lorsque quelqu’un se donne, comme dans un mariage, une personne se donne à l’autre et elle devient partie intégrante de l’autre. Jésus s’est donné Lui-même afin que ma vie soit rachetée. Racheter quelqu’un, qu’est-ce que ça veut dire ? Il a été kidnappé. Si une personne a été kidnappée et que vous voulez la racheter, vous devez payer une rançon. Jésus s’est donné Lui-même comme la rançon pour nous racheter. Nous avons besoin de comprendre la portée de cela. J’ai renoncé à ma vie par le péché. Le péché est une expérience vivante.

1 Jean 3:4 Quiconque commet le péché, transgresse aussi la loi ; car le péché est la transgression de la loi.

Quand vous transgressez les commandements de Dieu, vous faites quelque chose. Si vous prenez l’argent de quelqu’un, c’est un acte. Si vous tuez quelqu’un, c’est un acte. Tout péché est lié à des actes et à des activités vivantes de notre être.

Jacques 1:13 Que personne ne dise, lorsqu’il est tenté : Je suis tenté de Dieu ; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne. 14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et séduit par sa propre convoitise. 15 Puis, quand la convoitise a conçu, elle enfante le péché ; et le péché étant consommé, engendre la mort.

Chacun d’entre nous a été tenté, et dans nos tentations nous nous sommes livrés à une activité où ces tentations ont sollicité nos désirs et l’acte du péché, quels qu’ils soient. Nous savons que tous les membres de la race humaine ayant péché, le résultat est la mort, et tous savent qu’ils vont mourir. Nous sommes tous dans un état de condamnation à cause du péché. Les gens n’aiment pas penser à toutes ces choses, ils veulent continuer à vivre, et tout d’un coup ça les rattrape.

Qu’est-il arrivé à l’homme ?

Romains 5:12 C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort ; et ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché.

Qu’est-ce qui est arrivé à chacun d’entre nous ? Nous sommes tous sujets à la mort parce que nous avons tous suivi les traces d’Adam et Ève. Par un homme le péché est entré dans le monde. Qu’est-ce qui cause notre condamnation sans espoir ?

Ésaïe 59:1 Voici, la main du SEIGNEUR n’est pas raccourcie pour ne pouvoir pas sauver ; ni son oreille trop pesante, pour ne pouvoir pas entendre ; 2 Mais ce sont vos iniquités qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, et vos péchés ont fait qu’il a caché [sa] face de vous, afin qu’il ne vous entende point.

La transgression de la loi implique qu’il y a la mort et la séparation d’avec Dieu. Si vous avez été séparés de Dieu, Il est Celui qui donne la vie, s’il y a une séparation, il y a un arrêt de la vie. C’est pour ça que l’homme meurt. C’est pour ça qu’Il a dit : « Au jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. » Par la loi il y a une séparation de la vie et de Celui qui donne la vie. Ces deux choses-là sont liées. Les gens ont violé la loi et se sont séparés du Père. Si vous faites quelque chose qui vous amène à violer la loi, c’est la mort.

Deux fois morts

Jude 1:12 Ceux-ci sont des taches dans vos repas de charité, lorsqu’ils mangent avec vous, se repaissant eux-mêmes sans crainte : [ce sont] des nuées sans eau, emportés çà et là par les vents ; des arbres dont le fruit se pourrit, sans fruits, deux fois morts et déracinés ;

Un anéantissement total, c’est possible. Les racines ne touchent même pas le sol, une séparation totale. Ces passages nous dépeignent la réalité dans laquelle l’homme se trouve. Tant que vous êtes encore jeunes, vous avez de l’énergie et vous ne pensez pas à ça, mais nous tous, jeunes ou plus âgés, nous sommes une mort vivante. Dieu sait cela et Il sait que nous vivons dans un conte de fée. Il y a donc une question qui est posée par l’homme, comme Dieu l’a exprimée :

Comment pourrons-nous vivre ?

Ézéchiel 33:10 Toi donc, fils de l’homme, dis à la maison d’Israël : Vous parlez ainsi, et vous dites : Si nos transgressions et nos péchés sont sur nous, et que nous dépérissons à cause d’eux, comment pourrions-nous vivre ?

Comment pourrons-nous vivre dans ce cas ? Quel est l’intérêt de vivre ? Nous sommes condamnés. Nous avons été séparés de Dieu par le péché. Nous avons enfreint les commandements, et les conséquences de cela sont la mort. Nous sommes complètement séparés par le péché, et « Comment pourrions-nous vivre ? » est la question. Ce n’est que par un Dieu parfait faisant le lien avec nous que nous pouvons vivre. Si je suis dans la profondeur du désespoir et de la séparation d’avec Dieu, nous devons trouver un lien avec Lui dans cet état déplorable et séparé.

2 Corinthiens 5:14 Car l’amour de Christ nous presse, jugeant ceci, que si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts ; 15 Et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent, ne vivent plus dorénavant pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Si cela voulait dire que Dieu descendrait et mourrait avec nous, alors cela veut dire que nous sommes tous morts. Voilà la raison pour laquelle un seul est mort pour nous. Pourquoi Jésus devait-Il mourir ? Parce que nous sommes tous des hommes morts, nous sommes des morts vivants dans un état de séparation. La loi nous a tués et la séparation d’avec Dieu nous a tués. Le lien dont nous avons besoin, c’est quelqu’un qui entre de nouveau en contact avec nous ; nous avons besoin que Dieu Lui-même établisse ce lien. C’est ce qui est décrit, que nous sommes dans cette condition sans espoir et que Dieu vient près de nous. Ayant permis à la Bible de décrire notre situation, nous pouvons maintenant apprécier la description de la porte de sortie. Complètement anéantis, condamnés à mourir et coupés de Dieu à cause de cela. Nous allons mourir parce que nous avons été coupés de Dieu.

La méthode de rétablissement

Hébreux 2:9 Mais nous voyons Jésus, qui a été fait un peu inférieur aux anges pour les souffrances de la mort, couronné de gloire et d’honneur, afin que par la grâce de Dieu il goûtât la mort pour tous.

En étant créé, Jésus a été placé dans une position où il pouvait mourir. Nous goûtons la mort. Nous connaissons l’expérience de la mort, mais Jésus ne la connaissait pas, donc Il a été fait.

Hébreux 2:14 Puis donc que les enfants participent à la chair et au sang, lui aussi de même a participé aux même choses, afin que par la mort il détruisît celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire, le diable ; 15 Et qu’il délivrât tous ceux qui, par la crainte de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude.

J’ai peur de la mort

Est-ce vrai que vous craignez la mort ? Si quelqu’un venait à vous avec un couteau, ne vous protégeriez-vous pas parce que vous ne voulez pas mourir ? Quand vous avez un accident, cela vous fait un choc parce que vous ne voulez pas mourir. Il y a installé à l’intérieur de nous une crainte de la mort. Je suis en réalité dans un état de mort. Si j’étais relié à Dieu, il n’y aurait pas de crainte. L’amour parfait bannit toute crainte. Mais il y a une condition naturelle qui fait que nous avons peur de la mort. Nous sommes dans une servitude de la crainte, et Il veut nous délivrer de cette servitude. Je ne peux pas m’en empêcher, c’est une condamnation absolue pour moi, et Jésus a été fait participant avec nous dans cette situation. Il a été fait comme cela pour faire l’expérience de nous.

Romains 8:2 Parce que la loi de l’Esprit de vie en Jésus Christ, m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. 3 Car ce qui était impossible à la loi, parce qu’elle était affaiblie par la chair, Dieu, envoyant son propre Fils dans [une chair] semblable à celle du péché, et pour le péché, a condamné le péché dans la chair ;

La note de marge dit : en sacrifice pour le péché [au lieu de : pour le péché]. Quel est le salaire du péché ? La mort. Jésus est mort ; pourquoi ? Parce qu’Il a été fait dans une chair semblable à celle du péché, donc Il a dû mourir afin de pouvoir mourir avec nous. Il n’aurait pas pu mourir s’Il n’avait pas eu une chair de péché, mais puisque le salaire du péché c’est la mort, alors Il a participé avec nous.

2 Corinthiens 5:21 Car celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait [être] péché pour nous, afin que nous fussions faits la justice de Dieu en lui.

Il a été fait dans une chair semblable à celle du péché, ce qui veut dire qu’Il serait fait péché pour nous, bien qu’Il ne connaissait pas le péché. Il a été fait comme cela pour que le salaire du péché, qui est la mort, retombe sur Lui, pour que nous qui sommes déjà morts fussions faits la justice de Dieu en Lui. Nous savons où nous sommes situés, et nous sommes des hommes morts. Il est mort pour nous dans le sens qu’Il a été fait péché pour que nous qui sommes séparés de Dieu soyons maintenant reliés. Jésus Christ meurt avec moi. Dieu est venu et s’est lié à moi à l’endroit-même où je me trouve. Je suis là dans un état déplorable et désespéré de mort et de péché, et Dieu viendrait et se joindrait à moi là où je suis, dans l’expérience de mort. Il a goûté la mort. S’Il a goûté la mort, pourquoi est-Il mort ? Le salaire du péché, c’est la mort. Il a été fait péché. Non pas qu’Il ait péché, mais Il a été fait péché. Dieu l’a créé dans une chair de péché afin qu’Il puisse mourir, parce que je dois mourir, donc Il a été créé dans ma condition de mort. La transaction de notre péché s’est faite dans Sa chair.

La mort de Jésus que je dois vivre

Il s’est en réalité lié à moi pour que moi, si j’en fais le choix, je puisse me lier à Lui. Jésus s’est lié à nous afin qu’Il puisse mourir pour moi qui vais mourir, pour que je puisse me lier à Lui volontairement, au lieu d’attendre que la mort se saisisse de moi ; pour que je puisse anticiper avec Lui et recevoir l’avantage de Sa vie. La vie éternelle était en Lui. Si nous l’avons Lui, alors nous avons la vie éternelle. Étant donné que je ne peux pas entrer en contact avec Lui, Il est entré en contact avec moi dans ma condition de péché. De la même manière que Jésus a volontairement sacrifié Sa vie en se plaçant dans cette situation, Il nous dit maintenant : « Vous mettrez-vous volontairement en contact avec Moi ? » Jésus se met en contact avec nous en mourant volontairement et nous invite à faire la même chose.

Jean 12:24 En vérité, en vérité, je vous le dis : Si le grain de blé ne tombe dans la terre et ne meurt, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. 25 Celui qui aime sa vie la perdra ; et celui qui hait sa vie en ce monde, la conservera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et où je suis, là sera aussi mon serviteur ; et si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.

Qu’est-ce que Jésus dit ici ? « Je suis un grain de blé. » À l’intérieur d’un grain de blé, qu’avez-vous ? Le germe. Le germe restera là intact dans ce grain de blé jusqu’à ce que ce dernier soit enterré dans la terre et meure. Si je meurs, je n’ai pas la vie éternelle en moi. Je n’ai pas le germe. Mais Jésus était le grain de blé qui était le germe, là où se trouvait le germe. La vie éternelle était en Lui. Jésus dit : « Si tu aimes ta vie, tu la perdras. » La vie que j’ai maintenant est une vie de mort. Si je m’accroche à cette vie, cette vie personnelle qui est condamnée à la mort, c’en est fini de moi. Mais celui qui hait cette vie, qui est une vie de mort, il la conservera pour la vie éternelle. Pourquoi ?

Jean 12:26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et où je suis, là sera aussi mon serviteur ; et si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.

Quand Jésus disait ces paroles, Il vivait avec les disciples. Il a dit : « Si vous me suivez, soyez là où Je suis. » Où est-Il allé ? Il est descendu dans la tombe, Il est allé dans la mort. Il dit : « Si vous me suivez et que vous venez avec Moi dans la mort, vous aurez la vie. » Jésus a fait le choix de quitter le ciel et de descendre et prendre part avec nous à notre chair de péché. Il a été fait péché pour nous, pour que je fusse fait la justice de Dieu en Lui. Nous pouvons mourir aujourd’hui en nous abandonnant et en mourant avec Jésus. Je peux m’abandonner, ou je peux refuser d’entrer dans cette transaction, et mourir seul, et ne plus jamais vivre. « Celui qui me suit sera avec Moi là où Je suis. »

Romains 6:5 Car si nous avons été fait une même plante avec lui par la conformité de sa mort, nous le serons aussi [par la conformité] de [sa] résurrection ;

Jésus vient à moi, et si je fais le choix de me jeter avec Lui dans la mort, Il dit alors : « Tu seras semé avec Moi. Je suis le grain de blé. Viens et sème-toi avec Moi dans cette tombe. Abandonne-toi comme Je me suis abandonné. Je suis venu et Je suis entré en contact avec toi, J’ai mis la nature divine en lien avec la chair de péché, et te joindras-tu à Moi dans la mort ? » Si vous êtes fait une même plante avec Lui par la conformité de Sa mort, vous le serez aussi par la conformité de Sa résurrection.

Une même plante par la mort

Comment pouvons-nous être semés avec Lui dans Sa mort ? Comment est-ce que ça se passe en réalité ? C’était ça la chose difficile à comprendre pour les disciples et pour les gens comme les soixante-dix disciples qui l’ont quitté à cause de ce qu’Il a dit. Jésus a dit : « Vous devez boire Mon sang et manger Ma chair » et ils ont dit : « Non merci. » La majorité des chrétiens ne comprennent pas cela jusqu’à ce qu’on leur explique très clairement ce que ça signifie vraiment. Ils disent : « Non merci », et nous devons dire : « Merci. »

Matthieu 10:34 Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. 35 Car je suis venu mettre en division un homme contre son père, et la fille contre sa mère, et la belle-fille contre sa belle-mère. 36 Et un homme aura pour ennemis ceux de sa propre maison. 37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n’est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n’est pas digne de moi. 38 Et celui qui ne prend pas sa croix, et ne vient après moi, n’est pas digne de moi. 39 Celui qui trouve sa vie, la perdra ; et celui qui perds sa vie à cause de moi, la trouvera.

Jésus explique ce que cela veut dire de mourir pour Lui. C’est lâcher prise de tout ce qui m’est cher sur cette planète mais qui est condamné à la mort. Si je suis attaché à des gens qui ne s’attachent pas eux-mêmes à Christ, alors je suis condamné avec eux. « Vous devez être prêts à tout lâcher pour vous attacher à Moi. » C’est une relation maritale étroite et intime. Cela nécessite une séparation traumatisante.

Le traumatisme de Jésus

Jésus s’est traumatisé. Il a lâché prise du ciel. C’était une expérience douloureuse, incompréhensible pour les anges, et c’est difficile pour nous de comprendre comment Il s’est rétréci jusqu’à devenir un minuscule embryon. Il a perdu connaissance et Il est passé par une expérience de mort, jusqu’à même devenir un homme.

À un coût infini, et par un processus douloureux, mystérieux pour les anges ainsi que pour les hommes, Christ a assumé l’humanité. En cachant Sa divinité, et mettant de côté Sa gloire, Il est né comme un enfant à Bethléem. {Upward Look 90.2}

Un processus douloureux – assumer l’humanité. « L’Esprit Saint viendra sur toi, Marie, et cette sainte chose qui est conçue en toi … » que s’est-il passé ? Il n’est pas venu comme un enfant, Il est venu comme une toute petite semence qui s’est attachée à l’ovule de Marie. Les deux se sont rassemblés et ont conçu. Deux demi-cellules en sont devenues une seule. L’une d’entre elles était Jésus la Parole. C’était un processus douloureux d’être rétréci dans une expérience vivante jusqu’à un état inconscient. Il était un enfant inconscient, Il n’était pas conscient. Jésus, qui était conscient, a perdu connaissance. C’était une mort en soi quand Il a été fait péché pour nous.

Philippiens 2:5 Qu’il y ait en vous cette pensée qui était aussi en Jésus Christ ; 6 Lequel étant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à saisir d’être égal à Dieu ; 7 Mais s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’un serviteur, et étant fait à la ressemblance des hommes ;

Il est descendu encore plus bas. Quand vous méditez sur cela, Il a enduré ce traumatisme volontairement. Jésus dit : « Vivrez-vous le traumatisme avec Moi ? » Le traumatisme de se défaire de toute la gloire de la famille du ciel. Il a fait cela pour que je puisse me défaire de la famille sur la terre qui n’est pas en contact avec Lui. C’est ça mon expérience de mort.

Matthieu 10:37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n’est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n’est pas digne de moi. 38 Et celui qui ne prend pas sa croix, et ne vient après moi, n’est pas digne de moi.

Ce qu’Il a fait pour moi, le ferai-je pour Lui ? Me joindre à l’expérience de la mort de Jésus apportera la vie. Certains d’entre vous ont déjà fait en partie cette expérience. Vous avez dû dire aux membres de votre famille : « Nous allons dans cette direction », et cela impliquait une sorte de mort ; c’est ce que Jésus dit, et cela doit continuer tout le long pour que rien n’interfère dans ma relation avec Lui.

Matthieu 16:24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et me suive. 25 Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra ; et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi, la trouvera ;

Celui qui a le Fils a la vie. Celui qui n’a pas le Fils n’a pas la vie. Voilà le lien. Me joindre à la mort de Jésus apportera la vie.

Ce que cela signifie de mourir

1 Jean 2:15 N’aimez point le monde, ni les choses [qui sont] dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui. 16 Car tout ce qui [est] dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, n’est point du Père, mais du monde.

Le péché vient par le désir et par le fait d’être attiré par la convoitise. Ce désir d’une vie sur cette terre dans son état misérable, c’est une mort vivante, et Jésus dit : « Ne l’aimez pas, renoncez-y. » Si vous n’y renoncez pas, l’amour du Père n’est pas en vous ; car tout ce qui est dans le monde, l’orgueil de la vie, et l’égo, n’est pas du Père.

1 Jean 2:17 Et le monde passe, et sa convoitise ; mais celui qui fait la volonté de Dieu, demeure éternellement.

C’est la volonté de Dieu que nous soyons sauvés. Ce n’est pas seulement le fait de ne pas garder les Dix Commandements, mais c’est la séparation d’avec Lui qui entraine la mort. Les gens disent que faire la volonté de Dieu c’est garder les commandements. La volonté de Dieu c’est que nous établissions le lien avec Lui ; établir le lien avec Dieu comme Jésus en a donné l’exemple, c’est faire la volonté de Dieu. Il me veut, et si je ne le veux pas, je ne fais pas Sa volonté. Jésus dit : « Si vous me suivez, mourrez avec Moi », et voilà ce que ça veut dire.

Romains 6:1 Que dirons-nous donc ? Demeurerons-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? 2 À Dieu ne plaise ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore en lui ? 3 Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, avons été baptisés en sa mort ?

Le baptême par l’ensevelissement dans les eaux est symbolique d’une personne qui entre dans cela. C’est juste un symbole, mais en entrant dans le symbole nous devons connaître la réalité de ce symbole en y vivant notre expérience.

Romains 6:4 Nous sommes donc ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme Christ a été ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous marchions, nous aussi, en nouveauté de vie 5 Car si nous avons été fait une même plante avec lui par la conformité de sa mort, nous le serons aussi [par la conformité] de [sa] résurrection ; 6 Sachant ceci, que notre vieil homme a été crucifié avec [lui], afin que le corps du péché soit détruit, pour que nous ne servions plus le péché. 7 Car celui qui est mort, est affranchi du péché.

Je suis un pécheur, je ne peux pas m’arrêter de pécher. Je suis dans une condition de péché et je ne peux pas changer parce que je suis un corps de péché, donc je dois être fait une même plante avec Lui dans la mort dont Il est mort. Le salaire du péché, c’est la mort. Si je choisis de ne pas m’abandonner, je vais mourir, et il n’y a aucun espoir pour moi. Il s’est livré entièrement à moi et Il veut que je me livre entièrement à Lui, pour que je sois racheté de cette condition horrible dans laquelle je me trouve. Cela ne peut se faire que dans la transaction qu’Il a traversée. Le vieil homme, la nature allemande, l’héritage que j’ai reçu de mes parents, doit être détruit ; je dois être mort. J’ai fait l’expérience de cela dans ma vie parce que ma nature allemande est une nature épouvantable. Je la détestais dans mon père, et quand j’ai réalisé que j’étais pareil, je suis mort. « Quoi ? Je vais être comme lui ? Toute la terreur qu’il a vécue dans la manière dont il m’a traité, je vais faire la même chose. » Je voulais que mon vieil homme meure. Voilà le processus pour y arriver. Je dois réellement ne pas exister dans ma condition naturelle.

Romains 6:8 Or si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, 9 Sachant que Christ étant ressuscité des morts ne meurt plus, [et que] la mort n’a plus de pouvoir sur lui. 10 Car en mourant, il est mort une fois pour toutes au péché ; mais en en vivant, il vit pour Dieu. 11 De même, vous aussi, considérez-vous comme morts au péché, mais vivants à Dieu en Jésus Christ notre Seigneur.

Qu’est-ce que considérer veut dire ? Estimez cela comme une réalité. Cela doit être une décision où vous dites : « Amen, qu’il en soit ainsi. » Votre esprit doit être conscient de votre dépravation, et lorsqu’un rayon du ciel vous montre cela, vous n’avez pas à vous protéger, vous n’avez pas à vous cacher de cela ; dites simplement : « Je suis complètement mort. »

Les morts ne ressentent rien

Les morts ne ressentent rien. Si vous ressentez encore à l’intérieur de vous-mêmes l’attaque de Satan sur votre âme, en terme de quelqu’un qui vous ennuie, il arrive un moment en Jésus Christ où vous vous considérez comme mort : « C’en est fini de moi, je suis mort. Si quelqu’un fait quelque chose contre moi, peu importe, je suis mort. » Il y a beaucoup de problèmes comme ça dans la vie. Si vous êtes morts, rien ne vous atteint. Considérez-vous comme morts en Jésus Christ. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ce que Jésus a traversé, je le traverse. Et quand je fais cela, je suis en fait dans la méthode par laquelle Jésus peut être en moi, mais seulement si je fais ça. Une manière normale de vivre et de penser orientée vers la chair est décrite comme une mort.

Romains 8:5 Car ceux qui sont selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair ; mais ceux qui sont selon l’Esprit, [s’affectionnent] aux choses de l’Esprit. 6 Car l’affection de la chair c’est la mort ; mais l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix ; 7 Parce que l’affection de la chair est inimitié contre Dieu ; car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu ; et en effet, elle ne le peut. 8 C’est pourquoi ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu.

Si je ne m’estime pas comme mort, si je ne me considère pas comme mort avec Christ, je ne peux pas plaire à Dieu. Mon esprit est centré sur l’égo et sur les désirs de la chair. C’est la dure réalité. Nous avons ici une compréhension de ce qui doit mourir : Un esprit, une façon de penser qui satisfait les désirs de la chair et l’orgueil de la vie. Si je choisis d’entrer dans ce processus comme Jésus a choisi d’y entrer avec moi, alors je suis véritablement mort avec Christ. Il l’a fait, Il veut que je le fasse. Il a abandonné tous Ses conforts et Ses plaisirs du ciel. Nous devons abandonner les conforts et les plaisirs de la chair de péché. Qui a payé le plus grand prix ? Les gens s’accrochent à quelque chose qui est bien inférieur à ce qu’a fait Jésus.

Romains 8:8 C’est pourquoi ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu. 9 Or vous n’êtes point dans la chair, mais dans l’Esprit ; si toutefois l’Esprit de Dieu habite en vous. Mais si quelqu’un n’a point l’Esprit de Christ, celui-là n’est point à lui.

Comment est-ce que l’Esprit habite en moi ? Si je suis mort avec Jésus, je ne vivrai plus dans la chair, mais dans l’Esprit, parce que l’Esprit de Dieu a maintenant établi le contact à l’intérieur de moi, parce que Jésus et moi sommes entrés dans la même expérience. Si je veux avoir l’Esprit de Christ, je dois entrer dans son abnégation. Je ne suis plus dans la chair, je suis dans l’Esprit.

Romains 8:10 Et si Christ [est] en vous, le corps [est] bien mort à cause du péché ; mais l’Esprit [est] vie à cause de la justice.

Jésus a été fait péché pour nous, afin que nous fussions faits la justice de Dieu en Lui. Je dois mourir avec Lui et me résigner, parce que je suis déjà mort de toute manière. Voilà la démarche que nous devons suivre. Sr. White a écrit qu’en cet âge la mort de la vie au baptême est une expérience très rare, parce que les gens ne prennent pas cela dans la réalité. Ils ne croient même pas que Jésus est venu dans la chair de péché, alors comment peuvent-ils faire le lien ? C’est ça le côté terrifiant de la fausse doctrine sur la nature de Christ. Il n’y a pas de moyen ou même d’espoir de pouvoir comprendre le plan du salut. Et d’un autre côté, ceux qui ont une connaissance de la nature de Christ l’ont dans une merveilleuse théorie, mais ils ne l’ont pas dans la réalité vivante, et leur cas est tout aussi déplorable que les autres, parce que ceci est une vérité vivante.

2 Corinthiens 5:17 Si donc quelqu’un [est] en Christ, [il est] une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et toutes ces choses [viennent] de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

Les choses nouvelles qui naissent, d’où viennent-elles ? De Dieu. Nous étions isolés et séparés, donc Dieu a fait Jésus Christ être péché pour nous. Par Jésus Christ Dieu nous a réconciliés à Lui-même et nous a donné le ministère de la réconciliation. Il nous a donné le portefeuille, le ministère. Dieu a donné à Jésus le ministère de la réconciliation, et si vous vous saisissez aujourd’hui de Jésus, vous aurez un ministère de la réconciliation. Ce ministère c’est une nouvelle créature, et à travers cela nous pouvons avoir la vie de Jésus en nous, parce que nous sommes entré profondément en nous-mêmes dans la mort, et nous ressusciteront intérieurement parce que le Saint-Esprit nous donnera cette vie ; mais Il ne peut pas nous la donner si nous ne sommes pas entré dans l’intimité de la mort de Jésus. Il ne peut nous ressusciter que si nous sommes morts avec Lui. Voilà comment le Saint-Esprit vient en nous.

Jean 1:12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir les fils de Dieu, [savoir,] à ceux qui croient en Son nom ; 13 Lesquels sont nés, non pas de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

S’ils l’ont reçu, que leur a-t-Il donné ? Le pouvoir de devenir des fils de Dieu. S’Il leur a donné le pouvoir, alors ils peuvent en fait être conçus, tout comme Jésus a été conçu avec la nature divine ; et maintenant nous devenons comme des petits enfants en Jésus Christ. Nous avons été conçus par la Parole de Dieu. Nous sommes nés, non pas de la volonté de la chair, ni de celle de l’homme, mais de Dieu. Dieu nous a envoyé Jésus et nous l’avons reçu ; Il a créé cela et c’est une réalité si nous nous sommes abandonnés à cette mort. La personne née de nouveau qui est entré dans cette réalité que nous venons d’explorer, étant dans un état de mort consciente et sans espoir, et disant : « Je me lie à Jésus et je suis fait une même plante avec Lui dans cette vie d’abnégation » – cette personne-là comprends.

Galates 2:20 Je suis crucifié avec Christ, cependant je vis, non pas maintenant moi, mais Christ vit en moi ; et la vie que je vis maintenant dans la chair, je la vis par la foi du Fils de Dieu, qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi.

Je suis crucifié avec Christ, mais je suis encore vivant. La vie que je vis maintenant dans la chair, je la vis par la foi du Fils de Dieu. Ce n’est plus la foi en Lui, mais de Lui. Ces paroles qui sont lues si superficiellement dans la Bible doivent être cette expérience vivante, pour que le témoignage de l’apôtre Paul devienne le témoignage de ceux qui font la même chose qu’il a faite.

Amen.

Publié le 30/06/2016, dans Sermons, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s