25. Le siège internet de l’univers

Le sanctuaire : étude 25

Par John Thiel (étude en anglais)

Le titre de cette étude est une approche très moderne du sujet du sanctuaire, mais vous verrez combien c’est vraiment réaliste. Le sanctuaire hébreu était une création humaine, un modèle à petite échelle du vrai sanctuaire dans le ciel.

Exode 25:9 Selon tout ce que je te montre, [selon] le modèle du tabernacle, et le modèle de tous ses ustensiles, ainsi vous [le] ferez.

Ce qui fut montré à Moïse sur la montagne, c’était le sanctuaire que le Seigneur a dressé et non l’homme (Hébr. 8:2). Cela est répété quelque fois dans Hébreux. Quand nous regardons dans le sanctuaire céleste dans Apocalypse 1:12, nous voyons que Jésus marche au milieu des chandeliers. C’était dans le premier appartement du sanctuaire céleste. Ces sept chandeliers d’or étaient mentionnés ici :

Apocalypse 4:5 Et du trône sortaient des éclairs, et des tonnerres et des voix ; et [il y avait] sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept Esprits de Dieu.

Dans le sanctuaire, devant le trône, se trouvent les chandeliers. Ils sont aperçus ici comme les sept Esprits de Dieu. Le Saint-Esprit de Dieu était dans ces chandeliers. Là, dans le sanctuaire, se trouvait l’autel des parfums (Apoc. 8:3). Dans Apocalypse 11:19, nous avons vu que « le temple de Dieu fut ouvert dans le ciel, et l’arche de son testament fut vue. » Au chapitre 15 verset 5, nous avons vu de nouveau que « le temple du tabernacle du témoignage dans le ciel fut ouvert. » Le sanctuaire, le temple que les Hébreux avait construit, était seulement une copie du céleste.

Psaume 11:4 Le SEIGNEUR [est] dans son saint temple, le trône du SEIGNEUR [est] dans le ciel ; ses yeux contemplent, ses paupières sondent, les enfants des hommes.

Le Seigneur est dans Son saint temple, et Son trône est dans les cieux.

Psaume 102:19 Car il a regardé du haut de son sanctuaire ; du ciel, le SEIGNEUR a contemplé la terre ;

Cela déclare de manière succincte que le sanctuaire est en haut dans le ciel. Dieu regarde de là-haut et Il contemple la terre. Il regarde du haut de Son sanctuaire. Avec tous les passages d’Hébreux, d’Apocalypse, et des Psaumes pour résumer cela, nous sommes très au clair sur le fait que le sanctuaire hébreu était un type du véritable sanctuaire. Et parce que c’est le cas, il s’ensuit donc que le mobilier du modèle qui était construit par l’homme, est également dans le sanctuaire céleste que Dieu a construit et créé.

Le sanctuaire que le Seigneur a dressé et non l’homme, et le mobilier qui n’a pas été fait par des mains, voilà maintenant le sujet de notre étude. Nous voulons voir l’activité et les réalités du sanctuaire avec son mobilier. Les services du type, qui étaient symboliques, étaient donc également des services vivants.

Quand Jésus était ici sur terre, Il ne pouvait pas être un prêtre. Pourquoi ?

Hébreux 8:4 Car s’il était sur la terre, il ne serait pas prêtre, puisqu’il y a des prêtres qui offrent des dons selon la loi, 5 Lesquels servent à l’exemple et à l’ombre des choses célestes, selon l’ordre que Moïse a reçu de Dieu, quand il allait construire le tabernacle ; car : Prends garde, dit-Il, [de] faire toutes choses selon le modèle qui t’a été montré sur la montagne.

Les prêtres offraient des dons selon la loi, et les services étaient l’exemple (le type) et l’ombre des choses célestes. Les choses célestes elles-mêmes, et le service dans le sanctuaire céleste, n’étaient que symbolisées sur la terre. Tandis que le sanctuaire terrestre fonctionnait, le céleste n’était pas encore manifesté.

Hébreux 9:8 L’Esprit Saint montrant par-là, que le chemin des lieux saints n’avait pas encore été manifesté, tant que le premier tabernacle était encore debout ; 9 Lequel [était] une figure pour le temps présent, dans lequel étaient offerts des dons et des sacrifices, qui ne pouvaient rendre parfait quant à la conscience celui qui faisait le service,

Cela ne s’occupait pas de la réalité vivante du sanctuaire céleste. C’était un type, une ombre. L’Esprit Saint montrait que tout cela était un symbole pour manifester ce qui était dans le véritable.

Hébreux 10:1 Car la loi, ayant l’ombre de bonnes choses à venir, [et] non l’image même des choses, ne peut jamais, par ces sacrifices qu’ils offraient continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui s’y approchent.

Le sanctuaire terrestre ne pouvait pas rendre parfaits ceux qui s’y approchaient, parce que tout était un type de la réalité vivante. La loi est une ombre. Tout ce qui a été construit par l’homme était une ombre de la réalité. Même le temple et le mobilier faits par l’homme n’étaient qu’une ombre du véritable dans le ciel.

La réalité animée

Hébreux 10:19 Ayant donc, frères, l’assurance d’entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus, 20 Par un chemin nouveau et vivant, qu’il a consacré pour nous à travers le voile, c’est-à-dire, [à travers] sa chair,

Les Écritures développent dans notre compréhension le fait que le service typique et le type de ce mobilier fait par l’homme, étaient une manière inanimée de décrire la réalité animée. Un chemin nouveau et vivant : C’est ce chemin-ci qui est la réalité. Il y a la réalité, et il y a l’ombre. L’ombre n’est qu’une ombre, ce n’est pas le vrai. Le vrai est vivant. C’est le vrai.

Une représentation vivante

Il y a un chemin vivant et animé, en contraste avec la représentation hébreue inanimée. C’était un mobilier inanimé, et dans le service c’étaient des interactions humaines. Tout était un type, un symbole, et une ombre.

Dans le symbolisme hébreu, les péchés étaient transférés du pécheur au sanctuaire. Dans Lévitique 4:13-18, s’il y avait un péché commit par toute l’assemblée, les anciens posaient leurs mains sur l’offrande, et ensuite le sang était recueilli et emmené dans le sanctuaire, et il en était fait aspersion sur les cornes de l’autel des parfums. Quand cela avait été fait toute le long de l’année, d’un mois à l’autre, à la fin de l’année, les péchés qui y avaient été transférés étaient alors purifiés de là (voir Lévitique 16). Le sang de l’offrande pour le péché était emmené dans le lieu très saint, et il en était fait aspersion sur l’arche même. Depuis l’arche, le symbolisme (le sang) était emmené et il en était fait aspersion sur les cornes de l’autel des parfums, où tous les péchés avaient été placés durant l’année. Tout au long de l’année, le service était celui de Lévitique 4:13-18 ; puis, une fois par an, c’était Lévitique 16:15, 16, 18, 19. Ce que nous sommes ici en train de faire c’est de revenir sur le champ de nos études précédentes, et c’est important que nous comprenions ceci parce que nous examinons maintenant la réalité.

Qu’est-ce qui a été fait dans la réalité vivante et animée d’en haut, qui a accompli le type ? Examinons tout d’abord les descriptions scripturales du mobilier vivant et animé, afin de pouvoir comprendre le chemin nouveau et vivant par rapport à la véritable signification des services. Le mobilier vivant et animé du sanctuaire de Dieu, est un mobilier qui n’a pas été fait de mains. L’homme a construit le mobilier du sanctuaire terrestre, mais le sanctuaire céleste, avec son mobilier, est celui qui a été fait sans mains.

Le Saint-Esprit

Comment pouvons-nous identifier les chandeliers dans le sanctuaire au chemin vivant ?

Apocalypse 1:12 Et je me retournai pour voir [celui dont] la voix m’avait parlé. Et m’étant retourné, je vis sept chandeliers d’or ; 13 Et, au milieu des sept chandeliers [quelqu’un] de semblable au Fils de l’homme, vêtu d’une robe [qui allait] jusqu’aux pieds, et ceint sur la poitrine d’une ceinture d’or.

Voici Jésus au milieu des chandeliers. Quels étaient ces chandeliers d’or ?

Apocalypse 4:5 … et [il y avait] sept lampes de feu qui brûlaient devant le trône, lesquelles sont les sept Esprits de Dieu.

Voilà la réalité animée des chandeliers. On nous donne une description des chandeliers comme étant les sept Esprits de Dieu. En continuant notre lecture, nous allons voir que c’est cela l’activité animée dans le ciel. Les chandeliers sont l’activité vivante, plutôt que simplement des chandeliers d’or.

Apocalypse 1:20 Le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or.

Quel est ce mystère ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Apocalypse 1:20 … Les sept étoiles sont les anges des sept églises ; et les sept chandeliers que tu as vus, sont les sept églises.

Ces chandeliers sont les sept églises. Nous pouvons maintenant voir que ceci est une chose vivante. Les sept Esprits de Dieu, les sept églises. Quand Jésus avait quitté cette terre et qu’Il avait commencé le chemin nouveau et vivant, vous souvenez-vous comment Il l’a commencé ? Il a dit : Attendez à Jérusalem jusqu’à ce que je vous envoie l’Esprit. Qu’est-ce qui s’est passé ? Les chandeliers d’or sur la terre représentaient les chandeliers vivants dans le ciel, les sept Esprit de Dieu. Sept est le chiffre de la totalité ; donc c’était vraiment l’Esprit de Dieu qui constituait ces sept chandeliers. Quand Jésus a commencé Son œuvre dans le sanctuaire céleste, Il a œuvré avec les chandeliers, et que s’est-il passé sur la terre ?

Actes 2:1 Et quand le jour de la Pentecôte était arrivé, ils étaient tous d’un commun accord en un même lieu. 2 Et il vint soudain un son du ciel comme [celui] d’un vent puissant et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu, et elles se posèrent sur chacun d’eux. 4 Et ils furent tous remplis de l’Esprit Saint, et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

Les sept lampes dans le sanctuaire céleste étaient les sept Esprit de Dieu. Quand ces sept chandeliers, qui étaient simultanément les sept églises, furent remplis de l’Esprit Saint, les disciples avaient des flammes au-dessus de leurs têtes, tout comme les sept chandeliers avaient des flammes sur leurs bougies. Nous avons ici la réalité vivante et animée.

Quand ils furent remplis du Saint-Esprit, c’était l’huile qui s’écoulait à travers les chandeliers. C’était l’huile, le Saint-Esprit, qui avait provoqué le feu. Nous lisons à propos de cela dans Zacharie :

Zacharie 4:1 Et l’ange qui parlait avec moi revint, et me réveilla, comme un homme qu’on réveille de son sommeil, 2 Et [il] me dit : Que vois-tu ? Et je dis : J’ai regardé, et voici, un chandelier tout d’or, avec un bassin sur son sommet, et ses sept lampes sur lui, et sept conduits pour les sept lampes qui [sont] à son sommet ; 3 Et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite du bassin, et l’autre à sa gauche.

Zacharie cherche à comprendre :

Zacharie 4:11 Et je répondis, et lui dis : Que [sont] ces deux oliviers à la droite du chandelier et à sa gauche ? 12 Et je répondis à nouveau, et lui dis : Que [sont ces] deux branches d’olivier qui, à travers les deux conduits d’or, déversent [l’huile] d’or d’elles-mêmes ? 13 Et il me répondit, et dit : Ne sais-tu pas ce que [sont] ces [choses] ? Et je dis : Non, mon seigneur. 14 Alors il dit : Ceux-ci [sont] les deux oints, qui se tiennent auprès du Seigneur de toute la terre.

Nous voyons ici clairement que c’est la salle du trône dans le ciel qui est ici décrite, avec les chérubins de chaque côté. Et ces deux oints qui se tiennent juste à côté du trône de Dieu communiquent l’huile, l’Esprit de Dieu, d’eux-mêmes dans les conduits qui se versent à leur tour dans les chandeliers. Toute la communication du ciel est ici décrite comme des entités vivantes, animées et fonctionnelles. L’église est assimilée à cela parce que les sept chandeliers d’or sont les sept églises.

Quand Jésus est monté au ciel, le Saint-Esprit qui était dans cet ustensile céleste (le chandelier), lequel était lui-même relié à tout le trône de Dieu et à ces deux oints, était l’huile qui venait se déverser d’eux dans les chandeliers, c’est-à-dire, dans l’église. C’est une réalité vivante.

Le sac et la cendre

Le passage suivant montre la scène du sanctuaire et des oliviers qui communiquent avec le parvis extérieur.

Apocalypse 11:2 Mais le parvis qui est en dehors du temple, laisse-le, et ne le mesure pas ; car il est donné aux Gentils ; et ils fouleront aux pieds la sainte cité [pendant] quarante-deux mois. 3 Et je donnerai [puissance] à mes deux témoins, et ils prophétiseront [durant] mille deux cent soixante jours, vêtus de sacs. 4 Ceux-ci sont les deux oliviers, et les deux chandeliers, qui se tiennent devant le Dieu de la terre.

Sur la terre, pendant ces 1260 ans, de 538 à 1798 apr. J.-C., la prédication par l’église de Dieu s’est faite dans le sac. L’Ancien et le Nouveau Testament, tous deux inspirés par le Saint-Esprit, poussaient l’église à prêcher ce qui y était contenu. Tout ceci est une réalité vivante et animée.

Cet instrument vivant et animé du sanctuaire céleste est directement associé à la réalité vivante et animée de l’église de Dieu sur terre. En continuant d’examiner ce mobilier vivant du ciel, qui est lié à toute la création vivante de Dieu sur terre, observez le parallèle entre l’arche de l’alliance dans le symbolisme hébreu et la salle du trône de Dieu dans le ciel.

Les créatures vivantes et le trône de Dieu

Nous voyons maintenant des représentations très vivantes du mobilier céleste :

Ézéchiel 1:3 La parole du SEIGNEUR vint expressément à Ézéchiel, le prêtre, le fils de Buzi, dans le pays des Chaldéens, près du fleuve de Kébar ; et la main du SEIGNEUR était là sur lui. 4 Et je regardais, et voici, un tourbillon venait du Nord, un grand nuage, et un feu s’entortillant, et [il y avait] un éclat tout autour, et de son milieu, comme la couleur d’ambre, sortant du milieu du feu. 5 Et du milieu aussi [sortait] la ressemblance de quatre créatures vivantes. Et telle [était] leur apparence : elles avaient la ressemblance d’un homme. 6 Et chacune [d’elles] avait quatre faces et chacune avait quatre ailes.

Il continue de décrire ce qu’il voit, et nous continuons au verset 10 :

Ézéchiel 1:10 Quant à la ressemblance de leurs faces, tous quatre avaient la face d’un homme, et la face d’un lion, du côté droit ; et tous quatre avaient la face d’un bœuf du côté gauche ; tous quatre avaient aussi la face d’un aigle. 11 Ainsi [étaient] leurs faces ; et leurs ailes [étaient] étendues vers le haut ; deux de leurs [ailes étaient] jointes l’une à l’autre, et deux couvraient leurs corps.

Vous voyez des créatures vivantes avec leurs ailes déployées, et avec leurs visages entièrement décrits. C’était des créatures vivantes. Remarquez le verset 13 :

Ézéchiel 1:13 Quant à la ressemblance des créatures vivantes, leur aspect [était] comme des charbons de feu brûlants, [et] comme l’aspect de lampes ; cela montait et descendait parmi les créatures vivantes ; et le feu était brillant, et de ce feu sortait des éclairs.

Vous souvenez-vous de ce que nous avons lu dans Apocalypse ? « Du trône sortaient des éclairs, et des tonnerres… » Voilà la description de ce qu’Ézéchiel voit dans le sanctuaire céleste : ces créatures vivantes ont l’aspect de charbons de feu brûlants. « Cela montait et descendait parmi les créatures vivantes. » Des charbons de feu brûlants ? L’aspect de lampes qui montent et descendent dans les créatures ? Souvenez-vous de tout cela. Nous lisons maintenant au sujet des roues :

Ézéchiel 1:15 Or, comme je contemplais les créatures vivantes, voici, une roue sur la terre, près des créatures vivantes, avec ses quatre faces. 16 L’aspect des roues et leur forme [étaient] comme la couleur d’un béryl ; et toutes les quatre avaient une même ressemblance ; et leur aspect et leur forme [étaient] comme si une roue [eut été] au milieu d’une roue. 17 En allant, elles allaient sur leurs quatre côtés, [et] elles ne se tournaient pas quand elles allaient. 18 Quant à leurs jantes, elles étaient si hautes qu’elles étaient effrayantes ; et leurs jantes [étaient] pleines d’yeux tout autour des quatre [roues]. 19 Et quand les créatures vivantes allaient, les roues allaient à côté d’elles ; et quand les créatures vivantes s’élevaient de dessus la terre, les roues s’élevaient. 20 Là où l’esprit devait aller, [là] ils allaient, [c’est] là [que leur] esprit devait aller ; et les roues s’élevaient vis-à-vis d’eux, car l’esprit de la créature vivante [était] dans les roues. 21 Quand celles-ci allaient, [celles-là] allaient ; et quand celles-ci s’arrêtaient, [celles-là] s’arrêtaient ; et quand celles-ci s’élevaient de dessus la terre, les roues s’élevaient vis-à-vis d’elles ; car l’esprit de la créature vivante [était] dans les roues.

Les créatures et les roues étaient toutes animées par l’esprit de la créature. Il regardait ces créatures avec leurs ailes déployées et les roues à côtés d’elles, et elles se déplaçaient.

Ézéchiel 1:22 Et la ressemblance du firmament au-dessus des têtes de la créature vivante [était] comme la couleur d’un cristal terrible, étendu sur leurs têtes, en haut.

Au-dessus d’elles, il y a cette couche de cristal, ce cristal terrible.

Ézéchiel 1:23 Et au-dessous du firmament, leurs ailes [se tenaient] droites, l’une vers l’autre ; chacune en avait deux, qui couvraient de ce côté-ci, et chacune, [dis-je], en avait deux qui couvraient de ce côté-là, leurs corps. 24 Et quand ils allaient, j’entendais le bruit de leurs ailes, comme le bruit de grandes eaux, comme la voix du Tout-Puissant, la voix de la parole, comme le bruit d’une armée ; quand ils s’arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes. 25 Et il y avait une voix [venant] du firmament qui [était] sur leurs têtes, lorsqu’ils s’arrêtaient et qu’ils avaient laissé retomber leurs ailes. 26 Et au-dessus du firmament qui [était] sur leurs têtes, [il y avait] la ressemblance d’un trône, comme l’aspect d’une pierre de saphir ; et sur la ressemblance du trône [il y avait] la ressemblance comme l’aspect d’un homme, dessus, en haut. 27 Et je vis comme la couleur d’ambre, comme l’aspect du feu, au-dedans, tout autour ; depuis l’aspect de ses reins vers le haut, et depuis l’aspect de ses reins, vers le bas, je vis comme l’aspect du feu, et il y avait un éclat tout autour. 28 Comme l’aspect de l’arc qui est dans le nuage au jour de pluie, tel [était] l’aspect de l’éclat tout autour. C’était l’aspect de la ressemblance de la gloire du SEIGNEUR. Et lorsque je [le] vis, je tombai sur ma face, et j’entendis une voix qui parlait.

Voilà ce que le sanctuaire hébreu identifiait comme la gloire de la Shékinah, l’arche de l’alliance, avec tout son détail, dans la réalité céleste. C’est très profitable de comparer ce qu’Ézéchiel a vu avec ce que Jean le Révélateur a vu, car vous verrez que Jean a vu exactement la même chose quand il a regardé dans la salle du trône dans le ciel. Mais avant de regarder cela, nous voulons examiner davantage ces créatures. Il était dit qu’il y avait des yeux dans les roues. Mais nous voyons que les créatures aussi ont des yeux sur elles :

Ézéchiel 10:12 Et leur corps entier, et leur dos, et leurs mains, et leurs ailes, et les roues, [étaient] pleines d’yeux tout autour, [savoir] les roues que toutes les quatre avaient.

Ces créatures, ainsi que les roues, étaient pleines d’yeux. Voyons une comparaison de cela dans Apocalypse :

Apocalypse 4:1 Après cela je regardai, et voici, une porte [fut] ouverte dans le ciel ; et la première voix que j’avais entendue, [était] comme d’une trompette parlant avec moi, qui disait : Monte ici, et je te montrerai des choses qui doivent arriver par la suite.
2 Et immédiatement je fus en esprit ; et voici, un trône était dressé dans le ciel, et [quelqu’un] était assis sur le trône. 3 Et celui qui était assis, paraissait semblable à une pierre de jaspe, et de sardoine ; et [il y avait] un arc-en-ciel autour du trône, à le voir, semblable à une émeraude.

C’est exactement ce qu’Ézéchiel a décrit : l’arc qui est dans le nuage au jour de pluie.

Apocalypse 4:6 Et devant le trône, [il y avait] une mer de verre semblable à du cristal ;

Jean voit ici le trône même de Dieu avec la mer de cristal qu’Ézéchiel a vu au-dessus des anges.

Apocalypse 4:6 … et au milieu du trône, et autour du trône, [il y avait] quatre bêtes pleines d’yeux devant et derrière.

Pouvez-vous voir la même scène ?

Apocalypse 4:7 Et la première bête [était] semblable à un lion, et la seconde bête semblable à un veau, et la troisième bête avait la face comme un homme, et la quatrième bête [était] semblable à un aigle qui vole.

C’est exactement la même scène.

Apocalypse 4:8 Et les quatre bêtes avaient chacune six ailes autour [d’elles] ; et elles étaient pleines d’yeux au-dedans ; et elles ne cessent, jour et nuit, disant : Saint, saint, saint, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui était, et qui est, et qui est à venir.

Ce sont des créatures vivantes qui font en fait partie de la salle du trône dans le ciel. Ce n’est pas juste ce qu’Ézéchiel a vu en symbolisme. Certains pensent et disent que la vision d’Ézéchiel 1 est un symbolisme. Mais Jean voit ici exactement la même chose, et il dit que c’est une porte ouverte dans le ciel. Il voit le trône de Dieu. C’est là qu’est l’arche de l’alliance dans le ciel. C’est cela la porte qui est ouverte vers l’arche du témoignage qui est le trône de Dieu.

Ces créatures et les roues étaient pleines d’yeux. Que faisaient ces yeux ?

2 Chroniques 16:9 Car les yeux du SEIGNEUR courent çà et là sur toute la terre, afin qu’il se montre fort en faveur de [ceux] dont le cœur [est] parfait envers lui.

Les yeux du Seigneur courent d’un côté à l’autre de la terre pour voir et relever ce que l’homme fait.

Proverbes 15:3 Les yeux du SEIGNEUR [sont] en tout lieu, contemplant les méchants et les bons.

Les yeux du Seigneur ? Quels yeux ? Est-ce les yeux des êtres qu’Il a créés ? Il a créé ces créatures, et ces créatures sont pleines d’yeux, de sorte qu’ils peuvent être en tout lieu dans tout l’univers, et ici, en tout lieu sur la terre. Beaucoup d’yeux. Cela ne dit pas seulement deux yeux. Ce sont les yeux du Seigneur.

Transmission audio

Il y a un autre élément du mobilier dans le sanctuaire terrestre. Nous le voyons ici dans le sanctuaire terrestre :

Apocalypse 8:3 Et un autre ange vint et se tint devant l’autel, ayant un encensoir d’or ; et il lui fut donné beaucoup d’encens, afin qu’il l’offrît avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui était devant le trône. 4 Et la fumée de l’encens, [qui venait] avec les prières des saints, monta de la main de l’ange, devant Dieu.

Il y a cet autel d’or avec les charbons dessus, et l’encens qui arrive devant Dieu. Souvenez-vous des créatures. Entre les créatures, il y avait ces charbons de feu. Le trône était là, il y avait les créatures, et il y avait les charbons brûlants. Observez les expressions vivantes qui sortaient de dessous l’autel :

Apocalypse 6:9 Et quand il eut ouvert le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été tués pour la parole de Dieu, et pour le témoignage qu’ils avaient maintenu ; 10 Et elles criaient d’une voix forte, disant : Jusqu’à quand, ô Seigneur, saint et véritable, ne juges-tu pas, et ne venges-tu [pas] notre sang sur ceux qui demeurent sur la terre ? 11 Et des robes blanches furent données à chacun d’eux ; et on leur dit qu’ils devaient se reposer encore un peu de temps, jusqu’à ce que leurs compagnons de service aussi et leurs frères, qui devaient être tués comme ils [l’avaient été], soient au complet.

C’est l’autel d’or, et en-dessous il vient un cri. Quelle est la signification de ces paroles : « Je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été tués pour la parole de Dieu. » ? Le symbolisme du temple hébreu révélait que les péchés qui étaient confessés étaient transférés en symbole et qu’il en été fait aspersion sur les cornes de l’autel, et le sang coulait de là et tombait au sol. Comme l’autel était juste devant le voile, le sang touchait les cornes de l’autel et il était aussi devant le voile parce qu’il était tombé sous l’autel. C’était le symbole. Au Jour des Expiations, il était fait aspersion du sang sur l’arche.

Considérons très attentivement les rapports des péchés tels qu’ils sont devant Dieu. En amenant tous ces passages en harmonie, nous pouvons voir ce que cela nous dit.

Retransmission en direct

Dieu parle ici des péchés du peuple :

Ésaïe 65:3 Un peuple qui me provoque continuellement à la colère devant ma face, qui sacrifie dans les jardins, et brûle de l’encens sur des autels de briques ; 4 Qui se tient parmi les tombes, et passe la nuit dans les sépultures, qui mange la chair de pourceau, et le bouillon de choses abominables [est dans] leurs récipients ; 5 Qui dit : Tiens-toi là, ne t’approche pas de moi, car je suis plus saint que toi. Ceux-là [sont] une fumée à mes narines, un feu qui brûle tout le jour.

Où est-ce qu’il était fait aspersion des péchés ? Sur l’autel d’or, qui fumait. Vous saisissez ?

Ésaïe 65:6 Voici, [c’est] écrit devant moi ; je ne me tairai pas, mais je [le] rendrai ; oui, je [le leur] rendrai dans leur sein, 7 Vos iniquités, et les iniquités de vos pères ensemble, dit le SEIGNEUR, qui ont brûlé de l’encens sur les montagnes, et m’ont blasphémé sur les collines ; c’est pourquoi je mesurerai dans leur sein leur œuvre passée.

« Vos iniquités et les iniquités de vos pères sont toutes devant Moi en détail. » Il est dit que les iniquités sont écrites devant Dieu. Nous continuons de lire les rapports des péchés du peuple qui sont juste devant le Seigneur. Ils sont écrits comme une fumée, comme une représentation de ce qui se passe ici sur terre.

Osée 7:2 Et ils n’ont pas considéré dans leurs cœurs [que] je me souviens de toute leur méchanceté ; maintenant leurs propres actions les ont environné ; elles sont devant ma face.

Il y a la face de Dieu dans le ciel, et les péchés sont juste en face de Lui.

Ésaïe 59:12 Car nos transgressions sont multipliées devant toi, et nos péchés témoignent contre nous ; car nos transgressions [sont] avec nous ; et [quant à] nos iniquités, nous les connaissons ;

Nos transgressions sont avec nous, nos transgressions sont multipliées devant toi. « Multipliées. » De la même manière qu’elles sont avec moi, elles sont avec Lui. Elles sont multipliées avec Lui. Que lisons-nous ici ? Comme les péchés dans le service typique étaient transférés au lieu saint et au lieu très saint, et puis purifiés, etc., ainsi la réalité vivante de nos péchés est là devant Lui, elle fait partie de Son trône, et de Ses créatures créées.

Deutéronome 32:32 Car leur vigne [est] de la vigne de Sodome, et des champs de Gomorrhe ; leurs raisins [sont] des raisins de fiel, leurs grappes [sont] amères; 33 Leur vin [est] le poison de dragons, et un cruel venin d’aspics. 34 Cela n’est-il pas amassé près de moi, [et] scellé parmi mes trésors ?

La création de Dieu dans le sanctuaire céleste, ces créatures, les roues au-dedans des roues avec des yeux tout autour, les anges, les chérubins, tous ceux-ci sont les êtres créés de Dieu, des ordinateurs vivants. Comment appelle-t-Il Son église ? N’appelle-t-Il pas Son église Son trésor, Ses joyaux ? Avec Ses joyaux là-haut, et avec nous, tous les péchés sont multipliés, enregistrés. Les péchés que vous et moi avons commis, ils sont enregistrés en moi, et je les ai en mémoire visuelle. Lorsque vous avez un rêve, il vous arrive de rêver des histoires de votre vie, et c’est une image vivante dans votre esprit. Ces trésors du ciel ont des enregistrements des péchés, et ces péchés sont multipliés devant Dieu. Ils montent comme une fumée, parce que cela fait partie de l’autel des parfums. C’est enregistré. Comment est-ce que c’est enregistré là-haut ? Vous avez des yeux avec lesquels vous enregistrez ce que vous avez fait, et ces créatures vivantes, qui peuvent chanter, et qui peuvent s’exprimer elles-mêmes à Dieu, ont un enregistrement de ces péchés. Ces créatures vivantes constituent l’autel des parfums, et celui-ci est directement relié au trône de Dieu, parce qu’à son sommet, il y a une couronne tout autour, ce qui représente un trône.

C’est très difficile de dépeindre la réalité vivante dans un cadre terrestre, donc vous avez le premier voile, le trône à cet endroit (l’autel des parfums), et le trône derrière le second voile (l’arche), et tout cela fait partie du trône de Dieu. Souvenez-vous, ces roues tournent et se déplacent, et le trône se déplace dans le sanctuaire céleste. Ces yeux qui voyagent dans tous les lieux de cette terre, enregistrent tout dans ces ordinateurs du ciel. Nous avons ici une vision de l’ordinateur du siège internet, où Dieu a Ses ordinateurs vivants qui communiquent de là jusqu’à cette planète, et tout à travers l’univers. Mais c’est particulièrement les choses qui se produisent sur cette planète qui sont prises en charge par ces créatures. Tout est capturé.

Dans Apocalypse, nous voyons la scène de ces saints qui crient sous l’autel, parce que l’autel, qui est constitué de ces créatures avec ces roues, a capturé le cri des gens qui ont étaient martyrisés pour Christ. Beaucoup de gens pensent qu’il y a vraiment des êtres qui sont couchés sous l’autel. Mais cela n’a pas de sens. Ce sont des images vivantes qui ont été enregistrées par ces yeux, et ils crient à Dieu sur l’enregistrement. Mais ils ont été tués, et ils doivent rester là jusqu’à ce que les autres qui doivent encore mourir aient été tués. Dieu les observe dans Son film. Il regarde une retransmission vidéo de la terre, et Il dit : « Oui, vous êtes justes. Ils ne vont ont pas considéré comme justes, mais Je vous couvre de Mes vêtements blancs. » « Mais, » dit-Il, « vous devez attendre là jusqu’à ce que les autres meurent. »

Vous avez ici une image du siège internet de l’univers. Tout y est enregistré. C’est multiplié devant Lui parce que, à ce qui est enregistré maintenant vient s’ajouter le prochain péché, et le prochain, et tout est écrit dans cette image vivante.

L’arche et l’autel hébreux étaient des réceptacles du péché symbolique du peuple. Mais ceci est la réalité, le chemin nouveau et vivant. Si ces réalités vivantes sont transférées et enregistrées depuis la terre jusqu’au sanctuaire céleste, est-ce quelque chose hors de notre portée de compréhension ? Que fait l’homme aujourd’hui ? Il envoie des engins spatiaux jusqu’à Mars, et bien au-delà de Mars, loin dans l’espace, et ici sur la terre il a ses ordinateurs qui relèvent tout ce que ces engins font, et ils conduisent ces engins qui sont loin là-haut. Ils ont des caméras sur ces engins spatiaux, et ils prennent des photos. Ils font atterrir des engins spatiaux sur la planète Mars et ils prennent des photos. C’est ce que l’homme fait. Qu’est-ce que Dieu peut faire ? Nous le décrivons ici. C’est précisément ce que l’homme ne fait à peine qu’imiter.

Vous et moi, nous sommes des ordinateurs, des ordinateurs vivants. Dieu, dans le ciel, a des ordinateurs vivants avec des yeux partout sur leurs corps, et ils scannent cette planète tout comme l’homme scanne la planète Mars.

Transfert de fichiers

Nous en venons maintenant à notre expérience par rapport à la façon dont tout ce service du sanctuaire céleste s’applique à notre salut, la façon dont ce chemin nouveau et vivant s’occupe de nous qui sommes des croyants en Dieu.

Les livres du ciel enregistrent les péchés qui auraient été commis s’il y avait eu l’occasion. Dieu amènera toute œuvre en jugement, avec toute chose secrète. Par Sa loi Il mesure le caractère de chaque homme. De la même manière que l’artiste transfère sur la toile les traits du visage, ainsi les traits de chaque caractère individuel sont transférés dans les livres du ciel. Dieu a une photographie parfaite du caractère de chaque homme, (Signs of the Times, 31 juillet 1901). {Bible Commentary Vol. 5 1085.4}

Du temps de Sœur White, tout ce qu’ils avaient pour reproduire les visages des gens, c’était la photographie et la peinture. Aujourd’hui, nous avons quelque chose qui accomplit cette déclaration. Le transfert de notre vie et de notre caractère est en fait enregistré en flux vidéo dans les ordinateurs là-haut. Ce sont des images vivantes.

Tout est enregistré dans le ciel. Page après page, l’histoire de l’expérience de notre vie est écrite, avec les motifs qui nous ont poussés à l’acte. Tout apparaîtra comme une véritable image de vie, {Review & Herald, 13 janvier 1891, par. 3}

Page après page ? Image après image de vidéo. Nous voyons ici clairement que le mobilier céleste est celui qui n’est pas fait de mains, c’est celui que le Seigneur a créé. Ces créatures et ces roues font partie du trône de Dieu. Son trône est un lieu d’enregistrement de la vie de chaque personne. Souvenez-vous, il était fait aspersion du sang sur les cornes de l’autel des parfums. Nos vies sont enregistrées dans ces organismes vivants dans le ciel. Mais où sont-elles enregistrées dans nos ordinateurs ?

Jérémie 17:1 Le péché de Juda [est] écrit avec un stylet de fer, [et] avec la pointe d’un diamant ; [il est] gravé sur la table de leur cœur, et sur les cornes de vos autels ;

Lorsque nous avons étudié cet aspect (voir Le Sanctuaire du Corps), nous avons examiné le corps et son système nerveux, et avons constatés que les cornes antérieure et postérieure de votre colonne vertébrale, montent et continuent à s’élargir dans le cerveau ; et c’est là que les péchés sont enregistrés. L’une des cornes reçoit le message, le fait monter, et le message redescends par l’autre corne. Ces chemins enregistrés sont en fait attachés de telle sorte que c’est écrit avec une pointe d’un diamant sur les cornes de leurs autels. C’est pour cette raison qu’une personne qui fume va automatiquement chercher son paquet de cigarettes sans même y penser, parce que c’est une chose automatique, c’est déjà inscrit. Pour un alcoolique, l’action de boire est inscrite ; c’est là dans ses gènes.

Nos péchés sont inscrits là comme des entités vivantes, des péchés vivants, et comme des enregistrements vivants dans les créatures célestes, parmi Ses trésors. Aujourd’hui, nous comprenons mieux cela, parce que même quand ils avaient les ordinateurs sur des lignes de fibre optique, ils n’étaient pas allé aussi loin que là où nous sommes aujourd’hui, mais maintenant ils utilisent des connexions radios avec leurs ordinateurs (Wi-Fi). Ils diront encore que c’est mieux pour eux d’avoir la fibre optique, mais vous pouvez avoir accès à travers les ondes radios. Voilà, le ciel est fondé sur ce genre de système. Là, dans le sanctuaire céleste, est enregistré ce qui est enregistré dans nos ordinateurs. C’est uploadé. Nos péchés sont uploadés, et nous devons télécharger la vie de Christ.

Reformatage du disque dur

Au Jour des Expiations, quand les péchés étaient purifiés du sanctuaire, l’arche de l’alliance et l’autel des parfums recevaient l’aspersion pour effacer les péchés, afin que ceux-ci puissent être placés sur le bouc émissaire. Dans la réalité, nos cœurs et nos cornes doivent se voir appliquer le sang de Jésus pour effacer notre péché. Le sang de Jésus est une histoire vivante de la mort et de la résurrection de Jésus Christ. Cela doit être implanté clairement dans notre compréhension pour que cela devienne une expérience vivante. Au fur et à mesure que cela devient une expérience vivante, cela efface, par la confession et la repentance, les péchés qui y sont enregistrés. Quand ils sont effacés ici, ils sont alors naturellement effacés là-haut, parce que l’image de Jésus était également appliquée avec ces créatures vivantes. Ils ont l’image de la mort et de la résurrection de Jésus dans leur système. Alors que nous observons l’activité de purification, remarquez la manière dont c’est décrit dans le concept céleste. Voilà ce qu’Ésaïe a dit quand il a vu le trône de cette manière :

Ésaïe 6:5 Alors je dis : Malheur à moi ! car je suis perdu ; parce que je [suis] un homme aux lèvres impures, et je demeure au milieu d’un peuple aux lèvres impures ; car mes yeux ont vu le Roi, le SEIGNEUR des armées. 6 Puis l’un des séraphins vola vers moi, ayant en sa main un charbon vif, qu’il avait pris avec les pincettes de dessus l’autel ; 7 Et il [le] mit sur ma bouche, et dit : Voici, ceci a touché tes lèvres ; et ton iniquité est ôtée, et ton péché est expié.

Ces charbons était pris, non pas du sanctuaire terrestre, mais du sanctuaire céleste. Sur l’autel des parfums dans le sanctuaire céleste, entre ces créatures, il y a des charbons qui sont utilisés.

Ézéchiel 10:2 Et il parla à l’homme vêtu de lin, et dit : Va entre les roues, [c’est-à-dire] au-dessous du chérubin, et remplis ta main de charbons de feu d’entre les chérubins, et répands-les sur la ville. Et il y alla devant mes yeux.

Il était chargé d’aller vers les charbons qui étaient entre les chérubins.

Ézéchiel 10:6 Et il arriva [que], quand il eut commandé à l’homme vêtu de lin, disant : Prends du feu d’entre les roues, d’entre les chérubins ; il entra, et se tint près des roues. 7 Et [un] chérubin étendit sa main, d’entre les chérubins, vers le feu qui [était] entre les chérubins, et il [en] prit, et [le] mit dans les mains de [celui qui était] vêtu de lin, qui [le] prit, et sortit.

Vous avez ici la scène des péchés du peuple de Dieu étant purifiés, de la même manière que les charbons avaient été placés sur les lèvres d’Ésaïe pour le purifier de ses péchés. L’œuvre et l’activité de ce travail informatique sont en fait en opération pour purifier le peuple de Dieu au Jour des Expiations dans le sanctuaire céleste. La physiologie du corps humain nous montre que c’est un ordinateur vivant. Le même Esprit qui donne à cet ordinateur la vie, est l’Esprit qui donne la vie aux ordinateurs célestes. De la même manière que les chandeliers étaient illuminés par l’huile, ainsi, l’huile se verse dans l’église, le Saint-Esprit se verse dans le peuple de Dieu. C’est Lui l’Esprit qui anime le système tout entier de la création de Dieu. C’est la partie de Dieu en mouvement. Quand Dieu a créé, Il a parlé, et l’Esprit s’est mut. C’est exactement la même chose aujourd’hui. Il y a encore une description de cela :

Ézéchiel 10:16 Et quand les chérubins allaient, les roues allaient à côté d’eux ; et quand les chérubins levaient leurs ailes pour s’élever de terre, les même roues aussi ne se détournaient pas d’à côté d’eux. 17 Quand ils s’arrêtaient, [celles-ci] s’arrêtaient ; et quand ils s’élevaient, [celles-ci] s’élevaient [aussi] ; car l’esprit de la créature vivante [était] en elles.

L’huile qui était transmise le long des conduits vers les créatures vivantes et vers nous, était l’Esprit qui les animait et les mouvait, et qui nous meut. Vous souvenez-vous des lampes qui montaient et descendaient à l’intérieur de ces créatures ? Ils devaient être légèrement transparents pour que les lampes puissent être vues monter et descendre. Il y avait un courant électrique qui les traversait. Que lisons-nous à propos de votre esprit et du mien ?

Proverbes 20:27 L’esprit de l’homme [est] la bougie du SEIGNEUR sondant toutes les profondeurs des entrailles.

Nous avons aussi des bougies. Nous avons des lampes qui montent et descendent à l’intérieur de nous-mêmes, sondant à l’intérieur de nous, tout comme ces créatures.

Psaume 18:28 Car tu allumeras ma chandelle [note marginale : ma lampe]; le SEIGNEUR mon Dieu éclairera mes ténèbres.

Tous ces passages nous montrent clairement que pour nous qui sommes des ordinateurs portables, la vie et l’électricité du Saint-Esprit sont en fait mon esprit qui fonctionne. « En Lui nous vivons, et nous nous mouvons, et nous avons notre être. » Cet ordinateur vivant de mon esprit est relié aux ordinateurs vivants du siège du sanctuaire. L’inspiration dépeint cette image :

L’église de Dieu ici-bas est une avec l’église de Dieu en-haut. Les croyants sur la terre et les êtres dans le ciel qui ne sont jamais tombés, constituent une seule église. Chaque intelligence céleste est intéressée dans les assemblées des saints qui sur la terre se rencontrent pour adorer Dieu. Dans le parvis intérieur du ciel, ils écoutent le témoignage des témoins pour Christ dans le parvis extérieur sur terre, et la louange et l’action de grâces des adorateurs ici-bas est reprise dans l’hymne céleste, la louange et la réjouissance retentissent à travers les parvis célestes parce que Christ n’est pas mort en vain pour les fils déchus d’Adam. Tandis que les anges boivent à la source, les saints sur terre boivent des purs ruisseaux qui coulent depuis le trône, les ruisseaux qui réjouissent la cité de notre Dieu. Oh, si nous pouvions tous réaliser la proximité du ciel à la terre ! {Testimonies for the Church Vol. 6 366.1}

À quel point est-ce proche ? Certaines personnes disent : « Mais je ne peux pas voir qu’Il est si proche. » Eh bien, si nous pouvions réaliser que nous sommes en effet des ordinateurs et que le ciel est le siège du système informatique, nous saurions que nous sommes en contact les uns avec les autres. L’Esprit de Dieu en vous peut vous donner une compréhension visuelle dans votre esprit de la communication dans le ciel. C’est possible.

Scan du réseau

Au temps de la purification du sanctuaire céleste, depuis que Jésus est entré dans le lieu très saint dans le ciel, la vie des adorateurs de Dieu sur terre qui sont consciemment engagés dans les activités du sanctuaire céleste et qui sont en harmonie avec ce qui se passe, est mesurée. Leur vie est comparée dans le sanctuaire céleste. Tout comme les saints qui sont morts y sont en retransmission vidéo, ainsi, les fidèles de Dieu qui sont vivants y sont également en retransmission vidéo. Voilà ce que cela veut dire que le peuple de Dieu soit conscient de ce qui se passe dans le ciel, dans le sanctuaire :

Apocalypse 11:1 Et il me fut donné un roseau semblable à une verge ; et l’ange se présenta, et dit : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, et l’autel, et ceux qui y adorent.

« Mesure … l’autel, et ceux qui y adorent. » L’autel a enregistré toute notre vie. Tout y est. Et nous adorons là. Alors que nous adorons Dieu, nous l’adorons là, et c’est cela qui est mesuré : les gens qui l’adorent .

Apocalypse 11:2 Mais le parvis qui est en dehors du temple, laisse-le, et ne le mesure pas ; car il est donné aux Gentils ;

Ceux-là n’y sont pas, ils vivent ici, et ils n’ont pas leur identification pour la communication avec le ciel. Ils ne sont pas identifiés. Ils vivent sur cette planète. Leur ordinateur est uniquement ici. Ces gens-là ne sont pas mesurés. Seuls ceux qui sont identifiés sont mesurés.

« Le jugement se tint, et les livres furent ouverts. » « Jusqu’à deux mille trois cent jours ; puis le sanctuaire sera purifié. » Tout est là. Des choses sont effacées pour ceux qui laissent vraiment l’évangile de Jésus Christ, les charbons de l’autel, effacer leurs péchés ; ils coopèrent avec cette œuvre. Ceux qui n’y sont pas et qui sont déconnectés, auront leurs péchés fidèlement conservés sur les enregistrements du ciel. Tout ce qui est fait sur terre est enregistré dans le ciel. Mais ils n’y sont pas par la foi, donc les livres qui furent ouverts pendant le jugement depuis 1844 sont pour ceux qui sont mentionnés dans 1 Timothée 5:24, tandis que les autres sont laissés jusqu’à plus tard.

1 Timothée 5:24 Les péchés de certains hommes sont découverts auparavant, précédant le jugement ; et [pour] certains [hommes] ils suivent après.

Les livres sont ouverts, et Jésus révèle au peuple de Dieu leurs péchés, ils les confessent, et ils sont purifiés par les charbons de dessus l’autel. Si nous sommes en accord avec cette œuvre, nos péchés sont découverts devant nous ; ils sont une réalité vivante que nous confessons d’une manière vivante, par le sang et la réalité vivante de Jésus Christ. Mais les autres sont ceux dont il est écrit dans Apocalypse 20:11. Les gens dont les péchés suivent après sont ceux qui n’ont pas eu leurs péchés découverts et lavés dans une activité vivante avec Jésus.

Apocalypse 20:11 Et je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus, devant la face duquel la terre et le ciel s’enfuirent ; et il ne fut trouvé aucune place pour eux. 12 Et je vis les morts, petits et grands, se tenir devant Dieu ; et les livres furent ouverts, et un autre livre fut ouvert, qui est [le livre] de vie ; et les morts furent jugés d’après ces choses qui étaient écrites dans les livres, selon leurs œuvres.

Cette scène est décrite dans The Great Controversy, pages 666 à 668 (La Tragédie des Siècles, pp. 723-726). Je vais donner un bref résumé de ce qui y écrit :

Les livres (ordinateurs) du ciel

Quand le grand trône blanc s’élève et que tous les méchants sont autour de la cité, soudainement, il y a une image qui apparait d’un bout à l’autre du ciel, un film qui est joué. Chaque personne en particulier regarde sa vie telle qu’elle a été enregistrée par ces créatures vivantes, et c’est maintenant diffusé et passé sur le ciel. C’est cela le jugement. Tout le monde sera convaincu de leur péché parce qu’ils se verront eux-mêmes dans toute le drame du monde, et là où ils ont leur place. La description qui est donnée, c’est qu’ils verront tous la croix, où les Juifs ont crucifié Christ. Pilate se verra. Tous se verront. Les prélats papaux avec tous leurs mauvais traitements des gens, leur destruction des saints, ils se verront, et ils seront tous convaincus parce qu’ils verront leurs propre histoire. Cela dépend de nous si nous allons voir notre histoire maintenant, si nous allons être convaincus et allons confesser et accepter les charbons de dessus le feu, ces charbons qui brûlent notre culpabilité et notre péché, l’application du sang de Jésus qui est enregistré sur ces charbons et sur cet autel des parfums. Si nous laissons nos péchés être découverts maintenant, ils peuvent tous être purifiés, tout comme les lèvres d’Ésaïe ont été touchées par le charbon. Si nous permettons à cela de se produire, l’ange prendra des charbons de dessus l’autel et touchera notre autel, dans notre vie, et nous serons purifiés parce que nous verrons la magnifique application du sang de Christ pour mon péché.

À ce moment-là, ils verront leurs propres péchés, mais aucun sacrifice qui puisse les couvrir. Les péchés d’un homme sont découverts auparavant, et pour l’autre, ils le sont après. L’ordinateur vivant projettera les histoires dans le ciel. Mais si nous avons eu nos vies purifiées de nos péchés, alors ces péchés que nous avons commis seront effacés de cette scène. Vous pouvez le faire avec un ordinateur : « Supprimer. » Ils seront supprimés maintenant.

Puisse Dieu nous aider à avoir une compréhension claire de ce qui se passe, afin que nous continuions à agrandir cela, parce que c’est notre expérience vivante qui a maintenant lieu dans le sanctuaire céleste.

Le siège internet de l’univers a une adresse. Nous pouvons nous connecter et, par la prière, nous pouvons communiquer, et laissez le ciel communiquer en retour. Télécharger et uploader. Quelle magnifique réalité.

Amen.

Publié le 14/11/2014, dans Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s