Discerner Dieu dans la nature

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : Psaume 72:3 Les montagnes porteront la paix au peuple, et les collines [aussi], par la justice.

Le cantique « Parle, Seigneur, dans le calme » nous remet en mémoire les messages que nous avons eu dans les années passées. La voix de Dieu doit être comprise et reçue à travers plusieurs canaux différents. L’un d’entre eux est la nature. Pendant que je marchai dans la nature, la pensée m’a frappée : il y a de nombreuses personnes qui ont du mal à voir Dieu comme Moïse le voyait. Moïse voyait « l’invisible ». Pouvez-vous l’entendre dans la nature ? Que dit-Il ? Comment puis-je réellement reconnaître Sa voix ?

Quand toute autre voix est étouffée, et que dans le calme nous attendons devant Lui, le silence de l’âme rend plus distincte la voix de Dieu. {Ministry of Healing 58.3 / Ministère de la guérison 44.2}

Mon but dans cette étude c’est de chercher les conseils de Dieu afin de pouvoir le voir, l’entendre et le reconnaître. La première chose que nous devons faire c’est de nous amener nous-mêmes au silence de l’âme. On peut faire cela pendant un certain temps dans la nature, quand il n’y a rien d’autre que le silence. Dans le silence, quelque chose commence à se produire à l’intérieur de l’esprit. Quelque chose pénètre dans l’esprit parce que celui-ci ne permet plus à toutes sortes de pensées de se retourner dans le cerveau, toute ces différentes voix qui ne cessent d’affecter le cerveau.

Une personne qui souffre de troubles psychologiques entend des voix dans son cerveau. Pour lui, les pensées dans son esprit sont si fortes que cela devient comme une voix. Pour la plupart d’entre nous, nous avons souvent des pensées qui courent dans tous les sens dans notre esprit. Laquelle de ces pensées vient de Dieu et lesquelles viennent du stress, de problèmes liés à certaines situations, de ce que les gens ont dit et de ce que le monde dit ? Nous avons besoin de discerner la voix de Dieu. Nous avons besoin de reconnaître la voix de Dieu. Cela vaut la peine de passer du temps à contempler cela.

Psaume 46:10 Tenez-vous tranquilles, et sachez que je suis Dieu ;

À mesure que nous cherchons à comprendre cela, que la nature est capable de nous communiquer des choses que nous avons besoin de comprendre, Dieu nous parlera à travers la nature.

La sagesse de l’homme est considérée par beaucoup comme plus élevée que la sagesse du divin Maître, et le manuel de Dieu est perçu comme démodé, dépassé et inintéressant. Mais il n’est pas regardé ainsi par ceux qui ont été vivifiés par le Saint-Esprit. Ils voient le trésor inestimable et ils vendraient tout pour acheter le champ qui le contient. … {Christ’s Object Lessons 107.5 / Paraboles de Jésus 85.4}

Il y a de magnifiques vérités dans la nature. La terre, la mer et le ciel sont remplis de vérité. Ils sont nos enseignants. La nature fait entendre sa voix par des leçons de sagesse céleste et de vérité éternelle. {Christ’s Object Lessons 107.4 / Paraboles de Jésus 85.3}

Avez-vous remarqué cela ? La nature renferme en elle de magnifiques vérités. « La terre, la mer et le ciel sont remplis de vérités. La nature fait entendre sa voix par des leçons de sagesse céleste et de vérité éternelle. » Nous avons besoin de faire l’expérience de cela. Mon fardeau c’est que nous fassions réellement l’expérience de Dieu parlant dans la nature.

Mais l’homme déchu ne veut pas comprendre. {Ibid.}

Tandis que ces vérités nous sont présentées dans la nature, l’homme déchu ne veut pas comprendre. N’est-ce pas vrai ? Avez-vous compris la nature ? Avez-vous compris Dieu parler dans la nature? Avez-vous vu Dieu ? Avez-vous vu les vérités dans la nature ? Combien ont eu des difficultés par rapport à cela ? C’est parce que nous sommes déchus. Dieu nous parle dans la nature, mais nous ne comprenons pas.

Le péché a obscurci sa vision, et il ne peut pas de lui-même interpréter la nature sans la placer au-dessus de Dieu. {Ibid.}

Qu’a fait le péché ? Il a obscurci votre vision. Dieu est juste devant vous et votre vision ne peut pas le voir. Voilà la réponse à la question de pourquoi Moïse a passé du temps dans le désert afin de pouvoir voir Dieu face à face. Il devait s’occuper de l’obstruction de sa propre nature pécheresse. Mais quand il s’est arrêté et qu’il a pris ce temps-là, il pouvait alors bien regarder la nature et y voir Dieu correctement.

Des leçons justes ne peuvent marquer l’esprit de ceux qui rejettent la parole de Dieu. Par eux, l’enseignement de la nature est tellement perverti qu’il détourne l’esprit loin du Créateur. {Ibid.}

C’est intéressant de remarquer que les païens adorent en fait les dieux de la nature. Ils adorent la nature même ; c’est de là que vient le panthéisme. C’est parce que l’homme déchu ne regarde pas ces choses correctement. Cela place devant nous une considération très sérieuse. Si Dieu est visible dans la nature autour de moi, si je peux entendre Sa voix et ressentir Sa présence, que doit-il se passer pour que je puisse vraiment voir l’invisible dans la nature autour de moi ? Nous devons considérer cela très attentivement. Je prie que le Seigneur percera la barrière qui nous empêche de le voir tel qu’Il est réellement dans la nature.

Prenez vos enfants et voyez si vous pouvez les aider le matin à se mettre en harmonie avec Dieu. Faites cela personnellement avec vous-mêmes et aussi avec vos enfants, afin que nous puissions commencer à faire une merveilleuse découverte que nous n’avons peut-être jamais faite dans la passé. Dieu essaie de nous guider pas à pas. Suivez très attentivement les réponses précieuses qui nous viennent de Sa parole inspirée.

La raison pour laquelle nous n’avons pas plus d’hommes d’une grande largeur [d’esprit] et d’une connaissance étendue, c’est parce qu’ils se confient en leur propre sagesse limitée et qu’ils cherchent à mettre sur l’œuvre leur propre moule, au lieu d’avoir le moule de Dieu. {Fundamentals of Christian Education 110.1}

Dieu doit guider Son peuple et les atteindre dans leur propre moule pour enfin pouvoir les amener à entrer dans Son moule.

Ils ne prient pas sincèrement, ils ne gardent pas la communication ouverte entre Dieu et leurs âmes afin de pouvoir reconnaître Sa voix. {Ibid.}

Si je veux reconnaître la voix de Dieu dans la nature, que doit-il se passer à l’intérieur de moi ? L’âme doit être tranquille à l’intérieur, il doit y avoir une tranquillité à l’intérieur, toute la sagesse et les clameurs de ma nature doivent être mises de côté. Ce que je pense n’a pas d’importance ; ça c’est ma propre voix qui me parle dans ma tête. Ce que je veux c’est entendre la voix de Dieu me parler, il doit y avoir le silence dans l’âme. Nous devons prier et garder la communication ouverte entre Dieu et notre âme ; autrement nous ne pouvons pas reconnaitre Sa voix.

Des messagers de lumière viendront à l’aide de ceux qui ressentent qu’ils sont la faiblesse même sans la tutelle du Ciel. … {Ibid.}

Tout cela, ce n’est pas pour vous perturber quand vous sentez que vous êtes si faibles que vous ne pouvez même pas penser correctement. C’est lorsqu’une personne ressent que : « Sans la direction du ciel je ne vais être que faiblesse et impuissance » ; c’est lorsque cette mentalité se saisit de moi que je suis alors capable de distinguer et de reconnaître la voix de Dieu. Mais tant que je demeure dans mes propres pensées, dans ma propre sagesse et dans mes propres idées, le prédicateur peut vous dire : « Venez ! Venez voir Dieu dans la nature ! » et vous répondrez : « Oui, j’attends ; je ne peux pas voir tout ce dont tu parles ; tu parles de ton imagination, c’est tout. » Voilà la manière dont Satan vient à nous, et la manière dont les gens nous parlent : « Oh, enfin, tu ne peux pas entendre Dieu dans la nature. » Leur vision est obscurcie, et la nôtre l’est également à moins que nous soyons dans cet état d’esprit : « Je suis la faiblesse absolue. Je ne peux rien t’apporter, Dieu. J’ai besoin que tu me parles. » À ce moment-là, dans le silence de mes propres activités mentales, tandis que je me concentre sur le silence de Dieu autour de moi, je commencerai à le reconnaître me parler. C’est là une chose importante.

Jésus fait une magnifique déclaration par rapport aux gens qui gardent leurs pensées ouvertes par une communion avec Lui et par la réalisation de leur propre faiblesse sans l’aide du ciel. Jésus considère ce genre de personnes comme Ses brebis. Les brebis ne sont pas comme les chèvres, elles sont très « vides ». Elles ont besoin d’être dirigées, alors que les chèvres, elles, savent ce qu’elles veulent faire. C’est pour cela que le Seigneur sélectionne les brebis d’entre les chèvres. Les brebis dépendent de la voix de leur berger.

Jean 10:27 Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent ; 28 Et je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main.

Quelle précieuse promesse. Je veux vous dire personnellement que je suis resté attaché à cette promesse depuis mon plus jeune âge. Quand ma mère m’a montré ce passage, cela m’est devenu très cher, à l’âge de 12 ou 13 ans. « Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent, et puis je leur donne la vie éternelle. » N’est-ce pas ce que nous voulons ? Si je veux la vie éternelle, il faut que je sois une brebis qui entendra Sa voix. De quoi ai-je besoin ? Si je veux la reconnaître, j’ai besoin d’avoir une attitude d’impuissance et de faiblesse totale.

Ce n’est pas tous les cœurs qui répondront, mais tous les cœurs peuvent et ont la possibilité, s’ils le veulent, de répondre à cet amour qui est sans égal. Christ a dit : « Mes brebis entendent Ma voix. » Un cœur qui languit après Dieu reconnaîtra la voix de Dieu. Dieu ne peut répondre à une seule âme qui ne répond pas à la grâce qu’Il offre [et] à l’amour qu’Il accorde. {Manuscript Releases Vol. 21 370.4}

Pouvez-vous voir comment cela est lié à la déclaration précédente ? Ce n’est que lorsque nous ressentons notre faiblesse absolue – que seul le ciel pourrait aider – que nous pouvons reconnaître la voix de Dieu. Un cœur qui languit après Dieu reconnaîtra la voix de Dieu. Le péché a anéanti ma vision, mais si je suis conscient de mon péché et de ma faiblesse, si j’embrasse cette réalité comme un ingrédient important dans ma marche avec Dieu, je commencerai alors à discerner et à prendre conscience de la voix de Dieu. Je deviendrai une brebis de Dieu, pas une chèvre. J’entendrai la voix du Berger. Si je languis après Lui, Il sait que je languis après Lui.

J’étais dans la nature ce matin, et Satan est venu avec ses suggestions. « Tu veux que Dieu t’écoute ? Tu veux entendre Dieu ? Tu ne peux pas l’entendre, einh ? Tout ça c’est dans ton imagination. » Quand j’ai renvoyé la voix terrible qui venait à moi, j’ai ressenti mon grand besoin du Seigneur. Je me tenais là calmement dans le silence, et très lentement le Seigneur s’est approché et m’a rappelé mon expérience passée avec Lui et la manière dont Il m’avait parlé ici et là. À ce moment-là, je pouvais déjà l’entendre me parler. Il a fait le lien avec la nature autour de moi, et par Sa grâce merveilleuse, mon Berge m’a parlé et m’a consolé. Qu’est-ce que c’est ? C’est un languissement après Dieu qui doit être là si je veux entendre Sa voix et la discerner dans la nature.

Jésus dit : « Mes brebis entendent ma voix, . . . et elles me suivent » (Jean 10:27). Le Berger d’Israël ne fait pas courir Son troupeau, mais Il le conduit. Son attitude est entièrement une [attitude] d’invitation. « Mes brebis entendent ma voix. » Si nous sommes réellement des fils et des filles de Dieu, nous n’entendons pas seulement, mais nous reconnaissons la voix par-dessus toutes les autres. Nous apprécions les paroles de Christ, nous distinguons la vérité telle qu’elle est en Jésus de toute erreur, et la vérité rafraichit l’âme et la remplit de joie. . . . {That I May Know Him 52.4}

Avez-vous vu un autre ingrédient entrer ici en scène ? Si nous sommes réellement des fils et des filles de Dieu – qui sont-ils ? Ses brebis. Et qui sont-elles ? Des gens qui languissent après Dieu, qui réalisent leur péché et leur faiblesse absolue sans la direction du ciel. Ce sont ceux-là qui reconnaîtront la voix de Dieu par-dessus toutes les autres voix qui sont autour de nous. Vous devenez capables de faire la différence entre les différentes choses qui viennent à vous et qui troublent votre paix. Même dans la nature il y a des choses qui peuvent troubler votre paix – surtout l’homme qui interfère – comme par exemple un avion qui vole au-dessus de vous.

Je n’oublierai jamais le jour où je regardais encore la télévision de temps en temps, il y avait une magnifique scène de nature dans un parc avec un homme qui essayait simplement d’être seul dans la nature et il y avait un bulldozer qui faisait du bruit au loin. L’homme a commencé à être agacé et il s’est déplacé vers un autre endroit. Ensuite, alors qu’il était en train de vraiment s’accorder avec la nature, il y avait un avion qui volait au-dessus de sa tête. L’homme s’est tiré les cheveux et il est devenu fou, parce qu’il y avait tant de choses qui interféraient. Alors que je regardai ça, le Seigneur s’est approché et a dit : « Est-ce que tu peux voir ce que tu dois apprendre dans ce monde ? Tu dois apprendre à exclure toutes les autres voix et à simplement te concentrer sur la mienne. »

Quand j’ai appris à faire cela, à l’époque où je suivais ma formation d’infirmier, j’ai passé beaucoup de temps dans la nature. Alors que j’étais là à baigner dans le calme de la proximité de Dieu, il s’est mis à y avoir un bruit de machine. À mesure que le Seigneur s’est approché, j’ai eu cette impression profonde : La nature est plus puissante que ce bruit. Même avec le bruit de l’homme, si vous vous concentrez et que vous êtes totalement à l’écoute de Dieu, Sa nature est plus puissante. Ce n’est qu’un bruit lointain.

Tout ce que nous avons besoin de faire c’est d’être en harmonie avec Lui, des fils et des filles qui désirent ardemment reconnaître Sa voix parmi toutes les autres. « Si nous sommes réellement des fils et des filles de Dieu, nous n’entendons pas seulement, mais nous reconnaissons la voix par-dessus toutes les autres. Nous apprécions les paroles de Christ, nous distinguons la vérité telle qu’elle est en Jésus de toute erreur, et la vérité rafraichit l’âme et la remplit de joie. » Avez-vous du mal à vous concentrer ? Avez-vous du mal à être capables de vous mettre à l’écoute de ce que Dieu fait, parmi tous les autres bruits qui viennent à vous ? Vous pouvez distinguer la vérité telle qu’elle est en Jésus si vous languissez après Dieu, si vous le désirez ardemment et que vous vous jetez délibérément sur l’amour merveilleux de Dieu dans votre faiblesse. Il y a des gens qui vont être sauvés et qui n’auront jamais lu la Bible. Il y a des gens qui vont être sauvés sans avoir jamais entendu un prédicateur.

Romains 2:14 Or quand les Gentils, qui n’ont point la loi, font naturellement les choses contenues dans la loi, ces hommes, n’ayant point la loi, sont une loi pour eux-mêmes ;

Ceux-là, ce sont les Gentils qui reconnaissent Dieu très proche d’eux. Même les païens peuvent être sauvés.

Ceux que Christ loue dans le jugement n’auront peut-être connu que peu [de choses] sur la théologie, mais ils ont chéri Ses principes. À travers l’influence de l’Esprit divin ils ont été une bénédiction pour ceux autour d’eux. Même parmi les païens il y a ceux qui ont chéri l’esprit de gentillesse ; avant que les paroles de vie soient parvenues à leurs oreilles ils s’étaient liés d’amitié avec les missionnaires, leur rendant service même jusqu’au péril de leurs propres vies. Parmi les païens il y a ceux qui adorent Dieu dans l’ignorance, ceux à qui la lumière n’a jamais été portée par un instrument humain, [et] pourtant ils ne périront pas. Bien qu’ignorants de la loi écrite de Dieu, ils ont entendu Sa voie leur parler dans la nature et ils ont fait les choses que la loi exigeait. Leurs œuvres sont la preuve que le Saint Esprit a touché leurs cœurs et ils sont reconnus comme les enfants de Dieu. {Desire of Ages 638.2 / Jésus-Christ 640.2}

Nous sommes grandement bénis par la connaissance que nous avons de la « théologie ». Nous sommes richement béni par la connaissance que nous avons de la parole de Dieu, et nous pensons quelques fois : « Ces pauvres gens qui n’ont jamais entendu ce que nous savons, comment peuvent-ils être sauvés ? » Mais ils le peuvent, parce qu’ils sont les enfants de Dieu lorsque, dans leur condition désespérée, ils ont un profond désir pour le grand Dieu qui, comme ils peuvent le voir, leur parle dans la nature. Les Peaux-Rouges l’appellent le « Grand Esprit Blanc ». Ils savent qu’Il est là, mais tous les Peaux-Rouges ne seront pas sauvés. Ce sont ceux qui se soumettent à ce Dieu de la nature, ceux qui écoutent calmement Dieu, qui sont Ses enfants, parce qu’ils languissent après Lui. Voilà les gens qui seront sauvés, comme vous et moi.

C’est cette relation personnelle avec Jésus qui est l’objectif premier de toute connaissance de la parole de Dieu. Nous sommes parfois excités et nous nous emballons pour certains sujets : « Regardez ce que je sais ici ! Regardez ce qu’est la vérité ! » Et nous insistons sur cela comme une découverte fantastique de quelque chose que je suis le seul à savoir. C’est là que la majorité des églises chrétiennes sont tombées, avec cette mentalité de : « Nous sommes ceux qui sont grandement bénis et qui savent tout ! » Et pourtant, il y a des gens qui n’en savent pas autant qu’eux et qui seront sauvés, tandis qu’eux seront perdus. La concentration est dans la mauvaise direction ; c’est simplement obtenir des informations et s’en réjouir, au lieu de se réjouir d’une relation avec le Dieu qui veut nous parler personnellement, un Christ en nous. Quel est le grand mystère ? Christ en vous, l’espérance de la gloire.

Les enfants, est-ce que vous pouvez voir que vous êtes agités ? Il y a plein de chose qui viennent semer la confusion dans votre cerveau et vous ne pouvez pas vous tenir tranquilles ; c’est parce que vous n’écoutez pas Dieu. Vous êtes tracassés par toutes sortes de petites choses qui ne vont pas. Vous avez vos problèmes et les adultes ont leurs problèmes. Ils ne sont pas tranquilles et calmes afin d’écouter ce que Dieu dit. Nous voulons être capables de vraiment comprendre comment entendre Dieu nous parler. Les païens l’ont découvert. J’ai hâte de rencontrer ces païens un jour, sur la nouvelle terre.

Zacharie 13:6 Et on lui dira : Qu’est-ce que ces blessures à tes mains ? Et il répondra : [Celles] dont j’ai été blessé [dans] la maison de mes amis.

Ne savaient-ils pas quelles étaient ces blessures ? Non, ils ne savaient pas. Ils n’avaient jamais entendu parler de Jésus et d’où venaient ces blessures à Ses mains. Il leur dira : « Elles m’ont été faites dans la maison de mes amis. » Mes amis ? Quels amis ! Mais ces véritables amis seront stupéfaits d’apprendre que cela Lui est arrivé. Ils se souviendront de ce qu’ils avaient appris dans la nature, parce que la nature démontre en permanence la mort et la résurrection. Ma communion avec Dieu dans la nature est vraiment impérative.

Pour la formation de Ses disciples, Jésus choisit de se retirer de la confusion des villes [et d’aller] dans le calme des champs et des collines, comme [un milieu] plus en harmonie avec les leçons d’abnégation qu’Il désirait leur enseigner. {Desire of Ages 291.1 / Jésus-Christ 279.1}

C’est ce qu’Il avait enseigné à Moïse par la discipline dans le désert. Il a instruit Ses disciples de la même façon, parce que c’est là dans la nature que se trouvent les leçons d’abnégation.

Et pendant Son ministère Il aimait rassembler les gens autour de Lui sous le ciel bleu, sur quelque coteau herbeux ou sur la plage au bord du lac. Là, entouré des œuvres qu’Il avait Lui-même créées, Il pouvait diriger les pensées de Ses auditeurs des [choses] artificielles aux [choses] naturelles. Dans la croissance et le développement de la nature, les principes de Son royaume étaient révélés. {Ibid.}

Maintenant nous pouvons commencer à entendre. Les principes du royaume de Dieu me sont enseignés dans la nature. Je suis maintenant capable de voir les principes du ciel au fur et à mesure que je regarde.

En levant leurs yeux vers les collines de Dieu, et en contemplant les merveilleuses œuvres de Ses mains, ils pourraient apprendre de précieuses leçons de vérité divine. L’enseignement de Christ leur serait répété dans les choses de la nature. Il en est de même pour tous ceux qui vont dans les champs avec Christ dans leurs cœurs. Ils se sentiront entourés d’une influence sacrée. Les choses de la nature reprennent les paraboles de notre Seigneur et répète Ses conseils. Par la communion avec Dieu dans la nature, l’esprit est élevé et le cœur trouve du repos. {Ibid.}

Psaume 72:3 Les montagnes porteront la paix au peuple, et les collines [aussi], par la justice.

Si vous suivez cela très attentivement votre esprit sera à l’écoute et vous serez ainsi capables de vraiment voir et entendre Dieu dans la nature. Si j’ai un désir ardent pour les réponses de la vie dans mon cœur, alors Dieu s’approchera de moi. Je suis Son enfant, Il me parlera et je serai capable de discerner Sa voix. Et qu’est-ce que je gagnerai ? Comme pour Moïse, un sens de la présence de Dieu sera continuellement avec moi. Ce sens de la présence de Dieu est dans la nature tout autour de nous. Quand nous allons dans les champs et dans la nature nous nous sentirons « entourés d’une influence sacrée. Les choses de la nature reprennent les paraboles de notre Seigneur et répète Ses conseils. Par la communion avec Dieu dans la nature, l’esprit est élevé et le cœur trouve du repos. » Je verrai Dieu, parce que je ferai l’expérience du sens de Sa présence, ce même sens que Moïse a passé 40 ans dans le désert pour découvrir. Il s’est mis à l’apprécier et c’est devenu une partie intégrante de lui. Il pouvait alors traverser le tohu-bohu de l’expérience absurde avec Pharaon et tous les enfants d’Israël. Il pouvait aller calmement de l’avant parce qu’il avait l’expérience de l’étroite proximité de Dieu avec lui, face à face. Même dans les aspects négatifs, il voyait le Seigneur à l’œuvre.

Certaines personnes m’ont dit : « Je ne pense pas que j’ai besoin d’aller à la sortie camping. » Je ne dis rien, je prie : « Seigneur, je t’en supplie ! » Nous ratons des choses tellement précieuses lorsque nous pensons que l’église est uniquement là pour le culte et que les sorties camping ne sont pas nécessaires. Tout ce dans quoi l’église s’engage est nécessaire pour mon âme parce que tout est spécialement coordonné par Dieu pour nous aider à entrer dans une relation plus intime avec Lui.

Sur toutes les choses créées, nous voyons l’empreinte de la Déité. La nature rend témoignage de Dieu. L’esprit sensible, mis en contact avec le miracle et le mystère de l’univers, ne peut que reconnaître l’œuvre d’une puissance infinie. {Education 99.1 / 111.1}

L’esprit sensible – un esprit qui ressent que : « Le péché anéantit ma vision, donc je suis complètement faible. Je suis tellement faible, à moins que le Seigneur ne m’aide je ne pourrai jamais voir correctement. » Cet esprit-là est maintenant sensible, c’est l’esprit des brebis, l’esprit des fils de Dieu. Ils sont maintenant sensibles et ils reconnaitront l’œuvre d’une puissance infinie.

Ce n’est pas par son énergie intrinsèque que la terre produit son abondance et que, d’année en année, elle poursuit son mouvement autour du soleil. Une main invisible guide les planètes dans leur parcours des cieux. Une vie mystérieuse pénètre toute la nature – une vie qui maintient les innombrables mondes dans toute l’immensité, qui vit dans l’atome de l’insecte porté par la brise d’été, qui fait voler l’hirondelle et nourrit les petits du corbeau qui crient, qui fait éclore le bourgeon et porter du fruit à la fleur. {Ibid.}

Est-ce que vous saisissez comment discerner la voix de Dieu dans la nature, et comment voir Dieu dans la nature ? Tout ce que vous voyez est maintenu par Dieu : une main invisible fait tout cela. Est-ce que vous pouvez voir pourquoi Moïse a persévéré ? C’est parce qu’il voyait l’invisible. C’est très important. Comment est-ce que Moïse voyait l’invisible ? Il observait la manifestation d’une main invisible qui agissait sur la nature autour de lui.

« Ce n’est pas par son énergie intrinsèque que la terre produit son abondance et que, d’année en année, elle poursuit son mouvement autour du soleil. »Vous pouvez l’étudier dans la science, les gens pensent : « Elle fait simplement le tour. Elle est obligée, c’est comme ça. » Ils ne réalisent pas qu’une main invisible est constamment en train de faire tout cela. Quand votre esprit est à l’écoute, vous verrez Dieu partout dans la nature. « Une vie mystérieuse pénètre toute la nature », elle vit dans l’atome de l’insecte qui est porté par la brise de l’été. Est-ce que vous avez déjà regardé vers le ciel et vu ces petites toiles qui planent très haut avec une araignée au bout ? Elles parcourent de longues distances guidées par une main invisible. Cette main qui fait voler l’hirondelle et qui nourrit les petits du corbeau qui crient, qui fait éclore le bourgeon et porter du fruit à la fleur ;

La même puissance qui maintient la nature agit aussi dans l’homme. Les grandes lois qui guident l’étoile et l’atome contrôlent aussi la vie humaine. {Education 99.2 / 111.2}

« En Lui nous avons la vie, le mouvement et l’être. » Nous devenons une partie intégrante de l’ouvrage de Dieu lorsque nous regardons à ces choses dans nos pensées. C’est vraiment une mauvaise interprétation de penser que nous sommes venus de « Mère nature », que nous avons évolué et que tout autour de nous a évolué. Ils ne reconnaissent pas qu’ils peuvent en fait voir Dieu au lieu de voir simplement « les choses autour d’eux ». C’est vraiment de la folie de penser que tout cela a lieu sans une main directrice.

Les lois qui gouvernent l’action du cœur, [et] qui régulent [ainsi] la circulation du courant de vie dans le corps, sont les lois de la toute-puissante Intelligence qui a juridiction sur l’âme. {Ibid.}

Prenez votre pouls et réfléchissez. Pouvez-vous faire ralentir ce cœur, ou le faire accélérer ? Pouvez-vous contrôler ce cœur ? Dieu seul le peut. Voilà ce qui me garde en bonne santé : une profonde appréciation du fait que, quand mon cœur fait des siennes, Dieu peut le contrôler.

C’est de Lui que procède toute vie. C’est seulement en harmonie avec Lui que la vie peut trouver sa vraie sphère d’action. Pour tous les objets de Sa création, la condition est la même : une vie maintenue en recevant la vie de Dieu, une vie exercée en harmonie avec la volonté du Créateur. Transgresser Sa loi, physique, mentale ou morale, c’est se placer en [pleine] dysharmonie avec l’univers, [c’est] introduire la discorde, l’anarchie, la ruine. {Ibid.}

Pour celui qui apprend ainsi à interpréter ses enseignements, la nature s’illumine ; le monde est un livre, la vie une école. L’unité de l’homme avec la nature et avec Dieu, la domination universelle de la loi et les résultats du péché ne peuvent manquer de faire une impression sur l’esprit et de façonner le caractère. {Education 100.1 / 112.1}

Vous pouvez en fait trouver dans la nature la raison pour le péché, et ce que le péché produit. Elle vous parle de tout ce dont parle la Bible. C’est important pour nous d’être nous-mêmes à l’écoute pour recevoir ce genre de messages. Puisse le Seigneur nous guider et nous enseigner, tant que nous sommes dans la nature, à occuper nos esprits, à être bien attentifs et à laisser notre esprit saisir les pensées de Dieu pour nous. D’abord dans le silence. Et quand il y a le silence dans votre âme, vous pourrez alors commencer à penser et à voir Dieu vous parler. Vous le verrez à l’œuvre par Sa main invisible.

Puisse Dieu nous aider à saisir cet aspect important de la voix de Dieu à l’œuvre pour notre salut.

Amen.

[29 sept. 2012]

Publié le 20/08/2015, dans Sermons, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s