2. Une lumière dans le lieu obscur du cœur humain

Une lumière dans un lieu obscur (séminaire) – étude 2

Par John Thiel (étude en anglais)

L’hymne Christ Is Knocking at My Sad Heart (« Christ frappe à mon cœur triste ») parle d’une condition naturelle dans laquelle notre cœur se trouve. « Mon cœur dans le péché est orgueilleux et froid, tout est sombre et sans joie en moi. » Mon cœur est sombre et sans joie. Les paroles « une lumière dans un lieu obscur » se trouvent dans 2 Pierre, chapitre 1, et nous en avons fait la pensée directrice de toute cette série, car elles nous montrent comment la prophétie illumine notre sentier.

2 Pierre 1:19 Nous avons aussi une parole prophétique d’autant plus certaine, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lumière qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour resplendisse, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ;

J’aime beaucoup ce passage biblique, il traite de la prophétie et de votre cœur. Qui aurait cru, avec toutes les études de la prophétie que les gens ont menées, que cela avait à voir avec la lumière dans votre cœur ? La prophétie, pour beaucoup d’adventistes qui ont été élevés avec les enseignements prophétiques, est devenue très aride et factuelle. Oui, d’accord, c’est très excitant pendant un moment de penser que nous pouvons connaître le futur, mais qu’est-ce que cela a à voir avec mon cœur obscur ? Le monde dans le péché est très sombre. Depuis qu’Adam et Eve ont péché, les ténèbres ont commencé à se répandre sur cette planète. Mais il y avait certaines périodes dans la Bible qui ont manifestées davantage de ténèbres – des ténèbres plus denses encore qu’auparavant. Voici quels étaient les trois moments sombres de cette planète terre :

  • Les jours de Noé ;
  • Les jours précédant le premier avènement de Jésus ;
  • Et les jours juste avant le deuxième avènement de Jésus.

Le temps de Noé

Genèse 6:5 Et le SEIGNEUR vit que la méchanceté de l’homme [était] grande sur la terre, et [que] toute l’imagination des pensées de son cœur [n’était] que mauvaise en tout temps. 6 Et le SEIGNEUR se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il en fut affligé dans son cœur. 7 Et le SEIGNEUR dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé ; [tant] l’homme que la bête, et les êtres rampants, et les oiseaux de l’air ; car je me repens de les avoir faits. 8 Mais Noé trouva grâce aux yeux du SEIGNEUR.

Mis à part Noé et sa famille, la planète était dans les ténèbres. L’imagination et les pensées n’étaient que mauvaises en tout temps. C’était cela les ténèbres.

Genèse 6:3 Et le SEIGNEUR dit : Mon esprit ne contestera pas à toujours avec l’homme ; car aussi il [n’est] que chair ; mais ses jours seront de cent vingt ans.

C’était tellement l’obscurité et le noir complet que Dieu a dit que cela ne pouvait pas continuer plus de cent vingt ans. Et là, dans les ténèbres, le message a brillé pour Noé.

Le temps de Jésus

Au premier avènement de Jésus Christ, quand Il est arrivé pour la première fois sur cette planète afin de sauver l’humanité, il y avait un temps de profonde obscurité.

Matthieu 4:14 Afin que fût accompli ce qui avait été dit par Esaïe le prophète, disant : 15 Le pays de Zabulon, et le pays de Nephthali, [vers] le chemin de la mer, au-delà du Jourdain, la Galilée des Gentils ; 16 Le peuple qui était assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et à ceux qui étaient assis dans la région et dans l’ombre de la mort, la lumière s’est levée. 17 Dès lors Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume du ciel est proche.

C’était là une prophétie qui identifiait une époque très froide, noire et obscure, juste au moment où Christ est venu pour la première fois. Tout comme du temps de Noé, l’imagination du cœur était sombre :

La terre était sombre parce que Dieu était méconnu. Pour que les ombres ténébreuses soient dissipées, et que le monde soit ramené à Dieu, le pouvoir séducteur de Satan devait être brisé. {Desire of Ages 22.1 / Jésus-Christ 11.3}

« La terre était sombre à cause de la mauvaise compréhension que le peuple avait de Dieu » Comment est-ce que cela pouvait-être si sombre alors que les Juifs étaient l’église de Dieu ? Quelle était la raison des ténèbres ?

À mesure que les Juifs s’étaient éloignés de Dieu, la foi avait faibli, et l’espérance avait cessé presque complètement d’illuminer l’avenir. {Desire of Ages 32.4 / Jésus-Christ 24.3}

Les ténèbres, pas d’espérance. Les Juifs s’éloignaient, et s’étaient éloignés de Dieu. Voilà les ténèbres :

Les paroles des prophètes étaient incomprises. La mort était pour les masses un redoutable  mystère; et au-delà se trouvait l’incertitude et l’obscurité. {Ibid.}

… les Juifs avaient cherché à faire un monopole de la vérité qui est la vie éternelle. Ils avaient amassé et mis en réserve la manne de vie, et elle s’était corrompue. {Desire of Ages 36.1 / Jésus-Christ 27.2}

Les vérités mêmes que Dieu avaient donné aux Juifs s’étaient corrompues.

La religion qu’ils essayaient de garder pour eux-mêmes devint une offense. Ils dérobèrent à Dieu Sa gloire, et escroquèrent le monde par une contrefaçon de l’évangile. Ils avaient refusé de se livrer à Dieu pour le salut du monde, et ils devinrent les agents de Satan pour sa destruction. {Ibid.}

Oui, les Juifs travaillaient, mais ils travaillaient pour créer plus d’obscurité dans les cœurs du peuple.

Les ordonnances que Dieu avait Lui-même établies, devinrent les moyens d’aveugler l’esprit et d’endurcir le cœur. {Desire of Ages 36.2 / Jésus-Christ 27.3}

Pouvez-vous imaginer les grandes ténèbres ? Les choses mêmes que Dieu avait données, aidaient maintenant les ténèbres à cause de la manière dont elles étaient utilisées.

Dieu ne pouvait plus rien faire pour l’homme par ces intermédiaires. Tout le système devait être balayé. {Ibid.}

La séduction du péché avait atteint son apogée. Tous les moyens pour la dépravation de l’âme des hommes avaient été mis en opération. Le Fils de Dieu, en contemplant le monde, ne voyait que souffrance et misère. Avec pitié Il voyait combien les hommes étaient devenus des victimes de la cruauté satanique. Il considérait avec compassion ceux qui se faisaient corrompre, tuer et perdre. Ils avaient choisi un chef qui les enchaînait à son char comme des captifs. Égarés et trompés, ils s’avançaient en une triste procession vers la ruine éternelle – vers une mort dans laquelle il n’y a pas d’espoir de vie, vers une nuit à laquelle ne se lève aucun matin. Les agents sataniques étaient incorporés aux hommes. Le corps des êtres humains, créé pour être l’habitation de Dieu, étaient devenu la demeure des démons. Les sens, les nerfs, les passions et les organes des hommes, étaient employés par des puissances surnaturelles dans l’assouvissement des convoitises les plus viles. L’empreinte même des démons étaient gravées sur la figure des hommes. Les visages humains reflétaient l’expression des légions du mal par lesquelles ils étaient possédés. Telle était la perspective qui s’offrait au regard du Rédempteur du monde. Quel spectacle pour les yeux de la Pureté infinie ! {Desire of Ages 36.3 / Jésus-Christ 27.4}

J’ai pensé que cela valait la peine de voir la description de ces ténèbres auxquelles Jésus est venu. Comment est-ce que les ténèbres sont apparues ? Le peuple de Dieu, l’église même de Dieu, avait tellement mal interprété la parole vivante de Dieu que les gens qui pratiquaient les choses-mêmes que Jésus avait données, étaient dans une obscurité totale. C’était le cas à cette époque, et Jésus illumine ensuite notre temps.

Notre temps

Matthieu 24:37 Mais, comme [furent] les jours de Noé, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’homme. 38 Car comme dans les jours qui étaient avant le déluge, ils mangeaient et buvaient, ils se mariaient et donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, 39 Et ils ne connurent rien jusqu’à ce que le déluge vint et les emporta tous ; ainsi sera aussi la venue du Fils de l’homme.

Les ténèbres des jours de Noé sont les nôtres aujourd’hui. Les ténèbres qui existaient au premier avènement de Jésus sont les ténèbres d’aujourd’hui. La description de ces ténèbres est également donnée dans Ésaïe 60:1-2, et particulièrement au verset 2 :

Ésaïe 60:1 Lève-toi, brille ; car ta lumière est venue, et la gloire du SEIGNEUR s’est levée sur toi. 2 Car voici, les ténèbres couvriront la terre, et une obscurité profonde [couvrira] les peuples ; mais le SEIGNEUR se lèvera sur toi, et sa gloire paraîtra sur toi.

À quelle période cela fait-il référence ? L’époque que le prophète considérait était décrite ici, alors qu’il regardait vers le ciel ; il dit :

Ésaïe 60:8 Qui [sont] ceux-là, [qui] volent comme un nuage, et comme les colombes vers leurs fenêtres ?

Quand Ésaïe voit ces structures voler dans les nuages, et descendre comme des oiseaux à leurs fenêtres ; c’est de cette période dont il est question : Une obscurité profonde, quand les avions volent, et descendent vers leurs aéroports. Nous vivons dans une obscurité profonde, dans un lieu obscur. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Le cœur de l’homme est perdu et égaré. Une triste observation comparée à la lumière ; on ne sait pas de quel côté se tourner – un aveuglement mental. Examinons la mesure que Christ a prise pour lever l’obscurité de Son temps. Qu’a fait jésus avec les ténèbres qu’Il voyait ? Son église était comme des brebis sans bergers :

Matthieu 4:16 Le peuple qui était assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et à ceux qui étaient assis dans la région et dans l’ombre de la mort, la lumière s’est levée. 17 Dès lors Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume du ciel est proche.

Jésus venait de s’être fait baptisé, et la colombe s’était posé sur Sa tête, et c’est là qu’Il fut oint, à Son baptême. C’était en 27 apr. J.-C. « Le royaume du ciel est proche. » À quoi faisait-Il référence ? Il faisait référence à Daniel chapitre 9, verset 25 :

Daniel 9:25 Sache donc et comprends, [que] depuis la sortie de la parole ordonnant de rétablir et de rebâtir Jérusalem, jusqu’au Messie, le Prince, [il y aura] sept semaines, et soixante-deux semaines ; les rues et les murailles seront rebâties, et cela en des temps fâcheux.

À partir du moment de la reconstruction de Jérusalem, en 457 av. J.-C., il y aurait « sept semaines, et soixante-deux semaines. » 62 + 7 = 69. Cela représentait le nombre de jours jusqu’au Messie. C’était une prophétie. Le mot Messie veut dire « Oint ». Si vous calculez à partir de 457 av. J.-C. et que vous ajoutez ce nombre [69 semaines prophétiques = 483 années littérales], cela vous amène à 27 apr. J.-C., quand Jésus fut baptisé. C’est là qu’Il était le Messie. Il est revenu de la tentation dans le désert, et là, avec l’illumination de la prophétie Il est venu, et a déclaré : « Le royaume du ciel est proche. » Tous ceux qui auraient étudié la prophétie auraient eu la lumière dans les ténèbres. Le Messie se serait levé dans leurs cœurs. Il n’y avait que deux personnes qui étaient au courant – Siméon et Anne. Ils savaient, les autres ne savaient pas. Deux personnes savaient qui Il était. La prophétie avait illuminé le cœur de Siméon et d’Anne, et ils ont loués le Seigneur. Dans les ténèbres de leur vieillesse, ils avaient de la lumière dans leurs cœurs. Comment Jésus a-t-Il identifié le royaume du ciel ? Voilà ce qu’Il disait : Le royaume du ciel est proche. Et les Juifs attendaient le royaume. Ils s’attendaient à ce que le Messie soit un roi de pouvoir. Oui, Jésus avait beaucoup de pouvoir. Mais Il a décrit le royaume du ciel dans Luc chapitre 17. Voilà la raison pour laquelle ils n’ont pas reconnu la lumière dans un lieu obscur. Les pharisiens, les dirigeants de l’église, étaient tout le temps sur Ses talons :

Luc 17:20 Or étant interrogé par les pharisiens, quand viendrait le royaume de Dieu, il leur répondit et dit : Le royaume de Dieu ne vient point avec apparence ; 21 Et on ne dira point : Voici, [il est] ici ! ou, voilà, [il est] là ! car voici, le royaume de Dieu est au-dedans de vous.

Le royaume de Dieu est proche. Où sont les ténèbres ? Où est la lumière qui doit briller par la prophétie ? Nous avons lu dans 2 Pierre que l’étoile du matin se lèverait dans votre coeur. C’était là qu’étaient les ténèbres : dans le cœur et l’esprit. La prophétie devait illuminer le cœur.

Le royaume de Dieu commence dans le cœur. Ne cherchez pas ici ou là des manifestations de puissance terrestre pour marquer sa venue. {Desire of Ages 506.2 / Jésus-Christ 502.2}

N’est-ce pas toujours ce que nous cherchons ? Une sorte de manifestation extérieure et glorieuse par laquelle nous pouvons reconnaître que c’est le royaume de Dieu ? Non, ne cherchez pas ici ou là une puissance terrestre pour marquer sa venue.

« Les jours viendront, » dit-Il, en se tournant vers Ses disciples, « où vous désirerez de voir un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point. » Parce qu’elle n’est pas accompagnée d’une pompe mondaine, vous courez le danger de ne pas discerner la gloire de Ma mission. {Desire of Ages 506.3 / Jésus-Christ 502.3}

Nous voulons voir une église avec une pompe extérieure et glorieuse, qui remporte les victoires de plus de gens dans l’église, d’un grand cérémonialisme extérieur, et de joies sociales. C’est ce que l’on veut ! C’est ce que les Juifs voulaient. Et parce que nous voulons cela, il est dit que : « Vous courez le danger de ne pas discerner la gloire de Ma mission. »

Vous ne réalisez pas la grandeur de votre privilège actuel, d’avoir au milieu de vous, bien que sous le voile de l’humanité, Celui qui est la vie et la lumière des hommes. Les jours viendront où vous vous souviendrez avec regret des occasions dont vous jouissez maintenant de marcher et de parler avec le Fils de Dieu. {Ibid.}

Ce n’est pas par les décisions des tribunaux, ou des conseils, ou des assemblées législatives, ni par l’influence des grands hommes de ce monde, que le royaume de Christ est établi, mais par l’implantation de la nature de Christ dans l’humanité à travers l’œuvre du Saint-Esprit. « À tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir les fils de Dieu, savoir, à ceux qui croient en Son nom ; lesquels sont nés, non pas de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » Jean 1:12, 13. C’est là l’unique puissance qui peut accomplir l’élévation de l’humanité. Et le moyen humain pour l’accomplissement de cette œuvre, est l’enseignement et la pratique de la parole de Dieu. {Desire of Ages 509.4 / Jésus-Christ 506.2}

Tout le reste est factice. Quelle déception… C’est pour cela qu’un grand nombre des disciples ont quitté Jésus. Cela n’allait pas être grandiose. Ils pensaient qu’Il allait être un Messie avec du pouvoir, mais Il n’arrêtait pas de les décevoir. En effet, même Ses disciples ne comprenaient pas. Qu’est-ce qui est décrit au sujet de cette magnifique lumière, de l’étoile du matin qui se levait alors ? Quelles étaient les ténèbres qu’Il est venu illuminer ? C’était les faux concepts de pensée qui les gardaient dans les ténèbres, bien que Jésus soit juste là.

Jean 1:4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5 Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas comprise.

Les ténèbres ne l’ont pas comprise parce que les ténèbres s’attendaient à une manifestation extérieure de gloire. Où était le problème ? Dans le cœur. C’est là que la lumière devait percer et illuminer. L’étoile du matin devait se lever dans le cœur. Les disciples étaient également inclus dans cette déclaration : « les ténèbres ne l’ont pas comprise. »

À cause de leur égoïsme et de leur mondanité, même les disciples de Jésus étaient incapables de comprendre la gloire spirituelle qu’Il cherchait à leur révéler. {Desire of Ages 506.4 / Jésus-Christ 502.4}

Quelles étaient leurs ténèbres ? Quelles sont nos ténèbres ? L’égoïsme et la mondanité [litt. : l’état terrestre]

Ce ne fut qu’après l’ascension de Christ à Son Père, et après l’effusion du Saint-Esprit sur les croyants, que les disciples apprécièrent pleinement le caractère et la mission de Christ. Après qu’ils aient reçu le baptême de l’Esprit, ils commencèrent à réaliser qu’ils avaient été en la présence même du Seigneur de gloire. À mesure que les déclarations de Christ étaient ramenées à leur mémoire, leurs esprits étaient ouverts pour comprendre les prophéties, {Ibid.}

Vous voyez, la prophétie est la grande lumière, et ils ne comprenaient même pas la prophétie.

… leurs esprits étaient ouverts pour comprendre les prophéties, et pour comprendre les miracles qu’Il avait opérés. Les merveilles de Sa vie défilaient devant eux, et ils étaient comme des hommes s’éveillant d’un songe. {Ibid.}

Pouvez-vous identifier les attentes que nous avons naturellement dans nos cœurs ? Je sais ce qu’ont été les miennes – comme les leurs, j’étais un croyant, mais complètement dans un monde de rêve. Ô, si seulement nous arrêtions de rêver ! Jésus est mon Sauveur, et je rêve quand je ne fais pas ce qu’Il dit, quand je ne Lui fais pas confiance, quand je ne mets pas tout mon poids sur Lui. Comment peut-Il être mon Sauveur à ce moment-là ? Il y a tant de gens qui rêvent, comme les disciples ; ils rêvaient du Messie qui était avec eux. Ils reconnaissaient qu’Il était le Messie, mais ils ne savaient pas qui Il était vraiment. Ils rêvaient, ils rêvaient de pompe et de cérémonie, de Lui en Roi sur Israël. Combien y-a-t-il de rêveurs aujourd’hui ?

Ils réalisaient que « la Parole a été faite chair, et a demeuré parmi nous, (et nous avons contemplé Sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique du Père), pleine de grâce et de vérité. » Christ était en réalité descendu de Dieu jusqu’à un monde pécheur pour sauver les fils et les filles déchus d’Adam. Les disciples paraissaient maintenant bien moins importants à leurs propres yeux qu’avant d’avoir réalisé cela. {Ibid.}

Quel était le problème ? Ils pensaient qu’ils étaient importants, et ils étaient « les disciples de Jésus », ils étaient « l’église de Dieu sur la terre ». À quel point nous sentons-nous importants si nous pensons que nous sommes l’église de Dieu ? Les disciples pensaient cela, mais maintenant qu’ils avaient été illuminés par le Saint-Esprit, ils « paraissaient maintenant bien moins importants à leurs propres yeux, qu’avant d’avoir réalisé cela. »

Ils ne se lassaient jamais de répéter Ses paroles et Ses œuvres. Ses leçons, qu’ils n’avaient que vaguement comprises, leur venaient maintenant comme une révélation nouvelle. Les Écritures devenaient pour eux un nouveau livre. {Ibid.}

Un héraut avait été envoyé de Dieu pour proclamer la venue de Christ, et pour attirer l’attention de la nation juive et du monde sur Sa mission, afin que les hommes se préparent à le recevoir. La magnifique personne que Jean avait annoncée avait été parmi eux pendant plus de trente ans, et ils ne l’avaient pas vraiment connu comme l’Envoyé de Dieu. Le remord se saisit des disciples parce qu’ils avaient permis à l’incrédulité prédominante d’influencer leurs opinions et d’obscurcir leur entendement. {Desire of Ages 508.1 / Jésus-Christ 504.1}

Ô, mes frères, je peux m’identifier à cela. Pendant combien d’années j’ai eu de faux concepts et, au fur et à mesure qu’ils ont commencés à se démêler dans mon esprit selon la vérité, je pensais que je faisais quelque chose de mal en croyant cela, parce que c’était tellement contraire aux enseignements prédominants.

La Lumière de ce monde obscur avait brillé au milieu de ses ténèbres, et ils n’avaient pas compris d’où venaient ses rayons. Ils se demandaient pourquoi ils avaient suivis une voie qui mettait Christ dans l’obligation de les réprouver. Ils répétaient souvent Ses propos, et disaient : Pourquoi avons-nous permis aux considérations terrestres et à l’opposition des prêtres et des rabbins de troubler nos sens, si bien que nous n’avons pas compris qu’un plus grand que Moïse était parmi nous, qu’un plus sage que Salomon nous instruisait ? Combien dures étaient nos oreilles ! Combien faible était notre compréhension ! {Ibid.}

Ils ne savaient pas. Pourquoi ? À cause de l’incrédulité de l’époque. Leurs propres cœurs étaient obscurcis. Quand est-ce que l’étoile du matin s’est levée dans leurs cœurs ? Quand est-ce que Jésus s’est levé comme l’étoile du matin dans les ténèbres de leurs cœurs ?

À mesure que les disciples sondaient les prophéties qui rendaient témoignage de Christ, ils étaient introduits dans la communion avec la Déité, {Desire of Ages 507.1 / Jésus-Christ 503.1}

Quand sont-ils entrés en communion avec la Déité ? Quand ils ont sondés les prophéties qui rendaient témoignage de Christ. Le vrai Jésus était devant eux et ils ne l’ont pas reconnu, jusqu’à ce qu’ils sondent les prophéties. Quand vous lisez cela, réfléchissez bien à notre temps. Ce sont ici des principes importants.

… ils étaient introduits dans la communion avec la Déité, et ils apprenaient de Celui qui était monté au ciel pour achever l’œuvre qu’Il avait commencé sur la terre. Ils reconnaissaient le fait qu’en Lui demeurait une connaissance qu’aucun être humain ne peut comprendre sans le secours divin. Ils avaient besoin d’être aidés par Celui que les rois, les prophètes et les hommes justes avaient annoncé. Avec stupéfaction, ils lisaient et relisaient les descriptions prophétiques de Son caractère et de Son œuvre. {Ibid.}

Où est-ce qu’ils les ont lues ? Dans l’Ancien Testament. Son caractère et Son œuvre étaient écrits dans les prophéties.

Combien terne avait été leur compréhension des écritures prophétiques ! Combien ils avaient été lents à saisir les grandes vérités qui rendaient témoignage de Christ ! Le regardant dans Son humiliation, alors qu’Il marchait comme un homme parmi les hommes, ils n’avaient pas compris le mystère de Son incarnation, la dualité de Sa nature. Leurs yeux étaient retenus, si bien qu’ils n’avaient pas pleinement reconnu la divinité dans l’humanité. Mais après qu’ils aient été illuminés par le Saint-Esprit, avec quel ardent désir ils souhaitaient le voir à nouveau, et se placer à Ses pieds ! Comme ils désiraient pouvoir venir à Lui, et Lui demander l’explication des passages qu’ils ne pouvaient comprendre ! Avec quelle attention ils écouteraient Ses paroles ! Qu’est-ce que Christ avaient voulu dire quand Il avait déclaré : « J’ai encore plusieurs choses à vous dire, mais vous ne pouvez les supporter maintenant » ? Jean 16:12. Combien avides ils étaient de tout savoir ! Ils regrettaient que leur foi ai été si faible, que leurs idées aient été si loin [de la vérité], et qu’ils aient si peu compris la réalité. {Ibid.}

Comment ont-ils compris la réalité ? Par le Saint-Esprit, dans l’étude des prophéties. Dans les prophéties ils ont vu l’Étoile du matin se lever dans leurs cœurs. Est-ce différent pour nous ? Quand je lisais cela, et alors que je méditais sur cela, une fois de plus le Seigneur a illuminé mon esprit pour me rappeler comment j’ai été élevé dans cette génération. J’ai pris tout ce qui m’a été enseigné comme la réalité, mais après j’ai découvert : « Oh, j’étais vraiment dans les ténèbres. » Une lueur après une autre a paru, et l’étoile du matin était là. Quand est-ce que l’étoile du matin se lève ? Au moment de la nuit où il fait le plus noir. Là, Il s’est levé dans mon cœur, mais j’étais encore dans des ténèbres épouvantables. Ce avec quoi j’ai grandi dans l’église Adventiste du Septième Jour n’était en rien différent de ce avec quoi les disciples ont grandi dans l’église des Juifs. Oui, ils avaient la vérité, mais la vérité était tellement déformée que vous comptiez sur des manifestations extérieures du royaume du ciel. Ils voulaient avoir pleins de nouveaux arrivants dans l’église, ils voulaient des grands bâtiments, des grandes fêtes ouvertes au public, des grandes missions vers le public, et ils prétendaient que c’était ça l’effusion du Saint-Esprit. Et les gens s’attendent encore à de plus grandes manifestations.

C’est ce à quoi nous nous attendons parce que quand nous lisons Apocalypse chapitre 18, versets 1 à 4, c’est écrit de cette manière. Alors pourquoi cela ne devrait-il pas être comme cela ?

Apocalypse 18:1 Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant une grande puissance ; et la terre fut illuminée de sa gloire.

Oh oh ! N’est-ce pas ce à quoi nous nous attendons ?

Apocalypse 18:2 Et il cria puissamment d’une voix forte, disant : Babylone la grande est tombée, [elle] est tombée, et est devenue la demeure des démons, et le repaire de tout esprit immonde, et une cage de tout oiseau impur et détestable. 3 Car toutes les nations ont bu du vin de la colère de sa fornication, et les rois de la terre ont commis fornication avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis par l’abondance de son luxe. 4 Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez pas à ses péchés, et que vous ne receviez pas de ses plaies ;

Puis les déclarations de Sœur White arrivent et disent qu’il va y avoir un grand réveil, et que des milliers vont quitter les églises, et nous nous imaginons : « Ah, oui ! Gloire, puissance ! » et c’est ce que nous attendons. Nous nous attendons à quelque chose de différent de la réalité. Jésus a dit : L’heure est venue, le royaume du ciel est proche. Il est temps maintenant. Depuis 1888 jusqu’à maintenant … il est temps ; et cela a déjà commencé à venir, mais pas avec apparence. À Sa venue, Il était la Lumière du monde, et y-a-t-il quiconque qui soit plus lumineux et brillant que Jésus ? L’ange ici, d’Apocalypse 18, n’était pas Jésus en tant que tel, mais il vient « ayant une grande puissance ; et la terre » est « illuminée de sa gloire. » Jésus n’était-Il pas la lumière ? Et comment est-ce que la lumière a été reçue ? Les ténèbres ne l’ont pas comprise. Oui, elle a recouvert le monde, mais la persécution a suivi. Les ténèbres ont fait la même chose aux disciples qu’elles avaient faits à Jésus. Si c’était le cas en ce temps-là, est-ce vrai que ces descriptions ne vont pas non plus être reconnues dans les ténèbres d’aujourd’hui ?

C’est tout aussi vrai aujourd’hui qu’aux jours apostoliques, que sans l’illumination de l’Esprit divin, l’humanité ne peut discerner la gloire de Christ. La vérité et l’œuvre de Dieu ne sont pas appréciés par un Christianisme qui aime le monde et fait des compromis. {Desire of Ages 508.4 / Jésus-Christ 505.2}

Par qui ? Par le christianisme. Un christianisme qui fait des compromis et qui aime le monde n’appréciera pas la vérité et l’œuvre de Dieu. Examinez-vous attentivement.

Ce n’est pas sur les chemins de l’aise, de l’honneur terrestre ou de la conformité au monde, que les disciples du Maître peuvent être trouvés. {Ibid.}

Où est cet ange ?

Ils sont bien devant, sur les sentiers de la peine, de l’humiliation et de l’opprobre, {Ibid.}

C’est là que ce peuple de l’ange se trouve. Aucune gloire que : « Nous sommes l’église triomphante, regardez-nous tous. » Rien de ce genre. Ils travaillent simplement sans relâche. « Ce n’est pas sur les chemins de l’aise, de l’honneur terrestre ou de la conformité au monde » ; pas d’honneur terrestre, mais plutôt l’humiliation, l’opprobre, et le dur labeur. Pas de célébration. Vous pouvez l’entendre de nos jours. Cela a eu lieu depuis déjà quelques années : « Venez et célébrons ».

Ils sont bien devant, sur les sentiers de la peine, de l’humiliation et de l’opprobre, au front de la bataille contre les principautés, contre les puissances, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les armées spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes. Eph. 6:12, R. V. Et aujourd’hui, tout comme aux jours de Christ, ils sont incompris, blâmés et opprimés par les prêtres et les pharisiens de leur temps. {Ibid.}

Qui étaient les prêtres et les pharisiens ? Ils étaient les dirigeants de l’église de Dieu, du temps de Christ. Comment est-ce que les fidèles d’aujourd’hui sont-ils traités ? Ils sont incompris, blâmés et opprimés par les prêtres et les pharisiens de leur temps.

Le royaume de Dieu ne vient pas avec éclat, mais par la douceur de l’inspiration de Sa parole, par l’opération de Son Esprit dans l’âme. Son œuvre, dans de nombreux endroits du monde, serait maintenant bien plus avancée si l’homme ne s’était pas interposé entre le peuple et Dieu, pour accomplir une œuvre que Dieu n’a point commandée. – Lettre 93, 3 juillet 1900, à l’ancien G. A. Irwin, président de la Conférence Générale. {This Day With God 193.4}

Réflechissez-y. Pour ceux qui travaillait au front, l’œuvre de Dieu « dans de nombreux endroits du monde, serait maintenant bien plus avancée si l’homme ne s’était pas interposé entre le peuple et Dieu, pour accomplir une œuvre que Dieu n’a point commandée. » Cela a été écrit à l’ancien G. A. Irwin (président de la Conférence Générale) en 1900, parce que c’était ce que l’église faisait à cette époque. Et il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Pour apprécier le caractère précieux du Sauveur comme les disciples l’ont fait après Son ascension, considérez ce qu’ils en sont venus à réaliser à mesure qu’ils parcouraient les prophéties. Qu’ont-ils commencé à réaliser ?

Christ était en réalité descendu de Dieu jusqu’à un monde pécheur pour sauver les fils et les filles déchus d’Adam. Les disciples paraissaient maintenant bien moins importants à leurs propres yeux qu’avant d’avoir réalisé cela. {Desire of Ages 506.4 / Jésus-Christ 502.4}

Voilà ce que les disciples se sont mis à réaliser : ils s’attribuaient beaucoup moins d’importance. Les disciples ne discernaient pas qui était vraiment Jésus. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient tellement la grosse tête. Quand ont-ils réalisé qui était Jésus ? Lorsqu’ils ont réalisé qu’ils étaient si petits à leurs propres yeux.

La seule manière par laquelle nous pouvons obtenir une compréhension plus parfaite de la vérité, c’est de garder le cœur tendre et soumis par l’Esprit de Christ. L’âme doit être purifiée de la vanité et de l’orgueil, et vidée de tout ce qui l’a possédée, et Christ doit être intronisé sur le cœur. La science humaine est trop limitée pour comprendre l’expiation. Le plan de la rédemption est d’une portée si vaste que la philosophie ne peut l’expliquer. Il demeurera à jamais un mystère que le plus profond raisonnement ne peut pénétrer. La science du salut ne peut être expliquée ; mais elle peut être connue par l’expérience. {Desire of Ages 494.4 / Jésus-Christ 491.2}

Quelle est l’expérience ?

Celui-là seul qui voit son propre état de péché peut discerner le caractère précieux du Sauveur. {Ibid.}

Seulement qui ? Qui verra le caractère précieux du Sauveur ? Qui verra la lumière dans un lieu obscur ? Celui qui connait l’obscurité de son cœur, celui qui connait et qui voit son propre état de péché. Dites-moi, êtes-vous encouragés ? Combien de fois est-ce venu à votre attention que vous êtes vraiment un pécheur ? Combien de fois ai-je entendu de la part de chaque membre dans cette église : « C’est trop grand, je suis trop mauvais », et tout le reste. Réjouissez-vous ! Vous pouvez discerner le caractère précieux du Sauveur. « Celui-là seul », et seulement celui « qui voit son propre état de péché peut discerner le caractère précieux du Sauveur. » Nous avons une raison de sortir de ce service aujourd’hui avec la joie dans nos cœurs, tandis que le reste du monde chrétien a la grosse tête, et dit : « Nous sommes l’église ! Nous sommes les vrais ! » Ils ont la grosse tête, tout comme l’avait les disciples. Ils ne peuvent pas voir l’ange d’Apocalypse 18. Il se peut qu’Il soit là au milieu de nous, il se pourrait que l’Esprit de Dieu tombe sur des cœurs tout autour de nous, et qu’on ne le discerne pas. Pourquoi ? Parce qu’ils ne voient pas leur propre état de péché. Ce n’est que lorsque vous connaissez la véritable nature de votre propre cœur, sa profonde obscurité, que l’incarnation de Jésus prend vie et que Sa gloire est vivifiée dans votre cœur. Les pharisiens ne pouvaient pas voir cela, ils étaient trop fiers. Les dirigeants de l’église ne peuvent pas le voir ! Dès le moment que vous avez un poste dans l’église de Dieu, dites-moi, ceux d’entre vous qui ont obtenu un poste dans l’église, rappelez-vous quand vous avez obtenu ce poste, quels genre de sentiments traversent votre organisme ? J’ai vu cela se jouer devant moi : on commence à dire aux membres ce qu’ils devraient faire « parce que je sais ». Voilà ce que le poste fait au cœur naturel. C’est ce que vous voyiez partout avec les gens qui occupent des postes, comme avec les pharisiens.

Mais nous devons avoir une connaissance de nous-mêmes, une connaissance qui conduise à la contrition, avant de pouvoir trouver le pardon et la paix. Le pharisien ne ressentait aucune conviction de péché. Le Saint-Esprit ne pouvait pas opérer en lui. Son âme était enfermée dans une armure de suffisance que les flèches de Dieu, barbelées et tirées avec la précision des mains angéliques, ne pouvaient pénétrer. {Christ’s Object Lessons 158.1 / Paraboles de Jésus 131.3}

Avez-vous déjà ressenti cela ? Vous ne vouliez pas l’entendre, si ? La parole de Dieu est venue comme une flèche, et vous aviez sur vous une armure : « Non ! Ce n’est pas pour moi. » C’est ce que le pharisien faisait. Elles étaient barbelées : « Qu’est-ce qu’il est cruel ; comment le prédicateur ose-t-il dire cela ! » alors que vous saviez très bien que cela vous était directement destiné. C’était tiré avec soin par les anges vers votre cœur. Mais le pharisien met sur lui son armure et il dit : « Ce n’est pas pour moi. »

Ce n’est que celui qui se sait être un pécheur que Christ peut sauver. {Ibid.}

Réjouissez-vous, mes frères et sœurs. Laissez le Seigneur vous toucher. Laissez-le creuser en profondeur avec cette flèche barbelée, parce qu’alors vous pouvez être sauvés. Vous ne pouvez pas être sauvés d’une autre façon.

Il est venu « pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour prêcher aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour mettre en liberté ceux qui sont meurtris. » Luc 4:18. Mais « ceux qui sont en santé n’ont pas besoin de médecin. » Luc 5:31. Nous devons connaître notre réelle condition, ou bien nous ne ressentiront pas notre besoin de l’aide de Christ. Nous devons comprendre notre danger [et cela vous effraie], ou bien nous ne fuirons pas vers le refuge. Nous devons ressentir la douleur de nos plaies, ou bien nous ne désirerons pas la guérison. {Ibid.}

Le Seigneur est-Il à l’œuvre dans votre vie ? Créé-t-Il des plaies ? Mène-t-Il des attaques barbelées sur votre personnalité, sur votre opinion exaltée de vous-mêmes ? Mes frères et sœurs, Il me le fait tout le temps ; et je l’en remercie, parce que je sais qu’Il me sauve. Quand je vois les gens se tortiller autour de moi, tout bouleversés parce qu’ils n’aiment pas ce qui leur est fait par la parole, je prie : « Seigneur, je t’en prie, aide-les à reconnaître et à céder, plutôt que de continuer à résister. »

Comment la prophétie révèle-t-elle notre condition dans l’église militante de Dieu aujourd’hui ? Nous le lisons dans Apocalypse 3. Le message s’adresse « à l’ange de l’église des Laodicéens. » Qui est l’ange ? Les pharisiens d’aujourd’hui, les dirigeants de l’église de Dieu. Le Témoin Véritable leur dit : « Tu ne connais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. » Tu ne le sais pas, tu es dans les ténèbres. Il leur lance un appel, comme Il avait lancé un appel aux pharisiens. La réalité de la période laodicéenne des trois anges et de l’ange d’Apocalypse 18, nous montre que :

À moins que nous avancions chaque jour dans l’exemplification des vertus chrétiennes actives, nous ne reconnaitrons pas les manifestations du Saint-Esprit dans la pluie de l’arrière-saison. Il se peut qu’elle tombe sur des cœurs tout autour de nous, mais que nous ne la discernions et ne la recevions pas. {The Faith I Live By 333.6}

C’est la déclaration laodicéenne. Aujourd’hui, ce beau message adressé à Laodicée est miné et bloqué comme il l’était aux jours de Christ ; et Il sera encore une fois rejeté. Quand vous vous sentez complètement bouleversés, quand vous vous sentez complètement abattus dans votre cœur par les ténèbres du péché dans votre cœur, et que vous coulez dans le bourbier de votre sensation de séparation d’avec Dieu, alors considérez la prophétie de Jésus Christ. Lisez ces prophéties (Psaumes 40, 22, 69). Ce sont les prophéties du caractère et des souffrances de Jésus. La description qui est donnée dans le Psaume 40 est la description de votre et de mon état de péché. C’était la prophétie de Christ. Voilà le but de notre étude de la parole de Dieu, c’est que, lorsque nous nous voyons comme nous sommes réellement, et que nous nous sentons totalement dépravés, totalement noirs dans le cœur – quand je le ressens, quand je peux le voir, et que je suis blessé – que je puisse le contempler :

Psaume 40:7 Alors j’ai dit : Voici, je viens ; [il est] écrit de moi dans le rouleau du livre. 8 Je prends plaisir à faire ta volonté, ô mon Dieu ; oui, ta loi [est] dans mon cœur. 9 J’ai prêché la justice dans la grande assemblée ; voici, je n’ai point retenu mes lèvres, ô SEIGNEUR, tu le sais. 10 Je n’ai point renfermé ta justice au-dedans mon cœur ; j’ai déclaré ta fidélité et ton salut ; je n’ai point caché ta tendre bonté et ta vérité à la grande assemblée.

Jésus parle.

Psaume 40:11 Ne me ferme pas tes compassions, ô SEIGNEUR ; que ta tendre bonté et ta vérité me gardent continuellement. 12 Car des maux sans nombre m’ont environné ; mes iniquités m’ont saisi, de sorte que je ne puis lever [les yeux] ; elles surpassent en nombre les cheveux de ma tête ; c’est pourquoi mon cœur me manque.

Votre cœur est-il déjà arrivé très près de la défaillance alors que vous considériez votre condition ? Voilà Jésus dans les ténèbres. C’est la prophétie de l’expérience de Christ. Comment est votre cœur ? Comment vous sentez-vous quand vous êtes bouleversés par la condition de votre péché ?

Psaume 22:1 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? [Pourquoi es-tu si] loin sans me secourir, [et si loin] des paroles de mon rugissement ? 2 Ô mon Dieu, je crie de jour, mais tu ne réponds point ; et de nuit, et je ne me tais point. … 6 Mais moi, je [suis] un ver, et non un homme ; l’opprobre des hommes, et le méprisé du peuple.

Est-ce comme cela que vous vous sentez quand vous êtes bouleversés par une véritable compréhension de votre condition ? N’y résistez pas. C’est là où Dieu vous veut, afin que vous puissiez vous voir avec Jésus.

Psaume 22:14 Je suis répandu comme de l’eau, et tous mes os sont déjoints ; mon cœur est comme de la cire, il s’est fondu dans mes entrailles. 15 Ma vigueur est desséchée comme un tesson ; et ma langue est attachée à mon palais ; et tu m’as mis dans la poussière de la mort. 16 Car des chiens m’ont environné, l’assemblée des méchants m’a entouré ; ils ont percé mes mains et mes pieds. 17 Je peux compter tous mes os ; ils me contemplent [et] me regardent. 18 Ils partagent entre eux mes vêtements, et jettent le sort sur ma robe.

Pouvez-vous voir l’étoile du matin se lever dans votre cœur ? Quand cette prophétie est étudiée, le vrai pécheur voit Jésus briller dans son cœur ténébreux.

Psaume 69:1 Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux sont entrées jusque dans [mon] âme. 2 Je m’enfonce dans un bourbier profond, où [il n’y a] pas où prendre pieds ; je suis entré dans des eaux profondes, où les flots me submergent. 3 Je suis las de crier ; ma gorge est desséchée ; mes yeux faiblissent pendant que j’attends après mon Dieu. … 5 Ô Dieu, tu connais ma folie, et mes péchés ne te sont point cachés.

Avez-vous déjà parlé comme cela ? Vous êtes-vous déjà senti comme cela ?

Psaume 69:14 Délivre-moi du bourbier, et fais que je n’y enfonce point ; que je sois délivré de ceux qui me haïssent, et des eaux profondes. 15 Que le courant des eaux ne me submerge pas, et que l’abîme ne m’engloutisse pas, et que la fosse ne ferme pas sa gueule sur moi. … 20 L’opprobre m’a brisé le cœur, et je suis abattu ; j’ai attendu que [quelqu’un] eût compassion [de moi] ; mais [il n’y en a] point eu ; et des consolateurs, mais je n’en ai point trouvé. 21 Ils m’ont donné du fiel pour ma nourriture, et dans ma soif ils m’ont abreuvé de vinaigre.

Est-ce que Jésus se lève dans votre cœur obscur ? Mes frères, ces passages, je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce que j’aie 16 ans. Je n’avais jamais entendu quiconque me prêcher que ces passages parlaient de Jésus. Et maintenant que je prêche cela, les gens me regardent tout bizarrement, et me disent : « Vous ne pouvez pas appliquer ces passages à Jésus. » Eh bien, si nous ne le faisons pas, nous ne serons pas sauvés ; parce que lorsque je me rends réellement compte de la réalité de mon état de péché, si je ne vois pas Jésus là avec moi, je n’ai pas d’espoir. Dans mon cœur obscur, Jésus, l’Étoile du matin, veut se lever. Il est entré droit dans l’expérience de mon cœur obscur. Depuis 1888, Waggoner et Jones ont présenté Christ notre Justice, ce qui était le début de l’ange d’Apocalypse 18. Qui aujourd’hui épousent ces réalités ? Qui aujourd’hui réalise tout ce qui a été proclamé à travers ces passages par ces hommes que Dieu avait envoyé à l’église ? Dans mon expérience, c’est comme un désert aride d’âmes et de ministres qui prêchent ce sujet. Cela ne ressort tout simplement pas. Seul un très petit reste se saisit de ce message dans toute sa beauté. Ce message a été répandu à travers le monde et les ténèbres ne l’ont pas compris ; ils l’ont rejeté. Pourquoi ? Parce qu’il pénètre dans le cœur, et que le cœur ne veut rien savoir. Je ne veux pas savoir à quel point je suis vraiment, désespérément pécheur. Je ne veux pas le savoir. Vous voulez, vous ? Soyez honnêtes. Nul d’entre nous ne veut savoir. Mais si nous n’y résistons pas, alors à mesure que le message de 1888 me montre ma vraie condition, à mesure que le Saint-Esprit me révèle ma mondanité et mon égoïsme, et que les anges tirent ces flèches barbelées, et touchent directement les parties de notre vie auxquelles nous nous agrippons encore comme à notre vie ; si nous ne résistons pas, il détruira cela, et ce sera douloureux. Mais alors qu’il me montre ce que je suis, je verrai Jésus dans mon cœur. Ceux qui tremblent à Sa parole, le petit reste, ils tireront avantage de ceci :

2 Corinthiens 4:5 Car nous ne nous prêchons pas nous-mêmes, mais [nous prêchons] Christ Jésus le Seigneur ; et nous-mêmes [comme] vos serviteurs, pour l’amour de Jésus. 6 Car Dieu, qui commanda que la lumière resplendit du sein des ténèbres, a resplendit dans nos cœurs, pour [donner] la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Jésus-Christ. 7 Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’excellence de la puissance soit de Dieu, et non pas de nous. 8 [Nous sommes] affligés de tout côté, mais non pas dans la détresse ; [nous sommes] en perplexité, mais non pas dans le désespoir ; 9 Persécutés, mais non pas abandonnés ; abattus, mais non pas anéantis ; 10 Portant toujours en notre corps, la mort du Seigneur Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée en notre corps.

Que portons-nous dans notre corps ? La mort du Seigneur Jésus. Qu’est-ce que c’est ? Les Psaumes 69, 40 et 22. Nous portons toujours cela. Qu’est-ce que cela veut dire ? Je connaîtrai toujours mon état de péché ; je serai toujours conscient de ma dépravation, et je verrai Jésus juste là, dans la mort et la résurrection à nouveau, accomplissant constamment et efficacement leur œuvre. Que Dieu nous accorde la fermeté et la détermination pour être inclus parmi ce reste.

Amen.

Christ Is Knocking at My Sad Heart : paroles et traduction, midi

Publié le 05/02/2015, dans Une lumière dans un lieu obscur, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s