16. La résurrection

Le premier ange : étude 16

Par John Thiel (étude en anglais)

Nous entrons maintenant dans l’étude de la résurrection. Dans notre étude du message du premier ange nous nous rappelons que le Père, le Fils et le Saint-Esprit se sont tous engagés à fournir toutes les ressources possibles en faveur de l’homme pécheur. Nous avons lu que le Père a fourni la ressource d’être un Père pour nous, le Fils est devenu la ressource de son Fils, et le Saint-Esprit est devenu la ressource de notre Consolateur. Comme nous étudions cela, nous avons vu qu’une intimité est venue en existence à travers la magnifique expiation de Jésus-Christ, laquelle a été identifiée comme un mariage et comme le festin d’un dîner de mariage. Chaque qualité et propriété de la Divinité a été apportée à l’homme pécheur par la deuxième personne de la Divinité, Jésus-Christ, quand Il est devenu un homme.

Romains 8:31 Que dirons-nous donc à [l’égard de] ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui peut-être contre nous ? 32 Lui, qui n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas avec lui aussi toutes choses librement ?

Dieu pouvait librement nous donner toutes choses par Jésus-Christ parce qu’en Lui demeurait toute la plénitude de la Divinité corporellement. L’une des propriétés qui a été enfermée dans le don de Jésus-Christ se trouve ici :

1 Timothée 6:15 Que doit manifester en son temps le bienheureux et seul Souverain, le Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, 16 Qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, et que nul homme n’a vu, ni ne peut voir ; à qui soient l’honneur et la puissance éternelle. Amen.

Ici, nous voyons une propriété particulière de la Divinité, « laquelle il montrera en son temps ». Cela a tendance à nous faire penser que cette propriété particulière nous sera aussi remise. Avez-vous relevé ce qu’était la propriété ? Il est dit : « Qui seul possède l’immortalité ». Cela fait référence à Jésus – Jésus est le seul qui possède l’immortalité – personne d’autre.

Les Écritures nous révèlent que par Jésus-Christ, nous devenons héritiers de Dieu.

Romains 8:15 Car vous n’avez pas reçu l’esprit de servitude, pour [être] encore dans la crainte ; mais vous avez reçu l’Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba, Père. 16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit, que nous sommes les enfants de Dieu. 17 Et si [nous sommes] enfants, alors [nous sommes] héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers avec Christ ; si du moins nous souffrons avec lui, afin que nous puissions être aussi glorifiés ensemble.

Nous sommes héritiers de Dieu ! Lorsque vous êtes un héritier de quelque chose, cela veut dire que lorsque vous en hériter, cela deviendra vôtre. Donc, si vous êtes un héritier de Dieu, cela veut dire que vous êtes un héritier de tout ce que Dieu a et est, et l’une de ces propriétés est l’immortalité.

Si nous sommes cohéritiers de Christ – qu’est-ce qui est écrit au sujet de Christ ?

Jean 1:1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et [celui qui est] la Parole était Dieu. 2 Celui-ci était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses ont été faites par lui, et sans lui rien de ce qui a été fait n’a été fait. 4 En lui était [la] vie, et la vie était la lumière des hommes.

Voici le témoignage de « la Parole », Jésus-Christ, qui est Lui-même Dieu. Il est dit ici que Jésus est la source de la vie, donc cette vie est une propriété de Dieu. Jésus met ici en avant le fait qu’Il a la vie en Lui-même.

Jean 10:17 C’est pourquoi mon Père m’aime, parce que je laisse ma vie, afin que je puisse la reprendre. 18 Nul homme ne me l’ôte, mais je la laisse de moi-même. J’ai le pouvoir de la laisser, et j’ai le pouvoir de la reprendre. J’ai reçu ce commandement de mon Père.

A l’intérieur de Jésus-Christ se trouve un pouvoir – le pouvoir de l’immortalité – et le commandement qu’Il a reçu de son Père était : « Je veux que tu descendes et que tu donnes à ce peuple tout ce que je peux leur donner – le pouvoir de la vie. » Il dit : «  Je t’ordonne de laisser cette vie, et de la rependre, parce que c’est ce que tu peux faire, et je t’ordonne de faire cela. » Jésus obéit alors et dit : « J’ai reçu ce commandement de mon Père. »

En Jésus-Christ était la vie éternelle, et cette immortalité avait été mise à notre disposition par l’évangile :

2 Timothée 1:9 Qui nous a sauvés, et nous a appelés par un saint appel, non selon nos œuvres, mais selon son propre dessein, et [selon la] grâce qui nous a été donnée en Christ Jésus avant que le monde ait commencé, 10 Mais qui est maintenant manifestée par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a aboli la mort, et mis en lumière la vie et l’immortalité à travers l’évangile,

L’immortalité est en Dieu, en Jésus-Christ, et cette immortalité est amenée à notre compréhension par l’évangile de Jésus-Christ. Pour le croyant en Jésus-Christ, l’immortalité est mise à disposition.

1 Jean 5:11 Et c’est ici le témoignage, que Dieu nous a donné la vie éternelle ; et cette vie est dans son Fils.

Nous avons ici un autre passage qui dit que l’immortalité, la vie éternelle ne peut être trouvée qu’en Jésus-Christ parce qu’Il est Dieu. La vie éternelle est EN LUI, donc Il est le seul qui possède l’immortalité.

1 Jean 5:12 Celui qui a le Fils a la vie ; et celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

C’est parfaitement logique, si Jésus est le seul qui possède l’immortalité, alors à moins que nous ayons Jésus à l’intérieur de nous, nous n’avons pas l’immortalité. Dans le chapitre 11 de Jean, nous lisons les paroles de Jésus à Marthe alors qu’Il lui parlait de la résurrection de Lazare.

Jean 11:25 Jésus lui dit : Je suis la résurrection, et la vie ; celui qui croit en moi, quand même il serait mort, il vivra. 26 Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra jamais. Crois-tu cela ?

Jésus parlait de la personne qui croit en Lui. Il disait que bien qu’un croyant peut mourir, il n’est pas mort parce qu’il est endormi en Christ Jésus.

Notre étude de la résurrection signifie étudier Christ. Jésus n’a-t-Il pas dit : Je suis la résurrection et la vie ? Si nous étudions la résurrection toute seule, sans nous concentrer sur Jésus, alors nous n’obtenons pas un vrai sens de celle-ci. Si nous voulons comprendre la résurrection, nous devons comprendre Christ parce qu’IL EST LA RÉSURRECTION. Je le répète, se contenter de comprendre la résurrection quant à ce qui s’y passe, c’est passer à côté de son véritable impact. Il y a une différence entre la seule résurrection et Christ. Ici, Jésus parle du sujet de la résurrection :

Jean 5:28 Ne soyez pas étonnés de cela ; car l’heure vient en laquelle tous ceux qui sont dans les tombes entendront sa voix, 29 Et sortiront, ceux qui auront fait le bien, à la résurrection de vie ; et ceux qui auront fait le mal, à la résurrection de damnation.

Il y a deux résurrections, la première est « la résurrection de vie », l’autre est « la résurrection de la damnation ».

Regardons la résurrection de vie avec la compréhension que Jésus est la résurrection parce que Jésus a la vie éternelle et ne mourra jamais.

Quand une personne qui a Jésus-Christ à l’intérieur d’elle meurt – est-elle morte ? Quand une personne meurt en Christ – que se passe-t-il vraiment ?

1 Thessaloniciens 4:14 Car si nous croyons que Jésus est mort, et [qu’]il est ressuscité, de même aussi ceux qui dorment en Jésus, Dieu [les] ramènera avec lui. 15 Car nous vous disons ceci par la parole du Seigneur, que nous qui sommes vivants et [qui] demeurons jusqu’à la venue du Seigneur, nous ne précéderons pas ceux qui dorment ; 16 Car le Seigneur lui-même descendra du ciel, avec un cri, avec la voix de l’archange et avec la trompette de Dieu; et les morts en Christ ressusciteront les premiers ; 17 Puis nous qui sommes vivants et [qui] demeurons nous serons enlevés avec eux dans les nuages, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

Voici la résurrection de vie, ceux-ci sont les gens qui sont morts en Christ, ce qui signifie qu’ils ne sont pas morts parce que Christ est la résurrection et qu’ils sont vivants en Lui. C’est encore une fois répété dans l’Apocalypse :

Apocalypse 20:4 Et je vis des trônes, et ceux qui étaient assis dessus, et [le] jugement leur fut donné ; et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et qui n’avaient pas adoré la bête, ni son image, et qui n’avaient pas reçu sa marque sur leurs fronts, ou en leurs mains ; et ils vécurent et régnèrent avec Christ mille ans. 5 Mais le reste des morts ne vécut pas jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. 6 Béni et saint est celui qui a part à la première résurrection ; sur eux la seconde mort n’a pas de pouvoir, mais ils seront prêtres de Dieu et de Christ, et régneront avec lui mille ans.

Les gens qui sont ressuscités à la première résurrection n’ont pas de part à la seconde mort après les 1000 ans, et de même la seconde mort n’a aucun pouvoir sur eux. La première résurrection est la résurrection de vie, elle est destinée aux personnes qui dorment en Jésus-Christ. Pour ceux qui ont la vie éternelle, seulement la mort du sommeil a un pouvoir sur eux.

Apocalypse 20:13 Et la mer rendit les morts qui étaient en elle ; et la mort et l’enfer. …

L’enfer signifie la tombe – vous remarquez qu’il s’agit de la résurrection que Jésus appelle la résurrection de damnation, dans laquelle la mort et l’enfer rendent leurs morts.

Apocalypse 20:13 … rendirent les morts qui étaient en eux, et ils furent jugés chaque homme selon leurs œuvres. 12 Et je vis les morts, petits et grands, se tenir devant Dieu ; et les livres furent ouverts, et un autre livre était ouvert, qui est le livre de vie ; et les morts furent jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les livres, selon leurs œuvres.

Qui est jugé ici ? Ce sont les morts.

Apocalypse 20:14 Et la mort et l’enfer (la tombe) furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort.

Ceux qui sont en Christ ne mourront jamais – ils ne sont pas appelés les morts car ils sont endormis. Nous avons ici une description de la résurrection de damnation où les morts sont ressuscités et la mort et l’enfer seront jetés dans l’étang de feu. Ceci est une résurrection de damnation, pas de vie.

La différence entre la première résurrection et la seconde résurrection est très fortement identifié ici :

1 Thessaloniciens 4:14 Car si nous croyons que Jésus est mort, et [qu’]il est ressuscité, de même aussi ceux qui dorment en Jésus, Dieu [les] ramènera avec lui.

Pouvez-vous voir la différence entre la résurrection de vie et la résurrection de damnation ?

La première résurrection est pour ceux qui sont morts comme nous le lisons au verset 14 de Thessaloniciens chapitre 4. Lors de la seconde résurrection la condition de mort est ressuscitée pour être finalement détruite. Ce sont des mots très importants. Nous croyons que Dieu, l’immortel était en Jésus-Christ l’homme. Nous avons étudié le fait que Jésus était à la fois Dieu et homme et comme nous croyons cela, nous pouvons arriver à comprendre que quand Il est mort sur la croix, le Dieu immortel ne pouvait pas rester dans la tombe. Actes parle de la rançon.

Dans Actes 2, l’apôtre Pierre prêchait à la Pentecôte en rapport à Dieu ressuscitant Jésus.

Actes 2:24 Lequel Dieu a ressuscité, ayant délié les douleurs de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il soit retenu par elle.

Jésus ne pouvait pas être « retenu par la mort » parce qu’Il avait l’immortalité. La mort ne pouvait pas Le retenir parce qu’Il était le Dieu immortel enterré dans la tombe. Sœur White dit que s’Il était sous une montagne, Il aurait ouvert la montagne en éclats, car Il ne pouvait pas y rester. L’humanité était la seule partie de Jésus qui est morte parce qu’Il avait la chair de péché, mais la divinité en Lui ne pouvait pas le retenir à la mort.

2 Corinthiens 5:21 Car celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait être péché pour nous, afin que nous, nous devenions la justice de Dieu en lui.

Quand Jésus est venu sur cette terre, Il a été fait être péché pour nous. Qu’est-ce qui écrit ? Le salaire du péché c’est la mort. Nous nous rappelons maintenant d’Hébreux à ce sujet :

Hébreux 2:14 D’autant plus que les enfants sont participants de la chair et du sang, lui aussi de même y a également participé, afin qu’à travers la mort il détruise celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire, le diable ; 15 Et qu’il délivre tous ceux qui par peur de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude.

Par le fait que Jésus avait à la fois la nature divine et la nature humaine, la partie pécheresse de Lui devait mourir, mais la partie divine ne pouvait pas mourir.

Hébreux 2:15 Et qu’il délivre tous ceux qui par peur de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude.

Jésus avait la même chair et le même sang que nous avons, la chair et le sang du péché. Il a été fait être péché pour nous afin que le péché ait pour conséquence la mort. Jésus a pris part à notre nature afin que par la mort, Il détruise celui qui avait le pouvoir de la mort – le diable.

Colossiens 1:21 Et vous, qui étiez autrefois éloignés, et ennemis dans votre pensée par vos mauvaises œuvres, cependant il [vous] a maintenant réconciliés, 22 Dans le corps de sa chair, par [sa] mort, pour vous présenter saints, et irréprochables et irrépréhensibles devant lui ;

Intégré à la chair de péché de Christ était Dieu, le Fils, la Parole, et en Lui était la vie. Cette vie éternelle était intégrée à Sa chair, mais il fallait toujours que le corps de Sa chair meure.

C’était le péché et la chair de péché qui ont fait mourir Christ, mais la mort et le péché ne pouvaient pas Le retenir dans la tombe. À la fois le péché et la mort ont été détruits en Lui quand Il est mort, mais l’immortalité à l’intérieur de Lui a ressuscité. C’est par cette transaction que Christ est en mesure de nous présenter (si nous sommes en Lui) aussi complètement irréprochables et irrépréhensibles.

Nous pouvons sortir dans une dimension d’existence complètement différente, sans péché. En Christ, la mort et le péché ont été détruits tandis que l’immortalité a ressurgie. L’immortalité divine en Christ ne pouvait pas mourir, et donc la tombe ne pouvait pas la retenir. Christ a ressuscité à cause de la Parole, la vie éternelle, la divinité qui était en Lui, et nous aussi nous avons besoin d’avoir le bénéfice de la résurrection de Christ au-dedans de nous, parce qu’obtenir la victoire sur le péché n’est pas suffisant.

Nous pouvons avoir la victoire sur le péché en arrêtant de pécher, mais cela n’efface pas tous les péchés passés que nous avons commis. La résurrection de Christ devait posséder beaucoup plus – un ingrédient par lequel tout péché serait entièrement détruit par la mort de Christ.

L’apôtre Paul met en évidence de façon très vivante que si Jésus était mort et Sa vie avait pris fin là – alors nous serions de tous les gens les plus misérables. C’est parce qu’il devait y avoir quelque chose d’autre dans l’équation de la résurrection de Christ qui nous donnerait la victoire totale sur le péché. Jésus a ressuscité d’entre les morts afin que nous puissions obtenir plus que la seule victoire sur le péché ; Il a ressuscité pour que tous nos péchés soient effacés et que nous ayons la résurrection à espérer.

1 Corinthiens 15:12 Or si on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? 13 Mais s’il n’y a pas de résurrection des morts, alors Christ n’est pas ressuscité.

Remarquez comment Paul nous entrelace avec Christ. Est-ce que vous voyez la nécessité que Christ soit ressuscité des morts pour que nous aussi puissions être ressuscité ?

1 Corinthiens 15:14 Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. 15 Oui, et nous sommes considérés comme de faux témoins de Dieu ; car nous avons rendu témoignage de Dieu, qu’il a ressuscité Christ, lequel il n’a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent pas. 16 Car si les morts ne ressuscitent pas, alors Christ n’est pas ressuscité. 17 Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés. 18 Alors ceux aussi qui se sont endormis en Christ ont péri. 19 Si dans cette vie seulement nous avons espérance en Christ, nous sommes de tous les hommes les plus misérables. 20 Mais maintenant Christ est ressuscité des morts, et il est devenu les prémices de ceux qui dorment.

Jésus est mort comme Adam est mort, mais tout être humain qui meurt comme Adam, a été rendu vivant de nouveau par Jésus Christ.

1 Corinthiens 15:21 Car puisque par un homme, la mort est venue, par un homme aussi [est venue] la résurrection des morts. 22 Car comme en Adam tous meurent, de même aussi en Christ tous seront rendus vivants. 23 Mais chacun en son propre rang ; Christ, les prémices, ensuite ceux qui sont à Christ, lors de sa venue.

Comme nous étudions la résurrection et Christ, nous nous penchons sur la condition de la résurrection, où Jésus est mort et ressuscité. C’est une réalité permanente et comme nous nous souvenons que Dieu est le « JE SUIS » passé, présent et futur, nous comprenons que tout est un seul événement. Quand Jésus est mort et a ressuscité, la résurrection de tous les croyants en Christ a eu lieu potentiellement. La résurrection de Christ doit être nôtre. Avant de mourir nous devons ingérer la nature divine, ou bien nous n’aurons pas la résurrection de vie – nous devons avoir Christ en nous. Nous devons ingérer la vérité telle qu’elle est en Christ Jésus. C’est ce que voulait dire Jésus dans Jean 6.

Jean 6:47 En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de vie. 49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et [ils] sont morts. 50 C’est ici le pain qui descend du ciel, afin qu’un homme en mange, et ne meure pas. 51 Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel ; si un homme mange de ce pain, il vivra pour toujours ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, laquelle je donnerai pour la vie du monde.

Dans tout ce que nous avons étudié jusqu’ici, Jésus dit que pour avoir la vie éternelle, nous devons L’ingérer comme du pain – Il est le pain de vie. La manne du ciel ne pouvait pas, en elle-même, donner au peuple la vie éternelle – bien que la manne ait nourri le peuple.

Lorsque nous mangeons, la nourriture a une valeur de vie et elle devient physiologiquement une partie de nous – mais la nourriture n’est pas en elle-même la vie éternelle – Jésus dit que : « Vous ne devez pas seulement me manger, vous devez m’ingérer et me digérer – c’est comme ça que l’ingrédient de la vie éternelle peut être en vous. »

Jean 6:52 C’est pourquoi les Juifs se disputaient entre eux, disant : Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger ? 53 Alors Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’avez aucune vie en vous. 54 Quiconque mange ma chair et boit mon sang, a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est en effet [une] nourriture, et mon sang est en effet [un] breuvage.

Jésus souligne bien ici le fait : « Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme ». La chair de Jésus était inséparablement liée à l’ingrédient divin. Par conséquent, lorsque nous ingérons la chair de Christ (l’évangile éternel), nous aurons aussi l’ingrédient divin en nous, parce que ces deux facettes de Sa nature sont inséparables.

Jean 6:58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel, non pas comme vos pères ont mangé la manne, et sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra pour toujours.

Des propos similaires ici – vous ne mourrez pas si vous avez le pain vivant (la Parole de Dieu) à l’intérieur de vous.

Les disciples avaient des difficultés à comprendre ça, alors Jésus a dû leur expliquer encore davantage.

Jean 6:63 C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert à rien ; les paroles que je vous dis, elles sont esprit et elles sont vie.

Jésus, la Parole de Dieu est venu vivre sur cette terre et les paroles qu’Il vous parle font partie intégrante de Lui. C’est la parole de vérité qu’Il est venu et qu’Il est un avec nous. Et comme vous ingérez les paroles de vérité vous avez la nature divine à l’intérieur de vous, parce que la Parole de Dieu est remplie de l’Esprit. L’Esprit de Dieu est dans la Parole et cette Parole est l’énergie éternelle qui donne la vie. Rappelez-vous que Dieu a créé en parlant. Si vous avez la Parole à l’intérieur de vous, alors vous êtes nés de nouveau. C’est écrit dans 1 Pierre. Pierre disait que : vous devez absorber la Parole remplie de l’Esprit.

Maintenant, voici un mot très important – SEMENCE – nous verrons cela à la fin de notre étude.

1 Pierre 1:23 Étant nés de nouveau, non d’une semence corruptible, mais d’une incorruptible, par la parole de Dieu, qui vit et qui demeure pour toujours.

Ceci est la parole éternelle. C’est cela qui doit naître en nous. Nous devons manger la parole de Dieu et l’ingérer tout comme dans la procréation. Dans la procréation la semence d’une femme se développe et produit un enfant – De même, la parole de Dieu doit naître en nous en sorte qu’elle grandisse et produise le germe de la vie éternelle.

La chair de Jésus aussi est morte :

1 Pierre 1:24 Car toute chair est comme l’herbe, et toute la gloire de l’homme comme la fleur de l’herbe. L’herbe sèche, et sa fleur tombe ; 25 Mais la parole du Seigneur demeure éternellement; et c’est cette parole par laquelle l’évangile vous est annoncé.

L’évangile éternel du message du premier ange vit pour toujours, et si vous avez la PAROLE imprégnée à l’intérieur de vous, vous ne mourrez jamais.

2 Pierre 1:4 Par lesquelles nous sont données de très grandes et précieuses promesses, afin que par leur moyen vous soyez participants de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui règne dans le monde par la convoitise ;

Comme la Parole, la chair et le sang de Christ, est ingérée, le péché meurt et la nature divine continue et nous permet d’échapper aux corruptions qui sont dans le monde par la convoitise. Jésus-Christ aurait pu échapper à la corruption de la mort s’Il le voulait. Sa nature divine enveloppait la Parole, l’Esprit de Dieu, mais Il a été obéissant même jusqu’à la mort.

Avec la nature divine en vous – comme vous embrassez Jésus de la manière que nous avons étudiés, la nature divine en vous au moment de la mort, est une semence de vie, ou le germe de vie.

Jésus compare même la semence de la Parole à un grain de blé. Si un grain tombe sur la surface de la terre et ne meurt pas, il est inutile. La semence doit en fait tomber dans la terre, et les parties externes de la graine doivent mourir pour que le germe à l’intérieur de celle-ci puisse monter à nouveau.

Dans cette parabole, la nature divine est comparée au « germe » qui est dans la semence, et pousse à nouveau. Le germe reste à l’état de dormance pour un certain temps mais à l’intérieur du grain il y a de la vie. Bien que l’enveloppe extérieure de la semence soit absorbée, le germe lui-même est la vie.

Maintenant, quand nous avons la Parole de Dieu à l’intérieur de nous à notre mort, bien que notre corps dépérisse comme la balle, il y a un germe à l’intérieur de nous qui ne peut pas mourir. C’est la nature divine qui ressuscitera si Jésus est à l’intérieur de nous. Ce passage exprime puissamment l’étude de la rançon.

Ésaïe 26:19 Tes hommes morts vivront, ensemble avec mon corps mort, ils se lèveront. Réveillez-vous et chantez, vous qui demeurez dans la poussière ; car ta rosée est comme la rosée des plantes, et la terre chassera les morts.

Ceux qui sont dans la tombe sortiront. Ensemble avec le corps du Christ ils se lèveront. Le corps de Jésus comme leur corps est allé dans la tombe, et avec Lui, ils s’élèveront, Christ les prémices, et nous après, à Sa venue – c’est une réalité.

Celui qui donne la vie appellera Sa possession acquise, à la première résurrection, et jusqu’à cette heure triomphante, quand la dernière trompette sonnera et l’immense armée sortira pour la victoire éternelle, tous les saints qui sommeillent seront conservés en sécurité et gardés comme un bijou précieux, qui est connu de Dieu par son nom. Par la puissance du Sauveur qui demeurait en eux dans leur vie et parce qu’ils étaient participants de la nature divine, ils sont ramenés d’entre les morts (Lettre 65a, 1894). {Bible Commentary, Vol.4 1143.5}

Tant que nous sommes en vie la puissance du Sauveur demeure en nous – le germe de vie, la Parole. Nous voyons maintenant combien il est impératif que nous ayons la vraie Parole de Jésus dans notre vie. Si nous ne l’avons pas, la conséquence naturelle est que nous ne ferons pas partie de la première résurrection. Aucun d’entre nous n’a la vie en lui-même – la seule immortalité que nous avons est celle de Jésus-Christ, Celui qui donne la vie.

1 Corinthiens 15:35 Mais quelqu’un dira : Comment les morts ressuscitent-ils ? et avec quel corps viennent-ils ? 36 Toi, insensé, ce que tu sèmes n’est pas vivifié, sauf s’il meurt. 37 Et quant à ce que tu sèmes, tu ne sèmes pas le corps qui naîtra, mais du grain nu, ce peut-être de blé, ou de quelque autre graine. 38 Mais Dieu lui donne un corps comme il a voulu, et à chaque semence son propre corps.

Il nous rappelle la semence, et fait le lien entre la semence et le corps – si vous ne mettez pas la semence dans le sol, elle va mourir.

1 Corinthiens 15:39 Toute chair n’est pas la même chair ; mais il y a une sorte de chair des hommes, une autre chair des bêtes, une autre des poissons, et une autre des oiseaux. 40 Il y a aussi des corps célestes, et des corps terrestres ; mais la gloire des célestes est autre, et la gloire des terrestres est autre; 41 Il y a une gloire du soleil, et une autre gloire de la lune, et une autre gloire des étoiles ; car une étoile est différente d’une autre étoile en gloire. 42 Ainsi est aussi la résurrection des morts. Il [le corps] est semé en corruption, il ressuscite en incorruption ; 43 Il est semé en déshonneur, il ressuscite en gloire ; il est semé en faiblesse, il ressuscite en puissance ; 44 Il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. il y a un corps naturel, et il y a un corps spirituel, 45 Et aussi il est écrit : Le premier homme Adam, a été fait une âme vivante ; le dernier Adam a été fait un esprit vivifiant. 46 Néanmoins ce n’était pas le premier qui est spirituel, mais ce qui est naturel ; et ensuite ce qui est spirituel. 47 Le premier homme [tiré] de la terre, est terrestre, le second homme, le Seigneur, est du ciel. 48 Tel est le terrestre, ainsi sont aussi ceux qui sont terrestres ; et comme est le céleste, ainsi sont aussi ceux qui sont célestes. 49 Et comme nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. 50 Maintenant je dis ceci, frères, que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption non plus n’hérite pas l’incorruption. 51 Voici, je vous fais connaître un mystère : Nous ne dormirons pas tous, mais nous serons tous changés, 52 En un moment, en un clin d’œil, à la dernière trompette ; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés. 53 Car ce [corps] corruptible doit revêtir l’incorruption, et ce [corps] mortel doit revêtir l’immortalité.

Le corps du grain (la chair humaine) est semé en corruption, mais il ressuscite en incorruption. Quand vous jetez le grain dans la terre, dans le sol c’est juste un petit grain qui semble mort. C’est seulement votre connaissance de la Parole qui germera un jour. Lorsque le germe lève, c’est une matière différente du grain.

De même, quand le corps meurt et tombe dans la terre, il sera ressuscité avec une matière différente. Ceux qui sont encore en vie en Christ Jésus au son de la trompette verront également leur corps transformé en une matière différente.

La résurrection de Jésus était un échantillon de la résurrection finale de tous ceux qui dorment en Lui. Le corps ressuscité du Sauveur, Son comportement, les accents de Son discours, étaient tous familiers à Ses disciples. Ainsi, ceux qui dorment en Jésus ressusciteront de la même manière. Nous connaîtrons nos amis tout comme les disciples ont connu Jésus. Bien qu’ils aient été déformés, malades, ou défigurés dans cette vie mortelle, toutefois dans leur corps glorifié et ressuscité, leur identité individuelle sera parfaitement préservée, et nous reconnaitrons, dans le visage rayonnant de la lumière qui brille de la face de Jésus, les traits de ceux que nous aimons (3SP 219). {Bible Commentary, Vol.6 1092.6}

Quand Jésus a ressuscité, Il avait un corps différent mais il était toujours la même personne, et il est dit que nous serons pareils. Notre identité personnelle est préservée à la résurrection, bien que ce ne soit pas les mêmes particules de matière ou de substance matérielle que celles qui sont entrées dans la tombe. Les œuvres merveilleuses de Dieu sont un mystère pour l’homme. L’esprit, le caractère de l’homme, est rendu à Dieu, pour y être préservé. À la résurrection, chaque homme aura son propre caractère. Dieu, en Son temps appellera les morts, redonnant le souffle de vie, et ordonnant aux os secs de vivre. La même forme sortira, mais elle sera exempte de maladie et de tout défaut. Elle vit à nouveau, portant la même individualité de caractéristiques, en sorte qu’un ami reconnaîtra un ami. Il n’existe aucune loi de Dieu dans la nature qui montre que Dieu redonne les particules de matière similaires et identiques à celles qui composaient le corps avant la mort. Dieu donnera aux droits qui sont morts un corps qui Lui plaira. {Bible Commentary, Vol.6 1093.2}

Quand Jésus a ressuscité des morts Son corps a été fait d’une matière différente, et ce sera le même corps spirituel que nous aurons lorsque nous serons changés.

Une fois de plus, nous voyons la valeur capitale de l’expiation de Jésus-Christ, et si nous voulons avoir la confiance de la vie éternelle, nous devons être certains d’ingérer la vie éternelle maintenant. Si je ne l’ai pas maintenant en toute réalité alors je ne l’aurai pas à ce moment-là. Puisse Dieu nous accorder une profonde appréciation du message du premier ange, l’évangile éternel, pour que nous soyons un peuple qui le vit et le proclame.

Amen.

Publié le 23/06/2013, dans 1er ange, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s