4. La pluie de l’arrière-saison

Le troisième ange : étude 4

Par John Thiel (étude en anglais, pdf)

Qu’est-ce « la pluie de l’arrière-saison », et qu’a-t-elle à voir avec le message du troisième ange ? Ce sont là les deux questions pour lesquelles nous cherchons maintenant des réponses, ce qu’est la pluie de l’arrière-saison, et comment elle est liée au message du troisième ange. Nous voulons nous rappeler d’une de nos études, celle qui portait sur les anges et leurs messages. C’était la toute première étude du message du premier ange, et nous avions lu Zacharie 4. Dans ce passage nous voyons combien les anges sont liés au Saint-Esprit :

Zacharie 4:1 Et l’ange qui parlait avec moi revint, et me réveilla, comme un homme qu’on réveille de son sommeil, 2 Et [il] me dit : Que vois-tu ? Et je dis : J’ai regardé, et voici, un chandelier tout d’or, avec un bassin sur son sommet, et ses sept lampes sur lui, et sept conduits pour les sept lampes qui [sont] à son sommet ; 3 Et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite du bassin, et l’autre à sa gauche. 4 Alors je répondis, et dis à l’ange qui parlait avec moi, disant : Que [sont] ces [choses], mon seigneur ? 5 Et l’ange qui parlait avec moi répondit et me dit : Ne sais-tu pas ce que sont ces [choses] ? Et je dis : Non, mon seigneur. 6 Alors il répondit et me parla, disant : C’est ici la parole du SEIGNEUR à Zorobabel, disant : Non par [la] force, ni par [la] puissance, mais par mon esprit, dit le SEIGNEUR des armées.

Cette vision des oliviers et du chandelier était une vision décrivant la méthode par laquelle Dieu œuvre sur les êtres humains, à savoir : Non par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit. L’ange continue à expliquer :

Zacharie 4:11 Et je répondis, et lui dis : Que [sont] ces deux oliviers à la droite du chandelier et à sa gauche ? 12 Et je répondis à nouveau, et lui dis : Que [sont ces] deux branches d’olivier qui, à travers les deux conduits d’or, déversent [l’huile] d’or d’elles-mêmes ? 13 Et il me répondit, et dit : Ne sais-tu pas ce que [sont] ces [choses] ? Et je dis : Non, mon seigneur. 14 Alors il dit : Ceux-ci [sont] les deux oints, qui se tiennent auprès du Seigneur de toute la terre.

Tout de suite, nos esprits se dirigent vers l’arche de l’alliance, la gloire de la Shékinah, le trône de Dieu, et les deux anges à chacun de ses côtés. L’huile, qui passe par les conduits aux chandeliers pour que les lampes puissent briller, est en fait quelque chose qui est canalisée depuis les deux anges qui se tiennent juste à côté du trône de Dieu. À travers l’étude de la Bible, nous savons que l’huile a à voir avec le Saint-Esprit. L’huile représente le Saint-Esprit. C’est l’Esprit qui coule de Dieu, à travers les anges de chaque côté du trône, dans les chandeliers. Le Saint-Esprit est signifié par un autre symbole :

Joël 2:23 Égayez-vous donc, vous, enfants de Sion, et réjouissez-vous dans le SEIGNEUR votre Dieu ; car il vous a donné la première pluie modérément, et il fera descendre pour vous la pluie, la première pluie, et la pluie de l’arrière-saison au premier [mois].

De quoi parle-t-il ?

Joël 2:28 Et il arrivera, après cela, [que] je répandrai mon esprit sur toute chair ; et vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillard songeront des songes, et vos jeunes gens verront des visions. 29 Et même sur les serviteurs et sur les servantes, en ces jours-là, je répandrai mon esprit. 30 Et je montrerai des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, et du feu, et des colonnes de fumée. 31 Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que le grand et terrible jour du SEIGNEUR vienne. 32 Et il arrivera [que], quiconque invoquera le nom du SEIGNEUR sera délivré ; car la délivrance sera sur la montagne de Sion et dans Jérusalem, comme le SEIGNEUR l’a dit, et parmi le reste que le SEIGNEUR appellera.

Ceci est une description de l’effusion du Saint-Esprit dans la terminologie de la première pluie et de la pluie de l’arrière-saison. Cela a lieu durant la période où il y aura des prodiges dans les cieux et sur la terre : du sang, et du feu, et des colonnes de fumée.  Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que ce grand et terrible jour du Seigneur vienne.

Dans notre étude de Matthieu 24, nous avons vu ces signes : l’obscurcissement du soleil et le changement de la lune en sang, la chute des étoiles, et aussi la guerre de sang, le feu, et les colonnes de fumée. Tout cela a eu lieu depuis ces hérauts du matin, depuis avant 1798 jusqu’au temps de 1844. Ceci est le temps immédiatement après lequel les trois anges devaient proclamer leurs messages.

Ces signes indiquaient l’effusion du Saint-Esprit à travers les anges, ces deux anges qui devaient verser l’huile à travers eux-mêmes dans les chandeliers. Dans nos études précédentes, nous avons évoqué le fait que les chandeliers étaient l’Église, et que le Saint-Esprit se déverserait depuis les anges sur l’Église pour illuminer le monde, tout comme un chandelier le fait.

Remarquez que dans un temps caractérisé par de tels événements que ceux décrits dans Joël, les anges donnaient leurs messages, et ils seront donc liés à la pluie de l’arrière-saison. C’est comme cela que la pluie de l’arrière-saison est reliée aux messages des trois anges. C’est le Saint-Esprit qui coule depuis les anges jusqu’aux gens sur la terre, qui eux-mêmes communiquent à leur tour le Saint-Esprit parce qu’ils ont l’huile dans leurs vases et parce qu’ils illuminent le monde par les lampes qui sont vivantes et allumées. Tout ceci fait partie de ce scénario. Nous pouvons donc voir clairement que le troisième ange, ainsi que les autres anges, ont tout à voir avec la première pluie et la pluie de l’arrière-saison. De plus, le troisième ange a beaucoup à voir avec la pluie de l’arrière-saison.

À aucun moment dans notre expérience nous ne pouvons nous passer de l’assistance de ce qui nous permet de faire le premier départ. Les bénédictions reçues sous la première pluie nous sont nécessaires jusqu’à la fin. Toutefois, celles-ci seules ne suffiront pas. Tandis que nous chérissons la bénédiction de la pluie de la première saison, nous ne devons pas, d’un autre côté, perdre de vue le fait que sans la pluie de l’arrière-saison pour remplir les épis et faire mûrir le grain, la récolte ne sera pas prête pour la faucille, et le travail du semeur aura été en vain. La grâce divine est nécessaire au début, la grâce divine à chaque étape de la progression, et la grâce divine seule peut achever l’œuvre. {Testimonies to Ministers 507.2}

« Demandez au Seigneur de la pluie au temps de la pluie de l’arrière-saison. » Ne demeurez pas satisfaits de ce que dans le cours ordinaire de la saison, la pluie tombera. Demandez-la. La croissance et la perfection de la graine ne dépendent pas du cultivateur. Dieu seul peut faire mûrir la récolte. Mais la coopération de l’homme est exigée. {Testimonies to Ministers 508.1}

Avec des cœurs contrits, prions plus instamment pour que maintenant, au temps de la pluie de l’arrière-saison, les ondées de la grâce puissent tomber sur nous. À chaque réunion où nous sommes présents, nos prières devraient s’élever, pour qu’en ce temps-même Dieu transmette la chaleur et l’humidité à nos âmes. Alors que nous cherchons Dieu pour [Lui demander] le Saint-Esprit, cela développera en nous la débonnaireté, l’humilité d’esprit, une dépendance consciente de Dieu pour la pluie perfectionnante de l’arrière-saison. Si nous prions pour la bénédiction avec foi, nous la recevrons comme Dieu a promis. {Testimonies to Ministers 508.2}

Le message même de Zacharie entre alors en scène :

La communication continue du Saint-Esprit avec l’Église est représentée par le prophète Zacharie sous une autre figure, qui contient une magnifique leçon d’encouragement pour nous. Le prophète dit : « L’ange qui parlait avec moi revint, et me réveilla, comme un homme qu’on réveille de son sommeil, et il me dit : Que vois-tu ? Et je dis : J’ai regardé, et voici, un chandelier tout d’or, avec un bassin sur son sommet, et ses sept lampes sur lui, et sept conduits pour les sept lampes qui sont à son sommet, et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite du bassin, et l’autre à sa gauche. Alors je répondis, et dis à l’ange qui parlait avec moi, disant : Que sont ces choses, mon seigneur ? . . . Alors il répondit et me parla, disant : C’est ici la parole du SEIGNEUR à Zorobabel, disant : Non par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit, dit le SEIGNEUR des armées. . . . Et je répondis à nouveau, et lui dis : Que sont ces deux branches d’olivier qui, à travers les deux conduits d’or, déversent l’huile d’or d’elles-mêmes ? . . . Alors il dit : Ceux-ci sont les deux oints, qui se tiennent auprès du Seigneur de toute la terre. » {Testimonies to Ministers 509.1}

Nous pouvons voir à partir de cette déclaration de l’Esprit de prophétie que le concept même des anges et de l’huile qui coule d’eux jusqu’aux chandeliers, est lié à la pluie de l’arrière-saison, et au temps des messages des trois anges, et particulièrement au troisième ange.

Nous ne devons pas attendre la pluie de l’arrière-saison. Elle vient sur tous ceux qui reconnaitront et s’approprieront la rosée et les ondées de grâce qui tombent sur nous. Lorsque nous rassemblons les fragments de lumière, lorsque nous apprécions les grâces immuables de Dieu, qui aime à ce que nous Lui faisions confiance, alors toute promesse sera accomplie. [Ésaïe 66:11 cité] La terre entière sera remplie de la gloire de Dieu. {Bible Commentary Vol. 7 984.5}

Je n’ai aucun temps spécifique à déclarer concernant le moment où l’effusion du Saint-Esprit aura lieu, lorsque l’ange puissant descendra du ciel et s’unira au troisième ange pour clôturer l’œuvre pour ce monde ; mon message est que notre seule sécurité est d’être prêts pour le rafraîchissement céleste, ayant nos lampes préparées et allumées. {Bible Commentary Vol. 7 984.7}

Le temps de la pluie de l’arrière-saison est le même que celui du grand cri du troisième ange, qui, comme nous le verrons dans la prochaine étude, vient en conséquence directe de la pluie de l’arrière-saison. Le grand cri du troisième ange vient comme un résultat de la pluie de l’arrière-saison.

Nous identifions encore une fois le fait que le temps de l’arrière-saison est directement lié au message du troisième ange. Il est ici question des gens qui sont émus par la puissance du message du troisième ange :

Les personnes honnêtes qui avaient été empêchées d’entendre la vérité la saisissaient maintenant avec empressement. Toute crainte de leurs membres de famille avait disparu, et la vérité seule était exaltée pour eux. Ils avaient eu faim et soif de la vérité ; elle leur était plus chère et plus précieuse que la vie. Je demandai ce qui avait produit ce grand changement. Un ange répondit : « C’est la pluie de l’arrière-saison, le rafraîchissement de devant la présence du Seigneur, le grand cri du troisième ange. » {Early Writings / Premiers écrits 271.2}

Voici le but de notre étude : Sous le message du troisième ange a lieu la pluie de l’arrière-saison, parce que celle-ci est directement reliée au troisième ange. Les anges reçoivent l’huile, le Saint-Esprit, puis la déverse au-dedans de ceux qui reçoivent le message sur terre, et eux, à leur tour, la font briller avec leurs lampes qui brulent vivement. Ceci est directement en référence aux messages.

Joël 2:23 Égayez-vous donc, vous, enfants de Sion, et réjouissez-vous dans le SEIGNEUR votre Dieu ; car il vous a donné la première pluie modérément, et il fera descendre pour vous la pluie, la première pluie, et la pluie de l’arrière-saison au premier [mois].

La pluie de l’arrière-saison est liée au troisième ange.

Nous voulons comprendre en faits réels et en relation avec le troisième ange ce qu’est la pluie de l’arrière-saison. Nous avons vu que c’est lié au troisième ange, l’huile du Saint-Esprit qui vient des anges. « Car il vous a donné la première pluie modérément, et il fera descendre pour vous la pluie, la première pluie, et la pluie de l’arrière-saison au premier mois. » Qu’est-ce que cela veut dire ? Dans la lecture de marge (version King James), il est écrit : « Un enseignant de justice selon la justice » (la première pluie : un enseignant de justice ; modérément : selon la justice). Cela nous amène au passage de Deutéronome 32, parce qu’il y a un enseignement qui est donné sous l’œuvre de cet ange. Nous entrons maintenant dans le détail de ce qu’est la pluie de l’arrière-saison dans sa relation au troisième ange. Voilà la pluie :

Deutéronome 32:1 Prêtez l’oreille, ô vous cieux, et je parlerai ; et écoute [toi], ô terre, les paroles de ma bouche. 2 Ma doctrine tombera comme la pluie,

Qu’est-ce que la pluie ? Ma doctrine. Quelqu’un enseigne. Le mot doctrine veut dire un enseignement.

Deutéronome 32:2 Ma doctrine tombera comme la pluie; ma parole distillera comme la rosée, comme la pluie fine sur l’herbe tendre, et comme les ondées sur l’herbe ; 3 Parce que je publierai le nom du SEIGNEUR : Attribuez la grandeur à notre Dieu. 4 [Il est] le Rocher, son œuvre [est] parfaite ; car tous ses voies [sont] jugement ; un Dieu de vérité et sans iniquité, il [est] juste et droit.

Nous voyons ici de façon vivante que la pluie de l’arrière-saison et la première pluie sont l’enseignant de justice selon la justice, celui dont la doctrine tombera comme la pluie. Maintenant, en ce temps où tous ces signes se produisent :

Zacharie 10:1 Demandez au SEIGNEUR de la pluie au temps de la pluie de l’arrière-saison ; [et] le SEIGNEUR fera des nuages éclatants, et leur donnera des ondées de pluie, à chaque herbe dans le champ.

Comme la pluie fine sur l’herbe tendre, et comme les ondées sur l’herbe, c’est cela la doctrine. Demandez la doctrine. Demandez au Seigneur la doctrine au temps de la pluie de l’arrière-saison, de sorte que le Seigneur donnera des ondées de pluie à chaque herbe dans le champ. C’est magnifique. Cela souligne le fait que ce n’est pas seulement pour un corps collectif, mais que chaque herbe doit absorber la pluie, la doctrine, l’enseignement. L’enseignant et la doctrine. Jésus fait directement référence au Saint-Esprit comme étant exactement cela. Il présente le Saint-Esprit exactement de la même manière que ces autres textes Bibliques le font en assemblant l’enseignant et la doctrine :

Jean 14:26 Mais le Consolateur, [qui est] l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire toutes choses, tout ce que je vous ai dit.

Que va faire le Saint-Esprit ? Il vous enseignera toutes choses. Voilà l’Enseignant. Il enseignera la doctrine selon la justice. Ceci est davantage élargi dans Jean 16. La pluie de l’arrière-saison, la doctrine, l’enseignement, est liée au Saint-Esprit.

Jean 16:7 Toutefois, je vous dis la vérité : Il vous est avantageux que je m’en aille ; car si je ne m’en vais, le Consolateur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. 8 Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, et de justice, et de jugement,

Un enseignant de justice selon la justice. Il convaincra le monde, chaque herbe dans le champ.

Jean 16:9 De péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ; 10 De justice, parce que je m’en vais à mon Père, et [que] vous ne me verrez plus ;

Jésus était juste, donc Il doit leur envoyer quelqu’un qui va les aider à comprendre la justice.

Jean 16:11 De jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. 12 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant. 13 Cependant quand lui, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même ; mais il dira tout ce qu’il entendra ;

Pouvez-vous voir l’état d’esprit du ciel ? Il ne parlera pas de Lui-même. Il entendra, et nous le fera passer.

Jean 16:11 … et il vous montrera les choses à venir. 14 Il me glorifiera, car il recevra de [ce qui est à] moi, et vous [le] montrera.

C’est cela le principe de la pluie de l’arrière-saison. C’est Lui l’enseignant de justice qui a été envoyé aux apôtres, et c’était la première pluie sur la terre. Depuis ce temps, le Saint-Esprit a mené les gens, prenant de Jésus et le leur montrant. Il n’est pas seulement avec nous, mais en nous, il applique la doctrine à l’intérieur de notre propre cœur. C’est pour cette raison qu’Il est un enseignant de justice selon la justice, parce qu’Il ne vous enseigne pas seulement en surface, mais profondément à l’intérieur.

Comment peut-Il être un enseignant de justice selon la justice ?

1 Corinthiens 2:9 Mais, comme il est écrit : L’œil n’a pas vu, ni l’oreille entendue, et il n’est pas non plus entré dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. 10 Mais Dieu nous [les] a révélées par son Esprit ; car l’Esprit sonde toutes choses, oui, [même] les choses profondes de Dieu.

Le Saint-Esprit va œuvrer d’une manière qui n’est pas naturelle pour nous, cela ne rentre jamais dans le cœur de l’homme. Le Saint-Esprit, qui sonde les choses profondes de Dieu, viendra, et voilà comment l’Enseignant œuvre à l’intérieur :

1 Corinthiens 2:11 Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ?

Les choses que vous connaissez à l’intérieur de vous-mêmes, vous trouvez cela très difficile de faire en sorte que les autres savent ce que vous savez à l’intérieur de vous-mêmes. Et c’est impossible. Vous ne pouvez pas capter exactement ce que l’autre personne essaye de dire. L’apôtre utilise cet argument, et il dit :

1 Corinthiens 2:11 … De même aussi, nul ne connaît les choses de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu. 12 Or nous avons reçu, non l’esprit du monde, mais l’esprit qui est de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous sont données librement de Dieu ; 13 Lesquelles aussi nous parlons, non pas avec les paroles qu’enseigne la sagesse humaine, mais [avec celles] qu’enseigne l’Esprit Saint, comparant les choses spirituelles avec les [choses] spirituelles.

L’Esprit Saint enseigne. Où enseigne-t-Il ? À l’intérieur. C’est cela l’huile qui coule à l’intérieur des anges et qui est versée à l’intérieur de nous. Le Saint-Esprit passe d’un instrument à l’autre. Il doit être à l’intérieur parce que :

1 Corinthiens 2:14 … l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles lui sont une folie ; et il ne peut [les] connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement.

Cela ne rentre pas dans le cœur de l’homme naturellement. Nous ne pouvons même pas penser de la manière dont Dieu pense. Mes pensées ne sont pas vos pensées, dit-Il (Ésaïe 55:8). Mais le Saint-Esprit vient, si nous le laissons entrer en nous, et Il nous enseignera les choses profondes de Dieu à l’intérieur de nous. C’est cela la manière par laquelle le Saint-Esprit œuvre. Ainsi, ceux qui reçoivent la pluie de l’arrière-saison font en fait l’expérience de l’effusion du Saint-Esprit depuis le troisième ange jusque dans leurs cœurs, dans le temps du troisième ange, et ce temps s’est poursuivi depuis 1848, quand cet ange est apparu (1848 était la date où la lumière sur le Sabbat est venu pour la première fois aux pionniers).

Il est maintenant temps pour nous de demander la pluie de l’arrière-saison. Demandez-la. « Avec des cœurs contrits, prions plus instamment pour que maintenant, au temps de la pluie de l’arrière-saison, les ondées de la grâce puissent tomber sur nous. » C’est ce que Sœur White a écrit à l’époque, en 1897 (Testimonies to Ministers, p.508). Maintenant, de leur temps, jusqu’à notre temps, maintenant. Alors que les messages des trois anges sont en train d’être proclamés, c’est le temps de la pluie de l’arrière-saison, parce que les trois anges font leur œuvre, pas seulement pour lier les faisceaux dans le temps de la moisson (comme nous l’avons vu dans les études précédentes), mais pour que le Saint-Esprit se déverse sur l’herbe afin qu’elle puisse en venir jusqu’à la moisson. Tout cela fait partie intégrante du même exercice. Tandis que la pluie de l’arrière-saison est versée, la récolte mûrit, et dès qu’elle est complètement mûre, elle est récoltée. Tout cela fait partie de l’œuvre depuis le commencement des messages des trois anges. Le temps de la moisson a lieu juste avant et pendant la pluie de l’arrière-saison.

La pluie de l’arrière-saison, ou l’enflement du message du troisième ange, c’est ce qui est compris ici. Les gens qui reçoivent l’effusion de ce message, ou cet enseignement du troisième ange, sont alors préparés à se tenir dans la chaleur du soleil estival à la fin du temps de grâce. Ils obtiennent la victoire sur le monde, sur la chair et sur le diable : sur la marque de la bête.

L’ange dit : « Regardez ! » Mon attention fut alors dirigée vers la compagnie que j’avais vu, qui était terriblement ébranlée. On me montra ceux que j’avais vus auparavant pleurant et priant dans une agonie d’esprit. La compagnie d’anges gardiens autour d’eux avait été doublée, et ils étaient revêtus d’une armure de leur tête à leurs pieds. Ils se déplaçaient dans un ordre précis, comme une compagnie de soldats. Leurs visages exprimaient le conflit sévère qu’ils avaient enduré, la lutte atroce qu’ils avaient traversée. Cependant, leurs traits, marqués par l’angoisse interne sévère, resplendissaient maintenant de la lumière et de la gloire du ciel. Ils avaient obtenu la victoire, et cela invoquait en eux la gratitude et la joie sainte et sacrée la plus profonde. {Early Writings / Premiers écrits 270.4}

J’entendis ceux qui étaient revêtus de l’armure déclarer la vérité avec une grande puissance. {Early Writings / Premiers écrits 271.2}

Voici ceux qui ont gagné la victoire sur la bête, sur l’image de la bête et sur la marque de la bête. Sous le troisième ange, ils ont obtenu la victoire, et ceci invoque en eux la plus profonde gratitude. Ils sont revêtus d’une armure et ils déclarent la vérité avec une grande puissance.

Je demandai ce qui avait produit ce grand changement. Un ange répondit : « C’est la pluie de l’arrière-saison, le rafraîchissement de devant la présence du Seigneur, le grand cri du troisième ange. » {Ibid.}

Le message du troisième ange, avec les messages du premier et du deuxième ange, sont les gens qui proclament le message. Sous le troisième ange, l’effusion de la pluie de l’arrière-saison les fait déclarer le message, parce que le Saint-Esprit, alors qu’Il est versé depuis les anges du ciel dans leurs cœurs, les rends capable de comprendre la doctrine, parce qu’Il est l’Enseignant de justice selon la justice. Alors qu’ils reçoivent la doctrine de l’intérieur, ils ne peuvent pas s’empêcher de proclamer cette doctrine. L’huile, le Saint-Esprit, vient avec un message clair pour tous.

Le message du troisième ange enfle en un grand cri, et vous ne devez pas vous sentir libres de négliger le devoir présent, et toujours entretenir l’idée qu’à un moment futur vous serez les bénéficiaires d’une grande bénédiction, quand, sans aucun effort de votre part, un magnifique réveil aura lieu. . . . Aujourd’hui vous devez faire purifier votre vase, afin qu’il soit prêt pour la rosée céleste, {Evangelism 701.4 / Évangéliser 625.5}

« Ma doctrine tombera … comme la rosée. » Nous avons besoin d’être préparés, et d’absorber le message. Alors que nous l’absorbons, alors que nous préparons nos vases afin de pouvoir le comprendre, nous devons être purifiés pour comprendre le message. Beaucoup de personnes l’entendent et ne comprennent pas parce que leurs vases ne sont pas préparés pour cela.

Aujourd’hui vous devez faire purifier votre vase, afin qu’il soit prêt pour la rosée céleste, prêt pour les ondées de la pluie de l’arrière-saison ; car la pluie de l’arrière-saison viendra, et la bénédiction de Dieu remplira toute âme qui est purifiée de toute souillure. {Ibid.}

Vous savez ce que c’est, vous pouvez entendre un message, et si votre vie et votre esprit ne sont pas purement capables de se concentrer à cause de toutes ces autres choses qui vous traversent le cerveau, vous ne pouvez pas recevoir les choses profondes du royaume du ciel profondément à l’intérieur de vous. C’est ce qui est impliqué ici. En ce temps de la pluie de l’arrière-saison, nous sommes appelés à recevoir le message, non pas simplement comme une doctrine externe, mais comme une doctrine que nous absorbons. Nos âmes doivent être purifiées afin que nous puissions être en mesure de recevoir cette rosée, cette doctrine. Elle remplira chaque âme qui est purifiée de toute souillure.

C’est notre travail aujourd’hui d’abandonner nos âmes à Christ, afin que nous puissions être préparés pour le temps de rafraîchissement de devant la présence du Seigneur – préparés pour le baptême du Saint-Esprit. {Ibid.}

Cela fait tellement de sens maintenant. Chaque fois que nous examinons cela, nous devons garder à l’esprit que ce n’est pas seulement le buzz d’une sensation spirituelle, il s’agit d’être préparé à recevoir l’Enseignant de justice selon la justice.

Au lieu de vivre dans l’attente d’une période spéciale d’excitation, nous devons sagement améliorer les opportunités présentes, faisant ce qui doit être fait afin que les âmes soient sauvées. Au lieu d’épuiser les facultés de notre esprit dans des spéculations en ce qui concerne les temps et les saisons que le Seigneur a placées dans Son propre pouvoir, et qu’Il a caché des hommes, nous devons nous abandonner au contrôle du Saint-Esprit, faire nos devoirs présents, donner le pain de vie, pur des opinions humaines, aux âmes qui périssent pour [manque de] la vérité. {Evangelism 702.1 / Évangéliser 626.1}

Tout ceci est un sujet très sérieux. C’est une réalité vivante. Les gens peuvent étudier toutes sortes de questions Bibliques, mais c’est une perte de temps. Nous devons nous abandonner au contrôle du Saint-Esprit, faire nos devoirs présents. Nous devons embrasser les vérités que le Seigneur veut que nous mettions en pratique, plutôt que juste spéculer sur où nous sommes, dans le temps où Dieu a dit qu’il n’y aurait plus de temps.

La remise des diplômes de l’apprentissage dans le message du premier ange, doit avoir lieu dans le message du troisième ange. Au moment où le message du troisième ange a atteint son plein impact, nous sommes devenus des diplômés dans le message d’apprentissage du premier ange, dans tout ce processus de changement de vie, dans l’évangile éternel. C’est sous le message de la sanctification et de la justification que nous obtenons la victoire sur toute souillure pour la touche finale de la doctrine de la perfection sous le troisième ange, par le Saint-Esprit. Ces gens qui ont obtenus la victoire sont alors scellés.

Quand ceux-ci sont scellés sous l’œuvre de la pluie de l’arrière-saison, il y en a encore d’autres sous le message du troisième ange qui doivent aussi être amenés dans cela et être scellés. C’est là que le grand cri vient à eux. Les gens qui reçoivent les messages des trois anges et deviennent des ministres de ce message, doivent eux-mêmes avoir être diplômés à travers l’exercice d’apprentissage. Alors, un grand appel final est donné par eux dans le grand cri.

Ce sera notre prochaine étude, nous explorerons ceux qui reçoivent la pluie de l’arrière-saison et qui donnent le grand cri dans un message très clair à ceux qui ne sont pas encore dans cette scène.

Amen.

Publié le 25/10/2013, dans 3e ange, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s