La vérité telle qu’elle est en Jésus

Par John Thiel (étude en anglais)

Éphésiens 4:21 Si du moins vous l’avez entendu, et avez été instruits par lui, selon que la vérité est en Jésus ; 22 [Savoir] que vous dépouilliez, pour ce qui est de votre conduite précédente, le vieil homme, qui est corrompu par les convoitises trompeuses ; 23 Et que vous soyez renouvelés dans l’esprit de votre intelligence ;

Le Seigneur est digne de notre adoration, et nous nous assemblons pour adorer. Nous sommes ici pour adorer en entendant Sa parole, la parole de Dieu. Nous vivons aujourd’hui dans une atmosphère du christianisme très semblable à celle d’Israël quand ils étaient en captivité babylonienne. Nous avons été conditionnés. Quand les Israélites ont été pris par Nébucadnetsar, du temps d’Ézéchiel, ils ont accepté le fait qu’ils étaient maintenant captifs et qu’ils feraient de leur mieux et vivraient dans Babylone, dans des conditions babyloniennes, et l’Israël d’aujourd’hui a accepté toutes sortes de circonstances dans lesquelles nous vivons aujourd’hui, bien que celles-ci soient souvent étrangères au véritable christianisme. Les paroles exprimées à Ézéchiel peuvent être très applicables à nous si nous ne faisons pas attention à nous-mêmes. Dieu savait quelque chose au sujet de l’Israël qui l’écoutait parler et prêcher :

Ézéchiel 33:30 Et toi, fils de l’homme, les enfants de ton peuple parlent encore contre toi, près des murs et aux portes des maisons, et parlent l’un à l’autre, chacun avec son frère, disant : Venez, je vous prie, et écoutez quelle est la parole qui est procédée du SEIGNEUR. 31 Et ils viennent vers toi comme vient le peuple, et ils s’asseyent devant toi [comme] mon peuple, et ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique ; car de leur bouche ils manifestent beaucoup d’amour, [mais] leur cœur va après leur convoitise. 32 Et voici, tu [es] pour eux comme un chant très agréable, d’un homme qui a une belle voix, et qui joue bien d’un instrument ; car ils entendent tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique.

En la présence du Seigneur, examinons-nous nous-mêmes pour savoir si, d’une façon ou d’une autre, cela peut être notre danger. Dieu connait nos cœurs, et par Jésus Christ, notre adoration de Lui implique dans une grande mesure notre conscience de Lui quand nous l’adorons. Sommes-nous prêts à l’adorer selon les paroles de Jésus et selon ce qui nous a maintenant été présenté ? Tandis que nous entendons Sa parole, Il y a une possibilité que nous sommes peut-être dans une condition qui fera qu’une partie de cette parole nous passe par-dessus la tête, une condition qui nous mènera à penser que : « Cela ne s’applique pas à moi, donc je n’ai pas à me soucier de faire cela. » C’est notre danger.

Jésus identifie ceux que Dieu cherche pour l’adorer. Je prie que nous puissions tous être du bon côté du désir et de l’approbation de Dieu. Il parle ici à la femme au puits, et Il dit :

Jean 4:23 Mais l’heure vient, et [elle] est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père en cherche de tels qui l’adorent. 24 Dieu [est] un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité.

Dieu cherche et est en quête de ceux qui l’adorent en esprit et en vérité. Il en cherche de tels. Vous a-t-Il trouvé ? Comment est-ce que vous adorez ? Remarquez les deux aspects de l’adoration : En espritet en vérité. Si vous l’adorez seulement en vérité, Dieu cherche plus que cela, et si vous l’adorez seulement en esprit, Dieu cherche plus que cela. Il nous faut réellement apprécier les paroles de Jésus quand Il dit : « Dieu est un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité. » Dieu est un Dieu de vérité, mais Dieu est un esprit. Qu’est-ce que Jésus veut dire quand Il dit que Dieu est un esprit ? Nous comprenons dans le passage suivant les termes « Dieu est un esprit » en voyant que l’homme est également un esprit :

1 Corinthiens 2:9 Mais, comme il est écrit : L’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue, et il n’est pas non plus entré dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. 10 Mais Dieu nous les a révélées par son Esprit ; car l’Esprit sonde toutes choses, même les choses profondes de Dieu. 11 Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi, personne ne connaît les choses de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.

D’après ces paroles, dans quel sens est-il fait référence à l’esprit ? N’est-ce pas la partie intelligente de l’homme et de Dieu ? « Quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? » À l’intérieur de moi réside un esprit qui sait quelque chose sur moi. Avez-vous déjà exercé votre esprit et pensé à cela, que vous pouvez vous regarder vous-mêmes depuis l’intérieur de vous-mêmes ? Vous pouvez en réalité vous examiner vous-mêmes et ce que vous êtes. C’est votre esprit. L’esprit de l’homme connait les choses qui sont dans l’homme, et il en est de même pour l’Esprit de Dieu, qui connait les choses profondes de Dieu. Nul ne connait cela si ce n’est l’Esprit en Dieu, et cet Esprit peut nous montrer les choses de Dieu. « L’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue » ; des choses que nous ne pouvons pas imaginer dans notre esprit doivent nous être révélées. Dieu nous les a révélées par Son Esprit. Dieu est un esprit, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité. Il est une intelligence spirituelle, et nous pouvons être une intelligence qui peut connaitre les choses qui nous sont librement données de Dieu. Nous pouvons les connaitre. Mais dans mon intelligence, il est possible que je connaisse les faits de la vérité, vous pouvez connaitre la vérité, mais même le diable la connait. Nous avons besoin de plus qu’une connaissance de la vérité. Nous avons besoin de comprendre quelque chose sur l’esprit des choses, afin que nous puissions adorer Dieu en esprit et en vérité.

Cette compréhension nous vient des Proverbes, où il est question de l’esprit de l’homme. Il y a quelque chose à l’intérieur de vous qui peut se regarder et examiner ses propres pensées.

Proverbes 20:27 L’esprit de l’homme [est] la chandelle du SEIGNEUR, qui sonde toutes les profondeurs des entrailles.

Quand Dieu nous a créé, Il a insufflé en nous le souffle de vie et l’homme et devenu une âme vivante, et cette âme est constituée d’esprit, de chair, et d’intelligence. Corps, âme et esprit, trois entités. L’esprit de l’homme est la chandelle du Seigneur qui sonde toutes les profondeurs des entrailles. Elle peut s’examiner elle-même et monter et descendre comme une ampoule. Nous sommes une entité électrique. Si nous le regardons comme la chandelle du Seigneur, nous remarquons dans les Psaumes que cette chandelle, cet esprit de l’homme, a besoin d’être éclairée. Elle a besoin d’une étincelle.

Psaume 18:28 Car tu allumeras ma chandelle ; le SEIGNEUR mon Dieu éclairera mes ténèbres.

C’est la question. Ma conscience, mon esprit, a besoin d’être éclairée par Dieu. Il doit me donner la lumière afin que ce que je pense et la manière dont je ressens les choses ne soit pas dans les ténèbres de mon propre monde. Puisque l’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue, les choses que Dieu a préparées, alors comment pourrai-je comprendre quoi que ce soit ? Il faut que Dieu allume ma lampe, mon esprit. Sans l’illumination de Dieu dans mon esprit, dans mon expérience intelligente de mon cœur / esprit, nous risquons de rater complètement ce que Dieu essaie de nous dire. Il y a une lutte en particulier qui a lieu quand Dieu vient pour nous éclairer et qu’Il désire nous aider. L’apôtre Paul parle ici à l’église :

1 Corinthiens 2:12 Or nous avons reçu, non l’esprit du monde, mais l’esprit qui est de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous sont librement données de Dieu ; 13 Lesquelles choses aussi nous parlons, non pas en paroles qu’enseigne la sagesse humaine, mais [avec celles] qu’enseigne l’Esprit Saint,

L’Esprit Saint doit nous enseigner. Ce n’est pas dans les paroles de la sagesse humaine.

1 Corinthiens 2:13 … comparant les choses spirituelles avec [les choses] spirituelles.

Dieu veut que nous l’adorions en esprit et en vérité. Mais, bien qu’Il veuille que nous l’adorions comme cela, remarquez ce qui suit :

1 Corinthiens 2:14 Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles lui sont une folie ; et il ne peut [les] connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement. 15 Mais celui qui est spirituel juge toutes choses, et il n’est lui-même jugé de personne. 16 Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour qu’il l’instruise ? Mais nous avons la pensée de Christ.

Il parle des apôtres : Nous avons la pensée de Christ. Le croyant est censé avoir la pensée de Christ, il est censé être illuminé par l’Esprit de Dieu. L’homme naturel voit les choses de Dieu comme une folie. Avez-vous déjà entendu un homme parler de choses qu’il pensait être grandioses, mais vous pensiez que ça n’était vraiment pas grandiose du tout ? « C’est simplement leur opinion, c’est seulement eux. » Nous sommes tellement conditionnés à considérer la pensée d’une autre personne comme étant peut-être d’une importance secondaire par rapport à la nôtre. En tant qu’homme naturel, nous faisons exactement la même chose avec Dieu. Nous devons faire très attention quand nous venons adorer notre Seigneur, parce qu’Il a dit que, comme dans le temps de la captivité babylonienne, il y a une forte possibilité que nous disions : « Oui, allons écouter ces belles paroles, ne sont-elles pas intéressantes ? » et puis ensuite nous rentrons chez nous et nous faisons comme ils ont fait à Ézéchiel, ils rentraient chez eux et parlaient dans son dos à propos des choses qu’il enseignait, en disant : « Hum, je ne sais pas trop par rapport à ça. » C’est également un problème courant aujourd’hui.

Les dévoilements de Jésus par rapport aux choses célestes sont d’une nature telle que seul l’esprit spirituel peut les apprécier. L’imagination peut invoquer toutes les forces à sa disposition pour se représenter les gloires du ciel, mais « l’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue, et il n’est pas non plus entré dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. » (1 Corinthiens 2:9). Les intelligences célestes sont tout autour de nous. . . . Des anges de lumière créent une atmosphère céleste autour de l’âme, nous élevant vers l’invisible et l’éternel. Nous ne pouvons pas contempler leurs formes avec nos yeux naturels ; seulement par la vision spirituelle pouvons-nous discerner les choses célestes. Nos facultés humaines seraient anéanties par la gloire inexprimable des anges de lumière. L’oreille spirituelle seule peut distinguer l’harmonie des voix célestes. Ce n’est pas le dessein de Christ d’exciter les émotions par des descriptions formidables. . . . Avec une clarté suffisante, Il s’est [déjà] présenté Lui-même, le chemin, la vérité et la vie, comme le seul moyen par lequel le salut peut être obtenu. Rien de plus que cela n’est vraiment nécessaire. {In Heavenly Places 366.3}

Rien de plus que quoi ? Jésus est le chemin, la vérité, et la vie. Jésus est venu nous rencontrer ici sur terre pour nous communiquer les choses que l’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue. Il a dit : Je vais vous envoyez un autre Consolateur et Il va vous montrer des choses, parce que vous ne pouvez pas les supporter maintenant. « Les dévoilements de Jésus par rapport aux choses célestes sont d’une nature telle que seul l’esprit spirituel peut les apprécier. » Voulez-vous apprécier quelque chose ? L’homme naturel ne peut pas apprécier cela. Nous avons besoin de l’afflux de l’Esprit de Dieu qui allume ma chandelle, mon esprit. Alors seulement suis-je à même de comprendre les choses qui nous sont librement données de Dieu. Permettons à Dieu d’allumer notre chandelle, notre esprit humain, afin de pouvoir comprendre ce que cela veut dire de l’adorer en esprit et en vérité. Le passage d’Éphésiens 4 fait le lien entre l’esprit et la vérité telle qu’elle est dans la manière que Jésus est venue nous montrer.

Avez-vous entendu parler de Jésus ?

Éphésiens 4:21 Si du moins vous l’avez entendu, et avez été instruits par lui, selon que la vérité est en Jésus ;

Les mots « selon que la vérité est en Jésus » sont très importants. Si nous avons été instruits par Lui selon que la vérité est en Jésus, alors :

Éphésiens 4:22 [Savoir] que vous dépouilliez, pour ce qui est de votre conduite précédente, le vieil homme, qui est corrompu par les convoitises trompeuses ; 23 Et que vous soyez renouvelés dans l’esprit de votre intelligence ;

Qu’avons-nous lu ? Le Seigneur allumerait ma chandelle. Je dois être renouvelé dans l’esprit de mon intelligence. C’est lié à la vérité qui a été enseigné par les apôtres. C’est la vérité telle qu’elle est en Jésus. Adorer Dieu en esprit et en vérité, c’est avoir la vérité telle qu’elle est en Jésus. Est-ce que cela existe une vérité en dehors de Jésus, puisque Jésus a dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie ? Est-ce possible que je prenne la vérité et que je l’ai en dehors de Jésus ? Nous croyions en Jésus. Que dit Jacques ?

Jacques 2:19 … les démons [le] croient aussi, et ils [en] tremblent.

À l’évidence, il y a ici un avertissement sérieux qu’il y a une possibilité qu’aujourd’hui, ayant été si conditionnés aux influences sociales, émotionnelles et spirituelles du monde dans lequel nous vivons, nous ayons peut-être la vérité mais que nous ne l’ayons pas telle qu’elle est en Jésus, et que donc nous ne l’adorions peut-être pas en esprit et en vérité.

Il y aura de terribles chûtes par ceux qui pensent qu’ils restent fermes parce qu’ils ont la vérité, mais qui ne l’ont pas telle qu’elle est en Jésus. {Testimonies for the Church Vol. 5 540.1}

C’est effrayant. Il se peut que j’ai la vérité mais je vais faire de terribles chûtes parce que je n’ai pas cette vérité telle qu’elle est en Jésus. C’était précisément le problème qui existait dans l’église quand Ellen White envoyait ces messages, parce que ceux de l’église, à cette époque, étaient fiers de ce qu’ils avaient la vérité. Ils en étaient absolument certains, et c’est alors qu’il y a eu le besoin du message de 1888, parce qu’ils avaient perdu Jésus de vue, bien qu’ils se gonflaient avec la vérité, les Dix Commandements, et toutes les prophéties. Ils avaient tout comme il faut et ils étaient absolument certains qu’ils avaient raison, ils pouvaient débattre avec n’importe qui et remporter le débat.

E. G. White écrit qu’ils ont prêché la loi, la loi et la loi, jusqu’à ce qu’ils soient devenus aussi secs que les collines de Guilboa. Asséchés de toute humidité ou rafraichissement. Pourquoi cela est-il possible ? Où se trouve le problème, afin que nous ne tombions pas dans le même danger ? Quel est le problème qui fait que nous pourrions avoir la vérité dans toutes ses dimensions mais pas telle qu’elle est en Jésus, pas en esprit ?

La vérité est beaucoup trop gardée dans le parvis extérieur. {Testimonies for the Church Vol. 5 547.1}

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Introduisez-la dans le temple intérieur de l’âme, mettez-la sur le trône du cœur, et laissez-la contrôler la vie. La parole de Dieu devrait être étudiée et obéie, alors le cœur trouvera le repos, la paix et la joie, et les aspirations tendront vers le ciel ; mais lorsque la vérité est séparée de la vie, dans le parvis extérieur, le cœur n’est pas réchauffé par le feu ardent de la bonté de Dieu. {Ibid.}

La religion de Jésus est, par beaucoup, réservée à certains jours, ou à certaines occasions, et à d’autres moments elle est mise de côté et négligée. Le principe constant de la vérité n’est pas juste pour quelques heures le Sabbat, ou pour quelques actions de charité, mais il doit être introduit dans le cœur, raffinant et sanctifiant [ainsi] le caractère. S’il y a un moment où l’homme est en sécurité sans cette lumière et cette force spéciale du ciel, alors il peut se passer de la vérité de Dieu. La Bible, la parole sainte et pure de Dieu, doit être son conseiller et son guide, la puissance contrôlante de sa vie. Elle nous donne ses leçons, si [seulement] nous les prendrons à cœur. {Testimonies for the Church Vol. 5 547.2}

Une connaissance académique de la parole de Dieu et avoir tout juste, c’est une possibilité, mais c’est dans le parvis extérieur. Vous avez deux appartements dans votre cerveau, précisément : la partie intellectuelle, et la partie spirituelle. Le lobe frontal est l’endroit où les activités spirituelles ont lieues. Le reste du cerveau, c’est là où toutes les parties mécaniques et intellectuelles se trouvent, et cela doit passer par l’intellect pour aller jusque dans la partie frontale de votre cerveau / votre cœur / la partie spirituelle. Cela ne peut entrer là que lorsque nous prenons les choses à cœur parce qu’elles m’amènent face à face avec des engagements vivants de la parole.

Le cœur est loin

C’est pour cela que Dieu a dit à Ézéchiel : « Ils viennent à Moi comme vient le peuple, ils me parlent d’amour, mais leur cœur est loin de Moi. » C’est là qu’est le dilemme humain : Nous pouvons nous embrouiller avec le réconfort de connaître la vérité mais en n’ayant pas l’esprit et la vérité telle qu’elle est en Jésus. Jésus est le chemin, la vérité, et la vie. Quand nous avons Jésus, nous avons plus qu’une simple relation émotionnelle et spirituelle avec quelqu’un, nous avons la vérité et nous avons la vie. C’est une vie. Ce n’est pas simplement une connaissance intellectuelle que j’applique ensuite par mes propres exercices mentaux. C’est une relation avec Dieu en esprit, aussi bien qu’en vérité. L’un ne peut être séparé de l’autre. Comment Jésus a-t-Il connecté la parole à Lui-même en tant que personne, quand Il parlait ? Il a dit que la parole, la Bible, avait en réalité à voir avec notre relation avec Lui.

Jean 8:31 Puis Jésus dit aux Juifs qui avaient cru en lui :

Les Juifs ont cru en Jésus. Est-ce que vous croyiez en Jésus ? Très bien, alors suivez ce qu’Il dit :

Jean 8:31 … Si vous persistez dans ma parole, [alors] vous êtes véritablement mes disciples. 32 Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

Jésus a dit de persister dans cette parole, et que si vous faites cela vous connaîtrez la vérité. Combien est-il important de persister dans la parole et de connaître la vérité ? Vous deviendrez libres. Mais Il ne s’arrête pas là, parce qu’Il dit aussi :

Jean 8:36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez véritablement libres.

Remarquez-vous ce qu’Il vient de faire ? Il dit : « Persistez dans la parole, étudiez la parole, c’est impératif. Si tu veux être Mon disciple, tu dois étudiez la parole, et en étudiant la parole, tu en viendras à connaître, par la parole, la vérité sur n’importe quel sujet. » Quel que soit le sujet dont la parole traite, c’est la vérité que vous apprendrez, et cette vérité vous affranchira. Puis Jésus a dit : « Moi, le Fils, Je vous affranchirai. » Il y a des gens aujourd’hui qui disent : « Ne vous inquiétez pas de tout le détail de la vérité, ne vous inquiétez pas de tout le détail de la Bible, ayez seulement Jésus, c’est la seule chose qui est importante. » Désolé, Jésus a dit que la vérité c’est quand vous étudiez la parole. Jésus définit pour nous l’importance de ce que cela veut dire d’avoir la vérité telle qu’elle est en Jésus. Pour que vous et moi soyons sauvés, je dois avoir Christ, personne n’est en désaccord avec ça, je dois avoir Christ à l’intérieur. C’est la magnifique espérance de la gloire.

Colossiens 1:27 Auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles [sont] les richesses de la gloire de ce mystère parmi les Gentils ; savoir, Christ en vous, l’espérance de gloire ;

Christ en vous

Si Christ est en vous, comment cela se fait-il ? Christ est-Il séparé de la parole ? Qu’est-ce qui est écrit dans Jean 1 ?

Jean 1:1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

Si je prétends que Jésus est en moi parce que j’ai de magnifiques réalisations d’engagements spirituels, mais que la parole n’est pas en accord avec ce que je prétends, alors, ai-je Jésus ? Il faut que Dieu approuve ce que je prétends connaitre dans la parole.

2 Timothée 2:15 Étudie-toi à te présenter approuvé à Dieu, un ouvrier qui n’a pas à avoir honte, dispensant avec droiture la parole de la vérité.

Dieu en cherche de tels pour l’adorer. Un peuple qui étudie d’une telle manière que Dieu peut dire : « J’approuve, Je suis en harmonie avec toi parce que, dans ton esprit, tu as ouvert ton cœur à Mon Esprit et tu as permis à la vérité sur laquelle Je me tiens et par laquelle Je vis et que Je suis, d’entrer, de telle manière qu’il n’y a pas un seul élément de vérité dans la Bible qui ne soit pas important pour toi. » Il n’y a pas un seul élément dans la Bible qui ne soit pas important. Tout est la parole qui vient de Dieu, c’est Jésus. L’intermédiaire de communication du Père, c’est Jésus. Il est la Parole. Avoir Christ veut dire : la Parole en moi. C’est de cela dont il est question dans Éphésiens, vous devez avoir la vérité telle qu’elle est en Jésus. D’après ce passage, avoir Christ veut dire avoir la parole, laquelle est Jésus, en moi. Et je dois faire quelque chose pour obtenir cela. C’est expliqué ici :

Éphésiens 4:21 Si du moins vous l’avez entendu, et avez été instruits par lui, selon que la vérité est en Jésus ;

Et puis quoi ?

Éphésiens 4:22 [Savoir] que vous dépouilliez, pour ce qui est de votre conduite précédente, le vieil homme, qui est corrompu par les convoitises trompeuses ; 23 Et que vous soyez renouvelés dans l’esprit de votre intelligence ; 24 Et que vous revêtiez le nouvel homme, qui est créé selon Dieu en justice et en vraie sainteté.

Pour être en Christ Jésus, nous devons être renouvelés. L’homme naturel ne peut pas comprendre ces choses. Je dois obtenir une entité spirituelle qui vient de l’Esprit de Dieu qui Lui-même allume mon esprit et éclaire mes ténèbres. Nous ne pouvons pas nous défaire de la parole si nous voulons nous impliquer avec Jésus Christ. Jésus Lui-même l’a dit : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres », et « le Fils vous affranchit ». C’est le lien qu’Il a Lui-même donné.

Êtes-vous en Christ ? Pas si vous ne vous reconnaissez pas comme des pécheurs errants, impuissants et condamnés. Pas si vous exaltez et glorifiez le moi. S’il y a quelque bien en vous, c’est entièrement attribuable à la miséricorde d’un Sauveur compatissant. Votre naissance, votre réputation, votre richesse, vos talents, vos vertus, votre piété, votre philanthropie, ou quoi que ce soit d’autre en vous ou relié à vous, ne formera pas un lien d’union entre votre âme et Christ. Votre lien avec l’église, {Testimonies for the Church Vol. 4 48.3}

Peu importe comment vous avez été éduqués dans l’église. L’apôtre Paul avait été élevé dans l’église juive, laquelle était à l’époque l’église de Dieu, mais elle a rejeté Jésus Christ, et pourtant elle avait beaucoup de connaissance. Il a dit : Je suis né un Hébreu des Hébreux. Il avait été instruit par Gamaliel, c’était un homme bien éduqué.

Votre lien avec l’église, la manière dont vos frères vous regardent, ne sera d’aucune utilité à moins que vous ne croyiez en Christ. Ce n’est pas suffisant de croire au sujet de Lui, vous devez croire en Lui. Vous devez dépendre entièrement de Sa grâce salvatrice. {Ibid.}

Êtes-vous en Christ ?

Pas si vous n’êtes pas mort au moi. Puisque nous sommes dans l’école de Christ, dans cette école, je dois apprendre quelque chose. J’apprends ce que cela veut dire d’être en Christ et de rejeter le vieil homme et mes voies passées qui consistent à remplir mon esprit d’un sentiment de ma propre valeur. Je dois remplir mon esprit uniquement de la valeur de Jésus Christ. Je dois croire en Jésus d’une telle manière que j’applique réellement la vérité telle qu’elle est en Lui. Si je crois que Jésus est mon Sauveur et que l’évangile me sauvera, mais que je ne garde pas les Dix Commandements et que je les rejette, ou l’un d’eux, puis-je être sauvé ? Puis-je être sauvé si je crois en Jésus mais que je ne garde pas les Dix Commandements ? Je peux être sauvé si je me repens, mais si je continue à rejeter quelque chose dans les commandements de Dieu, puis-je être sauvé ? À moins que je me saisisse de Jésus et de ces Dix Commandements, en Lui, puis-je être sauvé ?

1 Jean 5:2 À ceci nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous gardons ses commandements. 3 Car c’est ici l’amour de Dieu, que nous gardions ses commandements ; et ses commandements ne sont pas pénibles.

Il y a des gens aujourd’hui dans la chrétienté qui disent : « Ne vous inquiétez pas du Sabbat, ou du commandement : Tu ne tueras point ; si vous devez aller à la guerre, ce n’est pas un problème, etc. » Il y a différents aspects sur lesquels ils se donnent des excuses, mais s’il est dit que si nous aimons Dieu et que nous l’avons dans notre cœur nous garderons Ses commandements, et que c’est ici l’amour de Dieu, que nous gardions Ses commandements, alors comment est-ce que Jésus est relié à cela ?

1 Jean 3:4 Quiconque commet le péché, transgresse aussi la loi, car le péché est la transgression de la loi. 5 Et vous savez qu’il a été manifesté pour ôter nos péchés, et il n’y a point en lui de péché. 6 Quiconque demeure en lui, ne pèche point ; quiconque pèche, ne l’a point vu, et ne l’a point connu.

Qu’est-ce que le péché ? Le péché est la transgression de la loi. Si je veux connaître Jésus, vais-je continuer à pécher et à dire : « Tout va bien, Jésus est mort pour moi » ? Si j’ai Jésus, Il a ôté mes péchés, Il est venu me racheter du péché. Dans la connaissance des Dix Commandements et dans la connaissance de Jésus, il y a la vérité, et il y a l’esprit. Vous devez l’adorer en esprit et en vérité.

La prophétie

Si je crois en Jésus mais que je rejette quelque élément que ce soit de la prophétie dans la Bible, puis-je être sauvé ? Qu’est-ce que l’apôtre Pierre, un apôtre qui plaçait Jésus devant le peuple, a dit concernant la relation de Jésus à la prophétie ?

2 Pierre 1:16 Car nous n’avons pas suivi des fables composées avec artifice, lorsque nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ ; mais [nous] étions témoins oculaires de sa majesté. 17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque cette voix lui a été adressée [du sein] de la gloire magnifique : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je prends plaisir. 18 Et nous avons entendu cette voix venue du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

C’est ce qu’ils prêchaient, et les gens qui croyaient en ce qu’ils prêchaient croyaient en Jésus, et ils étaient sauvés. Mais qu’est-il écrit au verset 19 ?

2 Pierre 1:19 Nous avons aussi une parole prophétique d’autant plus certaine, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour resplendisse, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ;

Dieu allume mon esprit et Il illumine mes ténèbres. Comment fait-Il cela ? Par la prophétie : une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour resplendisse, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs. Que fait la prophétie ? Elle vous amène Jésus. Il y a par la prophétie une parole plus certaine encore que ne l’étaient les récits des disciples.

2 Pierre 1:20 Sachant tout d’abord ceci, que nulle prophétie de l’écriture ne vient d’une interprétation particulière. 21 Car la prophétie n’est point venue autrefois par la volonté de l’homme ; mais les saints hommes de Dieu ont parlé, [étant] poussés par l’Esprit Saint.

Quelle est l’importance de la prophétie ? Elle est plus certaine encore que les récits des disciples. C’est plus sûr que la prédication de n’importe quelle personne. Si vous étudiez les prophéties pour vous présenter approuvé à Dieu, qu’est-ce qui surviendra en vous ? Jésus Christ. L’étoile du matin se lèvera dans vos cœurs. Je dois avoir Jésus dans mon cœur. Comment se lèvera-t-elle ? Par la prophétie. C’est clairement exprimé dans Daniel 12:3, 10.

Daniel 12:3 Et ceux qui sont sages brilleront comme l’éclat du firmament, et ceux qui en amènent plusieurs à la justice [brilleront] comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. … 10 Plusieurs seront purifiés, et blanchis et éprouvés ; mais les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra ; mais les sages comprendront.

Dans le temps de Daniel chapitre 12, qui était le temps de la prophétie du chapitre 11, la prophétie toute entière a à voir avec les sages et les méchants. Quelles étaient les paroles de Jésus par rapport aux derniers jours ?

Marc 13:33 Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand le temps sera.

Veillez, étudiez les prophéties et identifiez les évènements, pour que vous ne soyez pas pris au dépourvus quand le temps de grâce prend fin et que Jésus termine Son œuvre. C’est cela qui prendra les gens par surprise. Les sages comprendront, et les fous ne comprendront pas.

Tout au long de ma vie, en maintenant les anciennes réalités des prophéties de Daniel, quand on en vient à ce travail solide et difficile d’étudier afin d’être approuvé de Dieu, les gens m’ont systématiquement dit : « Pourquoi est-ce que tu t’inquiètes de tout ce détail ? Cela ne va pas te sauver, Jésus te sauve. » Mais je flétrissais au-dedans de moi et je pensais : « Attends un peu, Jésus a donné les prophéties, et Jésus se lèvera dans mon cœur quand je suis en harmonie avec Son interprétation des prophéties. » La prophétie ne vient pas d’une interprétation particulière. Quel que ce soit l’aspect de la prophétie, ce doit être la vérité. Nous entendons aujourd’hui une telle diversité d’interprétations de la prophétie que si vous voulez trouvez la vérité, vous ne trouverez pas le bonheur, parce qu’où est-elle ? Mais Jésus est celui qui a révélé l’importance de la prophétie. Quand Il a donné la description des dix vierges, il y a cinq des vierges qui manquaient de quelque chose. Qu’est-ce que c’était ? Elles étaient sans huile. Qu’est-ce que c’est ? Sans le Saint-Esprit. Ils adoraient, mais ils n’adoraient pas en esprit et en vérité. Quand le cortège nuptial est arrivé, qui l’a suivi ? Les vierges sages, en accord avec Daniel 12:3,10. Comment étaient-elles capables de comprendre ? Par la prophétie. Elles n’étaient pas perdues. Elles savaient exactement quelle était la prophétie, et elles ont suivi conformément à la lumière qui se levait dans leurs cœurs.

L’Esprit de Prophétie

Si je crois en Jésus mais que je ne tiens pas compte de l’Esprit de Prophétie, puis-je être sauvé ? Les vierges folles pouvaient-elles être sauvées ? Non, elles ne le pouvaient pas. Puis-je être sauvé si je ne fais pas bien attention à l’Esprit de Prophétie ? Qu’est-ce que l’Esprit de Prophétie ?

Apocalypse 1:1 La Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt ; et il l’a envoyée et l’a faite connaître par son ange, à son serviteur Jean ; 2 Lequel a rapporté la parole de Dieu, et le témoignage de Jésus Christ, et toutes les choses qu’il a vues.

Remarquez combien c’est important :

Apocalypse 1:3 Heureux celui qui lit, et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et [qui] gardent ces choses qui y sont écrites ; car le temps [est] proche.

Que doivent-ils faire ? Ils doivent garder les choses qui y sont écrites. Dans le livre de l’Apocalypse, il y a le livre ouvert de Daniel, et il n’y a pas un seul élément dans Daniel ou dans l’Apocalypse qui ne soit pas important, parce que c’est la révélation de Jésus Christ. Avons-nous Jésus ? Pas si nous ne nous voyons pas comme pécheurs, impuissants, et comme ayant absolument besoin de Son illumination. Avec ces trois points (les Dix Commandements, la prophétie, et l’Esprit de Prophétie), nous avons un vaste champ d’étude qui nous a déjà été présenté durant les longues années du passé. Nous devons croire en ce qui a été donné une fois aux saints.

Apocalypse 19:10 … Adore Dieu, car le témoignage de Jésus est l’esprit de prophétie.

Il y a beaucoup de choses qui rentrent dans l’éventail de Jésus et de la vérité. Quand il est question de la connaissance des prophéties, des Dix Commandements, et de l’Esprit de Prophétie, on nous montre, sous l’inspiration, de nombreux détails de la vérité. Êtes-vous en Christ ? Le reniez-vous ? Comment le renions-nous ?

Dans nos échanges dans la société, dans les familles, ou dans toutes [autres] relations de la vie dans lesquelles nous sommes placés, qu’elles soient limitées ou étendues, il y a de nombreuses façons par lesquelles nous confessons notre Seigneur, et de nombreuses façons par lesquelles nous le renions. {Counsels for the Church 81.2}

Vous ne voulez pas être comme Pierre.

Nous pouvons le renier dans nos paroles, en disant du mal des autres, par des propos insensés, par des blagues et des plaisanteries, par des paroles vaines ou désobligeantes, ou en tenant des propos équivoques, en parlant de manière contraire à la vérité. Dans nos paroles, nous pouvons confesser que Christ n’est pas en nous. Dans notre caractère, nous pouvons le renier en aimant notre aise, en évitant les devoirs et les fardeaux de la vie, que quelqu’un doit [bien] porter si nous ne le faisons pas, et en aimant les plaisirs de péché. Nous pouvons aussi le renier par notre orgueil dans le vêtement et notre conformité au monde, ou par un comportement discourtois. Nous pouvons le renier en aimant nos propres opinions et en cherchant à nous préserver et à nous justifier nous-mêmes. Nous pouvons aussi le renier en permettant à l’esprit de se diriger dans la voie d’un sentimentalisme maladif, et de ressasser notre mauvais sort et nos épreuves supposées. {Ibid.}

Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. C’est important d’être approuvé de Dieu, d’être le peuple qui l’adore aujourd’hui en esprit et en vérité. Jésus est presque là, la prophétie est accomplie jusqu’au enième degré, avec seulement quelques petites choses restant à être accomplies. Combien est-il donc important que le témoignage de Jésus soit important pour nous, et que nous prenions garde à tout ce que dit le témoignage de Jésus? Voilà à quel point ces choses que j’ai décrites sont importantes. Ces choses sont directement liées à notre salut, et si nous rejetons l’une d’entre elles, nous rejetons Jésus.

1 Corinthiens 1:6 Selon que le témoignage de Christ [l’Esprit de Prophétie] a été confirmé en vous ; 7 De sorte qu’il ne vous manque aucun don, en attendant la venue de notre Seigneur Jésus Christ, 8 Qui aussi vous confirmera jusqu’à la fin, [afin que vous soyez] irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

Voulons-nous être irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ ? Alors le témoignage de Jésus doit être confirmé en nous, de sorte qu’il ne nous manque aucun don, en attendant la venue du Seigneur Jésus Christ. À travers cela Il nous confirmera afin que nous soyons irréprochables. Je prie que nous ne minimisions pas un seul élément dans la parole de Dieu, petit ou grand, comme étant sans importance. Rien du tout. Parce que tout vient de mon Seigneur et Sauveur Jésus Christ. Puisse Dieu nous aider à être très prudents.

Amen.

Publié le 06/01/2015, dans Sermons, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s