2. La vision compréhensive de Daniel

Daniel 11 – étude 2

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Dans notre introduction nous avons appris que le but de l’étude des prophéties c’est de faire une expérience avec Jésus.

Jean 5:39 Sondez les Écritures ; parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi.

Jésus parle du fait que, dans l’étude de l’Écriture, la prophétie étant incluse dans cela, nous découvrirons Jésus Christ. Il a également dit dans ce passage : « vous pensez avoir en elles la vie éternelle. »

Jean 17:3 Et c’est ici la vie éternelle, qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et Jésus Christ, que tu as envoyé.

Quand nous lisons les prophéties et que nous les étudions de près, nous découvrirons Jésus Christ, et nous découvrirons la vie éternelle, parce qu’en connaissant Jésus nous aurons la vie éternelle. Et les prophéties nous révèlent qui est Jésus. L’apôtre Pierre a dit : « Nous avons une parole de témoignage d’autant plus certaine que simplement mon expérience personnelle dans ma rencontre de Jésus Christ. Il parle ici de la prophétie :

2 Pierre 1:19 Nous avons aussi une parole prophétique d’autant plus certaine, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lumière qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour resplendisse, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ;

Le jour doit resplendir, l’étoile du matin doit se lever dans nos cœurs. Mais remarquez qu’il met une condition très importante :

2 Pierre 1:20 Sachant tout d’abord ceci, que nulle prophétie de l’écriture ne vient d’une interprétation particulière. 21 Car la prophétie n’est point venue autrefois par la volonté de l’homme ; mais les saints hommes de Dieu, [étant] poussés par l’Esprit Saint, ont parlé.

En nous engageant dans cette étude de Daniel 11, nous devons garder cela à l’esprit. Il y a de nombreuses interprétations différentes qui ne viennent pas nécessairement du Saint-Esprit. La prophétie a été inspirée par le Saint-Esprit, et les saints hommes de Dieu n’ont pas présenté leurs propres opinions. Ils étaient poussés par l’Esprit Saint. Et étant poussés par l’Esprit Saint, ils ont présenté l’intention et la compréhension que Dieu exprimait. Quand nous en venons à l’étude de la prophétie, nous avons tout autant besoin du Saint-Esprit pour être capables de lire correctement la signification de ce qui est écrit. L’ingrédient important c’est que Jésus va se lever en nous par cette prophétie.

2 Timothée 3:16 Toute l’Écriture [est] divinement inspirée, et utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ;

C’est l’inspiration du Saint-Esprit dont nous avons besoin si nous voulons en arriver à une appréciation correcte de Daniel 11. Dans notre introduction nous avons réalisé qu’il y avait quelque chose de profond dans cette prophétie qui nous révélait le ministère des anges dans le processus du dévoilement de l’histoire du monde. Dans Hébreux chapitre 1, nous lisons que les anges jouent un rôle essentiel en tant que ministres :

Les anges sont des ministres

Hébreux 1:5 Car auquel des anges a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui? Et encore : Je serai pour lui un Père, et il sera pour moi un Fils ? 6 Et encore, quand il introduit dans le monde le premier-né, il dit : Et que tous les anges de Dieu l’adorent. 7 Et quant aux anges, il dit : Il fait de ses anges des esprits, et de ses ministres une flamme de feu.

Que sont-ils ? Des ministres.

Hébreux 1:13 Mais auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis ton marchepied ? 14 Ne sont-ils pas tous des esprits administrateurs, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?

Dans notre étude de cette prophétie, nous avons fait connaissance avec Gabriel, un ange, mais aussi avec Michaël, qui est appelé l’archange, et que l’on a identifié très clairement comme faisant partie du ministère qui est exercé dans les situations de l’histoire de la terre en lien avec la délivrance de Ses saints. Les affaires du monde sont directement reliées au ministère qui est exercé en faveur de Ses saints. Nous voulons confirmer dans notre esprit que Michaël, dans Son interaction avec Gabriel, était bien Jésus Christ. Il y a beaucoup de gens qui butent sur le concept et qui disent : « Pourquoi est-ce que Michaël était appelé un ange ? Comment est-ce qu’il peut être Christ ? » Nous allons dans Exode où nous voyons que Jésus est identifié comme un ange :

Exode 23:20 Voici, j’envoie un Ange devant toi, pour te garder dans le chemin, et pour t’introduire au lieu que j’ai préparé.

Il fait ici référence aux Israélites alors qu’ils voyageaient dans le désert. Un ange serait envoyé pour les guider sur leur chemin.

Exode 23:21 Prends garde à lui, et obéis à sa voix; ne l’irrite point, car il ne pardonnera point vos transgressions, parce que mon nom [est] en lui. 22 Mais si tu obéis fidèlement à sa voix, et si tu fais tout ce que je dirai, je serai l’ennemi de tes ennemis et l’adversaire de tes adversaires.

Nous voyons ici très distinctement que cet ange qui devait aller avec les enfants d’Israël était celui auquel ils devaient obéir.

Exode 23:23 Car mon Ange ira devant toi, et t’introduira au [pays des] Amoréens, des Héthiens, des Phéréziens, des Cananéens, des Héviens, et des Jébusiens, et je les exterminerai.

« Mon Ange ira devant toi. » Qui était cet ange qui les conduisait et qui allait devant eux ? Qui était cet ange ? Nous pouvons lire à son sujet dans 1 Corinthiens :

1 Corinthiens 10:1 Or, [mes] frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, et qu’ils ont tous passé par la mer ; 2 Et qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer ; 3 Et qu’ils ont tous mangé de la même nourriture spirituelle ; 4 Et qu’ils ont tous bu du même breuvage spirituel ; car ils buvaient de ce Rocher spirituel qui les suivait ; et ce Rocher était Christ ;

C’est intéressant de remarquer ce que dit la note de marge : « qui allait avec eux. » Ils buvaient de ce Rocher spirituel qui allait avec eux ; et ce Rocher était Christ. Nous voyons ici, dans notre comparaison d’un passage avec l’autre, que Michaël l’archange est effectivement Jésus Christ. Il est appelé un ange quand Il allait avec les enfants d’Israël. C’est réitéré ici que c’était Lui Christ. Christ, Michaël l’archange – en effet, un ange. Le mot ange veut simplement dire « messager ». Jésus n’était-Il pas un messager venu du trône de Dieu ? Alors que nous nous lançons dans cette étude de Daniel 11, nous avons ces principes importants à garder en mémoire au fur et à mesure que nous examinons ce sujet prophétique.

Alors que Gabriel et Michaël s’occupent de prendre soin ou de renverser les rois des empires, ils s’occupent en même temps des saints. C’est un ministère inséparable. Le ministère en faveur des nations, leur coordination et leur orchestration doivent bien sûr être accomplis en lien avec le peuple de Dieu qui habite au sein de ces nations. Cela ne peut être séparé. Le bien-être des saints dépend de l’activité des anges et de Michaël dans leur soutien et leur contrôle des nations. Pour le moment, dans notre étude, nous devons contempler le dévoilement des évènements du monde à mesure qu’ils sont dirigés et orchestrés par Christ, afin que les croyants qui étudient ce sujet puissent comprendre comment Jésus gouverne en réalité leur vie à travers l’interaction des nations dans lesquelles ils vivent. Dans notre étude précédente, nous avons fait deux observations dans l’histoire de Daniel 11. La vision commence dans Daniel 10 et continue dans Daniel 12. Nous avons compris, premièrement, que c’est une vision compréhensive, et deuxièmement, que c’est l’activité de Michaël et des anges. Voilà ce que nous avons exploré dans l’introduction.

Examinez Daniel 11

Nous voulons maintenant explorer la dimension compréhensive de cette vision. Notre but à cet instant c’est d’examiner l’étendue, le vaste champ d’application de Daniel 11. L’ange explique :

Daniel 11:2 Et maintenant je te ferai savoir la vérité : Voici, il s’élèvera encore trois rois en Perse ; et le quatrième possèdera de plus grandes richesses que tous les autres ; et quand il sera devenu fort par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Javan. 3 Et il s’élèvera un roi puissant, qui dominera avec une grande puissance, et fera ce qu’il voudra. 4 Et dès qu’il se sera levé, son royaume se brisera et sera divisé vers les quatre vents des cieux, et [ne sera] point pour sa postérité, ni selon la domination avec laquelle il aura dominé ; car son royaume sera arraché et [donné] à d’autres qu’à ceux-là. 5 Et le roi du midi deviendra fort, mais l’un de ses chefs deviendra plus fort que lui et dominera, et sa domination [sera] une grande domination.

Trois rois en Perse

Ces quelques premiers versets décrivent le début des évènements politiques de cette époque. Que lisons-nous au verset 2 ? D’autres individus viendraient succéder au roi de l’Empire perse de cette époque-là. « Il s’élèvera encore trois rois en Perse, » et ensuite il y aurait un quatrième roi. « Le quatrième possèdera de plus grandes richesses que tous les autres. » L’ange explique à Daniel le dévoilement des rois et de leur domination sur l’Empire perse.

Daniel 10:1 La troisième année de Cyrus, roi de Perse, une chose fut révélée à Daniel,

Nous avons ici le développement d’un roi à l’autre. Dans Daniel 10:1, c’était Cyrus, le roi de Perse. Ensuite Gabriel a dit, dans Daniel 11:2, qu’il y en aurait trois autres de plus, et après cela un quatrième. Quand nous regardons l’histoire de cela dans la documentation historique, nous voyons que le fils de Cyrus, qui a pris sa place, le premier des trois rois, c’était Cambyse (Cambyse II). Ensuite, celui qui est venu après Cambyse c’était Bardiya (ou Smerdis), qui était en réalité un imposteur. Et le troisième c’était Darius Hystaspès (Darius 1er). Conformément à ce que nous lisons dans Daniel 11:2, ces choses sont bien des faits historiques.

Dans Daniel 11:2, on nous dit que le quatrième possèdera de plus grandes richesses que tous les autres. Dans l’Empire perse, le quatrième après Cyrus c’était Xerxès. En effet, comme nous le savons d’après l’histoire, Xerxès s’est effectivement fait remarquer. Il était si riche qu’il a pu lever une immense armée. Hérodote, un historien vivant à cette époque-là, a écrit au sujet de l’armée que Xerxès avait la capacité financière de réunir. Il est écrit que « quand il sera devenu fort par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Javan. » À ce moment-là, la Grèce commençait à venir sur la scène et Xerxès, par sa grande fortune, a pu réunir cette gigantesque armée. Hérodote dit qu’ils comptaient 5 283 220 hommes. Et à cette armée est venu s’ajouter une autre armée des Carthaginois de l’Ouest. Les Carthaginois ont ajouté leur armée de 300 000 hommes à ces 5 283 000. L’effectif s’élevait à environ cinq millions et demi de soldats. Ce sont les mots d’Hérodote. Xerxès était le dernier roi perse à avoir envahi la Grèce, comme les Écritures le disent – il soulèvera tout contre le royaume de Javan. Cette invasion colossale, cette conquête et cette invasion de la Grèce est resté dans la mémoire grecque. Cela les a soulevés. Après Xerxès, il y a eu neuf successeurs dans l’Empire perse, mais les Grecs n’ont jamais oublié la blessure que Xerxès leur avait infligée. Au verset 3, nous voyons le développement qui a lieu après ces neufs successeurs dans l’Empire perse.

Alexandre le Grand

Daniel 11:3 Et il s’élèvera un roi puissant, qui dominera avec une grande puissance, et fera ce qu’il voudra.

Dans ce seul passage nous avons la montée en puissance d’Alexandre le Grand. Les conquêtes d’Alexandre étaient détaillées dans l’étude prophétique de Daniel 8:8-22. On y voit l’image symbolique de cette bête semblable à un léopard et ayant quatre têtes (cf. Dan. 7:6). Alexandre est le grand roi qui a lancé l’Empire grec en conquérant l’Empire perse. Comme c’est écrit, c’était un roi puissant – il s’est élevé, il a dominé avec une grande puissance et il a fait ce qu’il voulait. Vous remarquez que j’ai mentionné Daniel 8. Vers la fin de cette étude nous verrons comment Daniel 11 s’unit parfaitement à toutes les prophéties symboliques précédentes.

Alexandre le Grand a conquis l’Empire perse. Alexandre est parvenu à ses fins, il a fait ce qu’il lui plaisait ; et ensuite nous continuons au verset 4 :

Daniel 11:4 Et dès qu’il se sera levé, son royaume se brisera et sera divisé vers les quatre vents des cieux, et [ne sera] point pour sa postérité, ni selon la domination avec laquelle il aura dominé ; car son royaume sera arraché et [donné] à d’autres qu’à ceux-là.

Alexandre le Grand a atteint l’apogée de sa puissance et ensuite, abruti par la boisson, il est mort d’une fièvre, et le royaume a été divisé en quatre régions sous ses quatre généraux – vers les quatre vents des cieux. Vers le nord, le sud, l’ouest et l’est. Nous trouvons cet accomplissement dans l’histoire. Dans le conflit entre ces généraux, Cassandre a fini par prendre l’ouest, ce qui comprenait la Grèce et la Macédoine. Lysimaque a pris le nord – la Thrace et l’Asie Mineure. Séleucos a pris l’est, ce qui comprenait la Syrie et Babylone. Et pour finir, Ptolémée a pris le sud, ce qui était l’Égypte. Le détail de ce simple passage révèle que la prophétie avait identifié que l’Empire grec monterait en puissance par sa conquête de l’Empire perse, et que les généraux de cet empire déchiré prendraient le contrôle de l’Empire grec. Cependant, nous remarquons qu’il est arrivé quelque chose entre ces quatre généraux qui détenaient ces territoires au sein de l’empire brisé :

Daniel 11:5 Et le roi du midi deviendra fort, mais l’un de ses chefs deviendra plus fort que lui et dominera, et sa domination [sera] une grande domination.

Que remarquons-nous ? On nous présente maintenant un conflit entre ces généraux, et le conflit au sein de l’empire finit par se résumer, d’après l’histoire et l’Écriture, à deux territoires. Ce n’est plus l’est, l’ouest, le nord et le sud, mais seulement le nord et le sud.

Le roi du sud

Daniel 11:5 … le roi du midi deviendra fort, mais l’un de ses chefs deviendra plus fort que lui et dominera,

On nous parle ici du roi du sud. Comme nous pouvons le voir dans l’histoire, Ptolémée a annexé la Chypre, la Phénicie, la Carie, Cyrène et une grande partie des îles et des villes d’Égypte. Cassandre lui, qui était le roi de l’ouest, a été conquis par Lysimaque [au nord]. Enfin, Lysimaque a été conquis par Séleucos [à l’est]. Nous voyons maintenant les rois de l’ouest et de l’est se concentrer simplement dans le nord et le sud. À partir de cette époque-là, il y a une activité de conflit entre le nord et le sud. Nous allons parcourir les quelques passages suivants sans rentrer dans les détails, mais seulement pour constater que le conflit entre l’est, l’ouest, le nord et le sud se concentre maintenant simplement sur le nord et le sud.

Daniel 11:9 Et le roi du midi entrera dans [son] royaume, et il retournera dans son pays. 10 Mais ses fils s’irriteront et rassembleront une multitude de grandes armées ; puis [l’un d’eux] viendra certainement, et se répandra, et passera ; et il reviendra, et portera la guerre jusqu’à sa forteresse. 11 Et le roi du midi sera irrité, et sortira, et combattra contre lui, [savoir] contre le roi du nord ; et il mettra sur pied une grande multitude, mais la multitude sera livrée en sa main.

Nous lisons simplement cela pour vous aider à voir que la prophétie traite du conflit entre le sud et le nord, et le nord et le sud. On voit constamment ces vas et viens entre les deux.

Daniel 11:12 [Et] après avoir défait cette multitude, son cœur s’élèvera ; il fera tomber des milliers, mais il n’en sera pas fortifié. 13 Car le roi du nord reviendra, et assemblera une plus grande multitude que la première ; et après un certain nombre d’années, il viendra certainement avec une grande armée, et de grandes richesses. 14 Et en ces temps-là, plusieurs s’élèveront contre le roi du midi …

Cette prophétie, cette vision continue dans le conflit entre le nord et le sud jusqu’aux tous derniers jours de l’histoire de la terre.

Daniel 11:40 Et au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui ; et le roi du nord viendra contre lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec plusieurs navires ; et il entrera dans les terres, et se répandra comme un torrent, et passera outre.

Après avoir découvert une vue d’ensemble, nous voyons au verset 40 que nous arrivons au temps de la fin. Et au temps de la fin, le roi du sud et le roi du nord sont toujours là.

Daniel 11:41 Et il entrera dans le pays de gloire, et plusieurs [pays] seront renversés ; mais ceux-ci échapperont de sa main, [savoir], Edom, et Moab, et les principaux des enfants d’Ammon. 42 Il étendra aussi sa main sur les pays, et le pays d’Égypte n’échappera point. 43 Mais il dominera sur les trésors d’or et d’argent, et sur toutes les choses précieuses de l’Égypte ; et les Libyens et les Éthiopiens [seront] à sa suite. 44 Mais des nouvelles de l’orient et du nord le troubleront ; c’est pourquoi il sortira avec une grande fureur pour détruire, et exterminer beaucoup [de gens]. 45 Et il plantera les tentes de son palais entre les mers, sur la montagne glorieuse et sainte; mais il viendra à sa fin, et personne ne lui donnera de secours.

Quand Michaël se lèvera

Daniel 12:1 Et en ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, qui tient [ferme] pour les enfants de ton peuple ; et il y aura un temps de détresse, tel qu’il n’y en a point eu depuis qu’il existe des nations, jusqu’à ce temps-là ; et en ce temps-là, ton peuple sera délivré, [savoir] quiconque sera trouvé écrit dans le livre.

Le conflit entre le nord et le sud aboutit au moment où Michaël se lèvera enfin et que le peuple de Dieu sera délivré. Nous voyons ici un drame de conflits politiques qui finiront par se conclure dans l’expérience de la délivrance du peuple de Dieu. Avec cette analyse succincte de la prophétie nous constatons que c’est une vision compréhensive. Elle couvre une période allant du temps de la Perse jusqu’à la fin même des conflits politiques qui ont eux-mêmes lieu jusqu’à la fin. Ce que nous remarquons c’est que, par le nord et le midi (le sud), ce sont les territoires dont il est ici question. Le nord et le sud sont des territoires dans lesquels, pendant toute cette période, différents rois prennent leur place et sont conquis, et prennent leur place et sont conquis. Chacun est affermi par l’orchestration de Michaël et Gabriel jusqu’au point où Michaël se lèvera enfin et qu’il y aura un temps de détresse final.

Nous avons donc l’Empire grec avec ses quatre différents territoires qui aboutissent au nord et au sud. Ce que nous lisons c’est le tableau d’une prophétie littérale. Nous n’avons pas ici les descriptions symboliques de Daniel 2, 7 et 8, mais un tracé littéral des interactions politiques entre les rois de ces empires. Afin de comprendre cela parfaitement, nous allons faire une comparaison pour voir que Daniel 11:2-4 est en fait symbolisé dans Daniel 8:20-22. Lisez ces comparaisons et remarquez que : une description est littérale et l’autre est symbolique.

Daniel 11 est littéral et Daniel 8 est symbolique

Daniel 11:2 Et maintenant je te ferai savoir la vérité : Voici, il s’élèvera encore trois rois en Perse ;

Nous lisons ici la montée au pouvoir littérale d’un roi après l’autre.

Daniel 11:3 Et il s’élèvera un roi puissant,

Nous avons identifié dans l’histoire que cela parlait d’Alexandre. Ensuite nous voyons que son royaume sera brisé et divisé vers les quatre vents de la terre :

Daniel 11:4 Et dès qu’il se sera levé, son royaume se brisera et sera divisé vers les quatre vents des cieux,

Ceci est une description littérale. Observez la description symbolique des mêmes évènements :

Daniel 8:20 Le bélier que tu as vu, qui avait [deux] cornes, [ce sont] les rois des Mèdes et des Perses ; 21 Et le bouc velu, [c’est] le roi de Javan ; et la grande corne qui [était] entre ses yeux, [c’est] le premier roi. 22 Et cette corne s’étant brisée, les quatre [cornes] qui se sont élevées à sa place [sont] quatre royaumes qui s’élèveront de la nation, mais non pas avec sa force.

Pouvez-vous voir ? Nous avons ici le symbole du bélier, du bouc et de la grande corne. C’est ici le symbole qui est ensuite expliqué par le littéral. Mais dans Daniel 11 il n’y a aucun symbole, cela commence directement par le littéral. Voilà une comparaison importante.

Une autre comparaison (la petite corne)

Daniel 11:31 Et des forces se lèveront de son côté, et elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, et ôteront le [sacrifice] continuel, et mettront l’abomination qui cause la désolation.

Voilà le fait littéral de ce qui devait se passer. Comparons-le avec Daniel 8:11-12, où le symbole était exprimé :

Daniel 8:11 Elle s’éleva même jusqu’au chef de l’armée ; et le [sacrifice] continuel fut ôté par elle, et le lieu de son sanctuaire fut renversé. 12 Et une armée [lui] fut livrée contre le [sacrifice] continuel, à cause du péché ; et elle jeta la vérité par terre, et elle agit et prospéra.

Voilà la petite corne. Pouvez-vous voir ? C’est exactement le même évènement historique (la petite corne) dont il est question dans Daniel 8 et dans Daniel 11 (la description littérale).

Nous avons dans Daniel 11:35 une autre comparaison avec Daniel 8 :

Daniel 11:35 Et quelques-uns de ces plus intelligents tomberont, afin qu’ils soient éprouvés, purifiés et blanchis, jusqu’au temps de la fin ; car elle ne viendra qu’au temps marqué.

Pour comprendre ceux dont il est question dans cette prophétie biblique littérale, nous la comparons avec Daniel 8:13-14, car c’est ici le temps de la fin :

Daniel 8:13 Et j’entendis un saint qui parlait, et un autre saint dit à celui qui parlait : Jusqu’à quand [durera] la vision [concernant] le [sacrifice] continuel

Le mot sacrifice est ajouté.

Daniel 8:13 … Jusqu’à quand [durera] la vision [concernant] le continuel et le péché [qui cause] la désolation, pour livrer le sanctuaire et l’armée à être foulés aux pieds ? 14 Et il me dit : Jusqu’à deux mille trois cents jours ; puis le sanctuaire sera purifié.

Ceci est la description de ce que nous avons lu dans Daniel 11:35. Il y aurait un continuel [la Rome païenne] et un péché qui cause la désolation [la Rome papale], et les plus intelligents [les protestants pendant la période de persécution papale] seraient éprouvés, purifiés et blanchis, jusqu’au temps de la fin.

Daniel 8:17 Et il vint près du lieu où je me tenais ; et quand il fut venu, je fus effrayé, et je tombai sur ma face ; mais il me dit : Comprends, fils de l’homme, car la vision [est] pour le temps de la fin.

Comme nous l’avons lu, il y a un temps de la fin qui est le temps jusqu’auquel les gens seraient éprouvés, purifiés et blanchis. « La vision est pour le temps de la fin. »

Daniel 8:19 Et il dit : Voici, je te ferai savoir ce qui arrivera à la dernière fin de l’indignation, car la fin [sera] au temps déterminé.

Dans la représentation symbolique de la petite corne, l’interprétation de cette vision de la petite corne, et la prophétie des 2300 jours, il y a une allusion au temps de la fin. C’est ce que Daniel 11:35 identifie – elle ne viendra qu’au temps marqué. C’est à ce moment-là que la vision de Daniel 11 se termine enfin : lorsque, au tout dernier temps de la fin, Michaël se lèvera. Le chapitre 12 est la description de cela.

Dans notre vue d’ensemble, nous comprenons très clairement que Daniel 11 n’est pas symbolique et que c’est une vision qui comprends toutes les visions de Daniel 2, 7 et 8. C’est pour cette raison que cette partie-ci de notre étude de Daniel 11 s’intitule « la vision compréhensive ». C’est une vision qui agrandit et qui dévoile toutes les visions qui ont été données au préalable, et qui nous conduit droit à la fin, ce que nous lisons dans Daniel 12:4 :

Daniel 12:4 Mais toi, Daniel, ferme les paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin ; plusieurs courront çà et là, et la connaissance sera augmentée. …10 Plusieurs seront purifiés, et blanchis et éprouvés ;

Tout cela est lié aux choses que nous avons lues.

Daniel 12:9 Et il dit : Va, Daniel, car ces paroles [sont] closes et scellées jusqu’au temps de la fin.

Le livre de Daniel devait être fermé et scellé jusqu’au temps de la fin. La vision compréhensive de Daniel 11, qui inclut les chapitres 10 et 12, est la vision qui identifie que toutes les choses au sujet desquelles Daniel avait écrit auparavant devaient être closes jusqu’au temps de la fin. Cette vision vaste et compréhensive comprend le livre tout entier de Daniel : Daniel 2, quand Daniel s’est émerveillé ; Daniel 4, quand Nébucadnetsar reconnait que Dieu est celui qui établit les rois et les dépose ; Daniel 5, quand Belshatsar a été révélé par l’écriture sur le mur ; et Daniel 6, quand Daniel a été jeté dans la fosse aux lions. Tous ces évènements sont inclus dans le spectre vaste et immense d’une vision prophétique qui nous mène droit au retour même de Jésus.

Daniel 12:3 Et ceux qui sont sages brilleront comme la splendeur du firmament, et ceux qui en amènent plusieurs à la justice [brilleront] comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.

Ceux qui sont sages

Voilà exactement ce que le peuple de Dieu traverse tout au long de ces problèmes politiques. On nous dit au sujet du peuple de Dieu que :

Daniel 12:10 Plusieurs seront purifiés, et blanchis et éprouvés ; mais les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra ; mais les sages comprendront.

Dans cette arène politique, tandis que Jésus (Michaël) et Gabriel interagissent avec la politique mondiale, il y aura des personnes sages qui étudient ces prophéties et qui comprendront ce qui se passe. Je vous pose maintenant la question : Qui sont les sages dont on nous parle ici ? Jésus, Celui qui orchestre toutes ces choses a-t-Il identifié cela dans les descriptions qu’Il a faites lorsqu’Il était sur la terre ? Remarquez ce qu’Il dit dans Matthieu 24 par rapport à ceux qui seront sages et qui comprendront, et par rapport à ceux qui sont méchants et qui ne comprendront pas. Nous avons considéré le roi du sud et le roi du nord, et le drame compréhensif du conflit entre les deux, et le peuple de Dieu doit comprendre la relation qu’il entretient à ces choses. Jésus parle ici et dit :

Matthieu 24:42 Veillez donc ; car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur vient.

Jésus dit : « Veillez, parce que nous ne connaissez pas l’heure exacte de Ma venue, mais si vous veillez, si vous étudiez attentivement la manifestation de Moi-même dans la prophétie, alors c’est à ce moment-là que l’étoile du matin se lèvera dans vos cœurs. » Voilà l’importance de cette étude. Veillez !

Matthieu 24:44 C’est pourquoi, vous aussi, soyez prêts ; car le Fils de l’homme vient à une heure que vous ne pensez pas.

Dans un moment d’une telle importance,

Matthieu 24:45 Qui donc est un serviteur fidèle et sage, que son seigneur a établi sur sa maison, pour leur donner la nourriture au temps convenable ?

La nourriture au temps convenable – la bonne information au bon moment.

Le serviteur fidèle et le serviteur infidèle

Matthieu 24:46 Heureux ce serviteur que son seigneur, quand il viendra, trouvera faisant ainsi. 47 En vérité, je vous dis qu’il l’établira sur tous ses biens.

Voilà le serviteur qui est appelé un serviteur fidèle. Est-ce que vous vous souvenez de ce que disait Daniel 12:10 ? Les sages comprendront et les méchants ne comprendront pas. Jésus fait ici directement référence aux évènements de la prophétie qui renferme les scènes finales – Daniel 11. Il dit : « Les sages comprendront. » Un serviteur sage donnera la bonne information au bon moment pour aider les gens à veiller et à être prêts. Mais Il dit également :

Matthieu 24:48 Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; 49 Et qu’il se mette à battre [ses] compagnons de service, et à manger et à boire avec les ivrognes ; 50 Le seigneur de ce serviteur viendra en un jour qu’il ne l’attend point, et à une heure qu’il ne sait point ; 51 Et il le mettra en pièces, et lui donnera [sa] part avec les hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents.

Remarquez que les méchants ne comprendront pas. Il y a un serviteur méchant qui interagit avec le serviteur sage. Et dans leur interaction l’un avec l’autre, l’un des deux va être détruit avec les méchants, parce qu’ils (cette classe de méchants serviteurs) n’étaient pas conscients de ce que la vérité de Daniel 11 leur dévoilait. Ils n’étaient pas sages. Ils ne pouvaient pas voir. Mais les autres qui donnaient la bonne information pouvaient voir exactement. Ils veillaient et ils pouvaient voir les évènements de l’histoire du monde et les drames politiques attirer leur attention vers Michaël et le temps exact où Il se lèverait. Il est dit dans Daniel 11 que le roi du roi viendra à sa fin et que personne ne lui donnera de secours, et qu’ensuite Michaël se lèvera. Les gens qui savent qui est le roi du nord reconnaîtront qu’au moment où il vient à sa fin, Michaël, qui tenait ferme pour Son peuple, se lèvera, et qu’il viendra ensuite ce grand temps de détresse. Ils ne seront pas pris au dépourvus, ils seront sages, ils comprendront. La parabole de Matthieu chapitre 25 est ensuite une continuation de Matthieu 24. Matthieu 25 identifie deux classes différentes, comme les deux classes de pasteurs.

La parabole des dix vierges

Matthieu 25:1 Alors le royaume du ciel sera semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes, et s’en allèrent à la rencontre de l’époux. 2 Or, cinq d’entre elles étaient sages, et cinq folles.

Voici la description des sages qui comprendront et des fous qui ne comprendront pas. Nous avons le serviteur sage contre le méchant serviteur qui influence les gens de l’église. Il y a des sages qui auront le Saint-Esprit et qui comprendront, tandis que ceux qui sont fous et qui n’ont pas suffisamment du Saint-Esprit, de l’huile, dans leurs lampes, seront abandonnés. La compréhension de Daniel 11 est cruciale. C’est absolument impératif que ce soit compris si nous voulons arriver à la fin du temps et être des personnes sages, des serviteurs sages et des vierges sages.

Une comparaison concluante de Daniel et l’Apocalypse

Faisons maintenant une comparaison très concluante de Daniel 12:6-9 et Apocalypse 10 par rapport aux derniers jours afin de pouvoir discerner très clairement combien cette vision compréhensive de Daniel 11 est vraiment importante. Suivez attentivement les expressions de Daniel 12 et relevez-les ensuite dans Apocalypse 10.

Daniel 12:6 Et [l’un d’eux] dit à l’homme vêtu de lin, qui [était] au-dessus des eaux du fleuve : Quand sera la fin de ces merveilles ?

Nous avons ici affaire, dans le chapitre 12, à la vision de Daniel 11. Une question est posée : « Jusqu’à quand cette vision compréhensive doit-elle durer ? »

Daniel 12:7 Et j’entendis l’homme vêtu de lin, qui [était] au-dessus des eaux du fleuve, lequel ayant élevé sa main droite et sa main gauche vers le ciel, jura par celui qui vit éternellement, que [ce serait] pour un temps, des temps, et la moitié [d’un temps] ;

Voilà la prophétie des mille deux cent soixante années. Un temps, des temps et la moitié d’un temps. [Un temps prophétique = 360 années littérales ; des temps (deux temps) = 720 ; la moitié d’un temps = 180 –> 360+720+180=1260 années]

Daniel 12:7 … et quand il aura achevé de disperser la force du peuple saint, toutes ces [choses-là] seront accomplies. 8 Et moi j’entendis, mais je ne compris point ; et je dis : Mon seigneur, quelle sera l’issue de ces choses ? 9 Et il dit : Va, Daniel, car ces paroles [sont] closes et scellées jusqu’au temps de la fin.

Les mille deux cent soixante années se terminent au temps de la fin. Ce langage est parfaitement reflété dans Apocalypse 10. On nous disait ici : « Combien de temps ces choses vont-elles durer ? » et Daniel a dit : « Je ne comprends pas. » Ensuite Gabriel dit : « Ne t’inquiètes pas, ce livre, la compréhension de cela est scellée jusqu’au temps de la fin. » Notez bien le langage d’Apocalypse 10 qui reflète exactement ce que nous avons lu avant. L’ange annonce qu’il n’y aura plus de temps :

Apocalypse 10:1 Et je vis un autre ange puissant, descendant du ciel, revêtu d’une nuée ; et un arc-en-ciel [était] sur sa tête, et son visage [était] comme le soleil, et ses pieds comme des piliers de feu. 2 Et il avait en sa main un petit livre ouvert ; et il mit son pied droit sur la mer, et le gauche sur la terre ;

N’est-ce pas ce que l’autre ange faisait dans le livre de Daniel ?

Apocalypse 10:3 Et il s’écria d’une voix forte, comme lorsqu’un lion rugit ; et quand il eut crié, sept tonnerres firent entendre leurs voix. … 5 Et l’ange que j’avais vu se tenir sur la mer et sur la terre, leva sa main vers le ciel, 6 Et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, et la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de temps,

N’est-ce pas ce que nous avons lu dans Daniel 12 ? C’est lui l’ange qui s’identifie maintenant à l’ange de Daniel 12, et il dit : « Regardez, j’ai un livre dans ma main. » Nous voyons ici un lien. La vision compréhensive de Daniel 11, qui comprend toutes les visions précédentes, est maintenant ouverte. Nous pouvons reconnaître que c’est le livre de Daniel parce que Daniel 12:6-9 est le miroir, ou le fondement du miroir d’Apocalypse 10. C’est exactement le même ange qui fait exactement la même chose et qui dit qu’il n’y aurait plus de temps. L’ange dans Daniel chapitre 12 mentionne d’ailleurs que ce serait pour un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Ceci est mentionné de nombreuses fois dans le livre d’Apocalypse (ch. 11:3 ; 12:14 ; 13:5). Voilà le tableau de cette vision compréhensive. Daniel 11 nous donne les détails, sans symbolisme, des évènements politiques qui nous conduisent droit à la fin même du temps de grâce, l’introduction au temps de détresse et à des conflits politiques qui indiquent la conclusion de l’histoire de cette terre et qui indiquent l’œuvre de Michaël et Son ange Gabriel par laquelle ils interagiront finalement avec la politique mondiale, d’après l’Apocalypse où l’on voit que les nations seront finalement détruites (notamment Apoc. 19:15-21). Daniel 11 est la révélation développée de cela. Voilà ce qui rend cette étude si intéressante et si impérative pour les gens qui vivent en ces derniers jours.

C’est par la compréhension correcte de Daniel 11 que nous serons capables de voir clairement et précisément où nous sommes, et d’être parmi les sages qui ne finiront pas comme les fous et comme le méchant serviteur qui sera détruit avec les hypocrites. Cela conclut cette partie de notre étude de Daniel 11. Nous pouvons en arriver à une conclusion claire que le roi du nord et le roi du sud ne sont pas symboliques, mais que ce sont des royaumes et des interactions politiques littérales dans les territoires qui avaient été établis au début de Daniel 11 – les territoires issus de la division de l’Empire grec et de la conclusion de cette division dans la répartition nord/sud – et ces délimitations continuent tout le long de l’histoire dans les activités de ces territoires, ce qui nous montre que : « Oui, voilà l’accomplissement devant nos yeux aujourd’hui. » Puisse Dieu ajouter Sa bénédiction à cette compréhension afin que, au fur et à mesure que nous progressons dans le reste de ces études, nous puissions voir précisément les détails et ne faire aucune erreur. Puissions-nous méditer sur ces choses et nous frayer un chemin à travers la compréhension très limitée de ces choses, qui est malheureusement la réalité en ce moment de l’histoire de la terre.

Amen.

Publié le 03/03/2016, dans Daniel 11, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s