1. Le franc témoignage de Jésus à Laodicée

Par Victor Bireaud, mp3, pdf

Lecture biblique : Apocalypse 3:14 Écris aussi à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le Témoin fidèle et véritable, le Principe de la création de Dieu: 15 Je connais tes œuvres; je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Oh ! si tu étais froid ou bouillant ! … 17 Car tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien ; et tu ne connais pas que tu es malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. 

Bonjour à tous, frères et sœurs. Voilà en ces quelques versets l’objet et le centre de notre méditation aujourd’hui. Nous avons vu, vis-à-vis du thème de l’Esprit de prophétie, que Dieu, dans Son amour, nous a envoyé, a envoyé à Son peuple un prophète. Pourquoi ? Dans Son amour Il nous a envoyé un prophète pour nous éclairer sur Sa volonté, et pour nous offrir un frein à nos passions, pour nous instruire et nous corriger, nous qui sommes Ses enfants et qui le choisissons pour notre Père. Et Il nous a envoyé un prophète dans Son amour pour que nous puissions faire Son plaisir et refléter Sa gloire.

C’est ce que nous avions vu dans notre première étude sur l’amour de Dieu qui envoie un prophète. Et ce prophète ce n’est autre qu’Ellen White ; et d’ailleurs, elle est plus qu’une prophétesse, elle est la messagère du Seigneur, parce que son travail, sa tâche consiste en bien plus que le simple travail d’un prophète. C’est bien plus large, et c’est pour cela qu’elle n’a pas prétendu au titre de prophétesse ; parce que son œuvre, sa tâche, sa mission consiste en bien plus que la simple mission d’un prophète. Nous avons vu aussi que le rôle essentiel de l’Esprit de prophétie est de diriger notre attention vers la parole de Dieu, cette parole de Dieu dont nous avons ignoré les exigences, cette parole de Dieu dont nous avons négligé l’étude. Le rôle de l’Esprit de prophétie c’est de rediriger notre attention et nos affections vers la Bible. Et pas simplement cela, mais le rôle essentiel et indispensable de l’Esprit de prophétie, comme c’est écrit dans 1 Corinthiens chap. 1, c’est de nous affermir par le témoignage de Christ pour que nous puissions finalement être présentés irrépréhensibles devant Dieu au jour de notre Seigneur Jésus-Christ, au jour du retour de Jésus. C’est ce que nous avions vu jusqu’ici au sujet de l’Esprit de prophétie : que Dieu l’a envoyé par amour pour Ses enfants, et qu’il y a un rôle tout particulier dans ce témoignage de Jésus-Christ.

Renouvellement du franc témoignage

Maintenant, en lien avec tout cela, nous nous tournons vers une déclaration de l’Esprit de prophétie, que l’on trouve dans Conseils à l’Église, p. 264. Cette déclaration va introduire le sujet de notre méditation actuelle : Le franc témoignage de Jésus à Laodicéee.

L’ennemi cherche à distraire les esprits de nos frères et sœurs de l’œuvre qui consiste à préparer un peuple qui subsistera en ces derniers jours. Ses sophismes sont destinés à détourner les esprits des dangers et des devoirs de l’heure. Ceux qui les suivent n’attribuent aucune valeur à la lumière que Christ est venu donner du ciel à Jean pour Son peuple. {CL 264.3}

Quelle est cette lumière que Jésus est venu du ciel donner à Jean pour Son peuple ? Ce n’est autre que les révélations qui sont comprises dans le livre de l’Apocalypse. Et dans notre lecture biblique nous lisions cet appel à l’Église de Laodicée. Donc ceux qui suivent ces sophismes n’attribuent aucune valeur à la lumière que Christ est venu donner du ciel à Jean pour Son peuple.

Ils enseignent que les scènes qui se déroulent sous nos yeux ne méritent pas qu’on leur accorde tant d’attention. Ils rendent inefficace la vérité d’origine divine et privent le peuple de Dieu du bénéfice de leur expérience du passé en le nourrissant d’une fausse science. {Ibid.}

Le Seigneur désire que le franc témoignage du passé soit renouvelé. Il veut un réveil dans la vie spirituelle. Les énergies spirituelles de Son peuple ont été longtemps endormies, mais il doit y avoir une résurrection de cette mort apparente. {CL 264.4}

Des temps périlleux sont devant nous. {CL 264.5}

Arrêtez-vous un instant. Tout ce que je suis en train de vous lire, c’est ce que la servante du Seigneur a écrit à son époque, et nous devons toujours prendre en compte les temps et les lieux lorsque nous lisons l’Esprit de prophétie. Elle disait : Des temps périlleux sont devant nous. La messagère du Seigneur est morte en 1915. Qu’est-ce qui était devant elle au temps où ces choses ont été écrites, juste au tournant du dix-neuvième vers le vingtième siècle ? N’était-ce pas la Première Guerre mondiale ? N’était-ce pas la Seconde Guerre mondiale ? La guerre froide, la guerre du Vietnam, etc., etc., l’une après l’autre venant se chevaucher et introduire petit à petit ces choses qu’elle avait vu comme des temps périlleux devant eux. Et donc, en son temps elle disait ces choses-là. C’est impératif que nous comprenions, lorsque nous lisons l’Esprit de prophétie, que lorsqu’elle dit « nous », elle parle du peuple adventiste en son temps, à son époque. Donc en son temps elle disait : « Le Seigneur désire que le franc témoignage du passé soit renouvelé. »

Des temps périlleux sont devant nous. Tous ceux qui connaissent la vérité devraient se réveiller et se mettre entièrement corps, âme et esprit sous les ordres de Dieu. L’ennemi est attaché à nos pas. Nous avons besoin d’avoir les yeux bien ouverts et de nous garder de ses assauts. Nous devons nous revêtir de toute l’armure de Dieu. Il nous faut suivre les directions que le Seigneur nous a données par l’Esprit de prophétie. Il nous faut aimer et obéir à la vérité pour ce temps. Cela nous sauvera des déceptions qui nous attendraient si nous acceptions l’erreur. Dieu nous a parlé par sa Parole. Il nous a parlé par les témoignages adressés à l’Église et par les ouvrages qui nous ont éclairés sur nos devoirs présents et sur les positions que nous devons occuper maintenant. Il faut prendre garde aux avertissements qui ont été donnés, ligne sur ligne, précepte sur précepte. Si nous les méprisons, quelle excuse aurions-nous à présenter ? {Ibid.}

Cette déclaration est donc une introduction de notre étude, et elle en fera partie intégrante. Déjà ici nous voyons des éléments que nous avons besoin de saisir. Que lisons-nous ici ? Dieu nous a parlé par Sa parole ; mais comment nous a-t-Il aussi parlé ? « Il nous a parlé par les témoignages adressés à l’Église et par les ouvrages qui nous ont éclairés sur nos devoirs présents et sur les positions que nous devons occuper maintenant. » Elle est en train ici de faire directement référence aux neufs volumes des Témoignages à l’Église et de tous les autres livres, en commençant par Patriarches et prophètes jusqu’à La tragédie des siècles, et par les Conseils sur la nutrition, les Messages à la Jeunesse, les Messages choisis, tous ces livres qui ont éclairé le peuple de Dieu sur nos devoirs présents et sur les positions que nous devons occuper maintenant.

Donc il nous faut suivre les directions que le Seigneur nous a données par l’Esprit de prophétie si nous voulons être sauvés des déceptions qui nous attendraient si nous acceptions l’erreur.

Dieu nous a parlé par Sa parole ; et il y a un peuple dans la fin des temps, dans cette dernière période de l’Église de Laodicée « qui gardent les commandements de Dieu, et qui ont le témoignage de Jésus-Christ » (Apoc. 12:17). Et donc il y a un lien très fort que nous voyons établi dans la parole de Dieu, entre la parole elle-même et l’Esprit de prophétie, comme nous le voyons ici dans cette citation, et aussi entre l’Esprit de prophétie, qui n’est autre que le témoignage de Christ, et le franc témoignage de Jésus à Laodicée. Si vous examinez attentivement le lien étroit entre ces choses, vous réalisez que Dieu ne fait en réalité pas de distinction entre le témoignage de Jésus et les conseils que Jésus adresse à Laodicée, comme nous le lisons dans Apocalypse 3:14-19 :

Application du message à Laodicée

Apocalypse 3:14 Écris aussi à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le Témoin fidèle et véritable, le Principe de la création de Dieu: 15 Je connais tes œuvres; je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Oh! si tu étais froid ou bouillant ! 16 Ainsi, parce que tu es tiède, ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Car tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien; et tu ne connais pas que tu es malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. 18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, pour devenir riche; et des vêtements blancs, pour être vêtu, et que la honte de ta nudité ne paraisse point, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. 19 Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime; aie donc du zèle, et te repens. 20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi.

C’est Jésus qui parle ici. Le Témoin fidèle et véritable parle ici. Et nous voulons savoir à quel point ceci nous est applicable aujourd’hui. Pour cela nous nous tournons vers le commentaire biblique des écrits d’Ellen White :

Le message à l’Église de Laodicée est applicable à tous ceux qui ont eu une grande lumière et beaucoup d’opportunités, et cependant ne les ont pas appréciées. {7BC 961.5}

Cette déclaration est parue dans la Review and Herald du 11 mars 1902. Je relis : Le message, ce message que nous lisons ici dans Apocalypse, le message à l’Église de Laodicée est applicable à tous ceux qui ont eu une grande lumière et beaucoup d’opportunités, et cependant ne les ont pas appréciées. Nous lisons ces choses pour vraiment cogiter, réfléchir et écouter le franc témoignage de Jésus à Laodicée. La raison pour laquelle je veux que nous nous penchions sur ce sujet c’est que je n’entends pas beaucoup de personnes relever ces choses dans le monde francophone. Nous avons besoin d’entendre ces choses ; pourquoi ? Qu’avons-nous lu juste avant ? Parce qu’il est écrit que :

Le Seigneur désire que le franc témoignage du passé soit renouvelé. {CL 264.4}

Elle fait ici allusion au message à l’Église de Laodicée qui a été proclamé de manière vivante dès l’année 1857 (voir Testimonies for the Church, vol. 1, p. 181).  En 1857 c’était la première fois que l’Esprit de prophétie réitérait le message de Jésus à Laodicée en l’adressant aux adventistes du septième jour à cette époque — 1857. C’était la première fois que ce message qui dirige notre attention vers la parole de Dieu était relaté par la messagère du Seigneur ; et l’Esprit de prophétie c’est quoi ? C’est le témoignage de Jésus, comme c’est écrit dans Apocalypse 19:10, lorsque vous inversez les termes. L’Esprit de prophétie c’est le témoignage de Jésus, donc ce que vous avez c’est en réalité Jésus qui est en train d’attirer de nouveau notre attention vers ce qu’Il a déjà écrit. Et Il est en train de redonner de la force à ce qu’Il avait déjà inspiré à Son serviteur Jean le révélateur pour qu’il l’écrive dans ce livre de l’Apocalypse. En 1857, ce message a trouvé pour la première fois à l’écrit son application dans le peuple adventiste. Nous sommes aujourd’hui en 2019. Vous voyez, ce sont les choses qu’il nous faut absolument considérer, et pas superficiellement, mais très profondément, en étant libres des préjugés, des opinions préconçues et des attachements affectifs à certains mouvements ou organisations.

Un franc témoignage

Voici un autre élargissement pour vraiment définir à qui ce message s’applique. Dans une lettre datée de 1894, nous lisons ceci :

Le message à Laodicée nous est principalement applicable en tant que peuple. Il nous a été souvent présenté ; mais nous ne lui avons pas prêté toute l’attention requise. Lorsque l’œuvre de repentance sera fervente et profonde les membres de l’Église achèteront individuellement les riches marchandises du ciel. [Apocalypse 3:18 cité] Oh, combien contemplent les choses d’une manière déformée, à la façon dont Satan veut qu’ils les voient. {7BC 961.7}

Là nous touchons à quelque chose d’important. Parce qu’il y a quelque chose d’extrêmement significatif dans ce message, ce franc témoignage de Jésus à Laodicée. Vous noterez que ce n’est pas simplement un conseil, ce n’est pas simplement un message ; c’est un franc témoignage. En anglais l’expression exacte c’est « a straight testimony ». Cela veut dire que c’est un témoignage qui est franc et qui dit ce qui est, quand bien même cela fait mal. N’est-ce pas cela que Jésus fait ici ? Mais remarquez, frères et sœurs, que Jésus ne s’est pas arrêté à ces quelques versets ; Il a ordonné que par l’Esprit de prophétie Il pourrait encore s’adresser à Son peuple et réitérer Son propre appel et donner de la force à cet appel, à ce message à Laodicée. Mais qu’est-ce qu’Il dit ici ? Nous lisons que ce message à Laodicée « nous est principalement applicable en tant que peuple », disait-elle en 1894.

Il nous a été souvent présenté ; mais nous ne lui avons pas prêté toute l’attention requise. Lorsque l’œuvre de repentance sera fervente et profonde les membres de l’Église achèteront individuellement les riches marchandises du ciel. {Ibid.}

Est-ce que vous avez noté quelque chose ici ? Je prie que l’Esprit touche vraiment à la fois notre intelligence et nos cœurs. Que se passera-t-il quand l’œuvre de repentance sera vraiment fervente, en accord avec cet appel de Jésus dans Apocalypse, chap. 3 ? Est-ce que l’Église toute entière se réformera ? Y-aura-t-il ce que nous entendons aujourd’hui, ce réveil et cette réforme corporative de toute l’organisation ? de toute une organisation ? Le principe ici c’est que : Lorsque l’œuvre de repentance sera fervente, le témoignage de Jésus nous dit que les membres de l’Église achèteront individuellement les riches marchandises du ciel. Individuellement ils achèteront ; individuellement ils répondront à cet appel. Individuellement, mais quoi ?

Oh, combien contemplent les choses d’une manière déformée… {Ibid.}

Il vient de nous parler de la manière dont nous devrions voir les choses, et ensuite Il dit : Mais oh, combien contemplent les choses d’une manière déformée,

…à la façon dont Satan veut qu’ils les voient. {Ibid.}

Vous pouvez manifester un grand zèle dans l’effort missionnaire, et cependant, parce que cet effort est contaminé par l’égoïsme et a un goût très prononcé de moi, il ne vaut rien aux yeux de Dieu, car c’est une offrande souillée et corrompue. À moins que la porte du cœur ne soit ouverte à Jésus, à moins qu’Il n’occupe le temple de l’âme, et que le cœur ne soit rempli des attributs divins, lorsque les actions humaines seront pesées dans les balances du ciel elles seront déclarées « légères ». L’amour de Christ vous enrichirait ; mais beaucoup ne comprennent pas la valeur de Son amour. Beaucoup ne se rendent pas compte que l’esprit qu’ils nourrissent est privé de l’humilité et de la douceur de Christ, qu’il est dépouillé de l’amour qui ferait d’eux des canaux de lumière. {7BC 961.8}

Ici frères et sœurs, l’Esprit de prophétie est en train de rentrer dans les détails crus de ce que cela veut dire « Tu es … ni froid, ni bouillant. » Vous comprenez un peu ? Que nous dit Jésus ? Il nous dit : « Tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien. » Autrement dit : « J’ai acquis toutes ces richesses de connaissances, j’ai gravi cette montagne d’accumulation de la connaissance de la vérité, et maintenant, je suis riche et je n’ai besoin de rien. » Et ici nous lisons : « L’amour de Christ vous enrichirait », parce qu’Il dit : « Je te conseille d’acheter de Moi de l’or éprouvé par le feu. » De l’or… éprouvé par le feu. Qu’est-ce qui nous enrichirait ? L’amour de Christ vous enrichirait, de l’or éprouvé par le feu, que nous pouvons acheter de Lui. Cela nous enrichirait.

mais beaucoup ne comprennent pas la valeur de Son amour. {Ibid.}

La valeur… C’est-à-dire que on veut quelque chose de plus excitant, quelque chose de plus remuant, quelque chose de plus stimulant. Mais non. Le franc témoignage à Laodicée, le témoignage de Jésus à Laodicée me dit qu’il faut que j’achète de Lui de l’or, qui est Son amour, et la foi.

Et donc Il nous dit qu’il ne faut pas que l’on considère notre grand zèle missionnaire comme une si grande richesse que nous perdions de vue la richesse et l’or éprouvé de l’amour de Dieu. Vous comprenez maintenant. J’aimerai vraiment, Dieu aidant, appliquer la puissance de ce conseil à nos cœurs ; parce que Dieu a dit, dans Son témoignage, qu’Il veut que le franc témoignage du passé soit renouvelé. Ça c’était pour leur temps, mais aujourd’hui nous sommes avancés dans le vingt-et-unième siècle et ce franc témoignage de Jésus à Laodicée à travers les témoignages de l’Esprit de prophétie, doit être renouvelé, et pour cela, il faut que nous contemplions ceci.

Un effort missionnaire contaminé

Avez-vous remarqué aujourd’hui un effort pour aller de l’avant, distribuer des tracts, donner des études bibliques, pousser, pousser, pousser, faire de l’évangélisation offensive ? Et ces choses sont directement puisées dans l’Esprit de prophétie par des personnes qui ne discernent pas que lorsque nous lisons l’Esprit de prophétie, les temps et les lieux doivent être pris en compte. Et donc nous nous efforçons de faire, de manifester du zèle dans notre effort missionnaire, mais nous ne réalisons pas que, si cet effort est contaminé par l’égoïsme et un goût très prononcé du moi, il ne vaut rien. Pourquoi ? Parce que nous essayons de faire cela sans être remplis et sans avoir absorbé l’amour de Dieu véritablement et intimement et personnellement, et donc, inévitablement, cet effort missionnaire sera contaminé par l’égoïsme et aura quoi ? Un goût très prononcé de moi ! Vous imaginez un peu ? Vous êtes en train de faire un effort missionnaire pour Dieu, mais si nous ne cherchons pas en nous enrichir auprès de Jésus en contemplant Son amour qu’Il manifeste en donnant Sa chair et Son sang pour nous sauver et nous racheter ; si nous ne recherchons pas à nous enrichir de cette manière, tous nos efforts missionnaires ne vaudront rien aux yeux de Dieu, car ils seront une offrande souillé et corrompue, à moins que nous étions été au préalable imbibés de l’amour de Dieu de telle sorte que cela puisse faire de nous des canaux de lumière. Comme c’est écrit ici :

Beaucoup ne se rendent pas compte… {Ibid.}

Ils ne se rendent pas compte, parce que Satan veut nous pousser à avoir une telle mentalité et à raisonner d’une telle manière que nous ne discernons pas les choses à leur juste lumière, et donc :

Beaucoup ne se rendent pas compte que l’esprit qu’ils nourrissent est privé de l’humilité et de la douceur de Christ, qu’il est dépouillé de l’amour qui ferait d’eux des canaux de lumière. {Ibid.}

Vous avez déjà vu cela ? Vous avez vraiment envie d’avoir ce réveil, cette réforme au sein de cette communauté religieuse dans laquelle nous vivons, et nous voulons faire cela, nous voulons vraiment soutenir, maintenir la vérité, la présenter, gagner des âmes à Christ, mais… nous n’avons pas décidé fermement de nous enrichir par l’amour de Christ. Et donc qu’est-ce que Dieu fait ? Vu que nous sommes dépouillés de cet amour dont Dieu veut nous remplir, que se passe-t-il ? Dieu ne peut pas faire de nous des canaux de lumière. Pourquoi ? Parce que notre effort est contaminé par l’égoïsme. Nous avons peut-être une bonne motivation, mais c’est contaminé. Contaminé parce que l’égoïsme n’a pas été chassé, comme Jésus disait dans cette parabole. Lorsque nous avons reçu l’amour de Dieu, si nous n’avons pas chéri, nourri cet amour salvateur de Dieu, eh bien les démons reviennent et ils ramènent des amis avec eux, et ils reremplissent cet endroit d’où ils avaient été chassés. Et à la fin, ce qui se passe c’est que notre effort ne vaut rien aux yeux de Dieu et c’est une offrande souillée et corrompue. Ceci fait partie du franc témoignage de Jésus à Laodicée. Que dit-Il à nous qui sommes et qui désirons appartenir au peuple de Dieu ? « Je connais tes œuvres, je sais que tu n’es ni froid, ni bouillant. »

La mentalité naturelle de l’homme charnel

Maintenant l’Esprit de prophétie aborde une mentalité que j’aimerai mettre chacun de nous au défi d’examiner, pour voir si nous n’avons pas à un moment donné, ou si nous ne nourrissons pas même au jour d’aujourd’hui cette mentalité qui est ici exprimée :

Le grand Marchand de richesses spirituelles vous convie à l’inviter. [Apoc. 3:18 cité] . . . Le Sauveur vient avec des joyaux de vérité de la valeur la plus élevée, qui contrastent avec toutes les contrefaçons, et avec tout ce qui est impur. Il vient à chaque maison, à chaque porte ; Il frappe et présente Son trésor inestimable, en insistant : « Achetez de moi. » {7BC 964.8}

Les articles du ciel sont offerts à nos églises. Chaque individu a besoin de démontrer un vif intérêt pour l’invitation de Christ. Frères et sœurs, vos pensées sont-elles dans ce sens ? « Ces paroles fermes et tranchantes ne s’appliquent pas à moi ; je suis dans une condition spirituelle assez bonne, bien que peut-être je ne possède pas la ferveur et le zèle que certains possèdent. Je crois en la vérité. Que ceux à qui ce message s’adresse le reçoivent. Je crois que quelques-uns en ont [en effet] besoin. » Vous qui pensez et raisonnez ainsi, soyez sûrs que vous êtes précisément ceux à qui ce message s’adresse. Tandis que les marchandises coûteuses du ciel sont exposées devant vous, approchez-vous et achetez ce que vous avez perdu : l’or de l’amour et de la foi et les vêtements blancs qui sont la justice de Christ. {7BC 964.9}

Donc vous avez relevé ? Est-ce que nous pensons comme cela ? Est-ce que nous répondons comme cela ? Vous savez, c’est facile de dire : « Ah, d’accord, en fait maintenant je sais que je suis malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. Je le sais et donc maintenant je suis riche et je me suis enrichi de la connaissance que je suis malheureux et misérable, etc. » Vous comprenez comment l’esprit charnel résonne à l’intérieur de nous ? Et comment l’Esprit de prophétie tourne cela ? « Ces paroles fermes et tranchantes ne s’appliquent pas à moi ; je suis dans une condition spirituelle assez bonne. » « Je suis riche, je me suis enrichi quand même. J’ai acquis quand même ; je ne suis pas si mal que ça, pas si mal que le prédicateur n’arrête pas de me dire là. » Vous comprenez ?

Frères et sœurs, je suis en train de vous présenter les travers de la mentalité naturelle charnelle qui est en nous et qui ressurgira à plus forte raison et avec une énergie de surcroit lorsque le franc témoignage de Jésus à Laodicée est présenté à nous avec la puissance de l’Esprit et à travers les déclarations de l’Esprit de prophétie. Si nous lisons simplement cela d’une manière froide et apprivoisée, pour ainsi dire, cela ne va pas faire mal. Nous dirons : « Oh, il a raison ; nous sommes tout ça, nous sommes Laodicée, nous ne savons pas … mais maintenant nous savons que sommes malheureux et misérables, donc ce n’est pas si mal que ça. » Et non. Quand nous pensons ceci, quand nous pensons : « Je suis dans une condition spirituelle assez bonne, bien que peut-être je ne possède pas la ferveur et le zèle que certains possèdent. Je crois en la vérité après tout. Que ceux à qui ce message s’adresse le reçoivent. Je crois que quelques-uns en ont en effet besoin. » Vous comprenez ? Que fera la chair en chacun de nous ? Quel est le mécanisme automatique de votre esprit et du mien. Reconnaissez cela, frères et sœurs. Il dira, à l’intérieur de vous, et le diable ne manquera pas de vous poinçonner et de vous piquer pour agrémenter cette pensée de la chair où vous allez vous dire : « Oh, mais ça c’est pour cette personne-là, et ça c’est pour cette personne-là, etc. Et cette personne-là elle n’a pas fait cela ; et pourquoi ils ne font pas cela, eux ? » Qu’est-ce que l’Esprit de prophétie déclare ici sous l’inspiration pour vraiment mettre un nom et une expression sur cette mentalité ? C’est cela : « Que ceux à qui ce message s’adresse le reçoivent. » « Qu’il le reçoivent, eux. C’est pour eux ; pourquoi ils n’arrêtent pas de faire ces choses-là qui sont contradictoires à l’Esprit de prophétie ?! » Vous comprenez ? Non. Jésus s’adresse à moi. Et vous pouvez dire cela aussi. Jésus s’adresse à vous. Mais moi, quand je lis, Il s’adresse à moi. Vous comprenez ? C’est important que nous reconnaissions vraiment la puissance de Dieu dans le franc témoignage de Jésus à Laodicée.

Aujourd’hui c’est la teneur de notre méditation que nous mettions les points sur les i vis-à-vis de ce sujet et de l’importance de reconnaître l’appel de Jésus dans le message de Jésus à Laodicée. Qu’est-ce que c’est la fin ? « Je crois que quelques-uns en ont en effet besoin. » « Je crois. Ah oui, je reconnais qu’eux ils en ont besoin ; mais moi, moi je suis riche, ces paroles fermes et tranchantes ne s’appliquent pas à moi. Elles sont fermes et tranchantes, mais ce n’est pas pour moi. Je suis dans une condition spirituelle assez bonne, bien que peut-être, bon, je ne possède pas la ferveur et le zèle que certains possèdent ; mais je crois en la vérité quand même. » Vous comprenez ? Examinons, frères et sœurs. Le Seigneur nous déclare ces choses pour que nous puissions réaliser qu’Il a raison, et que nous ne savons pas que nous sommes malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. Et dans cette réalisation personnelle de notre incapacité à comprendre notre véritable condition, que nous nous jetions dans Ses bras. Et qu’est-ce qu’Il nous dit lorsque nous ressentons le besoin qu’Il a ravivé en nous en disant ces choses-là et en nous révélant cette condition ? Il nous dit : « Je te conseille d’acheter de Moi de l’or éprouvé par le feu, pour que tu deviennes riche, vraiment riche, et des vêtements blancs, pour que tu sois vêtu, et que la honte de ta nudité ne paraisse point, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies, parce que pour le moment, tu es aveugle. Mais si tu viens à Moi, tu peux acheter de Moi ces choses. Viens et achètes de Moi, dit Jésus. »

Acheter de Jésus

Et comment ? Comment devons-nous acheter de Lui ? C’est ça la question maintenant. Comment allons-nous acheter de Lui si nous sommes pauvres ? Imaginez-vous que vous disiez à quelqu’un qui est pauvre : Il faut que tu achètes cela. Le pauvre il va dire : Mais je suis pauvre ! Comment je fais pour acheter ce gros trésor si je n’ai rien ?!

Venez avec moi dans Ésaïe chap. 55. Ce que je suis en train de faire, frères et sœurs, c’est lier la loi et l’évangile, administrer la rigueur de la loi, pour que la gloire de l’évangile s’élève à nos yeux et que nous disions : Seigneur Jésus, tu fais ça pour moi ? Vous comprenez ? Quand je suis venu à Jésus au tout début de ma marche avec Lui, je connaissais très, très peu de choses de Lui. Et j’ai passé du temps avec les évangéliques, et j’aimais beaucoup leur compagnie, mais ils étaient très mondains. Mais moi aussi, j’étais très mondain, donc ça allait. Et j’ai passé du temps à faire ce que je pensais être de l’évangélisation. Et donc nous allions vers les personnes et nous leur disions, dans un ton plus ou moins modéré, que le salaire du péché c’est la mort, et nous essayions de tracer un très, très court trajet de présentation de la vérité pour arriver à leur présenter Jésus ; et nous étions sans cesse confrontés à la réalité que : ça ne fonctionne pas ! Et moi je me disais : « Mais c’est à Paris que c’est comme ça ; ces gens à Paris ils sont vraiment durs de cœur ; ils ne comprennent pas l’évangile de Jésus. » Sauf que moi j’oubliai que pour que j’ai reçu le Seigneur Jésus dans ma vie, il avait fallu que je reçoive une présentation du désespoir total du pécheur qui est sans l’amour de Dieu et qui est condamné par la loi de Dieu.

Et lorsque ceci nous est présenté, cela fait vibrer nos cœurs du sentiment de notre besoin. Et si nous le ressentons comme Dieu a pour dessein que nous le recevions, alors nous ne dirons pas : J’ai compris maintenant. Non. Nous continuerons de nous attacher à Dieu, Et donc nous voulons savoir : Comment est-ce que nous achetons de Lui alors que nous sommes pauvres ? Il s’adresse à nous encore ; c’est Lui encore. Le grand Marchand nous invite ; que dit-Il ?

Ésaïe 55:1 O vous tous qui êtes altérés, venez aux eaux ! Et vous qui n’avez point d’argent, venez, achetez et mangez ! Venez, achetez sans argent et sans aucun prix, du vin et du lait. 2 Pourquoi dépensez-vous l’argent pour ce qui ne nourrit pas, et votre travail pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi, et vous mangerez ce qui est bon, et vous jouirez à plaisir de ce qu’il y a de meilleur. 3 Prêtez l’oreille, et venez à moi ; écoutez, et votre âme vivra ; et je traiterai avec vous une alliance éternelle, selon les gratuités immuables données à David.

Quelles sont les gratuités immuables que Dieu a accordé à David, lorsqu’il avait commis ce péché abominable, en prenant la femme d’Urie, Bath-Shéba, faisant mettre à mort son mari, en commettant ce péché terrible et exécrable ? Après qu’il ait fait ces choses-là, lorsque le prophète Nathan est venu voir David et que David s’est humilié face à la réprimande vive et tranchante de Nathan, Dieu a accordé Ses gratuités immuables à David. Il lui a fait grâce, et ensuite David pouvait exprimer ces choses qu’il a écrites dans le psaume 51 : « J’ai péché contre Toi. Renouvèle en moi un esprit pur, pour que je puisse annoncer Ton salut. »

Eh bien, pour nous qui sommes pauvres, Jésus dit : Venez, achetez sans argent et sans aucun prix. Vous êtes misérables, vous êtes malheureux, et vous êtes aveugles, mais Je vous invite à venir à Moi.

Ésaïe 55:6 Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près ! 7 Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme injuste ses pensées ; et qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, et à notre Dieu, car il pardonne abondamment. 8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. 9 Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Donc vos pensées c’est que vous êtes riches, vos pensées c’est que vous vous êtes enrichis et que vous n’avez besoin de rien, mais Mes pensées, dit-Il, ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies. Et donc Il nous dit : Je te conseille d’acheter de Moi de l’or pur, d’abandonner Tes voies… Comme c’est écrit ici : Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme injuste ses pensées ; et qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, et à notre Dieu, car il pardonne abondamment.

Prêtez l’oreille, et venez à Moi, nous dit-Il ; écoutez… Dans tous Ses conseils, Il nous dit : Écoutez, et votre âme vivra. Écoutez. Il dit : Venez, achetez et mangez. Et ici Il dit : Prêtez l’oreille et venez à Moi ; écoutez, et votre âme vivra. Écoutez-moi, et vous mangerez ce qui est bon. Qu’est-ce que nous allons manger ? Ce sont des expressions symboliques auxquelles Jésus Lui-même donne tout leur sens dans Jean chap. 6 :

Symboles d’une réalité spirituelle

Jean 6:35 Et Jésus leur répondit : Je suis le pain de vie; celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. … 53 Jésus leur dit : En vérité, en vérité je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’aurez point la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est véritablement une nourriture, et mon sang est véritablement un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. … 63 C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous dis sont esprit et vie.

Qu’est-ce qu’Il veut dire lorsqu’Il dit « celui qui mange ma chair et qui boit mon sang ? » Il dit : La chair physique ne sert de rien. Ce que je vous dis c’est que les paroles que je vous dis elles sont esprit et vie. Donc quand Il nous dit : « Venez, achetez sans argent et sans aucun prix, écoutez-Moi et vous mangerez ce qui est bon », Il parle de Ses paroles qui sont esprit et qui sont vie.

N’avez-vous pas fait l’expérience d’être assoiffés spirituellement, d’être altérés, affamés, et d’avoir trouvé dans la parole de Dieu une substance vivante qui donnait à votre esprit la capacité de subsister en ces derniers jours ? Eh bien, c’est la propriété et la qualité de la parole de Dieu de nous donner la vie. Et donc Jésus nous dit : Je te conseille d’arrêter de te suffire à toi-même, d’arrêter de regarder à tes propres efforts, d’arrêter de considérer que toute ta connaissance constitue une richesse ; mais que tu te concentres sur mes paroles, que tu t’affectionnes à ces paroles que Je prononce, qui sont esprit et qui sont vie. Que disait Jésus dans Apocalypse chap. 3 ?

Apocalypse 3:20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. 

Qu’est-ce que c’est ? Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. Jésus frappe à la porte — Il nous conseille, Il nous avertit, Il nous réprimande ; et si nous ouvrons la porte de notre cœur, Il promet qu’Il entrera chez moi et qu’Il soupera avec moi, et moi avec Lui. C’est l’appel, le message et le franc témoignage de Jésus à Laodicée. Et la promesse ne s’arrête pas là ; Il dit : Celui qui vaincra… Dans cette expérience personnelle et puissante et intime avec le Seigneur Jésus, en mangeant Sa chair et en buvant Son sang, Lui qui s’est donné, Lui qui a donné Sa chair pour la vie du monde ; en contemplant Sa chair et Son sang dans leur signification spirituelle, nous trouverons une nourriture et une source de vie pour nous qui sommes pécheurs. Et nous ferons cette expérience de Jésus qui frappe à notre porte et qui entre lorsque nous Lui ouvrons la porte, et qui vient souper avec nous, qui vient partager avec nous — Dieu avec nous, comme Son nom est, Emmanuel. Et dans cela, la promesse c’est :

Apocalypse 3:21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et suis assis avec mon Père sur son trône. 22 Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Églises. 

Avons-nous des oreilles ? Avons-nous un cœur pour entendre et répondre à l’appel de Jésus à Laodicée ? Il nous incombe, frères et sœurs, de répondre chacun individuellement à cet appel, pour pouvoir être parmi ceux qui ouvrent la porte ; parce qu’Il dit : Si quelqu’un entend Ma voix… Au début, Il parle à l’ange de l’Église de Laodicée, c’est-à-dire l’ange n’étant autre que le ministre, le pasteur — le représentant de Dieu dans l’Église. Si le pasteur, le ministère de l’Église ne le reçoit pas, Il continue en disant : Si quelqu’un entend Ma voix et m’ouvre la porte, ces choses-là se développeront dans notre expérience.

Répondre à l’appel

Pour conclure notre méditation, j’aimerais lire les paroles de l’inspiration dans Messages choisis, vol. 1, p. 419 :

Examinons notre condition devant Dieu ; écoutons le conseil du Témoin véritable. Qu’aucun d’entre nous n’empêche la lumière d’atteindre son cœur, par ses préjugés, comme l’ont fait les Juifs. N’obligeons pas Christ à nous dire, à nous aussi, comme Il l’a dit à eux : “Vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie.” Jean 5:40. {MC1 419.3}

Elle prononçait les paroles suivantes en 1889, directement en relation avec cette fameuse réunion de Minneapolis de 1888 :

Dans chaque réunion tenue à partir de la dernière Conférence Générale, des âmes ont accepté avec bonheur le précieux message de la justice de Christ. Nous remercions Dieu qu’il y a en effet des âmes conscientes d’avoir besoin de quelque chose qu’elles ne possèdent pas encore — l’or de la foi et de l’amour, les vêtements blancs de la justice de Christ, le collyre du discernement spirituel. Quand vous posséderez ces choses, le temple de votre âme ne sera plus comme un autel profané. Frères et sœurs, je vous supplie au nom de Jésus-Christ de Nazareth, de joindre votre effort à celui de Dieu. Aujourd’hui est le jour favorable. {MC1 420.1}

Tel était le message de la messagère du Seigneur à l’Église de Laodicée après qu’ils aient reçu et entendu ce message de la justice de Christ présenté par les frères Ellet Waggoner et Alonzo Trevor Jones. Elle disait : « Il y a en effet des âmes qui sont conscientes d’avoir besoin de quelque chose qu’elles ne possèdent pas », à la suite de cette réunion de 1888. Ce qui nous montre que cette réunion a bel et bien remis du vent dans les ailes de ce message de Jésus à Laodicée. Et lorsque nous possèderons ces choses que Jésus nous appelle à acheter de Lui, le temple de notre âme ne sera plus comme un autel profané. Non, parce que Jésus est à l’intérieur de ce temple. Et lorsque Jésus réside et préside dans l’autel de notre conscience, ce ne sera plus un autel profané, parce que Jésus y est Maître et Seigneur.

C’est ma prière que nous puissions nous efforcer, avec toute la force que Dieu nous donne, de répondre à cet appel, pour que Dieu puisse être à même de nous parler plus personnellement dans notre expérience de chaque jour, et donner une signification plus réelle à ces messages dans Sa parole et dans l’Esprit de prophétie, pour que nous puissions faire partie de ce peuple de Dieu qui subsistera en ces derniers jours. Que Dieu bénisse chacun de vous dans ce sens.

Amen.

Publié le 21/06/2022, dans L'Esprit de Prophétie, le conseil à Laodicée, Le franc témoignage, Message à Laodicée, Témoin fidèle, et tagué , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :