Jérusalem

« Heureux ceux qui font ses commandements, afin qu’ils aient droit à l’arbre de vie, et qu’ils entrent par les portes dans la cité. » Apoc. 22:14

Nous approchons du port. Celui qui nous a aimés au point de mourir à notre place nous a construit une cité. La Nouvelle Jérusalem est notre havre de paix. Il n’y aura plus de tristesse dans la cité de Dieu. On n’entendra plus de cris de douleur, plus de chants funèbres sur des espérances anéanties et des affections ensevelies. Bientôt, les vêtements d’accablement seront échangés contre la robe de noces. Bientôt nous assisterons au couronnement de notre Roi. Ceux dont la vie a été caché en Christ, ceux qui sur cette terre ont combattu le bon combat de la foi, resplendiront de la gloire du Rédempteur dans le royaume de Dieu.

Le temps viendra bientôt où nous verrons Celui sur lequel se concentrent tous nos espoirs de la vie éternelle. Et en sa présence, toutes les épreuves et les souffrances de cette vie paraîtront insignifiantes. « Ne rejetez donc point votre confiance, qui a une grande récompense. Car vous avez besoin de patience, afin qu’après avoir fait la volonté de Dieu, vous receviez la promesse. Car encore un peu de temps, et celui qui doit venir, viendra, et il ne tardera point. » Hébreux 10:35-37. Levez les yeux, levez les yeux, et que votre foi augmente sans cesse. Que cette foi vous guide sur le sentier étroit qui mène par les portes de la cité de Dieu dans l’au-delà, le futur de gloire infinie qui est réservé aux rachetés. « Soyez donc patients, mes frères, jusqu’à la venue du Seigneur. Voici, le laboureur attend le fruit précieux de la terre, usant de patience, jusqu’à ce qu’il reçoive la pluie de la première, et de la dernière saison. Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car la venue du Seigneur est proche. » Jacques 5:7, 8.  {Christian Experience and Teachings of Ellen G. White 236.1-2}

1. Nous franchirons bientôt tes murs,
Ô Jérusalem,
Nous verrons tes parvis d’or pur,
Ô Jérusalem !
Après la vie et ses travaux,
Par-delà peines et tombeaux,
Voici venir le grand repos.
Cité de Dieu, séjour divin,
Nous foulerons ton sol enfin,
Ô Jérusalem !

Refrain :
Jérusalem, Jérusalem,
Ville seule de mon Roi,
Au loin déjà, je t’aperçois,
Ô Jérusalem !

2. Ce jour de l’éternel revoir,
Ô Jérusalem,
Nous l’attendons avec espoir,
Ô Jérusalem !
Dans la splendeur de tes palais
Nous chanterons à tout jamais
Celui qui nous a tant aimés ;
Cité de Dieu, lieux enchanteurs,
Nous y verrons notre Sauveur,
Ô Jérusalem !

Publié le 21/04/2016, dans Chants et cantiques, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s