Dignes d’échapper

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Jésus parlait et disait :

Luc 21:36 Veillez donc, et priez en tout temps, afin que vous soyez trouvés dignes d’échapper à toutes ces choses qui doivent arriver, et de subsister devant le Fils de l’homme.

Nous sommes devenus conscients, par l’étude de la prophétie, que les enfants des vétérans de la Seconde Guerre mondiale, cette génération-là, connaîtra le retour de Jésus. Cela arrivera du vivant de cette génération. « Elle ne passera point, » a dit Jésus.

Luc 21:32 En vérité, je vous le dis : Cette génération ne passera point, que toutes ces choses ne soient arrivées.

Quelle génération ? L’étude du figuier, la nation hébraïque qui refait surface en tant que nation, est une indication formidable dans la prophétie qui identifie cette génération depuis 1948. Mais il y a quelque chose de plus ici. Nous remarquons dans les paroles de Luc 21:25-28 que cela parle de la Seconde Guerre mondiale et des années qui suivent.

Luc 21:25 Et il y aura des signes dans le soleil, dans la lune, et dans les étoiles ; et sur la terre, les nations seront dans la consternation et ne sachant que devenir, la mer et les flots faisant un grand bruit ; 26 Les hommes rendant l’âme de frayeur, et à cause de l’attente de ces choses qui surviendront sur la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Et alors ils verront venir le Fils de l’homme sur une nuée, avec puissance et une grande gloire. 28 Or quand ces choses commenceront d’arriver, regardez en haut, et levez vos têtes, parce que votre rédemption approche. 32 En vérité, je vous le dis : Cette génération ne passera point,

Quelle génération ? Celle de l’époque où les hommes rendent l’âme de frayeur et à cause de l’attente de ces choses qui surviendront sur la terre. Quand est-ce que les hommes ont commencé à rendre l’âme de frayeur à cause des choses qui surviendraient sur la terre ? Le Témoignage de Jésus décrit ici les deux guerres mondiales.

On me montra les habitants de la terre dans la plus grande confusion. La guerre, le massacre, la pénurie, la misère, la famine et la peste étaient partout dans le pays. Alors que ces choses entouraient le peuple de Dieu, ils commencèrent à se rapprocher les uns des autres, et à mettre de côté leurs petites difficultés. Leur dignité personnelle ne les contrôlait plus ; une profonde humilité prit sa place. Les souffrances, le désarroi et la pénurie firent reprendre à la raison son trône, et l’homme passionné et irrationnel devint sensé, et agît avec discernement et sagesse. {Testimonies for the Church Vol. 1 268.1}

On appela alors mon attention loin de cette scène. Il semblait y avoir une courte période de paix. Une fois de plus les habitants de la terre me furent présentés, et de nouveau tout était dans la plus grande confusion. Le conflit, la guerre et le massacre, ainsi que la famine et la peste, faisaient rage partout. D’autres nations étaient engagées dans cette guerre et cette confusion. La guerre provoqua la famine. La misère et le massacre entrainèrent la peste. Et ensuite, les hommes rendaient l’âme de frayeur « et à cause de l’attente de ces choses qui surviendront sur la terre. » {Ibid. 268.2}

La Première Guerre mondiale, une courte période de paix, et ensuite la Seconde Guerre mondiale. Voilà la description qui nous est donnée : La misère, la famine, la grande dépression entre les deux guerres, et ensuite, après la Seconde Guerre mondiale, la crainte qui était la préoccupation majeure des dirigeants de cette planète : La guerre froide, la crainte, et les terribles scènes de la nature qui s’étaient manifestées depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est à cette génération-là que Jésus dit : Elle ne passera point, que toutes ces choses ne soient arrivées. Pourquoi est-ce que les hommes rendaient l’âme de frayeur ? Nous avons déjà un indice.

Armageddon

Jean . . . assista aux terribles scènes qui surviendront comme signes de la venue de Jésus. Il vit des armées se rassembler pour la guerre et les hommes rendant l’âme de frayeur. Il vit la terre ébranlée, les montagnes renversées dans la mer, ses vagues mugissantes et troublées, et les montagnes tremblant par le soulèvement des eaux. Il vit les coupes de la colère de Dieu ouvertes, faisant ainsi venir sur les habitants de la terre la peste, la famine et la mort. {Bible Commentary Vol. 7 982.3}

Les hommes rendaient
l’âme de frayeur à cause de la guerre qui se préparait, les scènes de la nature. Toutes ces choses sont des circonstances effrayantes auxquelles Jésus fait référence, et par rapport à tout ça Il dit : « Veillez donc. »

Luc 21:36 Veillez donc, et priez en tout temps, afin que vous soyez trouvés dignes d’échapper à toutes ces choses qui doivent arriver,

Voilà pourquoi les hommes rendaient l’âme de frayeur – à cause des choses qu’Il vient de décrire. Et Il a dit que nous devons veiller et priez en tout temps, afin que nous puissions échapper à toutes choses. Sans compter les évènements terribles de la nature et de la guerre, il y a aussi les atrocités sociales, économiques et religieuses qui sont décrites dans les paroles de Jésus pour les derniers jours. Concernant toutes ces choses, Jésus dit : « Vous devez échapper, vous devez éviter cela. » Quand on en vient à la guerre d’Armageddon, il y a un autre passage de ce genre où l’on nous dit de faire attention à ne pas nous retrouver dans une situation embarrassante. Dans le contexte de toutes ces guerres qui se trament, Jésus nous dit :

Apocalypse 16:15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et [qui] garde ses vêtements, afin qu’il ne marche point nu, et qu’on ne voie point sa honte.

Jésus nous avertit et Il dit : « Veillez attentivement, priez en tout temps afin de pouvoir être dignes d’échapper. » Pour ceux en cette époque qui prennent garde à cette voix, cette révélation de Jésus, alors que nous voyons que ces choses commencent à se produire, que devrions-nous faire ? Nous devrions lever nos têtes et nous réjouir, parce que notre rédemption approche. Pour les vrais croyants en ces derniers jours, avec toutes ces choses auxquelles nous devons échapper, les hommes rendant l’âme de frayeur, nous devrions nous réjouir.

Nous devrions être remplis de joie à l’idée de l’apparition imminente de Christ. Il viendra sans péché pour donner le salut à ceux qui auront aimé Son avènement. {Heavenly Places 355.3}

Nous devrions nous réjouir à cause de ça : notre cher Sauveur va bientôt venir. Donc tandis que les hommes autour de nous rendent l’âme de frayeur, il devrait y avoir de la réjouissance.

Mais si nos cœurs sont remplis de pensées des choses terrestres, nous ne pouvons pas espérer avec joie Son apparition. {Ibid.}

Nous ne pouvons pas espérer avec joie si quoi ? Si notre cœur n’est pas occupé à ce qu’Il avait dit là : prier en tout temps, veillant à cela, afin que nous puissions être trouvés dignes. Si nous ne faisons pas cela et que notre esprit est occupé par les choses de ce monde, alors quel est notre danger ? Nous n’espèrerons pas avec joie parce que quelque chose nous préoccupera. D’ailleurs, Jésus nous avertit par rapport à ce qui nous causera des ennuis pendant ce temps-là.

Luc 21:34 Prenez donc garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne soient appesantis par la débauche et l’ivrognerie, et par les soucis de cette vie ; et que ce jour-là ne vienne sur vous à l’improviste.

Ce jour devrait être un jour de réjouissance. Alors que ces choses commencent à se produire, nous devrions nous réjouir et anticiper, mais quel est le danger dont notre Seigneur et Sauveur nous avertit ? Il dit : « Prenez garde à vous-mêmes, de peur que votre cœur ne s’appesantisse. » Alors que le cœur des autres est en train de défaillir de frayeur, qu’est-ce qui pourrait se passer avec nous ? Il se pourrait que nous soyons appesantis par la débauche et l’ivrognerie. Ceci n’est-il pas le dilemme d’aujourd’hui ? Nous vivons dans un mode de vie excessif. On ne le croit pas, mais c’est le cas. Nous pensons que nous avons besoin de ceci, que nous avons besoin de cela et que nous avons besoin de cette autre chose, et le résultat c’est que les gens travaillent et travaillent pour obtenir encore plus parce qu’ils veulent tenir le rythme de la débauche et de la vaste étendue de possibilités qui s’offre à eux.

Plus ils gagnent d’argent plus ils peuvent avoir de plaisirs et de débauche. Mais tandis qu’ils font cela, cela créé des soucis et des perplexités – les soucis de cette vie. Notre cœur s’appesantit. Pouvez-vous reconnaître que les soucis de cette vie touchent bel et bien votre cœur ? Donc Jésus nous avertit : « Réduisez, ne permettez pas à vos pensées sur les choses terrestres d’appesantir votre cœur. » Nous voyons le problème de notre génération. Jésus s’adresse directement à nous ici et nous dit que nous devons prendre garde à nous-mêmes de ne pas nous appesantir :

Des anges me furent présentés comme observant d’un vif intérêt pour discerner l’expression des sentinelles fatiguées mais fidèles, de peur qu’elles ne soient trop durement éprouvées, et qu’elles ne plient sous le poids de leurs labeurs et de leurs difficultés, lesquelles avaient été rendues deux fois plus lourdes parce que leurs frères avaient été distraits de leur vigilance, étaient devenus ivres des soucis du monde et avaient été séduits par la prospérité matérielle. {Testimonies for the Church Vol. 2 193.1}

Fréquentons-nous des frères et des membres de famille qui veulent à tout prix poursuivre les soucis de ce monde, obtenir la prospérité, devoir travailler plus que ce qui est normal pour faire aussi bien que les voisins (comme on dit) ? Et tandis que cela arrive au peuple de Dieu, les anges observent et ils voient ceux qui sont des sentinelles fidèles et durement éprouvées risquant de plier sous leurs labeurs et leurs difficultés qui sont rendues deux fois plus lourdes à cause de leurs frères qui poursuivent ces choses.

Ces anges du ciel étaient peinés de voir que ceux qui avaient autrefois été vigilants dussent, par leur indolence et leur infidélité, alourdir les épreuves et les fardeaux de ceux qui cherchaient avec ardeur et persévérance à maintenir leur attitude d’attente et de vigilance. {Ibid.}

Vous pouvez voir la tragédie qui est décrite ici. C’est ça notre problème.

J’ai vu qu’il nous était impossible d’avoir nos affections et nos intérêts absorbés par les soucis du monde, d’augmenter nos biens terrestres, et malgré tout de maintenir une attitude d’attente et de vigilance, comme notre Sauveur nous l’a commandé. {Ibid. 193.2}

Ce serait impossible d’avoir une attitude d’attente et de vigilance si nous sommes absorbés et que nos affections et nos intérêts sont absorbés par les soucis du monde, pour augmenter et maintenir l’augmentation de nos biens terrestres.

Les pièges trompeurs de Satan

L’ange me dît : « Ils ne peuvent obtenir qu’un seul monde. Afin de se procurer le trésor céleste, ils doivent sacrifier le terrestre. Ils ne peuvent avoir les deux mondes. » J’ai vu combien il était nécessaire de continuer à être fidèle dans notre vigilance afin d’échapper aux pièges trompeurs de Satan. {Ibid.}

Est-ce que vous avez remarqué le mot échapper ? À quoi devons-nous échapper ? Aux pièges trompeurs de Satan. C’est de cela que parle Jésus quand Il dit que nous devrions être trouvés dignes d’échapper. Nous voyons donc que Jésus fait allusion à un danger multiple, que ce soit les dangers des guerres mondiales, les dangers épidémiques, etc., mais aussi les pièges trompeurs de Satan par lesquels il œuvre systématiquement pour nous enchaîner aux soucis de devoir garder notre vie somptueuse. Quand j’étais au Kenya, il n’y avait pas une vie si somptueuse. Je vivais dans une maison en terre. C’était très primitif, et pourtant il y avait un peu de vie moderne qui y était arrivé. Mais nous, nous vivons une vie somptueuse, et pour maintenir cette vie somptueusement en marche, nous pensons constamment que nous devons en faire trop, et notre cœur est sans cesse mis au défi de rester en phase avec ces tromperies de Satan. Nous devons échapper à celles-ci.

[Satan] mène ceux qui devraient attendre et veiller à faire un pas en avant vers le monde ; ils n’ont aucune intention d’aller plus loin, mais ce seul pas les a déjà éloigné de Jésus, et a facilité le prochain pas ; {Ibid.}

Est-ce que vous en avez fait l’expérience, que vous étiez vraiment brûlants, mais ensuite vous avez fait certains pas et vous avez été éloignés de l’intimité de Jésus par ces pas-là ?

… et ainsi, ils font un pas après l’autre vers le monde, jusqu’à ce que la seule différence entre eux et le monde soit une profession de foi, un simple nom. Ils ont perdu leur caractère saint et singulier, et il ne reste plus que leur profession pour les distinguer de ceux autour d’eux qui aiment le monde. {Ibid.}

C’est de ces choses-là dont Jésus parle quand Il dit que nous devons être « dignes d’échapper ». Pour échapper à toutes ces choses, cela demande quelque chose. Qu’est-ce que cela demande ? Cela demande toute notre attention sur Jésus Christ.

Trouvés dignes d’échapper

Christ nous demande de veiller, afin que nous soyons trouvés dignes d’échapper à toutes les choses qui vont survenir sur la terre. Il est de la plus haute importance que nous prenions garde à cet avertissement. L’ennemi de toute justice est sur nos traces, et il cherche à nous faire oublier Dieu. {Heavenly Places 355.2}

Qu’est-ce qui nous rend dignes d’échapper à toutes ces choses ? Quelle est cette dignité ? Jésus nous en a donné l’exemple :

La vie du Sauveur sur cette terre, quoiqu’elle fût vécue au milieu des conflits, était une vie de paix. Alors que des ennemis furieux le traquaient sans cesse, Il disait : « Celui qui m’a envoyé est avec moi ; le Père ne m’a point laissé seul, parce que je fais toujours ce qui Lui est agréable. » Jean 8:29. Pas une seule tempête de la colère humaine ou satanique ne pouvait troubler le calme de cette parfaite communion avec Dieu. {Thoughts from the Mount of Blessing 15.2 / Heureux ceux qui 22.1}

Qu’est-ce que c’était ? Une parfaite communion avec Dieu. Jésus a dit que nous devons prier en tout temps. Qu’est-ce que cela veut dire de prier en tout temps ? Une parfaite communion avec Dieu. Et Satan est à l’œuvre pour s’immiscer dans cette parfaite communion avec Dieu, parce que c’est cette parfaite communion avec Dieu qui nous rend dignes d’échapper à toutes ces choses. On se dit souvent : « Eh bien, je ne suis pas digne, je ne suis pas digne de quoi que ce soit. » Oui, c’est exact, nous ne sommes pas dignes de quoi que ce soit. Mais être digne, dans ce contexte, n’est pas un élément de bonté en moi-même, c’est mon besoin conscient de dépendre du Seigneur. C’est ça « être trouvé digne ».

Je suis complètement démuni si je ne me concentre pas entièrement sur ma communion avec, et sur les directives que je reçois du Seigneur, priant sans cesse. Explorons ce « être digne » par rapport à cette activité de prêter constamment attention à notre Seigneur et de ne pas permettre à Satan de nous séparer d’une communion intime avec Dieu. Énoch nous est donné comme un exemple pour nous aujourd’hui qui devons être enlevés.

Énoch marchait avec Dieu. Il était d’une même pensée avec Dieu. Le prophète demande : « Deux marchent-ils ensemble, sans en être convenus ? » Si nous sommes d’une même pensée avec Dieu, notre volonté sera absorbée dans la volonté de Dieu et nous suivrions où que Dieu nous mène. {That I May Know Him 250.2}

Énoch marchait avec Dieu, c’est aussi ce que nous devons faire si nous voulons échapper. Que ferons-nous ? Nous suivrons où que Dieu nous mène. N’est-ce pas ici la réponse simple ? Si je veux être capable d’échapper à toutes ces choses que Jésus a décrites, alors je ferai mienne la volonté de Dieu et je communierai avec Lui en faisant humblement et exactement ce qu’Il dit en me menant le long du chemin qu’Il définit. Imaginez-vous tenant la main de votre Père céleste.

Comme un enfant affectueux place sa main dans celle de son père et marche avec lui dans une parfaite confiance, qu’il fasse nuit ou jour, de même les fils et les filles de Dieu doivent marcher avec Jésus dans la joie comme dans la peine. {Ibid.}

Une belle pensée, n’est-ce pas ? Mais mettez-la en pratique. Quand nous sommes encerclés par cette perplexité-ci et celle-là parce que Satan nous a imposé des circonstances auxquelles nous nous sommes soumis à cause de ses sophismes, nous nous retrouvons liés. Par exemple, si vous êtes liés par une dette, que devez-vous faire ? Vous êtes constamment en train de travailler dur pour vous débarrasser de la dette, parce que Satan vient et il dit : « Mais tu as besoin de ceci et tu as besoin ça », et vous vous endettez encore plus. Et puis il dit : « Là tu as besoin de ceci et tu as besoin ça », et vous vous endettez encore plus. C’est l’un des problèmes en ces derniers jours – les soucis de ce monde s’emparent de vous. Donc le fait est que nous n’écoutons pas parce que notre cœur s’est appesanti. Nous n’avons pas écouté, et donc le Seigneur essaie de nous indiquer que nous devons écouter Sa voie attentivement en ces derniers jours, comme un enfant prêt à obéir à son père. Qu’est-ce que cela demande ? Quelle est la bénédiction que Jésus a prononcée sur la montagne ? Heureux les qui ? Les humbles ! Qu’est-ce qu’une personne humble ? Il n’a aucune volonté à lui, il suit humblement les instructions. C’est ça le « trouvé digne d’échapper. »

Satan les harcèle de ses tentations et les pousse à suivre les penchants du cœur naturel. Mais ceux qui veulent être fidèles à Christ écouteront la voix qui dit : « C’est ici le chemin, marchez-y » (Ésaïe 30:21). Ils décideront de s’engager sur le sentier du juste, bien qu’il soit plus difficile à suivre, plus douloureux à parcourir que le chemin de leur cœur. {Ibid. 251.2}

Nous lisons ces paroles avec une telle légèreté, mais c’est précisément ce que j’ai remarqué que fait le christianisme moderne. Les gens disent : « J’aime le Seigneur ! Oh, c’est tellement bien de marcher avec Lui, regardez comme Il nous bénit de tous ces biens, de toutes ces richesses. » Mais quel est le problème de Laodicée ? « Tu ne sais pas qui tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. »

Donc nous louons Dieu et nous pensons qu’en le suivant nous entrons sur un sentier plus facile. Mais ensuite le sentier qu’Il nous appelle vraiment à suivre se présente et on dit : « Non, ça c’est trop difficile, c’est trop désagréable. » Mais ceux qui veulent être fidèles à Jésus « décideront de s’engager sur le sentier du juste, bien qu’il soit plus difficile à suivre, plus douloureux à parcourir que le chemin de leur cœur. » Nous écouterons la voix qui dit : « Ici, par-là », la voix de Jésus.

Nous avons besoin de recevoir la sagesse divine dans les préoccupations quotidiennes de la vie afin de pouvoir manifester un jugement sain et choisir le sentier sûr parce que c’est le bon. {Ibid. 251.3}

Nous avons besoin de la sagesse divine, d’un ordre divin auquel nous devons obéir dans les préoccupations quotidiennes de la vie.

Celui qui agit selon son propre jugement suivra le penchant du cœur naturel, mais celui dont l’esprit est ouvert à la Parole de Dieu considèrera dans la prière chacun de ses pas, afin qu’il puisse honorer Dieu et garder la voie du Seigneur. Il se souviendra que même « Christ ne s’est point complu en lui-même, » {Ibid.}

Ce Sauveur magnifique a suivi un sentier qui n’était pas agréable pour Lui. Il prie pour nous. Nous devons échapper à ces choses. Il dit : « Voilà le sentier sûr. Si vous voulez échapper, suivez Mes instructions, écoutez ma voix. » Donc nous devons nous rappeler que « même Christ ne s’est point complu en Lui-même, »

Il se souviendra que même « Christ ne s’est point complu en lui-même, » et il estimera comme un grand privilège de pouvoir marcher dans Ses pas. Il présentera ses perplexités à Dieu dans la prière et demandera à être guidé par Celui dont il est la propriété. {Ibid.}

Est-ce que vous aimez l’idée que vous n’êtes pas à vous-mêmes ? Nous sommes la propriété de Dieu. N’est-ce pas là une mentalité humiliante ? Je ne peux pas faire ce que je veux, je ferai ce que Dieu veut, donc je présenterai mes perplexités à Dieu.

Il réalisera qu’il appartient à Dieu – âme, corps, esprit et force. {Ibid.}

Nous ne sommes point à nous-mêmes, nous appartenons à Dieu. Nous réaliserons cela et nous ferons ce qu’on nous dit. Est-ce que nous le faisons ? C’est ça le défi. Nous devons être dignes d’échapper à toutes ces choses. Quelles sont les idées principales ? Suivre où que Dieu nous mène. Écouter la voix qui dit : « C’est ici le chemin, marchez-y. » Rentrons dans des détails de l’application de ce principe de suivre humblement les ordres, faire ce qu’on me dit de faire et ne pas faire comme je veux réagir à mes circonstances ; parce que c’est Satan qui les créé. Appliquons cela au fait d’échapper à toutes ces choses. À quoi devons-nous échapper ?

La décadence sociale

L’une des choses auxquelles nous devons échapper c’est la décadence sociale en ces derniers jours. Quelles sont les circonstances sociales terrifiantes qui nous entourent ? Voilà les choses auxquelles nous devons échapper, les dangers des derniers jours :

2 Timothée 3:1 Or sache ceci, que dans les derniers jours il surviendra des temps fâcheux. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, avares, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, désobéissants à [leurs] parents, ingrats, impies, 3 Sans affection naturelle, sans fidélité, calomniateurs, incontinents, cruels, méprisant les gens de biens, 4 Traîtres, téméraires, enflés d’orgueil, aimant les plaisirs plus que Dieu, 5 Ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force ;

Si vous êtes encerclés par tout cela, laissez votre imagination vous aider à comprendre, sous l’inspiration, à quel genre de choses vous devez échapper. Êtes-vous un parent ? Ou es-tu un enfant ? Quelle est la description des derniers jours ? La désobéissance aux parents. Ce n’est pas répandu ça aujourd’hui ? Les jeunes gens obéissent-ils à leurs parents? Non, Monsieur. Et comment est-ce que le parent gère ça ? Ils s’arrachent les cheveux. Ils essaient toutes sortes de moyens et de méthodes, mais alors qu’ils essaient tout cela, ils ne vont pas à Dieu en disant : « Comment est-ce que je dois gérer ça, Seigneur ? » Dans toutes les situations, que ce soit la désobéissance aux parents, l’ingratitude, l’impiété, vous êtes encerclés par ces choses. Pour être humbles, que devez-vous être prêts à faire ? Qu’est-ce que cela veut dire d’être humble ? Cela veut dire être patient et doux lorsqu’on vous fait du tort.

Vous êtes entourés de gens qui vous feront du tort, et vous devez échapper à cela. Comment pouvez-vous le faire ? Soyez humbles. Vous pouvez être humbles en obéissant aux ordres de Dieu. À une époque où les hommes seront « calomniateurs, incontinents, cruels, méprisant les gens de biens », alors que vous êtes sujets à cette expérience, comment échapperez-vous pour survivre ? Ces détails qui sont écrits dans 2 Timothée 3 influenceront les gens de façon négative, et c’est précisément ce que l’on voit. Nous devons échapper à toutes ces terribles influences.

Matthieu 24:12 Et parce que l’iniquité abondera [dans tous ces détails de 2 Timothée 3], l’amour de plusieurs se refroidira. 13 Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.

Celui-là échappe. Nous devons être trouvés dignes d’échapper. Que dois-je faire ? Je dois implicitement écouter les instructions de mon Seigneur et Sauveur, pas de si et de mais ! Aucun. Mais on continue de dire : « Mais, mais, mais, cette personne est une personne si aimable, il faut que je la gagne au Seigneur, donc je vais aller dans son sens. » N’importe quoi ! Si vous dîtes si et mais et que vous ne suivez pas l’ordre précis du Seigneur, vous et moi nous échouerons. Dans 2 Corinthiens 6 nous avons l’ordre précis du Seigneur, et voilà ce que je dois écouter et faire. Je ne peux pas m’attacher à des personnes qui ne suivront pas Jésus exactement.

2 Corinthiens 6:14 Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles ;

Un même joug veut dire que vous travaillez ensemble. Vous ne pouvez pas. Si vous voulez faire ce que Jésus vous dit de faire, celui qui ne croit pas en Jésus ne le fera pas de la façon que vous voulez et vous devrez vous plier à lui.

2 Corinthiens 6:14 … car quelle participation y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? et quelle communion y a-t-il entre la lumière et les ténèbres ? 15 Quel accord entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le croyant avec l’infidèle ? 16 Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car vous êtes le temple du Dieu vivant,

C’est une merveilleuse communion – Dieu à l’intérieur de moi,

2 Corinthiens 6:16 … comme Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai ;

Quel concept relationnel magnifique. Jésus l’a fait, Il s’en est tenu à ça.

2 Corinthiens 6:18 Et je serai votre Père, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur Tout-puissant.

Étudiez cela dans vos interactions avec les gens et nous suivrons ce que dit Jésus. Nous entendrons la parole de Dieu et nous la pratiquerons. Voilà comment nous serons trouvés dignes d’échapper à la décadence sociale qui nous entoure.

La décadence religieuse

Souvenez-vous des paroles de Jésus : De faux christs et de faux prophètes s’élèveront (Matthieu 24:11, 24). Que feront-ils ? Ils diront : « C’est nous les bons, venez. » Et on se sent coupables si on ne s’unit pas à ceux qui ont l’apparence de la piété mais qui en ont renié la force. Quel est l’appel lorsque le monde autour de nous demande religieusement ce qu’ils pensent être juste mais que Jésus dit quelque chose de différent ? Dans Apocalypse 18 il y a l’appel que Jésus annonce à travers l’ange.

La description est claire, nous savons exactement que ce qui est décrit là c’est ce que nous vivons aujourd’hui. Babylone est décrite dans le chapitre précédent, la multitude d’églises :

« Et sur son front [était] écrit un nom : MYSTÈRE, BABYLONE LA GRANDE, LA MÈRE DES PROSTITUÉES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. »

Nous sommes entourés de prostituées, les filles de Babylone, toutes les différentes églises qui s’unissent au monde d’une manière ou d’une autre, ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force. Donc, alors qu’elles tombent toutes la tête la première sous la pression des sophismes de Satan, voilà le message :

Apocalypse 18:1 Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant une grande puissance ; et la terre fut illuminée de sa gloire. 2 Et il cria avec force et à haute voix,

N’est-ce pas magnifique comme le Seigneur nous donne des directives en ces derniers jours, pas juste dans une voix étouffée, mais avec une voix forte, puissante : « Venez ici ! »

Apocalypse 18:2 … Babylone la grande est tombée, [elle] est tombée,

Si vous étudiez cela attentivement, cela concerne aussi l’adventisme, une autre fille de la mère.

Apocalypse 18:2 … Babylone la grande est tombée, … et est devenue la demeure des démons, et le repaire de tout esprit immonde, et une cage de tout oiseau impur et détestable. 3 Car toutes les nations ont bu du vin de la colère de sa fornication, et les rois de la terre ont commis fornication avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis par l’abondance de son luxe.

Si vous étudiez cela en détail, vous découvrez la situation dans laquelle nous nous trouvons avec les églises. Quel est l’appel ?

Apocalypse 18:4 Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous ne receviez point de ses plaies ; 5 Car ses péchés sont montés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.

C’est la voix de Jésus, la voix de Dieu qui dit : « C’est ici le chemin, marches-y. Faites-le ! » Voilà comment j’échapperai à toutes ces choses.

Les guerres politiques

Vous lisez la guerre politique dans Jérémie 25:31-38

Jérémie 25:31 Un bruit retentira jusqu’aux extrémités de la terre ; car le Seigneur est en procès avec les nations, il entrera en jugement contre toute chair ; il livrera les méchants à l’épée, dit le Seigneur. 32 Ainsi dit le Seigneur des armées : Voici, le mal s’en ira de nation à nation, et un grand tourbillon se lèvera des extrémités de la terre. 33 Et les tués du Seigneur seront en ce jour-là [étendus] depuis un bout de la terre, jusqu’à l’autre bout ; ils ne seront ni pleurés, ni recueillis, ni enterrés ; ils seront [comme] du fumier sur le dessus de la terre. 34 Hurlez, pasteurs, et criez ; roulez-vous [dans la cendre], chefs du troupeau ; car les jours [déterminés] pour votre massacre et vos dispersions sont accomplis ; et vous tomberez comme un vase désirable. 35 Et les pasteurs n’auront aucun moyen de fuir, ni les chefs du troupeau d’échapper.

Ceci est un récit très détaillé de la guerre politique en ces temps-ci, où Dieu orchestre les évènements du monde pour créer la guerre entre les nations. Mais tandis que le monde entier se plonge dans la guerre, quel est l’appel de Jésus ? Que dit-Il à Pilate dans le prétoire ?

Jean 18:36 … Mon royaume n’est pas de ce monde ; si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse point livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.

C’est ce que Jésus dit au peuple de Dieu aujourd’hui afin qu’ils puissent échapper à la destruction de la guerre politique en ces derniers jours. Et les pauvres chrétiens croient qu’ils peuvent partir à la guerre en toute sécurité comme ils l’ont fait pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Ils pensent que c’est sans danger ; ils n’écoutent pas Jésus. Le résultat c’est qu’ils n’échapperont pas, afin de ne pas recevoir de ses plaies, et de ne pas participer à ses péchés.

Les dangers économiques

Quel est le danger dont Jésus nous a averti ?

Luc 21:34 Prenez donc garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne soient appesantis par la débauche et l’ivrognerie, et par les soucis de cette vie ; et que ce jour-là ne vous vienne sur vous à l’improviste.

La débauche et l’ivrognerie, et par les soucis de cette vie. Tout ça créé un renversement économique auquel je veux échapper. Donc voilà les conseils de Jésus.

Les pestes

Avez-vous entendu parler du SRAS ? Avez-vous entendu parler de la grippe aviaire ? Avez-vous entendu parler de la grippe porcine ? Je suis vraiment triste qu’une âme avec qui j’ai étudié est morte de la grippe porcine. C’était une âme magnifique. C’était une joie de partager avec lui la parole de Dieu, et il est mort de la grippe porcine. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas prêté attention à la voix de Jésus à travers tout le fouillis de la confusion qui existe dans les églises, et il a suivi une voix différente de celle qui l’avait sauvé de ses problèmes d’épidémie et de maladie qu’il avait lui-même eu et dont il avait été sauvé. Mon cœur est complètement abattu si j’y pense. Mais voilà la parole de Jésus dans l’Ancien Testament, l’appel pour nous sauver des pestes. Il y a beaucoup d’autres passages que je pourrai citer ici, mais celui-ci les résume très bien.

Éxode 15:26 Et [il] dit : Si tu écoutes attentivement la voix du Seigneur ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu gardes toutes ses ordonnances, je ne ferai venir sur toi aucune des maladies que j’ai fait venir sur les Égyptiens ; car je [suis] le Seigneur qui te guérit.

Nous devons être humbles et prêts à suivre Ses instructions. Quand il y a un virus qui court, nous devons suivre ces directives. Je dois suivre les ordres de mon Seigneur, peu importe ce que je ressens, peu importe ce qui me bouleverse. Je dois faire ce qu’Il dit, et pas de si et de mais. « Oh, mais je suis si faible », pas de mais. « Je suis si fragile », pas de mais. Il y a là un ordre clair et quand Dieu dit : « Va par-là », je dois aller par-là et j’échapperai. Vous vous souvenez de ce qu’a fait Lot ? Il a dit : « Je ne veux pas aller dans les montagnes, je veux vivre une vie quand même un peu confortable, envoie-moi dans une autre ville. » Donc Dieu l’a envoyé à Tsoar ; mais après il a quand même dû partir de toute façon.

Le fait est que la vie peinarde dont nous dépendons nous empêche de faire exactement ce que Dieu dit. Dans toutes les affaires de la vie je dois suivre l’ordre divin. Donc si quelque chose vous préoccupe, cherchez des instructions divines. Faites ce que le Seigneur dit, pas ce que vous pensez, pas ce que je pense, pas ce qui est ma préconception personnelle particulière. Je pense ceci et je pense cela par rapport à ma santé, rien de tout ça. Un « Ainsi dit le Seigneur » clair. Satan a tout bien arrangé pour ce qui est de la santé. Il a toutes sortes de doctrines et d’enseignements là-dehors par rapport à notre message de la santé pour nous faire aller plus loin que ce que Dieu a dit. Je ne saurai insister suffisamment sur cela, frères et sœurs. N’allez pas plus loin que ce que Dieu dit spécifiquement. Il vous le dira clairement. N’allez pas dans des extrêmes au-delà de Ses conseils.

Avons-nous appris à nous abandonner entièrement au Seigneur en obéissant simplement à Celui qui m’aime suffisamment pour devenir un avec moi afin de pouvoir mourir avec moi ? Vous savez, je réalise en ce moment que ceci est le message le plus important pour notre temps : entrer dans une relation intime, confiante et parfaitement chaleureuse avec mon Seigneur et Sauveur, faire que ma volonté soit liée à Sa volonté, plutôt qu’elle soit différente de la Sienne. Nous devons avoir une communion précise avec Dieu, en priant en tout temps, comme a dit Jésus. Regardez le tableau merveilleux qui est décrit quand nous faisons cela. Voilà la description de la dignité que nous devons avoir pour pouvoir échapper. Qu’est-ce que cela veut dire d’être trouvé digne ?

Psaume 91:1 Celui qui demeure dans la retraire secrète du Très-haut logera à l’ombre du Tout-puissant.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Je dois demeurer sous les ordres de mon Dieu.

Psaume 91:2 Je dirai du Seigneur : [Il est] mon refuge et ma forteresse ; mon Dieu, je me confierai en lui.

Si vous vous confiez en quelqu’un, ne faites-vous pas ce qu’il vous dit de faire ? Mais combien de personnes le font ? Un ordre clair de Dieu n’est pas aussi agréable qu’un petit écart, comme avec Lot. Mais Lot s’est à peine échappé. D’ailleurs, il n’a pas échappé à la corruption, n’est-ce pas ? Ses deux filles… quelle histoire.

Psaume 91:3 Certes, il te délivrera du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages.

Vous échapperez si vous vous confiez en Lui, si vous faites ce qu’Il dit.

Psaume 91:4 Il te couvrira de ses plumes, et tu auras retraite sous ses ailes ; sa vérité [sera ton] bouclier et ton écu.

Donc que ce soit la décadence sociale, religieuse, politique ou économique, ou les tremblements de terre, les pestes, etc., si une seule de ces choses est là, suivez les instructions. Quand j’étudiais avec quelqu’un dans la semaine, il me parlait et me disait : « Je fais déjà ceci et je fais déjà ça et je fais déjà l’autre chose, et malgré tout j’ai encore des problèmes et on exige toujours plus de moi. » Il était un peu dans un état de désarroi, et il me parlait pendant qu’on avançait dans l’étude, et il m’a dit : « Tu sais, j’étais vraiment perplexe et je me suis dit : Eh bien, ça devrait être aussi simple que d’obéir ! » Son cerveau s’est illuminé, le Seigneur lui a souri et lui a dit : « C’est exactement ce que j’attends. » « Oh… » Aussi simple que ça. Ce n’est pas compliqué, c’est juste obéir. C’est tout. « Mais, mais, mais… Ça n’a pas l’air juste. Ça n’a pas l’air juste. Je ne suis pas chrétien si je me sépare de ma famille par rapport à certaines choses, » comme faire ce que Jésus dit quand ils disent de faire quelque chose d’autre. « Oh, juste, tu sais, juste un peu. » Rien. Exactement comme ce qu’Il dit, à tous les égards. Il sera ton bouclier et ton écu.

Psaume 91:5 Tu ne craindras point les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, 6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la destruction qui ravage en plein midi. 7 Il en tombera mille à ton côté, et dix mille à ta droite ; [mais] elle n’approchera point de toi.

Vous voyez ce qu’a dit Jésus ? « Veillez et priez en tout temps pour que vous puissiez échapper à toutes choses. » C’est de ça dont il est question.

Psaume 91:8 De tes yeux seulement tu considèreras, et tu verras la récompense des méchants.

Pourquoi ?

Psaume 91:9 Parce que tu as pris le Seigneur, [qui est] mon refuge, le Très-haut, pour ton domicile ;

Qu’est-ce que cela veut dire ? Cohabiter ensemble, communier.

Psaume 91:10 Aucun mal ne t’arrivera, aucune plaie n’approchera de ta tente.

Voilà tout ce que ça veut dire d’être trouvé digne d’échapper à toutes ces choses. Dieu nous voit comme dignes si nous nous confions en Lui comme un enfant se confie en son père et obéit sans aucune discussion intérieure. Quand Jésus voulait sauver Israël, quand Il est venu pour la première fois, quel était Son cri plaintif ?

Matthieu 23:37 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ; et vous ne l’avez point voulu !

Les poussins se précipitent et la poule lève ses ailes et couvre ses poussins. Dieu dit : « J’ai essayé de le faire. Je vous ai appelé comme une mère poule. Je vous ai appelé, et Je vous ai appelé, et Je savais que le faucon viendrait vous prendre, mais vous n’avez pas voulu m’écouter. » Le faucon a attrapé la majorité des adventistes et des croyants aujourd’hui. Ils sont pris ; mais pendant qu’il massacre les poussins, que vous et moi nous sommes, nous pouvons encore trouver la possibilité de nous réfugier sous Ses ailes. Nous devons faire ce qu’Il dit. Nous devons Lui obéir, quoi qu’il en coûte. Alors nous échapperons à ces choses.

Amen.

Publié le 02/02/2017, dans Sermons, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s