Pécheur, je voudrais te guérir

1. Pécheur, je voudrais te guérir;
J’ai vu tes larmes, ta souffrance,
Mais pour avoir la délivrance,
Il faut apprendre à m’obéir.
Voici, je me tiens à la porte,
Je suis ton Maître et ton Sauveur;
La paix, le bonheur je t’apporte :
Ne veux-tu pas m’ouvrir ton coeur?

2. Tu sais que je suis né pour toi,
Que pour toi j’ai donné ma vie.
Ton coeur est-il l’hôtellerie
Sans place même pour ton Roi?
Souvent année après année,
Chez toi j’ai frappé, mais en vain.
Voici le soir de la journée,
Ne veux-tu pas m’ouvrir enfin?

3. N’as-tu donc pas besoin de moi
Quand autour de toi tout chancelle?
Dès aujourd’hui viens sous mon aile,
Je serai tout, oui, tout pour toi.
Le temps rapidement t’emporte;
Pourquoi renvoyer à demain?
Trop tard, un jour devant ma porte
Tu frapperas peut-être en vain.

4. Si tu n’as pas besoin de moi,
Écoute, obéis sans comprendre.
Jusques à quand devrais-je attendre?
Ton Seigneur a besoin de toi.
Voici, je me tiens à la porte,
Je suis ton Maître et ton Sauveur;
La paix, le bonheur je t’apporte
Ne veux-tu pas m’ouvrir ton coeur?

Publié le 03/02/2016, dans Chants et cantiques. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s