Grâce infinie

Parfois nos épreuves ne viennent pas seules, et suivies d’une période de paix et de repos ; les tentations arrivent comme une vague déferlante qui détruit tout sur son passage. Les afflictions ne créent pas les chrétiens, mais développent simplement en eux l’esprit et la volonté de Christ, les principes vivants de la vertu et de la sainteté. {Christ Triumphant 260.7}

Notre Seigneur dit : [Quand vous êtes] sous la conviction du péché, souvenez-vous que Je suis mort pour vous. Quand vous oppressés, persécutés et affligés à cause de Moi et de l’évangile, souvenez-vous de Mon amour, [qui est] si grand que pour vous J’ai donné Ma vie. Quand vos devoirs vous paraissent durs et austères, et vos fardeaux trop lourds à porter, souvenez-vous que pour vous J’ai souffert la croix et méprisé l’ignominie. Quand votre cœur se dérobe devant l’épreuve pénible, souvenez-vous que votre Rédempteur est vivant pour intercéder en votre faveur. {Desire of Ages 659.2 / Jésus-Christ 662.2}

Quand nous croyons en Christ comme notre Sauveur personnel, la paix de Christ nous appartient. La réconciliation qui nous est offerte dans l’expiation de Christ est le fondement de notre paix ; mais les sentiments moroses ne sont pas une preuve que les promesses de Dieu ont été anéanties. Vous regardez vos sentiments, et parce que votre perspective n’est pas brillante, vous commencez à tirer le vêtement d’accablement plus près de votre âme. Vous regardez à l’intérieur de vous-mêmes et pensez que Dieu vous abandonne. Vous devez regarder à Christ. Christ dit : « En moi vous aurez la paix. » En communion avec notre Sauveur, nous entrons dans le royaume de la paix.

Satan est celui qui nous détruit, mais Christ est celui qui nous restaure. Nous devons constamment exercer notre foi, et nous confier en Dieu quelque soient les sentiments. Ésaïe dit : « Qui est celui d’entre vous qui craigne le Seigneur, qui obéisse à la voix de son serviteur, qui marche dans les ténèbres, et qui n’ait point de lumière ? Qu’il se confie dans le nom du Seigneur, et qu’il s’appuie sur son Dieu. » Vous pouvez dire avec la psalmiste : « Même quand je marcherais dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal ; car tu es avec moi ; ton bâton et ta houlette sont ceux qui me consolent. Tu dresses devant moi une table, à la vue de mes ennemis ; tu oins ma tête d’huile ; ma coupe déborde. Oui, la bonté et la miséricorde m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison du Seigneur pour l’éternité. » … « Elle [la pierre angulaire] est donc précieuse pour vous qui croyez. » Considérez le fait que le Seigneur a donné Son Fils unique « afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »  {Lift Him Up 332.2-3}

1. Grâce infinie ! Christ est ma vie,
Ma justice et ma sainteté.
(Que la mort vienne, et me surprenne,
Tout sera félicité !) x2

2. Sauveur fidèle ! Divin modèle !
Seul digne de guider mes pas.
(Ta voix m’attire, et je n’aspire
Qu’à t’imiter ici-bas !) x2

3. L’objet suprême que mon cœur aime,
C’est Toi, le Bien-aimé de Dieu.
(Pour voir Ta face, quand donc sera-ce
Que j’irai dans Ton saint lieu ?) x2

Amen !

Publié le 27/05/2016, dans Chants et cantiques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s