5. La grâce de Dieu

Le premier ange : étude 5

Par John Thiel (étude en anglais)

Dieu a promis la ressource de la Divinité dans l’intérêt de notre salut. Nous devons adorer Dieu, Lui donner la gloire et l’adorer en esprit et en vérité. Notre compréhension de Sa volonté nous aidera à L’adorer en esprit et en vérité.

Lorsque nous avons accepté Christ, et au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit nous sommes engagés à servir Dieu, le Père, le Christ et le Saint-Esprit – les trois dignitaires et les puissances du ciel – s’engagent eux-mêmes à ce que toute ressource nous soit donnée, si nous réalisons nos vœux de baptême de « sortir du milieu d’eux, et d’être séparés, et de ne pas toucher à ce qui est impur. » Lorsque nous sommes fidèles à nos vœux, Il dit : « Je vous recevrai » (MS 85, 1901). {Bible Commentary, Vol.6 1075.8}

Gardez-vous où les trois grandes puissances du ciel – le Père, le Fils et le Saint-Esprit – peuvent être votre efficacité. Ces puissances œuvrent avec celui qui se donne sans réserve à Dieu. La force du ciel est au service des croyants de Dieu. L’homme qui fait de Dieu sa confiance est barricadé par un mur imprenable. {In Heavenly Places 176.5}

Quelle chose merveilleuse quand nous nous soumettons au Père céleste. Il est « Abba, Père », Celui en qui je peux être réconforté et par qui je peux être protégé, Celui qui a pitié et prend soin de nous. Nous n’avons rien à craindre. Nous avons vu le degré de sainteté dont nous devons hériter, parce qu’Il est notre Père et que nous devons être les héritiers de Dieu. Nous sommes effectivement en mesure d’hériter de la sainteté de Dieu. Nous voulons élargir et explorer cette grâce dans le cœur de la Divinité, dans le cœur même du Père, cette grâce et l’activité de Dieu pour nous faire héritiers de Sa sainteté.

Le mot « grâce » est qualifié dans la concordance de Cruden (concordance de la Bible King James) comme étant « la miséricorde gratuite de Dieu », ou la « jouissance de sa faveur imméritée ». Et dans le Dictionnaire Merriam-Webster, elle est définie comme une « aide divine imméritée fournie pour la régénération et la sanctification de la race humaine. » La grâce de Dieu est une faveur qu’Il nous tend – c’est Sa sainteté.

Exode 34:6 Et le SEIGNEUR passa devant lui, et proclama : Le SEIGNEUR, le SEIGNEUR Dieu, miséricordieux et faisant grâce, plein de longanimité, abondant en bonté et en vérité,

La grâce multiple de Dieu

Quelques-uns des ingrédients de la gloire de Dieu sont Sa bonté, Sa miséricorde et Sa grâce. Dieu est plein de grâce et de miséricorde (faveur imméritée) envers le pécheur. C’est une grâce de Dieu de nous adopter comme Ses héritiers, d’être notre Père. Nous voyons cette grâce exprimée comme quelque chose de très vaste et multiple :

1 Pierre 4:10 Que chaque homme selon le don qu’il a reçu, l’administre au service des autres, comme de bons intendants de la grâce multiple de Dieu.

Un mot intéressant est utilisé pour décrire la grâce de Dieu comme un adjectif – la grâce MULTIPLE de Dieu. Qu’est-ce qu’un multiple (en anglais : collecteur) ? Si vous connaissez quelque chose de la mécanique il y a un collecteur qui sort du moteur dans le pot d’échappement et il y a une division de plusieurs échappements qui sortent, et ça c’est un collecteur, et il y en a plus qu’un seul, et ici ce mot est exactement cela : Il y a plus d’une seule grâce.

Nous devons être des intendants de la grâce multiple de Dieu, ou des nombreuses sortes de manifestations de Sa grâce. Maintenant, faisons le lien de la grâce de Dieu avec le message du premier ange. Le message du premier ange d’Apocalypse 14:6 contient l’Évangile éternel à prêcher à la terre. Qu’est-ce que cet évangile éternel?

Actes 20:24 Mais aucune de ces choses ne m’émeut, et je ne considère pas non plus ma vie comme précieuse, pourvu que j’achève ma course avec joie et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, pour rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu.

Lorsque l’évangile éternel fut prêché par le premier ange, c’était en fait l’évangile éternel de la grâce de Dieu. L’évangile est la manifestation de la grâce de Dieu et nous cherchons à comprendre ou saisir cette manifestation de grâce dans l’évangile, le message même du salut. Il est intéressant de voir comment le mot « grâce » est la partie intégrante de l’évangile rapporté en Ephésiens.

Éphésiens 2:4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de son grand amour dont il nous a aimés, 5 Alors même que nous étions morts dans [nos] péchés, nous a vivifiés ensemble avec Christ, (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; 6 Et il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ ; 7 Afin de montrer dans les siècles à venir les immenses richesses de sa grâce, par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. 8 Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi ; et cela ne vient point de vous, c’est le don de Dieu ; 9 Non point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. 10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous y marchions.

Ce passage introduit l’évangile de Jésus-Christ comme l’exercice de la grâce de Dieu. Dieu nous a regardés, morts dans nos péchés, et par Sa merveilleuse miséricorde et Son grand amour dont Il nous a aimés, lorsque nous étions morts dans nos péchés, Il abaissa Jésus jusque dans notre mort, et puis nous ressuscita ensemble avec Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés. La grâce est une partie active de l’évangile de Jésus-Christ. Il nous a ressuscités ensemble pour nous faire asseoir dans les lieux célestes en Jésus Christ .

Dieu veut en fait mettre en évidence cette grâce devant notre esprit afin de montrer les immenses richesses de sa grâce, par Sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Il y a quelque chose en Jésus Christ par quoi Il est en mesure de nous montrer cette grâce. « Vous êtes sauvés par la grâce, par la foi ; et cela ne vient point de vous, c’est le don de Dieu ». Si c’était par les œuvres vous pourriez en être fier. Non, c’est Son ouvrage, nous sommes créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, qu’Il a préparées d’avance, afin que nous y marchions.

Nous devenons l’ouvrage de Dieu créé en Jésus Christ pour faire les œuvres de Dieu, pour être saints comme Lui est saint. Tout cela fait partie de cet exercice merveilleux de la grâce de Dieu. C’est un exercice de Sa miséricorde, de Sa faveur imméritée par laquelle Il produit un héritage de la nature de Dieu en nous.

Nous reconnaissons que la grâce par laquelle nous sommes sauvés est Son ouvrage et elle nous fournit la ressource du Père, que la Divinité a promis, pour produire Sa vie dans la nôtre. Il y a des œuvres qui doivent être produites qui ne sont pas inhérentes à l’homme, et les œuvres que nous devons faire sont par la faveur imméritée de Dieu. Il n’y a rien qui soit du contenu des œuvres de l’homme. C’est l’ouvrage de Dieu, qui ensuite œuvre au-dedans de nous, en sorte que nous aurons réellement la qualité de ces œuvres, car par Sa grâce, Il l’a accomplie.

Romains 4:2 Car si Abraham a été justifié par les œuvres, il a de quoi se glorifier, mais pas devant Dieu. 3 Car que dit l’écriture ? Abraham crut Dieu, et cela lui fut compté comme justice. 4 Or à celui qui œuvre, la récompense n’est pas comptée comme une grâce, mais comme une dette.

L’apôtre Paul révèle très clairement que le mérite de nos œuvres ne doit pas nous attirer les louanges. C’est le mérite de la grâce de Dieu qui œuvre en nous, le fait que nous Lui faisons confiance comme Abraham l’a fait, et c’est la croyance en Dieu, non pas nos propres œuvres, qui fait que nous sommes en mesure d’avoir la justice, un héritage de la nature même de la sainteté de Dieu.

Ceci est l’acte merveilleux de la grâce de Dieu, une faveur nous est accordée où il n’y a rien d’autre que l’état de péché et si nous croyons cette étude magnifique de l’évangile, ce sera alors une manifestation de justice en nous comme avec Abraham.

Nous devons découvrir cette activité de grâce afin de pouvoir comprendre que cela ne consiste pas en nos propres œuvres, mais que c’est l’ouvrage de Dieu, une action qui a lieu en raison de la foi et non pas en raison de notre propre motivation. Nous allons examiner attentivement le fonctionnement et l’exposition de ce genre de grâce.

Éphésiens 2:7 Afin de montrer dans les siècles à venir les immenses richesses de sa grâce, par sa bonté envers nous en Jésus-Christ.

Nous étudions ici une composante active de la sainteté de Dieu. C’est une composante qui entre en fonctionnement à l’intérieur d’une personne qui est incapable de faire les œuvres qui sont exigées d’elle.

2 Corinthiens 9:8 Et Dieu est capable pour faire abonder toute grâce envers vous, afin qu’ayant toujours tout ce qui vous suffit en toutes choses, vous abondiez en toute bonne œuvre,

Dieu est capable pour faire abonder toute grâce envers vous, comme il implique activement Sa grâce par Jésus-Christ. Vous aurez de la suffisance et il vous sera donné une activité suffisante en toutes choses afin que vous puissiez abonder en toute bonne œuvre. C’est l’action profonde de la grâce – elle nous fait abonder et être actifs dans les œuvres, mais ces œuvres existent comme le résultat de la grâce abondante de Dieu, qui nous offre la suffisance pour accomplir ces œuvres.

2 Corinthiens 12:9 Et il m’a dit : Ma grâce te suffit ; car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc plus volontiers dans mes infirmités, afin que la puissance de Christ repose en moi. 10 C’est pourquoi je prends plaisir dans les infirmités, dans les reproches, dans les besoins, dans les persécutions, dans les angoisses pour l’amour de Christ ; car lorsque je suis faible, alors je suis fort.

La suffisance vient de Dieu à l’intérieur d’un vase d’humanité qui est complètement faible, impuissant et sans espoir. Il ne peut pas accomplir quoi que ce soit. La faible personne sent son besoin mais croit et fait confiance comme Abraham le fit, et alors la suffisance de Dieu entre en action. C’est une composante active du caractère de Dieu, de la sainteté de Dieu qui entre en fonctionnement dans et au nom d’une personne qui est incapable de faire l’œuvre exigée d’elle. La grâce fournit une suffisance pour aider la personne à faire ces œuvres qui sont exigées d’elle.

Des œuvres de justice sont incitées dans le message du premier ange. Il va y avoir un jugement pour examiner si les œuvres pour lesquelles Dieu vous a donné la suffisance d’accomplir sont effectivement là. Ce n’est pas pour nous intimider.

Nous devons simplement saisir par la foi que nous sommes l’ouvrage de Dieu, et si nous sommes l’ouvrage de Dieu, alors dans le jugement la suffisance qu’il nous a fournie sera manifestée.

La grâce de Dieu, l’exercice de Sa grâce, et le produit de Sa grâce sont des composants actifs de Sa sainteté, et c’est exercé sur Ses enfants. C’est un exercice. Quel est cet exercice et quel est le résultat de cet exercice de grâce ? Tout d’abord nous regardons l’objet de la grâce de Dieu, l’être humain :

Romain 5:12 C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et la mort par le péché, et ainsi la mort a passé sur tous les hommes, car tous ont péché. … 19 Car comme par la désobéissance d’un [seul] homme beaucoup ont été rendus pécheurs, ainsi par l’obéissance d’un [seul] beaucoup seront rendus droits.

Le résultat de la consommation de l’arbre de la connaissance du bien et du mal est manifeste dans l’expérience de chaque homme. Il y a dans sa nature un penchant au mal, une force qui, sans être aidé, il ne peut résister. Pour résister à cette force, pour atteindre cet idéal qui, au plus profond de son âme, il accepte comme seul louable, il ne peut trouver d’aide qu’en une seule puissance. Cette puissance c’est Christ. {Education 29.1} / {Éducation 34.2}

Par le péché d’un seul homme, de manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal beaucoup ont été rendus pécheurs. Il est manifeste dans l’expérience de chaque homme, dans sa nature, un penchant au mal, une force qui, sans être aidé, il ne peut résister. Ceci est le résultat du péché d’un seul homme. Nous avons un penchant au mal. La race humaine a un penchant au mal, une force en elle qui, sans être aidée, l’a rend incapable de réussir à faire le bien qu’elle veut faire. Celui qui a besoin d’aide est celui à qui la grâce de Dieu est offerte. Il devient l’objet de la grâce de Dieu.

Jérémie 13:23 L’Éthiopien peut-il changer sa peau, ou le léopard ses taches ? Alors pourriez- vous aussi faire (quelque) bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal.

Un peuple qui a un penchant au mal que, sans être aidé, il ne peut pas surmonter, c’est comme l’Éthiopien qui ne peut pas changer sa peau ou le léopard qui ne peut pas changer ses taches. C’est une impossibilité. La condition inhérente nécessite à ce que la grâce de Dieu soit exercée sur elle. La peau de l’Éthiopien ou les taches des léopards qui ont été faites par le péché d’un seul homme, cette condition est impossible à modifier. L’Éthiopien ne peut pas changer sa peau, et nous ne pouvons pas non plus, qui sommes accoutumés à faire le mal.

Romains 7:18 Car je sais qu’en moi (c’est-à-dire, dans ma chair), ne demeure aucune bonne chose : car le vouloir est présent en moi, mais je ne trouve pas comment accomplir ce qui est bien. 19 Car le bien que je veux [faire] je ne fais pas ; mais le mal que je ne veux pas [faire], je [le] fais. 20 Or si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, mais [c’est] le péché qui demeure en moi. 21 Je trouve alors une loi selon laquelle lorsque je veux faire le bien, le mal est présent en moi. 22 Car je prends plaisir en la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; 23 Mais je vois une autre loi dans mes membres, combattant contre la loi de mon intelligence et me rendant captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres. 24 Ô misérable homme que je suis ! qui me délivrera du corps de cette mort ?

Voici quelqu’un qui pleure, impuissant, complètement brisé et contrit. « Je ne peux pas m’en empêcher, je continue à faire le contraire de ce que mon cœur sincère désire. Il y a une force, une puissance à l’intérieur de moi que, sans être aidé, je ne peux pas résister. Ô misérable homme que je suis ! qui me délivrera ? » Tel est le cri venant du cœur d’une personne véritablement affligée. La grâce est une caractéristique de Dieu qui ne peut « s’en empêcher », elle doit et elle va répondre à cette question de façon positive. Quelqu’un qui crie comme ça est l’objet de la grâce de Dieu. La grâce de Dieu ne peut s’empêcher de venir à l’aide d’un être si impuissant.

Psaume 51:17 Les sacrifices de Dieu sont un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne mépriseras pas le cœur brisé et contrit.

La grâce de Dieu ne peut pas mépriser un pécheur qui continue à échouer et à pécher mais qui se sent très mal de ce qu’il continue à le faire, il pleure : « Ô misérable homme, je ne peux pas m’en empêcher, qui m’aidera ? » La grâce se lève. La grâce de Dieu ne dédaignera, ni ne méprisera une telle personne. C’est la caractéristique de Dieu le Père. Il a une telle réponse pour Son enfant.

1 Pierre 5:5 De même, vous les plus jeunes, soumettez-vous aux anciens. Oui, vous tous soyez soumis les uns aux autres, et soyez revêtus d’humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.

L’esprit contrit et humble est l’objet de la grâce de Dieu. L’esprit qui pleure : « Ô misérable homme que je suis ! » et le ressent profondément à l’intérieur, et qui pleure : « Qui me sauvera ? ». Dieu fait grâce à l’esprit humble et contrit, mais Il résiste aux orgueilleux.Voilà l’objet de la grâce de Dieu : celui qui est brisé, contrit et qui désire ardemment de l’aide. Quel exercice Dieu utilise-t-il désormais envers une telle personne ?

Romains 5:6 Car lorsque nous étions encore sans vigueur, au temps échu, Christ est mort pour des impies.

Voici l’exercice de l’agneau immolé dès la fondation de la terre. Observons cette grâce merveilleuse que Dieu avait déjà anticipée (l’aide disponible avant même que nous ayons réalisé combien nous étions vraiment faibles).

Romains 5:6 Car lorsque nous étions encore sans vigueur, au temps échu, Christ est mort pour des impies.

Romains 7:10 Et le commandement, qui était ordonné [pour avoir] la vie, j’ai découvert [qu’il] était pour la mort.

Romains 5:7 Car à peine quelqu’un mourra-t-il pour un homme droit ; néanmoins peut-être quelqu’un oserait mourir pour un homme de bien. 8 Mais Dieu fait valoir son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. 9 Combien plus donc, étant maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui. 10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés à Dieu par la mort de son Fils, bien plus encore, étant réconciliés, nous serons sauvés par sa vie.

Ici, nous voyons que Dieu est prêt à répondre à un cœur brisé et contrit. Quel merveilleux sacrifice d’amour, Il dit : « Alors que vous étiez encore dans votre état pécheur, fier et heureux, j’été déjà mort pour vous. » Il a envoyé Jésus mourir pour nous.

Maintenant que nous sommes revenus à la raison, et que nous réalisons que nous sommes justifiés par Son sang, alors que nous croyons comme Abraham crut, nous serons certainement sauvées de la colère par Lui. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés à Dieu, par la mort de Son Fils nous sommes réconciliés, mais nous sommes sauvés par Sa vie.

Dieu nous a donné la vie de Jésus. Nous sommes sauvés par Sa vie, Sa vie fut autant une grâce que Sa mort, la grâce pour une âme qui était morte dans le péché fut la mort de Jésus-Christ.

La vie du Christ est la grâce accordée à une âme qui est devenue sensible à son état de péché. Nous sommes sauvés par la vie de Jésus. Il est la grâce par laquelle Dieu change un pécheur impuissant dans les œuvres de Dieu.

Éphésiens 2:10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous y marchions.

Alors que nous étions encore des pécheurs, Il avait ordonné que Jésus meurt pour nous, et maintenant que nous nous sommes réveillés et avons été réconciliés à Dieu par la foi en Lui, nous sommes sauvés par Sa vie, nous sommes Son ouvrage. Il œuvre en nous. Nous sommes créés en Jésus-Christ pour des bonnes œuvres. Le pécheur en Jésus-Christ est en réalité celui qui peut être sauvé en raison de la vie de Jésus-Christ pour ce pécheur. Regardez Jésus et voyez le pécheur en Christ, étant aidé par la grâce de Dieu.

Voici le pécheur en Christ :

Hébreux 5:7 Qui durant les jours de sa chair, lorsqu’il offrit avec de grands cris et des larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été entendu en ce qu’il craignait, 8 Bien qu’il était Fils, cependant il a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, 9 Et ayant été rendu parfait, il est devenu l’auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent ;

Nous sommes sauvés par Sa vie. Comment était Sa vie? Durant les jours de sa chair il a offert des prières et des supplications avec de grands cris et des larmes à Celui qui pouvait Le sauver de la mort. Il a été entendu parce qu’Il craignait, Il a appris par les choses qu’il a souffertes.

Dans Sa vie Il a souffert et a appris l’obéissance par les choses qu’Il a souffertes, voici l’expérience du pécheur en Christ, apprenant et étant rendu parfait. Christ est donc devenu l’auteur du salut éternel afin que quiconque est en Christ apprenne la paternité du Christ et soit ainsi sauvé par Sa vie. Il est devenu l’auteur du salut éternel pour ceux qui regarderont vers Jésus et marcheront avec Lui, et obéiront à Son ouvrage – l’ouvrage de Dieu en Christ Jésus, qui dans les jours de Sa chair a montré ce qui devait être fait dans le pécheur et ce que le pécheur pouvait faire en Christ.

2 Corinthiens 13:4 Car bien qu’il ait été crucifié par faiblesse, toutefois, il vit par la puissance de Dieu. Car nous aussi sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu envers vous.

Observez comment nous sommes sauvés par la vie de Christ. C’était par la puissance de Dieu que Jésus vivait. Nous sommes aussi faibles avec Lui, mais nous vivrons avec Lui par la puissance de Dieu. Nous nous assoirons ensemble dans les lieux célestes par Sa merveilleuse combinaison avec nous – pour s’asseoir ensemble dans les lieux célestes, nous sommes faibles avec Lui, nous vivrons avec Lui par la puissance de Dieu.

Galate 2:16 Sachant que l’homme n’est pas justifié par les œuvres de la loi, mais par la foi de Jésus-Christ, c’est-à-dire nous avons cru en Jésus-Christ, afin que nous soyons justifiés par la foi de Christ et non pas par les œuvres de la loi car par les œuvres de la loi nulle chair ne sera justifiée. … 20 Je suis crucifié avec Christ ; cependant je vis ; non pas moi-même, mais Christ vit en moi ; et la vie que je vis maintenant dans la chair, je la vis par la foi du Fils de Dieu, qui m’a aimé et s’est donné lui-même pour moi.

Nous ne pouvons être sauvés que par la foi DE Jésus-Christ. Nous ne sommes pas justifiés par les œuvres de la loi ni par aucune motivation qui nous soit propre de garder la loi – c’est la foi de Jésus.

Dans la vie de Jésus sur terre il exerça la foi et cria vers le Père qui pouvait le sauver de la mort, et tous ceux qui ont cru en Jésus-Christ sont ainsi justifiés par la foi de Christ, non par les œuvres de la loi, car par la œuvres de la loi l’homme ne peut être justifiée.

La foi DE Jésus – Sa foi, quand il pleura avec de grands cris et des larmes, c’est le croyant qui se combine en fait lui-même dans une relation vivante avec Jésus, et par Sa vie nous sommes en mesure de comprendre la puissance et la grâce de Dieu. Le croyant s’engagera avec avidité dans cette activité de grâce.

Romains 2:6 Qui rendra à chaque homme selon ses œuvres : 7 À ceux qui, continuant patiemment à bien faire cherchent gloire, et honneur et immortalité, la vie éternelle ;

Ils s’engagent avec avidité dans cette foi de Jésus-Christ, ils feront les actes qui feront que Dieu leur apportera la vie éternelle, et les actes qu’ils font sont l’action de la grâce de Dieu par Jésus-Christ.

Tite 2:11 Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes ; 12 Nous enseignant que, reniant l’impiété et les convoitises mondaines, nous devons vivre, sobrement, droitement et pieusement, dans ce monde présent ; 13 Attendant cette bienheureuse espérance, et l’apparition glorieuse du grand Dieu et notre Sauveur Jésus-Christ, 14 Qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de purifier pour lui-même un peuple particulier, zélé pour les bonnes œuvres.

Motivé par quoi ? Par la vie même de Jésus. Il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toute iniquité. Ainsi la grâce est la démonstration active de Jésus-Christ, l’expérience vivante de chaque croyant. C’est le produit – la démonstration vivante et active de Jésus-Christ comme l’expérience vivante de chaque croyant – alors la récompense est la vie éternelle. C’est ce que nous nous efforçons d’atteindre par l’expérience active de Jésus-Christ dans la vie, la récompense éternelle :

Colossiens 1:26 Savoir le mystère qui avait été caché de tous les ages et [de toutes les] générations, mais [qui] est maintenant manifesté à ses saints ; 27 Auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les Gentils ; qui est Christ en vous, l’espérance de gloire. 28 Lequel nous prêchons, avertissant tout homme et enseignant tout homme en toute sagesse, afin que nous puissions présenter tout homme parfait en Christ Jésus.

1 Jean 5:11 Et c’est ici l’attestation que Dieu nous a donné la vie éternelle ; et cette vie est dans son Fils. 12 Celui qui a le Fils a la vie ; et celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

La vie éternelle est nôtre si nous sommes en Christ et exerçons l’activité de la foi de Jésus-Christ. Ensuite nous avons la vie éternelle, parce que nous avons Jésus en nous et c’est l’espérance de la gloire. Nous apparaîtrons avec Lui dans la gloire. Si nous avons été avec Lui dans la faiblesse et avec Lui dans la vie, nous aurons alors le produit intégral de cette belle vie dans l’éternité, parce que nous apparaîtrons avec Lui;

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez ces choses qui sont en haut, où Christ est assis à la main droite de Dieu. 2 Portez votre affection aux choses d’en haut, et non aux choses de la terre. 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. 4 Quand Christ, qui est votre vie, paraîtra, alors vous aussi apparaîtrez avec lui en gloire.

Cette compréhension d’être en Christ, l’espérance de la gloire, veut dire que nous portons nos affections en haut par Christ qui est assis à la main droite du Père. Nous sommes morts et notre vie est cachée avec Christ en Dieu, quand Christ qui est notre vie paraîtra, alors nous apparaîtrons aussi avec lui en gloire.

Tout est dans le don de Jésus-Christ. C’est ce que Dieu le Père nous a donné, nous Ses enfants, en Jésus-Christ.

La deuxième personne de la Divinité a été envoyée par le Père pour faire entrer en vigueur Sa grâce sur nous, les objets de Sa grâce. Cette étude de Jésus va nous aider dans nos mesures pour apprendre à devenir saint comme Dieu est saint.

En résumé, contemplez ces avantages précieux :

Le ciel tout entier est intéressé par des hommes et des femmes que Dieu a beaucoup estimé, jusqu’à donner son Fils bien-aimé pour mourir pour les racheter. Aucune autre créature que Dieu a faite n’est capable d’une telle amélioration, d’un tel raffinement, d’une telle noblesse que l’homme. Alors quand les hommes deviennent engourdis par leurs propres passions avilissantes, enfoncés dans le vice, quel spécimen laissé au regard de Dieu ! L’homme ne peut concevoir ce qu’il peut être et ce qu’il peut devenir. Par la grâce de Christ, il est capable d’un progrès mental constant. Que la lumière de la vérité brille dans son esprit et que l’amour de Dieu soit répandu dans son cœur et il peut, par la grâce, que Christ est mort pour lui transmettre, être un homme de puissance – un enfant de la terre, mais un héritier de l’immortalité. {In Heavenly Places 195.5}

Amen.

Publié le 30/04/2013, dans 1er ange, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s