28. Le bouc émissaire (Azazel)

Le sanctuaire : étude 28

Par John Thiel (étude en anglais)

Cette étude est la conclusion de toute la série sur le service du sanctuaire. Le bouc émissaire était la dernière activité de l’année dans le sanctuaire hébreu. Tout ce qui était écrit dans la loi de Moïse concernant Christ et tout le plan du salut devait s’accomplir (Luc 24:44). Tout ce que le sanctuaire dévoile, la voie de Dieu dans le sanctuaire, nous laisse maintenant avec un dernier point : le bouc émissaire.

Lévitique 16:20 Et quand il aura achevé de faire la réconciliation pour le saint [lieu], et pour le tabernacle de l’assemblée, et pour l’autel, il amènera le bouc vivant. 21 Et Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël, et toutes leurs transgressions, en tous leurs péchés, les mettant sur la tête du bouc, et il l’enverra au désert par la main d’un homme exprès.

C’était l’acte final des activités du sanctuaire dans toute l’année des Hébreux. À la fin de l’année, au Jour des Expiations, tous les péchés qui avaient été confessés sur les animaux qui étaient des offrandes pour le péché pour chaque individu, étaient transférés en symbole dans le sanctuaire ; il en été fait aspersion devant l’autel des parfums, ou ils étaient placés sur les cornes de l’autel, ou mangés par le prêtre et emmenés en symbole dans le sanctuaire. Ces péchés s’étaient maintenant accumulés dans le sanctuaire, et à la fin de l’année, les péchés étaient confessés, et le sanctuaire était purifié de tout ce qui y avait été enregistré. Après que le bouc qui était le sacrifice pour le péché ait été égorgé, les péchés de tous les Israélites, qui s’était accumulés dans le sanctuaire avaient maintenant été confessés. Tous les péchés étaient nettoyés, pris par le prêtre, et confessés sur le bouc émissaire.

Lévitique 16:7 Et il prendra les deux boucs, et les présentera devant le SEIGNEUR, [à] l’entrée du tabernacle de l’assemblée. 8 Et Aaron jettera le sort sur les deux boucs ; un sort pour le SEIGNEUR, et l’autre sort pour le bouc émissaire. 9 Et Aaron amènera le bouc sur lequel le sort sera tombé pour le SEIGNEUR, et l’offrira [en] offrande pour le péché. 10 Mais le bouc sur lequel le sort sera tombé pour être le bouc émissaire, sera présenté vivant devant le SEIGNEUR, pour faire propitiation par lui, [et] pour le laisser partir au désert comme bouc émissaire.

Un bouc était assigné au Seigneur. L’autre bouc était assigné comme bouc émissaire. Celui pour le Seigneur était l’offrande pour le péché, et l’autre n’était pas un sacrifice de mort, c’était un bouc vivant qui était envoyé dans le désert. Nous nous focalisons dans cette étude sur le bouc émissaire. Nous avons déjà étudié en détail l’offrande pour le péché, qui était le sacrifice de Christ à la croix. Quand nous nous focalisons sur le bouc émissaire, la question qui nous vient est la suivante : Qui est-ce que ce bouc émissaire symbolise ? Toute la chrétienté applique à la fois le bouc émissaire et le bouc de l’offrande pour le péché à Jésus. Ils ne peuvent pas accepter, en accord avec les conclusions des recherches minutieuses de l’adventisme, que c’est quelqu’un d’autre. Ils nous identifient d’ailleurs comme une secte parce que nous ne croyons pas que le bouc émissaire est Jésus.

Le sacrifice pour le péché était un sacrifice où, dans le symbole, le bouc était égorgé, comme Jésus a été tué, et Jésus est ensuite devenu un grand prêtre. Mais quel était le bouc qui n’était pas égorgé ? Qui peut être ce bouc ? Puisque nous avons besoin d’établir nos doctrines sur la Bible, nous allons faire cela, mais pour éveiller notre esprit de recherche, nous lisons d’abord dans Premiers Écrits, non pas comme une preuve mais comme un élément déclencheur pour notre recherche :

Tandis que Jésus s’était tenu entre Dieu et l’homme coupable, une contrainte reposait sur le peuple ; mais quand Il se retira d’entre l’homme et le Père, la contrainte fut retirée et Satan eut le contrôle total de ceux qui étaient finalement impénitents. Il était impossible que les plaies soient déversées alors que Jésus officiait dans le sanctuaire ; mais alors que Son œuvre y est terminée, et que Son intercession prend fin, il n’y a rien pour retenir la colère de Dieu, et elle éclate avec fureur sur la tête sans abri du pécheur coupable, qui a méprisé le salut et détesté la réprimande. En ce temps épouvantable, après la fin de la médiation de Jésus, les saints vivaient aux yeux d’un Dieu saint, sans intercesseur. Chaque cas avait été décidé, chaque joyau avait été compté. {Early Writings / Premiers écrits 280.2}

C’est maintenant que vient la partie essentielle :

Jésus s’attarda un moment dans l’appartement extérieur du sanctuaire céleste, et les péchés qui avaient été confessés pendant qu’Il était dans le lieu très saint furent placés sur Satan, l’initiateur du péché, qui doit en souffrir le châtiment. {Early Writings / Premiers écrits 280.2}

Ici, en vision, Ellen White a vu que quand l’œuvre du sanctuaire céleste était terminée, ceux qui avaient méprisé l’œuvre du salut et détesté la réprimande, étaient laissés sans espoir, et ceux qui avaient accepté tout cela avaient maintenant eu leurs péchés effacés du sanctuaire céleste, et ces péchés étaient maintenant placés sur Satan. Nous voulons maintenant lire dans les Écritures pour voir si ce qu’elle a vu en vision est effectivement vrai. Dans l’étude sur les registres dans le sanctuaire céleste (Voir Le Siège Internet de l’Univers), nous avons vu que les péchés du peuple, qui sont des activités pratiques et vivantes de péché, étaient reçus et transférés dans la machinerie céleste, laquelle était ces créatures vivantes. Ces créatures ont captés ces images, et ces images ont été enregistrées dans leur banque mémoire comme des images vivantes. Maintenant, ces images vivantes devaient être transférées à une autre créature vivante, dans sa banque mémoire. Cette créature était bien sûr Lucifer.

Apocalypse 20:1 Et je vis un ange descendre du ciel, ayant la clé de l’abîme, et une grande chaîne en sa main. 2 Et il saisit le dragon, cet ancien serpent, qui est le Diable et Satan, et le lia pour mille ans, 3 Et il le jeta dans l’abîme, et l’enferma, et mit un sceau sur lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis ; et après cela il doit être délié pour un peu de temps.

Un ange qui avait la clé de l’abîme, se saisit de Satan et le jeta dans l’abîme, et l’enferma, et mit un sceau sur lui. Le mot abîme est traduit du mot grec abussos, qui est le même mot dans sa signification que l’expression que l’on trouve dans la Genèse, où il est dit que la terre était « informe et vide » (Gen. 1:2). Le mot abîme, dans les sept trompettes (Apoc. 9), est lié aux Sarrasins, aux sauterelles qui sont sorties de l’abîme, lequel faisait référence au désert d’Arabie, et c’était appelé un abîme. Le mot abussos, informe et vide, introduit ce concept d’un espace vide et désert. La signification exacte d’abîme se trouve dans Jérémie 4 :

Jérémie 4:23 Je regardais la terre, et voici, [elle était] sans forme et vide ; et les cieux, et ils [n’avaient] aucune lumière. 24 Je regardais les montagnes, et voici, elles tremblaient, et toutes les collines se déplaçaient légèrement. 25 Je regardais, et voici, [il n’y avait] pas [un seul] homme, et tous les oiseaux des cieux avaient fui. 26 Je regardais, et voici, le lieu fertile [était] un désert, et toutes ses villes étaient détruites devant la présence du SEIGNEUR [et] par son ardente colère.

La colère de Dieu a été déversée après que Jésus ait terminé Son œuvre dans le sanctuaire comme Grand Prêtre. La terre a été faite un désert en conséquence du déversement de la colère de Dieu. Les villes ont toutes été détruites, et la terre était sans forme et vide. Les expressions « désert » et « sans forme et vide » sont synonymes. Voilà la scène du bouc émissaire et du désert, un lieu sans forme et vide. Satan a été pris et jeté dans cet abîme, dans ce désert [pour le mot abîme, la version King James se lit littéralement : fosse sans fond – bottomless pit]. Voyons maintenant le lien entre ce désert et Lucifer :

Ésaïe 14:12 Comment es-tu tombé du ciel, ô Lucifer, fils du matin ! [Comment] es-tu abattu à terre, toi qui affaiblissais les nations !

Lucifer était là-haut, aux côtés de Dieu.

Ésaïe 14:15 Cependant tu seras abaissé jusqu’en enfer, jusqu’au fond de la fosse.
16 Ceux qui te voient te regarderont attentivement, [et] te considèreront, [disant : Est-ce] là l’homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes, 17 [Qui] a fait du monde un désert, et qui a détruit ses villes, [qui] n’ouvrait pas la maison de ses prisonniers ? 18 Tous les rois des nations, eux tous, reposent dans [leur] gloire, chacun dans sa propre maison.

Ils sont tous mort.

Ésaïe 14:19 Mais [toi,] tu es chassé de ton sépulcre comme une branche abominable, [et comme] le vêtement de ceux qui ont été tués, transpercés avec une épée, [et] qui descendent jusqu’aux pierres de la fosse ; comme un cadavre foulé aux pieds. 20 Tu ne seras pas réuni avec eux dans la sépulture, parce que tu as détruit ta terre, [et] tué ton peuple ; la postérité des malins ne sera jamais renommée.

Lucifer a créé un désert par son activité. Le désert qu’il a créé, c’est cette planète. C’est le désert dont il est responsable. Nous voyons que, dans tout ce que Dieu fait, c’est toujours conjointement avec ce que l’homme fait. L’homme se détruit, Satan détruit sa planète, et Dieu dit maintenant : « D’accord, c’est là où tu peux être. » Tout ceci est le résultat des éléments destructeurs de l’homme et de Satan sur la planète.

Ésaïe 24:4 La terre mène deuil [et] se fane, le monde languit [et] se fane ; les gens hautains de la terre sont languissants. 5 La terre aussi est souillée sous ses habitants ; parce qu’ils ont transgressé les lois, changé l’ordonnance, et rompu l’alliance éternelle. 6 C’est pourquoi la malédiction a dévoré la terre, et ceux qui y habitent sont mis en désolation ; c’est pourquoi les habitants de la terre sont brûlés, et il ne reste que peu d’hommes. … 19 La terre est entièrement brisée, la terre se dissout complètement, la terre est violemment remuée. 20 La terre chancellera çà et là comme un homme ivre, et sera transportée comme une cabane ; et sa transgression pèsera sur elle ; et elle tombera, et ne se relèvera plus. 21 Et il arrivera en ce jour-là, [que] le SEIGNEUR punira l’armée des superbes, [qui sont] en haut, et les rois de la terre, sur la terre. 22 Et ils seront rassemblés, [comme] des prisonniers sont rassemblés dans une fosse, et ils seront enfermés dans la prison ; et après plusieurs jours ils seront visités.

C’est exactement Apocalypse chapitre 20. L’armée des superbes, Lucifer et ses mauvais anges, sont abandonnés sur la planète qu’ils ont eux-mêmes transformée en un désert. La terre est décrite comme un abîme informe et vide. Vous pouvez imaginer ce à quoi cela doit ressembler si la terre se balance comme un homme ivre. Considérez seulement les activités de la gravité, et ce que cela fait à la surface de la terre. Quelqu’un l’a décrit un jour, et il disait que c’est comme une bétonnière, tout n’est comme qu’une bouillie. C’est le désert, l’abîme.

Nous pouvons donc voir à partir de la Bible que Lucifer est effectivement celui qui porte les péchés et les iniquités par lesquelles il a lui-même affecté les gens, de sorte qu’il doit marcher au milieu du produit de ses propres mains. C’était ce que le symbole représentait. Lui, c’était le bouc vivant, pas celui qui transférait les péchés du pécheur au sanctuaire, mais celui qui reçoit en fait tout le poids de ces péchés pour lesquels il a lui-même été responsable. Ceci est développé et élargi dans La Tragédie des Siècles. Ce n’est rien de non scripturaire. C’est exactement ce que nous lisons dans la Bible.

Maintenant a lieu l’évènement présagé dans le dernier et solennel service du Jour des Expiations. Quand le service dans le saint des saints avait été achevé, et que les péchés d’Israël avaient été retirés du sanctuaire en vertu du sang de l’offrande pour le péché, alors le bouc émissaire était présenté vivant devant le Seigneur ; et en présence de l’assemblée, le grand prêtre confessait sur lui « toutes les iniquités des enfants d’Israël, et toutes leurs transgressions, en tous leurs péchés, les mettant sur la tête du bouc. » Lévitique 16:21. De la même manière, quand l’œuvre de l’expiation dans le sanctuaire céleste a été achevée, alors, en la présence de Dieu, des anges célestes et des multitudes des rachetés, les péchés du peuple de Dieu seront placés sur Satan ; il sera déclaré coupable de tout le mal qu’il leur a fait commettre. Et comme le bouc émissaire était envoyé dans une terre inhabitée, ainsi, Satan sera exilé à la terre désolée, un désert morne et inhabité. {Great Controversy 658.1 / Tragédie des siècles 714.3}

Le révélateur prédit l’exil de Satan et la condition de chaos et de désolation à laquelle la terre sera réduite, et il déclare que cette condition existera pendant mille ans. Après avoir présenté les scènes de la seconde venue du Seigneur et de la destruction des méchants, la prophétie continue : « Et je vis un ange descendre du ciel, ayant la clé de l’abîme, et une grande chaîne en sa main. Et il saisit le dragon, cet ancien serpent, qui est le Diable et Satan, et le lia pour mille ans, et il le jeta dans l’abîme, et l’enferma, et mit un sceau sur lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis ; et après cela il doit être délié pour un peu de temps. » Apocalypse 20:1-3. {Great Controversy 658.2 / Tragédie des siècles 715.1}

Le fait que l’expression « abîme » représente la terre dans un état de confusion et de ténèbres, est évident à partir d’autres passages. Au sujet de la condition de la terre « au commencement », le récit Biblique dit qu’elle « était informe et vide ; et les ténèbres étaient sur la face de l’abîme. » Genèse 1:2. {Great Controversy 658.3 / Tragédie des Siècles 715.2}

C’est ici que doit être le domicile de Satan et de ses mauvais anges pendant mille ans. Restreint à la terre, il n’aura pas accès à d’autres mondes pour tenter et nuire à ceux qui ne sont jamais tombés. C’est dans ce sens qu’il est lié : {Great Controversy 659.1 / Tragédie des siècles 715.3}

Il ne peut ailler nulle part ailleurs.

… il ne reste plus personne sur qui il peut exercer son pouvoir. Il est complètement séparé de l’œuvre de tromperie et de destruction qui pendant tant de siècles a été son seul plaisir. {Ibid.}

Il est profondément isolé.

Pendant six mille ans, l’œuvre de rébellion de Satan a fait « trembler la terre ». Il a « fait du monde un désert, et … a détruit ses villes. Et il « n’ouvrait pas la maison de ses prisonniers ». Pendant six mille ans, sa prison a reçu le peuple de Dieu, et il les aurait gardé captifs pour toujours ; mais Christ a brisé ses liens et a libéré les prisonniers. {Great Controversy 659.3 / Tragédie des siècles 716.2}

Même les méchants sont maintenant placés au-delà du pouvoir de Satan, et seul avec ses mauvais anges, il demeure pour réaliser l’effet de la malédiction que le péché a causé. {Great Controversy 660.1 / Tragédie des siècles 716.3}

Pendant mille ans, Satan errera de long en large sur la terre désolée pour contempler les résultats de sa rébellion contre la loi de Dieu. Durant ce temps, ses souffrances sont intenses. Depuis sa chute, sa vie d’activité incessante a banni la réflexion ; {Great Controversy 660.2 / Tragédie des siècles 716.4}

Il était tellement occupé, il ne pouvait pas à réfléchir à quoi que ce soit.

… mais il est maintenant privé de son pouvoir et laissé pour contempler le rôle qu’il a joué depuis qu’il s’est rebellé, au début, contre le gouvernement du ciel, et pour attendre avec tremblement et terreur le redoutable futur, quand il doit souffrir pour tout le mal qu’il a commis et être punis pour les péchés qu’il a fait commettre. {Ibid.}

Dieu n’est-Il pas un Dieu juste ? Il permet que la punition soit auto-infligée. Il fait que les gens souffrent l’affliction de leur propre culpabilité, et Lucifer souffre le plus. Voilà le bouc émissaire. Le bouc émissaire n’était pas tué, on le laissait errer dans le désert. Comme toute chèvre errant dans le désert, elles ne peuvent vivre qu’un certain temps, et puis elles finissent par mourir. C’est également le cas de Satan.

Les méchants

La voie de Dieu – Ta voie, ô Dieu, est dans le sanctuaire – tout ce que nous avons étudié, tous les aspects de la voie de Dieu, atteignent maintenant leur sommet avec la voie de Dieu dans Sa manière de s’occuper du péché et des pécheurs, en conclusion. Le psalmiste était troublé alors qu’il considérait le péché et ses propres souffrances sous le péché. Dans le Psaume 73, il était dans la perplexité, se demandant pourquoi les méchants prennent tant de plaisir tandis que lui est si conscient de sa condition. Voilà comment il a résumé cela quand ce que nous avons étudié est devenu clair pour lui :

Psaume 73:1 Certainement Dieu [est] bon envers Israël, pour ceux qui sont d’un cœur pur. 2 Mais quant à moi, mes pieds étaient presque partis ; mes pas avaient presque glissé ; 3 Car j’ai porté envie aux insensés, [quand] j’ai vu la prospérité des méchants. 4 Car [il n’y a] pas de liens dans leur mort ; mais leur force [est] ferme. 5 Ils [ne sont] pas dans la détresse [comme] les [autres] hommes ; et ils ne sont pas tourmentés comme les [autres] hommes.

Il continue à décrire son envie ; le peuple de Dieu a tendance à souffrir, tandis que les méchants profitent vraiment de la vie.

Psaume 73:13 Certainement, [c’est en] vain que j’ai purifié mon cœur, et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence. 14 Car j’ai été tourmenté tout le jour, et châtié chaque matin.

Il continue à se lamenter, jusqu’à ce qu’il dise :

Psaume 73:17 Jusqu’à ce que je sois entré dans le sanctuaire de Dieu ; [alors] j’ai compris leur fin.

Nous comprenons maintenant ce qu’il veut dire avec tout ce que nous avons étudié. Nous avons maintenant vu la fin des méchants, ils se sont placés sous la colère de Dieu en rejetant le sacrifice de Jésus. En n’étant pas disposés à être repris, ils ont fini par être détruits dans la colère de Dieu, et Lucifer est maintenant laissé à errer dans le bourbier de tout ce qu’il leur a fait faire, à méditer sur toutes ses voies pendant mille ans. C’est cela la fin des méchants. « Jusqu’à ce que je sois entré dans le sanctuaire » : à moins que nous étudiions le sanctuaire, nous ne pouvons pas trouver une issue à ces perplexités d’esprit que David décrit dans ce psaume.

Combien de fois cela m’arrive, quand je regarde autour de moi et que je me demande : « Pourquoi moi ? Regardes comment ils ont leur argent. Leurs yeux leur sortent dehors à force de graisse ; ils possèdent plus que le cœur pourrait désirer. Pourquoi ne puis-je pas avoir toute cette richesse ? » Quelque fois, si vous occupez votre esprit avec cela, vous commencez à essayer de faire de l’argent, mais ce n’est pas ce que Dieu veut que nous fassions. Il veut simplement que nous faisions valoir ce qu’Il nous a donné jusqu’à ce qu’Il vienne, que nous vivions, et que nous ne nous engraissions de cette planète. Il y a donc cette perplexité, et cette perplexité ne peut être résolue que lorsque vous étudiez et apprécier le sanctuaire dans ses détails.

La destruction finale a lieu après les 1000 ans, quand les méchants sont ressuscités et que Satan œuvre encore une fois avec eux (Voir Le Millénium, 13ème étude du Troisième Ange). La véritable nature des méchants est alors prouvée, montrant que s’ils ont l’opportunité de vivre dans le pays des saints, ils feront encore des dégâts. Alors vient la destruction finale où ils sont tous anéantis et que Satan lui-même est enfin détruit, mais lui, il souffre des péchés qu’il a fait commettre à ceux qui ont été rachetés et qui se sont soumis à l’œuvre de la médiation et du sacrifice de Christ. Les péchés sont nettoyés et placés sur lui, et il doit faire face à toute la conséquence de cela.

La conclusion de la série

C’est maintenant la conclusion de la série d’études que nous avons parcourues, le système de la voie de Dieu dans le sanctuaire que nous avons couvert, et pourtant il y a une profondeur bien plus importante qui peut être étudiée, et nous avons besoin d’étudier ces choses personnellement afin de les sonder plus profondément. Nous n’avons fait qu’effleurer la surface, il y a bien plus de profondeur. Mais tout cela, c’était ce que les premiers adventistes ont découvert dans la Bible quand ils ont étudié le sujet de Daniel 8:14. Toute la prophétie de Daniel culmine dans ce détail :

Daniel 8:14 Et il me dit : Jusqu’à deux mille trois cents jours ; alors le sanctuaire sera purifié.

Ceci est une référence directe à la purification du sanctuaire céleste au Jour des Expiations. Les 2300 jours identifient précisément 1844. Depuis 1844, l’œuvre finale du sanctuaire qui culmine dans l’exercice du bouc émissaire devait avoir lieu.

Daniel 8:15 Et il arriva que, lorsque moi, moi Daniel, j’eu vu la vision, et [que j’en eu] cherché la signification, alors, voici, il se tint devant moi comme l’apparence d’un homme. … 19 Et il dit : Voici, je te ferai savoir ce qui arrivera à la dernière fin de l’indignation, car la fin [sera] au temps déterminé.

L’explication de cet ange était au sujet de la prophétie des 2300 jours sur la purification du sanctuaire, et cela est lié à la dernière fin de l’indignation. Depuis 1844, ce sujet a été clairement découvert.

Les pionniers

Voilà la déclaration que nous avions lue au début de cette série :

Le sujet du sanctuaire était la clé qui déverrouilla le mystère de la déception de 1844. Il dévoila un système complet de vérité, lié et harmonieux, montrant que la main de Dieu avait dirigé le grand mouvement adventiste et révélant le devoir présent, tandis qu’il mettait en lumière la position et l’œuvre de Son peuple. Tout comme les disciples de Jésus, après la terrible nuit de leur angoisse et de leur déception, « se réjouirent quand ils virent le Seigneur », de même, ils se réjouissaient maintenant ceux qui avaient cherché avec foi Sa seconde venue. … Maintenant dans le saint des saints, ils le virent à nouveau, leur Grand Prêtre compatissant, qui apparaîtrait bientôt comme leur roi et libérateur. Une lumière provenant du sanctuaire illumina le passé, le présent et le futur. {Great Controversy 423.1 / Tragédie des siècles 459.1}

« Jusqu’à ce que je sois entré dans le sanctuaire de Dieu ; alors j’ai compris … » Le sujet du sanctuaire tel qu’il a été présenté aux pionniers de l’adventisme était un plan scripturaire clair, que nous avons étudié, et que nous avons besoin d’étudier. Il a mis en lumière la position et l’œuvre du peuple de Dieu.

Mais les gens n’étaient pas encore prêts à rencontrer leur Seigneur. Il y avait encore un travail de préparation qui devait être accompli pour eux. De la lumière devait être donnée, dirigeant leurs esprits vers le temple de Dieu dans le ciel ; et tandis qu’ils y suivraient par la foi leur Grand Prêtre dans Son service, de nouveaux devoirs seraient révélés. Un autre message d’avertissement et d’instruction devait être donné à l’église. {Great Controversy 424.4 / Tragédie des siècles 461.1}

Ô combien impératif que le sujet que nous avons étudié soit attentivement réétudié et relu, encore et encore. Je ne saurai souligner cela suffisamment, dans l’intérêt du peuple de Dieu en ces derniers jours. Ce que nous avons abordé ici, il nous incombe d’en faire notre propre étude, de revoir et de relire ces choses, parce que c’est ici un système complet de vérité qui expliquera tout le drame à notre intelligence, et nous connaitrons ainsi quels sont nos devoirs. Nous connaitrons parfaitement le passé, le présent et le futur. L’étude du bouc émissaire est une magnifique conclusion pour que nous obtenions un courage de sorte que nous n’ayons pas à passer par les angoisses mortelles de cette expérience, mais que nous passions simplement par les terribles souffrances maintenant.

1 Timothée 5:24 Les péchés de certains hommes sont découverts auparavant, précédant le jugement ;

Voilà l’expérience douloureuse que nous devons maintenant traverser.

1 Timothée 5:24 … et [pour] certains [hommes] ils suivent après.

Eux, ce sont les gens qui feront face à l’angoisse d’âme à laquelle Lucifer fera face, et à laquelle nous n’avons jamais à faire face. Notre série a exploré ce « système complet de vérité, lié et harmonieux. » Le peuple de Dieu doit être formé par l’étude de ce système de vérité.

C’est impératif que nous soyons associés aux vérités qui ont été enseignées par les pionniers de l’adventisme, parce que cela a été perdu aujourd’hui. Que ce soit la voie de Dieu dans Sa manière de traiter le péché et les pécheurs, ou la voie de Dieu dans le vêtement, ou la voie de Dieu dans la nourriture, ou la voie de Dieu dans la guérison, toutes ces différentes voies que nous avons étudiées font partie du système de vérité. Et maintenant, la voie de Dieu dans Sa manière de nettoyer tout le désordre afin que nous puissions faire partie de Son peuple racheté, tout cela doit être clairement maintenu.

Après la grande déception, il y en eut peu qui résolurent de sonder la Parole de tout leur cœur. Mais certaines âmes refusèrent de sombrer dans le découragement et de nier que le Seigneur les avait conduits. Pour ceux-là, la vérité fut dévoilée point par point, et enlacée à leurs souvenirs et à leurs affections les plus sacrées. Les chercheurs de la vérité sentirent que l’identification de Christ à leur nature et à leur intérêt était totale. La vérité fut rendue brillante, belle dans sa simplicité, honorée d’une puissance et investie d’une assurance inconnue avant la déception. Nous pouvions alors proclamer le message dans l’unité. {Selected Messages Book 2 109.4 / Messages choisis vol. 2 125.3}

Ô combien important que les gens qui vivent maintenant puissent se saisir de cela, afin que nous puissions être en unité avec eux, avec les pionniers. Cela me bouleverse à chaque fois, quand je vois que les gens sont complètement dans le flou par rapport aux anciennes vérités adventistes. Alors que je partage ces sujets, la série du message des trois anges, la série du sanctuaire, et tout ce qui a autrefois été chéri par l’adventisme original, je me retrouve un peu comme un prédicateur solitaire, avec d’autres qui se sont aussi saisit de cela, mais il y a un toujours quelque chose qui manque par rapport à ce que cet ancien système de vérité embrassait. L’Esprit de Prophétie porte cette réalité solennelle à notre attention : Si nous voulons être le peuple de Dieu en ces derniers moments de l’histoire du monde, nous avons besoin de dépendre fortement de ce grand système de vérité que les pionniers ont maintenu et développé à travers leur étude dans le passé.

Des messages de tout type et de tout genre ont été pressés sur les adventistes du septième jour, pour prendre la place de la vérité qui, point par point, a été cherchée et trouvée par une étude de prière, et attestée par la puissance miraculeuse du Seigneur. {Selected Messages Book 1 208.2 / Messages choisis vol. 1 242.3}

Beaucoup d’autres choses ont maintenant été soulevées par les adventistes pour prendre la place de cela. Cela comporte le système entier de vérité, mais ils dérivent vers d’autres choses, et voudraient que ces choses prennent « la place de la vérité ». Les pionniers l’ont recherchée par une étude de prière.

Mais les jalons qui ont fait de nous ce que nous sommes doivent être préservés, et ils seront préservés, tel que Dieu l’a annoncé par Sa parole et par le témoignage de Son Esprit. {Ibid.}

N’est-ce pas précieux d’être aujourd’hui des témoins de ce qui a été préservé ? Quand je lis cela, je m’émerveille que le Seigneur ai préservé cela dans mon propre cœur, parce que je vois que cela a été perdu chez tant d’autres.

Il nous appelle à tenir fermement, avec la prise de la foi, les principes fondamentaux qui sont basés sur une autorité incontestable. (1904) {Ibid.}

C’est là que nous devons nous appliquer à cette étude, et, avec la prise de la foi, ne permettre à rien d’interférer avec cela, parce que vous savez à quel point c’est facile d’être distrait.

Dans le futur, des tromperies de toutes sortes surviendront, et nous voulons un terrain solide pour nos pieds. Nous voulons des piliers solides pour l’édifice. Pas une seule cheville ne doit être retirée de ce que le Seigneur a établi. {Evangelism 224.3 / Évangeliser 206.2}

Pas même une cheville.

L’ennemi introduira des fausses théories, telle que la doctrine qu’il n’y a pas de sanctuaire. {Ibid.}

Cette doctrine qu’il n’y a pas de vrai sanctuaire avec deux appartements dans le ciel, elle a pris racine dans les messages adventistes d’aujourd’hui.

C’est l’un des points sur lequel il y aura un détournement de la foi. Où trouverons-nous la sécurité si ce n’est dans les vérités que le Seigneur a donné pendant les cinquante dernières années ?– Review and Herald, 25 mai 1905. {Ibid.}

Cela a été écrit le 25 mai 1905. Vous comptez en arrière cinquante années à partir de 1905, et vous avez là le système de vérité qui a été établi, et que Satan a essayé, et a réussi dans la majorité des cas, à démanteler. Mais nous devons nous y accrocher et le sauvegarder.

L’appel

Il y a un appel pour nous :

En tant que peuple, nous devons rester fermes sur la plateforme de la vérité éternelle qui a résistée au test et à l’épreuve. Nous devons nous attacher aux surs piliers de notre foi. Les principes de vérité que Dieu nous a révélés sont notre seule véritable fondation. Ils ont fait de nous ce que nous sommes. Le laps de temps n’a pas diminué leur valeur. (1904) {Selected Messages Book 1 201.2 / Messages choisis vol. 1 235.2}

Je sais cela par expérience. Cela devient encore plus intensément précieux dans un temps où il y a eu tant de déformations par de faux enseignants au sein des rangs de l’adventisme que les gens sont dans un état de changement continuel et ils ne savent plus rien. Le laps de temps n’a pas diminué leur valeur, mais par conséquent l’a augmenté. Tout sujet qui vient sous quelque déguisement que ce soit et qui n’est pas exactement fidèle à ce qui a été établi doit être immédiatement rejeté.

Aucune branche de la vérité qui a fait du peuple Adventiste du Septième Jour ce qu’ils sont ne doit être affaiblie. {Counsels to Writers and Editors 52.3}

Aujourd’hui, un grand nombre des points ont été retirés, mais ici, il est écrit que cela ne doit même pas être affaibli, sans parler de retirer.

Nous avons les anciens jalons de la vérité, l’expérience, et le devoir, et nous devons prendre fermement position pour la défense de nos principes, à la vue du monde entier. – Témoignages, Vol. 6, p. 17. {Ibid.}

Voilà l’appel de l’étude de la série du sanctuaire. Nous devons vivre de ces choses que nous avons étudiées. Nous devons en faire nos références attestant que nous sommes le peuple de Dieu. Sans cela, nous serions juste comme les autres. Si nous étudions attentivement ces détails et les mettons en pratique, et que nous ne permettons à rien d’être affaibli, alors notre vie sera préparée pour ses scènes finales. Sans cela, nous ne serons pas capable du subsister.

Puisse Dieu nous aider à prendre ces études très au sérieux, à les rechercher, à être comme les Béréens, à les passer en revue pour les contempler et les laisser toucher notre vie, et à voir la position du peuple de Dieu pour que nous puissions prendre nos places dans ces positions.

Amen.

Publié le 02/12/2014, dans Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s