5. L’alliance influencée par Rome

Daniel 11 – étude 5

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Dans nos dernières études de cette série sur Daniel 11, nous avons vu que l’ange Gabriel œuvrait en coulisse avec Michaël l’Archange (voir Daniel 10:12-14, 21). Michaël et Gabriel orchestraient de manière très systématique les évènements de la chute de l’Empire grec et de l’ascension de l’Empire romain. Pendant son règne, César Auguste, le percepteur d’impôts, a apporté le temps favorable pour que Jésus Christ naisse à l’âge augustéen, l’Âge d’or de l’Empire romain (voir Luc 2:1-7). Joseph et Marie ont du se déplacer jusqu’à Bethléhem parce que c’est là qu’étaient leurs racines ; et c’est là que Jésus est né. Comme nous l’avons lu précédemment, Gabriel était celui qui a parlé à Élisabeth, la mère de Jean-Baptiste, et ensuite à Marie. Gabriel était à l’œuvre avec les personnes qui seraient particulièrement impliquées dans la naissance de Jésus. Finalement, Jésus est descendu, Michael l’Archange est venu comme un petit enfant dans ce drame de l’histoire du monde et a travaillé sur les cœurs et les vies de la race humaine dans un but final précis. Jésus a vécu trente ans avant de commencer Son ministère. Pendant ces trente années, que s’est-il passé au sein du gouvernement romain ?

Daniel 11:20 Puis il s’élèvera à sa place un percepteur d’impôts [dans] la gloire du royaume ; mais en peu de jours il sera détruit, et [ce ne sera] ni par la colère, ni dans la bataille.

César Auguste est mort d’une mort naturelle, de vieillesse.

Daniel 11:21 Et à sa place il s’élèvera un homme méprisé, auquel on ne donnera point l’honneur du royaume ; mais il viendra paisiblement, et s’emparera du royaume par des flatteries.

Tandis que Jésus grandissait, Auguste est mort, et son beau-fils, Tibère, est monté au pouvoir. Tibère César était un homme méprisé [la version King James donne : un homme vil]. Ce n’était pas la volonté d’Auguste que Tibère lui succède, mais Livia, la femme d’Auguste, avait un fils d’un premier mari, et ce fils c’était Tibère. Auguste a dit à sa femme qui essayait de promouvoir Tibère comme son successeur : « Ton fils est trop vil pour porter la pourpre de Rome. » C’est exactement ce que la Bible indique. Un homme vil deviendrait empereur. Auguste voulait qu’un homme très capable, du nom d’Agrippa, lui succède, mais Agrippa est mort. Donc Auguste s’est retrouvé coincé, et finalement, par les encouragements de Livia, sa femme, Tibère a été nommé comme son successeur. En réalité, Tibère a pris sa place comme co-princeps avec Auguste quand celui-ci était encore en vie. Tibère n’était pas un homme très attrayant pour cette position honorable, et le Sénat n’était pas vraiment enchanté par Tibère, mais comme c’est écrit, il est venu par des flatteries.

« Pendant le reste de la vie d’Auguste, il [Tibère] se conduisit avec beaucoup de prudence et d’habileté, et il acheva une guerre contre les Germains de telle façon, qu’il méritât un triomphe. Après la déroute de Varus et ses légions, on l’envoya arrêter le progrès des Germains victorieux et il agit dans cette guerre avec équité et prudence. À la mort d’Auguste, il lui succéda [14 apr. J.-C.] sans opposition à la souveraineté de l’empire ; et cependant, avec sa dissimulation caractéristique, il feint de refuser, jusqu’à ce que le Sénat servile le sollicitât plusieurs fois. » {Encyclopedia Americana, vol. 12, « Tibère »}

Il savait s’y prendre. Il a fait en sorte que le Sénat le veuille et le flatte, et il a fini par monter au pouvoir par des flatteries, quoiqu’il ait déjà commencé à régner avec Auguste avant sa mort. C’est ça qui est si intéressant : le détail des évènements. Dieu a révélé le comportement mental de ces gens et la manière dont Il a orchestré ce comportement mental pour en arriver à Ses propres conclusions.

Daniel 11:22 Et les forces qui submergent seront submergées devant lui, et seront brisées, et aussi le chef de l’alliance.

Le Chef de l’alliance

Voilà une référence directe à une personne très importante – le chef de l’alliance. Tandis que Jésus grandissait, il y avait ce drame d’Auguste et Tibère que nous étions en train de lire. Tibère est venu par des flatteries, c’était un homme vil, mais il a fini par venir à sa fin, et ensuite on nous dit : « Et aussi le chef de l’alliance. » Ce verset 22 fait référence au chef de l’alliance qui est aussi venu à sa fin à une période similaire à celle de Tibère César. Qui est le chef de l’alliance ? Démontrons cela à partir des Écritures. Voilà l’alliance que Dieu a faite avec Abraham :

Genèse 17:4 Quant à moi, voici, mon alliance [est] avec toi, et tu deviendras père d’une multitude de nations.

L’alliance que Dieu a faite avec Abraham concernait Abraham et une multitude de nations. Voilà pourquoi l’étude de Daniel 11 fait intervenir les nations et tout ce qui est lié à cela.

Genèse 17:6 Et je te ferai croître très abondamment, et je ferai de toi des nations ; et des rois sortiront de toi. 7 Et j’établirai mon alliance entre moi et toi, et ta postérité après toi, en leurs générations, pour être une alliance éternelle ; afin que je te sois Dieu, et à ta postérité après toi.

Il décrit ensuite le fait qu’Il donnera le pays de Canaan en possession perpétuelle.

Genèse 17:9 Et Dieu dit à Abraham : Tu garderas donc mon alliance, toi et ta postérité après toi, en leurs générations.

L’alliance qui a été faite avec Abraham est aussi identifiée dans Jérémie 31:31-33 où il est dit que Dieu fera une alliance avec le peuple en écrivant Sa loi dans leurs cœurs. Dans Galates 3:8-29, nous pouvons identifier que Jésus était effectivement le chef de cette alliance que Dieu a faite avec Abraham.

Galates 3:8 Aussi l’Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a par avance prêché l’évangile à Abraham, [disant] : Toutes les nations seront bénies en toi. 9 C’est pourquoi ceux qui sont de la foi, sont bénis avec le fidèle Abraham. 10 Car tous ceux qui sont des œuvres de la loi, sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit [est] quiconque ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi, pour les faire.

L’apôtre Paul décrit ici cette activité de l’alliance, et il dit ensuite :

Galates 3:13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous ; (car il est écrit : Maudit [est] quiconque est pendu au bois 😉 14 Afin que la bénédiction d’Abraham parvînt aux Gentils par Jésus-Christ, et que nous reçussions la promesse de l’Esprit par la foi.

Jésus est en fait présenté dans ce passage comme le Chef de l’alliance, à travers qui tous ceux qui sont participants de l’alliance vont être liés les uns aux autres.

Galates 3:15 Frères, je parle à la manière des hommes : Bien qu’une alliance soit d’un homme, si [elle est] confirmée, nul ne l’annule, ni n’y ajoute. 16 Or, les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il ne dit point : Et à [ses] postérités, comme parlant de plusieurs, mais comme parlant d’une seule : Et à ta postérité, qui est Christ.

Christ est en réalité le chef de l’alliance.

Galates 3:18 Car si l’héritage est de la loi, [il n’est] plus par la promesse ; or Dieu l’a donné à Abraham par la promesse. 19 À quoi donc [sert] la loi ? Elle a été ajoutée à cause des transgressions, jusqu’à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite ; [et elle a été] ordonnée par des anges, par la main d’un médiateur.

C’est très intéressant. Les anges faisaient partie de l’exercice, ainsi que Jésus Christ – Gabriel et Michaël.

Galates 3:26 Car vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Christ Jésus. 27 Car vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28 Il n’y a ni Juif ni Grec ; il n’y a ni esclave ni libre ; il n’y a ni homme ni femme ; car vous êtes un en Christ Jésus. 29 Or, si vous [êtes] de Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, et héritiers selon la promesse.

Jésus Christ est le chef de l’alliance. D’où les paroles de Daniel, chapitre 9. Alors que nous étudions, est-ce que vous remarquez que nous voyons encore une fois l’étoile du matin se lever par la prophétie ? Jésus, le Chef de l’alliance, interagit avec les nations du monde parce que l’alliance a été faite pour quiconque croira en Lui. Même les païens, qui étaient orchestrés par Michaël le chef, seraient touchés par Lui quand Il descendrait sur cette planète et vivrait une vie parmi nous. Ensuite, le Chef de l’alliance viendrait à Sa fin. Quand ? Peu de temps avant la fin de Tibère, comme nous allons le voir par la suite. Dans la vision précédente de Daniel 9, nous voyons des termes qui se rapportent directement à cette situation :

Daniel 9:24 Soixante-dix semaines sont déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions, pour mettre fin aux péchés, pour faire propitiation pour l’iniquité, pour amener la justice éternelle, pour sceller la vision et la prophétie, et pour oindre le Saint des saints.

L’alliance est ici identifiée.

Daniel 9:25 Sache donc et comprends, [que] depuis la sortie de la parole ordonnant de rétablir et de rebâtir Jérusalem, jusqu’au Messie, le Chef, [il y aura] sept semaines, et soixante-deux semaines ; les rues et les murailles seront rebâties, et cela en des temps fâcheux. 26 Et après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, mais non pas pour lui ; et le peuple du chef qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin [sera] avec débordement ; et les désolations sont déterminées jusqu’à la fin de la guerre.

Daniel 11

Comme vous pouvez le voir, tout cela est lié à Daniel 11. Après soixante-deux semaines, le Messie devait être retranché. Qu’avons-nous lu au sujet de Tibère ? Il serait brisé, il serait retranché, « et aussi le chef de l’alliance ». Jésus est le Chef de l’alliance.

Quand est-ce que Jésus a été baptisé ? Quand a-t-Il été baptisé comme le Messie ?

Luc 3:1 Or, en la quinzième année du règne de Tibère César, lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, et qu’Hérode était tétrarque de la Galilée, et son frère Philippe tétrarque de l’Iturée et de la province de la Trachonite, et Lysanias tétrarque d’Abilène ; 2 Anne et Caïphe étant grands prêtres, la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. 3 Et il vint dans tout le pays des environs du Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés ;

C’était à cette occasion, à la quinzième année de Tibère César, que Jésus a été baptisé. Dans Daniel 9, on nous dit que Jésus accomplirait Son œuvre :

Daniel 9:27 Et il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine ; et au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation ;

En effet, à l’âge de trente ans, Jésus a commencé Son ministère ; et trois ans et demi plus tard, en 31 apr. J.-C., Jésus a été crucifié. En 34 apr. J.-C., la conclusion des soixante-dix semaines (la période des Juifs) a eu lieu ; et en 37 apr. J.-C., Tibère César est mort.

L’alliance avec Rome

Au milieu de la semaine, Jésus ferait cesser le sacrifice et l’oblation,

Daniel 9:27 … et pour l’étendue des abominations, il causera la désolation, même jusqu’à la consommation ; et ce qui a été déterminé sera versé sur le désolé [note de marge : sur le désolateur].

C’est Rome qui est ici identifiée, le désolateur qui a fini par désoler la ville de Jérusalem et la nation juive : « Et pour l’étendue des abominations, il causera la désolation. »

[Ce passage est l’un des plus difficiles à traduire ; cette traduction, quasi-identique à la King James, est inspirée en grande partie de la Bible de Calvin (de 1564)1. Il nous semble évident que l’expression « l’étendue des abominations » est une description, non seulement de la désolation infligée par l’Empire romain, mais des deux désolations qui existeraient : la Rome païenne (l’Empire romain) et la Rome papale (l’Église catholique romaine). Ces deux « empires » désoleraient le peuple de Dieu, et le deuxième serait à l’origine des plus grandes persécutions ayant jamais été enregistrées dans l’histoire. Ce dont il question dans la dernière partie du verset est comme une moisson de conséquence, conformément à Gal. 6:7. Ce qui est déterminé par la Providence divine sera finalement versé sur le désolateur]

Daniel 11:23 Et après l’accord [fait] avec lui, il usera de tromperie, car il montera, et se renforcera avec peu de gens.

Dans cette vision, la Bible revient brusquement à une autre époque antérieure à cet évènement. Dans ce verset, la vision tourne son attention vers le passé, à une époque où les Romains n’étaient encore qu’une petite nation. Comme nous l’avons vu dans les études précédentes, l’Empire grec contrôlait alors le nord et le sud, et les Romains viendraient en aide au roi du sud (l’Égypte). Cette vision revient en arrière à cette époque dans le passé, lorsque l’accord a été fait avec lui. Nous avons ici une référence faite à un « accord », et c’est là le sujet principal de cette étude – l’ascension de Rome et son alliance avec Israël. Les Juifs avaient été opprimés par les Syriens, le roi du nord ; le roi du sud, en se déplaçant à travers leur pays, les opprimait également, et voilà que les Romains étaient là, et qu’ils commençaient à venir de l’Ouest, une nation indépendante. Quand les chefs des Juifs ont commencé à remarquer cela, ils se sont dit : « On pourrait peut-être obtenir une certaine protection des Romains. » Donc en 161 av. J.-C., ils ont formé une alliance avec les Romains [le traité romano-juif].

« « Décret du Sénat au sujet de l’alliance et de l’amitié avec la nation juive. Il ne sera pas légal, pour qui que ce soit assujetti aux romains, de faire la guerre à la nation juive ni d’assister ceux qui la lui font, que ce soit en leur envoyant du blé, des bateaux, ou de l’argent. Si une attaque est dirigée contre les Juifs, les Romains leur porteront secours dans la mesure de leurs moyens ; et, de même, si les Romains sont attaqués, les Juifs leur viendront en aide. Si les Juifs se proposent d’ajouter ou de retrancher quelque clause à ce pacte d’assistance, ceci se fera avec le consentement commun des Romains, et toute addition nouvelle qui sera ainsi faite, fera autorité. » Ce décret fut rédigé par Eupolème, le fils de Jean, et par Jason, fils d’Éléazar, quand Judas était grand prêtre de la nation, et Simon, son frère, général de l’armée. Tel fut le premier traité d’alliance entre les Romains et les Juifs, et il fut administré de cette façon. » {Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques, livre 12, ch. 10, sec. 6}

Que faisaient les Juifs ? Ils faisaient exactement le contraire de ce que Dieu leur avait ordonné de faire. Ils n’auraient jamais dû s’engager dans une alliance avec d’autres nations, mais ils l’ont fait. Les Romains, cette petite nation qui rassemblait alors la force de développer un empire, ont formé une alliance avec les Juifs pour être leurs protecteurs. Comme toujours, Israël regardait à l’homme pour son soutien, et c’était cela sa ruine.

Un temps

Tandis les Romains deviennent forts, après que l’alliance ait été faite, cela continue ensuite :

Daniel 11:24 Il entrera paisiblement dans les lieux gras de la province, et il fera ce que n’avaient point fait ses pères, ni les pères de ses pères ; il leur répandra le pillage, le butin, et les richesses ; et il formera des desseins contre les forteresses, et cela pour un temps.

Nous avons là une prophétie. Et cette fois-ci, dans cette prophétie, il est fait mention d’« un temps ». Lorsque le mot temps est utilisé dans la Bible comme une mesure de temps, cela signifie une année.

Comment est-ce que l’Empire romain développait sa puissance ? Ce n’était pas par la conquête, ni par la guerre, mais en s’immisçant dans la vie des autres nations, comme ils l’ont fait avec l’Égypte quand ils sont venu en aide aux Égyptiens contre le roi du nord. Ils faisaient cela différemment de leurs ancêtres. Les autres nations et les autres empires conquéraient par la guerre. Mais ces gens-là conquéraient par la stratégie. Nous avons ici une prédiction qui nous dit que, tandis qu’ils feraient cela, ils commenceraient au pouvoir à une date précise, et qu’ils continueraient à régner « pour un temps ». Une autre traduction de la dernière partie du verset donne : « Et il formera des desseins depuis les forteresses, et cela pour un temps. » C’est cela l’œuvre des Romains. Ils vont maintenant s’emparer des provinces qui les entourent et continuer pour un temps. Quand la prophétie parle de temps, cela fait référence à une année. Nous concluons donc qu’une année est égale à 360 jours, et que 360 jours prophétiques sont égal à 360 années littérales. Et c’est précisément cela la durée de la puissance de l’Empire romain. Cette période a commencé à partir de la date où l’Empire romain a finalement pris le contrôle de tous les royaumes, après ses batailles finales avec le roi du sud, et a continué jusqu’au moment où son règne en tant que puissance mondiale a pris fin.

Daniel 11:25 Puis il réveillera sa force et son courage contre le roi du midi, avec une grande armée ; et le roi du midi s’engagera en bataille avec une très grande et très forte armée, mais il ne subsistera point, parce qu’on formera contre lui des complots. 26 Et ceux qui mangent les mets de sa table le briseront, et son armée s’écoulera comme un torrent, et beaucoup [d’hommes] tomberont blessés à mort. 27 Et le cœur de ces deux rois sera [adonné] à s’entrenuire, et à la même table ils parleront avec fausseté ; mais cela ne réussira point, car la fin [viendra] au temps marqué.

Que lisons-nous ici ? Le conflit dont on nous parle ici, entre le roi du sud et les dirigeants romains, est un évènement très compliqué. Comme nous l’avons vu précédemment, Jules César est descendu et a fraternisé avec Cléopâtre. Mais le conflit final entre le roi du sud et Rome a en fait eu lieu à travers Auguste et Marc Antoine. Après que Jules César soit reparti à Rome et qu’il ait été assassiné, le contrôle du royaume de Rome a été placé sous l’autorité d’un triumvirat, composé d’Auguste (qui s’appelait alors Octave), Marc Antoine et Lépide. C’était ces trois-là qui avaient le contrôle du royaume romain. Ce qui s’est passé c’est qu’Antoine est reparti en Égypte et il est tombé amoureux de Cléopâtre. Il était marié à la sœur d’Auguste, mais il s’est entiché de Cléopâtre, comme aussi Jules César avant lui. Un antagonisme a commencé à se développer entre Marc Antoine et Auguste – une guerre s’est développé entre les deux. Cléopâtre et Antoine se battaient pour pouvoir se saisir du royaume, et Auguste est descendu dans une grande démonstration de splendeur, comme c’est écrit : « Puis il réveillera sa force et son courage contre le roi du midi, avec une grande armée ; et le roi du midi s’engagera en bataille avec une très grande et très forte armée, mais il ne subsistera point. »

Pour faire court, après qu’Antoine et Cléopâtre ait organisé leur arsenal, ils avaient à la fois des hommes d’infanterie et leur marine. Le vaisseau de Cléopâtre était fantastique et splendidement paré. Les navires d’Antoine étaient eux aussi merveilleux. Ils avaient la majorité contre Auguste. Mais Cléopâtre était bien sur une femme, et, alors que la bataille ne faisait que commencer, elle a fait virer de bord sa galère et s’est retirée. Cela a démoralisé toute l’armée égyptienne, la marine et Antoine lui-même, parce qu’il s’était entiché d’elle. Elle tournait son navire vers l’Égypte, donc il a fait la même chose. Auguste a ensuite défait toute la flotte égyptienne. Quand les armées ont entendu parler de ce qui se passait, elles se sont rendues à Auguste, et, enfin, Cléopâtre et Antoine se sont suicidés.

La fin viendra au temps marqué – Qu’est-ce que cela veut dire ? Auguste avait enfin réussi à conquérir entièrement le roi du sud – l’Égypte, qui était représentée par Cléopâtre et Marc Antoine, qui s’était attaché à elle. Il y avait maintenant un contrôle total de l’Empire grec ; c’était le dernier vestige du royaume grec. À partir de cette bataille en 31 av. J.-C., nous ajoutons 360 années (le temps prophétique donné au verset 24) et cela nous amène à l’an 330 apr. J.-C. C’est en cette année-là que Rome a été remplacée, en tant que capitale de l’empire, par Constantinople. Voilà les trois cent soixante années.

Auguste

Après qu’Auguste ait gagné la bataille contre Cléopâtre,

Daniel 11:28 Après quoi, il retournera en son pays avec de grandes richesses ;

Il a emporté avec lui les richesses d’Égypte après cette bataille.

Vespasien

Daniel 11:28 … et son cœur sera contre la sainte alliance, et il fera [de grands exploits], et retournera en son pays.

Après la bataille contre Antoine, Auguste est retourné à Rome pour régner. Puis, Auguste a laissé sa place à son beau-fils, Tibère. Après que Tibère soit mort, il y a eu Caligula, puis Claudius, et ensuite Néro.

Et ensuite nous lisons que le cœur de Vespasien serait contre la sainte alliance. « Et son cœur sera contre la sainte alliance, et il fera de grands exploits, et retournera en son pays. » Voilà la description de ce qui s’est passé sous l’empereur Vespasien. Son cœur sera contre la sainte alliance. Vous vous souvenez de l’alliance que Dieu a faite avec Abraham que Canaan serait le pays ? Qu’a fait Vespasien ? Voilà l’activité de Rome sur Jérusalem. Vespasien a confié à Titus, son général, la charge de s’occuper de Jérusalem. Titus devait maintenant détruire Jérusalem. Juda avait fait un pacte avec Rome qui finirait par se retourner contre eux et les détruire, parce qu’ils se fiaient à l’accord de Rome.

Deutéronome 28:49 Le SEIGNEUR fera lever contre toi de loin, du bout de la terre, une nation qui volera comme vole l’aigle, une nation dont tu n’entendras point la langue, … 52 Et elle t’assiégera dans toutes tes portes, jusqu’à ce que tes murailles hautes et fortes sur lesquelles tu te fiais, tombent dans tout ton pays ; elle t’assiégera dans toutes tes portes, dans tout le pays que le SEIGNEUR ton Dieu t’aura donné.

Le pays que le Seigneur avait donné à Israël en alliance, à cause de leur accord avec Rome, serait maintenant attaqué. C’est sous Vespasien que ces paroles ont été accomplies : Il sera contre la sainte alliance. C’est ce que nous avons lu dans Daniel 9:26. Le désolateur désolerait la ville.

Nous avons vu dans Daniel 11 l’interaction entre les Romains et Juda. Les Romains sont venus et Juda a saisi l’opportunité pour se défendre contre les vestiges de l’Empire grec. Mais cette alliance que les Juifs avaient contractée avec Rome finirait par se retourner contre eux. Durant la vie de Jésus sur cette terre, à Jérusalem, en terre sainte, nous le voyons, conformément à la prophétie, identifier pour Ses auditeurs ce qui se passerait dans le futur.

Genèse 49:10 Le sceptre ne s’écartera point de Juda, ni le législateur d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shilo vienne ; et à lui [sera] l’assemblée des peuples.

Juda resterait une puissance en Israël, alliée à Rome. Les Romains n’ont jamais conquis Juda, ils étaient alliés. Mais peu de temps après que Shilo (Jésus) soit venu, Juda a perdu sa souveraineté. Les Romains sont venus détruire Jérusalem parce que Shilo avait été rejeté par les Juifs.

De mèche avec César

Les orchestrations de Michaël et Gabriel en étaient maintenant arrivées à un point où même les Juifs étaient poussés à faire un choix. Et les choix qu’ils ont fait allaient avoir une influence sur leur avenir, tout comme les choix faits par les empires du passé avaient eu une influence sur eux. Michaël et Gabriel interagissaient avec eux.

Michaël, Shilo, votre Chef, le Chef de l’alliance faite avec Abraham, est venu à Son peuple pour les influencer. S’ils l’avaient accepté et avait fait le choix de le suivre, ils seraient devenu une grande nation. Mais ils se sont opposés à leur Roi. Ils avaient une alliance avec Rome. Est-ce que vous vous souvenez des paroles de Pilate quand il était avec Jésus ? Il a dit aux Juifs : « Crucifierai-je votre Roi ? » Et ils ont répondu : « Nous n’avons point d’autre roi que César. » Ils étaient alliés à César, le désolateur, et ils ont désolé leur propre Roi. Quand vous vous arrêtez pour réfléchir à tous cela, vous pouvez voir que Jésus leur lance finalement un dernier appel et qu’Il doit ensuite les abandonner. Il est descendu vers Jérusalem à dos d’âne et Il dit :

Matthieu 23:37 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ; et vous ne l’avez point voulu ! 38 Voici, votre maison vous est laissée déserte. 39 Car je vous le dis : Vous ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez : Béni [soit] celui qui vient au nom du Seigneur.

La maison d’Israël va être laissée déserte. En effet, le désolateur, Rome, viendrait et la désolerait. Voilà un peuple visible qui a rejeté son Seigneur, et le jugement a été infligé sur Israël. Les païens seraient eux aussi désolés à la fin, mais de manière plus invisible. Jésus ne serait pas alors visiblement présent. Il serait dans les coulisses. Mais les deux seraient détruits.

Matthieu 11:20 Alors il commença à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient point repenties. 21 Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous, eussent été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties avec le sac et la cendre. 22 Mais je vous dis, que le sort de Tyr et Sidon sera plus supportable au jour du jugement que le vôtre.

La destruction des désolateurs sera moins sévère et désagréable qu’elle ne l’a été pour les Juifs.

Matthieu 11:23 Et toi, Capernaüm, qui est élevée jusqu’au ciel, tu seras abaissée jusqu’en enfer ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de toi, eussent été faits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. 24 Mais je vous dis, que le sort du pays de Sodome sera plus supportable au jour du jugement que le tien.

Jésus pleure sur Son peuple et les avertit : « Gabriel et moi sommes à l’œuvre avec les nations pour leur faire recevoir leur châtiment et leur désolations ; et quand leur désolations arrivent, ce sera plus supportable pour eux que ce ne le sera pour vous qui allez être terriblement désolés. » Jésus donne l’avertissement. Dans le passage suivant, les disciples l’écoutaient et ils se sont tournés vers Lui pour Lui poser une question. Jésus présente ici la désolation des Juifs et continue par les futures désolations qui devaient avoir lieu :

Pas une seule pierre

Matthieu 24:1 Et comme Jésus sortait et s’en allait du temple, ses disciples vinrent à [lui] pour lui montrer les bâtiments du temple. 2 Et Jésus leur dit : Ne voyez-vous pas toutes ces choses ? En vérité, je vous dis, qu’il ne sera laissé ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. 3 Et s’étant assis sur la montagne des Oliviers, les disciples vinrent à lui en particulier, et lui dirent : Dis-nous, quand ces choses arriveront-elles ? et quel [sera] le signe de ta venue, et de la fin du monde ?

Jésus leur a dit qu’il ne resterait pas une seule pierre sur une autre, et c’est exactement ce qui s’est passé quand Titus est descendu. L’armée avait reçu pour ordre explicite de ne pas détruire le temple, mais l’un des soldats a accidentellement lancé un flambeau et cela a embrasé le temple tout entier. Pendant que le temple brulait, l’or qui recouvrait les murs et les pierres s’est mis à fondre, et il a fondu entre les pierres-mêmes du temple. Donc pour récupérer tout l’or, ils ont plus tard renversé une pierre après l’autre pour s’assurer de bien récupérer tout l’or. Cela a eu lieu exactement comme Jésus l’avait dit.

Les désolations continues

Matthieu 24:14 Et cet évangile du royaume sera prêché dans le monde entier, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin.

L’évangile de Jésus Christ, c’est ce qu’Il est venu initier.

Matthieu 24:15 Quand donc vous verrez l’abomination de la désolation, qui a été prédite par Daniel le prophète, être établie dans le lieu saint (que celui qui lit comprenne), 16 Alors, que ceux qui seront en Judée, s’enfuient aux montagnes ; 17 Que celui qui sera sur la maison, ne descende point pour emporter quoi que ce soit de sa maison ; 18 Et que celui qui est aux champs, ne retourne point en arrière pour emporter ses habits. 19 Mais malheur aux femmes enceintes, et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! 20 Or, priez que votre fuite ne soit point en hiver, ni en un jour de sabbat ; 21 Car alors il y aura une grande tribulation, telle qu’il n’y en a point eu [de semblable] depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et qu’il n’y en aura jamais. 22 Et si ces jours-là n’étaient abrégés, nulle chair ne serait sauvée ; mais à cause des élus, ces jours-là seront abrégés.

Jésus fait ici une déclaration très brève qui couvre toutes les influences désolatrices de ce qui a eu lieu sous la domination de Rome et ensuite jusqu’à la fin du monde – un terrible temps de détresse qui a commencé quand Jésus a terminé Son œuvre ici sur la terre en tant que Messie et est reparti au ciel pour accomplir Son œuvre. Il y a une période de désolation qui a lieu. Après que les Romaines aient désolé les Juifs, qu’est-ce qui est écrit ? Quand Jésus parlait de l’abomination de désolation, qui a été prédit par Daniel le prophète, voilà ce à quoi il faisait allusion :

Daniel 9:27 Et il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine ; et au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; et pour l’étendue des abominations, il causera la désolation, même jusqu’à la consommation ; et ce qui a été déterminé sera versé sur le désolateur [note de marge].

Cette vaste déclaration nous transporte du temps de Jésus, quand Il les avait averti que Jérusalem serait détruite par les désolations de Rome, aux désolations finales par lesquelles les Romains eux-mêmes seront détruits. Jésus a dit aux apôtres : « Je vous l’ai dit à l’avance, afin que quand cela arrive, vous sachiez que c’est Moi. » Qu’arrivera-t-il au désolateur ? Il serait désolé.

Daniel 7:26 Mais le jugement se tiendra, et ils lui ôteront sa domination, pour la détruire et l’anéantir jusqu’à la fin.

Dans l’étude de Daniel 7, vous êtes ici à l’endroit où l’Empire romain a changé de mains et est devenu l’Empire romain papal. De la même manière que Rome a été pillée, détruite, et qu’elle est passée aux mains de la Rome papale, on nous dit qu’à la fin, pendant le jugement, sa domination sera détruite et anéantie jusqu’à la fin.

Daniel 7:27 Et le royaume, et la domination, et la grandeur du royaume sous tout le ciel, seront donnés au peuple des saints du Très-haut ; son royaume [est] un royaume éternel, et toutes les dominations le serviront et lui obéiront. 28 Jusqu’ici est la fin de cette parole-là. Quant à moi, Daniel, mes pensées me troublèrent fort, et mon bon visage fut changé en moi ; toutefois je gardai cette parole en mon cœur.

Nous voyons ici très clairement que Daniel 11 est relié aux déclarations de Daniel 7, 8, 9 et 10. Nous voyons l’orchestration de Michaël le chef avec Gabriel. Jésus était sur la terre alors qu’Il disait ces choses, et Il disait : « Maintenant, à mesure que le futur continue, il va y avoir une désolation du chef même des Romains et de toute leur histoire. » L’Empire romain serait détruit, « et ce qui a été déterminé sera versé sur le désolateur. » Jésus fait quelque chose depuis le moment où Il a fait cesser le sacrifice et l’oblation, « et pour l’étendue des abominations, il causera la désolation, même jusqu’à la consommation. »

Jésus désolerait le désolateur

Jésus le désolerait. À partir du temps de Christ, c’était le commencement de la fin. L’abomination désolera Jérusalem, jusqu’à la consommation, et ce qui a été déterminé sera versé sur le désolateur. Nous voyons ici Jésus votre Chef, le Chef de l’alliance, le Messie le Chef, Michaël l’Archange, l’Ange de l’alliance. Il est également identifié comme le prêtre dans le sanctuaire céleste.

Apocalypse 8:3 Et un autre ange vint, et se tint devant l’autel, ayant un encensoir d’or ; et il lui fut donné beaucoup d’encens, afin qu’il l’offrît, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui était devant le trône. 4 Et la fumée de l’encens, [qui venait] avec les prières des saints, monta de la main de l’ange, devant Dieu. 5 Et l’ange prit l’encensoir et le remplit du feu de l’autel, et le jeta sur la terre ; et il y eut des voix, et des tonnerres, et des éclairs, et un tremblement de terre.

Quand le ministère de Jésus Christ en tant que notre Grand Prêtre prend fin, Il jette l’encensoir et il y a des tonnerres, des éclairs, des tremblements de terre et de la grêle. Pouvez-vous voir l’étoile du matin se lever dans cette prophétie ? À mesure que nous comprenons l’histoire, nous arrivons ensuite à notre époque. Les désolations que Jésus a entamées à partir du moment où Il a quitté cette terre peuvent être suivies jusqu’aux dernières désolations à la fin. Dans notre prochaine étude, nous examinerons les détails du démantèlement de l’Empire romain par Christ, de l’ascension de l’Empire romain papal, et de la destruction qui continue à avoir lieu jusqu’à la fin. Puisse Dieu nous aider à comprendre cela.

Amen.

Destruction of Second Temple - Romans Carrying the Menora2

Publié le 07/04/2016, dans Daniel 11, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s