8. Le reste – 1ère partie

Le troisième ange : étude 8A

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Alors que nous examinons le peuple du troisième ange, ceux qui proclament les messages des trois anges, nous nous souvenons que la série sur le deuxième ange s’était conclue avec « Une réforme au sein de l’Église. » Nous avions identifié que dans le deuxième ange (Babylone est tombée), toutes les Églises qui ont rejetées le message du premier ange sont tombées, et que même au sein de l’Église qui proclamait les messages du premier, du deuxième, et du troisième ange, il y avait aussi un besoin d’identifier ceux qui sont fidèles au message qu’ils proclament, et ceux qui ne le sont pas. Le peuple qui est représenté par ces trois anges est tout aussi vulnérable que les autres membres d’Église durant les périodes des Églises précédentes, lesquelles se sont changées en Babylone.

Ésaïe 1:21 Comment la ville fidèle est-elle devenue une prostituée ! Elle était pleine de [juste] jugement ; la justice logeait en elle, mais maintenant, des meurtriers.

Au début, elles étaient toutes fidèles, mais ensuite elles sont devenues corrompues. L’Église même qui prêche fidèlement les messages des trois anges peut aussi tomber dans un état de prostitution. Tandis qu’ils présentent le message des trois anges, il y a un criblage et une polarisation interne qui a lieu au sein même de l’Église qui proclame ces messages. C’est exprimé par Jésus dans Matthieu 24, où Il parle de ce temps, et de Sa seconde venue dans les nuées du ciel. Faisant référence à cet évènement imminent, voilà les paroles que Jésus dit à Ses disciples :

Matthieu 24:44 C’est pourquoi, vous aussi, soyez prêts ; car, à une heure que vous ne pensez pas, le Fils de l’homme vient.

Alors qu’Il parle de la venue du Fils de l’homme à une heure à laquelle on ne s’attend pas, voilà ce qu’Il dit maintenant au sujet de cette période :

Matthieu 24:45 Qui donc est un serviteur fidèle et sage, que son seigneur a établi sur sa maison, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? 46 Heureux [est] ce serviteur que son seigneur, quand il viendra, trouvera faisant ainsi. 47 En vérité, je vous dis qu’il l’établira sur tous ses biens.

Cela parle du serviteur de Dieu qui proclame les messages des trois anges, la venue de Jésus. Puis Il continue, et nous fait comprendre qu’il y a en cette période deux classes de serviteurs :

Matthieu 24:48 Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; 49 Et qu’il se mette à battre [ses] compagnons de service, et à manger et à boire avec les ivrognes ; 50 Le seigneur de ce serviteur viendra en un jour où il ne l’attend pas, et à une heure qu’il ne sait pas ; 51 Et il le mettra en pièces, et lui donnera [sa] part avec les hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents.

C’est une polarisation au sein du peuple du message des trois anges. Les serviteurs qui donnent les messages sont des compagnons de service. Le verset 49 dit que ce méchant serviteur commencera à frapper son compagnon de service. Au sein de cette compagnie de gens, il y a des serviteurs. L’un d’eux donne la nourriture au temps convenable, et l’autre, bien qu’il parle, dit dans son cœur : « Mon Seigneur tarde à venir. » L’image que Jésus décrit, c’est que, en ce temps des messages des trois anges, il y a un état de criblage et de polarisation au sein même de cette compagnie.

Dans les études que nous avons eues sur le troisième ange, en examinant les sujets du blé et de l’ivraie, des lois du dimanche, de la pluie de l’arrière-saison, du grand cri, et du petit temps de détresse, nous avons vu qu’il y aurait un peuple qui recevrait la pluie de l’arrière-saison, et qu’il y en aurait d’autres qui ne la reconnaitraient pas bien qu’elle tombe sur des cœurs tous autour d’eux. Le troisième ange proclame un message qui dit que les gens qui sont déchus vont être détruits. Le verset 51 dit que Dieu mettra ce compagnon de service en pièces.

Le message même qui est proclamé par ces gens-là se retourne sur eux parce qu’eux-mêmes mangent et boivent avec les ivrognes.

Apocalypse 14:9 Et le troisième ange les suivait, disant d’une voix forte : Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit [sa] marque en son front, ou en sa main, 10 Celui-là aussi boira du vin de la colère de Dieu, qui est versé sans mélange dans la coupe de son indignation, et il sera tourmenté de feu et de soufre, en présence des saints anges et en présence de l’Agneau.

C’est le message que ces serviteurs proclament. Il y en a un qui donne la nourriture au temps convenable, et l’autre dit : « Mon Seigneur tarde à venir », et il mange et boit avec les ivrognes. Qui sont les ivrognes ? Ce sont ceux qui sont ivres des fausses doctrines. Le message même que ce serviteur prononce avec sa bouche va se retourner sur lui, parce que le Seigneur le mettra en pièces.

Il y a des royaumes qui sont déjà tombés, et maintenant, au sein de l’Église, il y en a qui vont tomber :

Amos 9:8 Voici, les yeux du Seigneur DIEU [sont] sur le royaume pécheur, et je le détruirai de dessus la face de la terre ; seulement je ne détruirai pas entièrement la maison de Jacob, dit le SEIGNEUR. 9 Car voici, je commanderai, et je passerai au crible la maison d’Israël parmi toutes les nations, comme [le grain] est passé dans un crible, toutefois pas un seul grain ne tombera à terre.

Vous avez ici les Églises déchues. Elles sont le royaume pécheur qui sera détruit sous la proclamation du troisième ange, elles seront brûlées. Toutefois, il est dit que : Je ne détruirai pas entièrement la maison de Jacob. En d’autres termes, la maison de Jacob, la vraie Église, aura une occasion de s’échapper. Mais comment cela arrivera-t-il ? Ces gens qui prêchent les messages des trois anges seront passés au crible : Je commanderai, et Je passerai au crible la maison d’Israël parmi toutes les nations, comme le grain est passé dans un crible, toutefois pas un seul grain ne tombera à terre. Le peuple fidèle, le serviteur fidèle qui donne la nourriture au temps convenable, va être passé au crible et séparé du serviteur infidèle.

Amos 5:2 La vierge d’Israël est tombée ; elle ne se relèvera plus, elle est abandonnée sur sa terre ; [il n’y a] personne pour la relever. 3 Car ainsi dit le Seigneur DIEU : La ville qui sortait [avec] mille, en laissera cent [de reste], et celle qui sortait [avec] cent, en laissera dix [de reste], pour la maison d’Israël.

Les gens fidèles qui donnent le message au temps convenable sont dans une compagnie qui est identifiée comme la vierge d’Israël. Ils tombent. Mais ceux au sein d’elle qui sont fidèles sortiront. C’est le sujet même de notre étude : Le reste. Alors que tout se dirige vers la destruction, comme nous l’avons déjà vu dans nos études du troisième ange, avant que cette destruction finale, ce temps de détresse final, ne vienne, il va y avoir un petit temps de détresse. Pendant cette période du petit temps de détresse, la scène qui a lieu c’est le tri et le criblage du peuple même qui donnent les messages des trois anges.

Voici le défi auquel le peuple fidèle de Dieu fera face :

C’est maintenant le temps pour le peuple de Dieu de se montrer fidèles aux principes. Quand la religion de Christ est la plus méprisée, quand Sa loi est la plus dédaignée, c’est alors que notre zèle devrait être le plus ardent, notre courage et notre fermeté les plus intrépides. Prendre la défense de la vérité et de la justice quand la majorité nous abandonne, livrer les batailles du Seigneur quand les champions sont rares – ce sera notre épreuve. En ce temps-là, nous devons rassembler de l’ardeur depuis la froideur des d’autres, du courage depuis leur lâcheté, et de la loyauté depuis leur trahison. {Testimonies for the Church Vol. 5 136.2}

Vous pouvez voir ici une référence directe à l’expérience au sein du corps, à l’épreuve qui est placée sur tous. La majorité nous abandonnera. Nous devons livrer les batailles du Seigneur dans une période où les champions sont rares. Ce sera notre épreuve. Il va y avoir de la froideur autour de nous, il va y avoir de la lâcheté, et nous devons rassembler de l’ardeur depuis la froideur, et du courage depuis la lâcheté.

Ce petit temps de détresse est encore une fois identifié dans la déclaration suivante, et nous pouvons y voir les fidèles contre les infidèles au sein de ce peuple du message des trois anges :

Tandis que les épreuves se multiplient autour de nous, tant la séparation que l’unité seront vues dans nos rangs. {Testimonies for the Church Vol. 6 400.3}

Dans les rangs du peuple du message des trois anges, tandis que les épreuves se multiplient en cette période du petit temps de détresse, nous savons qu’il y a cette séparation et cette unité, ce criblage.

Ce criblage, cette séparation et cette unité, est très clairement identifié dans Messages Choisis Vol. 2 :

Une nouvelle vie descend du ciel et s’empare de tout le peuple de Dieu. Mais des divisions surviendront dans l’Église. Deux partis se développeront. Le blé et l’ivraie grandissent ensemble pour la moisson. {Selected Messages Book 2 113.3 / Messages choisis vol. 2 130.2}

L’œuvre deviendra plus profonde et plus sérieuse jusqu’à la fin du temps. Et tous ceux qui sont ouvriers avec Dieu combattront avec une grande ferveur pour la foi qui a été une fois donnée aux saints. Ils ne seront pas détournés du message présent, qui illumine déjà la terre de sa gloire. {Selected Messages Book 2 114.1 / Messages choisis vol. 2 130.3}

La séparation au sein de l’Église qui est exprimée dans Testimonies Vol. 6 p. 400 est ici identifié en relation avec l’ange d’Apocalypse 18, cette nouvelle vie descendant du ciel, et cet ange là est la source de la séparation des membres au sein de l’Église. Il y a deux partis au sein même de l’Église qui proclame ces messages des trois anges.

Voilà ce à quoi nous devons nous attendre au sein même du peuple qui proclame ces trois anges :

Alors que la tempête approche, un grand nombre de ceux qui ont fait profession de foi dans le message du troisième ange, mais qui n’ont pas été sanctifiés par l’obéissance à la vérité, abandonnent leur position et rejoignent les rangs de l’opposition. En s’unissant avec le monde et en participant à son esprit, ils en sont venus à voir les choses presque à la même lumière ; et lorsque le test est présenté, ils sont prêts à choisir le côté facile et populaire. Des hommes de talent et d’élocution plaisante, qui se sont autrefois réjoui dans la vérité, emploient leurs pouvoirs pour tromper et induire les âmes en erreur. Ils deviennent les ennemis les plus acharnés de leurs anciens frères. {Great Controversy 608.2 / Tragédie des siècles 660.2}

Ce sont là des courts témoignages pour nous aider à apprécier le développement du reste dans les rangs du peuple du message des trois anges. Cela est identifié dans le message de Laodicée.

Laodicée

Laodicée veut dire : « le peuple du jugement ». Les gens qui prêchent les messages des trois anges (l’heure du jugement de Dieu est venue) sont le peuple du jugement. Que voyons-nous dans le passage suivant qui nous aide à comprendre qu’un reste se développe ?

Apocalypse 3:14 Et à l’ange de l’église des Laodicéens, écris :

L’ange est le messager, le serviteur. Voilà les serviteurs auquel le message est adressé :

Apocalypse 3:14 … Voici les choses que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu ; 15 Je connais tes œuvres, que tu n’es ni froid, ni bouillant ; je voudrais que tu fusses froid ou bouillant. 16 Ainsi, parce que tu es tiède, et ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, et enrichi de biens, et [je] n’ai besoin de rien ; et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle, et nu ; 18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé dans le feu, afin que tu sois riche ; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu, et [que] la honte de ta nudité ne paraisse pas ; et d’oindre tes yeux de collyre, afin que tu voies. 19 Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle, et repens-toi.

Il parle à Son ministère (le pastorat) dans les derniers jours, dans la période des trois anges. Il leur parle et leur dit : « Vous avez quelque chose dont vous devez vous repentir. » Puis Il dit :

Apocalypse 3:20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix, et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi.

Il appelle en fait ceux qui écouteront cet appel laodicéen. Il frappe à la porte. Qui va répondre ? Le quelqu’un (litt. : quiconque).

Apocalypse 3:21 Celui qui vaincra, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône, comme moi aussi j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône.

Voilà la description des serviteurs de Dieu dans cette période du troisième ange. Il y a un reste qui se développe. Nous voulons voir comment ceux qui sont éprouvés émergent de cette période, ceux qui finiront par être ce peuple pur, saint, et scellé. Le temps de la pluie de l’arrière-saison se situe dans la période du petit temps de détresse, et cette période du petit temps de détresse, c’est toute la période des messages des trois anges. Et Joël 2:32 s’adresse directement au petit reste qui sort de cette période :

Le verset 30 de Joël chapitre 2 était le précurseur des messages des trois anges :

Joël 2:30 Et je montrerai des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, et du feu, et des colonnes de fumée.

Ensuite il y a l’effusion de la pluie de l’arrière-saison sous le troisième ange, et c’est là que le reste voit le jour.

Joël 2:32 Et il arrivera [que], quiconque invoquera le nom du SEIGNEUR sera délivré ; car la délivrance sera sur la montagne de Sion et dans Jérusalem, comme le SEIGNEUR l’a dit, et parmi le reste que le SEIGNEUR appellera.

Le peuple de Laodicée et la formation de ce reste

Dans Apocalypse 3:14-17, la classe des serviteurs tièdes et infidèles est identifiée, parmi laquelle sont mêlés les serviteurs fidèles. Comme nous l’avons déjà vu dans le troisième ange, cela mène à la destruction de ceux qui sont infidèles. Voici le message même de la destruction imminente pour ceux qui n’écoutent et ne répondent pas favorablement à ces messages des trois anges :

Ésaïe 65:12 C’est pourquoi je vous compterai pour l’épée, et vous vous courberez tous pour la tuerie ; parce que lorsque j’ai appelé, vous n’avez pas répondu ;

Voici, Je me tiens à la porte, et je frappe ? « Lorsque j’ai appelé, vous n’avez pas répondu. »

Ésaïe 65:12 … lorsque j’ai parlé, vous n’avez pas écouté ; mais vous avez fait le mal devant mes yeux, et vous avez choisi [ce] en quoi je ne prenais pas plaisir.

Vous pouvez identifier cela au méchant serviteur de Matthieu 24. C’est exactement ce qu’il a fait. Donc il sera retranché. C’est le messager laodicéen. Mais Dieu leur lance un appel ; Il appelle et Il veut qu’ils sortent de leur condition. S’ils n’en sortent pas, alors ils seront comptés pour l’épée.

Apocalypse 3:18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé dans le feu, afin que tu sois riche ; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu, et [que] la honte de ta nudité ne paraisse pas ; et d’oindre tes yeux de collyre, afin que tu voies.

Il lance un appel à ces messagers même qui parlent de la destruction de ceux qui adorent la bête et son image. Mais, comme nous l’avons lu, ils mangent et boivent avec les ivrognes. Il dit : « Vous allez être nus, vous allez être trouvés sans collyre, vous allez être aveugles. »

Apocalypse 3:19 Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle, et repens-toi. 20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix, et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi.

Il veut qu’ils ouvrent la porte afin qu’Il puisse entrer et les sauver de la destruction qu’eux-mêmes annoncent au monde. Il dit : « Ouvrez la porte, Je veux entrer et souper avec vous, et vous avec Moi. » Qu’est-ce que cela veut vraiment dire ? Qu’est-ce que Jésus est réellement en train de dire quand Il dit : « Je veux souper avec vous » ?

Vous devez vous rendre aux paroles de Jésus dans Jean chapitre 6 afin de comprendre ce qu’Il voulait dire par manger et souper avec Lui. Jean chapitre 6, c’était le moment où Jésus leur disait : « Vous devez manger Ma chair et boire Mon sang », et c’est le message même qui a séparé les soixante-dix disciples de Jésus. C’est le même message pour nous aujourd’hui.

Jean 6:53 Alors Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’avez aucune vie en vous-mêmes. 54 Quiconque mange ma chair, et boit mon sang, a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est véritablement une nourriture, et mon sang est véritablement un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.

« Ouvrez la porte, Je veux entrer chez vous. Vous devez manger et boire avec Moi. » C’est à cela que Jésus fait référence quand Il parle au quelqu’un qui ouvrira la porte dans la période laodicéenne.

C’est cela l’activité de souper avec Lui, de manger et de boire avec Lui :

Éphésiens 5:30 Car nous sommes membres de son corps, de sa chair, et de ses os.

C’est très intime : Lui qui vient en nous, et nous qui soupons et mangeons avec Lui.

Dans son rapport avec Christ, [le chrétien] sera os de Ses os, chair de Sa chair, un avec Christ dans une relation particulière, parce que Christ a pris l’humanité de l’homme. Il est devenu sujet à la tentation, mettant pour ainsi dire en danger Ses attributs divins. Satan a cherché, par les stratagèmes constants et étranges de sa ruse, à faire céder Christ à la tentation. L’homme doit passer par le terrain sur lequel Christ est passé. De la même manière que Christ a vaincu chaque tentation que Satan a amenée contre Lui, ainsi l’homme doit vaincre. Et ceux qui s’efforcent sérieusement de vaincre sont amenés dans une unité avec Christ que les anges dans le ciel ne peuvent jamais connaître. {Bible Commentary Vol. 7 926.}

« Je veux entrer chez vous, Je veux souper avec vous. » Est-ce que nous saisissons ce que cela veut vraiment dire ? Souper avec Christ, l’avoir avec moi et en moi, produit une condition, une appréciation mentale, qui est identifié par les gens eux-mêmes. Ils identifient cela. Qui donc sont ceux qui soupent avec Lui ?

À celui qui dit : « Je suis riche, et enrichis de biens, et je n’ai besoin de rien, » le Seigneur du ciel déclare : Tu « ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle, et nu. » Mais aux humbles, aux souffrants, aux fidèles, aux patients, à ceux qui sont sensibles à leur faiblesse et à leur insuffisance, {Testimonies for the Church Vol. 5 484.2}

À ceux qui ne peuvent pas dire : « Tout va bien pour moi, je vous remercie », à ceux qui sont conscients de leur faiblesse et de leur insuffisance,

… sont données les paroles d’encouragement : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. » {Ibid.}

Voilà le peuple. La compagnie qui Lui ouvre la porte de leurs cœurs est une compagnie de gens qui ne disent dans leurs cœurs : « Mon Seigneur tarde à venir » ; ils ne disent pas : « Tout va bien pour moi, je vous remercie. » Ils sont les gens qui sont conscients de leur faiblesse et de leur insuffisance, ils souffrent, ils sont fidèles, et ils sont patients dans ce petit temps de détresse qui se dirige vers la dernière fin. C’est cela l’image vivante d’un peuple du reste au sein de la compagnie du peuple laodicéen.

Mais tandis qu’ils Lui ouvrent la porte, et le laisse manger avec eux, et qu’ils mangent avec Lui, tandis qu’ils prennent part avec Lui et proclament cette magnifique expérience qui est comprise dans Apocalypse 14 et 18, en prêchant les messages des trois anges avec le quatrième ange, simplement parce qu’ils ont ouvert la porte et qu’ils constituent une compagnie de gens telle que nous l’avons identifiée, cela ne veut pas dire qu’ils sont forcément les vainqueurs. Ils doivent encore vaincre. Mais ils mangent et boivent avec Lui afin de pouvoir apprendre à vaincre. C’est cela le 20ème verset d’Apocalypse chapitre 3. Jésus veut manger et boire avec le quelqu’un.

Remarquez dans le passage suivant ce que Jésus dira aux gens qui arriveront à la fin, et qui ont peut être mangé et bu avec Lui, mais qui ne sont pas vainqueurs. Les gens veulent toujours avoir quelque chose à eux qui soit acceptable à leurs yeux pour Dieu, et ils prétendent qu’ils y sont arrivés, quand, en réalité, cela ne veut pas dire qu’ils y sont arrivés. Ceci est le passage où Jésus s’adresse au peuple même que nous étudions ici :

Luc 13:24 Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous [le] dis, chercheront à entrer, et ne pourront pas. 25 Et après que le maître de la maison se sera levé, et aura fermé la porte, et que vous vous mettrez à vous tenir dehors, et à frapper à la porte, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ; et qu’il vous répondra et vous dira : Je ne sais d’où vous êtes. 26 Alors vous commencerez à dire : Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné dans nos rues. 27 Mais il dira : Je vous [le] dis, je ne sais d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité. 28 Là seront les pleurs et les grincements de dents, quand vous verrez Abraham, et Isaac, et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et vous-mêmes jetés dehors.

Voici une autre référence à ce méchant serviteur qui pleurera et grincera ses dents. Les gens qui sortent de cette condition laodicéenne pour se placer dans une activité de manger et de boire avec Christ sont encore en danger d’être parmi ces gens-là. C’est encore possible, parce qu’ils n’en sont pas encore arrivés au verset 21.

Il est possible de manger et de boire avec Christ, il est possible d’avoir une relation intime avec Lui, et d’être perdu malgré tout.

Hébreux 6:4 Car [il est] impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et [qui] ont été faits participants de l’Esprit Saint, 5 Et [qui] ont goûté la bonne parole de Dieu, et les puissances du monde à venir,

Ils ont mangé la parole. Ils l’ont goûtée.

Hébreux 6:6 S’ils tombent, soient renouvelés encore à la repentance, puisqu’ils crucifient de nouveau pour eux-mêmes le Fils de Dieu, et l’exposent à l’opprobre.

Être ceux qui ouvrent la porte et qui soupent avec Christ ne veut pas dire que tous ceux qui ont fait cela vont être à l’abri de la destruction finale. Ils ne sont pas encore immunisés.

Le reste, ce sont ceux à qui s’adresse le prochain verset de l’appel laodicéen, le verset 21:

Apocalypse 3:21 Celui qui vaincra, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône, comme moi aussi j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône.

Quand Jésus était sur la terre, Il a mangé et bu avec nous, maintenant nous devons manger et boire avec Lui. Cela veut dire être les gens qui sont conscients de leur faiblesse et qui ont besoin de vaincre comme Jésus a vaincu. Ils travaillent, ils peinent. Ce sont eux à qui Il dit : « Venez, faisons-le ensemble pour vaincre la tentation. » Mais cela ne veut pas dire qu’ils l’ont déjà fait. Ce sont ceux qui ont vaincu comme Il a vaincu qui sont le reste. C’est vraiment important de comprendre cela.

Dans cette étude en particulier, nous identifions l’expérience et la condition dans laquelle le reste doit se trouver, et comment ils voient le jour. La condition de ce peuple du reste qui passe par cette période de souper avec Lui, est ici identifiée :

Ceux qui arrivent à chaque point, qui résistent à chaque épreuve, et vainquent, quel que soit le prix, ont tenu compte du conseil du Témoin Véritable, ils recevront la pluie de l’arrière-saison, et seront ainsi préparés pour la translation. {Testimonies for the Church Vol. 1 187.1}

Ils ont vaincu. Ils ont mangé et bu avec Christ, et puis ils ont vaincu. Ceux qui ne Lui ont pas ouvert la porte dans la condition laodicéenne, ce sont les méchants serviteurs. Mais ces gens qui sont conscients de leur faiblesse ouvrent leurs cœurs à Jésus, et ils ont un encouragement : « Oui, nous traversons avec Christ. » Ils persévèreront, ils sont patients, ils travaillent dur, et ils souffrent avec Christ. Au fur et à mesure qu’ils arrivent à chaque point, s’ils résistent à chaque épreuve, et qu’ils vainquent, quel que soit le prix, ils ont tenu compte du conseil du Témoin Véritable, et ils seront le peuple du verset 21. Ils recevront la pluie de l’arrière-saison, et seront préparés pour la translation.

Voici l’autre passage qui décrit cette expérience du Laodicéen, du quelqu’un, et du reste :

Apocalypse 12:17 Et le dragon fut irrité contre la femme, et s’en alla faire la guerre contre le reste de sa postérité, [ceux] qui gardent les commandements de Dieu, et [qui] ont le témoignage de Jésus Christ.

Nous avons ici une délimitation claire des trois étapes. Il y a l’ange laodicéen qui s’avère être le méchant serviteur qui frappe son compagnon de service : c’est la femme (Apo. 3:14-17). Puis il y a sa postérité, ceux qui ouvrent la porte de leurs cœurs à Jésus (Apo. 3:20). Et puis il y a le reste de sa postérité (Apo. 3:21). Voilà l’explication triple. Le reste, ce sont les gens qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. Ils ont vaincu.

Amen.

Publié le 08/11/2013, dans 3e ange, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s