Chante Jésus

Quoique David fût tombé, le Seigneur le releva. Il était dès lors plus parfaitement en harmonie avec Dieu et en accord avec ses semblables qu’avant d’être tombé. Dans la joie de sa délivrance, il chanta : « Je t’ai fait connaître mon péché, et je ne t’ai point caché mon iniquité. J’ai dit : Je confesserai mes transgressions au Seigneur ; et tu as pardonné l’iniquité de mon péché. … Tu es mon refuge, tu me garderas de la détresse ; tu m’environneras de chants de délivrance » (Psaume 32:5-7).

Nombreux sont ceux qui ont murmuré contre ce qu’ils appellent l’injustice de Dieu épargnant David, dont la culpabilité était si grande, après qu’Il ait rejeté Saül pour avoir commis ce qui leur paraît des péchés bien moins graves. Mais David s’humilia et confessa son péché, tandis que Saül méprisa les réprimandes et endurcit son cœur dans l’impénitence.

Ce passage dans l’histoire de David est chargé de signification pour le pécheur repentant. C’est l’une des illustrations les plus fortes qui nous soient données des luttes et des tentations de l’humanité, de la véritable repentance envers Dieu et de la foi en notre Seigneur Jésus Christ. Dans tous les siècles, elle s’est révélée être une source d’encouragement aux âmes qui, étant tombées dans le péché, luttaient sous le poids de leur culpabilité. Des milliers d’enfants de Dieu qui avait été livrés au péché, quand prêts à s’abandonner au désespoir, se sont souvenus que la repentance sincère de David et sa confession avaient été acceptées par Dieu, bien qu’il souffrît à cause de son péché ; et ils ont eux aussi pris courage pour se repentir et essayer une fois de plus de marcher dans la voie des commandements de Dieu.

Toute âme qui, reprise par Dieu, s’humilie par la confession et la repentance, comme le fit David, peut être assurée qu’il y a de l’espoir pour lui ou elle. Tout homme qui accepte par la foi les promesses de Dieu trouvera le pardon. Le Seigneur ne rejettera jamais une âme qui se repent sincèrement. Il a donné cette promesse : « Qu’il saisisse ma force, afin qu’il fasse la paix avec moi ; et il fera la paix avec moi » (Ésaïe 27:5). « Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme injuste ses pensées ; et qu’il retourne au Seigneur, et il aura pitié de lui ; et à notre Dieu, car il pardonnera abondamment  » (Ésaïe 55:7).  {Patriarchs and Prophets 726.1-4 / Patriarches et prophètes 703.2-5}

1. Jésus, ô nom qui surpasse,
Tout nom qu’on puisse exalter,
Que jamais je ne me lasse,
Nom béni, de te chanter.

Refrain :
Ô ne le crains plus,
Mon frère, écoute,
Et sur la route,
Chante Jésus.
Suis ses pas, et sur la route,
Chante ce beau nom, Jésus.

2. Qui pleura sur ceux qui pleurent,
C’est Lui, l’homme méprisé,
Qui mourut pour ceux qui meurent,
C’est Lui, l’homme au cœur brisé.

3. Jésus, par qui Dieu pardonne,
Roi d’épines couronné,
Que le monde t’abandonne,
À toi mon cœur s’est donné.

Publié le 07/06/2016, dans Chants et cantiques, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s