Le rôle de l’homme et de la femme dans l’amour de Dieu

Cette vidéo est sous-titrée

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : 2 Corinthiens 4:6 Car Dieu, qui commanda que la lumière resplendit du sein des ténèbres, a resplendit dans nos cœurs, pour [donner] la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Jésus-Christ. 7 Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’excellence de la puissance soit de Dieu, et non pas de nous.

Nous sommes bénis d’avoir encore la possibilité de sonder la parole de Dieu en des temps comme ceux-ci, alors que nous nous préparons pour les scènes finales de l’histoire de cette terre. Nous nous sommes concentrés sur le merveilleux amour de Dieu pendant les derniers mois et nous avons vu dans notre dernier message que l’amour de Dieu touche le sujet de nos relations sur la terre entre hommes et femmes comme il le fait les autres sujets. Dans l’amour de Dieu il n’y a ni homme ni femme, et c’est le rôle de l’homme et de la femme dans l’amour de Dieu qui nous donne la compréhension équilibrée de ce sujet. Dans Son merveilleux amour, Dieu nous a fourni une voie par laquelle nous pouvons devenir de nouvelles créatures.

2 Corinthiens 5:17 Si donc quelqu’un [est] en Christ, [il est] une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Or, toutes ces choses [viennent] de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

Donc si quelqu’un est en Jésus Christ il est une nouvelle créature, si quelqu’un est en Jésus Christ. Le gros si c’est que nous devons mettre en pratique l’évangile, et si nous mettons en pratique l’évangile, alors nous sommes des nouvelles créatures, et toutes les choses qui sont désormais dans la vie de cette nouvelle créature viennent de Dieu. Il nous a réconciliés avec Lui et tout est maintenant de Dieu dans cette nouvelle créature. Mais quelle est cette nouvelle créature ? Voilà encore ce petit mot si :

Éphésiens 4:21 Si du moins vous l’avez entendu, et avez été enseignés par lui, selon que la vérité est en Jésus ; 22 À vous dépouiller, pour ce qui est de votre conduite précédente, du vieil homme, qui se corrompt par les convoitises trompeuses ; 23 Et à être renouvelés dans l’esprit de votre entendement ; 24 Et à vous revêtir du nouvel homme, créé selon Dieu en justice et en vraie sainteté.

Nous avons ici la nouvelle créature. Qu’est-ce que cela veut dire ? Nous nous dépouillons du vieil homme et nous revêtons le nouvel homme ; mais est-ce que vous remarquez l’identification d’où ce nouvel homme réside ? On nous dit que nous devons être renouvelés dans l’esprit de notre entendement. Et ce « dans l’esprit de votre entendement » est expliqué au verset 24 : Nous sommes créés en justice et en vraie sainteté – dans l’esprit de notre entendement. C’est là que réside le nouvel homme.

Romains 12:2 Et ne vous conformez point à ce monde, mais soyez transformés…

Comment ?

Romains 12:2 … par le renouvellement de votre esprit, afin que vous éprouviez quelle [est] la volonté de Dieu, bonne, acceptable, et parfaite.

Donc c’est le renouvellement de votre esprit. C’est ça la nouvelle créature. C’est une façon de penser complètement différente. Pas seulement une différente façon de penser, mais l’esprit est aussi un différent calibre. D’ailleurs, c’est l’esprit divin.

Colossiens 3:9 Ne mentez point les uns aux autres, ayant dépouillé le vieil homme avec ses œuvres, 10 Et ayant revêtu le nouvel [homme], qui est renouvelé dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

Donc le nouvel esprit c’est l’esprit de Celui qui nous a créé. N’est-ce pas ce qui est écrit ? On nous dit que le nouvel homme est renouvelé dans la connaissance, selon l’image de Celui qui l’a créé. La connaissance d’esprit, l’arbre de la connaissance dont nous pouvons jouir, est un nouveau genre d’arbre de la connaissance ; ce n’est plus cette connaissance du péché. C’est la connaissance de Celui qui nous a créés. C’est Son esprit. C’est un nouvel esprit.

1 Corinthiens 2:16 Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour le pouvoir instruire ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ.

Philippiens 2:5 Qu’il y ait en vous cette pensée qui était aussi en Jésus Christ ;

C’est une pensée différente de celle que nous avons formée à l’origine, et c’est par la naissance du Saint-Esprit dans notre vie que cela a lieu. C’est un homme différent, un nouvel homme, une nouvelle créature. Et puis-je insister sur le fait que, à moins que cela n’ait lieu, nous ne sommes rien de plus que des êtres humains, et nous agirons et penserons simplement comme des êtres humains normaux. Mais lorsque nous avons Jésus, tel que c’est réellement censé être, alors nous n’agirons plus selon l’ancienne manière humaine, parce que nous avons une nouvelle pensée et nous sommes gouvernés par un ensemble de principes et de genre de pensées complètement nouveaux et différents d’avant.

La pensée de Christ

Ce changement complet et cette nouvelle conception que l’on obtient par le nouvel esprit, ce n’est pas ce qui est gouverné par ce que vous ressentez, la manière dont votre chair veut fonctionner.

Romains 8:5 Car ceux qui sont selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair ; mais ceux qui sont selon l’Esprit, [s’affectionnent] aux choses de l’Esprit. 6 Car l’affection de la chair c’est la mort ; mais l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix ; 7 Parce que l’affection de la chair est inimitié contre Dieu ; car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu ; et en effet, elle ne le peut.

Donc si vous essayez d’observer les commandements de Dieu et de fonctionner dans la sphère de l’église de Dieu et que vous avez toujours votre vieille façon de penser charnelle, il n’y a pas d’espoir. Mais nous avons de l’espoir parce que nous pouvons être nés de nouveau par l’histoire magnifique de Jésus Christ. Donc nous avons médité dans notre dernière étude sur le fait que ce nouvel esprit, cette nouvelle créature, la pensée de Jésus, n’est ni homme ni femme. Il n’y a ni homme ni femme dans le nouvel esprit. En Christ, tous sont un dans une parfaite harmonie dans la pensée de Jésus, dans une heureuse communion d’égalité ; et cela là un concept magnifique. Mais quand je souligne ces choses, certaines personnes me disent : « Allez, John, tu vis vraiment dans un monde imaginaire. » Oui, en effet, je vis dans un monde imaginaire si je reste ici, parce que celui-ci va être détruit. Mais si je vis en harmonie avec la parole de Dieu, alors je vis dans le monde réel. Et le monde réel est exactement comme je vous l’ai lu et comme nous allons continuer à lire. Mais avant que j’aille plus loin : je vais dire certaines choses ici aujourd’hui, et si vous n’écoutez qu’une partie de ce que j’ai dit, vous vous en irez blessés. Mais si vous prenez le tableau tout entier que je vais vous dépeindre ici aujourd’hui, vous serez encouragés et bénis. Donc s’il-vous-plait, écoutez très attentivement, et je vais aller très lentement et être très clair pour que nous prenions la parole de Dieu telle qu’elle est écrite. Ce n’est pas mon opinion que je vous prêche, c’est quelque chose qui vient de la pensée de Dieu que je vous partage. Donc voilà ce merveilleux trésor, le trésor d’une pensée divine qui n’est ni homme ni femme, mais qui est un merveilleux privilège d’être en parfaite harmonie avec Dieu et les uns avec les autres.

2 Corinthiens 4:6 Car Dieu, qui commanda que la lumière resplendit du sein des ténèbres, a resplendit dans nos cœurs, pour [donner] la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Jésus-Christ.

Ce tableau merveilleux que nous avons étudié dans l’expiation, de comment Jésus est devenu un avec nous afin que nous puissions devenir un avec Lui, ce précieux privilège d’avoir la pensée de Jésus à l’intérieur de moi est un trésor qui dépasse toute estimation humaine. C’est une lumière que Dieu fait ressortir des ténèbres. Nous connaissons tous les ténèbres dont nous avons nous-mêmes soufferts et la merveilleuse lumière de Dieu brille dans nos cœurs par Jésus Christ. Mais ensuite, remarquez le verset 7 :

2 Corinthiens 4:7 Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’excellence de la puissance soit de Dieu, et non pas de nous.

Par la nouvelle naissance et par le nouvel esprit, tout est de Dieu, et pas de la nature humaine. C’est de Dieu. Et si nous sommes de Dieu et pas de nous-mêmes, alors toute la gloire va à Dieu. Il n’y a pas du tout de gloire pour l’homme. Nous avons ce trésor magnifique dans des vases de terre. Tandis que nous contemplons ce trésor avec l’étiquette de vases de terre, nous commençons ici à comprendre qu’il y a une réalité par rapport à l’homme et la femme qui équilibre notre jugement et notre sagesse dans notre communion les uns avec les autres. Dans le thème de l’homme et la femme, nous avons déjà bien compris qu’il y a une égalité dans l’esprit, qui est la pensée de Jésus Christ, et nous pouvons tous jouir de cette même pensée, mais nous vivons avec cette pensée dans un vase de terre. Les vases sont différents. C’est évident, n’est-ce pas ? Dans la maison de Dieu il y a différents vases.

2 Timothée 2:20 Or, dans une grande maison il y a non seulement des vases d’or et d’argent, mais aussi de bois et de terre ; les uns à honneur, et les autres à déshonneur. 21 Si donc quelqu’un se conserve pur de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile au maître, [et] préparé pour toute bonne œuvre.

Des vases différents

Dieu a plusieurs genres de vases différents dans Sa maison. Ils peuvent être des vases de déshonneur ou ils peuvent être des vases d’honneur. Et remarquez, si nous nous conservons purs de ces choses, comme c’est écrit juste avant :

2 Timothée 2:19 Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui ; et : Quiconque invoque le nom de Christ, qu’il se détourne de l’iniquité.

Donc si nous nous conservons purs de l’iniquité, nous serons « un vase d’honneur, sanctifié, utile au maître, et préparé pour toute bonne œuvre. » Dieu peut-Il utiliser un vase de femme ou d’homme à l’honneur et à la gloire de Dieu ? Absolument, mais ce vase doit avoir en lui l’esprit de Christ, autrement c’est un esprit de femme ou un esprit d’homme. Réfléchissez-y. Le vase de terre de la femme est différent du vase de terre de l’homme. Il est complètement différent.

1 Pierre 3:7 Maris, de même, demeurez avec [vos femmes] selon la connaissance,

L’apôtre Paul exhorte les hommes à demeurer selon la connaissance avec leurs femmes,

1 Pierre 3:7 … rendant honneur à la femme, comme à un vase plus fragile, et comme étant héritiers ensemble de la grâce de la vie ; afin que vos prières ne soient point entravées.

Quel est le vase de la femme ? J’ai entendu des femmes me dire : « Je ne suis pas d’accord avec ça ; on peut se débrouiller tout aussi bien que les hommes ! » Si vous dites ça, vous contredisez Dieu. Si vous pensez que vous êtes toutes aussi énergétiques et fortes que l’homme, votre constitution physique sera tellement détériorée vers la fin de votre vie que, soit on va devoir vous retirer beaucoup de pièces, soit vous trainerez votre corps ; alors qu’un homme ne trainera pas son corps à ce point. Quand Dieu dit que la femme est le vase plus fragile, Il est sérieux, et vous feriez mieux d’être d’accord avec Lui. Nous le verrons en continuant. En plus d’être le vase plus fragile, il est écrit que nous recevons tous ensemble la même grâce, mari et femme. Ne marchez pas ensemble sans cette connaissance, afin que vos prières ne soient point entravées. Ça vaut le coup d’y réfléchir. Si vous ne comprenez pas et ne pratiquez pas cela, vos prières seront entravées.

Il y a une autre chose à comprendre par rapport au vase de la femme :

La valeur infinie du sacrifice qui était nécessaire pour notre rédemption révèle le fait que le péché est un mal immense. À cause du péché, l’organisme humain tout entier est déréglé, {Testimonies for the Church Vol. 8 312.2}

Ce vase plus fragile n’est pas seulement plus sensible et plus délicat, mais il est déréglé, de la même manière que l’autre vase. Donc à cause du péché, notre organisme humain tout entier est déréglé ; et qu’a déclaré Dieu quand Adam et Ève avaient péché et qu’Il a parlé à Ève au sujet de ses fonctions corporelles quand le péché dérèglerait son organisme ? Dans Genèse vous avez une description très claire du genre de différence qui existe entre le vase de l’homme et celui de la femme à cause du péché. Et nos corps n’ont pas été changés, ils sont encore comme ça.

Genèse 3:16 [Et] il dit à la femme : J’augmenterai beaucoup ta peine et ta grossesse ; tu enfanteras des enfants avec douleur, et tes désirs [se tourneront] vers ton mari, et il dominera sur toi. 17 Et il dit à Adam: Puisque tu as obéi à la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre duquel je t’avais commandé, en disant : Tu n’en mangeras point ; le sol [est] maudit à cause de toi ; tu en mangeras [les fruits] avec peine, tous les jours de ta vie. 18 Et il te produira des épines et des chardons ; et tu mangeras l’herbe des champs. 19 Tu mangeras le pain à la sueur de ton visage, jusqu’à ce que tu retournes à la terre, car tu en as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras à la poussière.

Pouvez-vous voir la réalité du dérèglement du vase humain ? La femme serait dans la peine pour le restant de sa vie. Êtes-vous d’accord avec ça, mes sœurs ? Vous savez quelle est votre expérience. C’est lié à la conception, ou sans la conception. C’est très proche. La conception se fait dans la peine, et avant et après la conception il y a aussi la peine – un dérèglement terrible à cause du péché, de telle sorte que, toutes les quatre semaines, il y a de la peine. Et c’est une peine d’une nature qui est très oppressante pour certaines plus que pour d’autres.

Les hommes, demeurez avec les femmes selon la connaissance. Et toi, homme, tu produiras de la nourriture à la sueur de ton front. C’est une constitution physique complètement différente. Nous avons lu dans 1 Pierre que nous devrions demeurer l’un avec l’autre selon la connaissance de nos vases, du vase plus fragile, etc., et ici nous devons prendre soin de nos vases en fonction de cette connaissance :

1 Thessaloniciens 4:3 C’est ici en effet la volonté de Dieu, [savoir] votre sanctification, que vous vous absteniez de la fornication ; 4 Que chacun de vous sache posséder son vase dans la sanctification et [dans] l’honneur;

Que devez-vous apprendre ? Nous sommes appelés à être sanctifiés et dans notre processus de sanctification nous devons savoir comment posséder notre vase dans la sanctification et l’honneur. Il y a là quelque chose à étudier, il y a quelque chose à connaître, et il y a une connaissance qu’il existe un vase masculin et un vase féminin, et que les deux sont opposés. Ils sont différents et, malgré tout, semblables.

Dieu a créé un corps féminin et Il a créé un corps masculin pour des rôles différents, et avec le péché ces rôles se sont encore plus diversifiés. Cette considération identifie donc l’importance de faire preuve de sagesse par rapport à nos relations et nos interactions au sein de l’église entre frères et sœurs. Bien qu’il n’y ait pas de différence dans l’esprit, il y a une grosse différence dans le corps. Nous comprenons déjà, par nos études passées, que notre chair doit être placée sous le contrôle de l’esprit, qu’il y a un combat entre l’esprit et la chair, et que ce combat est assez intense. La différence du combat entre l’esprit et la chair dans la femme et celui dans l’homme est une chose que nous avons besoin de comprendre. Et parce que nous avons besoin de comprendre cela, l’apôtre Paul a écrit à ce sujet. C’est très important pour nous de comprendre ce dont l’apôtre Paul parle ici.

1 Timothée 2:8 Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, levant des mains pures, sans colère et sans contestation ;

Quelle est la caractéristique d’un macho ? La colère. Si les choses ne vont pas comme il faut, il va utiliser sa force virile de macho. Et que doit comprendre l’homme ici ? Nous devons lever des mains pures, sans colère et sans contestation.

1 Timothée 2:9 Pareillement aussi,

Si cela n’avait pas été dit en premier lieu au verset 8, alors nous ne ferions pas pour les hommes le lien avec ce que nous venons de lire sur les femmes. Mais il est écrit :

1 Timothée 2:9 Pareillement aussi, que les femmes se parent d’un vêtement modeste, avec pudeur et sobriété ; non pas de tresses de cheveux, ni d’or, ni de perles, ni d’habillements somptueux ;

Pourquoi ? Que doivent faire les hommes en levant des mains pures ? Ils doivent être aussi modestes que les femmes parce que leur corps masculin est différent du corps féminin. Et puisque le corps de l’homme et le corps de la femme sont si opposés et qu’ils ont des effets différents l’un sur l’autre, ainsi, comme les hommes, les femmes doivent se parer d’un vêtement modeste. Et voilà maintenant la suite :

1 Timothée 2:9 … avec pudeur et sobriété ; non pas de tresses de cheveux, ni d’or, ni de perles, ni d’habillements somptueux ;

Parce que c’est ce que fait la femme charnelle. Elle veut se rendre belle, parce que d’après les relations humaines, le vase féminin est tellement mignon pour l’homme, et donc elle doit se rendre encore plus mignonne. Si elle n’est pas vraiment mignonne, elle a l’impression d’être nue. Elle doit se donner cette apparence. Donc c’est ça l’idée. Ne consultez plus la chair humaine. Ne vous mettez pas dans une parure qui met la chair en avant, rien.

1 Timothée 2:10 Mais de bonnes œuvres, (comme il convient à des femmes qui font profession de piété). 11 Que la femme apprenne en silence, en toute soumission ; 12 Mais je ne permets point à la femme d’enseigner, ni d’user d’autorité sur l’homme, mais [elle doit] demeurer dans le silence. 13 Car Adam a été formé le premier, et Ève ensuite. 14 Et ce n’est point Adam qui a été séduit ; mais la femme, ayant été séduite, est tombée dans la transgression. 15 Toutefois elle sera sauvée en engendrant des enfants, si elle persévère avec sobriété dans la foi, la charité et la sainteté.

La différence entre l’homme et la femme existe encore dans le corps. En conséquence de cela, il doit y avoir un comportement précis qui fonctionne selon la sagesse de Dieu qui est tracée ici. La femme ne doit pas user d’autorité sur l’homme. Pourquoi ? Quel autre passage dans la Bible parle d’une femme qui fait cela? Comment l’appelle-t-on ? Une femme effrontée, une femme qui s’oppose complètement à l’homme ou qui cherche à lui faire la leçon ; et l’homme aime ça, vous savez. C’est tellement mignon. Et puis après il déteste ça.

Avez-vous déjà entendu parler de relations d’amour et de haine ? C’est ce que fait le monde. Parce que les gens vivent selon la nature charnelle, la pensée charnelle. Mais nous étudions ici la pensée divine dans un vase humain, et nous recevons ici des instructions qui nous disent que la femme doit être dans la pudeur et la soumission. Pourquoi ? Pour qu’elle n’ait pas un effet délétère sur l’homme. Voilà pourquoi. Parce qu’elle a un grand pouvoir. Les gens savent cela dans le monde. Ils connaissent le pouvoir de la femme, et Dieu l’interdit. Il interdit à la femme d’utiliser son corps physique comme pouvoir. Il l’interdit. C’est donc ça qui est derrière la déclaration de l’apôtre Paul où il dit qu’il veut que les femmes se taisent dans l’église. Nous n’allons pas aller plus loin que ce que cela veut dire, parce que nous allons en voir un peu plus dans un instant.

1 Corinthiens 14:33 Car Dieu n’est point [l’auteur] de la confusion, mais de la paix, comme dans toutes les églises des saints,

Il ne veut pas de confusion, Il a toutes choses en ordre.

Que vos femmes se taisent

1 Corinthiens 14:34 Que vos femmes se taisent dans les églises, car il ne leur est point permis de parler ; mais qu'[elles soient] soumises, comme la loi le dit aussi. 35 Et si elles veulent apprendre quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est honteux pour les femmes de parler dans l’église.

Pourquoi ? Pourquoi est-ce honteux, et qu’est-ce qui est honteux dans une femme qui parle dans l’église ? Le stress et les tensions de l’autorité et des contributions masculines ne conviennent pas à l’organisme délicat de la femme. Le stress et les tensions de l’autorité, de devoir tenir le fort comme doit le faire un homme ne sont pas pour les femmes. La nature masculine de l’homme a cette responsabilité et ce rôle. Si une femme l’exerce, son organisme délicat, son vase fragile en souffre. Et c’est donc ça la raison de ce dont l’apôtre Paul parle ici ; parce que certaines personnes prennent ses paroles à de telles extrêmes, ne prenant pas en considération tout ce qu’il dit d’autre. Ils disent : « Vous voyez ?! Aucune femme ne devrait parler dans l’église » ; et il y a même des églises qui mettent ça en pratique. Mais qu’est-ce qui est écrit dans la Bible sur les femmes ?

1 Corinthiens 11:4 Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef. 5 Mais toute femme qui prie ou qui prophétise sans avoir la tête couverte, déshonore son chef ; car c’est la même chose que si elle était rasée.

Donc d’après ce passage, est-ce possible pour une femme de prophétiser dans l’église ? Il est écrit qu’une femme qui prophétise doit être couverte et qu’un homme qui prophétise n’a pas besoin d’être couvert. Avec ce que nous venons de lire juste avant c’est parfaitement logique. La femme doit être couverte, parce que c’est une honte pour elle si elle prophétise sans être couverte.

Dans Actes nous pouvons lire au sujet de Philippe et de ses quatre filles :

Actes 21:8 Et le lendemain, Paul et nous qui étions avec lui, étant partis, nous vînmes à Césarée ; et étant entrés dans la maison de Philippe l’évangéliste, qui était l’un des sept [diacres], nous logeâmes chez lui. 9 Or il avait quatre filles vierges, qui prophétisaient.

Le mot prophétiser ne veut pas juste dire prédire le futur. Quand vous le recherchez avec soin dans la Bible et que vous vérifiez bien, cela veut en fait dire réprimander, proclamer la parole de Dieu. Une femme qui prophétise sans être couverte, c’est honteux. Paul dit : « Je ne permets pas à la femme de parler dans l’église, c’est honteux. » N’usez pas d’autorité, soyez à la bonne place en tant que femme pour les buts que nous reconnaissons si bien. Mais cela ne veut pas dire que la femme doit se taire si elle parle sous la direction de quelqu’un à un poste plus élevé. C’est soit Dieu soit l’homme. L’apôtre Paul demande « que chacun de vous sache posséder son corps dans la sanctification et dans l’honneur. » Il nous faut le savoir, et il le décrit ici.

Une femme qui place son vase dans le rôle d’un homme rencontre des problèmes. Tout d’abord, les hommes la remarquent, et c’est honteux pour une femme d’attirer sur elle l’attention. C’est ça la honte. Et c’est aussi mal parce qu’elle se place dans une position d’hardiesse où elle doit porter tout le poids que l’homme est censé porter. Cela endurcit les caractéristiques sensibles et délicates qui sont les siennes. Quelles sont ces caractéristiques sensibles et délicates ? Vous savez, elles sont incorporées dans une femme. Elles ont été créées par Dieu. Mes sœurs, vous avez un vase qui vous a été donné dans un but précis.

La déclaration suivante parle du mariage, mais nous allons lire d’autres citations qui montrent que cela ne s’applique pas seulement au mariage.

Dieu créa à partir de l’homme une femme, afin qu’elle soit une compagne et une aide semblable à lui, pour qu’elle soit unie à lui, qu’elle le réjouisse, l’encourage et soit pour lui une source de bénédiction ; et pour que lui, à son tour, lui soit une aide puissante. {Heavenly Places 202.4}

Donc premièrement, la femme devait être quelqu’un qui réjouisse l’homme, quelqu’un qui l’encourage et lui soit une source de bénédiction. Et lui, à son tour, doit être son protecteur, son aide puissante, parce qu’elle est le vase plus fragile.

Tous ceux qui entrent dans la vie conjugale avec un but élevé et saint — le mari cherchant à gagner les pures affections du cœur de la femme, {Ibid.}

Les pures affections du cœur d’une femme sont-elles différentes des pures affections physiques d’un homme ? On peut lire ce genre de choses tout le temps. S’il n’y a que des garçons qui sont nés dans une famille, il y a quelque chose qui manque, on veut une petite fille. Pourquoi ? Parce qu’elle créé du soleil dans la maison qu’un garçon n’apporte pas. C’est une réalité. Donc Dieu a créé la femme pour qu’elle encourage et soit une source de bénédiction pour l’homme.

…le mari cherchant à gagner les pures affections du cœur de la femme, la femme cherchant à adoucir et améliorer le caractère de son mari et à lui apporter un complément — réalisent le dessein de Dieu à leur égard. {Ibid.}

Pourquoi la femme a-t-elle été créée ? Pour adoucir et améliorer le caractère de son mari. Sœur White parle aussi de cela pour l’église. Elle parle des femmes appelées à l’œuvre et affirme très clairement sous l’inspiration qu’il existe bien un rôle pour la femme dans l’église :

Nous pouvons affirmer sans exagération que la dignité et l’importance de la mission et des devoirs distinctifs de la femme sont d’un caractère plus sacré et plus saint que les devoirs de l’homme. {Welfare Ministry 145.3}

Est-ce que vous le croyez ? La femme a-t-elle des devoirs distinctifs, est-elle une personne distinguée ? Absolument. Elle a des devoirs distinctifs et ceux-ci sont plus sacrés et plus saints que les devoirs de l’homme.

Que la femme réalise la sainteté de son œuvre et qu’elle se lance dans sa mission dans la force et la crainte de Dieu. {Ibid.}

Si nous pouvons faire comprendre à nos sœurs le bien qui leur est possible de faire par le Seigneur Jésus Christ, nous verrons une grande œuvre accomplie. {Ibid. 145.4}

Si seulement le peuple adventiste avait accepté les écrits de Sœur White, nous aurions une différente église adventiste aujourd’hui. Vous le verrez dans quelques instants. Quel est donc le rôle de la femme dans l’église ? Quels sont ses devoirs distinctifs ?

C’est Marie qui annonça la première un Jésus ressuscité. … L’influence ennoblissante et apaisante des femmes chrétiennes est nécessaire à l’œuvre solennelle de la prédication de la vérité. {Evangelism 471.5 / Évangéliser 424.5}

Quel est le rôle de la femme ? L’influence ennoblissante et apaisante, ce que Dieu a créé pour l’homme, c’est cela le rôle de la femme dans le monde de Dieu. La nouvelle créature qu’elle est, égale à l’homme, s’est vue confier un rôle qui consiste à employer les talents de sa constitution physique, qui sont les sensibilités apaisantes et ennoblissantes que possède une femme, et qu’un homme ne possède pas. Et dans l’église la responsabilité lui incombe d’influencer les hommes de la bonne façon.

Abigaïl

J’aime beaucoup l’histoire d’Abigaïl, la manière dont elle parle à David, qui est rempli de colère et de fureur, parce que Nabal a refusé de l’aider ; et il vient là pour détruire la maison dans sa colère. Mais que fait-elle ? Elle parle à un homme.

Nous avons dans le caractère d’Abigaïl, la femme de Nabal, une illustration de la féminité selon l’ordre de Christ ; {Bible Commentary Vol. 2 1022.1}

Êtes-vous à l’écoute ? Les femmes, observez Abigaïl. Voilà votre étude. Et les hommes, regardez bien comment David lui a répondu.

La piété d’Abigaïl, comme le parfum d’une fleur, s’échappait inconsciemment de son visage, de ses paroles et de ses actes. L’Esprit du Fils de Dieu habitait dans son âme. {Patriarchs and Prophets 667.1 / Patriarches et prophètes 649.4}

L’Esprit de Dieu, Jésus Christ, était en elle. Et que faisait-Il à travers ce vase humain ?

Ses paroles, accompagnées de grâce et pleines de bienveillance et de paix, répandait [autour d’elle] une influence céleste. De meilleurs sentiments vinrent à David, {Ibid.}

Qu’est-ce qui est venu à David à cause d’Abigaïl ? De meilleurs sentiments,

… et il frémit en pensant à ce qu’aurait été l’issue de sa folle entreprise. « Heureux les pacifiques ; car ils seront appelés enfants de Dieu. » Matthieu 5:9. Si seulement il existait plus de femmes comme cette femme d’Israël pour calmer les accès de colère, prévenir les actes soudains et irréfléchis, et arrêter de grands maux par des paroles de sagesse calmes et mesurées. {Ibid.}

Une vie chrétienne consacrée est un rayonnement continu de lumière, de consolation et de paix. Elle est caractérisée par la pureté, le tact, la simplicité et l’efficacité. Elle est contrôlée par cet amour désintéressé qui sanctifie l’influence. Elle est remplie de [la présence de] Christ et laisse derrière elle un sillage de lumière où que son possesseur aille. Abigaïl savait reprendre et conseiller avec sagesse. {Ibid. 667.2 / 650.1}

Elle est venue reprendre David. Dites-moi, les hommes, est-ce que vous aimez que des femmes vous reprennent ? David était un guerrier et il s’est retrouvé face à face avec cette femme et elle l’a repris ; mais comment ? Les femmes, quand les hommes vous irritent et qu’ils sont très oppressants et prêts à vous détruire, que faites-vous généralement ? Avez-vous peur des hommes et est-ce que vous tremblez au-dedans ? Vous n’en pouvez plus du comportement de cet homme et vous perdez votre sang froid ? Qu’a fait Abigaïl ? Elle a apaisé sa sévérité et son despotisme.

Avec un cœur humble il reçut la réprimande, conformément aux paroles qu’il avait lui-même prononcées : « Que le juste me frappe, ce me sera une faveur ; et qu’il me reprenne, ce me sera une huile excellente. » Psaume 141:5. Il bénît Abigaïl et la remercia de l’avoir si judicieusement conseillé. Beaucoup de personnes croient avoir méritées d’être louées quand elles ont accepté une censure sans manifester d’impatience ; mais ils sont peu nombreux ceux qui accueillent la répréhension avec reconnaissance dans leurs cœurs et bénissent ceux qui cherchent ainsi à les garder de faire le mal. {Ibid.}

Quel était donc le rôle d’Abigaïl ? Elle n’était pas son épouse, c’était juste une autre femme. David était sur le chemin de la guerre et il aurait très bien pu dire : « Écarte-toi, femme. » Combien d’hommes font cela ? Dans l’église cela n’existe pas : « Écarte-toi, femme. » Une femme doit pouvoir s’exprimer selon les sensibilités raffinées que Dieu lui a données ; et dans l’église la femme est l’effet équilibrant sur les hommes. C’est une réalité, c’est cela le monde de Dieu.

Dans le monde, dehors, le droit des femmes est maintenu comme un droit que la femme a de se faire une place sur un pied d’égalité avec l’homme, et donc elles se battent pour des postes de travail là-dehors qui sont stressants et qui appartiennent au monde du stress de l’homme. Elles vont se battre pour le lieu de travail. Des maçonnes… je n’en croyais pas mes yeux. Des femmes maçons ! Des policières, des femmes soldats ! Est-ce que vous y croyez ? Et puis des femmes parlementaires. Qu’arrive-t-il à la sensibilité raffinée de ce talent que Dieu a donné à ces femmes ? Que leur arrive-t-il ?

Connaissez-vous la première femme qui est devenue Premier ministre en Angleterre ? Quel était son surnom ? La Dame de fer. C’est une femme ça ? Les hommes doivent être comme ça, la femme doit adoucir le fer. Vous voyez, c’est ce qui arrive. Quand les femmes vont à la guerre, j’ai mal au cœur pour elles, toutes ces situations difficiles. Et vous savez, quand les femmes se lancent dans le monde du combat de la politique parlementaire, où elles doivent se battre et vaincre l’ennemi, pour ainsi dire, comme leur esprit s’endurcit ! Ce n’est pas le rôle d’une femme. Mais dans le monde aujourd’hui on considère cela comme normal et juste. Et qu’est-ce qui est arrivé à la société en conséquence ? Quel est le rôle de la femme dans le monde de Dieu ? Adoucir, apaiser et avoir une influence sur l’esprit et la société de l’église et du monde, si elles le veulent bien.

Je voudrais faire comprendre aux mères que les femmes doivent répondre des talents que Dieu leur a confiés. Il leur est possible de s’engager dans l’œuvre missionnaire dans leurs foyers, auprès de leurs familles. Leur influence est en tout point égale à celle du mari ou du père. L’œuvre la plus noble pour la femme est la formation du caractère de ses enfants selon le modèle divin. Elle devrait [chercher à] gagner leurs affections, {Health Reformer, 1 avril 1880 par. 8}

Est-ce dur à faire pour une femme qui est douce ? Ne gagne-t-elle pas les affections de ses enfants et ne les attache-t-elle pas à son cœur ?

… elle devrait nourrir l’amour ; car c’est par ces traits de caractère inestimables qu’elle pourra exercer une influence transformatrice au sein de sa famille. Si elle réussit sur ce point-là, elle aura obtenu la victoire. {Ibid.}

C’est là qu’elle doit combattre.

La société ressentira son influence par le comportement et la valeur morale de ses enfants. {Ibid.}

Quelle est l’influence de la femme sur la société ? Cette influence apaisante.

L’église la bénira parce qu’elle a éduqué et développé des talents qui seront de la plus haute valeur. Elle donne à l’église des hommes et des femmes qui n’hésiteront pas à accomplir leur devoir, si fatiguant qu’il soit. Si les mères chrétiennes avaient toujours fait leur part avec fidélité, il n’existerait pas aujourd’hui tant de difficultés dans les églises à cause de certains membres indisciplinés. Ce sont les mères qui forment les caractères qui constituent l’église de Dieu. Lorsque je vois une église en difficulté, que ses membres sont bornés, téméraires, enflés d’orgueil, autosuffisants et rebelles à la voix de l’église, je suis amenée à craindre que leurs mères ne les ont pas éduqués comme il fallait dans leur jeunesse. {Ibid.}

Les femmes sont-elles déphasées aujourd’hui ? Pourquoi y-a-t-il autant de conflits dans le monde ? Parce que Satan a réussi à prendre le rôle de la femme et à l’arracher de la société, voilà pourquoi. Et mes sœurs dans l’église, cela ne devrait pas être comme ça ! Vous avez une responsabilité de faire ce travail d’adoucir et d’apaiser pour que, lorsque nous avons des difficultés dans l’église à cause de notre passé qui a été si mauvais, nous puissions regagner ce qui a été perdu, parce que vous vous êtes soumises au rôle dans lequel Dieu vous a placées.

1 Corinthiens 11:3 Mais je veux que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, et [que] l’homme [est] le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.

Dieu est le chef de Christ. Christ et Dieu sont-ils égaux ? Absolument. Christ, qui est la Parole, le Père et le Saint-Esprit sont trois personnes, et ces trois personnes sont égales, mais quels sont leurs rôles ? La femme et l’homme sont-ils égaux ? En effet, mais quels sont leurs rôles ? Dieu est le chef de Christ. Il exerce la position de Père. Christ exerce la position d’une personne soumise qui est là pour accomplir l’expiation et amener à Dieu Son peuple. Et les hommes sont dans une position où ils se soumettent à Jésus Christ, et la femme où elle se soumet à l’homme ; mais sont-ils égaux ? Oui, ils le sont. Philippiens chapitre 2 vous le dit très clairement. Parce que si Jésus était subordonné à Dieu et qu’Il était Dieu-même, alors il n’y a pas de question. Il était bel et bien égal, mais qu’a-t-Il fait ? Et c’est là que se trouve la réponse à ce problème homme / femme dans le monde. Tout est là en Jésus Christ. Souvenez-vous :

Philippiens 2:5 Qu’il y ait en vous cette pensée qui était aussi en Jésus Christ ;

Quelle était cette pensée ?

Philippiens 2:6 Lequel étant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à saisir d’être égal à Dieu ; 7 Mais s’est dépouillé lui-même,

C’est cela la pensée de Christ : le rôle qui nous a été donné est celui d’un choix personnel. Je vais suivre la pensée de Christ, et la pensée de Christ, bien qu’elle fût égale à Dieu, s’est dépouillée elle-même. Est-ce que vous aimez ça, mes sœurs ? Dépouillé. Suivez les traces de Jésus. Et mes frères, c’est la même chose pour nous. Regardez cette chose magnifique que Jésus a faite en prenant ce rôle qu’Il avait destiné à la femme dès la création.

Philippiens 2:8 Et étant trouvé en figure comme un homme, il s’est humilié lui-même, et a été obéissant jusqu’à la mort, même [jusqu’à] la mort de la croix. 9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a hautement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom ;

Quand Jésus est venu sur cette terre, qu’a-t-Il fait pour nous ? Il est venu ici pour nous aider et nous relever, pour nous consoler et nous guérir, pour nous attendrir et nous apaiser. Quel était le rôle de la femme ? C’est exactement le rôle de la femme.

Sœur White écrit ici à des sœurs et elle emploie cette image-même de l’expiation par rapport à des sœurs qui s’efforcent d’obtenir quelque chose qui n’est pas le rôle que Dieu leur a donné.

Nous nous adressons aux mères chrétiennes. Nous vous implorons de ressentir votre responsabilité en tant que mères et de ne pas vivre pour votre plaisir, mais de glorifier Dieu. Christ ne s’est point complu en Lui-même, mais a pris la forme d’un serviteur. Il a quitté les parvis royaux et s’est abaissé pour revêtir Sa divinité de l’humanité, afin que par Son abaissement et Son exemple de sacrifice Il puisse nous enseigner comment nous pouvons être élevés à la position de fils et de filles de la famille royale, enfants du Roi céleste. Mais quelles sont les conditions de ces bénédictions nobles et sacrées ? « Sortez du milieu d’entre eux… {Testimonies for the Church Vol. 3 565.4}

Sortez de ces voies du monde.

Christ s’est humilié de la plus haute autorité, de la position de Celui qui était égal à Dieu, jusqu’au niveau le plus bas, celui d’un serviteur. {Ibid. 366.1}

Si peu de gens discernent le charme de la véritable humilité de Christ ! Son humilité ne résidait pas dans une faible estime de Son propre caractère et de Ses qualifications, {Ibid. 366.3}

N’est-ce pas ce que pensent les femmes ? « Oh, mes qualifications sont si mauvaises. Je veux de meilleures qualifications. » Non, rien de tout ça. Jésus les avait toutes, et la femme aussi. Mais Il s’est humilié, pas dans une faible estime de Son propre caractère et de Ses qualifications.

… mais en ce qu’Il s’abaissa jusqu’à l’humanité déchue, afin de l’élever avec Lui à une vie supérieure. {Ibid.}

Quelle est la tâche de la femme ? Élever les hommes, élever l’humanité à un niveau supérieur. Elles ont raté, n’est-ce pas ? C’est pour ça que la société s’est tellement dégradée aujourd’hui. Mais Dieu merci pour la pensée de Jésus, la femme n’a pas à s’inquiéter. Elle peut prendre le rôle que Dieu lui a donné et avoir Jésus avec elle.

Les gens du monde cherchent à s’élever eux-mêmes à la position de ceux qui sont au-dessus d’eux ou à leur devenir supérieurs. Mais Jésus, le Fils de Dieu, s’est humilié pour élever l’homme ; et le vrai disciple de Christ cherchera, afin d’élever les hommes, à les rencontrer là où ils se trouvent. {Ibid.}

C’est cela le rôle de la femme. Quel est le rôle de l’homme ? Les hommes ont une position, un rôle à jouer dans cette activité de progression dans la vérité spirituelle.

Éphésiens 5:25 Maris, aimez vos femmes, comme aussi Christ a aimé l’église, et s’est donné lui-même pour elle ;

Les hommes doivent utiliser leurs forces masculines pour se donner au service des dames. Dans une église, ça c’est en-dehors du mariage. Ce n’est pas une histoire de mariage, c’est une histoire spirituelle. Et les manières à la maison, la façon dont les hommes et les femmes se comportent à la maison se révèlera certainement dans l’église. Si un homme a l’habitude de regarder la femme de haut, il le fera à l’église. Et si une femme est sans arrêt en train de chercher à maintenir sa place, elle le fera aussi dans l’église. Ça c’est mondain, ce n’est pas la sagesse qui vient d’en haut. C’est charnel, terrestre et du diable. Nous ne voulons rien de tout ça.

Le rôle que Dieu nous a donné, nous le remplirons selon Son esprit dans notre pensée, et nous le prendrons avec plaisir. Les hommes et femmes en Christ sont un en Lui, tout comme le Père, le Fils et le Saint-Esprit, conformément à la prière de Jésus : « Afin qu’ils soient
un, comme Nous sommes un. » Ce ne sera qu’au ciel que nous serons comme les anges dans nos corps. Tant que nous sommes sur la terre, Dieu nous a donnés des rôles à exercer afin que nous puissions être guéris du péché. Et ces rôles qu’Il nous donne doivent être protégés et cultivés avec soin afin qu’en tant qu’église, nous atteignons le caractère de Dieu, car l’un influence l’autre.

Une réalité de cause à effet

Les femmes qui sont comme la Dame de fer, qui occupent des postes de dirigeants, du point de vue médical, il leur manque beaucoup de parties du corps. Et la partie du corps qui leur manque le plus c’est l’utérus. Parce que l’utérus est l’endroit où une femme a ses émotions les plus tendres ; elles viennent de là. C’est une réalité physique. Et quand cette partie-là est bombardée et stressée, vous entendez très vite que l’utérus devient malade. Vous n’entendez pas parler d’hôpitaux entièrement dédiés aux hommes, n’est-ce pas ? Mais vous entendez et vous savez qu’il existe des hôpitaux pour les femmes. Pourquoi ?

Puisse Dieu nous accorder un esprit disposé à se soumettre à Son merveilleux plan du salut qui est l’amour. L’amour de Dieu est si magnifique qu’il nous apporte la vie, il nous apporte une nouvelle façon de penser ; et en nous soumettant à cet amour, nos vraies facultés qui ont été créées en nous à l’origine seront rénovées. Nous deviendrons des vases d’honneur parce que nous nous soumettons à ce sentier nouveau et merveilleux que Dieu a ouvert pour nous. Mettons donc de côté notre ancienne façon de penser. Saisissons-nous de cela comme Dieu veux que nous l’ayons.

Amen.  

Publié le 19/01/2017, dans La réforme vestimentaire, Sermons, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :