8. Le reste – 2ème partie

Le troisième ange : étude 8B

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Le passage d’Apocalypse 3:20-21 identifie le peuple qui répond à l’appel de Jésus. Il frappe à la porte du cœur et ils répondent à l’appel. Ils ouvrent leur cœur et s’assimilent à Jésus. Puis, quand ils s’assimilent à Jésus, ils peuvent triompher, ils peuvent vaincre, et ensuite devenir le reste du verset 21. C’est ce sur quoi nous voulons nous étendre maintenant, et nous voulons suivre cette séquence dans une histoire vivante.

Ce que Jésus essayait de communiquer aux disciples dans Jean chapitre 6, c’était qu’Il désire venir en nous, et manger et boire avec nous. C’est très intéressant de constater que le message de manger et boire de Jésus et avec Jésus est le message même qui sépare, tout comme il a séparé les soixante-dix des autres disciples.

Jean 6:53 Alors Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’avez aucune vie en vous-mêmes.

Méditons un moment sur l’aspect vivant de manger et de boire.

C’est en contemplant l’amour de Christ, en le buvant, en s’attardant sur celui-ci, que nous mangeons sa chair et que nous buvons son sang, et devenons participants de la nature divine. Quand nous méditons sur la vérité telle qu’elle est en Jésus, elle devient plus profondément imprimée sur l’âme. {Bible Echo, 1 avril 1892, par. 3}

Voici une représentation vivante de l’action de manger et boire avec Jésus : C’est en contemplant l’amour de Christ, en le buvant, et en s’attardant sur celui-ci. Voilà ce que signifie manger Sa chair et boire Son sang, et de cette façon nous devenons participants de la nature divine, nous devenons liés à Lui. Nous devons méditer sur la vérité telle qu’elle est en Jésus, et cela devient alors profondément imprimé sur notre âme. C’est comme lorsque vous mangez de la nourriture, elle devient une partie intégrante de vous-mêmes. Jésus a mangé et bu avec nous, et nous devons manger et boire avec Lui. Le bénéfice complet de cette activité est exprimé ici en résumé :

2 Corinthiens 5:21 Car celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait [être] péché pour nous, afin que nous fussions fait la justice de Dieu en lui.

Qu’est-ce que cela veut dire de prendre part avec Jésus ? Jésus a pris part avec nous dans notre expérience de péché, non pas qu’Il ait péché, mais Il a été fait être péché, afin que nous fussions fait la justice de Dieu. Il y a ici un échange, il y a une participation.

En tant qu’un avec nous, Il doit porter le fardeau de notre culpabilité et de notre malheur. Celui sans péché doit ressentir la honte du péché. Celui qui aime la paix doit demeurer avec le conflit, la vérité doit résider avec la fausseté, la pureté avec la vilénie. Chaque péché, chaque discorde, chaque convoitise souillante que la transgression avait amenée, était une torture pour Son esprit. {Desire of Ages 111.4 / Jésus-Christ 92.1}

Jésus a pris part avec nous. Il a mangé et bu avec nous. C’est ce que nous appelons l’expiation (the atonement, litt. : la réunification). Il a fait corps avec nous afin que nous puissions faire corps avec Lui. Il veut que nous ouvrions nos cœurs à cela, que nous méditions sur cela, et que nous laissions cela être réel pour nous.

Quand nous nous soumettons à Christ, le cœur est uni à Son cœur, la volonté se fond dans Sa volonté, l’esprit devient un avec Son esprit, les pensées Lui sont amenées captives ; nous vivons Sa vie. Voilà ce que cela veut dire d’être revêtu de la robe de Sa justice. {Christ’s Object Lessons 311.4 / Paraboles de Jésus 271.3}

Voyez-vous ici l’assimilation ? Comme en mangeant, vous assimilez la nourriture, et cela devient partie intégrante de vous-mêmes. Jésus est devenu partie intégrante de nous, et nous devenons partie intégrante de Lui dans cette transaction. Quand nous contemplons cela, quand nous nous émerveillons devant cela, quand nous l’absorbons, nous devenons un avec Lui, en tant qu’individus et en tant qu’Église. Tandis que nous assimilons, que nous mangeons et buvons avec Lui, c’est une telle combinaison que nous devenons os de Ses os et chair de Sa chair. C’est merveilleusement exprimé ici comme un édifice cimenté, mais pas avec des joints, c’est une fusion minutieuse ; et c’est ce que Jésus voulait faire comprendre à Ses disciples :

Christ, le vrai fondement, est une pierre vivante ; Sa vie est transmise à tous ceux qui sont construits sur Lui. « Vous aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés en une maison spirituelle. » « Chaque édifice, bien ajusté ensemble, croît en un temple saint dans le Seigneur. » 1 Pierre 2:5 ; Éphésiens 2:21. Les pierres font corps avec le fondement, car une vie commune demeure en toutes.  Aucune tempête ne peut renverser cet édifice, « Car ce qui partage la vie de Dieu, avec Lui survit à tout. » {Thoughts from the Mount of Blessing 150.2 / Heureux ceux qui 121.1}

Nous avons ici un édifice dans lequel les pierres sont fusionnées au fondement, en sorte qu’il n’y a aucun joint. Aucune secousse, aucun tremblement de terre, rien ne peut le séparer. C’est un seul bloc ; mais il est assemblé par des individus qui tout d’abord s’assimilent et s’unissent à Jésus.

1 Corinthiens 10:16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion du sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion du corps de Christ ? 17 Car nous [qui sommes] plusieurs, sommes un [seul] pain, [et] un [seul] corps ; car nous sommes tous participants de ce même pain.

Pouvez-vous voir ce que Jésus essayait de communiquer lorsque qu’Il disait : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui. » ? Il dit en fait à ce peuple : « Je veux que vous deveniez tellement fusionnés avec moi que nous devenons un seul édifice, un seul corps. » C’est ce que le message des trois anges essaie de produire pour les gens qui vivent sous sa lumière : Un seul corps, un seul édifice, ce qui est égal à l’Église. l’Église est censée être cela, et dans ces derniers moments des messages des trois anges, Jésus essaie de provoquer un tel état, une réplique parfaite de Son propre corps, de Son propre édifice, le temple.

1 Corinthiens 12:12 Car comme le corps est un, et a plusieurs membres, et tous les membres de ce corps, [quoi qu’ils] soient plusieurs, sont un seul corps, ainsi aussi [est] Christ 13 Car par un [seul] Esprit nous sommes tous baptisés en un [seul] corps, que [nous soyons] Juifs, ou Gentils, que [nous soyons] esclaves, ou libres ; et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.

Un corps. Un édifice. Chaque individu devient fusionné tandis qu’il ouvre son cœur à Jésus. C’est le but de ce message, qu’un tel peuple puisse exister. C’est rendu très réaliste ici :

Éphésiens 4:15 Mais que, disant la vérité dans l’amour, nous croissions en toutes choses en lui qui est le chef, [c’est-à-dire] Christ ; 16 Duquel tout le corps, bien assemblé et serré ensemble, par ce que chaque jointure fournit, selon la force qui est dans la mesure de chaque partie, produit l’accroissement du corps pour son édification dans l’amour.

Le mot « édification » est un mot qui est associé à un bâtiment, un « édifice ». Le corps et l’édifice sont tous deux représentés ici. Quand Jésus dit : « Je veux manger et boire avec vous », Il est vraiment en train de dire : « Je veux que nous devenions un édifice solide, un seul corps. » Nous devons grandir en cela, nous devons assimiler et devenir partie intégrante de cela. C’était cela Son objet, et c’est ce qu’est Son Église.

1 Timothée 3:15 Mais si je tarde, afin que tu saches, comment tu dois te conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, le pilier et la base de la vérité.

Après que nous ayons examiné ces passages, ce que Jésus essaie de faire comprendre c’est qu’Il veut que Son Église soit tellement établie qu’elle devienne un édifice solide, un corps solide, avec Lui comme le chef (la tête), et cela ne peut se faire que par le pilier et la base de la vérité. C’est la vérité qui doit être la source de cet édifice, de ce corps. Le pilier et la base de la vérité, c’est ce que l’Église est censée représenter.

Maintenant, nous voulons considérer l’Église de Dieu sur terre, qui se conclut avec Laodicée jusqu’à la fin, afin de voir qu’à la fin, Son plan original sera finalement représenté en Son peuple du reste. Depuis le début, Dieu a toujours eu Son Église :

Depuis le début, les âmes fidèles ont constituées l’Église sur terre. {Acts of the Apostles 11.2 / Conquérants pacifiques 13.1}

Si nous cherchons l’Église de Dieu, elle est toujours identifiée par des gens fidèles.

Dans tous les âges, le Seigneur a eu Ses sentinelles, qui ont porté un témoignage fidèle à la génération dans laquelle ils vivaient. Ces sentinelles ont donné le message d’avertissement ; et lorsqu’elles ont été appelées à retirer leurs armures, d’autres ont repris l’œuvre. Dieu a amené ces témoins dans une relation d’alliance avec Lui-même, unissant l’Église sur la terre à l’Église dans le ciel. Il a envoyé Ses anges pour pourvoir aux besoins de Son Église, et les portes de l’enfer n’ont pas pu prévaloir contre Son peuple. À travers des siècles de persécution, de conflit, et de ténèbres, Dieu a soutenu Son Église. {Ibid.}

En lisant cela, est-ce que vous remarquez que vous ne pouvez pas donner de nom à cette Église ? Parce qu’elle a changé de noms tout le long. Il est question ici des gens qui sont fidèles, les gens qui sont en harmonie avec Jésus et avec la vérité.

Pendant des âges d’obscurité spirituelle, l’Église de Dieu a été comme une ville située sur une colline. D’âge en âge, à travers des générations successives, les pures doctrines du ciel se sont dévoilées à l’intérieur de ses frontières. {Acts of the Apostles 12.1 / Conquérants pacifiques 13.2}

Nous considérons l’Église de Dieu. Quelle est-elle ? C’est une compagnie de gens qui sont fidèles.

Les noms des sept Églises [d’Apocalypse 2 et 3] sont symboliques de l’Église dans différentes périodes de l’ère chrétienne. Le nombre 7 indique la plénitude, et il est symbolique du fait que les messages s’étendent jusqu’à la fin des temps, tandis que les symboles utilisés révèlent la condition de l’Église à différentes périodes dans l’histoire du monde. {Acts of the Apostles 585.3 / Conquérants pacifiques 521.1}

Christ est représenté comme marchant au milieu des chandeliers d’or. Sa relation aux Églises est ainsi symbolisée. {Acts of the Apostles 586.1 / Conquérants pacifiques 521.2}

La relation de Christ aux Églises fait l’Église, et c’est une seule Église dans sept périodes de l’ère chrétienne. Pour comprendre cela dans un concept vivant, nous lisons :

Dieu a une Église. Ce n’est pas la grande cathédrale, ce n’est pas non plus l’établissement national, ce ne sont pas non plus les différentes dénominations ; ce sont les gens qui aiment Dieu et qui gardent Ses commandements. {Upward Look 315.5}

Alors, qu’est-ce que l’Église? Ce ne sont pas les dénominations. Ce n’est pas ce qui est considéré comme l’Église. Ce sont les gens qui aiment Dieu et qui gardent Ses commandements.

« Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis là au milieu d’eux. » (Mattieu 18:20). Là où Christ se trouve, même parmi les quelques humbles, c’est l’Église de Christ, car seule la présence de Celui qui est haut et saint, et qui habite l’éternité, peut constituer une Église. {Ibid.} 

Ceci est un critère très important par rapport à ce que nous considérons maintenant. L’Église de Dieu doit être identifiée par des gens qui sont fidèles et qui sont fusionnés avec Jésus Christ. C’est cela qui constitue l’Église. C’est Lui et les gens qui s’assimilent à Lui. C’est également intéressant de réaliser que ce peuple n’est pas seulement une compagnie invisible, ce sont des gens qui sont liés ensemble par une forme d’harmonie et d’organisation :

Christ … regarde vers l’avenir, deux mille ans plus tard, à Son Église qui existerait dans les derniers jours, avant la fin de l’histoire de ce monde. Le Seigneur a eu une Église depuis ce jour, en passant par toutes les scènes de changement dans le temps, jusqu’à la période actuelle [ceci a été écrit en 1893]. La Bible place devant nous une Église modèle. Ils doivent être dans l’unité les uns avec les autres, et avec Dieu. Quand les croyants sont unis à Christ, le cep vivant, le résultat est qu’ils sont un avec Christ, plein de sympathie, de tendresse et d’amour. Quand quelqu’un se retire du corps organisé du peuple de Dieu qui garde les commandements, quand il commence à peser l’Église dans ses balances humaines, et qu’il commence à prononcer un jugement contre eux, alors vous savez que Dieu ne le conduit pas. Il est sur la mauvaise piste. {Manuscript Releases Vol. 1 355.1-2}

C’est un édifice, dans le sens qu’il est lié ensemble. C’est une compagnie de gens qui sont unis à Christ. Il est la tête, ils sont le corps, et tout fonctionne ensemble. C’est un organisme, ou en d’autre termes, une « organisation ». C’est un organisme et ce doit être compris comme tel.

Jusqu’à la fin des temps, la présence de l’Esprit doit demeurer avec la véritable Église. {Acts of the Apostles 54.2 / Conquérants pacifiques 48.3}

Quand nous passons en revue l’histoire de l’Église, à partir du temps de Jésus en descendant le fil des siècles, nous en arrivons à l’année 1914. En cette année-là, l’Église fidèle de Dieu a fait surface, dans la Première Guerre mondiale, parce que dans cette Première Guerre mondiale ceux qui sont demeurés fidèles l’ont été sous les épreuves les plus sévères. Comme nous l’avons lu dans notre étude précédente, lorsque les champions sont rares et que la majorité nous abandonne, ce sera le test. Et c’est ce qui s’est passé. En ce temps-là, il est né un peuple adventiste qui proclamait les messages des trois anges, et qui a été fidèle à travers cette terrible épreuve de la Première Guerre mondiale, et par la suite.

En considérant cette Église qui a existé à travers ces deux guerres mondiales, qu’est-ce que nous nous imaginons ? Cette Église qui s’est montré loyale et fidèle à ses vraies croyances, est-elle désormais une Église parfaite ?

À travers de long âges, Dieu a supporté l’angoisse de contempler l’œuvre du mal, Il a donné le Don infini du Calvaire, plutôt que de laisser quiconque être trompé par les déformations du méchant ; car l’ivraie ne pouvait pas être arrachée sans risquer de déraciner le précieux grain. Et ne serons-nous pas aussi indulgents envers nos prochains que le Seigneur du ciel et de la terre l’est envers Satan ? {Christ’s Object Lessons 72.2 / Paraboles de Jésus 55.2}

Le monde n’a aucun droit de douter de la vérité du christianisme parce qu’il y a des membres indignes dans l’Église, et les chrétiens ne devraient pas non plus devenir découragés à cause de ces faux frères. Qu’en était-il de l’Église primitive ? Ananias et Sapphira se joignirent aux disciples. Simon Magus fut baptisé. Démas, qui abandonna Paul, avait été considéré comme un croyant. Judas l’Iscariote fut compté au nombre des apôtres. Le Rédempteur ne veut pas perdre une seule âme ; Son expérience avec Judas est rapportée pour montrer Sa longue patience avec la nature humaine perverse ; et Il nous demande de supporter cela patiemment comme Il l’a supporté. Il a dit que des faux frères se trouveraient dans l’Église jusqu’à la fin des temps. {Christ’s Object Lessons 72.3 / Paraboles de Jésus 55.3}

Bien que Dieu ait Son Église, et que nous pouvons l’identifier tout le long, nous ne devons pas chercher une Église qui n’a pas en elle de gens imparfaits.

L’Église de Christ sur la terre sera imparfaite, mais Dieu ne détruit pas Son Église à cause de son imperfection. … Il y a deux influences opposées qui sont continuellement exercées sur les membres de l’Église. L’une des influences œuvre pour la purification de l’Église, et l’autre pour la corruption du peuple de Dieu. {Testimonies to Ministers 46.1}

Certaines personnes semblent penser qu’en rentrant dans l’Église toutes leurs attentes seront satisfaites,  et qu’ils ne rencontreront que ceux qui sont purs et parfaits. Ils sont zélés dans leur foi, et quand ils voient des fautes dans les membres d’Église, ils disent : « Nous avons quitté le monde afin de ne plus avoir aucune association avec de mauvais caractères, mais le mal est ici aussi ; » et, comme les serviteurs dans la parabole, ils demandent : « D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? » Mais nous n’avons pas à être ainsi déçus, car le Seigneur ne nous a pas légitimé en arrivant à la conclusion que l’Église est parfaite ; et tout notre zèle ne réussira pas à rendre l’Église militante aussi pure que l’Église triomphante. {Testimonies to Ministers 47.1}

Tant que l’Église est l’Église militante, elle n’est pas parfaite. Mais l’Église triomphante l’est. Le détail de notre dernière étude était basé sur Matthieu 24:45-51, où il est question du serviteur fidèle et du méchant serviteur. Le méchant serviteur frappe son fidèle compagnon de service. Nous devons nous attendre à cela dans l’Église qui n’est pas l’Église triomphante.

L’opposition que Christ a reçue venait de Sa propre nation, laquelle aurait été grandement bénie s’ils l’avaient accepté. De la même manière, l’Église du reste reçoit de l’opposition de ceux qui prétendent être leurs frères. {Review & Herald, 28 août 1883, par. 13}

Dans l’Église militante, il y a deux influences opposées. Les fidèles au sein de l’Église militante recevront de l’opposition de leurs frères, tout comme Jésus a reçu de l’opposition de Sa propre Église. « L’Église du reste reçoit de l’opposition de ceux qui prétendent être leurs frères. » Cela suggère qu’au sein de l’Église militante il existe l’Église du reste.

Nous cherchons l’Église du reste dans ce scénario. Dans chaque génération successive, Jésus a été avec Son reste, ceux qui sont fusionnés avec Lui, tout comme les disciples étaient autour de Jésus. Judas était parmi eux. Après cela, Ananias et Sapphira faisaient partie de l’Église primitive, et ainsi de suite au fil des années. L’histoire de cette situation pour la période des messages des trois anges, est identifiée dans Matthieu 25. Ce chapitre est une continuation de la scène du serviteur fidèle et du serviteur infidèle, à l’époque où il y a un danger d’être surpris par la venue de Jésus. Il y a là la description de cette expérience triple au sein de l’Église. Jésus vient de finir de parler des deux serviteurs, et puis Il dit :

Matthieu 25:1 Alors le royaume du ciel sera fait semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes, et s’en allèrent à la rencontre de l’époux. 2 Et cinq d’entre elles étaient sages, et cinq [étaient] folles. 3 Celles qui [étaient] folles prirent leurs lampes, et ne prirent pas d’huile avec elles. 4 Mais les sages prirent de l’huile dans leurs vases avec leurs lampes. 5 Tandis que l’époux tardait à venir, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. 6 Et à minuit il se fit un cri : Voici l’époux vient ; sortez à sa rencontre.

C’est cela la parabole que Jésus utilise pour l’Église qui proclame la venue de Jésus sous les messages des trois anges. Vous avez ici une image intéressante. Il y a dix vierges, cinq sages, et cinq folles, les bonnes et les mauvaises mélangées ensembles, tout comme le serviteur fidèle et le méchant serviteur. Mais ce qui est réellement décrit dans cette scène nous est expliqué ici :

Dans de nombreuses régions de l’Orient, les fêtes de mariage se célèbrent le soir. L’époux va à la rencontre de l’épouse et la ramène chez lui. À la lumière des flambeaux, le cortège nuptial se dirige depuis la maison du père de la mariée, vers celle de l’époux, où un banquet est préparé pour les invités. Dans la scène que Christ observe, une compagnie attend l’apparition du cortège nuptial, avec l’intention de se joindre à la procession. {Christ’s Object Lessons 405.1 / Paraboles de Jésus 357.1}

Toujours près de la maison de la mariée se trouvent dix jeunes femmes en robes blanches. Chacune d’entre elle porte une lampe allumée et un petit vase pour l’huile. Elles attendent toutes avec anxiété l’apparition de l’époux. Mais il y a un retard. Les heures passent ; les veilleuses deviennent fatiguées et s’endorment. À minuit, le cri se fait entendre : « Voici l’époux vient ; sortez à sa rencontre. » Les dormeuses, soudainement réveillées, se mettent vite debout. Elles voient la procession qui avance, illuminée de torches et égayée par la musique. Elles entendent la voix de l’époux et la voix de la mariée. {Christ’s Object Lessons 405.2 / Paraboles de Jésus 357.3}

Quand vous réfléchissez et que vous méditez sur cela, que voyez-vous ? Vous voyez dix vierges qui sont somnolentes, et vous voyez l’époux avec la mariée et le cortège nuptial. Qui est-ce qui constitue l’Église de Dieu ? Les gens fidèles qui sont avec Jésus. Le cortège nuptial ce sont les gens fidèles qui sont avec Jésus. Les cinq vierges sages et les cinq folles ne sont pas encore dans le cortège nuptial. Le cortège nuptial avance, et à minuit il se fait un cri : « Voici, l’époux vient. » Qui a lancé l’appel ? Qui a donné le message ? Jésus a identifié cela dans Matthieu 24. C’est le serviteur fidèle qui donne la nourriture au temps convenable. « Voici, l’époux vient ; sortez à sa rencontre. » C’est cela la nourriture au temps convenable.

Le cortège nuptial est le cortège qui est avec Jésus, et les autres rejoignent le cortège nuptial. Nous voyons ici une description d’une compagnie de gens qui sont fidèle et près de Jésus. Ils sont l’Église du reste de Dieu au sein de la compagnie des autres qui ne sont pas parfaits. Ils se concentrent toujours sur le fait d’être avec Jésus et de faire ce que Jésus fait. Regardez cette compagnie alors que nous cherchons le reste qui vient finalement devant l’œil du public. Voici une description de cette compagnie de gens vraiment fidèles :

Je vis une compagnie qui se tenait bien gardée et ferme, n’encourageant en rien ceux qui voulaient troubler la foi établie du corps. Dieu les regardait avec approbation. On me montra trois étapes : les messages du premier, du deuxième et du troisième ange. Mon ange accompagnateur me dit : « Malheur à celui qui déplacera un bloc ou remuera une épingle de ces messages. La vraie compréhension de ces messages est d’une importance vitale. Le destin des âmes repose sur la manière dont ils sont reçus. » {Early Writings / Premiers écrits 258.3}

Il y a une compagnie de gens qui se tiennent liés ensemble et établis sur la foi du corps, et ils font partie des messages des trois anges. Ils sont la compagnie qui est dans la lumière. Ils font partie du cortège nuptial. Suivons-les maintenant. L’Église qui est imparfaite, l’Église militante, est décrite avec force dans le témoignage suivant, où il y a une description des développements qui ont lieu en son sein :

Le 20 novembre 1857, on me montra le peuple de Dieu, et je les vis extrêmement ébranlés. Certains, avec une foi forte et des cris d’agonie, imploraient Dieu. Leurs visages étaient pâles, et marqués d’une anxiété profonde, exprimant leur lutte intérieure. {Testimonies for the Church Vol. 1 179.3}

Ce sont les gens qui ont ouvert leurs cœurs à Jésus quand Il frappait à la porte.

Une fermeté et un grand sérieux étaient exprimés sur leurs visages, tandis que de grosses gouttes de sueur tombaient de leurs fronts. De temps à autre, leurs visages était illuminés des marques de l’approbation de Dieu, puis, de nouveau le même regard solennel, sérieux et anxieux venait reposer sur eux. {Testimonies for the Church Vol. 1 179.3}

Des mauvais anges s’attroupaient autour d’eux, pressant sur eux leur obscurité, afin de chasser Jésus de leur vue, pour que leurs yeux soient attirés vers l’obscurité qui les entouraient, qu’ils doutent de Dieu et ensuite qu’ils murmurent contre Lui. Leur seule sécurité était de garder leurs yeux dirigés vers le ciel. Des anges de Dieu était chargés de veiller sur Son peuple, et alors que l’atmosphère empoisonnée des mauvais anges était pressée sur ces gens anxieux, les anges célestes battaient continuellement de leurs ailes au-dessus d’eux pour disperser l’épaisse obscurité. {Testimonies for the Church Vol. 1 180.1}

Je vis que certains ne participaient pas à cette œuvre d’agonie et de supplication. Ils semblaient indifférents et négligents. {Testimonies for the Church Vol. 1 180.2}

Est-ce que cela ressemble au Laodicéen ? Nous pouvons voir le développement : L’indifférence, la négligence.

Ils ne résistaient pas à l’obscurité autour d’eux, et elle les enferma comme un nuage épais. Les anges de Dieu quittèrent ceux-ci, et je les vis se hâter pour venir en aide à ceux qui luttaient de toutes leurs forces pour résister aux mauvais anges, et qui essayaient de s’aider eux-mêmes en invoquant Dieu avec persévérance. Mais les anges quittèrent ceux qui ne faisaient aucun effort pour s’aider eux-mêmes, et je les perdis de vue. {Testimonies for the Church Vol. 1 180.2}

Souvenez-vous d’Apocalypse 3. Jésus ne pouvait s’assimiler qu’à ceux qui ouvraient la porte de leur cœur. Les autres, elle les a perdus de vue.

Je demandai ce que signifiait le criblage que j’avais vu, et on me montra qu’il serait causé par le juste témoignage prononcé par le conseil du Témoin Véritable aux Laodicéens. Ceci aura son effet sur le cœur du receveur, et le mènera à exalter l’étendard et à déverser la juste vérité. Certains ne supporteront par ce juste témoignage. Ils se lèveront contre celui-ci, et ceci provoquera un criblage parmi le peuple de Dieu. {Testimonies for the Church Vol. 1 181.1}

Nous parlons maintenant de l’expérience de criblage qui fait son œuvre. Elle dit ensuite :

Mon attention fut alors dirigée vers la compagnie que j’avais vu, qui était extrêmement ébranlée. On me montra ceux que j’avais vus auparavant pleurant et priant avec angoisse d’esprit. La compagnie d’anges gardiens autour d’eux avait été doublée, et ils étaient revêtus d’une armure de leur tête à leurs pieds. Ils se déplaçaient dans un ordre précis, fermement, comme une compagnie de soldats. … Ils avaient obtenu la victoire, et cela invoquait en eux la gratitude et la joie sainte et sacrée la plus profonde. {Testimonies for the Church Vol. 1 181.3}

Pouvez-vous voir ce qui est révélé dans cette description ? Elle voit la compagnie, le criblage, les fidèles, elle perd les autres de vue, et les fidèles continuent jusqu’à ce que finalement ils obtiennent la victoire. Ils sont enfin le reste fidèle.

Quand nous considérons ce sujet, il y a une autre description que nous voulons lire afin de comprendre ces évènements, une déclaration orale d’E. G. White, qui s’appelle « la déclaration de la gare ferroviaire » :

« Sœur White nous a dit, alors que nous nous tenions tous les trois sur le quai de la gare ferroviaire, qu’une terrible tempête de persécution venait comme un vent de tempête qui renversait tout objet se tenant debout. Pas un seul adventiste du septième jour ne pouvait être vu. Comme les disciples, ils avaient abandonné Christ et s’étaient enfui. Tous ceux qui avaient cherché des positions ne furent plus jamais revus. Après la tempête, il y eu un calme, puis les adventistes se levèrent comme un troupeau de brebis, mais ils étaient sans bergers. Ils attendirent tous en prière instante l’aide et la sagesse, et le Seigneur leur répondit en les aidant à choisir des dirigeants parmi eux qui n’avaient jamais recherché de positions auparavant. Ils prièrent instamment pour le Saint-Esprit, lequel fut déversé sur eux, les rendant entièrement prêts pour le service. Ils s’en allèrent alors « beaux comme la lune, purs comme le soleil, redoutables comme une armée sous ses bannières, » pour donner ce message au monde. J’étais stupéfait, et je demandai si cela s’appliquait à Loma Linda, car nous regardions dans cette direction. Sœur White répondit à ma question en disant que cela s’appliquait à toute la dénomination mondiale. Cela me frappa tellement que je ne posai plus d’autres questions. » {La déclaration de la gare ferroviaire, signée par Will Ross, Elman Johnson et Sarah McEntefer}

Ils étaient sans bergers, sans pasteurs. Ceci est une description du peuple de Dieu traversant une expérience où ils forment une compagnie du reste visible. Depuis la séparation qui a eu lieu en 1914 dans les rangs de l’adventisme (parce que, comme nous l’avions lu, cela deviendrait de plus en plus intense au fur et à mesure que nous nous approchons de la fin), nous avons ici une description d’un peuple qui est continuellement passé au crible, et où la pureté se développe. Les tests et les épreuves créent des conditions pour ou contre Dieu. Tous ceux qui ne sont pas purs et parfaits finiront par être passés au crible et sortis, et tout ce qui restera ce sera un reste fidèle qui obtient la victoire.

Cette compagnie qui a été séparée en 1914 est encore passée au crible à partir de cette date. Nous pouvons voir cela à partir de la déclaration suivante. Nous venions de lire : « Ils avaient obtenu la victoire, et cela invoquait en eux la gratitude et la joie sainte et sacrée la plus profonde. » Ensuite il est écrit :

Le nombre de cette compagnie avait diminué. Certains avaient été secoués, sortis, et abandonnés sur le chemin. Les personnes négligentes et indifférentes, qui n’avaient pas rejoint ceux qui attachaient suffisamment de valeur à la victoire et au salut pour implorer et agoniser avec persévérance pour l’obtenir, ne l’obtinrent pas, et ils furent laissés derrière dans les ténèbres, mais leurs nombres furent immédiatement comblés par d’autres qui se saisissaient de la vérité et entraient dans les rangs. Les mauvais anges se pressaient toujours autour d’eux, mais ils n’avaient aucun pouvoir sur eux. {Testimonies for the Church Vol. 1 182.1}

Vous avez ici la compagnie séparée qui est encore passée au crible. Il y a encore des gens dans cette compagnie comme Judas, Ananias et Sapphira. Le criblage continue jusqu’à ce qu’ils aient finalement été passé au crible et sortis, et que d’autres aient pris leur place. Cela continue jusqu’à ce que l’Église soit représentée comme victorieuse.

J’entendis ceux qui étaient revêtus de l’armure déclarer la vérité avec une grande puissance. Elle eut un effet. Je vis ceux qui avaient été liés ; certaines femmes avaient été liées par leurs maris, et certains enfants avaient été liés par leurs parents. Les personnes honnêtes qui avaient été gardées ou empêchées d’entendre la vérité la saisissaient maintenant avec empressement. {Testimonies for the Church Vol. 1 182.2}

Ensuite elle a demandé ce qui avait produit ce grand changement.

Un ange répondit : « C’est la pluie de l’arrière-saison, le rafraîchissement de devant la présence du Seigneur, le grand cri du troisième ange. » {Ibid.}

Quand la pluie de l’arrière-saison est pleinement reçue, la petite compagnie sera parfaitement unie et aura obtenu la victoire, et ils donneront alors le grand cri complètement et justement. Jusqu’à ce temps, la compagnie est encore en train d’être passée au crible, encore en train d’être purifiée. Il y avait des fidèles au sein de ce reste qui recevaient déjà l’effusion de l’aspersion de la pluie, mais elle n’était pas reçue par les autres, et c’est pour cela qu’ils ont provoqué la séparation. C’est une expérience intégrée.

L’histoire des membres infidèles est pertinente jusqu’à la fin du temps, jusqu’au point où le reste émerge enfin.

Le temps du jugement est une période des plus solennelles, lorsque le Seigneur rassemble les Siens parmi l’ivraie. Ceux qui ont été membres de la même famille sont séparés. Une marque est placée sur les justes. « Ils seront à Moi, dit le Seigneur des armées, en ce jour où je prépare Mes joyaux ; et je les épargnerai, comme un homme épargne son propre fils qui le sert. » Ceux qui ont été obéissants aux commandements de Dieu s’uniront à la compagnie des saints dans la lumière ; ils entreront par les portes dans la ville, et auront droit à l’arbre de vie. {Testimonies to Ministers 234.2}

« Ceux qui ont été obéissants aux commandements de Dieu, » comme les cinq vierges sages, « s’uniront à la compagnie des saints dans la lumière, » le cortège nuptial. Le cortège nuptial a été passé au crible encore, et encore, et encore, jusqu’à ce qu’ils aient été rendus parfaits. Alors d’autres les rejoindront, et puis la fin viendra. C’est cela l’histoire de ce peuple du reste. Quand cette compagnie existe enfin, la déclaration de Christ’s Object Lessons p. 69 porte ses fruits :

Christ attend avec un désir ardent la manifestation de Lui-même dans Son Église. Lorsque le caractère de Christ sera parfaitement reproduit dans Son peuple, alors Il viendra les réclamer comme les Siens. {Christ’s Object Lessons 69.1 / Paraboles de Jésus 51.4}

Nous voici, depuis les sept périodes de l’Église jusqu’à la période de Laodicée, et dans la période de Laodicée, Dieu achève Son œuvre de perfectionnement de Son peuple. Quand Il peut Se voir parfaitement réfléchi en eux (depuis l’ange de Laodicée, jusqu’au quelqu’un, et jusqu’au vainqueur), quand Il a enfin le vainqueur, alors Il viendra les ramener à la maison. Depuis le vent de tempête de 1914, qui était si violent qu’il a séparé le peuple du messages des trois anges les uns des autres, l’Église du reste a été en développement, mais ils ne sont pas les vainqueurs, ils sont encore en train d’être développés, ils sont encore en train d’être passés au crible. Dans cette expérience de criblage, depuis la Première Guerre mondiale, l’Église militante est toujours là avec ses gens fidèles et les autres infidèles. L’apogée de cette situation est décrit ici :

L’œuvre doit bientôt s’achever. Les membres de l’Église militante qui se sont montrés fidèles deviendront l’Église triomphante. – Lettre 32, 1892. {Evangelism 707.1 / Évangéliser 630.1}

Les âmes fidèles ont toujours constitué l’Église de Dieu sur la terre. Ce sont les âmes fidèles qui composent l’édifice, le corps, l’Église. Lorsque Christ a enfin accomplit sur la terre un peuple vivant qui sont totalement triomphant, ce seront eux les membres de l’Église triomphante. Les membres d’Église de l’Église militante qui se sont montrés fidèles, seront séparés de l’ivraie et des scories, et constitueront l’Église triomphante. Cela nous ramène à ce que nous avons étudié au début de ce message : La réponse personnelle par laquelle nous répondons à l’assimilation à Jésus, cette fusion individuelle avec Lui qui constitue l’édifice, cette relation avec Jésus, se révèlera et produira une Église où les gens sont totalement unis à Jésus.

La vie de Christ était une vie chargée d’un message divin de l’amour de Dieu, et Il désirait intensément transmettre cet amour à d’autres dans une riche mesure. La compassion rayonnait de Son visage, et Son comportement était caractérisé par la grâce, l’humilité, la vérité, et l’amour. Tout membre de Son Église militante doit manifester les mêmes qualités, s’il veut rejoindre l’Église triomphante. {Fundamentals of Christian Education 179.3}

Dans ces symboles et ces paraboles, les gens qui faisaient partie du cortège nuptial sont les gens qui sont tellement assimilés à Jésus qu’ils sont comme Lui. Dans l’Église militante, ils sont formés, à travers les tests, les épreuves et les défis, à devenir comme Lui. Quand l’Église du reste arrive enfin en vue, depuis la femme, jusqu’à la postérité, et puis jusqu’au vainqueur, ils représentent Jésus parfaitement, ils sont des membres de l’Église militante qui manifestent les qualités de Jésus, et ils se joindront à l’Église triomphante. Ils seront dispersés du milieu des gens qui croient en savoir tant, ils seront rejetés par eux.

Voilà le détail de l’Église du reste. Si vous mangez et buvez et êtes victorieux avec Jésus Christ, vous serez parmi l’Église triomphante, le reste.

Amen.

Publié le 11/11/2013, dans 3e ange, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s