Archives du blog

Cinq messagers célestes

Par John Thiel (étude en anglais)

Jusqu’ici Ta puissance m’a bénie, oui, et encore elle – Me conduira.
Par-dessus marais et fanges, rochers, torrents, jusqu’à – Ce que la nuit s’achève,
Et qu’avec le matin ces visages d’anges sourient,
Que j’ai longtemps aimé et pour un peu mis dans l’oubli.¹

Nous avons tant hâte de rencontrer et d’être en paix avec ces anges dans l’éternité. Tout au long des âges, le peuple de Dieu a crié : « Jusqu’à quand, ô Seigneur ? » Cependant, juste avant Sa venue, il y en a très peu qui crient cela. Ceux qui prétendent prêcher la venue de Jésus, disent : « Mon Seigneur tarde à venir. » Nul ne veut dire cela s’il attend la venue imminente de Jésus. Pour nous, nous vivons dans les scènes finales. Nous vivons dans le temps de la voix d’Apocalypse 18:4. Le verset 4 fait partie de l’ange d’Apocalypse 18 (versets 1 à 4) qui s’est fait entendre depuis 1888. La communication puissante de la pure vérité a eu lieu depuis ce temps-là, et elle augmente en un grand cri. Le grand cri final est le verset 4 :

Apocalypse 18:4 Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez pas à ses péchés, et que vous ne receviez pas de ses plaies ;
Lire la suite