17. La méthode vestimentaire de Dieu dans le sanctuaire – 1ère partie

Le sanctuaire : étude 17

Par John Thiel (étude en anglais)

En étudiant le sanctuaire, nous étudions en fait la voie de Dieu. Et Ses voies sont différentes de nos voies. Pour aider nos esprits à saisir ce que le sanctuaire essaie en fait de nous enseigner, nous lisons les paroles du psalmiste, alors qu’il innocente le Seigneur :

Psaumes 63:1 Ô Dieu, tu [es] mon Dieu ; je te chercherai au point du jour ; mon âme a soif de toi, ma chair soupire après toi dans une terre aride et desséchée, où il n’y a pas d’eau ; 2 Pour voir ta puissance et ta gloire, ainsi [que] je t’ai contemplé dans le sanctuaire.

David veut voir Sa puissance et Sa gloire comme Il l’a vu dans le sanctuaire, et ensuite il réfléchit à cela en disant :

Psaume 63:3 Car ta tendre bonté [est] meilleure que la vie ; mes lèvres te loueront.

Quelle déclaration : ta tendre bonté est meilleure que la vie. C’est cette gloire de Dieu qu’il veut voir, la gloire du caractère de Dieu. C’est sur cela que nous nous concentrons dans le sanctuaire.

Psaumes 77:13 Ta voie, ô Dieu, [est] dans le sanctuaire ; qui [est] un Dieu grand comme [notre] Dieu ?

Une grande route pour voyager

Nous identifions cette voie. Comment s’appelle-t-elle ? Ta voie, ô Dieu, ta gloire, ton caractère. Cette voie est exprimée ici, et elle est identifiée comme une grande route, une route pour voyager.

Ésaïe 35:8 Et il y aura là une grande route, et un chemin, et il sera appelé : Le chemin de la sainteté ; l’impur n’y passera pas ; mais il [sera] pour ceux-là ; les voyageurs, bien qu’insensés, ne s'[y] égareront pas.

La voie de Dieu, telle qu’elle est distinctive dans le sanctuaire, est la voie de la sainteté. Alors que nous en venons à ce sujet de ne pas s’égarer dans la voie de la sainteté par rapport au vêtement, y-a-t-il quelque chose dans le sanctuaire qui a à voir avec le vêtement et qui reflète la voie de la sainteté ? Si vous vous teniez à l’extérieur du parvis, et que vous regardiez vers le sanctuaire, vous ne pourriez pas voir dans le sanctuaire, il était entouré tout autour de lin blanc. Le sanctuaire est lié à nous, la chambre même du trône de Dieu. Notre corps est le sanctuaire. Et dans le sanctuaire du corps, le cerveau, le lobe frontal, est le deuxième appartement. La partie arrière du cerveau, où les zones intellectuelles se trouvent, c’est le premier appartement. Le message doit se déplacer depuis le lobe intellectuel jusqu’au lobe frontal, où le trône de Dieu doit gouverner. C’est de là que le cœur de l’homme doit être gouverné. Le corps était en fait le parvis. Autour du parvis, il y a un lin blanc de sorte que vous ne pouvez pas voir à l’intérieur du parvis, ou à l’intérieur du sanctuaire. Le sanctuaire était lui-même recouvert de voiles et de peaux de sorte que vous ne pouviez pas voir à l’intérieur du sanctuaire. Vous avez là une représentation vivante de la manière dont Dieu couvre le sanctuaire, ce qui est un symbole du recouvrement de notre corps. Ceci est une démonstration de la méthode vestimentaire de Dieu, de sorte que ce qui était derrière le lin blanc ne pouvait pas être vu.

Mais il y a quelque chose de plus grand que cette observation dans le sanctuaire. C’est ce qui a été donné aux prêtres. Lorsque nous examinons les prêtres dans Lévitique, nous voyons qu’ils ont reçu des instructions, parce qu’ils devaient représenter la voie de Dieu.

Les prêtres du sanctuaire

Lévitique 10:9 Ne bois pas de vin ni de boisson forte, toi, ni tes fils avec toi, quand vous entrez dans le tabernacle de l’assemblée, de peur que vous ne mouriez ; [ce sera] un statut perpétuel dans vos générations, 10 Et afin que vous puissiez faire la différence entre [ce qui est] saint et [ce qui est] profane, entre [ce qui est] impur et [ce qui est] pur, 11 Et afin que vous enseignez aux enfants d’Israël tous les statuts que le SEIGNEUR leur a prononcés par le moyen de Moïse.

Où dans le sanctuaire recevons-nous la compréhension de la voie de Dieu ? À partir des prêtres. Ils étaient appelés à se comporter d’une telle manière qu’ils ne buvaient pas de vin, ni de boisson forte, afin qu’ils puissent clairement représenter la voie de la sainteté de Dieu, pour faire la différence entre le saint et le profane, et le distinguer clairement. Ainsi, les prêtres, par leur activité pratique, décrivent et représentent Jésus, la voie. « Je suis la voie, la vérité, et la vie, nul ne vient au Père que par moi. » Les prêtres dans l’Ancien Testament devaient représenter cela. Qu’est-ce que la manière de s’habiller du prêtre révèle par rapport à la manière de s’habiller de Dieu ? Dans cette étude en particulier, nous nous concentrons sur l’essence même du vêtement, pas simplement sur l’aspect externe. Nous entrerons davantage dans le détail de l’aspect externe, mais nous nous concentrons maintenant sur la vraie compréhension du vêtement telle qu’elle vient du sanctuaire, la motivation du vêtement, le cœur même de son message. C’est ce que nous avons identifié comme la sainteté. La voie de la sainteté de Dieu doit être considérée par rapport à ce sujet.

Dieu a donné des instructions en ce qui concerne les vêtements du prêtre qui devaient être placés sur lui. Nous voyons ici le principe que le service du sanctuaire dispose devant l’esprit, voici l’instruction de Dieu pour le sacerdoce :

Exode 28:1 Et fais approcher de toi Aaron ton frère, et ses fils avec lui, d’entre les enfants d’Israël, afin qu’ils puissent me servir dans la fonction de prêtre, [savoir] Aaron, Nadab et Abihu, Éléazar et Ithamar, fils d’Aaron. 2 Et tu feras à Aaron, ton frère, de saints vêtements, pour gloire et pour beauté.

Voilà notre guide. Dieu, en traitant du vêtement des prêtres, va expliquer à l’étudiant ce que le vêtement est censé communiquer. Des vêtements qui sont saints. De saints vêtements, pour gloire et pour beauté. Mais cela n’était pas juste pour Aaron. Il y avait ici les beaux vêtement d’Aaron :

Exode 28:5 Et ils prendront de l’or, du bleu, du pourpre, de l’écarlate, et du fin lin. 6 Et ils feront l’éphod [d’]or, [de] bleu, [de] pourpre, [d’]écarlate, et [de] fin lin retors, en ouvrage d’ art.

Quand vous examinez le grand prêtre, il y avait une couleur magnifique par-dessus le vêtement blanc. Cela peut être compris comme de la beauté. Mais ensuite, Dieu les appelle encore à réaliser que les fils d’Aaron porteraient seulement des tuniques de lin blanc, qui seraient aussi pour gloire et pour beauté.

Exode 28:40 Et pour les fils d’Aaron tu feras des tuniques, et tu feras pour eux des ceintures, et tu feras pour eux des mitres, pour gloire et pour beauté. 41 Et tu en revêtiras Aaron, ton frère, et ses fils avec lui ; et tu les oindras, et les consacreras, et les sanctifieras, afin qu’ils puissent me servir dans la fonction de prêtre. 42 Et tu leur feras des caleçons de lin, pour couvrir leur nudité ; ils iront des reins jusqu’aux cuisses ; 43 Et ils seront sur Aaron, et sur ses fils, quand ils entrent dans le tabernacle de l’assemblée, ou quand ils approchent de l’autel pour faire le service dans le [lieu] saint, afin qu’ils ne portent pas d’iniquité, et ne meurent pas ; [ce sera] un statut perpétuel pour lui et pour sa postérité après lui.

Vous pouvez voir ici que les prêtres portaient des tuniques de lin qui allaient jusqu’aux pieds, avec un simple lin blanc et une ceinture. Ceci était identifié par Dieu comme des vêtements pour gloire, pour beauté et sainteté.

Les caleçons

Exode 28:42 Et tu leur feras des caleçons de lin, pour couvrir leur nudité ; ils iront des reins jusqu’aux cuisses ;

En-dessous des tuniques, il y avait des caleçons pour couvrir leur nudité, et il y avait une autre distinction faite au chapitre 20 par rapport à cela. Pourquoi devaient-ils couvrir leur nudité en-dessous des vêtements ? Nous pouvons voir à partir du verset suivant comment Dieu voit la nudité :

Exode 20:26 Et tu ne monteras pas à mon autel par des marches, afin que ta nudité n’y soit pas découverte.

Réfléchissez à ce qu’Il dit. Ils devaient porter ces tuniques, et en-dessous de ces tuniques ils devaient porter des caleçons qui allaient des reins jusqu’aux cuisses, et pourtant ils ne devaient pas monter sur des marches parce que leur nudité serait découverte. Vous pouvez voir la pensée de Dieu. Depuis le haut de leurs chaussures jusqu’aux caleçons, aux cuisses, ils seraient nus, et cela ne devait pas être vu. Nous obtenons ici un principe. C’est ce que Dieu appelle de saints vêtements, des vêtements pour gloire et pour beauté. Dieu veut que nous cherchions à comprendre ce qu’il y a ici pour nous par rapport à la méthode vestimentaire de Dieu.

L’un des points sur lesquels ceux récemment venus à la foi auront besoin d’instruction est le sujet du vêtement. Que l’on s’occupe fidèlement des nouveaux convertis. Sont-ils vains dans le vêtement ? Chérissent-ils la fierté de cœur ? L’idolâtrie du vêtement est une maladie morale. Elle ne doit pas être transportée dans la nouvelle vie. Dans la plupart des cas, la soumission aux exigences de l’évangile demandera un changement résolu dans le vêtement. {Testimonies for the Church Vol.6 96.1}

Il ne devrait pas y avoir d’insouciance dans le vêtement. Pour l’amour de Christ, dont nous sommes les témoins, nous devrions chercher à tirer le meilleur parti de notre apparence. {Testimonies for the Church Vol.6 96.2}

Maintenant, à la lumière de ce qu’elle vient de dire, elle indique le tabernacle :

Dans le service du tabernacle, Dieu a spécifié chaque détail concernant les vêtements de ceux qui font le service devant Lui. Ainsi, on nous apprend qu’Il a une préférence en ce qui concerne le vêtement de ceux qui le servent. {Ibid.}

Dieu a en fait de très fortes préférences. Il dit : Je veux que vous fassiez de saints vêtements, Je veux que vous fassiez des vêtements pour mes prêtres, pour beauté et pour gloire. D’après Ellen White, Dieu a une préférence par rapport à ceux qui le servent.

Les instructions données par rapport aux robes d’Aaron étaient très spécifiques, car son vêtement était symbolique. {Ibid.}

De quoi son vêtement était-il un symbole ?

Ainsi, le vêtement des disciples de Christ devrait être symbolique. En toutes choses, nous devons être des représentants de Lui. Notre apparence à tous les égards, devrait être caractérisée par le soin, la modestie, et la pureté. {Ibid.}

De saints vêtements, le soin, la modestie, et la pureté.

Les paroles de l’Écriture par rapport au vêtement devraient être attentivement considérées. Nous avons besoin de comprendre ce que le Seigneur du ciel apprécie même dans l’habillement du corps. {Testimonies for the Church Vol.6 96.3}

Beaucoup de gens ne s’arrêtent pas pour réfléchir à cela. Ils mettent juste leurs habits et ils oublient. « Qu’est-ce qui est important par rapport à mon habit ? » Dieu apprécie même l’habillement du corps. Nous avons besoin d’étudier cela.

Tous ceux qui sont sérieux dans leur recherche de la grâce de Christ, tiendront compte des précieuses paroles d’instruction inspirées par Dieu. Même le style du vêtement exprimera la vérité de l’évangile. {Ibid.}

Réfléchissez-y attentivement. Même le style du vêtement exprimera la vérité de l’évangile. Dieu a une préférence. Il a une appréciation du vêtement. Nous voulons aller au fond de ces choses. Quand Il dit : des vêtements qui sont saints, des vêtements pour beauté et pour gloire, nous voulons Lui demander : D’accord Seigneur, qu’y-a-t-il ? Nous ne parlons pas simplement de ceux qui servent Dieu dans le ministère. Certaines personnes me disent : « C’est bien quand nous venons adorer Dieu et que nous devons nous habiller comme cela dans le ministère ; » mais remarquez ici que cela ne s’adresse pas seulement aux pasteurs, parce que toute personne qui devient un enfant de Dieu est identifiée dans 1 Pierre 2:5. Il parle à chaque croyant :

1 Pierre 2:5 Vous aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés [en] une maison spirituelle [le sanctuaire], un saint sacerdoce, 

Vous êtes-vous déjà arrêté pour réaliser que nous sommes tous un saint sacerdoce ?

1 Pierre 2:5 … afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ.

Tous ceux qui sont disciples de Jésus sont un sacerdoce royal, afin de donner à Dieu des sacrifices spirituels. C’est ce que nous faisons qui est acceptable ou qui n’est pas acceptable à Dieu en tant que prêtres.

1 Pierre 2:9 Mais vous [êtes] une génération choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple particulier, afin que vous annonciez les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ;

Le sacerdoce doit annoncer la gloire de Dieu. Alors que nous étudions les prêtres de l’Ancien Testament et les vêtements que Dieu leur a donné, nous voyons que ces vêtements étaient symboliques, et, de même, notre habit est symbolique parce que, en tant que chrétiens, nous devons être des prêtres royaux. Examinons maintenant une déclaration puissante par laquelle nous pouvons vraiment apprécier ce que nous avons traité avec ces passages :

Le caractère d’une personne est jugé par son style vestimentaire. {Education 248.5 / Éducation 279.6}

Est-ce vrai ? Le caractère de Dieu est manifesté par le style vestimentaire qu’Il a décrit pour le sacerdoce, et le sacerdoce devait représenter le caractère de Dieu. Qu’est-ce que le caractère ? La gloire. La gloire de Dieu, c’était Sa tendre bonté et tout ce qui a été décrit quand Moïse a dit : Montre-moi Ta gloire. Il lui a montré Son caractère.

Le caractère d’une personne est jugé par son style vestimentaire. Un goût raffiné, un esprit cultivé, sera révélé dans le choix d’une tenue simple et appropriée. Une simplicité chaste dans le vêtement, quand jointe à une attitude modeste, contribueront beaucoup à entourer une jeune femme de cette atmosphère de réserve sacrée qui sera pour elle un bouclier contre mille périls. {Ibid.}

Le vêtement : saint, révélant le caractère.

Il est juste d’aimer la beauté et de la désirer ; mais Dieu désire que nous aimions et que nous cherchions d’abord la plus grande beauté, celle qui est impérissable. Les meilleures créations de choix de la compétence humaine ne possède aucune beauté qui puisse être comparée à cette beauté de caractère qui a Ses yeux est d’un « grand prix. » {Education 249.1 / Éducation 280.2}

La beauté externe doit être une représentation de quelque chose de plus élevé. Des vêtements qui n’étaient vraiment que des tuniques de lins, de simples tuniques blanches pour couvrir leur nudité à tout égard, est-ce que c’est beau ? Ne cherchons-nous pas généralement la beauté dans quelque chose d’un peu plus coloré et un peu plus ajusté qu’une tunique ? Nous avons une appréciation de la beauté qui n’est pas la beauté de la sainteté. La sainteté est un caractère qui est manifesté par le vêtement que l’on porte. Nous pouvons lentement percevoir le concept que la préférence de Dieu par rapport au vêtement, ce n’est pas juste un charme externe, c’est la beauté cachée du cœur. Un esprit doux et paisible est pour Dieu d’un grand prix, un caractère. Et ce caractère va être manifesté dans le vêtement, cet esprit doux et paisible (a meek and quiet spirit, litt. : un esprit débonnaire/humble et silencieux).

… une jeune femme de cette atmosphère de réserve sacrée qui sera pour elle un bouclier contre mille périls. {Education 248.5 / Éducation 279.6}

Bien sûr, cela est aussi vrai pour les hommes, parce que les prêtres portaient cela aussi. Les vêtements de lin sont liés au caractère. Les prêtres portaient une démonstration du caractère de Dieu, pour gloire et pour beauté. Des vêtements de lin blanc sont comparés à quelque chose :

Apocalypse 3:18 Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu sois riche ; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu, et [que] la honte de ta nudité ne paraisse pas ; et d’oindre tes yeux de collyre, afin que tu voies.

Jésus montre au peuple Laodicéen que Son attitude par rapport au vêtement c’est que leur nudité ne doit pas paraître. C’est cela le vêtement blanc avec lequel Il veut qu’ils soient vêtus. C’est exactement comme cela que les prêtres portaient leur vêtement, des tuniques blanches, afin que leur nudité ne soit pas révélée. Pouvez-vous voir comment les écritures interagissent les unes avec les autres ? L’appréciation de Dieu du vêtement est liée à la sainteté qui couvre de sorte que la honte de la nudité ne soit pas révélée.

Dieu identifie encore dans le chapitre 16 ce qu’Il avait présenté aux prêtres, qu’ils ne devraient même pas monter sur des marches vers l’autel du sacrifice, parce que ce que les caleçons ne cachaient pas serait dévoilé.

Ne soyez pas trouvés avec votre honte

Apocalypse 16:15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux [est] celui qui veille, et [qui] garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu, et qu’on ne voie pas sa honte.

Dieu dit : Ne soyez pas trouvés avec votre nudité révélée dans la honte.

Dans le passage suivant, Il relie la justice et la sainteté avec notre justice personnelle et le vêtement que l’on porte. À quoi notre justice est-elle comparée quand nous pensons que nous sommes biens dans ce que nous faisons et que nous venons à Dieu et disons : Ne puis-je pas te plaire comme je suis ? Comment Dieu voit-Il cela ?

Ésaïe 64:6 Mais nous sommes tous comme une [chose] souillée, et toutes nos justices [sont] comme des haillons sales ;

Si vous êtes habillés en haillons, est-ce beau ? Dieu veut que nous soyons habillés avec des vêtements qui couvrent non seulement en certaines parties, parce que les haillons sont déchirés et sales, et la nudité n’est pas correctement couverte. Notre justice est reliée au vêtement que nous portons.

Des toiles

Les gens essaient de se couvrir, et ils font exactement ce qu’Adam et Eve ont fait.

Ésaïe 59:6 Leurs toiles ne deviendront pas des vêtements, et ils ne se revêtiront pas de leurs œuvres ; leurs œuvres [sont] des œuvres d’iniquité, et l’acte de violence [est] dans leurs mains.

Voyez-vous la liaison entre les vêtements et les activités / œuvres caractéristiques ? C’est inséparable aux yeux de Dieu. Ce que vous portez à l’extérieur est une indication de ce qui est à l’intérieur. Vous ne pouvez pas les séparer. Le caractère d’une personne est généralement reconnu par les vêtements qu’elle porte. Les gens essaient de se couvrir par leurs propres œuvres, ce sont les toiles qu’ils essaient de tisser pour leurs vêtements. Certaines femmes ont même des vêtements qui ressemblent à des toiles. Est-ce qu’elles pensent être couvertes ? Je ne peux toujours pas me faire à l’idée que les gens sont devenus si conditionnés qu’ils pensent que les bas de nylon transparents sont un vêtement. C’est un exemple parfait de cela, des toiles qui ne les couvriront pas.

Lorsque Dieu dit : C’est votre justice, elle est comme des haillons sales et vous ne pouvez pas vous revêtir de vos toiles, Il vient dans la vie d’un croyant et Il remplace ses vêtements par les vêtements de Dieu. Quand Dieu purifie le péché de notre vie et amène Son magnifique caractère dans notre vie, c’est immédiatement relié aux vêtements.

Josué le grand prêtre

Zacharie 3:3 Or Josué était vêtu de vêtements sales, et se tenait devant l’ange. 4 Et il répondit, et parla à ceux qui se tenaient devant lui : Ôtez-lui ses vêtements sales. Et il lui dit : Voici, j’ai fait passer de dessus toi ton iniquité, et je te revêtirai de vêtements de rechange. 5 Et je dis : Qu’on lui mette une tiare nette sur sa tête. Ainsi ils lui mirent une tiare nette sur sa tête, et le revêtirent de vêtements. Et l’ange du SEIGNEUR se tenait là.

Voici un prêtre avec des vêtements sales, ce qui est un symbole du péché, et Dieu dit : Je vais retirer ton iniquité, et alors que je retire ton iniquité, le symbole de ton iniquité est également changé. Quelle méditation. Quand nous devenons de vrais disciples de Jésus, nos vêtements changeront. Cela fait partie de l’ordre de Dieu. Les vêtements qui sont pour gloire et pour beauté, et qui sont des saints vêtements, sont totalement différents de nos vêtements de pécheurs.

La cité de Dieu magnifique et glorieuse

Apocalypse 19:8 Et il lui a été donné d’être vêtue d’un fin lin, net et blanc ; car le fin lin, c’est la justice des saints.

Quand le peuple de Dieu a été rendu pur, net et juste, le vêtement blanc et net de fin lin, que nous avons étudié par rapport aux prêtres, est la liaison avec cela. Le fin lin, net et blanc, est la justice des saints.

Ésaïe 61:10 Je me réjouirai extrêmement dans le SEIGNEUR, mon âme s’égaiera en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert de la robe de la justice, comme un époux [se] pare d’ornements, et comme une épouse s’orne de ses joyaux.

Une robe de justice

Il m’a revêtu des vêtements du salut. Nous voyons encore avec clarté que le salut est révélé par le vêtement. Tout le long, c’est ce que ces passages Bibliques nous communiquent. Si une personne est dans l’obscurité et l’iniquité et l’impureté, elle est partiellement exposée et couverte de toiles et de haillons sales. Une personne qui est dans la lumière est recouverte de vêtements de lumière. Il y a le fait d’être couvert contre le fait d’être découvert, et il y a la lumière contre les ténèbres.

Comment Dieu est-Il couvert ?

C’est exactement comme cela que c’est avec Dieu. Dieu, le Créateur de l’univers est en fait décrit dans la Bible dans Sa majesté et dans Sa gloire avec un vêtement :

Psaume 104:1 Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme. Ô SEIGNEUR mon Dieu, tu es très grand ; tu es revêtu d’honneur et de majesté.

Des saints vêtements ?

Psaume 104:2 [Toi] qui [te] couvre de lumière comme d’un vêtement ; qui étire les cieux comme un rideau ;

Quand Dieu est assis sur Son trône, Il est couvert. Sa nudité ne se voit pas. Pourquoi pas ? Parce qu’Il est couvert de lumière. Regardez maintenant comment la lumière est directement liée à Son voile :

Ésaïe 6:1 L’année en laquelle mourut le roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône haut et élevé, et sa traîne remplissait le temple.

Sa traîne remplissait le temple. Le temple était rempli de lumière, mais qu’est-ce que Sa traîne ? Comme une mariée avec sa traîne. Dans la lecture marginale de la Bible (version King James), il est écrit : ses pans remplissaient le temple. Ses pans, Il se couvre de lumière comme d’un vêtement. La traîne de lumière de Dieu c’est Son pan, et elle couvre le sanctuaire, c’est Sa lumière. C’est de cela qu’Il est couvert, de sorte que les gens ne pouvaient pas voir Dieu parce que la lumière était si claire autour de Lui qu’Il était couvert. Il était couvert de lumière. En cherchant à comprendre la méthode vestimentaire de Dieu, nous découvrons le principe de Sa justice. Nous avons découvert Son voile.

Éden

Quand Il a créé l’homme, nous découvrons le même principe. Lorsque vous venez à la Genèse, vous voyez Dieu créer l’homme. Souvenez-vous de ce que nous venons de décrire au sujet de Dieu et de Sa position.

Genèse 1:27 Dieu donc créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu ; il les créa mâle et femelle.

Quand Dieu les a faits à Son image et qu’Il était revêtu de majesté et de lumière, est-ce que ce serait la même chose pour Adam et Eve ?

Genèse 2:25 Et ils étaient tous deux nus, l’homme et sa femme, et n’en avaient pas honte.

La plupart des gens lisent cela comme si cela voulait dire que la honte de leur nudité était là mais qu’ils n’avaient pas honte. C’est ce qu’ils pensent quand ils lisent cela. Mais pourquoi n’avaient-ils pas honte ? Si la honte de votre nudité est visible c’est une honte, mais ils n’avaient pas honte. Cela relève donc du bon sens que, même par l’utilisation de ce langage, la honte de leur nudité ne se voyait pas. Pourquoi ? Parce que Dieu se couvrait de lumière comme d’un vêtement, et s’Il a fait Adam et Eve à Son image, Il a fait la même chose pour eux.

Le couple sans péché ne portait pas de vêtements artificiels ; ils étaient revêtus d’un voile de lumière et de gloire, comme celui que les anges portent. Aussi longtemps qu’ils vivaient dans l’obéissance à Dieu, cette robe de lumière continua de les envelopper. {Patriarchs & Prophets 45.3 / Patriarches et Prophètes 23.1}

Ces paroles doivent gouverner notre compréhension. Tu me couvre de la robe de la justice. Être revêtu d’une robe, cela veut dire être enveloppé. Est-ce quelque chose qui est serré ou qui est ample ? C’est ample, n’est-ce pas ? Ce n’est pas sur les contours du corps. C’est une enveloppe. La lumière les enveloppait. Nous voyons ici l’appréciation majestueuse du voile de Dieu. En examinant cela et en l’étudiant, nous pouvons apprécier correctement quel vêtement leur a après été donné en remplacement quand ils ont péché. Quand Adam et Eve ont péché, leur péché les a laissés honteux et nus. Qu’ont-ils fait ? Maintenant ils étaient devenus honteux parce que la honte de leur nudité se voyait. Avant cela, ils n’avaient pas honte parce qu’ils ne voyaient pas la nudité.

Genèse 3:7 Et les yeux de tous deux furent ouverts ; et ils connurent qu’ils [étaient] nus ; et ils cousirent des feuilles de figuier, et se firent des tabliers.

Des tabliers, ou des ceintures.

Genèse 3:8 Et ils entendirent la voix du SEIGNEUR Dieu, marchant dans le jardin, à la fraîcheur du jour ; et Adam et sa femme se cachèrent de devant la présence du SEIGNEUR Dieu, parmi les arbres du jardin. 9 Et le SEIGNEUR Dieu appela Adam, et lui dit : Où [es]-tu ? 10 Et il dit : J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que j'[étais] nu ; et je me suis caché.

Étaient-ils nus ? Quand de nos jours vous voyez des gens avec le principe du vêtement en feuille de figuier, ils ont des habits sur eux, mais pourtant, malgré le fait qu’Adam et Eve avaient fait des vêtements en feuilles de figuier, des tabliers, pour se couvrir, ils se sont quand même enfuit de devant Dieu parce qu’ils étaient nus. Qu’est-ce qui se voyait ? Les autres parties du corps. Ils n’avaient pas vu cela avant, mais maintenant c’était visible, donc ils se sont enfuis et ils se sont cachés. Ceci est une répétition des principes de base concernant les vêtements que nous devrions porter pour gloire, pour beauté et pour sainteté.

Lorsqu’Adam et Eve ont péché, qu’a fait Dieu pour eux ?

Genèse 3:21 Et le SEIGNEUR Dieu fit à Adam et à sa femme des robes de peaux, et les en revêtit.

Un vêtement de rechange. Le péché d’Adam et Eve était tel qu’ils portaient des haillons de feuilles, et Dieu a dit : Je vais ôter votre iniquité et Je vais changer votre vêtement, et avec quoi les a-t-Il couvert ? Avec des robes, tout comme Il a décrit aux fils d’Aaron. Ellen White écrit : un manteau (mantle), et c’est le mot d’origine en Allemand et en Hébreu. Un manteau est quelque chose qui va des épaules jusqu’aux pieds. La justice avant la chute était une lumière couvrant leur corps, et après la chute, c’était des manteaux de peaux. Avec tout ce que nous avons lu, nous apprécions l’idée de modestie de Dieu, et quand vous lisez à propos de la modestie dans la Bible, vous lisez l’idée de Dieu, pas l’interprétation de l’homme. C’est important parce que les gens aujourd’hui lisent tout dans la Bible à partir de leur propre perspective, au lieu de celle de Dieu. Nous avons été très clairs ici en lisant de passage à passage exactement quelle est la préférence de Dieu par rapport à la modestie. C’est la sainteté, c’est la beauté. Cela a à voir avec la gloire de caractère.

Un vêtement modeste

Dans le passage suivant, nous avons un langage très important, parce que cela a à voir avec les saints vêtements, pour beauté, gloire et modestie :

1 Timothée 2:8 Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, levant des mains saintes, sans colère et sans doutes ; 9 De la même manière aussi, que les femmes se parent de vêtements modestes, avec pudeur et sobriété ; non pas de tresses, ou d’or, ou de perles, ou d’habits coûteux ; 10 Mais de bonnes œuvres (comme il convient à des femmes qui font profession de piété).

Leurs œuvres ne seront pas un vêtement. Cela doit être les œuvres de Dieu. Cela doit être Sa justice. Avez-vous remarqué qu’il y a ici des expressions de lien ? Les hommes devraient prier en tout lieu, levant des mains saintes, et de la même manière. Voyez-vous le lien ? Des hommes avec des mains saintes, et de la même manière les femmes se parent de vêtements modestes. Pouvez-vous voir la liaison ? Les hommes, dans la sainteté, comme le prêtre, doivent avoir de saints vêtements, et de la même manière, la sainteté de la femme, avec des vêtements modestes. C’est de cette manière que les Écritures deviennent leur propre interprète. À partir de ce que nous avons lu auparavant, nous savons maintenant ce qui est signifié ici : de saints vêtements, beauté et gloire, un caractère. La modestie est qualifiée par la voie de Dieu, par Son caractère. Le caractère d’une personne se voit par le style de vêtement qu’il porte. Dieu a manifesté ce à quoi ressemble Son caractère par l’habillement qu’Il a décrit dans les Écritures. C’est une robe enveloppante, avec le corps et les membres étant enveloppés. Réfléchissez pour vous-mêmes à ce que ces paroles veulent dire, et appréciez un instant ce que Dieu essaie de faire avec nous. En fait, quand vous lisez dans le passage : De la même manière aussi, que les femmes se parent de vêtements modestes, dans le langage original, il est dit : que les femmes se parent de robes flottantes, des vêtements flottants. C’est le même principe que nous avons lu tout le long. Toute exposition du corps humain est une honte. La honte de ta nudité. Ne montez pas par des marches à l’autel pour que les jambes des hommes, à partir de là où les caleçons s’arrêtent, ne soient pas exposées. Les jambes des hommes, sans parler de celles des femmes, c’est une honte.

Les anciennes voies du peuple de Dieu

Si nous voulons que le message soit clair, nous devrions alors examiner les anciennes voies du peuple de Dieu.

Jérémie 6:16 Ainsi dit le SEIGNEUR : Tenez-vous sur les chemins, et regardez, et enquérez-vous des anciens sentiers, où [est] le bon chemin, et marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes. Mais ils ont dit : Nous n'[y] marcherons pas.

Nous devons nous tenir dans les chemins de la vie et demander quelle est la voie de Dieu, quel est le bon chemin. Ensuite, quand nous trouvons les anciens sentiers que Dieu a établi, où est le bon chemin, nous devons y marcher. Regardons certains anciens sentiers des hommes de Dieu et comment ils réagissaient par rapport aux formes d’exposition.

Ésaïe 47:1 Descends, et assieds-toi dans la poussière, ô vierge, fille de Babylone, assieds-toi à terre ; [il n’y a] pas de trône, ô fille des Chaldéens ; car tu ne seras plus appelée tendre et délicate.

Il dit : Tu étais tendre et délicate quand j’œuvrais avec toi, mais maintenant :

Ésaïe 47:2 Prends les meules, et mouds de la farine ; découvre tes tresses, mets à nu la jambe, découvre la cuisse, passe les fleuves. 3 Ta nudité sera découverte, oui, ta honte sera vue ; je prendrai vengeance, et je ne [t’]affronterai pas [comme] un homme.

La mise à nu de la jambe, le dévoilement de la cuisse, c’est la nudité. C’est l’ancienne façon de comprendre. Lorsque vous traversez les villes d’aujourd’hui, que voyez-vous ? La honte. La honte de la nudité des gens, et les esprits des gens sont devenus si conditionnés qu’ils ne rougissent même pas à l’idée.

Dans le passage suivant, il y a certains hommes dont les cuisses étaient exposées :

2 Samuel 10:4 C’est pourquoi Hanun prit les serviteurs de David, et rasa la moitié de leurs barbes, et coupa leurs vêtements par le milieu,

Ils avaient des manteaux, et Hanun a coupé les manteaux par le milieu,

2 Samuel 10:4 … jusqu’à leurs fesses, et les renvoya. 5 Quand ils [le] rapportèrent à David, il envoya à leur rencontre, parce que les hommes étaient dans une grande honte ; et le roi dit : Attendez à Jéricho jusqu’à ce que vos barbes aient repoussées, et revenez [ensuite].

Vous avez ici un sentiment de honte manifesté par ces hommes. Leurs vêtements étaient comme des shorts pour hommes. Leurs jambes étaient exposées, et ajouté à cela l’apparence ridicule d’un côté rasé et l’autre pas, cela les a rendus honteux. Voilà l’ancienne façon de comprendre dans sa démonstration. Ce sont les anciens sentiers.

Quand Noé était découvert

Ce passage parle de Noé :

Genèse 9:21 Et il but du vin, et s’enivra ; et il était découvert à l’intérieur de sa tente. 22 Et Cham, le père de Canaan, vit la nudité de son père, et le rapporta à ses deux frères, dehors. 23 Mais Sem et Japhet prirent un vêtement, [le] mirent tous deux sur leurs épaules, et marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père ; et leurs visages [étaient] tournés en arrière, et ils ne virent pas la nudité de leur père. 24 Et Noé se réveilla de son vin, et sut ce que son plus jeune fils lui avait fait ;

Son fils cadet, Cham, est venu dans la tente et il a regardé la nudité de son père.

Genèse 9:25 Et il dit : Maudit [soit] Canaan ; il sera serviteur des serviteurs de ses frères.

La lignée de Cham était une lignée maudite parce que la honte de la nudité ne fut pas considérée comme quelque chose de honteux. C’était quelque chose à contempler. Tandis que Sem et Japhet n’ont pas regardé la nudité de leur père mais ont mis le vêtement sur leurs épaules, et ont marché à reculons, de sorte que, avant qu’ils l’aient regardé, il était couvert. C’est cela l’ancienne voie de Dieu. C’est la mentalité du bon chemin, de couvrir la nudité.

Quand Aaron a reçu les instructions concernant les vêtements pour lui et ses fils, c’était des vêtements pour gloire et pour beauté, et c’était de saints vêtements, ce qui, nous le voyons clairement, était lié au vrai symbole de la pureté et de la sainteté dans le cœur. Dans notre adoration de Dieu, quand il est dit : Notre Père qui est dans le ciel, que Ton nom soit sanctifié, qu’est-ce que cela veut dire ? Le sanctifier c’est montrer Sa gloire dans notre vie quotidienne. Dans notre vie quotidienne, nous devons adorer Dieu, et comment ?

Voici ce que Dieu veut que nous fassions, et nous voyons exactement ce qu’Il veut dire. Souvenez-vous du message du premier ange, Craignez Dieu, et donnez-Lui gloire :

Psaume 29:2 Donnez au SEIGNEUR la gloire due à son nom ; adorez le SEIGNEUR dans la beauté de la sainteté.

Voyons-nous le lien ? Des vêtements qui sont de saints vêtements. Adorez le Seigneur dans la beauté de la sainteté. Donnez la gloire due à Son nom. Ils doivent avoir des vêtements qui sont de saints vêtements, pour gloire et pour beauté. Adorez Dieu, sanctifiez-le comme cela.

Ceci est la première partie de notre étude, et il y a aura deux autres parties. C’est un sujet très important, que les gens ont totalement perdu de vue parce qu’ils ne comprennent pas

Puisse Dieu nous aider à nous accorder avec cela et à suivre attentivement la recherche ce sujet.

Amen.

Publié le 19/09/2014, dans La réforme vestimentaire, Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s