Les révélations de Dieu sur l’Israël moderne

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Il y a un débat constant parmi les croyants de la foi adventiste sur l’organisation principale. Certains disent que l’on ne doit pas appeler l’Église Adventiste du Septième Jour Babylone. Ils citent des déclarations de l’Esprit de prophétie qui s’appliquent à l’organisation du temps où Ellen White en était membre. D’autres encore affirment qu’aujourd’hui l’organisation est déchue et qu’on peut donc l’appeler Babylone. C’est l’objet de cet article de sonder la parole de Dieu et de trouver l’avis de Dieu sur la question. Lui arrive-t-Il d’inspirer ses écrivains à nommer l’organisation Adventiste du Septième Jour par le terme Babylone quand Il envoie des messages concernant sa condition morale ? Le terme appliqué à l’organisation Adventiste du Septième Jour du temps de Sœur White peut être trouvé dans de nombreux écrits.

Il m’a été montré que ceux qui essaient d’obéir à Dieu et de purifier leurs âmes en obéissant à la vérité sont le peuple choisi de Dieu, Son Israël moderne. Dieu dit d’eux par l’intermédiaire de Pierre : « Mais vous êtes une génération choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple particulier, afin que vous annonciez les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière. » De la même manière que c’était un crime pour Amalek de profiter de la faiblesse et de la fatigue des enfants d’Israël pour les importuner, les confondre et les décourager, ce n’était pas un péché insignifiant de votre part de guetter attentivement afin de découvrir les faiblesses, les boitements, les fautes et les péchés du peuple affligé de Dieu, et de dévoiler ceux-ci à leurs ennemis. {Testimonies for the Church Vol. 2 109.1}

Le terme « Israël moderne » est appliqué à l’Église Adventiste du Septième Jour. Remarquez sa responsabilité, telle qu’elle est écrite ici :

Dieu a appelé Son église en ce jour, comme Il appela l’ancien Israël, à être comme une lumière sur la terre. Par le couperet puissant de la vérité, les messages du premier, du deuxième, et du troisième ange, Il les a séparés des églises et du monde pour les rapprocher de Lui dans une proximité sacrée. Il a fait d’eux les dépositaires de Sa loi et leur a confié les grandes vérités de la prophétie pour ce temps. Comme les oracles sacrés confiés à l’ancien Israël, celles-ci sont une charge sacrée qu’ils doivent communiquer au monde. Les trois anges d’Apocalypse 14 représentent les personnes qui acceptent la lumière des messages de Dieu et qui vont de l’avant en tant que Ses représentants pour sonner l’alarme à travers toute la longueur et toute la largeur de la terre. {Testimonies for the Church Vol. 5 455.2}

Il est évident que c’est l’église dont Sœur White était membre dont il est ici question. Si cette église avait fait son travail avec fidélité, Israël aurait déjà pu être dans la Terre Promise. Mais remarquez la révélation au sujet de « l’Israël moderne ».

Durant quarante ans, l’incrédulité, les murmures et la rébellion ont interdit à l’ancien Israël l’entrée dans la terre de Canaan. Les mêmes péchés ont retardé l’entrée de l’Israël moderne dans la Canaan céleste. Ni dans un cas ni dans l’autre, les promesses de Dieu n’étaient en cause. C’est l’incrédulité, l’amour du monde, le manque de consécration et les différends entre ceux qui prétendent être le peuple de Dieu qui nous ont retenus pendant tant d’années dans ce monde de péché et de tristesse. – Manuscrit 4, 1883. {Evangelism 696.2 / Évangéliser 620.4}

Christ identifie les fidèles et les infidèles

Pour aider « l’Israël moderne », ceux qui désirent ardemment la venue promise, Jésus identifie deux classes de ministères au sein d’Israël à l’époque de Son retour imminent.

Matthieu 24:44 C’est pourquoi, vous aussi, soyez prêts ; car le Fils de l’homme vient à une heure que vous ne pensez pas. 45 Qui donc est un serviteur fidèle et sage, que son seigneur a établi sur sa maison, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? 46 Heureux ce serviteur que son seigneur, quand il viendra, trouvera faisant ainsi. 47 En vérité, je vous dis qu’il l’établira sur tous ses biens. 48 Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; 49 Et qu’il se mette à battre [ses] compagnons de service, et à manger et à boire avec les ivrognes ; 50 Le seigneur de ce serviteur viendra en un jour qu’il ne l’attend point, et à une heure qu’il ne sait point ; 51 Et il le mettra en pièces, et lui donnera [sa] part avec les hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents.

Jésus identifie deux serviteurs qui gouvernent Sa maison, et l’Inspiration dit que les gens ne montent généralement pas plus haut que leurs pasteurs. Ce que les pasteurs font, les gens le font aussi. L’une des deux classes est l’Israël moderne et fidèle, et l’autre est l’infidèle, ou le méchant serviteur. Les fidèles mangent et boivent la nourriture au temps convenable. Qu’est-ce que cela veut dire ?

La nourriture au temps convenable

Jérémie 15:16 Tes paroles se sont-elles trouvées ? je les ai [aussitôt] mangées ; et ta parole a été pour moi la joie et l’allégresse de mon cœur ; car ton nom est invoqué sur moi, ô SEIGNEUR, Dieu des armées.

En effet, c’est exactement la même chose qu’on demanda à Jean de faire dans l’Apocalypse.

Apocalypse 10:8 Et la voix que j’avais entendue du ciel, me parla de nouveau, et dit : Va, [et] prends le petit livre ouvert dans la main de l’ange qui se tient sur la mer et sur la terre. 9 Et j’allai vers l’ange, et lui dis : Donne-moi le petit livre. Et il me dit : Prends-le, et mange-le ; et il remplira ton ventre d’amertume, mais il sera dans ta bouche doux comme du miel.

Prendre la parole de Dieu pertinente par rapport à l’époque dans laquelle nous vivons et vivre selon celle-ci. Ces gens vivaient selon la « vérité présente » et ils étaient ainsi fidèles. Toutefois l’autre classe ne disait pas ouvertement : « Mon Seigneur tarde à venir », mais leurs actions montraient ce que disait leur cœur. Que faisaient-ils ? Ils battaient les fidèles et ils mangeaient et buvaient avec les ivrognes. Qui étaient les ivrognes ? Apocalypse 17:1, 2 et 18:3 identifie clairement le vin de Babylone, les doctrines que Babylone prépare, qu’elle boit, et qu’elle sert au peuple. Ésaïe donne les détails :

Ésaïe 29:9 Arrêtez-vous, et vous étonnez ; écriez-vous, et criez ; ils se sont enivrés, mais non pas de vin ; ils chancellent, mais non par la boisson forte. 10 Car le SEIGNEUR a répandu sur vous un esprit de profond sommeil ; il a fermé vos yeux ; il a bandé [ceux de] vos prophètes, et de vos principaux voyants. 11 Et toute vision est devenue pour vous comme les mots d’un livre scellé, qu’on donnerait à un homme sachant lire, en [lui] disant : Lis ceci, je te prie ; et il répondrait : Je ne puis, car il est scellé ; 12 Puis si on le donnait à un homme ne sachant pas lire, en lui disant : Lis ceci, je te prie ; il répondrait : Je ne sais point lire. 13 C’est pourquoi le Seigneur a dit : Puisque ce peuple s’approche de moi de sa bouche, et qu’ils m’honorent de leurs lèvres, mais qu’ils ont éloigné leur cœur de moi, et puisque que la crainte qu’ils ont de moi est un commandement enseigné par les hommes ; 14 À cause de cela, voici je continuerai de faire à l’égard de ce peuple-ci des merveilles, et des prodiges étranges ; la sagesse de ses sages périra, et l’intelligence de ses intelligents disparaîtra. 15 Malheur à ceux qui cachent profondément leurs desseins, pour les dérober au SEIGNEUR, et dont les œuvres sont dans les ténèbres, et qui disent : Qui nous voit, et qui nous connait ?

À l’évidence, l’Israël moderne renferme deux types de communautés, et celle que Dieu considère comme le méchant serviteur ne peut être appelée Babylone parce qu’elle mange et boit avec Babylone. C’est un secteur de l’Israël moderne qui se réclame encore de l’héritage adventiste mais qui ne vit pas selon ses principes et ses vraies doctrines.

Des clarifications de l’Esprit de prophétie

L’Esprit de prophétie révèle-t-il la séparation de ces deux secteurs de l’Israël moderne ? En 1888, un évènement déterminant a eu lieu à la session de la Conférence Générale à Minneapolis. Deux hommes du nom de Waggoner et Jones présentèrent le message de Christ et Sa justice, qu’un grand nombre des dirigeants rejetèrent. Dieu envoya ensuite un message après l’autre par la plume de Sœur White à Battle Creek, le siège de la Conférence Générale, appelant les dirigeants à mettre fin à leur opposition au message. Un de ces avertissements résume bien le caractère de la situation. Il se trouve dans Testimonies to Ministers, pp. 78-80 et dans Selected Messages Book 1, pp. 234-235 (Messages choisis vol. 1, p. 276).

Le refus d’abandonner des idées préconçues et d’accepter cette vérité explique en grande partie l’opposition qui fut manifesté à Minneapolis contre le message du Seigneur communiqué par les frères [E. J.] Waggoner et [A. T.] Jones. En suscitant cette opposition, Satan a réussi dans une grande mesure à priver notre peuple de la puissance exceptionnelle du Saint-Esprit, que Dieu désirait ardemment leur communiquer. L’ennemi les a empêché d’obtenir cette efficience qui aurait pu être la leur dans leur proclamation de la vérité au monde, de la même manière que les apôtres l’avaient proclamée après le jour de la Pentecôte. On a résisté à la lumière qui doit éclairer la terre entière de sa gloire, et ce sont nos propres frères qui ont contribué dans une grande part à tenir cette lumière éloignée du monde. {Selected Messages Book 1 234.6 / Messages choisis vol. 1 276.1}

À cause de cela, observez la réprimande que Sœur White adresse à ces frères :

Des hommes à qui sont confiés de lourdes responsabilités, mais qui n’ont aucun lien vivant avec Dieu, ont outragé et outragent encore Son Saint-Esprit. … Encore et encore, des avertissements sont venus de la part de Dieu pour ces hommes, mais ils les ont rejetés et se sont hasardés de nouveau sur la même voie. {Testimonies to Ministers 78.2}

Les périls des derniers jours sont sur nous. Satan prend le contrôle de tout esprit qui n’est pas décidément sous le contrôle de l’Esprit de Dieu. Certains ont nourri de la haine contre les hommes à qui Dieu a donné la charge de porter un message spécial au monde. Ils ont commencé ce travail satanique à Minneapolis. Ensuite, quand ils ont vu et ressenti la manifestation du Saint-Esprit témoignant que le message était de Dieu, ils l’ont haï encore plus, parce qu’il rendait témoignage contre eux. Ils ne voulaient pas humilier leurs cœurs pour se repentir, pour donner gloire à Dieu, et justifier le bien. Ils ont continués dans leur propre esprit, remplis d’envie, de jalousie et de mauvais soupçons, comme l’avaient fait les Juifs. Ils ont ouvert leurs cœurs à l’ennemi de Dieu et de l’homme. Pourtant, ces hommes ont occupé des postes de confiance et ont façonné l’œuvre d’après leur propre similitude autant qu’ils le pouvaient. . . . {Testimonies to Ministers 79.3}

Sœur White a écrit sous l’inspiration de nombreuses lettres et de nombreux manuscrits traitant de ce désastre au sein de l’organisation Adventiste du Septième Jour et appelant ces frères qui occupaient ces postes de confiance à se réformer. Aujourd’hui, il existe quatre volumes rassemblant tous ces articles sous le titre « 1888 Materials ». Parmi ces articles apparait la triste expression :

Tout ce que j’avais déclaré à Minneapolis m’a été confirmé, c’est-à-dire que les églises devaient subir une réforme. Des réformes devaient être accomplies, car la faiblesse et l’aveuglement spirituels reposaient sur le peuple auquel Dieu avait accordé une si grande lumière ainsi que des opportunités et des privilèges si inestimables. En tant que réformateurs ils étaient sortis des églises confessionnelles, mais ils jouent aujourd’hui un rôle semblable à celui qu’avaient joué les églises. Nous espérions que nous n’aurions pas besoin d’une autre rupture. Tandis que nous nous appliquerons à conserver « l’unité de l’Esprit » par les liens de la paix, nous ne cesserons de protester ni par la plume ni de vive voix contre la bigoterie. {1888 Materials 356.4}

Le méchant serviteur se fortifie

L’Esprit de prophétie a persévéré avec ces frères dirigeants pendant de nombreuses années. On enseignait toujours la vérité dans l’église, mais tel que c’est révélé dans la déclaration de 1888 Materials, il était permis à Satan d’influencer les choses d’une telle manière à façonner l’œuvre à son image. Après des années de remontrances adressées aux frères de la Conférence Générale à Battle Creek, nous remarquons la déclaration suivante, écrite en 1903.

Après avoir reçu un message à propos de l’excellente réunion de confession et d’unité qui avait eu lieu à Battle Creek, j’écrivais dans mon journal et j’étais sur le point de témoigner de la gratitude que j’éprouvais parce qu’un changement était survenu, quand ma main fût arrêté, et que ces paroles vinrent à moi : « Ne l’écris pas. Aucun changement en mieux n’a eu lieu. On présente comme de grande valeur des enseignements qui détournent les âmes de la vérité. On enseigne des doctrines qui mènent dans des chemins de traverses, dans des sentiers interdits, des doctrines qui conduisent les hommes à agir en harmonie avec leurs propres penchants et à mener à bien leurs desseins non sanctifiés, des doctrines qui, si elles venaient à être reçues, détruiraient la dignité et la force du peuple de Dieu, obscurcissant la lumière qui les aurait autrement atteints par les instruments choisis de Dieu. {Testimonies for the Church Vol. 8 231.2}

Pouvons-nous voir que cette classe que Jésus identifie comme le « méchant serviteur » prends maintenant sa place au cœur même de l’église, allant même jusqu’à influencer les doctrines qu’elles défend ? Comment cette décadence se poursuit-elle selon l’Inspiration ? Quelle serait l’étendue des conséquences qu’aurait un tel changement de doctrines avec le temps ?

Dans une scène qui m’a été présentée, je vis des missionnaires médicaux en train d’accomplir une certaine œuvre. Nos frères dans le ministère observaient, et regardaient ce qui se tramait, mais ils ne semblaient pas COMPRENDRE [ÉSAÏE 56:11 NE PEUVENT PAS COMPRENDRE]. Le fondement de notre foi, qui avait été établi avec tant de prières et une recherche si fervente des Écritures, se voyait progressivement démoli, un pilier après l’autre. Notre foi n’aurait plus rien sur quoi reposer — LE SANCTUAIRE AVAIT DISPARU, L’EXPIATION AVAIT DISPARUE. . . . Vous étonnez-vous que j’aie quelque chose à dire, quand je vois que l’on commence à déplacer les piliers de notre foi ? Des théories attrayantes sont présentées d’une telle manière que nous ne les reconnaitrons pas à moins d’avoir un discernement spirituel lucide. {The Upward Look 152.5-6} (majuscules et crochets ajoutés)

Ceci est-il une réalité aujourd’hui ? Qui aujourd’hui comprend la doctrine du sanctuaire et de l’expiation dans les églises adventistes ? À son époque, Sœur White et les pionniers étaient en vie pour lever leurs voix et continuer de donner la « nourriture au temps convenable », mais qu’arriverait-il après leur mort ? La Conférence Générale de l’église continuerait-elle dans sa chute ?

Une hostilité ouverte entre les deux serviteurs

Quand Sœur White étaient encore en vie, elle a ressentie les coups du méchant serviteur, ses propres frères, pour lesquels Dieu l’avait préparée dans un rêve. Elle a plus tard écrit ce rêve, et on peut le trouver dans Testimonies to Ministers, p. 578. Elle a été proscrite par ceux qu’elle savait par révélation être les instruments de la papauté, et ses amis qui étaient témoins de cela ne sont pas venus à son secours. Les dirigeants étaient tellement opposés à ses avertissements fréquents qu’ils l’ont envoyé en Australie. Elle a fini par en arriver à la position exprimée dans sa lettre à Edson et Willie White :

J’ai beaucoup de mal à croire que le Seigneur donne une vue spirituelle et un discernement céleste à ces hommes qui occupent des postes de confiance. Je suis extrêmement déconcertée par leur conduite ; et je désire maintenant m’occuper de mon œuvre spéciale, n’avoir aucune part à leurs conseils et n’assister à aucun camp-meeting, qu’il ait lieu près ou loin d’ici. Je ne permettrai pas que l’on traine mon esprit dans la confusion par la disposition qu’ils manifestent [sans arrêt] à agir directement à l’encontre de la lumière que Dieu m’a donné. J’en ai fini. Je préserverai l’intelligence que Dieu m’a donnée. (2 décembre 1902) {Manuscript Releases Vol. 17 64.3}

Jésus révèle cependant que des serviteurs fidèles tels que Sœurs White continuerait à exister.

Je vis une compagnie qui se tenait bien gardée et ferme, n’encourageant en rien ceux qui voulaient troubler la foi établie du corps. Dieu les regardait avec approbation. {Early Writings / Premiers écrits 258.3}

Les dirigeants de l’église à l’époque de Sœur White avaient-ils été avertis que s’ils ne mettaient pas fin à leur opposition l’histoire de la séparation se reproduirait ? Christ quitterait-Il l’Israël moderne comme Il avait quitté l’ancien Israël ?

Lisez les paroles de Christ dans Matthieu 23:23 : « Malheur à vous, scribes et pharisiens, hypocrites ! car vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et vous avez négligé les choses les plus importantes de la loi, la justice, la miséricorde et la foi. Il fallait faire ces choses-ci, et ne laisser point celles-là. » Ces dénonciations sont prononcées comme un avertissement à tous ceux « qui paraissent beaux par dehors, mais qui au dedans sont » « pleins d’hypocrisie et d’iniquité. » Ils disent : Nous sommes délivrés pour faire toutes ces choses-là. Ils disent aussi : « Si nous avions été du temps de nos pères, nous n’aurions point été leurs complices pour répandre le sang des prophètes. Ainsi, » leur dit Jésus, « vous êtes témoins contre vous-mêmes, que vous êtes les enfants de ceux qui ont tué les prophètes. » Quelles leçons nous sont ici présentées ! Ô combien terribles et décisives ! Jésus a dit : « C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes ; vous en tuerez, et vous en crucifierez, et vous en fouetterez dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville. » Cette prophétie s’est accomplie littéralement dans le traitement que les Juifs ont fait subir à Christ et aux messagers que Dieu leur a envoyés. Des hommes suivront-ils en ces derniers jours l’exemple de ceux que Christ a condamné ? {Testimonies to Ministers 79.1}

Ils n’ont pas encore réalisé entièrement ces terribles prédictions ; mais si Dieu épargne leurs vies, et qu’ils nourrissent le même esprit qui a caractérisé leur ligne de conduite aussi bien avant qu’après la réunion de Minneapolis, ils combleront entièrement les actes de ceux que Christ a condamnés lorsqu’Il était sur la terre. {Testimonies to Ministers 79.2}

Nous voyons clairement dans l’histoire que cette classe de méchants serviteurs a effectivement persisté dans sa ligne de conduite, et l’Inspiration avait déjà présagé l’action du fidèle serviteur.

De nombreuses personnes monteront à nos chaires avec le flambeau de la fausse prophétie dans leurs mains, allumé lui-même par la torche infernale de Satan. Si les doutes et l’incrédulité sont nourris, alors les pasteurs fidèles seront ôtés aux gens qui croient en savoir tant. Christ a dit : « Ô ! si tu eusses connu, toi aussi, du moins en cette tienne journée, les choses qui appartiennent à ta paix ! mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. » {Testimonies to Ministers 409.3}

Le paragraphe ci-dessus révèle clairement le méchant serviteur.

Des pasteurs qui ne sont pas sanctifiés se rangent en bataille contre Dieu. Ils louent Christ et le dieu de ce monde dans le même souffle. Bien qu’ils prétendent recevoir Christ, ils embrassent Barabbas et disent par leurs actes : « Non pas celui-ci, mais Barabbas. » Que tous ceux qui lisent ces lignes prennent garde. Satan s’est vanté de ce qu’il peut faire. Il pense pouvoir dissoudre l’unité pour laquelle Christ avait prié pour Son église. Il dit : « Je sortirai, et je serai un esprit de mensonge pour tromper tous ceux que je peux, pour critiquer, condamner et déformer. » Si l’église qui a reçu une grande lumière et des preuves formidables accueille le fils de la fraude et du faux témoignage, cette église abandonnera alors le message que le Seigneur a envoyé et acceptera les affirmations, les fausses suppositions et les fausses théories les plus insensées. Satan rit de leur folie, car il connait la vérité. {Ibid. 409.2}

Par ces descriptions explicites nous pouvons discerner que les deux classes d’adventistes du septième jour se sont développées, et Desire of Ages, p. 232 est très pertinent pour ceux aujourd’hui qui souhaitent suivre Jésus et qui cherchent à savoir où Jésus se trouve dans les rangs du peuple adventiste.

De la même manière que la lumière et la vie des hommes fut rejetée par les autorités ecclésiastiques à l’époque de Christ, ainsi elle a été rejetée dans chaque génération successive. Encore et encore l’histoire du retrait de Christ de Judée s’est répétée. Lorsque les Réformateurs prêchaient la parole de Dieu, ils n’avaient pas à l’idée de se séparer de l’église établie ; mais les chefs religieux ne voulaient pas tolérer la lumière, et ceux qui la portaient furent contraints de chercher une autre classe avide de la vérité. De nos jours, il y en a peu parmi ceux qui prétendent suivre les Réformateurs qui sont animés par leur esprit. Il y en a peu qui écoutent la voix de Dieu, et qui sont prêts à accepter la vérité quelle que soit l’apparence sous laquelle elle est présentée. Souvent, ceux qui marchent sur les traces des Réformateurs sont forcés de se détourner des églises qu’ils aiment afin de déclarer l’enseignement clair de la parole de Dieu. Et bien souvent, ceux qui sont à la recherche de la lumière sont par le même enseignement obligés de quitter l’église de leurs pères pour pouvoir y rendre obéissance. {Desire of Ages 232.2 / Jésus-Christ 214.2}

Nous qui vivons dans cette génération si éloignée de celle de Sœur White devons chercher avec assiduité pour reconnaître le peuple choisi de Dieu aujourd’hui. Comme nous l’avons déjà vu par la citation d’Early Writings, p. 258, il existe bien une compagnie du peuple de Dieu et le principe de la déclaration de Desire of Ages, p. 232 doit nous guider dans notre recherche assidue. Ceci est élargi dans la déclaration suivante :

Le Seigneur Jésus aura toujours un peuple choisi pour le servir. Quand le peuple juif rejeta Christ, le Prince de vie, Il leur ôta le royaume de Dieu et le donna aux Gentils. Dieu continuera de fonctionner sur ce principe avec chaque branche de Son œuvre. Quand une église se montre infidèle à la parole du Seigneur, quelle que soit leur position, aussi élevée et sacrée que puisse être leur vocation, le Seigneur ne peut plus travailler avec eux. D’autres sont alors choisis pour assumer des responsabilités importantes. Mais si ceux-ci, à leur tour, ne purifient pas leurs vies de chaque mauvaise action, s’ils n’établissent pas des principes purs et saints dans toutes leurs frontières, alors le Seigneur les affligera et les humiliera sérieusement, et à moins qu’ils ne se repentent, Il les retirera de leur place et fera d’eux un objet d’opprobre. {Upward Look 131.3}

Les anciens frères

Bien que Sœur White avait espéré qu’il n’y ai pas besoin d’une autre rupture, il est devenu évident que l’incessante « protestation contre la bigoterie » des frères dirigeants s’est avérée insupportable pour eux. Ils refusaient qu’on les reprenne et ils ont commencé à manifester une identité double, qui est bien décrite :

Ils louent Christ et le dieu de ce monde dans le même souffle. {Testimonies to Ministers 409.2}

Ésaïe 29:15 Malheur à ceux qui cachent profondément leurs desseins, pour les dérober au SEIGNEUR, et dont les œuvres sont dans les ténèbres, et qui disent : Qui nous voit, et qui nous connait ?

N’est-ce pas là le méchant serviteur qui dit dans son cœur, mais pas avec sa bouche : « Mon Seigneur tarde à venir » ? À l’évidence donc, nous avons un serviteur avec sa maison qui professent encore les doctrines des adventistes du septième jour. Ils offrent un service des lèvres, mais leurs actes ne sont pas en harmonie avec leur profession. Leur communion avec le monde et avec les églises déchues est évidente. Ils ne sont peut-être pas Babylone dans leurs doctrines, mais ils mangeant et boivent certainement avec elle. Quels sont les conseils de l’Esprit de prophétie concernant ceux qui désirent réellement être fidèles ?

C’est une déclaration solennelle que je fais à l’église : il n’y a pas une personne sur vingt de celles dont les noms sont inscrits sur les registres de l’église qui soit prête à terminer son histoire terrestre et qui ne se trouverait pas tout autant sans Dieu et sans espérance dans le monde que le pécheur ordinaire. Ils font profession de servir Dieu, mais ils servent plus ardemment Mammon. Ce demi-service pour l’un et pour l’autre est un reniement constant de Christ plutôt qu’une confession de Lui. Il en est tellement qui ont amené dans l’église leur esprit insoumis et frustre ; leur sens spirituel est perverti par leurs corruptions dissolues et avilissantes ; ils incarnent le monde par leur esprit, leur cœur et leurs desseins ; ils s’endurcissent dans leurs pratiques débauchées, et leur vie soi-disant chrétienne est pleine de mensonges et d’hypocrisie. Ils vivent comme des pécheurs, et prétendent être des chrétiens ! Ceux qui prétendent être des chrétiens et qui veulent confesser Christ devraient sortir du milieu d’eux, ne pas toucher à ce qui est impur, et se séparer. . . . {Christian Service 41.1 / Instructions pour un service chrétien effectif 51.2}

Se séparer de ces gens infidèles, cette maison qui est supervisée par le serviteur infidèle, ne veut pas dire qu’on devrait maintenant les appeler Babylone. Sœur White leur donne un autre nom :

Les Écritures parlent d’une classe nombreuse de personnes qui font profession de foi mais qui ne pratiquent pas [la parole]. Beaucoup prétendent croire en Dieu, mais le renient pas leurs œuvres. Leur culte de l’argent, des maisons et des terres fait d’eux des idolâtres et des apostats. {Counsels on Stewardship 223.1 / Conseils à l’économe 235.1}

Ceux qui ont faim et soif de la vérité sont-ils aujourd’hui nourris d’une nourriture au temps convenable par l’organisation Adventiste du Septième Jour ? Qu’en est-il de l’expiation, la grande vérité autour de laquelle toutes les autres vérités se regroupent ? A-t-elle disparu ? Le fait que Jésus est devenu un avec nous, qu’il a été fait de la même chair que la nôtre, à savoir la chair de péché, et qu’Il a combiné Sa nature divine à la nôtre afin que nous puissions vaincre tout le péché dans notre chair de péché. Observez leur reniement de cette vérité :

Il y a de nombreuses années, une déclaration est parue dans Bible Readings for the Home Circle (édition 1915) qui affirmait que Christ était venu « dans la chair de péché. » Comment exactement cette expression s’est glissée dans le livre, c’est difficile de savoir. … Mais quand ce livre a été révisé en 1946, cette expression a été retirée, étant reconnue comme contraire à notre réelle position. {Ministry, sept. 1956} [Ministry est un organe officiel de l’Église Adventiste du Septième Jour et représente les croyances de l’organisation]

[Christ] a pris la nature sans péché qu’avait Adam avant la chute … [Il] a pris la forme humaine mais pas la nature corrompue de péché … [Il] a pris la nature humaine sans péché d’Adam. {Ibid.}

Le fait que Sa nature humaine était absolument sans péché, le fait qu’Il n’ait pas hérité de notre condition déchue, n’était aucunement un avantage. {Supplement to the Ministry, p. 15, publié par GC Ministerial Association}

Si c’est cela que ce soi-disant serviteur de Dieu donne à manger à son troupeau, comment peuvent-ils espérer atteindre la perfection et être préparés pour une place avec Dieu ? Avec cette erreur, la doctrine du sanctuaire et du ministère de Christ dans les deux appartements du sanctuaire disparait également. Où est-ce que le troupeau affamé entend cette vérité dans le ministère de l’organisation ? Par conséquent, l’œuvre du scellement depuis 1844 est rayée de la carte. Où est-ce que le ministère explique cette vérité imposante aujourd’hui ? Ces vérités et d’autres qui leurs sont apparentées ne peut être trouvées qu’en dehors du ministère accrédité de l’église. Ce ministère adventiste du septième jour mange-t-il et boit-il avec les ivrognes ? Faites vous-mêmes des recherches et voyez combien l’organisation est étroitement associée au Conseil National des Églises [Le National Council of Churches – une communauté œcuménique rassemblant un grand nombre de confessions chrétiennes aux États-Unis] et au Conseil Œcuménique des Églises [voir Le Conseil Œcuménique des Églises et l’Église Adventiste du Septième Jour – dans l’article l’expression « Conseil Mondial des Églises » est simplement une traduction littérale du nom anglais de l’organisation]. Le monde a-t-il été uni à l’église ? Fraternise-t-elle avec les églises déchues ? Si la réponse est évidente, alors la parole de l’inspiration n’est-elle pas appropriée ?

On ne doit pas introduire le monde dans l’église, et le marier à l’église, formant ainsi un lien d’unité [entre les deux]. Par ce moyen l’église deviendra réellement corrompue, et comme c’est écrit dans l’Apocalypse, « une cage de tout oiseau impur et détestable. » {Testimonies to Ministers 265.1}

Si l’on ne manifeste pas une vigilance fervente au grand cœur de l’œuvre, pour protéger les intérêts de la cause, l’église deviendra aussi corrompue que les églises des autres dénominations. {Testimonies to the Church, Vol.4 512.3}

En dépit de tout cela, nous sommes réconfortés de savoir que Dieu possède un fidèle serviteur établi sur une maison fidèle et retirés de « ceux qui croient en savoir tant. » La prophétesse voit ce ministère et le décrit dans les déclarations suivantes. Voir aussi Ésaïe 8:12-16.

[Ésaïe 8:11-16 cité] Ce qui est ici clairement représenté, ce sont deux groupes distincts, formés à partir d’une compagnie qui était autrefois unie. Les membres de l’un de ces groupes manifestent une résistance à la volonté de Dieu. Ils se sont retirés du camp de ceux qui sont loyaux et vrais, et ils résistent maintenant aux avertissements de l’Esprit de Dieu. {Review and Herald, 18 juillet 1907, par.7}

La fin de toutes choses est proche. Dieu agit sur tout esprit qui est ouvert pour recevoir les impressions de son Saint-Esprit. Il envoie des messagers afin qu’ils donnent l’avertissement dans chaque région. Dieu met à l’épreuve la dévotion de ses églises et leur disposition à obéir à la direction de l’Esprit. La connaissance doit être augmentée. On aperçoit les messagers du Ciel courant çà et là, cherchant par tous les moyens possibles à avertir les gens des jugements imminents, et présentant les bonnes nouvelles du salut par notre Seigneur Jésus-Christ. L’étendard de la justice doit être exalté. L’Esprit de Dieu agit sur le cœur des hommes, et ceux qui répondent à son influence deviendront des lumières dans le monde. Partout, on les voit allant de l’avant pour communiquer à d’autres la lumière qu’ils ont reçu, comme ils le firent après la descente du Saint-Esprit au jour de la Pentecôte. Et à mesure qu’ils laissent briller leur lumière, ils reçoivent de plus en plus de la puissance de l’Esprit. La terre est illuminée de la gloire de Dieu. {Review and Herald, 16 juillet 1895, par. 10}

Mais, ô quelle triste image ! … Il retirera son Saint-Esprit de l’église, et le donnera à d’autres qui l’apprécieront à sa juste valeur. {Ibid., par. 11}

Il n’y a pas de plus grande preuve que ceux qui ont reçu une grande lumière n’apprécient pas cette lumière, que celle qui est donnée par leur refus de laisser briller leur lumière sur ceux qui sont dans les ténèbres, et par la consécration de leur temps et de leurs énergies à la célébration de formes et de cérémonies. Les pensées du travail intérieur, de la pureté de cœur nécessaire, ne sont pas entretenues. L’absence d’harmonie avec Dieu devient évidente. La lumière faiblit, et s’éteint ; le chandelier a été retiré. Il y a une autorité d’origine humaine qui est largement exercée par ceux à qui Dieu n’a pas donné sa sagesse parce qu’ils ne ressentaient pas le besoin de la sagesse d’en haut. {Ibid. par. 12}

Si nous aimons Dieu de tout notre être nous arriverons à nous frayer un chemin au travers des perplexités de ces temps. Nous reconnaîtrons la voix du Berger et nous identifierons Son troupeau. Parmi l’Israël moderne nous discernerons le méchant serviteur de celui qui est fidèle et nous nous joindrons au message qu’il proclame – la nourriture au temps convenable. Que Dieu nous donne de nous trouver parmi les cinq vierges sages qui rejoignent le cortège nuptial et qui entrent avec lui dans la maison de l’Époux.

Amen.

Publié le 21/07/2016, dans Articles, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s