3. La relation entre le blé et l’ivraie

Les relations dans les derniers jours – étude 3

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Lecture biblique : Matthieu 13:36 Alors Jésus renvoya la multitude, et entra dans la maison ; et ses disciples vinrent à lui, disant : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. 37 Il répondit, et leur dit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; 38 Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume ; mais l’ivraie, ce sont les enfants du malin ; 39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; et les moissonneurs sont les anges.

Nous sommes devant le Dieu de l’univers.

Galates 6:7 Ne vous abusez point ; on ne se moque point de Dieu ; car ce qu’un homme sème, il le moissonnera aussi. 8 Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

Nous traitons ici du sujet du blé et de l’ivraie dans les derniers jours – dans le temps de la moisson. Nous examinons ce qui a été semé et ce qui va être moissonné. Notre Dieu est le seul qui soit digne d’adoration, en raison de Son grand esprit, de Sa vision d’ensemble de l’univers, et de Son grand caractère. Connaissez-vous un caractère qui soit meilleur que le caractère de Dieu ? Son caractère est merveilleusement illustré pour nous dans le livre de Nahum par rapport à ce que l’homme sème et ce qu’il moissonne.

Nahum 1:3 Le SEIGNEUR [est] lent à la colère, et grand en puissance, et il n’acquittera point [le méchant] ; le SEIGNEUR a son chemin dans le tourbillon et dans la tempête, et les nuées [sont] la poussière de ses pieds. 4 Il tance la mer, et la dessèche ; et il fait tarir tous les fleuves ; Basan et Carmel languissent, et la fleur du Liban se flétrit. 5 Les montagnes tremblent devant lui, et les collines se fondent, et la terre est en feu en sa présence, oui, le monde et tous ceux qui y habitent. 6 Qui peut subsister devant son indignation ? Et qui peut demeurer [ferme] dans l’ardeur de sa colère ? Sa fureur est versée comme le feu, et par lui les rochers sont renversés. 7 Le SEIGNEUR [est] bon, [il est] une forteresse au jour de détresse, et il connaît ceux qui se confient en lui. 8 Mais, par un flot débordant, il détruira entièrement son lieu, et les ténèbres poursuivront ses ennemis. 9 Qu’imaginez-vous contre le SEIGNEUR ? Il détruira entièrement ; l’affliction ne s’élèvera pas une seconde fois.

Ces paroles n’ont pas besoin d’explication, si ? Ce qui est présentée dans ce passage c’est la relation entre le blé et l’ivraie pendant le temps de la moisson. Dans le temps de la moisson, la colère de Dieu sera enfin déversée, tout comme c’est écrit ici. Mais en ce temps-là, alors qu’on s’occupe des méchants, de l’ivraie,

Nahum 1:7 Le SEIGNEUR [est] bon, [il est] une forteresse au jour de détresse, et il connaît ceux qui se confient en lui.

Est-ce que vous Lui faites confiance ? Il sait si vous êtes honnêtes. Il sait si vous faites semblant ou si vous êtes sincères. On ne se moque pas de Dieu, ce qu’un homme sème, il le moissonnera aussi. En ce qui concerne les relations, à la fois de Ses créatures avec Lui et de Ses créatures les uns avec les autres, Il est le Maître de ces relations.

Nous allons maintenant contempler Ses révélations au sujet de ceux qui le servent et ceux qui prétendent le servir. Est-ce un moment sérieux pour réfléchir ? Qui suis-je ? Est-ce que je me connais moi-même ? Dieu me connait mieux que moi-même. Est-ce que je fais semblant ? Suis-je dans des relations de faux-semblants ? Ou est-ce que je suis dans une véritable relation d’entière soumission à mon Dieu ? Dieu parle à Son église dans les derniers jours. Croyez-vous que nous sommes aujourd’hui dans les derniers jours ? Alors nous lisons ici ce qu’Il sait sur Son église dans les derniers jours

Apocalypse 3:14 Et à l’ange de l’église des Laodicéens, écris : Voici les choses que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu ; 15 Je connais tes œuvres,

« Je sais tout sur toi. Je sais si tu fais semblant ou pas. »

Apocalypse 3:14 … que tu n’es ni froid ni bouillant ; ô si tu étais froid, ou bouillant !

« Si tu étais froid, je saurais comment te réchauffer. Si tu étais bouillant, je serais très content. Mais quand tu es tiède, j’ai envie de te vomir. » Il dit : « Je sais que dans les derniers jours, les gens qui prétendent être Mon peuple sont tièdes. »

Apocalypse 3:16 Ainsi, parce que tu es tiède, et ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, et enrichi de biens, et je n’ai besoin de rien ;

« Oh, le Seigneur est si bon envers moi, Il m’a donné tant de bénédictions, je suis si riche. » C’est comme le pharisien qui priait : « Seigneur, je te remercie que tu ne m’as pas fait comme ce pauvre péager. Je te remercie de la merveilleuse personne que tu as faite de moi. Je suis si riche et enrichi de biens. » Mais Jésus dit : « Tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. »

Apocalypse 3:18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or …

Bien que tu sois comme ça, Je ne vais pas encore t’abandonner :

Apocalypse 3:19 Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle, et te repens.

Tout cela s’adresse en particulier à ceux qui sont les messagers, parce que le mot ange (angelos) signifie messager. Il s’adresse ici aux messagers, au ministère de l’église. Si le ministère est comme ça, alors comment sont les gens ? Les gens montent-ils plus haut que leurs dirigeants ? C’est très rare. C’est pourquoi, Il dit : « Si les dirigeants ne m’écoutent pas, Je vais les vomir. »

Apocalypse 3:20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix, et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. 21 Celui qui vaincra, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône, comme moi aussi j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône.

Nous ne pouvons pas tromper Dieu. Il dit : « Je te connais. Tu penses être tellement enrichi spirituellement et tu prétends avoir tant de biens que Je t’ai donnés, c’est bien pour toi ; mais tu ne sais pas que, bien que je t’aie donné ces choses, cela ne fait aucune différence à ce que tu es. Ne t’enorgueillis pas comme l’a fait Lucifer. Il était le plus grand des anges, mais avec tous ces biens-là, qu’est-il devenu ? Le diable. Le simple fait que je te couvre de toutes ces bénédictions ne te rends pas meilleur, je te le dis, tu ne réalises pas que tu es malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. Tu ne peux pas te moquer de Dieu ; je connais qui tu es à l’intérieur. »

Chacun d’entre nous est en la présence de Dieu, et Il nous parle. Nous sommes dans la salle d’audience du Très-haut. Les gens continuent d’essayer de dire à Dieu : « Mais non, non, nous ne sommes pas comme ça. » Dès le moment que quelqu’un vous dit : « Je te connais, il y a quelque chose qui ne va pas chez toi », vous vous mettez immédiatement en autodéfense, n’est-ce pas ? Immédiatement, vous dites : « Mais non, non, je ne suis pas comme ça, tu ne me lis pas bien. J’aime Dieu. J’ai fait une alliance afin de ne pas mourir. »

Ésaïe 28:14 C’est pourquoi, entendez la parole du SEIGNEUR, vous hommes moqueurs, qui dominez sur ce peuple qui [est] à Jérusalem. 15 Car vous avez dit : Nous avons fait une alliance avec la mort, et nous avons fait un pacte avec l’enfer ; quand le fléau débordant passera, il ne viendra point sur nous ;

« Nous nous préparons déjà pour ce temps-là. Cela ne va pas nous frapper, le fléau débordant ne va pas nous tuer. »

Ésaïe 28:15 … car nous avons fait du mensonge notre refuge, et nous nous sommes cachés sous la fausseté.

Il y a un passage qui dit : N’ajoutes rien à la Bible, et n’en retires rien, de peur que tu ne sois trouvé menteur (voir Pr. 30:6). Nous donnons aux Écritures un sens qui nous convient, et nous devenons des menteurs.

Faites attention

Ésaïe 28:16 C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur DIEU : Voici, je pose pour fondement une pierre en Sion, une pierre éprouvée, une précieuse [pierre] d’angle, un fondement solide ; celui qui croit ne se hâtera point.

Qui est cette belle pierre d’angle ? Notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, afin que nous ne nous abusions pas.

Ésaïe 28:17 Et je mettrai le jugement au cordeau, et la justice au niveau ;

Il va y avoir un niveau, il va y avoir une mesure : Jésus est notre mesure.

Ésaïe 28:17 … et la grêle emportera le refuge de mensonge, et les eaux inonderont le lieu où l’on se retirait.

Vous souvenez-vous de la parabole de Jésus au sujet de l’homme qui bâtit sa maison sur le roc et de l’autre qui la bâtit sur le sable ? Il fait ici directement référence à cela.

Ésaïe 28:18 Et votre alliance avec la mort sera abolie, et votre pacte avec l’enfer ne tiendra point ; quand le fléau débordant passera, vous serez foulés par lui.

Dieu dit : « Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime, parce que je ne veux pas que tu sois détruit par le fléau débordant. » Comme nous le lisons dans Nahum, Il va accomplir Son œuvre, les montagnes vont fondre devant Lui.

Les simples professants

Il y a une catégorie de personnes qui prétendent être chrétiens. Dans la Bible, on les appelle des femmes, des églises. Que disent-ils dans leur relation avec Jésus Christ, leur Seigneur ? Dans la Bible, une femme est une église. Si c’est une femme impure, c’est une église impure. Si c’est une femme pure, elle est l’église pure de Dieu. Nous venons de lire dans Apocalypse 3 au sujet de la période de la septième église, et cette église a été identifiée par le Père céleste et par Jésus comme malheureuse, misérable, pauvre, aveugle, et nue, et croyant qu’elle va bien. Voilà maintenant sept femmes :

Ésaïe 4:1 Et en ce jour-là, sept femmes saisiront un seul homme, en disant : Nous mangerons notre pain, et nous nous vêtirons de nos vêtements ; seulement que nous soyons appelées de ton nom, pour enlever notre opprobre.

Qu’a dit Jésus ? « Venez et mangez le pain de vie. Venez et revêtez-vous de Ma justice. » Que disent ces églises, ces femmes ? « Nous voulons manger notre nourriture, nous voulons manger notre pain, notre propre fabrication de la Bible. Nous voulons nous habiller de nos vêtements. Nous ne voulons pas Ton vêtement, mais nous voulons être appelés chrétiens. » C’est de cela que Dieu parle. Il dit : « On ne se moque pas de Moi, vous pouvez prétendre être chrétiens tant que vous voulez, mais si vous n’êtes pas soumis à Moi, vous êtes malheureux, misérables, pauvres, aveugles, et nus. » Il est la pierre d’angle éprouvée. En d’autres termes, tous les vents et toutes les tempêtes l’ont frappé, et Il a été soumis et obéissant à Son Père céleste, et Il a résisté à l’épreuve. Si vous voulez faire partie de Lui, alors vous devez faire ce qu’Il dit. « Si tu fais ces choses que Je t’ai dites, alors tu seras comme l’homme qui a bâti sa maison sur le roc. » Pour illustrer cette situation telle qu’elle nous a été présentée ici, Lui, la Pierre d’angle éprouvée, le Rocher de notre salut, a donné une parabole de ce qui se passe dans la relation entre les différentes personnes de l’église les unes avec les autres :

Matthieu 13:24 Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume du ciel est fait semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. 26 Et après que la semence fut venue en herbe, et qu’elle eut produit du fruit, alors aussi parut l’ivraie. 27 Alors les serviteurs du maître de la maison vinrent à lui, et lui dirent : Seigneur, n’as-tu pas semé de la bonne semence dans ton champ ? d’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? 28 Et il leur dit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu donc que nous allions la cueillir ? 29 Mais il dit : Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. 30 Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en faisceaux pour la brûler ; mais assemblez le blé dans mon grenier.

Les disciples ont entendu cette parabole, et ils ont dit : « Que veux-tu dire par cela ? » Posons donc la même question : « Que veux-tu dire par cela, ô Toi, Pierre d’angle éprouvée ? »

Matthieu 13:37 Il répondit, et leur dit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ;

Jésus est venu et nous a communiqué la vérité, la semence.

Matthieu 13:38 Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume ; mais l’ivraie, ce sont les enfants du malin ; 39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; et les moissonneurs sont les anges. 40 Comme donc on amasse l’ivraie, et on la brûle au feu, il en sera de même à la fin du monde. 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils ôteront de son royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l’iniquité ; 42 Et les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents. 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père.

Et c’est là que vient cette phrase remarquable :

Matthieu 13:43 … Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

Cela ne vous met-il pas des frissons dans le dos ? Il nous dit quelque chose. Il y a ici un certain danger si vous n’écoutez pas bien. Soyez très attentifs. Est-ce que vous voyez dans cette parabole la suggestion d’une relation ? Le blé et l’ivraie, enracinés ensemble. Lorsque les graines vont dans le sol, elles forment leurs racines, et qu’a dit Jésus quand ils Lui ont posé la question : « Est-ce qu’on arrache l’ivraie ? » ? Jésus a dit : « Non, ne faites pas ça, parce que lorsque vous sortez l’ivraie, ses racines sont emmêlées à celles du blé, et vous allez arracher le blé avec. Ne faites pas ça. Laissez la mûrir, laissez la grandir et produire du fruit. Lorsque le fruit est bien mûr, alors vous verrez comment cela se fera. Les anges vont séparer le blé d’entre l’ivraie. » Mais la relation entre le blé et l’ivraie doit être bien comprise parce que c’est une parabole des enfants du royaume par opposition aux enfants du malin.

Dans les derniers jours, Jésus parle aux gens qui prétendent être Son peuple ; ils veulent s’habiller de leurs propres vêtements et manger leur propre nourriture, et malgré tout être appelés chrétiens. Sont-ils méchants ? Oui. Donc nous ne parlons pas juste des incroyants, si ? Nous parlons des gens qui constituent le peuple de Dieu et qui prétendent être chrétiens. Jésus illustre les relations dans le royaume de Dieu dans les derniers jours – la relation entre le blé et l’ivraie au temps de la moisson, lorsque la moisson est arrivée. Quand l’été a produit le fruit, vous avez maintenant des gens qui demeurent ensemble – l’ivraie et le blé, tous deux manifestes.

« Nous sommes les enfants de Dieu, nous sommes l’Église de Dieu »

Malachie 3:13 Vos paroles ont été dures contre moi, dit le SEIGNEUR. Maintenant vous dites : Qu’avons-nous donc dit contre toi ?

« Pourquoi est-ce que Tu nous juge comme ça ? »

Malachie 3:14 Vous avez dit : C’est en vain qu’on sert Dieu ; et quel profit [y-a-t-il] à ce que nous ayons gardé son ordonnance, et que nous ayons marché dans le deuil devant le SEIGNEUR des armées ?

Est-ce que vous entendez cela aujourd’hui ? « Allez, on est censés être heureux ! » N’est-ce pas ce qu’ils disent ? « Nous avons marché dans le deuil devant le Seigneur des armées, nous avons essayé de garder Son ordonnance, et cela ne nous a pas rendu heureux. Ce n’est pas très agréable de devoir faire exactement ce que Tu dis, ça ne nous profite pas vraiment. Cela ne nous rend pas heureux, et ça nous rend la vie dure dans notre chair. » « Ma chair a en horreur toutes ces choses que Dieu veut que je fasse. À quoi bon ? »

Malachie 3:15 Et maintenant nous tenons pour heureux les orgueilleux ;

« Regardez-moi tous les gens qui sont orgueilleux dans le monde, ils passent un bon moment. Et me voilà, j’essaie de faire ce que Dieu dit, et c’est une vraie corvée. »

Malachie 3:15 … ceux même qui commettent la méchanceté sont établis ; oui, [ceux qui] tentent Dieu sont même délivrés.

Combien de fois nous voyons les gens qui sont méchants recevoir de l’attention ?

Malachie 3:16 Alors ceux qui craignent le SEIGNEUR se parlèrent souvent l’un à l’autre, et le SEIGNEUR y fut attentif, et l’entendit ; et un livre de mémoires fut écrit devant lui pour ceux qui craignent le SEIGNEUR, et qui pensent à son nom. 17 Et ils seront à moi, dit le SEIGNEUR des armées, au jour où je prépare mes joyaux ; et je les épargnerai, comme un homme épargne son fils qui le sert.

Mes joyaux – Mon blé, par opposition à l’ivraie. Il y a un jour où Je vais rassembler les choses ensemble, les joyaux et les ordures, le blé et l’ivraie.

Ses joyaux, ce sont les gens qui ne parlent pas durement contre Dieu, en disant : « Nous avons fait toutes ces choses et cela ne nous rapporte rien. » Non, ils se réunissent souvent. Ils parlent l’un à l’autre du Seigneur, et ils s’encouragent tous les uns les autres à travers les corvées de faire ce qui est juste quand la chair ne veut pas le faire. « Ceux-là, ils seront à Moi quand Je prépare Mes joyaux. »

Malachie 3:18 Alors vous reviendrez, et vous verrez la différence qu’il y a entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Faire la différence

Quand ferez-vous la différence ? Lorsque l’ivraie a poussée et mûrie et que vous pouvez désormais voir qu’est-ce qui est quoi. Avant cela, nous ne pouvions pas bien voir, parce que l’ivraie et le blé sont très semblables au début de leur croissance. Avez-vous déjà traversé un champ ? Lorsqu’ils grandissent ensemble, vous ne pouvez pas voir lequel est quoi. « Mais au jour où Je rassemble Mes joyaux, alors vous reviendrez et vous ferez la différence entre le juste et le méchant. » Tout ça c’est une belle histoire, mais je vous avertis, ce n’est pas une expérience très belle ni très agréable. Lorsque le blé est amassé dans le grenier et que les anges séparent le blé de l’ivraie, et que l’ivraie est liée pour la brûler, qu’est-ce qui est écrit ?

Malachie 4:1 Car voici, le jour vient, qui brûlera comme un four ; et tous les orgueilleux, oui, et tous ceux qui commettent la méchanceté, seront [comme] du chaume ; et le jour qui vient les brûlera, dit le SEIGNEUR des armées, et ne leur laissera ni racine, ni rameau.

Ce sont des personnes. Ce sont des gens que nous connaissons. Ce sont des gens avec qui nous avons des relations – le blé et l’ivraie. Au temps de la moisson, nous ferons la différence entre ceux qui le servent et ceux qui ne le servent pas.

L’ivraie ressemblait exactement au blé tandis que l’herbe était verte, mais quand le champ était blanc pour la moisson, les mauvaises herbes sans valeur ne ressemblaient [plus] en rien au blé qui [lui] se courbait sous le poids de ses épis mûrs et pleins. Les pécheurs qui font profession de piété se mêlent pendant un temps avec les vrais disciples de Christ, {Christ’s Object Lessons 74.3 / Paraboles de Jésus 56.4}

Voilà la signification de la parabole. Les pécheurs ? Mais nous sommes tous des pécheurs, non ? Oui, mais ceux qui font profession de piété se mêlent pendant un temps avec les vrais disciples de Christ,

… et le semblant de christianisme est fait pour en tromper beaucoup ; mais à la moisson du monde, il n’y aura aucune ressemblance entre le bien et le mal. Alors, ceux qui se sont joints à l’église mais qui ne se sont pas joints à Christ, seront manifestés. {Ibid.}

« Mais je pensais que lorsqu’on se joignait à l’église on se joignait à Christ. » Pas toujours. Vous avez peut-être vos noms sur les registres d’église, mais il se peut qu’ils ne soient pas inscrits sur les livres du ciel. Vous ne pouvez pas prétendre avec Dieu.

On permet à l’ivraie de grandir au milieu du blé, {Christ’s Object Lessons 74.4 / Paraboles de Jésus 56.6}

Pourquoi ?

… et de bénéficier de tous les avantages du soleil et de la pluie ;{Ibid.}

Bénéficier de l’avantage de l’amour magnifique de Dieu, et de Ses provisions. C’est pour cette raison que l’ivraie est là. Dieu dit : « Je veux que tu reçoives toutes Mes bénédictions. Je veux te sauver. »

… mais au temps de la moisson, « vous reviendrez, et vous verrez la différence qu’il y a entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. » Mal. 3:18. Christ Lui-même décidera quels sont ceux qui sont dignes d’habiter avec la famille du ciel. Il jugera chaque homme selon ses paroles et selon ses œuvres. {Ibid.}

Souvenez-vous : « Je connais tes œuvres. »

Une [simple] profession [de foi] ne représente rien dans la balance. C’est le caractère qui décide de la destinée. {Ibid.}

La profession de foi, si elle n’est pas suivie par le caractère, n’est d’aucune valeur. Pour nous qui vivons au temps de la fin, à quelle relation devons-nous nous attendre dans l’église, avec ce scénario ? À quoi est-ce que nous nous attendons dans l’église qui prétend être l’église de Dieu ?

Galates 6:8 Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

Osée 10:12 Semez-vous à la justice, moissonnez selon la miséricorde ; rompez vos mottes de terre ; car [il est] temps de rechercher le SEIGNEUR, jusqu’à ce qu’il vienne, et fasse pleuvoir sur vous la justice. 13 Vous avez labouré la méchanceté, vous avez moissonné l’iniquité ; vous avez mangé le fruit du mensonge ; parce que tu t’es confié en ta voie, dans la multitude de tes hommes forts.

Remarquez-vous qu’il y a ici un petit message d’espoir ? « Si tu as mal semé, souviens-toi, on ne se moque pas de Moi. Ce que tu sème, tu le moissonneras aussi. » Maintenant Il dit : « Étant donné que tu as fait cela, allez, cultive à nouveau ta terre. L’ivraie est là, arrache-la de ton cœur, et sème dans ton cœur la justice. On ne se moque pas de Moi, ce que tu sème, tu le moissonneras aussi. Je peux voir ce que tu fais. Voici, Je t’aime ; Je te reprends et Je veux que tu prennes un nouveau départ. » C’est ce qu’Il est en train de dire. « Je ne veux pas que tu te retrouves parmi l’ivraie. Je vais juger dans les derniers jours. » Que va-t-Il juger ? Il va juger la profession de foi par opposition au caractère. Un bon nombre d’entre nous pensent que lorsqu’Il juge Il va se tenir là et dire à chacun de quel côté il doit aller. Dieu n’est pas comme ça. Cela va être manifeste aux yeux de tous. C’est comme ça que ça fonctionne. Ce que vous semez, vous le moissonnerez.

En d’autres termes, « si vous ne semez pas la justice, vous allez faire une simple profession de foi, et alors, au temps de la moisson, lorsque Je rends un jugement, vous allez montrer comment vous êtes. » Voilà la manière dont Dieu fonctionne. Il n’est pas un arbitre. De nombreuses personnes ont pensé que Dieu était un arbitre. Non. Ce que nous semons produira son fruit, et c’est le fruit qui sera l’arbitrage. C’est cela la nature de Dieu. Je l’aime. J’aime la façon dont Son esprit fonctionne. C’est tellement différent de la façon dont notre esprit fonctionne. C’est un Dieu avec un tel esprit qu’Il inspire le respect et la crainte.

Que va-t-Il juger ? Le caractère. Et Il va le révéler par la manière dont Il juge.

Dieu est lent à la colère et patient. Il reprend et Il avertit ceux qui sont dans l’égarement, mais Il ne détruit pas ceux qui prennent du temps à apprendre la leçon qu’Il voudrait leur enseigner ; Il ne déracine pas l’ivraie d’entre le blé. L’ivraie et le blé doivent grandir ensemble jusqu’à la moisson. [Puis,] quand le blé arrive à sa pleine maturité et à son développement [final], et en raison de son caractère, on le distinguera parfaitement de l’ivraie. {Testimonies to Ministers 45.2}

En raison de son caractère – Quand Dieu juge au temps de la moisson, les anges vont faire la séparation parce que le fruit, le caractère, sera manifeste. Le peuple de Dieu va traverser des expériences très étranges dans l’église à mesure que cela se produit. C’est ce qui doit être bien clair dans notre esprit. Au début, les brins d’herbe des deux semences se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Mais plus tard, les choses changent.

Dans l’Église

Nous allons maintenant entrer dans les détails de l’application de cette illustration dans la réalité vivante, telle qu’elle existe dans l’église.

De la même manière que les racines de l’ivraie s’entrelacent étroitement avec celle du bon grain, ainsi, il se peut que de faux frères dans l’église soient étroitement liés à de vrais disciples. {Christ’s Object Lessons 72.1 / Paraboles de Jésus 55.1}

Voilà la relation. Est-ce que vous voyez le détail ? Un faux frère ? Je l’aime ? Je suis entrelacé à lui ? Oui, c’est une relation. Et vous ne discernez peut-être pas que c’est un faux frère. Alors que j’étudie cela avec vous, est-ce que vous avez l’impression que je commence à devenir méfiant de mes frères ? C’est presque l’impression que ça donne, non ? Mais non, ne soyez pas méfiants. Vous n’avez pas à être méfiants. Dieu sait si c’est un faux frère, pas vous. Il va vous montrer au fur et à mesure que le temps passe. Donc laissez ces choses-là entre Ses mains, ne soyez pas méfiants. C’est très important.

Le vrai caractère de ces prétendus croyants n’est pas [encore] pleinement manifesté. Si on les séparait de l’église, ce pourrait être une occasion de chute pour d’autres qui, sans cela, seraient demeurés fermes. {Ibid.}

Si nous commençons à devenir méfiants les uns des autres et que nous commençons à dire : « Hé toi, je pense que tu es un Judas », et que nous commençons à créer des divisions, et que d’autres disent : « Mais je ne crois pas qu’il soit un Judas, je crois que c’est un gentil disciple de Jésus Christ », et que l’autre personne dise : « Non, dehors », alors l’autre personne va peut-être dire : « Eh bien, s’il sort, alors je sors aussi. » Voilà le problème relationnel. Jésus dit : « Ne faites pas ça. » Le faux et le vrai grandiront ensemble jusqu’à ce que le vrai caractère soit manifesté. Les deux adorent, et les deux se joignent à Jésus Christ. Judas s’était-il joint à Jésus Christ ? Qui était-il ? C’était un ministre. Jésus Christ l’a ordonné.

J’ai reçu un appel il y a quelques jours de la part de quelqu’un qui me demandait : « Pourquoi Jésus a-t-Il ordonné Judas alors qu’Il savait comment il était ? » Est-ce mal d’ordonner quelqu’un, d’amener quelqu’un dans l’église quand vous savez peut-être qu’il y a quelque chose d’un peu douteux chez cette personne ? Les relations, vous voyez, jusqu’au point même de l’ordination. Jésus savait, mais est-ce que les disciples savaient ? Nous rentrons maintenant dans les interactivités concrètes des relations, des interactivités dont nous devons être conscients afin que lorsque nous demeurons ensembles, l’ivraie et le blé, nous gardions à l’esprit que le Seigneur connait chacun d’entre nous mais que nous ne nous connaissons pas les uns les autres. Alors ne commencez pas à devenir méfiants, parce que si vous le faites, vous allez créer un problème. Laissez le Seigneur s’en occuper.

Jean et Judas sont des représentants de ceux qui se disent être disciples de Christ. {Acts of the Apostles 558.1 / Conquérants pacifiques 498.1}

Est-ce que vous aimez l’Apôtre Jean ? Et Judas ?

Ces deux disciples avaient les mêmes occasions d’étudier et de suivre le Modèle divin. Tous deux étaient étroitement liés à Jésus et ils avaient le même privilège d’écouter Son enseignement. Chacun d’entre eux possédait de sérieux défauts de caractère, et chacun avait accès à la grâce divine qui transforme le caractère. Mais tandis que l’un, dans l’humilité, apprenait de Jésus, l’autre révélait qu’il ne mettait pas la parole en pratique, mais qu’il l’écoutait seulement. L’un, en mourant chaque jour à lui-même et en obtenant la victoire sur le péché, était sanctifié par la vérité ; l’autre, {Ibid.}

Que faisait-il ?

… en résistant à la puissance transformatrice de la grâce et en assouvissant [ses] désirs égoïstes, était réduit à l’esclavage de Satan. {Ibid.}

Voilà ce que Jésus faisait avec Son église. Jean, bien sûr, comme les disciples, pensait : « Jésus m’a ordonné ; je suis le fils du tonnerre, oh, Jésus m’a vraiment démasqué. » Jésus avait dit : « L’un de vous est un démon. » Les deux auraient pu dire : « Oh Seigneur, montre-moi, où ai-je tort ? » Mais Judas savait qu’Il parlait de lui, et il s’est mis à grommeler en lui-même. Est-ce que cela vous arrive de faire ça ? Est-ce que vous faîtes ça quand une parole de réprimande vous est adressée ? Jésus aimait Judas, et Il lui a parlé d’une telle manière que Judas puisse sentir la réprimande et en même temps réaliser que Jésus l’aimait. Quand vous entendez Dieu vous parler dans les messages de réprimande et de conseil, que faîtes-vous à l’intérieur de vous-mêmes ? Est-ce que vous dîtes : « Alors là, il va trop loin » ? Mais qui l’a dit ? Est-ce Jésus qui l’a dit ? Jésus est-Il réel ? « Est-ce que je dois vraiment faire ça ? Je n’aime pas ça. » Voilà la manière dont Jésus œuvre. Les disciples se trouvaient tous dans la même arène, et c’est la même chose pour l’église de Dieu dans les derniers jours. Nous avons une parfaite illustration de cela dans la citation qui suit, et on voit que les disciples aimaient vraiment Judas. Il était meilleur que les pêcheurs. Qui était-il ? Un scribe, c’était un homme éduqué, élevé parmi les pharisiens. Bien sûr ! C’était un des hommes qui avaient été formés dans les séminaires. « Bien sûr qu’il est mieux que nous, allez Jésus, utilisons-le ! »

Alors que Jésus préparait les disciples pour leur ordination, quelqu’un qui n’avait pas été convoqué insista à être présent parmi eux. C’était Judas l’Iscariote, un homme qui prétendait être disciple de Christ. Il s’avança donc et sollicita une place dans ce cercle intérieur des disciples. Avec un grand sérieux et une apparente sincérité, il déclara : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Jésus ne le refoula pas et ne l’accueillit pas non plus, mais Il prononça les tristes paroles : « Les renards ont des tanières, et les oiseaux de l’air des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. » Matthieu 8:19, 20. {Desire of Ages 293.2 / Jésus-Christ 281.2}

Il essayait de refroidir Judas.

Judas croyait en la messianité de Jésus ; {Ibid.}

Quel était son désir ?

… et en rejoignant les apôtres il espérait s’assurer un poste élevé dans le nouveau royaume. Jésus avait pour dessein de mettre fin à cet espoir par la déclaration de Sa pauvreté. {Ibid.}

Les disciples désiraient vivement que Judas devienne l’un d’entre eux. C’était un homme imposant, perspicace et doué d’un talent particulier pour l’administration, {Desire of Ages 294.1 / Jésus-Christ 282.1}

N’aimez-vous pas avoir des gens comme ça dans l’église ?

… et ils le recommandèrent à Jésus comme quelqu’un qui l’assisterait considérablement dans Son œuvre. Ils étaient surpris que Jésus l’ai reçu d’une manière si froide. {Ibid.}

Les disciples avaient été très déçus par le fait que Jésus n’ait pas essayé d’obtenir la coopération des chefs d’Israël. Ils pensaient que c’était une erreur [de Sa part] de ne pas consolider Sa cause en obtenant le soutien de ces hommes influents. {Desire of Ages 294.2 / Jésus-Christ 282.2}

C’est exactement de cette manière que Jésus s’entretient avec l’ange de l’église de Laodicée. Il dit aux dirigeants de l’église : Vous êtes tièdes. « Pourquoi est-ce que Tu parles comme ça aux dirigeants de l’église ? Pourquoi est-ce que Tu ne les implique pas ? »

S’Il avait refoulé Judas, ils auraient, dans leur propre pensée, remis en question la sagesse de leur Maître. L’histoire subséquente de Judas leur montrerait le danger de se laisser influencer par des considérations mondaines quand il s’agit de décider si un homme est apte ou non à l’œuvre de Dieu. C’eut été livrer l’œuvre entre les mains de ses pires ennemis que d’obtenir la coopération du genre d’hommes que les disciples désiraient [avoir avec eux]. {Ibid.}

Néanmoins, quand Judas se joignit aux disciples, il n’était pas insensible à la beauté du caractère de Christ. Il ressentait l’influence de cette puissance divine qui attirait les âmes au Sauveur. {Desire of Ages 294.3 / Jésus-Christ 282.3}

Jésus l’impressionnait, et il était attiré vers Lui.

Le Sauveur lisait le cœur de Judas, Il savait les profondeurs d’iniquité dans lesquelles Judas sombrerait s’il n’était pas délivré par la grâce de Dieu. {Ibid.}

Dieu prend les hommes tels qu’ils sont, avec les éléments humains dans leur caractère, et les forme pour Son service, pourvu qu’ils se soumettent à Sa discipline et à Son enseignement. Ils ne sont pas choisis parce qu’ils sont parfaits, mais en dépit de leurs imperfections, afin que par la connaissance et la pratique de la vérité, [et] par la grâce de Christ, ils puissent être transformés en Son image. {Desire of Ages 294.4 / Jésus-Christ 282.4}

Qui que vous soyez, Il vous prend, et Il veut vous changer. Il dit : « Retournes ta terre, sème la justice. » « Judas, je veux que tu retournes ton cœur. »

Judas eut les mêmes occasions que les autres disciples. Il écouta les mêmes leçons précieuses. Mais la pratique de la vérité, que Christ exigeait, était en opposition avec les désirs et les desseins de Judas, {Desire of Ages 294.5 / Jésus-Christ 282.5}

Est-ce que les choses que Jésus vous dit sont en opposition avec vos désirs et vos desseins ? C’était ça l’expérience de Judas.

… et il ne voulut pas renoncer à ses idées afin de recevoir la sagesse qui vient du Ciel. {Ibid.}

Judas faisait ce que font les sept femmes d’Ésaïe 4 : « Non, je n’aime pas m’habiller de la manière que Tu veux que je m’habille, je ne veux pas manger ce que Tu veux que je mange ; je vais faire ce que j’ai envie de faire, mais je serai quand même Ton disciple, comme Judas. »

Quelle tendresse le Sauveur manifesta à l’égard de celui qui devait le trahir ! {Desire of Ages 295.1 / Jésus-Christ 283.1}

Avec quel soin Il s’est occupé de lui.

Un exemple vivant

Observez les relations internes. Nous regardons maintenant un exemple vivant des relations au sein de l’église et de ce que seront les relations entre le blé et l’ivraie à la fin.

Les apôtres étaient très différents les uns des autres dans leurs habitudes et dans leurs dispositions. Il y avait le péager, Lévi-Matthieu ; et Simon, l’ardent zélote, l’ennemi absolu du pouvoir romain ; Pierre, le généreux et impulsif ; et Judas, [l’âme] mesquine ; Thomas, fidèle, mais timide et craintif ; Philippe, au cœur lent, et enclin au doute ; et les fils ambitieux et francs de Zébédée, avec leurs frères. {Desire of Ages 296.2 / Jésus-Christ 284.2}

Ils étaient tous différents. Sommes-nous tous différents ?

Ceux-ci furent rassemblées avec toutes leurs fautes, tous avec des tendances au mal, héréditaires ou cultivées ; {Ibid.}

Est-ce que vous buttez sur les fautes des autres ? Est-ce vous êtes agacés par les fautes d’une autre personne ? Ils se plaignaient même de Jésus.

… mais en Christ, et à travers Lui, ils étaient [appelés] à demeurer dans la famille de Dieu, en apprenant à être unis dans la foi, dans la doctrine, et dans l’esprit. Ils connaîtraient leurs épreuves, leurs griefs, leurs différences d’opinion ;{Ibid.}

Est-ce que vous aimez ça ? Dès que quelqu’un a une opinion différente de la vôtre, que faites-vous ? « Grrr… »

… mais aussi longtemps que Christ demeurerait dans le cœur, il ne pourrait y avoir aucune dissension. Son amour les amènerait à s’aimer les uns les autres ; les leçons du Maître conduirait à l’harmonisation de toutes les différences, amenant les disciples à l’unité, jusqu’à ce qu’ils soient d’un seul esprit et d’un seul jugement. {Ibid.}

Cela n’arrive pas comme, en un instant.

Christ est le grand centre, et ils se rapprocheraient les uns des autres dans la même mesure où ils se rapprocheraient du centre. {Ibid.}

N’est-ce pas magnifique ? Une fois, quand Jésus prêchait, et Il a dit : « Je suis le pain de vie, si quelqu’un mange de ce bain, il vivra éternellement. » Les soixante-dix disciples ont quitté Jésus après cet évènement, mais qu’a fait Judas ?

Le discours [prononcé] par Christ dans la synagogue, au sujet du pain de vie, fut le moment décisif dans l’histoire de Judas. {Desire of Ages 719.1 / Jésus-Christ 719.2}

Les disciples ne savaient pas ce qui se passait dans son cœur.

Il entendit les paroles : « Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez Son sang, vous n’avez aucune vie en vous-mêmes. » Jean 6:53. Il vit que Christ offrait plutôt des biens spirituels que [des biens] matériels. Il se considérait lui-même comme prévoyant, {Ibid.}

C’était quelqu’un de très doué intellectuellement.

… et il pensait qu’il pouvait voir [d’ici] que Jésus n’aurait points d’honneurs, et qu’Il ne pouvait pas attribuer de postés élevés à Ses disciples. Il résolu de ne pas s’unir à Christ d’une façon si intime qu’il ne pût se dégager. Il allait surveiller [les évènements]. Et il surveilla [en effet]. {Ibid.}

Il est devenu méfiant. Qu’a-t-il commencé à faire à partir de ce moment-là ? Il y a maintenant quelque chose qui commence à se révéler parmi les disciples, et ils ne le percevaient pas encore. Mais remarquez comment cela se produit, voilà la relation entre le blé et l’ivraie :

À partir de ce moment-là, il exprima des doutes qui troublèrent les disciples. Il présentait des controverses et des opinions trompeuses, {Desire of Ages 719.2 / Jésus-Christ 719.3}

Nous traitons de la relation entre le blé et l’ivraie. Quand vous êtes tous heureux dans l’étude de la parole de Dieu, oui, cela tranche votre opinion, mais c’est Jésus qui parle, tout va bien ; mais ensuite, tout d’un coup quelqu’un vient et dit : « Est-ce que tu crois vraiment à ça ? » C’est ce qu’a fait Judas. Attention, vous pouvez commencer à voir quelque chose : l’ivraie est à l’œuvre.

… en répétant les arguments que les scribes et les pharisiens opposaient aux affirmations de Christ. Judas interprétait tous les petits et les gros soucis, les croix, les difficultés et les obstacles apparents à l’avancée de l’évangile, comme des preuves contre sa véracité. Il avançait des passages de l’Écriture qui n’avaient aucun rapport avec les vérités que Christ, [Lui], présentait. {Ibid.}

Voilà comment ça arrive.

Ces passages, séparés de leur contexte, déconcertaient les disciples, et augmentait le découragement qui faisait constamment pression sur eux. Mais tout cela était fait par Judas d’une telle manière à donner l’impression qu’il était consciencieux. Et tandis que les disciples cherchaient des preuves pour confirmer les paroles du grand Maître, Judas les conduisait presque imperceptiblement sur un autre sentier. {Ibid.}

Ils essayaient de voir et de s’assurer que c’était bien le Messie, et Judas, lui, disait : « Regardez ça. Vous voyez ça ? Ça ne peut pas être juste. »

Ainsi, d’une manière très religieuse et apparemment sage, il présentait les choses sous un diffèrent jour de celui sous lequel Jésus les avait transmises, et il attachait à Ses paroles une signification que Jésus n’avait pas communiquée. Ses suggestions éveillaient constamment un désir ambitieux pour l’élévation temporelle, et détournaient ainsi les disciples des choses importantes qu’ils auraient dû considérer. Le désaccord concernant celui d’entre eux qui devrait être le plus grand, était généralement provoqué par Judas. {Ibid.}

C’est lui qui était derrière tout ça. Dans tout ce triste scénario, les conséquences de cette procédure malfaisante ont commencé à porter leurs fruits. Ce sont ici les réalités de la relation entre le blé et l’ivraie quand l’époque de la moisson est arrivée. Judas arrivait à son temps de la moisson. Les disciples arrivaient à leur temps de la moisson. Nous apprenons ici la leçon puissante pour nous en notre temps de la moisson, de la fin du monde.

Je vous le dis, mes frères, le Seigneur a un corps organisé à travers lequel Il œuvrera. Il se peut qu’il y ait plus d’une vingtaine de Judas parmi eux. {Selected Messages Book 3 17.3}

Combien ? Plus d’une vingtaine. Il se peut qu’il y ait dans l’église plus de Judas que de gens fidèles.

… il y a peut-être un Pierre irréfléchi qui, sous des circonstances éprouvantes, reniera son Seigneur. Il y a peut-être des personnes représentées par Jean, que Jésus aimait, mais il a peut-être un zèle qui détruirait la vie des hommes en invoquant sur eux le feu du ciel pour venger une insulte faite à Christ et à la vérité. Mais le grand Maître cherche à donner des leçons d’instruction pour corriger ces maux existants. Il fait aujourd’hui la même chose avec Son église. Il leur indique leurs dangers. Il leur présente le message laodicéen. {Ibid.}

« Je te connais, réveilles-toi, tes œuvres ne sont pas bonnes. » Mais si vous écoutez Judas, il dira : « Ne prête pas attention à ça. » Puis la moisson est arrivée. À quoi ressemblait la moisson du temps de Judas et des disciples ? Quelle était la relation quand Judas a fini par révéler son véritable caractère ? Qu’a-t-il fait à Jésus ? N’a-t-il pas livré Jésus à Ses ennemis ? Comment est-ce que plus d’une vingtaine de Judas va se révéler dans les derniers jours ? Nos propres frères ?

Les anges

Les messages d’Apocalypse 14:6-13 et d’Apocalypse 18:1-4 sont les messages des trois anges et du quatrième ange. Qu’a dit Jésus au sujet de la moisson ? Qui est-ce qui se charge de la séparation ? Les anges. Les messages d’Apocalypse 14 et 18 sont des messages tests qui viennent de Jésus, et la question est de savoir si les gens vont les écouter ou non. Il identifie la bête et son image, et Il identifie ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont la foi de Jésus. C’est ça le message test qui lie le blé et l’ivraie.

Je vis alors le troisième ange. Mon ange accompagnateur me dit : « Son œuvre est redoutable. Sa mission est terrible. C’est lui l’ange qui doit sélectionner le blé parmi l’ivraie, et sceller, ou lier, le blé pour le grenier céleste. Ces choses devraient absorber tout l’esprit, et toute l’attention. » {Early Writings / Premiers écrits 118.1}

Ceci devrait occuper tout l’esprit et toute l’attention parce que nous vivons à l’époque de la moisson. Lorsque la communion dans l’église traverse des expériences similaires à ce qui s’est produit avec Judas et les disciples, à quoi devrons-nous nous attendre en ce temps où ces messages sont vraiment en train d’accomplir leur œuvre ?

Certains dans l’église se révèleront être de faux frères ; leur foi, leur amour, leur patience, et leur constance seront testés et mis à l’épreuve ; et s’ils ne sont pas enracinés et fondés sur la vérité, s’ils ne sont pas remplis des fruits de la justice, qui sont par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu, ils se scandaliseront à cause des réprimandes et des avertissements, ils n’humilieront pas leurs âmes devant Dieu, ils s’en retourneront et ne marcheront plus avec ceux qui aiment la vérité. {Review and Herald, 11 décembre 1888, par. 15}

Voilà ce que le temps de la moisson fera. Comment se révèleront-ils ? Ils diront : « Je ne peux plus rester avec vous, j’en ai jusque-là de votre attitude de vouloir suivre toutes ces choses dont je n’arrive même pas à voir l’exactitude ; j’ai essayé pendant tout ce temps de vous dire que c’est une erreur. C’est une erreur. Je ne peux pas rester ici. »

Ne soyez pas surpris si de grands changements ont lieu. Ne vous étonnez pas si les hommes qui se sentaient capables de manipuler les consciences de leurs semblables, et de contrôler les esprits et les talents que Dieu leur a donnés, s’en retournent et ne marchent plus avec ceux qui croient à la vérité. {Christian Leadership 64.3}

Comment se révèlent-ils ? Ce sont des gens qui sont tellement capables et intelligents qu’ils veulent gouverner votre esprit. Ils veulent contrôler votre comportement chrétien. Ils ne marcheront plus avec ceux qui aiment la vérité.

La vérité exige trop d’eux. Quand ils voient qu’ils doivent mourir à eux-mêmes et pratiquer les principes de l’abnégation, ils sont contrariés parce qu’ils ne peuvent pas gratifier leur désir ambitieux de gouverner d’autres hommes. Leurs véritables caractères apparaitront. {Ibid.}

Quel est leur véritable caractère ? Jésus a dit : « Vous ne devez pas être comme les Gentils, avec les princes qui dominent sur eux. Ça c’est les Gentils, et si vous vous comportez comme les Gentils, et que vous dominez sur le troupeau de Dieu, alors ça ce n’est pas le caractère du ciel. »

Certains feront complètement naufrage de la foi. Jean a dit : « Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient point des nôtres », et c’est ce qui arrivera encore. {Ibid.}

Tenez ferme la vérité, la vérité précieuse et sanctifiante. Vous êtes alors en la meilleure compagnie, {Christian Leadership 64.4}

Vous voulez être en la meilleure compagnie ? Soyez avec ceux qui s’accrochent à Jésus et à la vérité des messages des trois anges.

… et les intelligences supérieures contemplent votre ligne de conduite. Vous êtes un spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Sous la provocation, votre devoir est de garder la foi et une bonne conscience, « laquelle quelques-uns ayant rejetée, ont fait naufrage quant à la foi. » – Lettre 17, 1897 (7 avril 1897). {Ibid.}

C’est ici que vient la séparation au temps de la moisson. La séparation a lieu parce que ces gens ne peuvent plus le supporter. Les messages des trois anges et toute leur pureté, c’est trop pour eux. Ils ne peuvent pas vous dominer, et ils ne peuvent pas tenir le rythme. Mais s’il y a plus d’une vingtaine de Judas dans l’église, qu’en est-il du reste ? Que feront les Judas ?

Les rois, les gouverneurs, et les grands hommes entendront parler de vous à travers les récits de ceux qui sont vos ennemis, et votre foi et votre caractère leur seront présentés sous un faux jour. {Maranatha 253.3}

Ils feront exactement ce qu’a fait Judas, ils nous livreront aux autorités. C’est ce qu’ils feront.

Alors que la tempête approche, un grand nombre d’individus qui ont fait profession de foi dans le message du troisième ange, mais qui n’ont pas été sanctifiés par l’obéissance à la vérité, abandonnent leur position et rejoignent les rangs de l’opposition. En s’unissant avec le monde et en participant à son esprit, ils en sont venus à voir les choses presque à la même lumière ; et lorsque le test est présenté, ils sont prêts à choisir le côté facile et populaire. Des hommes de talent et d’élocution plaisante, qui se sont autrefois réjoui dans la vérité, emploient leurs pouvoirs pour tromper et induire les âmes en erreur. Ils deviennent les ennemis les plus acharnés de leurs anciens frères. Lorsque les observateurs du Sabbat sont amenés devant les tribunaux pour répondre de leur foi, ces apostats sont les agents de Satan les plus efficaces pour donner une fausse image d’eux et les accuser, et, par des faux rapports et des insinuations, pour inciter les dirigeants contre eux. {Great Controversy 608.2 / Tragédie des Siècles 660.2}

Nous comparaitrons devant les tribunaux, parce que nous serons amenés à l’attention d’hommes qui ne nous connaissent pas par nos anciens frères qui ne veulent plus faire partie des nôtres. Ils feront ce qu’a fait Judas à Jésus. Voilà ce qui se passe au temps de la moisson. Ce sont là les imbroglios relationnels que l’église de Dieu va traverser, et qu’elle traverse déjà aujourd’hui. Le passage d’Ésaïe 66:5 définit parfaitement cette expérience. Ces apostats sont des gens qui professent encore le christianisme. Ils font encore partie de l’église. Que feront-ils ?

Ésaïe 66:5 Écoutez la parole du SEIGNEUR, vous qui tremblez à sa parole :

Que font-ils ceux qui sont vraiment honnêtes avec Dieu ? Ils tremblent à Sa parole.

Ésaïe 66:5 … Vos frères qui vous haïssaient [la vingtaine de Judas et plus], qui vous rejetaient à cause de mon nom, disaient : Que le SEIGNEUR soit glorifié ;

« Loué soit Dieu ! Ces gens sont dehors. » Ils nous renieront, ils prétendront que nous sommes des fauteurs de troubles. Ils diront : « Vous semez la discorde, vous causez des problèmes. Sortez d’ici. » C’est ce qui arrivera parce que vous suivez ce qui est écrit et que les autres ne veulent pas suivre ce qui est écrit.

Ceux qui sont de fidèles sentinelles seront accusés par le monde d’être les perturbateurs de sa paix, on les accusera de semer la discorde et de créer des divisions. Mais ils ne feront que porter l’opprobre qui est tombée sur Christ. {Review and Herald, 24 juillet 1894, par. 5}

C’est tout. Si cela nous arrive, nous suivons les pas de Jésus.

L’opposition dont Christ a fait l’objet, venait de Sa propre nation [Sa propre église], laquelle aurait été grandement bénie si elle l’avait accepté. De la même manière, [les membres de] l’église du reste font l’objet de l’opposition de ceux qui prétendent être leurs frères. {Review & Herald, 28 août 1883, par. 13}

L’église du reste fait l’objet de l’opposition de ses propres frères. Est-ce que vous commencez à comprendre ce qu’est l’église du reste ? Leur propre organisation d’église met à la porte les gens fidèles, et ce sont eux, les fidèles, qui sont l’église du reste, pas ceux qui les ont mis à la porte. Ils les rejetteront et diront : « Que le Seigneur soit glorifié ! »

Ésaïe 66:5 … mais il apparaîtra à votre joie, et ils seront honteux.

Au temps de la moisson, l’embrasement final n’a pas encore eu lieu, c’est juste une séparation. Mais quand l’embrasement final arrive, que diront-ils ? La relation entre le blé et l’ivraie semble s’arrêter au moment de la séparation, mais pas encore. Après que la séparation ait eu lieu, la relation entre le blé et l’ivraie se poursuit. Que dira l’ivraie quand la séparation a lieu et que la honte est révélée ?

Jérémie 8:20 La moisson est passée, l’été est fini, et nous ne sommes pas sauvés.

Ils connaissaient la vérité, mais maintenant, les circonstances les ont rattrapés, comme avec Judas. Judas a reconnu : « Oh non. » Et qu’a-t-il fait ? Il s’est pendu. Ils n’auront, eux, pas le temps de se pendre parce qu’il y aura bien assez de calamités qui leur tombent sur la tête. Que feront-ils avec le blé qui est encore visible devant eux ? Ils entretiennent encore une relation avec le blé. En ce temps effroyable, après la fin du temps de grâce, quand tout est sur le point de brûler, voilà ce qui se passe :

Apocalypse 3:9 Voici, je ferai [venir] ceux de la synagogue de Satan, qui se disent être Juifs [ceux qui se disent être chrétiens], et ne le sont point, mais mentent ; voici, [dis-je], je les ferai venir et adorer à tes pieds, et connaître que je t’ai aimée.

« Ils vous ont jeté dehors, et maintenant Je vais leur montrer. » Voilà la relation entre le blé et l’ivraie quand c’est trop tard :

Les 144 000 étaient tous scellés et parfaitement unis. Sur leurs fronts était écrit : « Dieu, Nouvelle Jérusalem », et une étoile glorieuse contenant le nouveau nom de Jésus. Face à notre état heureux et saint, les méchants étaient furieux, et se précipitaient violemment pour mettre la main sur nous et nous jeter en prison [tout comme, avec l’aide de Judas, les pharisiens avaient fait à Jésus], alors nous tendions la main au nom du Seigneur, et ils tombaient impuissants au sol. {Early Writings 15.1 / Premiers écrits 15.2}

Vous souvenez-vous que c’est ce qui s’est passé avec Jésus ? Pierre a coupé l’oreille du serviteur du grand prêtre, et Jésus a dit : « Ne fais pas ça, remets ton épée dans son fourreau. » Ensuite la foule est venue et Sa gloire est apparue et ils sont tous tombés à terre. Cela va de nouveau arriver au peuple de Dieu.

Ce fut alors que la synagogue de Satan sut que Dieu nous avait aimé, nous qui pouvions laver les pieds les uns des autres et saluer les frères par un saint baiser, et ils adorèrent à nos pieds. {Ibid.}

L’amour des frères – Souvenez-vous : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35). Au temps de la moisson et de la séparation, l’église fidèle du reste, ceux qui sont loyaux à Jésus, dans leur relation avec leurs faux frères, communiqueront d’une telle manière les uns avec les autres que Jésus viendra maintenant à leur gloire et à leur joie. Il viendra à ces quelques fidèles, tandis que les autres diront : « C’est terminé. Oh là là, vous avez raison, et j’avais tort. C’est trop tard. »

Nous adorons un Dieu qui est maître des relations. Il peut orchestrer les êtres humains jusqu’à ce qu’ils révèlent leurs véritables caractères. Entrons donc dans une relation profonde et durable avec Lui. Soyez honnêtes avec Lui, ne vous moquez pas de Lui, Il nous connait. Si nous nous soumettons à Lui, Il nous conduira jusqu’à la gloire à travers ces temps épouvantables. Il satisfera notre soif de relations lorsque les amis, les membres de famille et les faux chrétiens nous abandonnent.

Amen.

Publié le 08/07/2015, dans Les relations dans les derniers jours, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s