16. La méthode d’organisation de Dieu

Le sanctuaire : étude 16

Par John Thiel (étude en anglais)

Nous examinons le sanctuaire et nous apprécions ce que le sanctuaire représente en réalité. Nous voulons ranimer notre compréhension par rapport à ce que nous sommes réellement en train de faire dans l’étude du sanctuaire, et pour réaliser la valeur profonde de la contemplation du sanctuaire.

Psaumes 63:1 Ô Dieu, tu es mon Dieu, je te chercherai de bonne heure ; mon âme a soif de toi, ma chair soupire après toi dans une terre aride et desséchée, où il n’y a pas d’eau ; 2 Pour voir ta puissance et ta gloire, ainsi que je t’ai contemplé dans le sanctuaire.

Dans le sanctuaire, la puissance, la gloire et le caractère de Dieu sont aperçus. Notre soif de Lui et notre compréhension de Lui peuvent être merveilleusement satisfaites alors que nous le voyons dans Son sanctuaire.

Psaume 63:3 Car ta tendre bonté est meilleure que la vie ; mes lèvres te loueront.

Dans chaque aspect du caractère de Dieu que nous recherchons, nous le trouverons dans le sanctuaire parce que, comme Psaume 77:13 le dit, Ta voie, ô Dieu, est dans le sanctuaire. « Ta voie, » la voie de Dieu.

La voie de Dieu

Ésaïe 55:8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit le SEIGNEUR. 9 Car [comme] les cieux sont élevés au-dessus de la terre, ainsi mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Les voies de Dieu sont élevées au-dessus de nos voies, comme les cieux sont élevés au-dessus de la terre. Cela doit gouverner notre compréhension lorsque nous examinons le sanctuaire, de sorte que nous ne nous attendrons à rien d’autre qu’à une voie qui est complètement différente de notre compréhension et de notre raison. C’est quelque chose que Dieu doit nous révéler, et nous avons besoin de nous soumettre à cela. Parce que les voies que nous comprenons et les voies qui nous semblent justes sont en fait des voies de morts contrairement à cette voie.

Proverbes 14:12 Il y a une voie qui semble droite à l’homme, mais dont l’issue sont les voies de la mort.

En recherchant les voies de Dieu, nous les trouverons dans le sanctuaire. Et nous devons nous attendre à ce que, dans l’étude de cela, cela sera complètement différent de ce qu’est notre voie naturelle, parce que les voies de Dieu ne sont pas nos voies. En fait, quand nous considérons l’histoire de l’homme et que nous considérons notre propre histoire, nous devenons confus parce que si vous allons suivre les voies de Dieu nous allons trouver que nous passons en fait par des expériences douloureuses. Dans le Psaume 73, le psalmiste se lamente à propos de la voie de Dieu et il se punit en faisant cela, se demandant quand est-ce que tout cela prendra fin.

J’ai porté envie aux insensés

Psaume 73:3 Car j’ai porté envie aux insensés, [quand] j’ai vu la prospérité des méchants.

Il décrit sa jalousie d’eux parce qu’ils semblent se porter si bien, et il est lui dans un état de punition de lui-même.

Psaume 73:12 Voici, ceux-là [sont] les impies qui prospèrent dans le monde ; ils augmentent [en] richesses. 13 Certainement, [c’est en] vain que j’ai purifié mon cœur, et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence. 14 Car j’ai été tourmenté tout le jour, et châtié chaque matin.

C’est l’expérience du croyant. Puis il dit :

Psaume 73:16 Lorsque j’ai réfléchi pour comprendre cela, ce [fut] trop pénible pour moi ; 17 Jusqu’à ce que je sois entré dans le sanctuaire de Dieu ; [alors] j’ai compris leur fin.

Lorsque nous suivons la voie de Dieu, cela n’a pas l’air confortable, cela n’a pas l’air juste, parce qu’il y a une voie qui semble droite mais dont l’issue sont les voies de la mort. Ces gens qui marchent dans les voies qui leur semblent droites ont l’air d’être florissants, et le peuple de Dieu semble être tourmenté, jusqu’à ce que nous étudiions le sanctuaire, et alors nous verrons la fin.

La voie de Dieu dans le gouvernement d’Église

Le sujet que nous voulons suivre maintenant c’est la voie de Dieu dans le sanctuaire par rapport à l’organisation de Son gouvernement, et l’organisation dans le gouvernement même. Quand les pionniers du message adventiste ont commencés, la clé qui a déverrouillée leur déception, c’était le sanctuaire. En se lançant dans les études du sanctuaire, ils ont découvert tout un système de vérité, lié et harmonieux.

[Le sujet du sanctuaire] dévoila un système complet de vérité, lié et harmonieux, montrant que la main de Dieu avait dirigé le grand mouvement adventiste et faisant connaître le devoir présent, tandis qu’il mettait en lumière la position et l’œuvre de Son peuple. {Great Controversy 423.1 / Tragédie des Siècles 459.1}

Le sanctuaire présentait la vérité présente, et mettait en lumière la position du vrai peuple de Dieu dans les derniers jours.

Maintenant dans le saint des saints, ils le virent à nouveau, leur Grand Prêtre compatissant, qui apparaîtrait bientôt comme leur roi et libérateur. Une lumière provenant du sanctuaire illumina le passé, le présent et le futur. {Ibid.}

Jusqu’à ce que je sois entré dans le sanctuaire de Dieu ; alors j’ai compris leur fin.

De la lumière devait être donnée, dirigeant leurs esprits vers le temple de Dieu dans le ciel ; et alors qu’ils y suivraient par la foi leur Grand Prêtre dans Son ministère, de nouveaux devoirs seraient révélés. {Great Controversy 424.4 / Tragédie des Siècles 461.1}

De nouveaux devoirs

Les devoirs, les compréhensions de vie seraient révélées dans l’étude du sanctuaire. Nous nous lançons dans cette étude concernant ce que le Seigneur leur a fait comprendre et découvrir par rapport à l’organisation du peuple de Dieu, et comment ils devraient fonctionner ensemble. Le sanctuaire terrestre a été donné à Moïse. Il lui a été révélé quand il était sur la montagne. C’est très intéressant de noter que Dieu lui a précisé et lui a dit :

Éxode 25:9 Selon tout ce que je te montre, [suivant] le modèle du tabernacle, et le modèle de tous ses ustensiles, ainsi vous [le] ferez. 10 Et ils feront une arche [de] bois de Sittim ;

Moïse fait une arche, et l’arche représente en fait le trône de Dieu. Cette arche était placée dans le lieu très saint.

Éxode 25:40 Et aie soin de [les] faire d’après leur modèle, qui t’a été montré sur la montagne.

Le sanctuaire a été montré à Moïse, sur la montagne. Et il y a vu la chambre du trône dans le ciel, et ensuite il devait faire l’arche, dans laquelle se trouvaient les Dix Commandements, avec le trône, le propitiatoire. Devant Israël dans le désert, le programme du gouvernement de Dieu sur Israël a été présenté. Le sanctuaire hébreu formait littéralement le quartier général de l’organisation de ces gens. Dieu était leur Roi, Il était assis sur le trône, et ce trône se trouvait dans le sanctuaire. C’est pour cette raison que c’était si étrange pour eux de dire : Nous voulons un roi comme les autres nations. Parce que dans le sanctuaire ils avaient un trône. C’était là que leur Roi s’asseyait, et c’est depuis cet endroit que tout le gouvernement avait lieu.

L’organisation

Le sanctuaire et le gouvernement des hébreux dans le désert étaient complètement liés à l’organisation de Dieu. Voici une forme d’organisation à l’intérieur de ce système hébreu :

Deutéronome 1:15 Alors je pris les principaux de vos tribus, des hommes sages et connus, et je les établis chefs sur vous, chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines, et officiers parmi vos tribus. 16 Et je commandai à vos juges, en ce temps-là, en disant : Écoutez [les différends] entre vos frères, et jugez droitement entre [chaque] homme et son frère, et l’étranger [qui est] avec lui;

Vous voyez ici le gouvernement tel qu’il a été donné aux hébreux. Sans rentrer dans tout le détail de toutes les formes de gouvernement et de leadership depuis le sanctuaire même, nous lisons dans Patriarches et Prophètes un magnifique résumé de tout ce qui a été écrit concernant la manière dont les hébreux devaient être organisés.

Par ordre divin, la tribu de Lévi fut mise à part pour le service du sanctuaire. Depuis les premiers temps, chaque homme était le prêtre de sa propre maison. Aux jours d’Abraham, le sacerdoce était considéré comme le droit de naissance du fils aîné. Maintenant, au lieu du premier-né de tout Israël, le Seigneur acceptait la tribu de Lévi pour l’œuvre du sanctuaire. Par cet honneur remarquable, Il manifesta Son approbation de leur fidélité, à la fois dans leur adhérence à Son service et dans leur exécution de Ses jugements quand Israël avait apostasié dans l’adoration du veau d’or. Le sacerdoce était cependant limité à la famille d’Aaron. Seuls Aaron et ses fils était autorisés à servir devant le Seigneur ; le reste de la tribu se voyait confié la charge du tabernacle et de ses ustensiles, et ils devaient assister les prêtres dans leur service, mais ils ne devaient pas sacrifier, brûler de l’encens, ou voir les choses saintes avant qu’elles aient été recouvertes. {Patriarchs and Prophets 350.1 / Patriarches et Prophètes 322.2}

Le gouvernement lévitique était tracé de telle sorte que toutes les tribus de Lévi étaient directement associées à l’œuvre du sanctuaire, les prêtres devaient être pris de la lignée d’Aaron, et il y avait là le soin, la responsabilité et l’organisation du sanctuaire. Tous avaient leur travail particulier à faire.

Le gouvernement d’Israël était caractérisé par l’organisation la plus minutieuse, merveilleuse à la fois pour son intégralité et sa simplicité. L’ordre si remarquablement révélé dans la perfection et l’arrangement de toutes les œuvres créées de Dieu était manifeste dans l’économie hébreue. Dieu était le centre de l’autorité et du gouvernement, le souverain d’Israël. Moïse se tenait comme leur dirigeant visible, par la nomination de Dieu, pour appliquer les lois en Son nom. Un conseil de soixante-dix fut ensuite choisit par les anciens des tribus pour assister Moïse dans les affaires générales de la nation. Ensuite il y avait les prêtres, qui consultaient le Seigneur dans le sanctuaire. Les chefs, ou princes, gouvernaient les tribus. En-dessous de ceux-ci, il y avait des « chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines, » et pour finir, des officiers qui pouvaient être employés pour des devoirs particuliers. {Patriarchs and Prophets 374.2 / Patriarches et Prophètes 351.2}

Le camp hébreu était arrangé dans un ordre exact. Il était séparé en trois grandes divisions, chacune ayant sa place attitrée dans le campement. Au centre se trouvait le tabernacle, la demeure du Roi invisible. Autour de celui-ci, les prêtres et les lévites étaient stationnés. Au-delà de ceux-ci, les campements de toutes les autres tribus étaient établis. {Patriarchs and Prophets 374.3 / Patriarches et Prophètes 352.1}

La charge du tabernacle et de tout ce qui lui appartenait, à la foi dans le campement et pendant le voyage, était confiée aux lévites. Quand le camp s’en allait, ils devaient démonter la tente sacrée ; quand une étape était atteinte, ils devaient la dresser. Aucune personne d’une autre tribu n’était autorisée à s’approcher, sous peine de mort. Les Lévites étaient séparés en trois divisions, les descendants des trois fils de Lévi, et à chacune était attribuée sa place et son travail particuliers. Devant le tabernacle, et au plus près de celui-ci, se trouvaient les tentes de Moïse et d’Aaron. Au sud se trouvaient les Kéhathites, dont le devoir était de s’occuper de l’arche et des autres ustensiles ; au nord, les Mérarites, qui étaient responsables des piliers, des socles, des planches, etc. ; derrière le tabernacle, les Guershonites, à qui la charge des tentures et des toiles était confiée. {Patriarchs and Prophets 375.1 / Patriarches et Prophètes 352.1}

L’emplacement de chaque tribu était également spécifié. Chacune devait marcher et établir son campement à côté de sa propre bannière, comme le Seigneur l’avait commandé. {Patriarchs and Prophets 375.2 / Patriarches et Prophètes 352.2}

C’est un magnifique résumé de l’organisation de Dieu. Avec cette forme d’organisation, avec les prêtres étant les prochains dans la hiérarchie à faire le service, et puis les Lévites pour s’occuper des ustensiles et pour que tout soit organisé parfaitement, avec ces dirigeants et ces chefs, mais avec Dieu pour roi, un évènement a eu lieu où il y a eu une insurrection contre cela.

Coré, Dathan et Abiram

Identifiez comment ils ont levé leur résistance à ce genre de gouvernement, et comment Dieu dans le sanctuaire s’est occupé de cela :

Nombres 16:1 Et Coré, le fils de Jisthar, le fils de Kéhath, le fils de Lévi, et Dathan et Abiram, les fils d’Éliab, et On, le fils de Péleth, les fils de Ruben, prirent [des hommes] ; 2 Et ils s’élevèrent contre Moïse, avec certains des enfants d’Israël, deux cent cinquante princes de l’assemblée, célèbres dans la congrégation, des hommes de renom. 3 Et ils s’assemblèrent contre Moïse et contre Aaron, et leur dirent : [Vous prenez] trop sur vous, puisque tous ceux de l’assemblée sont saints, chacun d’entre eux, et que le SEIGNEUR est au milieu d’eux ; pourquoi donc vous élevez-vous au-dessus de l’assemblée du SEIGNEUR ? 4 Et quand Moïse l’entendit, il tomba sur sa face. 5 Et il parla à Coré et à toute son assemblée, disant : Demain même, le SEIGNEUR fera connaître qui [sont] à lui, et [qui est] saint, et il le fera approcher de lui ; celui-là qu’il a choisi, il le fera approcher de lui.

Dans ce gouvernement, Moïse révèle la mentalité du gouvernement de Dieu. Voilà ces hommes qui occupent eux-mêmes des postes, des princes. Ils occupent eux-mêmes des postes de dirigeants et ils soulèvent leurs voix contre certains dirigeants. Que fait Moïse ? Au lieu de dire : Je suis le chef ici, arrêtez de discuter ; il est tombé sur sa face parce qu’il était lui-même sujet au Roi. Il n’était lui-même pas une personne qui dicterait aux autres qui eux-mêmes lui dictait ce qu’il fallait faire. Moïse a dit : Le Seigneur nous montrera.

Nombres 17:1 Et le SEIGNEUR parla à Moïse, disant : 2 Parle aux enfants d’Israël, et prends de chacun d’eux une verge selon la maison de leurs pères, de tous leurs princes selon la maison de leurs pères, douze verges ; écris le nom de chaque homme sur sa verge. 3 Et tu écriras le nom d’Aaron sur la verge de Lévi ; car [il y aura] une verge pour chaque chef de la maison de leurs pères. 4 Et tu les déposeras dans le tabernacle de l’assemblée, devant le témoignage, où je me rencontrerai avec vous. 5 Et il arrivera [que] la verge de l’homme que je choisirai, fleurira ; et je ferai cesser de devant moi les murmures des enfants d’Israël, par lesquels ils murmurent contre vous. 6 Et Moïse parla aux enfants d’Israël, et tous leurs princes lui donnèrent une verge, une verge pour chaque prince, selon les maisons de leurs pères : [c’est-à-dire] douze verges. Et la verge d’Aaron [était] au milieu de leurs verges. 7 Et Moïse déposa les verges devant le SEIGNEUR, dans le tabernacle du témoignage. 8 Et il arriva, le lendemain, que Moïse entra dans le tabernacle du témoignage ; et voici, la verge d’Aaron, pour la maison de Lévi, avait bourgeonné, et avait poussé des boutons, produit des fleurs, et mûri des amandes.

Non seulement elle était vivante, mais elle avait même bourgeonné. C’est comme cela que Dieu règne. Il convainc les gens. Nous remarquons qu’en conséquence de cela, un gage de l’ordre de Dieu a été donné pour tous les temps.

La verge d’Aaron

Nombres 17:9 Alors Moïse porta toutes les verges de devant le SEIGNEUR à tous les enfants d’Israël ; et ils les virent, et reprirent chacun sa verge. 10 Et le SEIGNEUR dit à Moïse : Reporte la verge d’Aaron devant le témoignage, pour être gardée comme un signe contre les rebelles ; et tu retireras certainement leurs murmures de devant moi, qu’ils ne meurent pas.

Il a dit : Vous pouvez tous reprendre vos verges ; mais Aaron a perdu la sienne. La verge d’Aaron devait aller comme un signe devant le témoignage.

Hébreux 9:3 Et après le second voile [était] le tabernacle qui est appelé le Saint des saints ; 4 Qui avait l’encensoir d’or, et l’arche de l’alliance, entièrement couverte d’or tout autour, dans laquelle était la cruche d’or où était la manne ;

Comme nous l’avons vu dans l’étude du message de la santé dans le sanctuaire, la cruche d’or de la manne était le signe du message de la réforme de la santé, et nous examinons maintenant un autre signe dans l’arche.

Hébreux 9:4 … et la verge d’Aaron qui avait fleuri, et les tables de l’alliance ;

À l’intérieur de l’arche se trouvait le témoignage, la manne et la verge d’Aaron. De la même manière que la manne représentait la réforme de la santé dans le sanctuaire, la verge qui avait bourgeonnée était une représentation, un signe, pour quiconque se rebellerait contre le gouvernement de Dieu. Elle a été donnée comme un signe, comme une leçon pour comprendre la forme de gouvernement et d’organisation de Dieu.

Comme Coré et ses partenaires, beaucoup, même parmi les prétendus disciples de Christ, pensent, planifient, et travaillent si avidement pour l’exaltation de soi qu’afin de gagner la sympathie et le soutien des gens, ils sont prêts à pervertir la vérité, falsifiant et présentant les serviteurs du Seigneur sous un faux jour, les accusant même des motifs vils et égoïstes qui inspirent leurs propres cœurs. En réitérant constamment le mensonge, et cela contre toute preuve, ils en viennent finalement à le croire comme la vérité. Alors qu’ils s’efforcent de détruire la confiance du peuple dans les hommes nommés par Dieu, ils croient vraiment qu’ils sont engagés dans une bonne œuvre, qu’ils rendent réellement service à Dieu. {Patriarchs and Prophets 403.4 / Patriarches et Prophètes 382.1}

Voici ce que nous voulons suivre et comprendre. Dans les autres générations après Coré, Dathan et Abiram, nous avons besoin d’obtenir la perspective correcte de ceux qui sont des dirigeants comme l’étaient Coré et les deux cent cinquante hommes. Ils étaient de grands hommes, qui dans leur manière intelligente affirmaient que les dirigeants que Dieu avait désignés étaient en-dessous d’eux. C’est l’image qui a été dépeinte, et ce serait une histoire qui continuerait pendant l’histoire du monde.

Les hébreux n’étaient pas disposés à se soumettre aux directives et aux restrictions du Seigneur. Ils étaient impatients sous la contrainte, et ils n’étaient pas disposés à recevoir la réprimande. C’était cela le secret de leurs murmures contre Moïse. S’ils avaient été laissés libres de faire ce qu’ils leur plaisaient, il y aurait eu moins de plaintes contre leur chef. Tout au long de l’histoire de l’église, les serviteurs de Dieu ont dû faire face au même esprit. {Patriarchs and Prophets 404.1 / Patriarches et Prophètes 382.2}

C’est par l’indulgence pécheresse que les hommes donnent à Satan accès à leurs esprits, et ils vont d’une phase de méchanceté à une autre. {Patriarchs and Prophets 404.2 / Patriarches et Prophètes 382.3}

L’histoire de la forme d’organisation de Dieu s’est toujours heurté à l’opposition à travers l’histoire, tout comme Coré, Dathan et Abiram s’y sont opposés. C’est très intéressant de voir quelle ruse Satan joue sur les personnes qui occupent des postes de dirigeants. Examinons cela attentivement. Comme la voie de Dieu est révélée dans le message du sanctuaire, lequel est le centre même de toute l’organisation qui a lieu autour de lui, nous nous rappelons que c’est une copie de l’ordre du ciel, parce que le sanctuaire était une copie du sanctuaire céleste. Nous portons maintenant notre attention vers le sanctuaire céleste et nous examinons dans le ciel les décisions et les délibérations qui étaient envoyées de là à l’univers. L’exécution du conseil de Dieu est en harmonie avec tous les autres qui occupent différents postes de dirigeants.

Que se passe-t-il dans le sanctuaire céleste et au trône de Dieu ?

Voici une magnifique description du sanctuaire céleste et de ce que nous avons vu dans le sanctuaire hébreu.

Apocalypse 4:2 Et immédiatement j’étais en l’esprit ; et voici, un trône était placé dans le ciel, et [quelqu’un] était assis sur le trône. 3 Et celui qui était assis, paraissait semblable à une pierre de jaspe et de sardoine ; et [il y avait] un arc-en-ciel autour du trône, semblable à une émeraude.

Voilà le Roi.

Apocalypse 4:4 Et autour du trône, [il y avait] vingt-quatre sièges ; et sur les sièges, je vis vingt-quatre anciens assis, vêtus de vêtements blancs ; et ils avaient sur leurs têtes des couronnes d’or.

Des gouverneurs.

Apocalypse 4:5 Et du trône sortaient des éclairs, des tonnerres et des voix ; et [il y avait] sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept Esprits de Dieu.

Autour du trône, il y en avait d’autres avec des couronnes.

Apocalypse 7:11 Et tous les anges se tenaient autour du trône, et [autour] des anciens, et des quatre bêtes, et [ils] tombèrent sur leur face devant le trône, et adorèrent Dieu, 12 Disant : Amen ; Bénédiction, gloire, sagesse, action de grâces, honneur, puissance et force soient à notre Dieu, aux siècles des siècles. Amen.

Dans le sanctuaire céleste, vous pouvez voir plusieurs individus différents, y compris les anges, et ils servent tous dans la chambre du trône dans le ciel, dans le gouvernement du ciel. Parmi les anges se trouvent des anges commandants qui commandaient aux autres. Il y avait l’archange Michael, qui était Jésus, et il y avait les autres anges, qui étaient des anges dirigeants, et Lucifer était l’un d’eux jusqu’à ce qu’il tombe. Le gouvernement de Dieu dans le ciel est représenté dans l’ombre du gouvernement des hébreux. Et l’ombre nous indique le véritable. Il est donc évident que dans Daniel, dans le message du jugement de 1844, vous avez exactement la même représentation que celle que nous lisions dans Apocalypse. Il y a des trônes, au pluriel :

Daniel 7:9 Je contemplais jusqu’à ce que les trônes furent placés, et que l’Ancien des jours s’assit, dont le vêtement [était] blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête comme de la laine pure ; son trône [était] comme la flamme de feu, [et] ses roues, [comme] un feu ardent. 10 Un fleuve de feu sortait et se répandait de devant lui ; mille milliers le servaient, et dix mille fois dix mille se tenaient devant lui ; le jugement se tint, et les livres furent ouverts.

C’est cela le gouvernement du ciel.

Observez comment Dieu règne

Quand Dieu gouverne, Il a tous ces trônes autour de Lui, et tout le monde interagit ensemble de telle sorte que le gouvernement de Dieu est exécuté parfaitement et efficacement à travers l’univers, y compris sur cette planète. C’est cela le gouvernement de Dieu et la manière dont Il règne depuis les cieux.

Job 1:6 Or, il y eut un jour lorsque les fils de Dieu vinrent se présenter devant le SEIGNEUR, et Satan vint aussi parmi eux ; 7 Et le SEIGNEUR dit à Satan : D’où viens-tu ? Alors Satan répondit au SEIGNEUR, et dit : De courir çà et là sur la terre, et de m’y promener de haut en bas.

Vous avez ici une réunion gouvernementale, un parlement. Des gens de tout l’univers viennent. Les fils de Dieu venaient tous autour de Dieu pour résoudre des situations. Tout comme dans n’importe quel parlement ou organisation, les gens qui viennent de lieux différents doivent donner leurs rapports, et le temps est venu à cette planète d’être représentée. Et Satan vint aussi parmi eux. Pourquoi Satan est-il là ? Parce qu’il avait usurpé la place du fils de Dieu, Adam. Donc il avait le droit d’être là dans ces conseils. Ainsi, il se présente. Dieu dit : Donne ton rapport, d’où viens-tu ? Je viens de la planète terre. Alors qu’il rend compte d’où il vient, Dieu commence à converser avec lui à propos de Job.

Ceci est une simple représentation de la manière dont Dieu fonctionne. Les gens ont leurs rois dans différents endroits et ils doivent donner leurs rapports, et des décisions sont prises. Dans l’histoire de Job, la décision fut prise de faire passer à Job un mauvais moment, parce que Lucifer voulait lui faire passer un mauvais moment, et Dieu a dit : D’accord. Réfléchissez-y. Lucifer, cette horrible personne, a reçu une position de souverain sur cette planète, et Dieu a dit : Fais comme tu veux, mais ne touches pas à sa vie.

Nous en venons maintenant à une autre représentation intéressante de la manière dont Dieu gouverne dans la salle du trône dans le ciel, et comment Il utilise la position de chaque personne selon leur compréhension.

2 Chroniques 18:18 Et il dit encore : C’est pourquoi, entendez la parole du SEIGNEUR : J’ai vu le SEIGNEUR assis sur son trône, et toute l’armée du ciel se tenant à sa droite et [à] sa gauche.

C’est exactement ce que nous lisions, c’est la salle du trône dans le ciel avec les anges tout autour. Et le Seigneur a dit : J’ai un problème.

2 Chroniques 18:19 Et le SEIGNEUR dit : Qui séduira Achab, roi d’Israël, afin qu’il monte et qu’il tombe à Ramoth de Galaad ?

Je veux qu’Achad soit tué. Comment allons-nous faire cela ?

2 Chroniques 18:19 … Et l’un parla d’une manière, et l’autre d’une autre manière.

Dieu écoute toutes ces suggestions qui venaient de différentes représentations.

2 Chroniques 18:20 Alors un esprit s’avança, et se tint devant le SEIGNEUR, et dit : Moi, je le séduirai. Et le SEIGNEUR lui dit : Comment ? 21 Et il dit : Je sortirai, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. Et [le SEIGNEUR] dit : Tu [le] séduiras, et même tu réussiras. Sors, et fais ainsi. 22 Maintenant donc, voici, le SEIGNEUR a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tes prophètes que voilà, et le SEIGNEUR a prononcé du mal contre toi.

Dans le gouvernement de Dieu, Il ne dicte pas. Il consulte, et Il utilise même le conseil d’un esprit de mensonge. Essayez seulement de comprendre cela. C’est cela le gouvernement de Dieu, parce que les gens qui sont dans des postes de confiance ont un libre arbitre qu’Il leur permet d’exercer. Ensuite, Il suit le chemin qui est le meilleur chemin à suivre selon les conseils qui sont là. Vous avez exactement la même chose quand il s’agit de l’œuvre de gouverner les méchants pendant les milles ans.

Les saints jugeront

Apocalypse 20:4 Et je vis des trônes, et ils s’assirent dessus, et [le] jugement leur fut donné ;

N’est-ce pas intéressant que des trônes étaient là et que le jugement était donné à ces gens ? Ils étaient dans une situation de jugement.

Apocalypse 20:4 … et [je vis] les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et qui n’avaient pas adoré la bête, ni son image, et qui n’avaient pas reçu [sa] marque sur leurs fronts, ou en leurs mains ; et ils vécurent et régnèrent avec Christ mille ans.

Que faisaient-ils ? Ils jugeaient. Ils jugeaient les méchants dans le gouvernement de Dieu. Dieu ne dit pas seulement : Je vais faire ceci et je vais faire cela aux méchants, Il dit : D’accord, maintenant vous jugez. Nous allons juger les anges et les méchants dans le gouvernement de Dieu. Ils régnèrent, et ils gouvernèrent avec Christ. D’après cette forme de gouvernement, qu’observez-vous ? Dieu n’est pas un dictateur. S’Il était un dictateur, tout cela ne prendrait pas si longtemps. Cela a pris des milliers d’années, et cela va encore prendre mille ans parce que dans le gouvernement de Dieu, Il n’est pas un dictateur, mais Il travaille avec tout le monde jusqu’à ce que tout soit résolu dans Son gouvernement, de la manière correcte et méticuleuse.

Le peuple de Dieu depuis 1844, alors qu’ils étudiaient le sanctuaire de la manière dont nous le faisons ici, ont découvert l’ordre céleste de Dieu, et celui-ci est devenu clair pour eux au cours de leur étude.

L’organisation d’Église

Comme nos effectifs augmentaient, il était évident que sans quelque forme d’organisation il y aurait une grande confusion, et l’œuvre ne serait pas avancée avec succès. Afin de rendre possible le soutien du ministère, l’avancée de l’œuvre dans de nouveaux champs, la protection à la fois de l’église et du ministère de membres indignes, la possession de propriétés d’église, la publication de la vérité par la presse, et beaucoup d’autres choses, l’organisation était indispensable. {Testimonies to Ministers 26.2}

Cependant, il y avait un fort sentiment contre cela parmi nos gens. Les adventistes du premier jour étaient opposés à l’organisation, et la plupart des adventistes du septième jour entretenaient les mêmes pensées. Nous cherchâmes le Seigneur dans des prières sincères afin que nous puissions comprendre Sa volonté, et de la lumière fut donnée par Son Esprit montrant qu’il devait y avoir de l’ordre et une parfaite discipline dans l’église, et que l’organisation était essentielle. La méthode et l’ordre sont manifestes dans toutes les œuvres de Dieu à travers l’univers. L’ordre est la loi du ciel, et il devrait être la loi du peuple de Dieu sur la terre. {Testimonies to Ministers 26.3}

Nous le voyons dans le sanctuaire

Nous eûmes une lutte difficile dans l’établissement de l’organisation. Malgré le fait que le Seigneur donna témoignage après témoignage sur ce point, l’opposition était forte, et on dû lui faire face encore et encore. Mais nous savions que le Seigneur Dieu d’Israël nous conduisait, et nous guidait par Sa providence. Nous nous engageâmes dans le travail d’organisation, et une prospérité marquée suivit cette avancée. {Testimonies to Ministers 26.4}

C’était le Dieu de l’univers dans les environs de qui l’ordre était manifeste, et Il le transmit à Israël. Maintenant, comme Israël avait échoué dans son rôle au cours de l’histoire, l’église chrétienne apparaît, elle devient organisée, et puis il y a une désorganisation parmi eux, ils ont continué à s’organiser mais pas selon la voie de Dieu. Ensuite nous arrivons aux pionniers de ce message de la dernière heure, et ils ont reçu le même ordre.

L’organisation qu’ils ont suivi a été attentivement étudiée et recherchée sous la direction de Dieu, et nous avons très belle expression faîte par celui-là même qui était proéminent dans cette œuvre alors qu’ils étudiaient et travaillaient ensemble. Il serait celui qui s’y connait le plus dans le genre d’organisation dans laquelle ils se sont engagés.

James White

James White parle de la direction de la Conférence Générale de l’église :

« Dans la réalisation des devoirs de leur fonction, dans la prise de la supervision générale de l’œuvre entière, leur force repose dans le fait de conseiller leurs frères dans l’esprit de tendresse et d’amour, pour lier les cœurs de tous les ouvriers à leurs cœurs, et donner de la place à la voix de l’Esprit Saint, tel que ce fut manifesté aux jours des apôtres. Ils devraient toujours garder à l’esprit que le chef de tout homme, c’est Christ. Ils peuvent consulter le Comité de la Conférence d’État en ce qui concerne des pasteurs travaillant ici ou là, mais ils ne devraient jamais ordonner. « Le chef de tout homme [tout pasteur], c’est Christ. » Le pasteur qui se jette sur quelque Comité de Conférence pour des instructions, se retire des mains de Christ. Et ce Comité qui prend entre ses propres mains l’œuvre de diriger les ambassadeurs de Christ, prend une terrible responsabilité. « Un seul est votre Maître [Dirigeant], Christ, et pour vous, vous êtes tous frères. » Matt 23:8. Puisse Dieu nous préserver notre organisation et forme de discipline d’église dans sa simplicité et son efficacité originale. » {James White, Review & Herald, 4 janvier 1881}

La simplicité et l’efficacité originale, c’était celle de 1863. C’est à ce moment qu’ils se sont organisés pour la première fois dans une Conférence Générale, en 1863.

« L’organisation était destinée à garantir l’unité d’action et comme une protection de l’imposture. Elle n’était jamais prévue comme un fouet pour forcer l’obéissance, mais plutôt comme une protection du peuple de Dieu. … Les crédos humains ne peuvent pas produire l’unité. La violence d’église ne peut pas presser l’église en un corps. Christ n’a jamais eu l’intention que les esprits humains soient moulés pour le ciel seulement par l’influence d’autres esprits humains. « Le chef de tout homme, c’est Christ. » {Ibid.}

Christ est le chef, et vous êtes tous frères. C’était ici la personne qui était directement responsable, sous la direction de Dieu et avec ses frères, du développement de l’organisation de l’Adventisme originel. Cette citation de James White est la description de l’organisation que nous avons étudiée, où même Dieu ne pratique pas la dictature, mais où tout le monde se concerte ensemble. Pas de dictature, de violence ou de contrainte tel que c’est fréquent parmi les rois de ce monde, rien de ce genre.

Le Seigneur n’acceptera l’œuvre d’aucun homme qui n’est pas faîte dans la tendresse, l’amour et la gentillesse. Il ne nous a pas établis comme souverains, pour s’établir en seigneurs sur Son héritage. Laissez les autres être touchés par Christ, tout comme nous désirons être touchés par Lui. {Upward Look 267.2}

Quelle profonde déclaration. Les autres qui occupent des postes, laissez le Seigneur les toucher, tout comme nous qui occupons des postes, dit-elle, nous devons être touchés par Christ. Ellen White dit exactement ce que James White dit. Laissez les autres être touchés par Christ. Nous ne devons jamais être établis comme souverains pour agir comme seigneurs sur Son héritage.

Des bêtes féroces

À Daniel, il fut donné une vision de bêtes féroces, représentant les pouvoirs de la terre. {Bible Commentary Vol.4 1171.5}

Les gouverneurs de la terre sont représentés comme des bêtes féroces.

Mais l’emblème du royaume du Messie est un agneau. Tandis que les royaumes terrestres règnent par la supériorité de la puissance physique, Christ bannit toute arme charnelle, tout instrument de coercition. Son royaume devait être établit pour élever et ennoblir l’humanité déchue. {Ibid.}

Ils devaient devenir des rois et des prêtres pour le Seigneur, pas se voir dictés les choses et être contrôlés. C’est cela l’idée de Dieu. C’est cela le gouvernement de Dieu. Nous lisons encore au sujet de ces bêtes comparées à l’agneau.

Le royaume de Christ ne ressemble et ne peut ressembler à aucun des royaumes de la terre. {Manuscript Releases Vol.21 152.4}

Les voies de Dieu ne sont pas vos voies. Il y a une voie qui semble droite à l’homme, de gouverner, mais ce sont les voies de la mort. Il n’y aucune ressemblance.

Dans le royaume de Christ, il n’y a aucun instrument de coercition. La violence n’y a pas de place. L’évangile de Celui qui a donné Sa vie pour la vie du monde, est un évangile de paix. C’est la grâce du Sauveur, Son amour, Sa tendre compassion, qui démolit toute barrière. L’évangile est une puissance en lui-même, par-dessus tout et englobant tout. C’est un principe divin et immuable, comme [une] source alimentée par le fleuve qui coule depuis le trône de Dieu. {Ibid.}

Dans la forme de gouvernement de Dieu, c’est l’évangile qui influe sur les gens, de sorte qu’ils doivent obéir volontairement à quelqu’un par leur propre choix, et être guidés individuellement par le Roi.

C’est le dessein de Dieu que son église avance toujours dans la pureté et la connaissance, de lumière en lumière, de gloire en gloire. « À quoi, » demande celui qui est le premier et le dernier, « comparerons-nous le Royaume de Dieu ? Ou avec quelle comparaison le comparerons-nous ? » Il ne pouvait utiliser aucun des royaumes du monde comme une similitude. Dans la société, il ne trouvait rien avec quoi le comparer. Les royaumes terrestres règnent par la supériorité de la puissance physique. Mais dans le royaume de Christ, toute arme charnelle, tout instrument de coercition doit être aboli. Ce royaume doit être établit pour élever et ennoblir l’humanité déchue. Christ fait de son église un magnifique temple pour Dieu. {Review & Herald, 4 décembre 1900, par. 3}

Le sanctuaire est l’église de Dieu, et c’est de là que vient la vraie forme de gouvernement

« Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, » déclara-t-il, « je suis là au milieu d’eux. » Son église est le parvis de la vie sainte, remplie de dons variés et dotée du Saint Esprit. Des devoirs appropriés sont assignés par le Ciel à l’église sur la terre, et les membres doivent trouver leur bonheur dans le bonheur de ceux qu’ils aident et qu’ils bénissent. {Ibid.}

Selon les dons que Dieu donne, c’est la seule manière d’organiser l’église de Dieu. Il n’y a pas d’autre façon. Comme James White le dit : Vous ne dictez jamais, vous ne forcez jamais personne à travailler où que ce soit. Tout cela est en harmonie avec ce que dit l’Esprit de prophétie. Il ne doit y avoir aucun diktat et aucune coercition. Mais le Christ dans l’un doit travailler ensemble avec le Christ dans l’autre.

La mission et l’œuvre de Christ contrastait de manière frappante avec le mal et l’oppression pratiqués de manière si universelle. Les royaumes terrestres sont établis et maintenus par la force physique, mais cela ne devait pas être la fondation du royaume du Messie. Dans l’établissement de son gouvernement, aucune arme charnelle ne devait être utilisée, aucune contrainte pratiquée ; aucune tentative ne serait faîte de forcer les consciences des hommes. Ceux-ci sont les principes employés par le prince des ténèbres pour le gouvernement de son royaume. Ses agents sont activement à l’œuvre, cherchant dans leur indépendance humaine à promulguer des lois qui sont en contraste directe à la miséricorde et la tendre bonté de Christ. {Review & Herald, 18 août 1896, par.2}

Si vous suivez attentivement, vous pouvez voir que c’est ce que la vraie église de Dieu, le parvis de l’organisation de Dieu, doit exemplifier. C’est cela la vraie église de Dieu.

Les royaumes terrestres règnent par la supériorité de la puissance physique ; mais toute arme charnelle, tout instrument de coercition est banni du royaume de Christ. Ce royaume doit élever et ennoblir l’humanité. L’église de Dieu est le parvis de la vie sainte, rempli de dons variés et dotés du Saint Esprit. {Acts of the Apostles 12.2 / Conquérants Pacifiques 14.1}

Merveilleuse est l’œuvre que le Seigneur a pour dessein d’accomplir à travers Son église, afin que Son nom soit glorifié. {Acts of the Apostles 13.1 / Conquérants Pacifiques 14.2}

Son nom, ta gloire, ainsi que je t’ai contemplé dans le sanctuaire ; voilà ce que doit être l’église dans le gouvernement de Dieu.

Comment savoir si une Église est apostate ou pas.

La justification par la foi en Christ sera manifeste dans la transformation de caractère. {Bible Commentary Vol.6 1071.1}

Si les gens sont véritablement justifiés en Christ, cela se manifestera. Le caractère le manifestera. Et que manifestera-t-il ?

C’est cela le signe pour le monde de la vérité des doctrines que nous professons. La preuve quotidienne que nous sommes une église vivante se voit dans le fait que nous pratiquons la Parole. Un témoignage vivant jaillit vers le monde dans une action chrétienne cohérente. {Ibid.}

Il déclare à un monde dans l’apostasie qu’il y a un peuple qui croit que notre sécurité est de s’accrocher à la Bible. Ce témoignage se distingue indubitablement de la grande église aspostate, qui adopte la sagesse et l’autorité humaine à la place de la sagesse et l’autorité de Dieu (Lettre 83, 1896). {Bible Commentary Vol.6 1071.2}

Nous avons étudié ce qu’est la sagesse et l’autorité de Dieu dans l’église, et l’église apostate pratique quelque chose de différent. Une église qui exerce la sagesse et l’autorité humaine est apostate, et nous le voyons clairement.

Dans l’organisation de Dieu, dans la méthode de travail de Dieu, tous ont leur rôle spécifique tel que Dieu le leur a donné.

Christ était le Général invisible de cette grande compagnie de plus d’un million de personnes, et il n’y avait aucun mouvement hasardeux et désordonné. L’ordre, l’efficacité et l’exactitude étaient requis de chacun au poste qui lui était assigné. {That I May Know Him 323.3}

Rien d’hasardeux. Chacun était très exigeant pour faire son travail avec précision.

Ceci est une leçon importante pour l’église et pour tout homme que Dieu a choisi pour jouer un rôle dans Sa grande œuvre. On ne demande à personne de faire le travail d’un autre. {Ibid.}

Dieu a choisi chacun avec un don différent, et cette personne avec le don qu’il exerce, doit l’exercer avec une telle fidélité que tout marchera pour la gloire de Dieu, et on ne demande à personne de faire le travail d’un autre. Ils ont tous leur tâche différente.

Chacun doit faire le travail qui lui est assigné avec précision et intégrité. La gestion de cette grande église dans leurs voyages dans le désert symbolise la gestion de l’église jusqu’à la fin de l’histoire de la terre, jusqu’à ce que nous entrons en possession de la Canaan céleste. {Ibid.}

Ce sera le cas jusqu’à la Canaan céleste parce qu’ensuite cela continuera selon cette manière-là. Il nous est dit sous l’inspiration, sans compter ce que nous lisons dans la Bible, qu’aucun comité constitué d’un petit nombre ne devait dicter quoi que ce soit dans quelque direction que ce soit. Il ne devait y avoir aucune autorité royale.

Pas de pouvoir royal

Dieu n’a établi aucun pouvoir royal dans l’Église Adventiste du Septième Jour pour contrôler le corps tout entier ou pour contrôler quelque branche de l’œuvre que ce soit. Il n’a pas prévu que le fardeau de la direction repose sur quelques hommes. Des responsabilités sont distribuées parmi un grand nombre d’hommes compétents. {Testimonies for the Church Vol.8 236.3}

C’est cela l’ordre de Dieu. Il ne doit pas y avoir un seul roi parmi les hommes, mais juste tout le monde qui joue son rôle et seulement un Général invisible.

J’ai souvent reçu comme directive du Seigneur que le jugement d’un homme ne devrait jamais être abandonné au jugement de quelque autre homme. L’esprit d’un homme ou les esprits de quelques hommes ne devraient jamais être considérés comme suffisants en sagesse et en force pour contrôler l’œuvre et pour dire quels plans devraient être suivis. Mais quand, dans une Conférence Générale, le jugement des frères assemblés de toutes les parties du champ, est exercé, l’indépendance privée et le jugement privé ne doivent pas être maintenus avec obstination, mais doivent être abandonnés. {Testimonies for the Church Vol.9 260.1}

Lorsque vous êtes en conseil parmi un grand nombre de personnes, avec une multitude de conseillers, et que nous sommes plutôt en harmonie, je peux me soumettre à cela. C’est cela la voie de Dieu.

Parfois, quand un petit groupe d’hommes chargés de la gestion générale de l’œuvre, ont cherché, au nom de la Conférence Générale, à mettre à exécutions des plans qui n’étaient pas sages et à restreindre l’œuvre de Dieu, j’ai dit que je ne pouvais plus considérer la voix de la Conférence Générale, représentée par ces quelques hommes, comme la voix de Dieu. Mais cela ne veut pas dire que les décisions d’une Conférence Générale composée d’une assemblée d’hommes représentants dûment nommés de toutes les parties du champ, ne devrait pas être respectée. Dieu a décrété que les représentants de Son église, venant de toutes les parties de la terre, quand rassemblés dans une Conférence Générale, auront l’autorité. L’erreur que certains sont en danger de commettre, c’est de donner à l’esprit et au jugement d’un homme, ou d’un petit groupe d’hommes, la pleine mesure d’autorité et d’influence que Dieu a conféré à Son église dans le jugement et la voix de la Conférence Générale assemblée pour planifier pour la prospérité et l’avancement de Son œuvre. {Testimonies for the Church Vol.9 260.2}

Lorsque ce pouvoir, que Dieu a mis dans l’église, est accrédité entièrement à un seul homme, et qu’il est investi de l’autorité pour être le jugement pour d’autres esprits, alors le vrai ordre Biblique est changé. Les efforts de Satan sur l’esprit d’un tel homme seraient des plus subtils et parfois presque irrésistibles, car l’ennemi espèrerait qu’à travers son esprit il pourrait en toucher beaucoup d’autres. Donnons à la plus haute autorité organisée dans l’église ce que nous sommes enclins à donner à un homme, ou à un petit groupe d’hommes. {Testimonies for the Church Vol.9 261.1}

Quand le peuple de Dieu se rassemble, représentant le champ tout entier, c’est l’ordre de Dieu, quand ils consultent les uns avec les autres. Cette forme et doctrine d’organisation, à la lumière de la voie de Dieu dans le sanctuaire, est la vérité qui ne doit jamais être perdue. Elle doit être menée à bien jusqu’à ce que nous entrions Canaan. Remarquez quand Ellen White a dû faire face à ce problème dans le tournant du 19ème vers le 20ème siècle, elle a dû faire cette déclaration :

Chaque vérité qu’Il a donnée pour ces derniers jours doit être proclamée au monde. Chaque pilier qu’Il a établi doit être consolidé. Nous ne pouvons pas descendre de la fondation que Dieu a établie. {Selected Messages Book 2 390.1}

Quelle était la fondation dans ce sujet ? L’organisation. Et c’est ce qu’elle dit :

Nous ne pouvons pas maintenant nous engager dans quelque nouvelle organisation que ce soit ; car cela signifierait une apostasie de la vérité.–Manuscrit 129, 1905. {Ibid.}

Quelle était l’organisation qu’ils essayaient d’établir ? Elle a écrit cela en 1905. Ils essayaient de mettre le président et les dirigeants dans une position de gouvernement au-dessus de leurs frères, et elle dit : C’est une apostasie de la vérité. Lorsqu’une église dicte aux esprits et aux consciences de ses membres, c’est une apostasie de la vérité. Les commandements de Dieu interdisent cela. Quand une église est en apostasie, nous ne pouvons plus la suivre. La vraie église de Dieu est manifestée par le caractère de ses membres qui se soumettent à l’ordre que nous avons étudié ici.

C’est cela la forme d’organisation de Dieu telle qu’elle est représentée dans la doctrine du sanctuaire.

Amen.

Publié le 27/08/2014, dans Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Bonjour,
    J’ai de la difficulté à croire que la vraie église de Dieu est manifestée par une organisation qui fonctionne selon la majorité décisionnelle de ses membres, à chacun selon sa relation personnelle avec Dieu, quand nous savons qu’il n’y a pas 1 membre sur 20 qui sert le vrai Dieu (Instructions pour un service chrétien, p.51). Si la majorité des membres ne sont pas avec Dieu, comment l’Église peut-elle faire pour prendre des décisions en harmonie avec Dieu?

    • le traducteur

      Cher Frère Claude,
      Avez-vous lu attentivement cette étude ?
      Pour commencer, Soeur White nous dit expressément de toujours prendre en compte les temps et les lieux lorsque nous lisons ses écrits (voir Selected Messages Book 1, p. 57 / Messages choisis vol. 1, p. 65).

      « C’est une déclaration solennelle que je fais à l’église : il n’y a pas une personne sur vingt de celles dont les noms sont inscrits sur les registres de l’église qui soit prête à terminer son histoire terrestre et qui ne se trouverait pas tout autant sans Dieu et sans espérance dans le monde que le pécheur ordinaire. » Christian Service, p. 41 / Instructions pour un service chrétien effectif, p. 51.

      La citation à laquelle vous faites allusion (ci-dessus) a été écrite en 1893. Son affirmation inspirée s’est vu vérifiée quand la guerre a éclaté en Europe et que seul un très petit nombre d’adventistes ont décidé de rester fidèles aux premiers principes du mouvement. Le pourcentage donné par l’Esprit de prophétie « pas une personne sur vingt » a été confirmé par l’église adventiste elle-même à l’époque :

      « Au début de la guerre, notre organisation s’est divisée en deux parties. Tandis que 98 pour cent de nos membres allèrent de l’avant, après avoir étudié la Bible, au motif que c’était notre devoir de conscience de défendre la ‘Patrie’ avec les armes, et cela aussi le jour du Sabbat ; et cette position décidée de la part des dirigeants réunis fut immédiatement transmise au ministère de la guerre. Cependant, 2 pour cent ne se sont pas soumis à cette décision des dirigeants, et ont donc dû être radié en raison de leur comportement anti-chrétien. » Dresdner Neueste Nachrichten (Journal officiel de l’église), le 12 avril 1918.

      Nous ne pouvons donc pas prendre cette citation et l’appliquer aujourd’hui. Elle s’est déjà accomplie. Nous ne pouvons pas non plus regarder l’Église Adventiste du Septième Jour aujourd’hui et la considérer comme l’église de Dieu. L’histoire des évènements de la Première et de la Seconde guerre mondiale, et de la réaction de la majorité des membres face à cette crise, nous en empêchent. La grande église adventiste est devenue une soeur de la Babylone déchue, comme cela avait été prophétisé dans Testimonies on Sexual Behavior, p. 188.

      Pour ce qui est des principes qui nous ont été donnés concernant le mode d’organisation que l’église est censé adopter, ils restent les mêmes. Seulement nous devons les appliquer dans la sphère de petites compagnies qui demeurent fidèles à la vérité. Toutes les grandes organisations qui ont un jour été porteuses du flambeau des principes de l’adventisme primitif se sont aujourd’hui détournées, d’une manière où d’une autre, de la lumière que le Seigneur avait jeté sur leur sentier. Considérez attentivement cette citation :

      « Parfois, quand un petit groupe d’hommes chargés de la gestion générale de l’œuvre, ont cherché, au nom de la Conférence Générale, à mettre à exécutions des plans qui n’étaient pas sages et à restreindre l’œuvre de Dieu, j’ai dit que je ne pouvais plus considérer la voix de la Conférence Générale, représentée par ces quelques hommes, comme la voix de Dieu. Mais cela ne veut pas dire que les décisions d’une Conférence Générale composée d’une assemblée d’hommes représentants dûment nommés de toutes les parties du champ, ne devrait pas être respectée. Dieu a décrété que les représentants de Son église, venant de toutes les parties de la terre, quand rassemblés dans une Conférence Générale, auront l’autorité. L’erreur que certains sont en danger de commettre, c’est de donner à l’esprit et au jugement d’un homme, ou d’un petit groupe d’hommes, la pleine mesure d’autorité et d’influence que Dieu a conféré à Son église dans le jugement et la voix de la Conférence Générale assemblée pour planifier pour la prospérité et l’avancement de Son œuvre. » Testimonies for the Church Vol. 9, p. 260.

      Cela a toujours été la volonté du Seigneur que Son église fonctionne et s’organise par le biais de représentants qui se rassemble de toutes les parties du champ et qui prennent conseil tous ensemble pour rechercher la volonté de Dieu. L’existence d’un président n’était pas contre la volonté de Dieu. Mais c’est ce que les hommes ont fait de cette position et l’autorité qu’ils ont conférée à cet homme, ou à quelques hommes, qui était, et qui est, inacceptable aux yeux de Dieu.

      • claudelemay

        Merci pour votre réponse.

        Claude Lemay

        ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s