6. Le sacerdoce des 3 sanctuaires

Le sanctuaire : étude 6

Par John Thiel (étude en anglais)

Nous avons étudié les trois sanctuaires : le sanctuaire hébreu qui était la tente qui a été dressée, le temple que Salomon a construit, puis le sanctuaire céleste et le sanctuaire du temple du corps.

Le sanctuaire sur la terre était une copie de celui dans le ciel, le véritable sanctuaire que le Seigneur a dressé et non l’homme. Jésus a dit qu’Il allait partir pour être avec Son Père pour nous préparer une place. Jésus a dit : Détruisez ce temple, et Il le relèverait dans trois jours car Il faisait référence à Son temple du corps.

Hébreux 8:4 Car s’il était sur la terre, il ne serait pas prêtre, puisqu’il y a des prêtres qui offrent des dons selon la loi, 5 Lesquels servent à l’exemple et à l’ombre des choses célestes, selon l’ordre que Moïse a reçu de Dieu, lorsqu’il allait construire le tabernacle : Prends garde, dit-Il, de faire toutes choses selon le modèle qui t’a été montré sur la montagne.

Hébreux 8:2 Un ministre du sanctuaire, et du véritable tabernacle, que le Seigneur a dressé, et non l’homme.

Ceci identifie pour nous le fait que les prêtres du sanctuaire hébreu servaient simplement à l’exemple et à l’ombre des choses célestes.

Hébreux 9:8 L’Esprit Saint montrant par-là que le chemin des lieux saints n’avait pas encore été manifesté, tant que le premier tabernacle était encore debout ; 9 Lequel était une figure pour le temps présent, dans lequel on offrait des dons et des sacrifices, qui ne pouvaient rendre parfait, quant à la conscience, celui qui faisait le service,

Tandis que le sanctuaire hébreu était encore utilisé, les gens n’avaient pas une appréciation du temple dans le ciel, mais seulement de celui sur la terre.

Hébreux 9:10 Lequel consistait seulement en viandes et breuvages, en diverses ablutions, et ordonnances charnelles, imposées seulement jusqu’au temps de réformation.

Le sanctuaire hébreu n’était pas la chose véritable car c’était une ombre du véritable. Les sacrifices qui étaient accomplis ne faisaient en réalité pas grand-chose pour le pécheur, parce que cela ne les purifiait par vraiment. C’était une fonction symbolique. Cela ne rendait pas parfait celui qui faisait le servie car c’était seulement des activités symboliques.

Hébreux 10:1 Car la loi, ayant l’ombre des bonnes choses à venir, et non l’image même des choses, ne peut jamais, par ces sacrifices qu’on offre continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui y prennent part.

C’était une activité symbolique, avec les jours saints, les viandes et les breuvages. Ce n’étaient pas des choses qui pouvaient purifier une personne du péché.

Colossiens 2:16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou à propos d’un jour de fête, ou de nouvelle lune, ou des jours de sabbat ; 17 Qui sont une ombre des choses à venir, mais le corps en est en Christ.

Parce que ce n’était pas le corps même. Quand Jésus est mort et le rideau s’est déchiré de haut en bas, cela voulait dire que les lois cérémonielles ne devaient plus être pratiquées. C’était aboli. Ne laissez personne vous remettre sur ce sentier symbolique. C’est terminé. Que personne ne vous juge au sujet de ne pas garder les lois cérémonielles, les viandes, les breuvages, et les saints jours liés au sanctuaire. Ce n’est pas nécessaire, cela a été aboli.

Le sanctuaire sur la terre était un symbole, et Jésus l’a utilisé pour essayer d’aider les disciples à comprendre après qu’Il ait été crucifié. Jésus a utilisé Moïse pour expliquer pourquoi Il avait dû passer par les choses où Il a été crucifié. Il les a appelés insensés et d’un cœur lent. Pour quelle raison ? Ils étaient Juifs, ils avaient le sanctuaire, et ils auraient du savoir.

Luc 24:25 Alors il leur dit : Ô insensés, et lents de cœur à croire tout ce que les prophètes ont prononcé. 26 Ne fallait-il pas que Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ? 27 Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les écritures les choses le concernant.

La loi de Moïse contenait les choses concernant Jésus. Il rencontra ensuite les autres dans la chambre haute :

Luc 24:44 Et il leur dit : Ce sont là les paroles que je vous disais, lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que toutes les choses qui ont été écrites de moi dans la loi de Moïse, et dans les prophètes, et dans les psaumes, fussent accomplies. 45 Alors il leur ouvrit l’intelligence, afin qu’ils puissent comprendre les écritures.

Il leur a dit, lorsqu’Il était encore avec eux, que toutes les choses le concernant dans la loi de Moïse devaient être accomplies. Nous avons vu que Jésus est dans toute l’histoire du sanctuaire hébreu. Alors qu’Il leur montrait cela, ils ont commencé à se réveiller à la raison pour laquelle Il avait été sacrifié et ce qu’Il avait maintenant à faire. Il était sanctifié et allait ensuite comme un prêtre dans le sanctuaire du ciel. C’était une prophétie. La loi de Moïse est une description prophétique de tout ce que Jésus fait pour notre salut. Puisque le sanctuaire Hébreu constitue une telle prophétie, il a prophétisé l’œuvre que Jésus accomplissait dans le sanctuaire céleste. Il y a un sanctuaire du corps, mais remarquez le nom qui était donné au sanctuaire hébreu :

Hébreux 9:2 Car un tabernacle fut construit ; le premier, dans lequel était le chandelier, et la table, et le pain de proposition ; qui est appelé le sanctuaire. 3 Et après le second voile [était] le tabernacle qui est appelé le Saint des saints ;

Que signifie le mot « tabernacle » ?

Hébreux 11:9 Par la foi, il séjourna dans la terre promise comme dans un pays étranger, demeurant sous des tentes, avec Isaac et Jacob, les héritiers avec lui de la même promesse. 10 Car il attendait une cité qui a des fondements, dont Dieu est l’architecte et le créateur.

Le mot « tabernacle » signifie une tente dans laquelle on habite. (C’est le même mot qui est utilisé pour tabernacle et tente dans la Bible King James.)

2 Pierre 1:13 Oui, je crois qu’il est juste, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous réveiller en rappelant [ces choses] à votre mémoire, 14 Sachant que je dois bientôt quitter ma tente, comme notre Seigneur Jésus Christ me l’a montré. 15 Mais j’aurai soin qu’après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses.

Comment appelle-t-il son corps ? Une tente. Il y a quelque chose qui demeure à l’intérieur de votre corps qui se regarde soi-même. C’est votre conscience. Il dit que lorsqu’il aura quitté sa tente et qu’il meurt, ils se souviendront de ce qu’il leur a dit. C’est ce qui est écrit au sujet de Jésus, Il est venu et a tabernaclé avec nous. Comme nous demeurons dans ces tentes, Jésus est aussi venu et a demeuré avec nous dans ces tentes comme quelqu’un parmi nous.

Le sanctuaire hébreu était un lieu où Dieu demeurait parmi le peuple. C’était un tabernacle. Notre tabernacle est tout autant un lieu où Dieu veut demeurer, comme dans le sanctuaire hébreu, comme Il a demeuré parmi nous en Jésus Christ. Dans le tabernacle dans le sanctuaire céleste et dans ce temple du corps il y a un service de purification du péché. Dans le service tel que nous l’avons étudié, les prêtres avait un travail à accomplir avec le peuple pour les purifier de leurs péchés.

Le sacerdoce dans ces trois tabernacles

Le sacerdoce lévitique, le sacerdoce céleste, et le sacerdoce dans notre temple du corps.

La sacerdoce du sanctuaire hébreu

Exode 28:1 Et fais approcher de toi Aaron ton frère, et ses fils avec lui, d’entre les enfants d’Israël, afin qu’ils puissent me servir dans la fonction de prêtre, [savoir] Aaron, Nadab et Abihu, Éléazar et Ithamar, fils d’Aaron. 2 Et tu feras à Aaron, ton frère, de saints vêtements, pour gloire et pour beauté. 3 Et tu parleras à tous ceux qui sont sages de cœur, que j’ai remplis de l’esprit de sagesse, afin qu’ils fassent les vêtements d’Aaron pour le consacrer, pour qu’il puisse me servir dans la fonction de prêtre. 4 Et voici les vêtements qu’ils feront : un pectoral, un éphod, une robe, une tunique brodé, une tiare et une ceinture ; et ils feront les saints vêtements à Aaron, ton frère, et à ses fils, pour qu’ils puissent me servir dans la fonction de prêtre.

Le pectoral

Exode 28:29 Et Aaron portera les noms des enfants d’Israël sur le pectoral de jugement, sur son cœur, quand il entrera dans le saint lieu, pour mémorial devant le SEIGNEUR, continuellement. 30 Et tu mettras sur le pectoral de jugement l’Urim et le Thummim ; et ils seront sur le cœur d’Aaron quand il entrera devant le SEIGNEUR ; et Aaron portera le jugement des enfants d’Israël sur son cœur, devant le SEIGNEUR, continuellement.

Sur le prêtre était placé le pectoral avec douze pierres, et sur chaque pierre était écrit un des noms des tribus.

Exode 28:40 Et pour les fils d’Aaron tu feras des tuniques, et tu feras pour eux des ceintures, et tu feras pour eux des mitres, pour gloire et pour beauté.

Les fils d’Aaron portaient une robe blanche qui était également sous l’éphod et sous une autre robe. Les prêtres ordinaires portaient seulement du blanc. C’est ce que les prêtres lévitiques devaient porter. Nous en viendrons à cela lorsque nous étudions l’intérêt de Dieu dans notre vêtement.

Les vêtements du grand prêtre étaient faits de tissus couteux et d’un magnifique ouvrage, approprié à son poste exalté. En plus du vêtement en lin du prêtre commun, il portait une robe bleue, également tissée d’une seule pièce. Autour de ses bords, elle était ornementée de cloches en or, et de grenades de bleu, violet, pourpre et blanc. Elle était resserrée par une ceinture de mêmes couleurs, merveilleusement agencée. L’éphod était sans manches, et sur ses morceaux brodés d’or était encastrées deux pierre d’onyx, portant les noms des douze tribus d’Israël. {Patriarchs and Prophets 350.3 / Patriarches et Prophètes 323.1}

Par-dessus l’éphod se trouvait le pectoral, le plus sacré des habits sacerdotaux. Celui-ci était fait du même matériau que l’éphod. Il était en forme de carré, mesurant un empan, et il était suspendu aux épaules par une corde de bleu, à partir d’anneaux dorés. Le bord était formé d’une variété de pierres précieuses, les mêmes qui forment les douze fondations de la Cité de Dieu. À l’intérieur du bord se trouvait douze pierres insérées dans de l’or, arrangées en lignes de quatre, et, comme celles sur les morceaux des épaules, ayant les noms des tribus gravés dessus. L’instruction de Dieu était : « Aaron portera les noms des enfants d’Israël sur le pectoral de jugement, sur son cœur, quand il entrera dans le saint lieu, pour mémorial devant le SEIGNEUR, continuellement. » {Patriarchs and Prophets 351.1 / Patriarches et Prophètes 323.2-3}

Quand le grand prêtre entrait dans le lieu très saint, le Jour des Expiations, il amenait les noms du peuple devant Dieu. Le sacerdoce approchait Dieu avec les noms des enfants d’Israël pour les amener devant Lui. En décrivant le sacerdoce, nous nous rappelons du texte dans Hébreux. Cela essayait de nous enseigner la réalité :

Hébreux 9:6 Or lorsque ces choses furent ainsi instituées, les prêtres entraient continuellement dans le premier tabernacle, en accomplissant le service de Dieu ; 7 Mais seul le grand prêtre entrait dans le second, une fois par an, non sans [porter] du sang, lequel il offrait pour lui-même et pour les fautes du peuple ;

Le sacerdoce du sanctuaire terrestre est résumé dans ces passages.

Hébreux 10:11 Et tout prêtre se tient chaque jour, administrant et offrant souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés ;

Les prêtres accomplissaient cette œuvre mais ils ne pouvaient jamais ôter les péchés. C’était symbolique. Ce que ces prêtres faisaient était symbolique d’un sacerdoce supérieur.

Hébreux 10:1 Car la loi ayant l’ombre des bonnes choses à venir, et non l’image même des choses, ne peut jamais, par ces sacrifices qu’on offre continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui [s’y] approchent. 2 Autrement n’auraient-ils pas cessé d’être offerts, puisque les adorateurs, une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de [leurs] péchés ? 3 Mais il y a dans ces sacrifices une commémoration des péchés réitérée chaque année ; 4 Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

Comment le sang des animaux peut-il ôter les péchés ? C’était une leçon de choses. Nous concluons avec le sacerdoce du sanctuaire des Hébreux que l’œuvre qu’il accomplissait n’était pas efficace pour ôter le péché de la vie.

Hébreux 5:1 Car tout grand prêtre pris parmi les hommes, est établi pour les hommes dans les choses se rapportant à Dieu, afin qu’il puisse offrir des dons et des sacrifices pour les péchés ; 2 Étant capable d’avoir compassion des ignorants et de ceux qui sont dans l’égarement, puisqu’il est lui-même environné d’infirmité. 3 Et à cause de cette infirmité, il doit offrir pour les péchés, non seulement pour le peuple, mais aussi pour lui-même. 4 Et nul ne s’attribue cet honneur, que celui qui est appelé de Dieu, comme [le fut] Aaron.

Ce sacerdoce était appelé de Dieu. Ils ne se l’attribuaient pas eux-mêmes. C’est Dieu qui l’ordonnait. Ce sacerdoce était important, mais il ne pouvait pas sauver et purifier du péché. C’était un détail prophétique important d’une œuvre supérieure.

Ainsi Christ, le grand Souverain Sacrificateur, en plaidant Son sang devant le Père en faveur du pécheur, porte sur Son cœur le nom de chaque âme repentante et croyante. Le psalmiste dit : « Je suis pauvre et indigent ; mais le Seigneur pense à moi. » Psaume 40:17. {Patriarchs and Prophets 351.1 / Patriarches et Prophètes 323.3}

C’était l’œuvre du prêtre d’amener les noms des enfants d’Israël sur leur poitrine devant Dieu. Jésus est notre grand prêtre devant Dieu, et Il porte les noms des pécheurs devant Dieu. C’est le prêtre du sanctuaire céleste. Nous voyons maintenant un virage dans Hébreux qui nous amène à Jésus :

L’ordre de Melchisédec

Hébreux 7:11 Si donc la perfection était par le sacerdoce lévitique (car c’est sous celui-ci que le peuple a reçu la loi), qu’était-il encore besoin qu’il s’élevât un autre prêtre selon l’ordre de Melchisédec, et qui ne fût pas nommé selon l’ordre d’Aaron ?

Nous devons comprendre le sacerdoce de Jésus et le sacerdoce du temple du corps, car le sacerdoce lévitique ne pouvait pas faire partir le péché. Si la perfection était par le sacerdoce lévitique, pourquoi n’a-t-il pas continué ? Cela ne pouvait pas le faire. Il y avait besoin d’un autre sacerdoce selon l’ordre de Melchisédec. C’est un ordre différent. C’était quelque chose qui aiderait à purifier du péché en réalité. Nous avançons maintenant dans un ministère, un ordre par lequel les péchés pourraient être effacés en réalité.

D’où est-ce que le péché doit tout d’abord être retiré ? Dans le sanctuaire terrestre, là où le pécheur venait avec son offrande pour le péché, que voulait-il ? Il voulait se débarrasser de son péché. Que devait-il faire ? Il devait placer sa main sur l’animal et confesser son péché, et alors les péchés étaient symboliquement retirés de lui et placés sur l’animal, qui était alors égorgé. Il devait le tuer, et le sang était alors pris et aspergé. Cela nous dit que les péchés doivent être retirés du pécheur / croyant. Où est le péché du pécheur ? À l’intérieur de lui.

Jérémie 17:1 Le péché de Juda est écrit avec un stylet de fer, et avec la pointe d’un diamant ; il est gravé sur la table de leur cœur, et sur les cornes de leurs autels.

Où se trouve le péché ? Dans le pécheur, dans le cœur et sur les cornes des autels. Notre cerveau et notre moelle épinière ont des cornes qui gouvernent et nous mènent à faire des actions. Si nos péchés sont décrits comme étant dans le cœur et sur les cornes de nos autels, alors nous avons besoin de purifier cela. Il doit y avoir une purification du péché ; à partir du cœur et des cornes des autels, à partir du pouvoir de votre être.

Ésaïe 1:16 Lavez-vous, nettoyez-vous ; ôtez de devant mes yeux la malice de vos actions ; cessez de faire le mal. 17 Apprenez à bien faire ; recherchez le [juste] jugement, soulagez l’opprimé, faites justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve. 18 Venez maintenant, et plaidons ensemble, dit le SEIGNEUR ; bien que vos péchés soient comme l’écarlate, ils seront blancs comme la neige ; bien qu’ils soient rouges comme le cramoisi, ils seront comme la laine.

Tout le sanctuaire terrestre était une leçon de chose pour enseigner ce que Dieu voulait vraiment accomplir à travers Son ministère. Venez, occupons-nous en. Apprenez à bien faire, recherchez le juste jugement. C’est de cela dont il s’agit dans tout le message du sanctuaire. Le sacerdoce qui était requis dans le sanctuaire terrestre pour démontrer cela exigeait un autre sacerdoce. Nous voyons maintenant la nécessité du sacerdoce qui s’occupe de la chose véritable dont le terrestre était symbolique.

Hébreux 9:22 Et presque toutes choses, selon la loi, sont purifiées par le sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de rémission. 23 Il était donc nécessaire que les représentations des choses [qui sont] dans les cieux, soient purifiées par celles-ci, mais que les choses célestes [le soient] par de meilleurs sacrifices que ceux-là.

Ceci, qui était une image du sanctuaire céleste, devait être purifié par le sang des animaux. Ce qui était fait par des mains d’hommes, le sanctuaire terrestre, Jésus n’y est pas entré, car c’était une figure.

Hébreux 9:24 Car Christ n’est pas entré dans les lieux saints faits de mains, qui sont les figures des vrais, mais dans le ciel même, afin de paraître maintenant en la présence de Dieu pour nous ; 25 Ni, non plus, afin de s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le grand prêtre entre dans le lieu saint chaque année avec le sang des autres ; 26 Car il aurait fallu alors qu’il ait souffert plusieurs fois depuis la fondation du monde ; mais maintenant, à la fin du monde, il a paru une fois pour ôter le péché par le sacrifice de lui-même. 27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela [vient] le jugement ; 28 De même aussi Christ a été offert une fois pour porter les péchés de beaucoup ; et il apparaîtra une seconde fois, sans péché, à ceux qui l’attendent à salut.

Sans péché ! C’est maintenant le ministère de la véritable image, non pas de l’ombre. C’est maintenant Jésus après qu’Il se soit sacrifié comme l’agneau. Il est allé au ciel comme prêtre dans le sanctuaire céleste. Lorsque qu’Il a terminé, Il reviendra sans péché. Nos péchés seront entièrement retirés, ce que le sang des animaux ne pouvait faire. Nous remarquons qu’il y a deux prêtres, le sacerdoce terrestre et le sacerdoce céleste ; deux médiateurs. Que sont les prêtres ? Des médiateurs. Quel est l’autre mot pour médiateur ? Intercesseur. Si les prêtres hébreux n’ont pas accompli cela, Jésus l’a accompli dans le sanctuaire céleste. Examinez maintenant un autre intercesseur :

Le troisième prêtre

Romains 8:24 Car nous sommes sauvés par l’espérance, mais l’espérance que l’on voit n’est pas espérance ; car ce que l’homme voit, pourquoi l’espère-t-il encore ?

Jésus est dans le ciel, accomplissant Son œuvre dans le sanctuaire céleste, et nous attendons qu’Il revienne sans péché, c’est notre espérance.

Romains 8:26 De même l’Esprit aussi nous aide dans nos faiblesses ; car nous ne savons pas comme il faut ce que nous devons demander ; mais l’Esprit lui-même fait intercession pour nous par des soupirs qui ne peuvent être exprimés. 27 Et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce qu’il fait intercession pour les saints selon [la volonté de] Dieu.

Venez-vous d’entendre le mot intercesseur ? Est-ce un autre prêtre ? Voici un prêtre, un intercesseur.

Hébreux 9:9 Ce qui était une figure pour le temps présent, dans lequel on offrait des dons et des sacrifices, qui ne pouvaient rendre parfait, quant à la conscience, celui qui faisait le service, … 11 Mais Christ étant venu comme grand prêtre des bonnes choses à venir, par un tabernacle plus grand et plus parfait, non pas fait de mains, c’est-à-dire, non de cette structure, 12 Ce n’est pas non plus par le sang des chèvres et des veaux, mais par son propre sang, qu’il est entré une seule fois dans le lieu saint, ayant obtenu une rédemption éternelle pour nous.

Voilà Jésus le prêtre. Nous nous détournons des prêtres lévitiques hébreux vers deux autres prêtres : Le Saint-Esprit intercédant avec nous dans notre prière, et Jésus intercédant dans le sanctuaire céleste. Le sanctuaire terrestre avait le sacerdoce lévitique et le sanctuaire céleste a le sacerdoce de Jésus, et notre temple du corps a en lui un autre intercesseur, le Saint-Esprit. Jésus était un prêtre selon l’ordre de Melchisédec. La Bible parle clairement de deux véritables prêtres, non pas des prêtres symboliques mais des vrais.

Hébreux 5:7 Qui durant les jours de sa chair, ayant offert avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été entendu à cause de sa crainte, 8 Bien qu’il était un Fils, il a toutefois appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, 9 Et ayant été rendu parfait, il est devenu l’auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent ; 10 Étant appelé de Dieu grand prêtre selon l’ordre de Melchisédec. 11 Au sujet duquel nous avons beaucoup de choses à dire, et qui sont difficiles à exprimer, vu que vous êtes devenus durs d’oreille.

L’apôtre dit qu’il a beaucoup de chose à dire au sujet de ce Melchisédec, et il a dit aux gens auxquels il s’adressait qu’ils étaient durs d’oreille. Jésus était un grand prêtre selon l’ordre de Melchisédec. Laissons la Bible nous aider à comprendre le sacerdoce qui n’est pas le sacerdoce lévitique mais le sacerdoce de Melchisédec.

Hébreux 7:11 Si donc la perfection était par le sacerdoce lévitique (car c’est sous celui-ci que le peuple a reçu la loi), qu’était-il encore besoin qu’il s’élevât un autre prêtre selon l’ordre de Melchisédec, et qui ne fût pas nommé selon l’ordre d’Aaron ? 12 Car le sacerdoce étant changé, il est nécessaire qu’il y ait aussi un changement de la loi. 13 Car celui de qui ces choses sont dites appartient à une autre tribu, de laquelle nul homme n’a assisté à l’autel. 14 Car il est évident que notre Seigneur est sorti de Juda, tribu à l’égard de laquelle Moïse n’a rien dit concernant le sacerdoce. 15 Et cela est encore bien plus évident, en ce qu’il s’élève un autre prêtre selon la ressemblance de Melchisédec, 16 Qui a été établi, non selon la loi d’un commandement charnel, mais selon la puissance d’une vie sans fin. 17 Car il lui rend ce témoignage : Tu es prêtre pour toujours, selon l’ordre de Melchisédec. … 20 Et d’autant plus qu’il n’a pas été fait prêtre sans serment, 21 (Car ceux-là ont été faits prêtres sans serment ; mais celui-ci l’a été avec serment, par celui qui lui a dit : Le Seigneur a juré, et ne se repentira pas : Tu es prêtre pour toujours, selon l’ordre de Melchisédec),

Dans le sanctuaire hébreu, le sacerdoce lévitique accomplissait le service. Le sacerdoce lévitique n’était pas du même calibre que le sacerdoce de Melchisédec. Le sacerdoce de Melchisédec est venu avec Dieu faisant serment. Jésus a été établi selon ce sacerdoce.

Hébreux 7:22 Jésus a ainsi été fait garant d’une alliance d’autant plus excellente. 23 Et il y a eu en vérité beaucoup de prêtres, parce que la mort les empêchait de demeurer. 24 Mais cet homme, parce qu’il demeure pour toujours, possède un sacerdoce qui ne change pas. 25 C’est pourquoi aussi il peut sauver parfaitement ceux qui viennent à Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux.

Ceci est un sacerdoce qui est éternel. L’ordre de Melchisédec est un ordre sans mort. Les lévites étaient des prêtres qui mourraient. L’ordre de Melchisédec est un sacerdoce qui ne meurt jamais. Melchisédec en était un, et Jésus était l’autre. Si l’ordre de Melchisédec qui n’était pas le lévite, était l’ordre d’un sacerdoce éternel, et si Jésus est d’un sacerdoce éternel, alors Melchisédec n’est-il pas également d’un tel ordre ?

Hébreux 7:1 Car ce Melchisédec, roi de Salem, prêtre du Dieu Très-Haut, qui alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, et qui le bénit ; 2 Auquel aussi Abraham donna la dîme de tout ; étant premièrement par interprétation Roi de justice, et ensuite aussi Roi de Salem, qui est, Roi de paix ; 3 Sans père, sans mère, sans descendant, n’ayant ni commencement de jours, ni fin de vie ; mais rendu semblable au Fils de Dieu, [il] demeure prêtre à toujours.

Qui est Melchisédec ? Un prêtre qui continue tout le temps. Il est appelé roi de droiture et de paix. Qui est-ce ? Qui seul peut être appelé cela ? Quand vous écoutez les pasteurs d’aujourd’hui, ils mettent une tournure complètement différente à cela. « Oh, il n’avait pas de pédigrée, c’était juste un homme et il n’était pas un être éternel. Il n’avait aucun registre d’où il est venu et de quand il est mort. » Lorsque nous lisons cela, est-Il juste un homme ? Qui est-Il ? Roi de droiture et roi de paix. Qui est-ce ?

Hébreux 7:4 Or considérez combien grand était cet homme, à qui même Abraham le patriarche donna la dîme du butin. 5 Et, en vérité, ceux d’entre les fils de Lévi qui reçoivent la charge du sacerdoce, ont le commandement selon la loi de lever la dîme sur le peuple, c’est-à-dire, sur leurs frères, bien qu’ils soient sortis des reins d’Abraham ; 6 Mais celui dont la descendance n’est pas considérée comme la leur, reçut la dîme d’Abraham, et bénit celui qui avait les promesses.

Qu’est-ce que l’apôtre Paul essaye ici de nous faire comprendre ? Les lévites qui recevaient les dîmes de leurs frères n’étaient pas aussi grands que l’était Melchisédec.

Hébreux 7:7 Et sans contredit, l’inférieur est béni par le supérieur.

Qui était celui qui bénissait l’inférieur ? Melchisédec bénissait Abraham et le Lévite qui était dans ses reins, puisqu’il n’était même pas encore né.

Hébreux 7:8 Et ici, les hommes qui sont mortels reçoivent les dîmes ; mais là, celui-là [les reçoit] duquel il est rendu témoignage qu’il vit.

Il vit. C’est un être qui vit encore.

Hébreux 7:9 Et Lévi même, qui reçoit les dîmes, a payé les dîmes, pour ainsi dire, en Abraham ; 10 Car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédec alla au-devant de lui. 11 Si donc la perfection était par le sacerdoce lévitique (car c’est sous celui-ci que le peuple a reçu la loi), qu’était-il encore besoin qu’il s’élevât un autre prêtre selon l’ordre de Melchisédec, et qui ne fût pas nommé selon l’ordre d’Aaron ?

Nous lisons à propos d’un sacerdoce qui est plus grand que le sacerdoce lévitique. C’était un homme qui était semblable au Fils de Dieu. Il était une personne qui vivrait à jamais, et c’était cela l’ordre du sacerdoce dont Jésus ferait partie, car Il vivait aussi pour toujours. De qui parlons-nous ici ? Ce grand homme qui comme Jésus était un homme, mais éternel comme Jésus. L’œuvre du sacerdoce que l’on a vu être Melchisédec a un sacerdoce continuel, et de même Jésus a un sacerdoce continuel. Aucun des deux ne meurt, bien que Jésus soit mort et ressuscité.

Maintenant Jésus est prêtre. Quand Il est mort Il était un agneau, mais quand Il a ressuscité Il est devenu un prêtre, et maintenant Il vit à jamais, et Melchisédec vit à jamais comme notre prêtre. Où est-ce que Melchisédec œuvre comme prêtre ? Qui est-Il ? S’Il est le roi de droiture, le roi de paix, qui est-Il s’Il est comme le Fils de Dieu ? Peut-Il être le Père ? Non. Qui peut-Il être ? Le Saint-Esprit qui est venu dans la forme d’un homme, tout comme la Parole est devenue un homme. Ces deux-là sont des prêtres. Le Saint-Esprit est un prêtre, où cela ? Dans votre cœur. Il fait intercession avec nos prières dans nos cœurs.

Hébreux 10:11 Et tout prêtre se présente chaque jour, administrant et offrant souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés ; 12 Mais cet homme, après qu’il ait offert un sacrifice pour les péchés pour toujours, s’est assis à la droite de Dieu, 13 Attendant désormais jusqu’à ce que ses ennemis soient faits son marchepied. 14 Car par une seule offrande il a rendu parfaits pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

Nos péchés étaient sur les cornes de nos autels. Dans le sanctuaire, le sang était aspergé sur l’arche du lieu très saint, qui est le cœur qui devait être purifié afin que la loi puisse être écrite dans le cœur. Si le prêtre œuvrait comme cela dans le sanctuaire céleste, que doit-il se passer dans nos cœurs ? La purification de nos péchés. Qui était le prêtre faisant cela ?

Hébreux 10:15 Et l’Esprit Saint aussi nous en rend témoignage ; car, après avoir dit premièrement : 16 C’est ici l’alliance que je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur, je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leurs esprits ; [il ajoute :] 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.

Voici l’œuvre du Saint-Esprit. Il œuvre pour purifier notre sanctuaire du corps et mettre les dix commandements dans notre cœur et nous faire marcher dans Sa voie. C’est cela l’œuvre du prêtre, le prêtre Melchisédec dans le cœur.

Le ministère de Jésus

Hébreux 8:2 Un ministre du sanctuaire, et du véritable tabernacle, que le Seigneur a dressé, et non l’homme. … 6 Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant plus excellent, qu’il est le médiateur d’une meilleure alliance, qui a été établie sur de meilleures promesses.

Le Saint-Esprit et Jésus sont tous deux actifs dans l’alliance, Jésus dans le sanctuaire céleste et le Saint-Esprit dans le sanctuaire du corps. Ils œuvrent tous les deux avec la nouvelle alliance, qui consiste à écrire la loi dans nos cœurs et puis à purifier le sanctuaire céleste de tous les péchés qui y sont inscrits. Alors que les deux ordres du sacerdoce de Melchisédec œuvrent pour le sanctuaire du corps et le sanctuaire céleste, les deux sont purifiés de sorte que lorsque Jésus vient, Il vient sans péché. Ceux qui ont participé sont sans péché.

1 Jean 5:7 Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et l’Esprit Saint, et ces trois-là sont un. 8 Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre ; l’Esprit, l’eau, et le sang ; et ces trois-là sont d’accord en un [seul témoignage].

Ces trois-là œuvrent.

1 Corinthiens 2:9 Mais, comme il est écrit : L’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue, et il n’est pas non plus entré dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. 10 Mais Dieu nous les a révélées par son Esprit ; car l’Esprit sonde toutes choses, oui, [même] les choses profondes de Dieu.

C’est seulement sous la direction de l’Omniscient que nous pourrons, dans l’étude de Ses œuvres, penser Ses pensées après Lui. {Counsels to Parents, Teachers, and Students 530.2 / Conseils aux Éducateurs, aux Parents et aux Étudiants 430.1}

Si vous avez le Saint-Esprit dans votre cœur (le lobe frontal) et la loi de Dieu inscrite dans votre cœur par le Saint-Esprit, alors que ferez-vous dans votre cœur ? Vous penserez les pensées de Dieu.

1 Corinthiens 2:11 Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi, personne ne connaît les choses de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu. 12 Or nous avons reçu, non l’esprit du monde, mais l’esprit qui est de Dieu, afin que nous puissions connaître les choses qui nous sont librement données de Dieu ;

Nous sommes rendus capables de penser Ses pensées après Lui. C’est notre privilège dans le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédec. Apprenez à bien faire. C’est cela l’œuvre de ce prêtre. Jésus a dit qu’Il enverrait un autre consolateur.

Jean 16:8 Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de droiture et de jugement,

C’est le Saint-Esprit, le roi de droiture, un enseignant de droiture selon la droiture. Il viendra et nous convaincra.

Jean 16:9 De péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ; 10 De droiture, parce que je m’en vais à mon Père, et que vous ne me verrez plus ; 11 De jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. 12 J’ai encore beaucoup choses à vous dire ; mais vous ne pouvez les supporter maintenant. 13 Cependant quand lui, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous guidera dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même ; mais il dira tout ce qu’il entendra, et il vous montrera les choses à venir. 14 Il me glorifiera, car il recevra de ce qui est à moi, et vous le montrera.

Comment le fera-Il ? Dans votre cœur. Le prêtre à l’œuvre.

Éphésiens 3:16 Afin qu’il vous accorde, selon les richesses de sa gloire, d’être fortifiés avec puissance par son Esprit, dans l’homme intérieur, 17 Afin que Christ demeure dans vos cœurs par la foi ; et que, étant enracinés et fondés dans l’amour, 18 Vous puissiez comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur,

Où est-ce que le Saint-Esprit doit faire Son œuvre ? Dans l’homme intérieur, afin que Jésus puisse y demeurer par la foi. Jésus est dans le ciel, mais par l’œuvre du Saint-Esprit Il peut demeurer à l’intérieur de nous par la foi. Voilà ce qui est nécessaire.

2 Corinthiens 3:3 [D’autant que vous êtes] manifestement proclamés être l’épître de Christ, administrée par nous, écrite non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant ; non sur des tables de pierre, mais sur les tables de chair, [celles] du cœur.

La loi sera écrite dans le cœur par ce que le sacerdoce est en train de faire.

2 Corinthiens 3:4 Et nous avons une telle confiance, par Christ, envers Dieu. 5 Non que nous soyons capables de nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes ; mais notre capacité vient de Dieu, 6 Qui nous a aussi rendu capables d’êtres des ministres du nouveau testament, non de la lettre, mais de l’esprit ; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. 7 Mais si le ministère de mort, écrit et gravé sur des pierres, a été glorieux, si bien que les enfants d’Israël ne pouvaient fixer leurs regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, laquelle gloire devait prendre fin (LE SANCTUAIRE HÉBREU); 8 Comment le ministère de l’esprit ne sera-t-il pas plus glorieux ? 9 Car si le ministère de condamnation a été gloire, le ministère de la droiture le surpasse de beaucoup en gloire. 10 Car même ce qui a été rendu glorieux n’avait pas de gloire à cet égard, à cause de la gloire qui le surpasse. 11 Car si ce qui a pris fin était glorieux, ce qui subsiste est beaucoup plus glorieux. 12 Ayant donc une telle espérance, nous utilisons d’une grande hardiesse de parler, 13 Et non pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les enfants d’Israël ne puissent pas fixer leurs regards sur la fin de ce qui est aboli. 14 Mais leurs esprits étaient aveuglés ; car jusqu’à ce jour le même voile demeure dans la lecture de l’ancien testament, sans être levé, lequel voile n’est ôté qu’en Christ. 15 Encore aujourd’hui, quand on lit Moïse, un voile demeure sur leur cœur. 16 Néanmoins quand il se tournera vers le Seigneur, le voile sera ôté. 17 Or, le Seigneur est cet Esprit ; et où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. 18 Mais nous tous qui, à visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par l’Esprit du Seigneur.

Comment ? Par l’Esprit du Seigneur, le grand prêtre dans le cœur. Il compare le sanctuaire terrestre avec sa gloire qui a été abolie à la gloire qui devait subsister. Remarquez le voile qui demeurait sur eux. Jésus était un homme dans la chair humaine, et ils n’ont pas reconnu qui Il était. Le voile était sur Lui. Lorsque Jésus est ôté et révélé à travers le Saint-Esprit, alors la gloire brille. Parce que le voile est ôté, la chair n’est plus influencée ; c’est l’esprit, pas la lettre.

2 Corinthiens 5:16 Par conséquent, dorénavant, nous ne connaissons personne selon la chair ; oui, si même nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus [ainsi]. 17 Si donc quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

La chair n’est plus le voile en travers. Pour les gens qui permettent au Saint-Esprit de purifier le temple par l’application du sang de Jésus, le temple du corps est purifié et la loi est écrite dans le cœur.

Sous le sacerdoce de Melchisédec nous sommes présentés devant Dieu justes, tandis que Jésus accomplit simultanément Son œuvre dans le sanctuaire céleste. Lorsqu’Il a terminé, le Saint-Esprit aura terminé, et Il reviendra sans péché. C’est là l’œuvre sacerdotale des trois sanctuaires. Puisse le grand prêtre Melchisédec être dans notre temple du corps, et nous purifier du péché.

Amen.

Publié le 21/04/2014, dans Le sanctuaire, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s