7. L’oeuvre du salut reflétée dans le sanctuaire

Le sanctuaire : étude 7

Par John Thiel (étude en anglais)

Cette étude est le détail du service de l’évangile, l’œuvre salvatrice réelle de Jésus. Nous regardons ici l’œuvre du salut telle qu’elle est typifiée dans le sanctuaire. Le sanctuaire hébreu est une image prophétique de ce en quoi consiste l’évangile de Jésus Christ.

Si les disciples avaient médité sur les services du sanctuaire alors que Jésus leur parlait, ils auraient réalisé que le sacrifice de Jésus sur la croix devait avoir lieu, au lieu d’être si amèrement déçus. Il a dû leur rappeler cela quand Il était ressuscité et Il a dû leur montrer qu’ils étaient en réalité des insensés. Les deux disciples marchaient sur la route d’Emmaüs. Ils étaient amèrement déçus et ils étaient en train de parler à un étranger, et ils ne réalisaient pas qui il était.

Luc 24:25 Alors il leur dit : Ô insensés, et lents de cœur à croire tout ce que les prophètes ont prononcé. 26 Ne fallait-il pas que Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ? 27 Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les écritures les choses le concernant.

Lorsqu’Il leur parlait et leur expliquait qu’ils étaient des insensés et qu’ils auraient du savoir, où a-t-Il commencé ?

Commençant par Moïse

C’est là qu’Il a commencé, et Il leur a parlé de choses le concernant. L’œuvre de Jésus et Son activité de salut était présentée dans Moïse.

Luc 24:44 Et il leur dit : Ce sont là les paroles que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que toutes les choses qui ont été écrites de moi dans la loi de Moïse, et dans les prophètes, et dans les psaumes, fussent accomplies. 45 Alors il leur ouvrit l’intelligence, afin qu’ils puissent comprendre les écritures.

C’est un passage très important par rapport à notre étude. Il dit : Lorsque j’étais encore avec vous, je vous ai dit que toutes choses qui ont été écrites dans la loi de Moïse au sujet de Jésus devaient s’accomplir. Dans la loi de Moïse, dont le sanctuaire était le centre, toutes choses devaient être accomplies à propos de Jésus, toutes choses. C’est ce qu’Il a dit, toutes choses doivent être accomplies le concernant.

Alors que nous méditons sur ce que Jésus a pu partager avec eux, et en examinant toutes les choses concernant Jésus dans le sanctuaire terrestre qui indiquaient l’accomplissement de ce que Jésus venait faire, nous commençons à Sa crucifixion, puisque c’était en cela qu’ils étaient si déçus.

Pourquoi Jésus a-t-Il été crucifié ?

Il a dit : Ne saviez-vous pas ce qui se passait dans le sanctuaire, que l’égorgement de l’agneau était la crucifixion dont je devais mourir comme un agneau tué depuis le commencement du monde ? Lorsque nous regardons à la croix, nous regardons immédiatement au sanctuaire que Jésus montrait. Où est-ce que Jésus a été crucifié ? Où est-ce que le sacrifice du sanctuaire avait lieu ? À l’autel du sacrifice.

Le pécheur devait venir et confesser ses péchés sur le sacrifice, la brebis, la chèvre, le bouc ou le taureau, et puis il devait égorger le sacrifice. Cela était identifié comme le sacrifice que Jésus était venu faire pour les péchés. Avec un grand nombre des sacrifices qui étaient égorgés, le sang était pris et emmené dans le temple, et aspergé devant le voile, ou mis sur les cornes de l’autel, ou alors le prêtre mangeait une partie du sacrifice et le portait à l’intérieur de lui lorsqu’il entrait dans le sanctuaire. Une grande partie du sacrifice était soit brulée sur l’autel, soit emmenée en dehors du camp et brûlée à l’extérieur. Observez ce à quoi cela faisait référence :

Hébreux 13:10 Nous avons un autel, dont ceux qui servent dans le tabernacle n’ont pas le droit de manger. 11 Car les corps de ces bêtes, dont le sang est porté, pour le péché, dans le sanctuaire par le grand prêtre, sont brûlés hors du camp. 12 C’est pourquoi aussi Jésus, afin qu’il puisse sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. 13 Sortons donc vers lui hors du camp, en portant son opprobre. 14 Car nous n’avons pas ici de cité permanente, mais nous recherchons celle qui est à venir.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Quand Jésus a été crucifié, Il a été crucifié en dehors de la porte. Il a été crucifié en dehors du sanctuaire. Il n’a pas été sacrifié dans le sanctuaire céleste, Il a été sacrifié dans le parvis, et l’agneau qui était brulé le représentait, et son sang était pris par la suite. Il est dit que nous n’avons pas de cité permanente, mais que nous recherchons celle qui est à venir. Il n’était pas l’agneau dans le ciel, mais ici sur la terre. Le sacrifice a eu lieu à l’extérieur du sanctuaire, dans le parvis. Cela exprime le fait que la partie de l’activité de Jésus a été accomplie sur la terre. L’œuvre du salut par rapport à Jésus a été commencée ici sur la terre.

Jean 3:17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui.

L’œuvre du salut a débutée par Jésus venant dans ce monde. Il a été crucifié sur cette planète, dans ce monde, en dehors du sanctuaire céleste, dans le parvis. Ceci est un principe important à noter, car le sanctuaire céleste est le sanctuaire, et la terre est le parvis où Jésus a été crucifié. Nous devons être dans le sanctuaire après que nous ayons accepté l’œuvre de Jésus comme l’agneau. Il est venu sur cette terre pour nous sauver dans le parvis du sanctuaire. Cette terre est le parvis.

Hébreux 9:28 Ainsi Christ a été offert une fois pour porter les péchés de beaucoup ; et à ceux qui l’attendent il apparaîtra une seconde fois sans péché, à salut.

Lorsque Jésus était sur terre, Il a été offert pour porter les péchés de beaucoup, de même que le sacrifice dans le sanctuaire hébreu typifiait les péchés placés sur l’offrande du péché, et l’accomplissement de cela était la venue de Jésus sur cette terre et l’offrande de Lui-même pour porter nos péchés. La partie accomplie concernant Jésus dans la loi de Moïse était seulement la croix, le sacrifice à ce moment sur terre.

1 Jean 3:7 Petits enfants, que nul homme ne vous trompe : celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. 8 Celui qui commet le péché est du diable ; car le diable pèche depuis le commencement. C’est pour cette raison que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu’il détruisît les œuvres du diable.

Il a été manifesté, ici sur la terre, pour détruire les œuvres du diable. C’est de cela dont il est question dans tout le sacrifice, détruire l’œuvre du diable dans la vie des gens. Quand Jésus était ici sur terre, le sacrifice dans le parvis a été accompli selon la loi de Moïse.

Hébreux 2:14 Puis donc que les enfants sont participants de la chair et du sang, lui aussi de même a participé aux même choses, afin que par la mort il détruisît celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire, le diable ; 15 Et qu’il délivrât tous ceux qui par la crainte de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude.

Il est venu détruire les œuvres du diable. Comment ? Il a pris vie sur la terre, dans le parvis, et a participé avec nous à notre chair et à notre sang, afin qu’Il puisse mourir, et en mourant, détruire le pouvoir de la mort. C’est tout ce qui a été accompli sur terre, dans le symbolisme du sanctuaire terrestre, l’autel du sacrifice. Il a aussi été baptisé sur la terre, ce qui est la cuve. Ces deux choses ont à voir avec le plan du salut.

C’est cela l’activité dans laquelle Jésus est entré pour l’homme. Il a dit que toutes choses doivent être accomplies, donc cela n’était qu’une portion de la loi de Moïse qu’Il a accomplie. C’est ce que nous devons faire ici sur la terre, puisqu’Il est venu accomplir la loi de Moïse sur la terre.

Romains 6:5 Car si nous avons été planté ensemble dans la ressemblance de sa mort, nous le serons aussi dans la ressemblance de sa résurrection ; 6 Sachant cela, que notre vieil homme est crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit détruit, pour que nous ne servions plus le péché. 7 Car celui qui est mort est affranchi du péché.

Voici le plan du salut dans la loi de Moïse qui a été accomplie par Jésus, et qui doit être accomplie en nous par le plan du salut et par la mort et le sacrifice qui a été fait dans le parvis. Toutes choses concernant Jésus dans la loi de Moïse doivent être accomplies.

La plupart des gens regardent seulement ce que Jésus a fait à la croix, s’ils ne comprennent pas le service du sanctuaire. Tout comme les disciples, ils n’ont pas enregistrés que Jésus était l’Agneau de Dieu qui accomplissait maintenant le sacrifice typifié dans le sanctuaire hébreu. Aujourd’hui, les chrétiens ne réalisent pas que ce qui était typifié dans le sanctuaire impliquait beaucoup d’autres aspects du plan du salut. Tout ce que les gens regardent c’est ce que Jésus est venu faire il y a 2000 ans, mais nous avons bien plus dans le sanctuaire que Jésus a dit qu’Il est venu accomplir.

Toutes choses devaient être accomplies. Pour rendre le sacrifice de Jésus efficace pour le salut, le sanctuaire montre Son œuvre continue après la croix. Qu’est-ce que Jésus a fait pour notre salut après la croix ? C’est typifié dans le sanctuaire. C’est seulement les gens qui étudient le sanctuaire hébreu intelligemment par rapport à ce que Jésus a dit à propos de toutes les choses étant accomplies, qui peuvent comprendre le plan complet du salut.

Hébreux 10:12 Mais cet homme, après qu’il ait offert un sacrifice pour les péchés pour toujours, s’est assis à la droite de Dieu,

Après qu’Il ait été sur terre et qu’Il ait fait un sacrifice pour le péché pour toujours, qu’a-t-Il fait ? Il a quitté la terre et s’est assis à la droite de Dieu. Qu’est-ce que cela veut dire que Jésus a quitté le parvis extérieur, et est allé s’asseoir à la droite du Père dans le ciel ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Hébreux 8:1 Or la somme des choses dont nous avons parlé, c’est que nous avons un tel grand prêtre, qui est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux,

Il s’assoit à la droite du Père. Il est assis à la droite de la Majesté dans le ciel ; et que fait-Il ?

Hébreux 8:2 Un ministre du sanctuaire, et du véritable tabernacle, que le Seigneur a dressé, et non l’homme.

De quel sanctuaire parle-t-Il ? Celui que le Seigneur a dressé.

Hébreux 8:5 Lesquels servent à l’exemple et à l’ombre des choses célestes, selon l’ordre que Moïse a reçu de Dieu, lorsqu’il allait construire le tabernacle : Prends garde, dit-il, de faire toutes choses selon le modèle qui t’a été montré sur la montagne.

Quand Moïse a reçu l’ordre de construire le sanctuaire, on lui a montré le modèle, qui est le sanctuaire, le véritable tabernacle que le Seigneur a dressé et non l’homme. Quand Jésus était l’agneau tué dans l’expérience de la croix, où est-Il allé ? S’est-Il juste assis à côté du Père ? En s’asseyant à la droite du Seigneur dans le ciel, Il devenait un ministre du sanctuaire dans le ciel.

La plupart des gens ne comprennent pas que dans le sanctuaire céleste il y a deux appartements. Quand Il est allé s’asseoir à la droite de la Majesté dans le ciel, les gens croient qu’Il est allé directement dans le lieu très saint, parce qu’il est écrit qu’Il s’est assis à la droite de Dieu dans le ciel. Nous nous souvenons de Sa parole que toutes choses doivent être accomplies dans la loi de Moïse le concernant. Dans la loi de Moïse, le prêtre, quand il avait sacrifié l’agneau, entrait ensuite dans le lieu saint du premier appartement du sanctuaire. Quand Jésus est parti, où est-Il allé ? Qu’a-t-Il fait quand Il y est allé ? Il s’est assis à la droite, ce qui veut dire qu’Il était un ministre du sanctuaire.

Hébreux 2:17 C’est pourquoi il a fallu qu’il fut rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un grand prêtre miséricordieux, et fidèle dans les choses qui concernent Dieu, pour faire réconciliation pour les péchés du peuple.

Sur la terre, dans le parvis, il y avait l’agneau et le salut par la mort de Christ, mais maintenant, Jésus devient non plus le sacrifice, Il a été le sacrifice ; maintenant Il est un grand prêtre dans le sanctuaire céleste. Que fait-Il là ? Il est déjà mort, mais maintenant Il applique Sa mort comme notre prêtre, pour faire réconciliation pour les péchés du peuple, et c’est ce qu’Il fait maintenant.

Hébreux 2:18 Car, parce qu’il a lui-même souffert, étant tenté, il est capable de secourir ceux qui sont tentés.

Ici sur terre, Il souffrait la croix, et Il était l’agneau qui portrait les péchés du people, mais ensuite le prêtre prenait le sang de l’agneau et entrait dans le sanctuaire pour accomplir l’œuvre de réconciliation. C’est cela que nous devons maintenant suivre dans notre recherche.

Lorsque l’agneau était tué, le sang était pris, ou le prêtre mangeait une partie de l’offrande pour le péché. Dans cette offrande pour le péché se trouvaient les péchés qui étaient contenus et confessés sur cet animal. Alors que cela était pris dans le prêtre, il devenait un porteur de péché, le sang qui était versé était aussi l’intermédiaire pour porter le péché. Jésus est devenu notre prêtre et a pris les péchés qu’Il a ingérés, comme le prêtre ingérait l’offrande pour le péché. Jésus a pris avec Lui notre expérience dans le sanctuaire dans le ciel, ainsi que l’application de Son sang. C’était l’œuvre du prêtre dans l’œuvre du salut, notre merveilleux prêtre, le Seigneur Jésus. L’offrande était une offrande pour le péché que le prêtre transmettait maintenant dans le sanctuaire du ciel.

Hébreux 9:24 Car Christ n’est pas entré dans les lieux saints faits de mains, [qui sont] les figures des vrais, mais dans le ciel même, afin de paraître maintenant en la présence de Dieu pour nous.

Il n’est pas allé dans le temple fait de mains, mais en tant que prêtre Il est allé dans le ciel même, et quand il écrit « dans le ciel même, afin de paraître en la présence de Dieu pour nous, » Il est allé dans le sanctuaire céleste, pas juste dans le ciel comme beaucoup de gens le lisent. C’était dans la chambre même du trône du sanctuaire céleste.

1 Jean 2:1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez pas. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. 2 Et il est la propitiation pour nos péchés ; et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour les péchés du monde entier.

Quand Jésus a été crucifié, Il était le sacrifice portant le péché, mais maintenant Il est notre prêtre de sorte que lorsque nous péchons nous y avons un avocat. Ce n’est pas seulement le sacrifice, mais nous avons un prêtre œuvrant dans le sanctuaire pour nous sauver du péché. Le salut du péché n’est pas seulement limité au sacrifice, mais il doit être aussi accompli par l’œuvre sacerdotale.

1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme Christ Jésus ;

Avant, Il était un homme tué, et maintenant Il est un homme en tant que notre prêtre et médiateur entre l’humanité et Dieu. L’homme Christ Jésus, Il est notre prêtre là-bas. Jésus emporte tous ceux qui comprennent Son œuvre et se remplissent de Lui. Maintenant, Il a quitté cette planète et Il est allé dans le sanctuaire dans le ciel, et en y allant, Il nous emporte là-bas avec nos péchés, puisque c’est ce que le prêtre faisait dans le sanctuaire terrestre. Remarquez comment Il exprime cela et comment Il relie à nous Son sacrifice sur la terre.

Jean 12:24 En vérité, en vérité, je vous dis : À moins que le grain de blé ne tombe dans la terre et meure, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. 25 Celui qui aime sa vie la perdra ; et celui qui hait sa vie dans ce monde, la conservera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et où je suis, là sera aussi mon serviteur ; si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.

Qu’est-ce que Jésus a résumé ? Sa mort comme le grain de blé qui tombe dans la terre. S’Il n’avait pas fait cela, Il ne serait pas capable de produire beaucoup de fruit. Ensuite Il dit : Si toi, le pécheur, ne fait pas ce que Jésus a fait, si nous ne le suivons pas dans cette action, si j’aime ma vie, je la perdrai, mais si je hais ma vie dans ce monde, je la conserverai. Je dois suivre Jésus dans Sa mort et Sa résurrection. C’est là ce qui se passe sur la terre, mais maintenant Il dit : Si vous voulez me servir ultérieurement, continuez de me suivre, pour que là où je suis, vous y soyez aussi.

Le prêtre avait sur sa poitrine les noms des enfants d’Israël. Les enfants devaient entrer par la foi avec le prêtre dans le lieu saint. Dans le plan du salut, quand nous avons accepté et agit en conséquence de l’œuvre que Jésus a accomplie, nous devons continuer intelligemment avec Lui alors qu’Il entre dans le lieu saint du sanctuaire céleste. Il dit : Suivez-moi, pour que là où Je suis vous y soyez aussi.

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ces choses qui sont en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non aux choses de la terre. 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. 4 Quand Christ, qui est votre vie, paraîtra, alors vous apparaîtrez aussi avec lui dans la gloire.

Il est dans le ciel, accomplissant Son œuvre de grand prêtre, et alors qu’Il est assis à la droite de Dieu, nous devons être là où Il est assis à la droite de Dieu.

Colossiens 3:2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non aux choses de la terre. 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.

Remarquez comment ces activités vivantes sont décrites :

Colossiens 3:4 Quand Christ, qui est votre vie, paraîtra, alors vous apparaîtrez aussi avec lui dans la gloire.

Nous devons par la foi accepter le fait que je suis en Christ, et Christ est en moi, et tandis qu’Il est dans le sanctuaire du ciel comme mon prêtre qui plaide mon cas, j’y suis avec Lui, et quand Il termine Son œuvre, si je suis mort, ma vie est cachée avec Christ en Dieu de sorte que quand Il paraît à nouveau, Il m’amènera avec Lui. C’est écrit que quand Il revient Il amènera Son peuple avec Lui. Ils sont avec Lui dans une réalité transitionnelle, parce que nous sommes en Christ. Le prêtre dans le sanctuaire hébreu porte le peuple sur Sa poitrine. C’était le symbole de cela. Nous allons en fait de façon vivante avec Jésus.

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ces choses qui sont en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

Soyez là, placez-y vos affections. Si vous savez exactement ce que Jésus votre grand prêtre est en train de faire, vous pouvez participer consciemment avec Lui. C’est pour cela que l’étude du sanctuaire est si importante, car je suis ici et mon esprit est occupé avec Lui, alors qu’Il est là-bas et je suis ici sur cette planète en forme physique. Dans le sanctuaire céleste, le peuple de Dieu adorent là-haut.

Apocalypse 11:1 Et il me fut donné un roseau semblable à une verge ; et l’ange se présenta, et dit : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, et l’autel, et ceux qui y adorent. 2 Mais le parvis qui est en dehors du temple, laisse-le, et ne le mesure pas ; car il est donné aux Gentils ; et ils fouleront aux pieds la sainte cité, pendant quarante-deux mois.

Qu’est-ce qu’était le parvis ? La terre ; mais les gens dans le sanctuaire sont dans le ciel, et ils y adorent là. Jésus étant allé avec nous tous dans le ciel en tant que notre prêtre, nous y adorons maintenant là-bas. C’est là que notre esprit se trouve, et c’est là que nous nous préoccupons de ce qu’Il fait. Suivez-le dans les actions de ce qu’Il fait.

Le prêtre du sanctuaire terrestre allait avec l’offrande et avec Son œuvre dans le premier appartement. Jésus s’est-Il occupé des choses du sanctuaire céleste qui sont typifiées dans le premier appartement du sanctuaire céleste et dans le symbolisme du sanctuaire terrestre ? Souvenez-vous de ce que les prêtres devaient faire lorsqu’ils inauguraient le sanctuaire terrestre. Le prêtre devait allumer le chandelier. Voyons si Jésus est allé dans le ciel et s’est chargé du chandelier dans l’œuvre du salut. Jean le révélateur entend dans la vision quelqu’un qui lui parle :

Apocalypse 1:12 Et je me retournai pour voir [celui dont] la voix m’avait parlé. Et m’étant retourné, je vis sept chandeliers d’or ; 13 Et, au milieu des sept chandeliers quelqu’un de semblable au Fils de l’homme, vêtu d’une robe qui allait jusqu’aux pieds, et ceint sur la poitrine d’une ceinture d’or.

Qui est-Il ? Il est le prêtre. Où est-Il ? Dans quelle partie du sanctuaire se trouve-t-Il ? Où fait-Il le service ? Parmi les chandeliers ; c’est ce qu’Il faisait quand Il est allé au ciel. Quand Il est allé se charger des chandeliers, examinez cela. Y-a-t-il des chandeliers dans le ciel ? Nous voyons Jésus s’occuper de ces chandeliers dans le ciel.

Apocalypse 4:5 Et du trône sortaient des éclairs, des tonnerres et des voix ; et il y avait sept lampes de feu qui brûlaient devant le trône, lesquelles sont les sept Esprits de Dieu.

Il y avait sept lampes devant le trône dans le ciel, et ces sept lampes sont les sept esprits de Dieu qui sont devant le trône. Si vous regardez dans le premier appartement, il y a l’autel des parfums qui a une couronne tout autour. C’est un trône. Devant le trône, à la droite se trouvent les chandeliers. Jésus est au milieu des sept lampes dans le ciel, qui contiennent les sept esprits. Quand Jésus a quitté cette terre, quelle était la première chose que Jésus devait faire pour le salut de l’homme ?

La première chose que Jésus a fait pour l’homme

Jésus a fait une promesse.

Jean 14:16 Et je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur, afin qu’il demeure avec vous pour toujours ; 17 [Savoir] l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit pas, et ne le connaît pas ; mais vous le connaissez, car il demeure avec vous, et sera en vous. … 26 Mais le Consolateur, qui est l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire toutes les choses que je vous ai dites.

Dans le plan et l’œuvre du salut, Jésus a dit : Lorsque je pars, je vais vous envoyez un autre consolateur pour vous enseigner, vous aider et vous sauver. Il leur ordonne d’attendre que l’Esprit vienne à eux.

Actes 1:4 Et étant assemblé avec eux, il leur commanda de ne pas partir de Jérusalem, mais d’attendre la promesse du Père, laquelle, dit-il, vous avez entendue de moi. 5 Car Jean a véritablement baptisé d’eau, mais vous serez baptisés de l’Esprit Saint, dans peu de jours.

Jésus dit : Quand je quitte cette terre, vous devez attendre de recevoir le Saint-Esprit. Que s’est-il passé ?

Actes 2:1 Et quand le jour de la Pentecôte était arrivé, ils étaient tous d’un commun accord dans un même lieu. 2 Et il vint soudain du ciel un son comme celui d’un vent puissant et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu, et elle se posèrent sur chacun d’eux.

Remarquez ce qui reposa sur eux. Chaque personne avait une petite flamme brulant au-dessus de sa tête. Qu’est-ce qu’était le chandelier ? Des flammes qui brulaient. Qu’avons-nous lu concernant ce qu’est le chandelier céleste ? Les sept Esprits de Dieu. Il y a un instrument dans le ciel où, en accord avec la vision de Zorobabel des oliviers et des conduits, l’huile sainte coulait et ensuite le chandelier était illuminé par l’huile qui passait dans le chandelier. Pas par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit, dit le Seigneur.

Il révélait le fait que les instruments célestes portent le Saint-Esprit, et Celui-ci a été déversé alors que Jésus œuvrait avec les chandeliers dans le sanctuaire céleste ; c’était l’envoi du Saint-Esprit sur l’église. En prière devant le Père, Il a dit : Envoyons maintenant l’Esprit ; et la lumière des chandeliers a été illuminée. C’était là la question même de l’œuvre du salut pour l’église :

Apocalypse 1:20 Le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or : Les sept étoiles sont les anges des sept églises ; et les sept chandeliers que tu as vus, sont les sept églises.

Vous pouvez voir de quelle manière le sanctuaire céleste et le peuple sur la terre sont intimement liés. Ce que Jésus faisait quand Il a fait quelque chose avec les chandeliers célestes, c’est ce qu’Il faisait sur la terre à travers le Saint-Esprit, pour illuminer les églises. L’œuvre du salut est l’œuvre de Jésus dans le sanctuaire céleste faisant quelque chose qui amènera le Saint-Esprit et illuminera l’église dans le salut.

Le Saint-Esprit est celui qui vient dans le peuple et œuvre en tant que prêtre dans le cœur et illumine tout dans le cœur. À partir de ce moment, l’œuvre dans le ciel était jouée sur la terre ; le Saint-Esprit, le double sacerdoce, a commencé à faire Son œuvre dans l’église. Ceci fait partie de l’œuvre que Jésus accomplissait parmi les chandeliers. Le prêtre entrait dans le lieu saint, et l’autre partie qu’il faisait c’est qu’il s’occupait de la table du pain de proposition. La table du pain de proposition avait douze pains qui y étaient posés.

L’oeuvre du prêtre par rapport au pain de proposition

Deutéronome 8:3 Il t’a humilié, et t’a fait avoir faim, et il t’a nourri de manne, que tu ne connaissais pas, et que tes pères n’avaient pas non plus connue ; afin de te faire connaître que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de chaque parole qui sort de la bouche du SEIGNEUR.

Pour être sauvés, nous ne devons pas seulement être illuminés par le Saint-Esprit, nous devons manger le pain. Cela veut dire vivre de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu. Cela fait également partie du plan de l’œuvre du salut. Le prêtre dans le sanctuaire céleste s’occupait du pain. La manne qu’ils ont mangée a également était placée dans l’arche de l’alliance.

1 Chroniques 9:32 Parmi les enfants des Kohathites, leurs frères, il y en avait qui avaient la charge du pain de proposition, pour l’apprêter, chaque sabbat.

Dans le sanctuaire hébreu, il y avait une nouvelle série de pains qui y était placés. Tout ce qui était fait dans la loi de Moïse devait être accompli par Jésus. Jésus, en tant que notre prêtre dans le sanctuaire céleste, s’est chargé du pain de proposition. Souvenez-vous ce que Jésus a dit par rapport à Lui étant le pain de vie.

Jean 6:50 C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que quelqu’un en mange et ne meure pas.

Quel est ce pain qui descend du ciel ?

Jean 6:51 Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours ; et le pain que je donnerai est ma chair, laquelle je donnerai pour la vie du monde.

Nous sommes sauvés en mangeant le pain.

Jean 6:52 C’est pourquoi les Juifs se disputaient entre eux, disant : Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger ? 53 Alors Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’avez aucune vie en vous-mêmes. 54 Quiconque mange ma chair et boit mon sang, a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est véritablement une nourriture, et mon sang est véritablement un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. 57 Comme le Père, [qui est] vivant, m’a envoyé, et que je vis par le Père ; ainsi celui qui me mange, vivra aussi par moi. 58 Ceci est ce pain qui est descendu du ciel, non pas comme vos pères ont mangé la manne, et sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra pour toujours.

Jésus était symbolisé par le pain dans le sanctuaire terrestre, et Jésus est dans le sanctuaire céleste et la table du pain de proposition possède une couronne tout autour. Cela veut dire que c’est là où Jésus s’assoit. C’est un trône. Jésus est ce pain de vie. Que voulait-Il dire et que faisait-Il dans le sanctuaire céleste ? Non seulement Il envoyait le Saint-Esprit, mais Il envoyait également la parole, Lui-même, la parole de Lui-même. Il est la parole et Il l’explique aux gens qui ne savaient pas de quoi Il parlait.

Jean 6:63 C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien ; les paroles que je vous dis, elles sont esprit, et elles sont vie.

La parole fait partie du plan du salut. Le chandelier, le Saint-Esprit, le feu qui brule, et le pain (la Parole de Jésus) sont des agents actifs dans le plan du salut, et Jésus était dans le lieu saint et les envoyaient. Avez-vous remarqué que chaque Sabbat ils renouvelaient les pains ? N’est-ce pas cela dont il est question dans l’observation du Sabbat ? Le Seigneur nous amène du pain frais le jour du Sabbat, et ce pain que nous mangeons le Sabbat nous dure toute la semaine, car le prochain Sabbat, des pains frais y sont placés. L’activité du plan du salut contient le Sabbat comme étant partie prenante du fait de manger la chair et le sang de Jésus Christ. Le Sabbat est important dans cette image.

Notre vie doit être liée à la vie de Christ ; nous devons puiser constamment de Lui, prenant part à Lui, le Pain vivant qui est descendu du ciel, puisant ainsi d’une fontaine toujours fraîche, qui répand toujours ses trésors abondants. Si nous gardons toujours le Seigneur devant nous, permettant à nos cœurs de s’élever à Lui en action de grâces et en louange, nous aurons une fraîcheur continuelle dans notre vie religieuse. Nos prières prendront la forme d’une conversation avec Dieu, comme nous parlerions à un ami. Il nous dira Ses mystères personnellement. Souvent, il nous viendra une sensation douce et joyeuse de la présence de Jésus. Souvent, nos cœurs bruleront en nous alors qu’Il s’approche pour communier avec nous comme Il le faisait avec Hénoc. Quand ceci est en vérité l’expérience du chrétien, on voit dans sa vie une simplicité, une modestie, une douceur, et une humilité de cœur, qui montrent à tous avec qui il s’associe qu’il a été avec Jésus et qu’il a appris de Lui. {Christ’s Object Lessons 129.3 / Paraboles de Jésus 106.3}

Notre vie doit être liée à la vie de Christ. Puisez d’une fontaine toujours fraîche, le pain vivant c’est Jésus. Il s’est chargé de cet aspect de notre salut lorsqu’Il était dans le lieu saint du sanctuaire céleste. L’autre instrument était l’autel des parfums.

La prophétie des sept trompettes

Ceci est l’histoire du monde à travers ses périodes de guerres, depuis le début de la chute de l’empire Romain, après que Jésus soit parti, jusqu’à la fin de toutes guerres.

Apocalypse 8:2 Et je vis les sept anges qui se tenaient devant Dieu ; et sept trompettes leur furent données. 3 Et un autre ange vint et se tint devant l’autel, ayant un encensoir d’or ; et il lui fut donné beaucoup d’encens, afin qu’il l’offrît avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui était devant le trône.

Un autel d’or devant le trône

Lorsque nous examinons cela dans le détail, toute la structure du trône est reliée. À ce moment-là, vous pouvez voir qu’il y avait l’ange, le ministre, qui faisait le service à l’autel des parfums. Il avait un encensoir et il prenait des charbons de l’autel devant le trône.

Apocalypse 8:4 Et la fumée de l’encens, avec les prières des saints, monta de la main de l’ange, devant Dieu.

Il montait devant le Seigneur, l’encens avec les prières des saints. Cet ange n’est autre que Jésus notre prêtre, faisant le service à l’autel des parfums dans le sanctuaire céleste. Il était là dans le premier appartement, et Il accomplissait cette œuvre. Nous avons cette magnifique méditation du plan du salut, que nos prières doivent être mélangées à l’œuvre de notre grand prêtre, notre prêtre à l’autel.

Christ s’est Lui-même engagé à être notre substitut et notre sécurité, et Il ne néglige personne. Il y a un trésor inépuisable de parfaite obéissance provenant de Son obéissance. Dans le ciel, Ses mérites, Son renoncement et Son sacrifice de soi sont conservés comme de l’encens à offrir avec les prières de Son peuple. {In Heavenly Places 69.3}

Quel est l’encens ? Il est là-haut comme notre prêtre, mélangeant Son renoncement, Son sacrifice de soi, et Ses mérites, à nos prières. C’est là une réelle activité vivante. Les prières montent au trône de Dieu depuis l’autel des parfums. Dans le sanctuaire céleste le trône de Dieu est au-dessus de l’autel des parfums.

Alors que les prières humbles et sincères du pécheur montent au trône de Dieu, Christ mélange à celles-ci les mérites de Sa vie de parfaite obéissance. Nos prières sont rendues agréables par cet encens. . . . {Ibid.}

Comment mes prières peuvent-elles être entendues ? Elles doivent être rendues agréables par Sa magnifique valeur, parce qu’Il nous comprend. Elles sont Son sacrifice et Son renoncement de soi, Ses mérites qui s’unissent à nos prières.

Nous parlons avec Jésus Christ lorsque nous marchons sur le chemin, et Il dit : « Je suis à ta droite. » Nous pouvons marcher dans une compagnie quotidienne avec Christ. Quand nous laissons échapper notre désir, il se peut qu’il ne soit audible pour aucune oreille humaine, mais cette parole ne peut disparaître dans le silence, ni se perdre, bien que les activités du travail continuent. Rien ne peut noyer le désir de l’âme. Il s’élève au-dessus du chahut de la rue, au-dessus du bruit de la machinerie, jusqu’aux parvis célestes. C’est à Dieu que nous parlons, et la prière est entendue. {In Heavenly Places 69.5}

Pourquoi la prière est-elle entendue ? Parce qu’elle est mélangée à Christ. Voilà les activités précieuses du salut qui sont accomplies par Jésus dans le sanctuaire céleste, en coopération avec le prêtre dans nos cœurs, le Saint-Esprit. Jésus se charge là du bien-être spirituel, et accomplit une place dans le ciel pour la race humaine, en œuvrant avec le chandelier, la table du pain de proposition et l’autel des parfums, et en œuvrant avec nous dans cela.

Le Saint-Esprit interagit directement avec cela. Dans Apocalypse 1:20, il est dit que les églises sont les sept chandeliers à travers lesquels le Saint-Esprit, l’huile, illumine. L’église de Dieu dans les sept périodes de l’histoire de la terre est l’expérience de Jésus qui œuvre dans le sanctuaire au milieu de ces chandeliers. L’œuvre du salut a lieu durant les sept périodes de l’histoire de la terre.

Les noms des sept églises sont symboliques de l’église dans différentes périodes de l’ère chrétienne. Le nombre 7 indique l’état complet, et il est symbolique du fait que les messages s’étendent jusqu’à la fin des temps, tandis que les symboles utilisés révèlent la condition de l’église à différentes périodes de l’histoire du monde. {Acts of the Apostles 585.3 / Conquérants Pacifiques 521.1}

Si les chandeliers étaient abandonnés aux seuls soins humains, la flamme vacillante languirait et mourrait ; mais Il est la véritable sentinelle dans la maison du Seigneur, le véritable gardien des parvis du temple. Ses soins continus et sa grâce soutenante sont la source de la vie et la lumière. {Acts of the Apostles 586.1 / Conquérants Pacifiques 521.2}

Christ est représenté comme tenant les sept étoiles. Ce que Jésus a commencé dans le ciel continue jusqu’à ce que finalement, toute l’histoire de la terre ait été prise en charge pendant toutes les sept périodes de l’église. Il est en communion constante avec Son peuple.

Christ est décrit comme marchant au milieu des chandeliers d’or. C’est ainsi qu’est symbolisé Sa relation avec les églises. Il est en communication constante avec Son peuple. Il connait leur véritable état. Il observe leur ordre, leur piété, leur dévotion. Bien qu’Il soit grand prêtre et médiateur dans le sanctuaire du ciel, toutefois, Il est représenté comme marchant de long en large au milieu de Ses églises sur la terre. Avec une attention qui ne se fatigue pas et une vigilance sans relâche, Il regarde pour voir si la lumière d’une de Ses sentinelles ne s’affaiblit ou ne s’éteint pas. {Ibid.}

Pouvez-vous le voir nous sauver alors qu’Il œuvre dans le sanctuaire céleste ? Le plan du salut est une activité vivante qui est constamment à l’œuvre pour nous sauver. Si nous n’avions que Jésus mourant sur la croix, ce ne serait pas un accomplissement total de tout ce que la loi de Moïse avait à communiquer. Cela devait aussi être le reste. Nous voyons que par notre compréhension de cela nous pouvons faire intelligemment ce que Jésus dit : « Afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous pouvez coopérer avec moi parce que dans le sanctuaire céleste je me charge des chandeliers, je donne la parole fraîche le Sabbat. Je prie pour vous, je donne mes mérites avec vos prières. » Lorsque vous coopérez avec Jésus comme cela, comme les disciples et comme l’église chrétienne comprenait que Jésus était là-bas faisant cela, alors ils pouvaient être avec Lui.

C’est là que la foi des disciples de Christ le suivit lorsqu’Il s’éleva hors de leur vue. C’est là que leurs espoirs se concentraient, « laquelle espérance nous avons, » a dit Paul, « comme une ancre de l’âme, sûre et ferme, et qui entre jusqu’au-dedans du voile, où le précurseur est entré pour nous, c’est-à-dire Jésus, ayant été fait grand prêtre pour toujours. » « Ce n’est pas non plus par le sang des chèvres et des veaux, mais par son propre sang, qu’il est entré une seule fois dans le lieu saint, ayant obtenu une rédemption éternelle pour nous. » Hébreux 6:19, 20 ; 9:12 {Great Controversy 421.1 / Tragédie des Siècles 456.1}

Pendant dix-huit siècles, cette œuvre du service continua dans le premier appartement du sanctuaire. Le sang de Christ plaidait en faveur des croyants pénitents, assurait leur pardon et leur acceptation auprès du Père, toutefois leurs péchés demeuraient encore sur les livres de registre. De même que dans le service typique il y avait une œuvre d’expiation à la fin de l’année, ainsi, avant que l’œuvre de Christ pour la rédemption des hommes soit achevée, il y a une œuvre d’expiation pour l’enlèvement du péché dans le sanctuaire. {Great Controversy 421.2 / Tragédie des Siècles 456.2}

Cela était une autre partie de l’œuvre du grand prêtre, le Jour de l’Expiation. Nous venons de voir ce qu’Il a fait pendant 1800 ans.

Ceci est le service qui a commencé quand les 2300 jours étaient terminés. À ce moment, comme cela avait prédit par Daniel le prophète, notre Grand Prêtre entra dans le lieu très saint, pour accomplir la dernière division de Son œuvre solennelle : purifier le sanctuaire. {Ibid.}

Comme autrefois, les péchés du peuple étaient placés par la foi sur l’offrande pour le péché et, à travers son sang, transférés, en symbole, au sanctuaire terrestre, ainsi, dans la nouvelle alliance, les péchés des repentants sont placés par la foi sur Christ, et transférés, en réalité, au sanctuaire céleste. Et comme la purification typique du terrestre était accomplie par l’enlèvement des péchés par lesquels il avait été pollué, ainsi, la purification réelle du céleste doit être accomplie par l’enlèvement, ou l’effacement, des péchés qui y sont enregistrés. {Great Controversy 421.3 / Tragédie des Siècles 456.3}

Nous avons vu l’œuvre magnifique que Jésus a dit doit être accomplie, laquelle était dans la loi de Moïse. Nous avons vu le sacrifice, le baptême, le prêtre prenant le sacrifice et s’offrant Lui-même, l’agneau, comme grand prêtre devant le Père, avec le sang et péché sur Lui, transférant cela aux livres du ciel. Tout cela a eu lieu et dans notre prochaine étude nous explorerons l’œuvre du salut alors qu’Il termine l’accomplissement de tout ce qui a été écrit dans la loi de Moïse : « L’Œuvre du Salut reflétée dans le Lieu Très Saint ».

Le grand plan de la rédemption, tel qu’il est révélé dans l’œuvre finale de ces derniers jours, devrait faire l’objet d’une examination attentive. Les scènes liées au sanctuaire du ciel devraient faire une impression sur l’esprit et le cœur de tous afin qu’ils puissent être en mesure de faire une impression sur les autres. Tous doivent devenir plus intelligents par rapport à l’œuvre de l’expiation, qui a lieu dans le sanctuaire du ciel. Lorsque cette grande vérité est vue et comprise, ceux qui la détiennent travailleront en harmonie avec Christ pour préparer un peuple à subsister dans le grand jour de Dieu, et leurs efforts réussiront. Par l’étude, la contemplation, et la prière, le peuple de Dieu sera élevé au-dessus des pensées et des sentiments ordinaires et terrestres, et ils seront amenés en harmonie avec Christ et Sa grande œuvre de purification du sanctuaire céleste des péchés du peuple. Leur foi ira avec Lui dans le sanctuaire, et les adorateurs sur terre passeront attentivement leurs vies en revue, comparant leurs caractères avec la grande norme de droiture. {Testimonies to the Church Vol.5 575.1}

Nous devons comprendre la dernière œuvre dans le lieu très saint.

Amen.

Publié le 08/05/2014, dans Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s