4. La sainteté de Dieu

Le premier ange : étude 4

Par John Thiel (étude en anglais)

Cette étude va explorer ce que cela signifie vraiment de craindre Dieu et Lui donner la gloire car l’heure de Son jugement est venue. L’heure de Son jugement comprends à la fois Dieu nous jugeant ainsi que Dieu Lui-même étant jugé. Car si c’est la justice de Dieu qui œuvre en nous pour transformer le caractère et créer un peuple zélé pour les bonnes œuvres, c’est alors la justice de Dieu en nous et le résultat de cette justice qui sera soumis au jugement.

Comment Dieu prend-il un être humain pécheur et le forme-t-il dans la justice ?

Dans notre étude précédente, nous avons appris que Dieu est devenu pour nous la ressource d’un Père bienveillant, compatissant, aimant et fortifiant SI nous promettons de nous séparer du monde et de ne pas toucher à ce qui est impur. Mais il y a une autre ressource très importante que Dieu nous a accordée dans Son amour pour nous comme Ses enfants. Dans son rôle de Père Il a besoin de nous châtier et de nous corriger afin que nous puissions être transformés en sa gloire. Si nous nous dérobons devant cette correction, nous ne pourrons jamais être changés de notre état actuel, mais tandis que nous regardons à Celui que nous désirons ardemment imiter et que nous recevons Son châtiment dans l’obéissance, avec docilité et humilité, la chirurgie délicate, opératoire et spirituelle de la transformation du caractère peut commencer.

Hébreux 12:5 Et vous avez oublié l’exhortation qui s’adresse à vous comme à des enfants : Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, et ne perds pas courage, quand tu es repris par lui ; 6 Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il fouette tout fils qu’il reçoit. 7 Si vous endurez le châtiment, Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; car quel est le fils dont le père ne châtie pas ? 8 Mais si vous êtes sans châtiment, auquel tous ont part, alors vous êtes des bâtards, et pas des fils. 9 De plus, nous avons eu les pères de notre chair qui nous ont corrigés, et nous les avons respecté, ne serons-nous pas beaucoup plus soumis au Père des esprits, et vivrons ? 10 Car en vérité ils nous châtiaient un peu de temps, comme ils le trouvaient bon ; mais lui [nous châtie] pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté.

La ressource de la première Personne de la Divinité est celle d’un Père qui nous châtie et nous corrige afin que nous puissions être transformés en Sa propre image.

Psaume 141:5 Que l'[homme] droit me frappe, ce me sera une faveur ; et qu’il me reprenne, ce sera une huile excellente qui ne cassera pas ma tête ; car même ma prière sera encore dans leurs calamités.

Le châtiment de Dieu sera comme une huile excellente si nous l’appliquons intelligemment sur nos vies, afin que nous puissions être changés en Sa propre ressemblance. Lorsque nous comprenons que l’œuvre de correction de Dieu est à portée de main pour parfaire le caractère, Son châtiment sera vu sous une lumière réparatrice.

2 Corinthiens 3:18 Ainsi nous tous, contemplant à visage découvert, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, à savoir comme par l’Esprit du Seigneur.

Comme Dieu nous châtie, nous avons immédiatement une vision de Celui qu’il nous faut imiter, afin d’être changés en Sa propre gloire.

1 Jean 3:1 Voyez de quelle sorte d’amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés les fils de Dieu ; c’est pourquoi le monde ne nous connaît pas, parce qu’il ne l’a pas connu. 2 Bien-aimés, nous sommes maintenant les fils de Dieu, et ce que nous serons n’est pas encore apparu ; mais nous savons que quand il apparaîtra, nous serons semblables à lui, car nous le verrons comme il est.

En ayant cette espérance en nous que « nous serons semblables à lui, car nous le verrons comme il est » nous serons heureux de faire des progrès en nous purifiant avec Son aide Paternelle.

1 Jean 3:3 Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie lui-même, comme lui est pur.

Il nous châtie pour notre bien afin que nous puissions être participants de Sa sainteté et nous purifier comme Lui est pur.

1 Pierre 1:13 C’est pourquoi ceignez les reins de votre cerveau, soyez sobres, et espérez jusqu’à la fin pour la grâce qui doit vous être apportée à la révélation de Jésus Christ ; 14 Comme des enfants obéissants, ne vous conformant pas aux convoitises d’autrefois pendant votre ignorance. 15 Mais comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi pareillement soyez saints dans toute [votre] conduite. 16 Parce qu’il est écrit : Soyez saints, car je suis saint.

Un enfant qui est généralement obéissant à son Père bénéficiera de la punition de son Père quand il enfreint la volonté de son Père. Pour prononcer le jugement du message du Premier Ange, nous avons besoin de devenir saint comme Lui est saint, et pour arriver à cet état, nous avons besoin d’une vision très claire de Sa sainteté, afin de la refléter.

Exode 33:18 Et Moïse dit : Je te supplie, montre-moi ta gloire. 19 Et il [le SEIGNEUR] dit : Je ferai passer toute ma bonté devant toi ; et je proclamerai le nom du SEIGNEUR devant toi ; et je ferai grâce à qui je ferai grâce, et je manifesterai ma miséricorde à qui je manifesterai miséricorde.

Lorsque Moïse demanda à ce que la gloire de Dieu soit révélée, c’était Sa bonté, Sa sainteté et Son merveilleux caractère qui furent révélés. L’œuvre de châtiment de Dieu est faite pour nous permettre d’être participants de Sa bonté et de Sa sainteté.

Exode 34:6 Et le SEIGNEUR passa devant lui, et proclama : Le SEIGNEUR, le SEIGNEUR Dieu, miséricordieux et faisant grâce, plein de longanimité, abondant en bonté et en vérité, 7 Gardant miséricorde envers des milliers, pardonnant iniquité, et transgression et péché, et qui en aucune façon acquittera le coupable ; visitant l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième génération.

La « gloire » sera examinée dans le jugement afin de déterminer si elle est vraiment ce qu’elle est prétendue être dans la Bible. La sainteté de Dieu, Son caractère magnifique, Sa majesté et Sa puissance sont tous compris dans cette notion de Sa gloire.

Matthieu 18:1 À cette même heure les disciples vinrent à Jésus, disant : Qui est le plus grand dans le royaume du ciel ? 2 Et Jésus appela à lui un petit enfant, et le mit au milieu d’eux, 3 Et dit : En vérité je vous dis, à moins que vous ne vous convertissiez, et ne deveniez comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel.

La question fut posée : « Qui est le plus grand dans le royaume du ciel ? » N’est-ce pas Dieu le Père ?

Jésus répondit à cette question en plaçant un petit enfant au milieu d’eux, et disant : « à moins que vous ne vous convertissiez, et ne deveniez comme des petits enfants ». Pourquoi répondit-il de cette façon ?

Matthieu 19:14 Mais Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume du ciel est pour ceux qui leur ressemblent.

La grandeur du « plus grand dans le royaume du ciel » est illustrée par un petit enfant. Tout le ciel est constitué de l’essentiel. Les éléments de base de « la grandeur du ciel » sont la manifestation de l’innocence et de la douceur de l’esprit enfantin.

Ésaïe 57:15 Car ainsi dit celui qui est haut et élevé, qui habite l’éternité, dont le nom est saint : Je demeure dans le lieu haut et saint, et avec celui qui est d’esprit contrit et humble, afin de vivifier l’esprit des humbles, et afin de vivifier le cœur de ceux qui sont contrits.

Dieu occupe la position la plus élevée dans l’univers, et dans cette position élevée Il révèle le genre de caractère qu’il possède, comme Il s’assit avec d’autres.

Alors avec qui Dieu habite-t-Il dans un lieu haut et élevé ? Avec ceux qui sont aussi d’un esprit humble et contrit.

Le caractère beau et enfantin de Dieu est le plus grand dans le royaume du ciel. Par conséquent, nous serons nous aussi héritiers de la sainteté de Dieu si nous possédons Son caractère doux et enfantin.

Considérez Son plan de salut. Il travaille avec une compagnie de personnes qui ont été fiers, qui ont lutté pour la gloire, l’honneur et la grandeur, puis Il leur montre que la seule manière par laquelle Sa grandeur peut être atteinte est à travers un changement d’esprit complet.

Psaume 33:6 Par la parole du SEIGNEUR ont été faits les cieux, et toute leur armée par le souffle de sa bouche. 7 Il assemble les eaux de la mer comme en un monceau ; il met les profondeurs dans des réservoirs. 8 Que toute la terre craigne le SEIGNEUR ; que tous les habitants du monde se tiennent stupéfaits devant lui. 9 Car il a parlé, et cela a été exécuté ; il a commandé, et cela a paru. 10 Le SEIGNEUR réduit à rien le conseil des païens, il rend les desseins des peuples sans effet. 11 Le conseil du SEIGNEUR subsiste à toujours ; les pensées de son cœur [durent] de génération en génération.

Dieu est le seul potentat, Celui dont la parole détient les puissantes propriétés de la terre sous contrôle.

Esaïe 2:19 Et l’on entrera dans les cavernes des rocs et dans les trous de la terre, par crainte du SEIGNEUR et de la gloire de sa majesté, quand il se lèvera pour secouer terriblement la terre. 20 En ce jour-là, l’homme jettera aux taupes et aux chauves-souris ses idoles d’argent et ses idoles d’or, qu’il s’était faites pour les adorer ; 21 Et ils entreront dans les fentes des rocs et dans les creux des montagnes, par crainte du SEIGNEUR et de la gloire de sa majesté, quand il se lèvera pour secouer terriblement la terre.

Il n’y aura aucun refuge nulle part parce que l’ardeur de Dieu les en secouera et il n’y aura rien d’où l’homme trouvera de la force et du confort en ce moment.

Nahum 1:8 Mais, par une inondation débordante il réduira son lieu à néant, et les ténèbres poursuivront ses ennemis. 9 Qu’imaginez-vous contre le SEIGNEUR ? Il réduira à néant ; l’affliction ne s’élèvera pas une seconde fois.

Cela est intéressant – l’ardeur de Dieu et Son innocence enfantine et Sa douceur sont toutes les deux des caractéristiques de Dieu. Bien qu’Il soit si redoutable et grand, Sa personnalité, Son caractère ne perd pas sa douceur enfantine, sa mansuétude et son innocence.

Psaume 9:16 Le SEIGNEUR est connu par le jugement qu’il exécute ; le méchant se prend dans l’ouvrage de ses propres mains.

Lorsque Dieu exerce Sa gloire redoutable, Sa manifestation de châtiment, ce sera d’une manière qui montre que Sa douceur et Sa candeur sont encore en activité.

Psaume 7:11 Dieu juge les droits, et Dieu est courroucé chaque jour contre les méchants. 12 S’il ne se tourne pas, il aiguisera son épée ; il a bandé son arc, et il l’a ajusté. 13 Il a aussi préparé contre lui des instruments mortels, il ordonne ses flèches contre les persécuteurs. 14 Voici, celui qui travaille [pour enfanter] l’iniquité, a conçu la malice, et il enfante la fausseté. 15 Il a construit une fosse, il l’a creusée, et est tombé dans le fossé qu’il a fait. 16 Sa malice retournera sur sa tête, sa manière violente retombera sur son crâne.

Le beau caractère de Dieu ne sera pas effacé quand Il exerce son châtiment terrible, parce que l’instrument même de Son châtiment est l’activité dure et violente des méchants.

Dieu ne punit pas avec un caractère violent, mais dit simplement « Oups, je suis désolé, tu viens juste de te faire mal par ta propre violence et j’ai simplement utilisé ta violence et ta mauvaise personnalité pour la faire revenir sur ta tête. »

Dieu, dans Sa majesté terrible possède un caractère aux vastes extrémités. Il est enfantin, doux, vierge de toute dureté ou violence, et pourtant Il peut être identifié avec le châtiment des méchants.

Ici Job exprime ce qui lui arriva quand il vit la gloire de Dieu :

Job 42:5 J’avais de mes oreilles entendu parler de toi ; mais maintenant, mon œil t’a vu. 6 C’est pourquoi j’ai horreur de moi et je me repens dans la poussière et la cendre.

C’est la découverte de la vaste personnalité de Dieu et de Sa sainteté qui invoque l’expérience que Job a faite. Son cœur a fondu et il s’est détesté et s’est repentit dans la poussière et dans les cendres.

Ce fut l’expérience d’Elie quand il fut entouré par les extrémités d’un tremblement de terre, d’une puissante tempête de vent et d’un grand feu. Il mit son vêtement sur lui et cacha son visage à cause des extrémités de la violence qui entourait la présence de Dieu. Au milieu de cette expérience Élie entendit la calme, petite et douce voix de Dieu et fut bouleversé.

Moïse était dans la même position quand il vit le buisson ardent. Il devint humble et enleva ses chaussures. Il y avait un sens profond de la sainteté de Dieu parce que la présence puissante et terrible de Dieu était révélée avec l’ingrédient de Sa douceur. Cette réponse est également exprimée par les anges.

Ésaïe 6:1 En l’année de la mort du roi Uzziah (Ozias), je vis le Seigneur assis sur un trône haut et élevé, et sa traîne remplissait le temple. 2 Au-dessus se tenaient les séraphins, chacun d’eux avait six ailes avec deux il couvrait sa face ; avec deux il couvrait ses pieds ; et avec deux il volait. 3 Et l’un criait à l’autre, et disait : Saint, saint, saint est le SEIGNEUR des armées ; la terre entière est pleine de sa gloire. 4 Et les poteaux de la porte remuèrent à la voix de celui qui criait, et la maison fut remplie de fumée. 5 Alors je dis : Malheur à moi ! car je suis perdu ; parce que je suis un homme aux lèvres souillées, et je demeure au milieu d’un peuple aux lèvres souillées, et mes yeux ont vu le Roi, le SEIGNEUR des armées.

Ésaïe aussi est rempli d’humilité par la sainteté de Dieu. Et les anges sont impressionnés par Dieu, alors qu’ils expriment trois fois : « Saint, saint, saint est le Seigneur ». La manifestation de la mansuétude et de la douceur et du calme de Dieu, et malgré cela de Sa puissance et de Sa nature redoutable remplit une personne avec le genre de révérence qui Lui est due. La recommandation de l’Ecriture, c’est que nous devrions révérer Dieu, mais ce n’est qu’après avoir vu Dieu dans Sa sainteté que nous pouvons vraiment réagir et devenir saint comme Lui est saint.

Psaume 89:7 Dieu est extrêmement à craindre dans l’assemblée des saints, et doit être traité avec révérence par tous ceux qui l’entourent.

Ceci est une déclaration de ce que nous devrions être en la présence de Dieu, mais bien que Dieu puisse nous aider à venir à cette condition, Il ne nous dit pas juste que c’est la façon que nous devons être. Il nous entoure de Sa sainteté de sorte que comme les anges, Job, Élie et Ésaïe, nous devenions submergés et Le révérions. Dieu est extrêmement craint dans l’assemblée des saints, quand ils regardent Sa sainteté.

Ecclésiaste 5:1 Prends garde à ton pied, quand tu entres dans la maison de Dieu, et sois prêt à entendre, plutôt que pour donner le sacrifice des insensés ; car ils ne savent pas qu’ils font mal. 2 Ne te presse pas [d’ouvrir] ta bouche, et que ton cœur ne se hâte pas de prononcer quelque parole devant Dieu ; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre ; c’est pourquoi, que tes paroles soient peu nombreuses.

Comme nous entrons dans la présence de Dieu et sommes affectés par Sa sainteté, de la même manière que le furent les anges qui couvrirent leurs visages et leurs pieds, nous répondrons au conseil dans Ecclésiaste de ne pas être imprudent avec nos bouches ou précipités dans nos cœurs pour prononcer quoi que ce soit devant Dieu.

Lévitique 10:10 Et afin que vous puissiez faire la différence entre [ce qui est] saint et [ce qui est] profane, et entre [ce qui est] souillé et [ce qui est] net,

Les prêtres qui officiaient dans la maison de Dieu étaient particulièrement exhortés dans Lev. chapitre 10 à mettre de côté toute vulgarité et mondanité parce qu’ils étaient en présence de Sa sainteté.

Les prêtres n’étaient pas autorisés à prendre part à l’alcool ou à se mêler à quoi que ce soit qui n’était pas pur et saint comme Dieu est saint. La raison pour cela est que leurs capacités mentales devaient être intactes en la présence du Seigneur. Le sacerdoce qui négligeait de faire cela était sérieusement réprimandé dans Ezéchiel 22:26.

Ézéchiel 22:26 Ses prêtres ont violé ma loi et ont profané mes saintes choses ; ils n’ont fait aucune différence entre le saint et le profane, ni n’ont montré la différence entre le souillé et le net, et ils ont soustrait leurs yeux de mes sabbats, et je suis profané au milieu d’eux.

Le conseil précis de Dieu pour ceux qui sont sur la terre, en particulier les dirigeants et les prédicateurs de la Parole de Dieu, c’est qu’ils ne mélangent rien de profane avec les saintes réalités de Dieu. S’ils le font, Dieu sera profané aux yeux du peuple et notre estimation de Lui sera abaissée. En contemplant la sainteté de Dieu nous prenons vite conscience de notre échec dû à notre ignorance et notre aveuglement précédents quant au caractère sacré de Dieu.

J’ai vu que le saint nom de Dieu devrait être utilisé avec révérence et crainte. Les mots Dieu Tout-Puissant sont associés ensemble et utilisés par certains en prière d’une manière insouciante et irréfléchie qui Lui déplaît. De telles personnes n’ont aucun sens de la réalisation de Dieu ou de la vérité, ou bien ils ne parleraient pas si irrévérencieusement du Dieu grand et redoutable, qui les jugera bientôt au dernier jour. L’ange dit : « Ne les associez pas ensemble ; car Son nom est redoutable. » Ceux qui se rendent compte de la grandeur et de la majesté de Dieu, prendront Son nom sur leurs lèvres avec une crainte sacrée. Il habite dans une lumière inaccessible; aucun homme ne peut Le voir et vivre. J’ai vu que ces choses devront être comprises et corrigées avant que l’Église ne puisse prospérer. {Early Writings 122} /{Premiers Écrits 122}

Comment le processus de correction doit-il avoir lieu ?

Si l’Église veut prospérer, voici le début de cette prospérité – voir la sainteté de Dieu, la douceur, la candeur, Sa patience affectueuse et Sa miséricorde, ainsi que de Sa puissance impressionnante, Son contrôle souverain de l’univers et Son activité redoutable au moment de la destruction des méchants.

Alors que ces choses vont toutes faire trembler l’homme en ce temps-là, c’est maintenant le moment de permettre à ce que la sainteté de Dieu soit imprimée sur nous à travers Son châtiment, en sorte que nous devenions saints et demeurions dans un lieu haut et élevé avec Lui. Il veut demeurer avec ceux d’un esprit doux et humble, saints comme Lui est saint, mis à part et sanctifiés. Cette instruction n’est pas seulement pour le ministère, mais pour tous ceux qui suivent le conseil du Seigneur et qui sont baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Je crains que nous ne croyions et ne réalisons pas ces choses comme nous le devrions. (Supplément 1882) {Early Writings 111.1} / {Premiers Écrits 111.1}

Il est ici fait référence à la venue du Seigneur dans Sa gloire puissante.

Ceux qui croient aux vérités importantes que nous professons, devraient agir selon leur foi. Il y a trop de recherche de divertissement et des choses qui attirent l’attention vers ce monde ; l’esprit est trop laissé à s’entretenir du vêtement, et la langue est trop souvent occupée dans une conversation légère et insignifiante, ce qui fait mentir notre profession, car notre conduite n’est pas dans le ciel, d’où nous attendons le Sauveur. {Early Writings 111.1} / {Premiers Écrits 111.1}

Dans le ciel il y a une joie grandiose et de l’amour pour Dieu ; il n’y a pas d’atmosphère légère et insignifiante, parce que Dieu est très élevé et saint.

Les anges veillent sur nous et nous gardent ; nous faisons souvent de la peine à ces anges en nous livrant à une conversation insignifiante, à la plaisanterie, la blague, et aussi en sombrant dans un état indifférent et stupide. Bien qu’il se peut qu’il nous arrive de faire un effort pour la victoire et de l’obtenir, toutefois si nous ne la gardons pas, mais sombrons dans le même état indifférent et insouciant, incapable d’endurer les tentations et de résister à l’ennemi, nous n’endurons pas l’épreuve de notre foi qui est beaucoup plus précieuse que l’or. Nous ne souffrons pas pour l’amour de Christ, et ne nous glorifions pas non plus dans les tribulations. {Early Writings 111.2} / {Premiers Écrits 111.2}

Nous sommes appelés à permettre au caractère sacré de Dieu prendre racine à un point tel que nous cesserons de faire un mensonge de notre profession par une conversation légère et insignifiante, par la plaisanterie et la blague, et aussi en sombrant dans un état irréfléchi et stupide. Par conséquent, ne sombrons pas dans le même état irréfléchi et indifférent encore et encore, mais passons plutôt à la condition élevée de la nature et de la sainteté du ciel. Seulement en voyant la sainteté de Dieu et en expérimentant Sa correction peut-on apprécier la condition de sainteté à laquelle nous devons arriver.

1 Pierre 2:1 C’est pourquoi laissant de côté toute malice, et toute tromperie, et hypocrisies, et envies et toutes médisances, 2 Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait pur de la parole, afin que par lui vous puissiez croître. 3 Si vous l’avez fait, vous avez goûté que le Seigneur est bon, 4 Duquel vous approchant, comme d’une pierre vivante, rejetée, il est vrai des hommes, mais choisie de Dieu, et précieuse, 5 Vous aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés [en] une maison spirituelle, une sainte prêtrise, pour offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu, par Jésus Christ.

C’est notre privilège de nouveau-nés de désirer le lait sincère de la Parole afin qu’en grandissant nous acquérions le même esprit doux, humble et contrit que notre Père. Ensuite, nous pouvons demeurer avec Lui sur Son trône, dans un lieu haut et élevé, et voir la manière magnifique avec laquelle Il traite ceux qui Lui sont rebelles, et Son pouvoir merveilleux par lequel Il contrôle les poids et les énormités des choses de la nature sur la terre et dans l’univers. Ceci sera notre privilège si nous l’apprenons maintenant – à donner gloire à Dieu, et en contemplant Sa gloire pour être changé en la même image, de gloire en gloire, en ce mode de vie saint, respectueux, joyeux et, pourtant, pas irréfléchi ni trivial.

Que Dieu nous aide à nous soumettre à Sa correction jusqu’à ce que nous manifestions cette sainteté que nous venons de contempler.

Notre prochaine étude portera encore sur une autre caractéristique de la bonté et de la sainteté de Dieu, à savoir, la grâce de Dieu.

Amen

Publié le 23/04/2013, dans 1er ange, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s